AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
Voir le deal
169.99 €

Partagez
 

 the meetings of the waters ⏃ ft. woojin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Jeremiah Drysdale «
Jeremiah Drysdale

hunter avenger
Messages : 131

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin EmptySam 26 Jan - 13:55

Même pour quelqu’un comme Jeremiah, qui ne portait attention ni à la télévision, les journaux ou la radio, il avait été impossible d’échapper au cyclone médiatique qu’avaient causés quelques incidents qualifiés d’attentats perpétrés dans la ville de Londres. Fusillades, bombes artisanales, véhicules béliers, le chasseur n’aurait porté que peu d’attention à ces évènements, si ce n’avait été de ces immenses graffitis qui apparaissait en boucle sur tous les écrans de la ville. Les lettres écarlates peintes dans tous les coins de la ville épelaient les mêmes mots: « Vous êtes avec nous ou vous êtes du bétail ». Ces mots l’avaient frappé dès qu’il avait posé les yeux dessus, son instinct lui soufflait qu’il devait en apprendre plus. Il avait donc passé un coup de fil à Glasgow, au père Fergus. Cette conversation vint confirmer ses soupçons et même plus. Selon son mentor, Londres venait d’être investi par un dangereux groupe d'extrémistes bien particuliers nommés Waywards, des chasseurs qui auraient perdu la raison et qui tuaient sans discernement. Devant son silence pensif, Fergus s’était empressé de lui ordonner de se tenir loin de ce genre d’individus, prétextant que le risque était trop grand et qu’une alliance avec ces fous furieux ne pouvait que lui exploser dans les mains. Il en était resté là, se disant que le vieil homme devait mieux s’y connaître que lui.

Cependant, il ne pouvait pas nier que, bien qu’il n’ait jamais pu confirmer l’existence de ces Waywards, l’atmosphère dans les rues de Londres la nuit avait visiblement changé. Tous étaient sur le qui-vive, si bien qu’il devenait difficile pour le chasseur de simplement confirmer si ces cibles étaient des créatures ou non. Clairement tout le monde avait peur… Ou avait-il perdu la main ? Il avait dû cesser de chasser beaucoup plus longtemps qu’il ne l’avait jamais fait, le temps de se remettre de sa blessure… Se remettre étant un grand mot. La vision de son oeil gauche ne donnait aucun signe de retour, il avait donc passé les dernières semaines à tenter de s’habituer à cette cécité partielle et à tenter de la camoufler à Goldie, avec un succès mitigé. L’Écossais ne pouvait s’empêcher de craindre que c’était la fin pour lui, qu’il serait incapable de reprendre la chasse en solo comme avant… Il avait besoin d’alliés, mais l’idée le dégoûtait. Goldie n’était pas prêt, Hunter l’évitait comme la peste depuis la dernière fois et tout le reste de la communauté de chasseurs de la ville le prenait pour un danger public… Peut-être que les Waywards souffrait d’une mauvaise réputation ampoulée comme la sienne… Il devait en savoir plus.

D’entrer en contact avec ces derniers, malgré les sages avertissements de son mentor, n’était pas chose facile et consistait à demander à tous les gars louches qu’il voyait traîner dans les rues s’ils savaient où trouver les Waywards. Il était prêt à jeter l’éponge un soir quand, pour la première fois, on ne l’ignora pas ou on ne le prit pas pour un mendiant confus. C’était une bande d’hommes à l’air patibulaire qui parlaient fort, jetant ce qu’ils fumaient sur le trottoir sans scrupule et suivant des yeux les quelques passants encore dehors à cette heure dans Whitechapel. Lorsque Jeremiah, prenant son air le moins intimidé pour leur demander s’ils savaient où trouver les Waywards, ils avaient éclaté de rire avant que l’homme le plus près de lui demande qu’est-ce un menu fretin dans son genre pouvait bien leur vouloir. Content d’avoir enfin trouvé une piste, mais frustré d’être qualifié ainsi, Jeremiah avait eu la sage idée de ne pas envoyer promener le groupe d’armoires à glace qui devaient tous faire au moins une tête de plus que lui. « Je veux donner un coup de main », avait-il répondu avec retenue, encore reçu dans l’hilarité générale alors que l’homme devant lui l’imitait pour se moquer de lui ouvertement. Il avait serré les mains dans ses poches, mais s’était calmé en entendant un autre qui lui donnait enfin ce qu’il voulait: « Okay hot stuff, ramène tes fesses au quai demain et on verra quel genre de coup de main tu peux donner ».  Il ne s’était pas fait prier pour hocher la tête et partir d’où il était venu, bien déterminé à se présenter à l’endroit désigné le lendemain venu.

Sous le couvert de la nuit, il s’était donc rendu aux St. Katharine’s Docks, son capuchon noir sur sa tête, par habitude et surtout parce que ses cheveux n’avaient pas encore assez repoussé pour cacher la longue cicatrice autour de son oreille droite. Il doutait qu’on lui ait dit de se présenter là pour un concours de beauté, mais cette vulnérabilité visible le mettait mal à l’aise. Il s’était donc mis à parcourir les quais, se demandant bien ce qu’il devait chercher, le lieu de rendez-vous n’était pas particulièrement précis. Peut-être s’était-on foutu de sa gueule ? Ils avaient bien passé toute l’altercation à se moquer de lui ouvertement…  Il décida de leur laisser ne serait-ce qu’une petite chance, parcourant les alentours des quai à la recherche de silhouettes humaines, plusieurs armes de poche cachées à portée de main sur lui, au cas.


Dernière édition par Jeremiah Drysdale le Mar 12 Fév - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Woojin Kwon «
Woojin Kwon

hunter avenger
Messages : 5

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: Re: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin EmptyMar 29 Jan - 22:10

« Vous êtes avec nous ou vous êtes du bétail. » Ces mots sont restés gravés dans la tête de Woojin depuis la première fois qu’il les a vus. Peints en rouge, trouvés dans les multiples recoins de la ville, c’était assez clair comme message. Ses contacts avaient vite fait de lui faire remarquer que ça risquait de commencer à chauffer, à Londres. Il n’avait pas vraiment d’opinion sur ces chasseurs fêlés, mais il ne pouvait pas s’empêcher de repenser à ces mots. Tout le monde lui disait de rester le plus loin possible de ces fanatiques, qu’ils mettaient l’humanité en péril à cause de leurs réactions exagérées. Qu’il y avait d’autres moyens d’éliminer les créatures sans mettre des innocents en danger. Au plus profond de son être, Woojin savait qu’ils avaient raison— qu’il y avait sûrement une autre façon de faire. Mais quand il repensait à ces créatures qui étaient venues détruire la dernière chose qui lui restait de ses parents… Il s’était mis à faire des recherches pour savoir comment rejoindre cette organisation composée de Waywards, et il réalisa que ce n’était pas chose facile. Il s’était résolu à chercher sur des forums peu recommandables, et après de nombreuses heures passer à communiquer avec différents utilisateurs, il avait trouvé une source qui semblait plutôt fiable.

Ils s’étaient parlé pendant toute une nuit— un utilisateur dénommé Ward_630 lui avait donné les informations nécessaires; un rassemblement, un genre d’initiation afin de déterminer qui était sérieux et qui ne l’était pas. Intéressé, il avait gribouillé les informations sur le coin d’une feuille de papier qui traînait sur son bureau, puis s’était endormi pendant une poignée d’heures. Woojin se réveille en sursaut au beau milieu de l’après-midi, désorienté. Mais après une douche chaude et un thé, il reprend ses esprits. Il sait quoi faire, où aller. Mais il ne sait pas exactement à quoi s’attendre. Ward_630 ne lui avait pas dit en quoi cette initiation consistait, mais il s’attendait à devoir chasser.

Woojin passe le reste de la soirée à aiguiser ses couteaux— une dizaine de lames en argent d’à peine 10 centimètres. Que ce soit pour un vampire ou un garou, ses couteaux étaient douloureux et il savait très bien s’en servir. Délicatement, il les range dans une ceinture qu’il attache autour de ses hanches. Il est toujours habillé de noir, et même pour une rencontre de ce genre, il n’allait pas changer son apparence. Il met un manteau de feutre noir par-dessus son col roulé et l’attache— la température n’était pas tellement agréable et s’il advenait qu’il ait froid, sa précision pourrait dévier et ça pourrait s’avérer fatal.  

Lorsqu’il arrive aux quais, le soleil est couché depuis bien longtemps. Le froid n’est pas si pire, mais il s’est assuré de porter des gants pour garder ses mains au chaud. En regardant autour de lui, il cherche un signe de vie. C’est en s’éloignant de la rue, pour aller plus loin sur les quais, qu’il remarque la présence d’une poignée de personnes toutes habillées de noir. Fronçant les sourcils, ses yeux se posent sur un inconnu aux cheveux tous aussi noirs que les siens. « T’es ici pour ça, aussi? » Il ne préfère pas mentionner la véritable raison de sa venue… Juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
» Jeremiah Drysdale «
Jeremiah Drysdale

hunter avenger
Messages : 131

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: Re: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin EmptyMar 5 Fév - 11:34

Le chasseur n’eut finalement pas besoin d’attendre bien longtemps avant que d’autres silhouettes se détachent de l’obscurité. Rapidement, il décréta que le petit groupe qui s’avançait vers lui, l’air hésitant, ne pouvait être ceux qu’il attendait. Ils étaient probablement des types comme lui, à qui on avait donné rendez-vous là. Visiblement, il avait le temps de s’allumer une clope, ce qu’il fit, protégeant la flamme du vent de sa main. Jeremiah ne se garda pas de dévisager les nouveaux venus, question de comprendre à qui il avait affaire. Ces types lui donnaient l’impression d’être des brutes épaisses et non des chasseurs, mais il pouvait toujours se tromper. Peut-être s’agissait-il de brutes épaisses et de chasseurs… Peut-être était-ce le genre de personnes qui étaient attirées par le message des Waywards, même sans savoir ce à quoi il faisait référence, juste des gens qui cherchaient une bonne excuse pour tabasser les autres. Ce devait être le genre d’opinions que ses collègues chasseurs entretenaient à son égard, qu’il n’était qu’un frustre illettré toujours à la recherche de la prochaine bagarre. Ils pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient, Jeremiah n’en avait cure. Lui au moins, il n’avait pas peur de se salir les mains.

La petite bande qui venait d’arriver continuait de s’échanger quelques paroles chuchotées, tout en lui lançant quelques regards en coin, comme pour évaluer, de leur côté, s’il était celui qu’ils cherchaient. Ils avaient dû décider que non, comme aucun d’eux ne vint lui adresser la parole, tant mieux. Ce fut une autre voix qui attira alors son attention. Cigarette au bec, il tourna la tête pour voir celui qui lui avait vaguement posé une question. Peut-être étaient-ils là pour la même chose, peut-être pas. Qu’en savait-il? Il haussa les épaules et rétorqua: « Ça dépend de ce que tu veux dire par “ça”. » Il se pouvait même qu’ils se soient tous fait rouler et qu’ils attendaient comme des idiots pour rien à se les geler près des quais. Le petit groupe de fortune attendit encore de longues minutes sur le quai désert, jusqu’à ce que de tonitruants éclats de rire explosent dans la nuit, les faisant presque tous sursauter.

Jeremiah reconnut aussitôt quelques uns des hommes qu’il avait accosté plus tôt dans le petit groupe bruyant qui se dirigeaient vers eux, clairement peu intéressés à être discrets. On aurait dit une bande de potes qui revenaient d’un match de foot où leur équipe avait gagné, pas le genre d’énergie à laquelle Jeremiah s’était habitué dans le monde de la chasse aux vampires… Le jeune homme se mit alors à douter. Peut-être que ces types ne faisaient que se faire passer pour les Waywards pour piéger les naïfs et les idiots ? Ils n’avaient pas du tout l’air de chasseurs extrémistes à propos desquels Fergus l’avait mis en garde. Il en aurait le coeur net bien assez tôt, comme la bande se dirigeait directement vers eux, s’échangeant toujours ce qui semblait être des blagues salaces ponctuées de rires gras.

« Non, mais regardez moi ça », lança alors un des hommes du groupes en désignant ceux qui attendaient, « Hey les filles, vous vous êtes appelées avant pour coordonner vos fringues ? » Ils pouffèrent alors tous de plus belle. « Vous vous croyez dans un film ou quoi ? », renchérit un autre. Jeremiah regarda autour, constatant, qu’en effet, ils étaient tous vêtus de noir, contrairement à la bande de hooligans qui se moquaient d’eux sans vergogne. Lorsqu’il ramena son regard devant lui, il sursauta, le plus grand de la bande se trouvant devant lui, à portée de main. Celui-ci se saisit brusquement de la cigarette entamée qu’il avait entre les lèvres pour la fumer comme si c’était la sienne. Devant son air visiblement choqué, l’homme rigola de plus belle en lui tapotant la joue. « Allez mes jolies, c’est pas une heure pour traîner ici, rentrez chez vous ». Le jeune homme au cheveux noir se dégagea d’un coup sec, bien frustré de ne pas avoir vu sa main surgir du côté où sa vision était déficiente.

«On cherche les mecs des graffitis », demanda alors un de la bande qui attendait aussi aux quais, attirant l’attention et brisant ainsi l’étrange moment de tension dans lequel il se trouvait. « Ben, on dirait que vous les avez trouvé », leur répondit celui qui semblait être le leader de la petite bande. Ce dernier les regarda, l’air déçu de ce qu’ils venaient de récolter pour cette nuit et les héla: « Alors les gonzesses, z’êtes prêtes à travailler ou pas? » Cette demande fut accueillie par différents cris d’animaux obscènes par la bande de prétendus Waywards qui avaient l’air de bien se marrer. Jeremiah sentit un frisson lui parcourir la colonne. Son instinct lui disait très clairement de foutre le camp et oublier cette histoire de Waywards… Mais il devait se rendre à l’évidence, il n’était pas en état de chasser en solo dans le moment, un inconnu venait de lui chiper sa clope sans qu’il ait pu réagir… Il n’avait pas le choix. Les mains dans les poches, il hocha la tête, sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
» Woojin Kwon «
Woojin Kwon

hunter avenger
Messages : 5

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: Re: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin EmptyVen 8 Fév - 14:41

Woojin ouvre la bouche pour répondre à la question de l’inconnu. Mais il s’arrête— comment peut-il expliquer ça? La chasse est compliquée à expliquer quand on en parle à voix haute, et il a peur d’avoir l’air d’un con. Il décide de se taire au bon moment, puisque quelques hommes finissent par s’approcher en riant d’eux, un groupe de gens tous en noir qui attendaient là comme des idiots. Woojin fronce les sourcils en les regardant s’approcher d’eux. Ils sont loin d’être le genre de chasseurs dont il a entendu parler. Il s’attendait à quelque chose de mieux organisé, de plus sérieux qu’une bande d’inconnus qui se les gèlent au beau milieu de la nuit. Les yeux foncés de Woojin suivent l’un d’eux qui parle, mais quand l’un de ceux qui attendait dit la raison de leur venue, il lâche un soupir. Il espérait que ça ne soit pas un piège. Il reste silencieux alors que d’autres s’excitent, se mettent à crier comme des bêtes. Il regarde la scène avec un mélange de surprise et d’excitation. Il n’a jamais travaillé avec d’autres chasseurs avant, et l’idée l’excite. Il voit celui qui est à ses côtés hocher la tête, et Woojin fait de même.

Le leader du groupuscule fini par tourner les talons pour les guider un peu plus loin sur les quais, vers de vieux entrepôts. « Une source nous dit qu’il y a des vamps qui viennent se cacher dans ces buildings. Y’a personne la nuit, donc c’est un abri idéal pour ces enfoirés. » Il parle sans retenue, mais garde un volume assez bas pour que ces dits vampires ne l’entendent pas. Du moins… Il espère. Woojin glisse une main dans son manteau pour en tirer une lame, la serrant entre ses doigts. La sensation du métal froid contre ses doigts le garde concentré, même s’il sent son cœur battre à cent milles à l’heure. Il ne sait pas à quoi s’attendre exactement. Il n’a pas rencontré beaucoup de vampires— peut-être deux ou trois, depuis sa découverte du surnaturel. Sa véritable proie reste les garous.

« Allez, » reprend le leader une fois qu’ils sont beaucoup plus près de cet immeuble qui semble désaffecté. « Montrez-nous de quoi vous êtes capables. » Sur ces mots, l’un d’eux pousse Woojin vers la porte, et sans cérémonie, il l’ouvre d’un grand mouvement. Après un tour rapide du regard, il fronce de nouveau les sourcils. Ça semble complètement vide. Pas un seul bruit. Pas même l’impression d’être observé. Le groupe de chasseurs finissent par entrer à sa suite et se mettent à fouiller l’endroit pour des traces potentielles de ces vampires. C’est à ce moment-là que Woojin sent une sensation familière au creux de son estomac. « C’est un piège, » il marmonne à quiconque peut l’entendre, et en se retournant, il voit une silhouette s’approcher. Pas trop vite, mais du côté gauche de l’homme à qui il avait parlé en arrivant. Celui qui n’avait pas vu la main du leader venir. La seule logique était qu’il soit aveugle de ce côté-là.

Sans hésiter, Woojin relâche un peu sa poigne sur sa lame pour lever le bras. Il le baisse à une vitesse impressionnante, tout en relâchant le court manche de la lame qui vole pour s’écraser dans le front de l’homme. En contournant l’autre homme aux cheveux noirs, Woojin se penche pour regarder le visage de l’assaillant, déjà mort. « C’est l’un des leurs. C’est un piège. »
Revenir en haut Aller en bas
» Jeremiah Drysdale «
Jeremiah Drysdale

hunter avenger
Messages : 131

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: Re: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin EmptyMer 13 Mar - 18:25

Alors qu’il suivait la bande bruyante des prétendus chasseurs, Jeremiah ne pouvait se débarrasser de doutes incessants. Chaque pas qu’il prenait à leur suite lui faisait se demander s’il ne serait pas mieux qu’il rebrousse chemin et rentre chez lui. Peut-être était-il mieux à chasser seul, finalement, se disait-il. Mais une pensée l’en empêchait à chaque fois, une silhouette penchée sur lui, se plaignant avec suffisance qu’il était déçu de la pauvre résistance dont il avait fait preuve. Il refusait de retourner chez lui pour se sentir en danger dans sa propre base d’opération. Il n’avait pas le choix, il avait besoin d’alliés puissants sur le terrain. Ils n’avaient pas besoin d’être sympathiques, simplement de faire le travail. Et s’il y avait quelque chose sur laquelle Jeremiah ne pouvait critiquer les Waywards, c’était leur efficacité… Si ces individus étaient réellement des Waywards, cela restait à voir.

Celui qui semblait responsable de leur parler leur expliquait en chemin que des vampires auraient élu domicile dans une entrepôt non loin de là, mais sans plus de détails. Tout de suite, l’Écossais ne put s’empêcher de trouver qu’il y avait anguille sous roche. Avec le climat qui régnait dans la ville, quel genre de vampire imbécile allait se terrer dans un entrepôt près du port, et n’allait pas prendre la fuite après avoir entendu les conversations à voix haute de ces types beuglards. Il n’émit aucun commentaire, regardant discrètement les réactions des autres au mot “vamp”. Ne voyant personne à l’air confus ou surpris, il en déduit que tout le monde présent savait de quoi il était question ou n’osait pas remettre en question les propos du groupe. Lui, pour sa part, avait décidé de garder l’oeil ouvert pour comprendre ce qu’il en était.

Lorsqu’ils arrivèrent devant le bâtiment en question, il fut encore surpris de ne pas avoir le temps de faire un peu de reconnaissance dans les alentours. Les Waywards voulaient clairement qu’ils entrent tout de suite à l’aveuglette. Avaient-ils déjà fait le tour de l’endroit? Un d’eux avait-il des capacités lui permettant de passer outre ? Impossible de savoir. Un des Waywards s’impatienta et poussa celui qui lui avait adressé la parole toute à l’heure et Jeremiah n’attendit pas de subir le même sort, il avait hâte de comprendre ce qui se passait ici. Il entra à son tour dans l’entrepôt vide, mais tout de même faiblement éclairé. Les grandes étagères de métal trônaient dans le grand espace poussiéreux, plus vide que pleines, pour la majorité d’entre elles. Tout en marchant prudemment, ses yeux se posant dans tous les recoins sombres, le chasseur se demandait quel genre de vampire pouvait bien se retrouver en groupe ici. Peut-être des nouveaux nés perdus, des pariahs, le genre de vampire hideux qui ne pouvait pas passer ses nuits à profiter de la chair fraîche dans les clubs.

C’est alors qu’il vit l’autre jeune homme aux cheveux noirs s’arrêter soudainement devant lui et se retourner. Il prit une fraction de seconde de trop à comprendre ce que ce dernier venait de lui dire. Un piège ? L’information finit par atteindre son cerveau et y prendre forme lorsqu’il vit l’autre sortir un couteau et menacer de le lancer dans sa direction générale. Son premier réflexe fut d’esquiver, mais il entendit la lame fendre l’air à sa gauche et tourna la tête pour la suivre, pour finalement la voir se ficher dans le front d’un individu qui ne faisait définitivement pas partie de leur groupe. Jeremiah fit un pas vers l’arrière, suivant des yeux celui qui venait de tuer quelqu’un sans explication aucune. Avant qu’il puisse lui demander ce qui venait de lui prendre tout à coup, l’autre répéta qu’il s’agissait d’un piège et que c’était un des leurs. Complètement perdu, Jeremiah le fixa avant de rétorquer: « … Quoi? » Ses yeux se posèrent sur l’homme étendu, définitivement pas un vampire… Que se passait-il?

Un cri à glacer le sang déchira alors le silence de l’entrepôt plongé dans la pénombre. Le réflexe de Jeremiah fut de se cacher derrière une structure de métal, sortant un couteau papillon qu’il défit d’un mouvement de poignet, et son briquet de l’autre. Amenant rapidement la flamme devant ses yeux, il ne la vit pas vaciller, aucune créature magique n’était dans les environs. Il comprit alors ce que l’autre essayait de lui dire depuis le début, c’était un piège de ceux qui les avaient amené ici. Dans quel but ? Pas le temps d’y penser trop longtemps. Il rangea son briquet avec un juron silencieux, frustré que la réalité ait dépassé même ses doutes paranoïaques. D’autres cris et des bruits de combats se firent entendre vers l’autre coin de l’espace, clairement, les autres recrues n’avaient pas eu autant de chance qu’eux.

Gardant le silence, il chercha des yeux celui qui lui avait sauvé la vie au final, espérant qu’il comprendrait ce qu’il voulait faire sans qu’il ait besoin de parler, pour de ne pas indiquer leur position à leurs assaillants. De ces assaillants, il ne savait rien, était-ce des chasseurs, des humains normaux, ou autre chose ? Pourquoi les piéger ainsi ? Il chassa toutes ces interrogations de son esprit, ce qui importait, c’était de se sortir vivant de l’endroit. Les cris qui faisaient écho sur les murs métalliques avaient cessé, laissant la place à un silence encore pire. Jeremiah fit un pas pour se sortir de sa cachette, mais n’eut pas le temps d’en faire un autre avant d’être plongé dans la noirceur la plus totale. Une voix sinistre résonna à travers l’obscurité, Jeremiah reconnut qu’elle appartenait au leader apparent des Waywards qui menaçait: « Youuhouu? Les filles, sortez de votre cachette ou je viens vous chercher! » L’avenger serra les dents et le couteau dans sa main, dans quel bordel venait-il de se fourrer ?
Revenir en haut Aller en bas
» Contenu sponsorisé «



the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty
MessageSujet: Re: the meetings of the waters ⏃ ft. woojin   the meetings of the waters ⏃ ft. woojin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

the meetings of the waters ⏃ ft. woojin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Whitechapel :: St. Katharine's Docks-