AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -8%
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 ...
Voir le deal
599.99 €

Partagez
 

 simon says don't be such a fool — renzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Lorenzo C. Visconti «
Lorenzo C. Visconti

bystander
Messages : 5

simon says don't be such a fool — renzo Empty
MessageSujet: simon says don't be such a fool — renzo   simon says don't be such a fool — renzo EmptyLun 26 Nov - 16:32


renzo.



cody fern
Je m'appelle lorenzo carmine visconti, je suis né le 8 mars 1996 et j'ai 22 ans. Je suis un humain et je connais l'existence des créatures surnaturelles. Je suis queer et je suis célibataire. Je suis un nobleétudiant et je suis d'origine italienne.


toi et juste toi



À première vue, c’est difficile d’ignorer le fait que Renzo provienne de la noblesse. Il est en réalité issu d’une famille qui a des pratiques plutôt… inorthodoxes. C’est donc pourquoi il semble si beau c’est tout simplement grâce à cette famille qui ne veut que les meilleurs gènes. Il a un visage aux traits anguleux, une mâchoire plutôt ovale et des pommettes bien hautes. Ses yeux, d’un bleu vif, sont en forme d’amande, surmonté de sourcils droits et son nez, bien que plutôt étroit, est surmonté d’une petite bosse issue d’un accident de jeunesse. Tout ceci vient avec un sourire plutôt charmeur, aux dents droites et aux lèvres charnues. Ses cheveux ondulés reposent sur ses épaules, d’un blond cendré.

Sa silhouette, grande et large d’épaules, n’est pas vraiment musclée. Certes, il se garde en forme, et il doit probablement son métabolisme à sa famille, mais Lorenzo ne met pas de réels efforts pour l’entretenir. Mesurant 5'11", il a de grandes mains qui attirent le regard, souvent agrémentées de bagues massives. On pourrait qualifier sa démarche de plutôt normale, car même s’il a été élevé avec la cuillère d’argent dans la bouche, Renzo n’abuse pas de son privilège. Il marche la tête haute, certes, mais il n’écrase pas les autres qui croisent son chemin. Il n’a aucune modification; piercings, tatouages. La seule marque permanente sur son corps est la demi-douzaine de cicatrices qui couvrent son torse et son dos, vestiges d’une attaque lorsqu’il était plus jeune.

Malgré qu’il apparaisse parfois avec des vêtements plutôt excentriques ou coûteux, Renzo est majoritairement habillé comme la populace normale. Il aime les jeans confortables, les vêtements vintage.  Il n’y a pas vraiment d’entre-deux avec lui. C’est soit tout, soit rien.






Malgré qu’il soit issu de la noblesse, Lorenzo est loin d’être le genre de personne qu’on s’attend qu’il soit. C’est quelqu’un qui a une forte personnalité, oui, mais ce n’est pas quelqu’un qui est égoïste ou méchant. Il est plutôt honnête dans sa manière d’être— il ne se prive de rien, profite de la vie et aide les autres à en faire de même. Renzo a un côté hédoniste et il aime le partager avec les autres; c’est une personne qui est extrêmement généreuse et qui n’hésite pas pour venir en aide à ceux qui en ont de besoin. La fortune que sa famille possède mérite d’être mise à bon usage, et s’il peut donner un coup de main à quelqu’un qui en a besoin… Pourquoi pas?

Il faut toutefois noter que Renzo est quelqu’un qui peut perdre patience facilement. Habitué d’avoir tout ce qu’il veut maintenant, il n’est pas doté d’une grande patience, et il n’aime pas qu’on remette en question ses décisions. Il sait ce qu’il veut, et n’aime pas qu’on ne le laisse pas l’avoir. Toutefois, c’est quelqu’un qui contrôle assez bien sa colère et qui essaie de rester calme. Mais lorsqu’une goutte fait déborder le vase, gare à vous parce qu’un océan calme peut facilement devenir un ouragan.

Ayant grandi dans un environnement plutôt contrôlé, Lorenzo n’aime pas qu’on lui dise quoi faire et risque même de faire l’opposé si on le presse trop. La seule chose qu’il veut est qu’on le traite comme une personne normale, et non comme un prince. C’est l’une des raisons pour lesquelles il ne se vente pas d’être riche, et évite souvent de parler de sa famille.  



La famille Visconti est originaire d’Italie; plus précisément du nord du pays. Son histoire remonte jusqu’à des siècles en arrière et celle-ci recèle de mystères inexpliqués. Sa réputation n’a jamais été des meilleures, mais ses connections se devaient d’être respectées parce qu’elle avait derrière elle le meilleur supporteur; le clan Giovanni. Vampires reconnus pour leurs pratiques proches de la torture, ce clan ne transforme que les meilleurs candidats. Dès les premières générations de Visconti, les vampires s’immisçaient parmi leurs rangs et choisissaient les plus beaux enfants pour qu’ils créent leur descendance avant de faire d’eux des vampires. Cette pratique devint de plus en plus commune dans la famille; ils gardaient les gènes les plus forts pour que la génération suivante devienne encore plus belle que celle d’avant. Certes, ces pratiques étaient loin d’être correctes, mais c’était comme ça depuis plusieurs siècles.

De son côté, les parents de Lorenzo restèrent tous les deux des humains pendant une bonne partie de son enfance. C’est sa mère qui fut choisie pour devenir un vampire après avoir donné naissance à sa sœur cadette, Loretta. Ce n’était pas un secret que devenir un vampire était à la fois un immense honneur, mais aussi quelque chose qu’on redoutait. D’entre les branches, on savait que le processus était quelque chose d’extrêmement douloureux, et que certains n’avaient pas survécu à la transformation.

À ses 18 ans, ce fut au tour de Lorenzo d’avoir une conversation avec la tête de la famille— un conseil composé de vampires et d’humains; des oncles, des petites cousines et même un arrière-grand-père qui était toujours en forme grâce au sang de vampire. C’était ce conseil qui décidait qui « méritait » de devenir un vampire, et selon les dires, ce serait au tour de Lorenzo d’en devenir un lorsqu’il aurait donné à la familia quelques beaux enfants.

Bien entendu, Lorenzo refusa cette offre; il avait toujours trouvé ces pratiques grotesques, quasi incestueuses. Mais le conseil lui fit comprendre qu’il n’avait pas vraiment le choix : s’il n’acceptait pas de devenir un vampire, il pouvait aussi bien mourir. Avec la menace de dévoiler le tout, il quitta le conseil sans plus. Durant quelques temps, il n’en entendit rien. Ce qui semblait plutôt… étrange. Il s’était attendu à en entendre parler par sa mère, mais toute sa famille gardait le silence.

Quelques semaines plus tard, Lorenzo fut attaqué en sortant d’un bar. Quelqu’un envoyé par le conseil pour lui faire comprendre que s’il n’acceptait pas l’offre de ses aînés, quelque chose d’encore pire allait lui arriver. Il fut hospitalisé pendant deux semaines; quelqu’un avait appelé une ambulance après l’avoir trouvé dans la ruelle derrière le bar.

L’arrêt chez la famille Visconti fut plus que bref— juste assez long pour faire ses valises, acheter un billet d’avion sans retour et s’assurer que les aînés ne pourraient pas toucher son compte en banque. L’Angleterre n’était pas si loin de son Italie natale, mais juste assez pour qu’il soit intouchable.

Enfin. C’est ce qu’il espère.


derrière l'écran


Je suis opal, j'ai 24 ans et j'ai trouvé le forum dans ton cul tbh. Je trouve qu'il est et mon niveau d'RP se trouve à être tired af. Mon activité sera d'à peu près 5/10 et le code du règlement se trouve à être ta mère en shorts.



Revenir en haut Aller en bas
 

simon says don't be such a fool — renzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Archives :: Dossiers Personnels :: Humains-