AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dear boy what are you running from_ft. Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Hoshiyo Carroll «
avatar

tribu fianna
Messages : 14

MessageSujet: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Mar 3 Jan - 0:51

Il était rare que le barman avait congé les jeudis soir, mais dans se temps si de l'année les club était moins populaire, il pouvait donc en profité pour lui même sortir dans sont club préféré, là où il avait fait de nombreuses rencontre avec des gens qu'il était content de pouvoir compté dans ses bons amis. Il adorait l’ambiance de l'endroit, le fait qu'il pouvait autant passer du temps a se défouler sur la piste de danse autant qu'il pouvais aller se détendre au bar avec un bon verre de fort. Et se soir là, il optait pour la deuxième option. Fox avait donc aucune raison de s'habiller assez confortablement pour pouvoir être suffisamment aisé dans ses mouvements, il avait donc revêtit une chemise noire surmonté d'un veston de la même couleur qu'il n'avait pas attaché. Il monta au bar, tout en saluant au passage les gens qu'il reconnaissait. Une fois rendu au comptoir bar, il se commanda son whisky habituel, le tout sur glace, alors qu'il parlait avec le barman, partageant entre eux des secrets de mixoligie et de leur méthode de travail, ou même de leurs verres favoris.

« Seul se soir Fox? »

D'habitude, le japonais en profitait pour faire du charme aux jeunes homme du bar, certains habitués ou  les nouveaux qu'il n'avait encore jamais encore vu. Il ne pris donc pas le temps de répondre au jeune homme derrière le comptoir, mais lui fit plutôt un signe approbatif de la tête pour lui dire que se soir il passerait sa soirée seul au bar pour boire et relaxer. Hoshiyo comptait plutôt rester dans sa bulle et non envahir celle des autres.

Seulement en se rendant au toilette, puisqu'à la longue sa vessie commençait à être pleine, il remarqua un jeune homme blond, délicat et surtout qui semblait plutôt timide, seul à sa table. Il alla au toilette avant de revenir vers la table du jeune homme blond avec un verre d'un breuvage qu'il considérait comme usuel pour un jeune homme, se fiant sur les commendes que lui même avait reçu, c'est a dire un rhum and coke. Il déposa le verre sur la table, juste devant le petit blond.

« Seul à ta table? Je sais pas si tu voulait boire, mais j'ai déjà un verre... »

Il pris une gorgée de son verre de whisky sur glace

« Alors celui là est pour toi »

L'asiatique se tira une chaise avant de s’asseoir avec le plus petit avant de prendre une autre gorgée.

« Et si tu en veux d'autre, compte sur moi. Un bel homme comme toi ne devrait pas payer ses propres verres et puis je suis encore heureux que personne n'y avait pensé avant moi. »

Il espérait seulement qu'il n'avait pas été trop directe, qu'il ne gênait pas le blond avec ses remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Lun 9 Jan - 1:17

Si on pouvait décrire Aaron en un seul mot, on pourrait utiliser le terme timide. Car oui, il l'était. Beaucoup même. Il y avait longtemps qu'il était arrivé en Angleterre. Il s'y plaisait bien, travaillant maintenant comme assistant au chef dans le restaurant où il avait d'abord été engagé comme plongeur. Il s'était fait des amis. Ils n'étaient pas très proches mais au moins, ça lui permettait d'avoir une vie sociale quand même et de s'amuser de temps à autres. Il avait perdu en timidité avec les gens qu'il connaissait, mais il était encore bloqué lorsqu'il rencontrait des inconnus. Alors il avait décidé de travailler sur sa gêne. Ce jeudi en particulier après son quart de travail au restaurant, il prit tout son courage, et se retrouvait maintenant dans la file d'attente d'un bar pour personnes LGBT. Il était vrai que depuis qu'il habitait Londres, Aaron avait tenté d'en apprendre plus sur lui-même et de connaître ce qu'il se devait de connaître. Après avoir été un étranger pour sa propre personne durant un bon nombre d'années, Aaron voulait enfin faire la connaissance d'Aaron. Il avait donc commencé à essayer certaines activités ou à vouloir faire des rencontres. Romantique dans l'âme, le jeune Slovaque pensait à l'amour et il s'était tout bonnement essayé. Il s'était créé un compte sur un réseau de rencontres et avait rencontré des femmes, comme le lui dictait son instinct. Il avait eut son premier baiser avec une femme mais n'avait ressentis aucune étincelle, aucun désir, pas de frisson. Il avait tenté avec une autre, et une autre, arrivant toujours à un résultat nul. Ouvert d'esprit, il s'était alors inscrit sur un site de rencontre gay, se demandant s'il se pouvait qu'il soit gay. Il avait parlé avec quelques gars et ça avait cliqué avec l'un d'eux. Ils s'étaient donnés rendez-vous au Freedom la semaine suivante. Mais ça n'avait pas fonctionné. Ne perdant pas espoir, Aaron avait décidé d'y retourner, espérant avoir assez de courage pour aller parler à quelqu'un, ou que quelqu'un lui parle.

Il avait finalement passé la porte, trouvant une table libre à l'étage. Il s'y assit, tranquille, se demandant pourtant ce qu'il venait faire à cet endroit seul. Il allait passer pour un vrai loser. Il passa une main sur sa repousse de barbe plus fournis qu'à l'habitude et replaça le col de son polo bourgogne. Le Slovaque se décida finalement à aller se chercher à boire mais un intrus apparu devant ses yeux. Levant ses yeux océan vers le nouveau venu, il le vit tenir deux verres dans ses mains. Son style était classe, ses cheveux étaient longs mais ce qui frappa Aaron, ce fut le fait que la partie blanche de ses yeux avaient été teinte en noir et que son iris était rouge. Si ses parents avaient été là, il savait qu'ils auraient récité des chapelets et que les signes de croix auraient abondés! Il était surpris et le fut encore plus lorsque l'étranger lui glissa un verre de rhum and coke et qu'il pris place devant lui. Ce qui le déstabilisa davantage fut lorsqu'il le complimenta, lui disant qu'il était bel homme. Le jeune homme rougit et fut satisfait. Il enroula ses doigts contre le verre froid et pris une gorgée.

« C'est très bon, merci. » bafouilla-t-il, « Je pensais justement à aller me chercher quelque chose à boire, je viens d'arriver. »

Aaron jeta alors un regard complet à l'asiatique.

« Je suis content que tu sois le premier à y avoir penser. Je risque de passer une belle soirée si tu me payes les verres. »

Ce n'était pas dans ses habitudes de parler ainsi, ni d'être dans ce genre d'endroit mais il s'y sentait bien, comme à la maison. Il pris une autre gorgée du breuvage offert.

« Tu n'attendais personne toi? Parce que je ne voudrais pas que quelqu'un soit jaloux de te voir en ma compagnie. » il ajouta, « En passant, je me nomme Aaron. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hoshiyo Carroll «
avatar

tribu fianna
Messages : 14

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Mar 17 Jan - 13:52

Tout cela, ce n'était pas nouveau pour le garou, il en avait même habitude. Pas qu'il soit un Don Juan, loin de là. Il n'aimait pas l'idée d'être considéré comme tel. Il préférait se considéré lui même comme un charmeur. De voir les jeunes hommes qu'il complimentait et qu'il gâtait le temps d'une soirée qu'il passait en bonne compagnie, sans pour autant coucher avec eux, rougir sous ses paroles, cela fessait son bonheur. C'était donc pour tout lui plaire que de voir le petit blond face à lui rougir comme il l'avait fait. L'asiatique s'accouda à la table, fessant un appuis a sa tête avec sa main gauche, prenant une gorger de son verre de la droite.

« C'est très bon, merci. Je pensais justement à aller me chercher quelque chose à boire, je viens d'arriver. »

« Alors j'imagine que j'avais fait une bonne observation. Si tu veux autre chose que du rhum and coke, sens toi libre de demander »

Fox ne pouvait pas s’empêcher de le trouver charmant, son regard bleu ciel vif qui fouinait les lieux de gêne, sa petite repousse de barbe blonde sur sa mâchoire fine et ses cheveux d'un doré qui lui semblait plus que soyeux. Il aimait sa petite carrure, son côté délicat.

« Je suis content que tu sois le premier à y avoir penser. Je risque de passer une belle soirée si tu me payes les verres. »

« Ce n'est rien, crois-moi, c'est mon tips qui paie les verres se soir – il leva son verre – À mes tips et à notre rencontre. »

Il lui fit un sourire doux , pas trop confiants ni arrogant.  

« Tu n'attendais personne toi? Parce que je ne voudrais pas que quelqu'un soit jaloux de te voir en ma compagnie. En passant, je me nomme Aaron. »

« Seulement la bonne personne pour boire en ma compagnie,alors j’espère que je ne te dérange pas Aaron. »

Il prit une gorgée de whisky avant de reprendre :

« Moi c'est Hoshiyo, mais appelle-moi Fox. »

Il aimait l'entendre parler, son accent était mignon, mais sa gêne l'était encore plus. Il craquait pour ses hommes qui réagissait a lui d'une telle façon, cela lui donnait confiance alors qu'il n'en avait que peu en vérité, malgré qu'il dégageait le contraire.

« C'est la première fois que tu vient ici? Je vient presque toute les semaines danser et je ne t'avais jamais croisé, pourtant je ne t'aurait pas manquer si tu serait déjà venu. »

Il fini son verre avant de le déposer sur la table et de détacher sa couette pour les faire retomber ses cheveux sur ses épaules pour passer sa main dedans.

« Tu me dira quand si tu veux allé danser en bas avec moi, après quelques verres. Je vient de finir le mien je revient avec quelque chose pour toi en même temps? »

Il savais que le jeune homme n'avait pas fini le précédant, mais il préférait le demander. Il se leva, commanda et revenu avec sa commende assez rapidement, après tout, il connaissait le menu de la carte par cœur et la compagnie d'Aaron lui plaisait trop pour perdre son temps au comptoir du bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Ven 27 Jan - 0:29

La méfiance était tassée. Ce n'était plus une option pour Aaron maintenant. Il voulait la compagnie de cet homme qui semblait s'y connaître question alcools et cocktails. Certes il avait été un peu surpris de son arrivée soudaine avec les verres, ne s'attendant pas à ce que quelqu'un le remarque aussi tôt après son apparition dans le bar. Mais, que l'asiatique soit venu de lui-même enlevait un poids immense des frêles épaules du slovaque. Ça faisait en sorte qu'il n'était pas obligé de se mettre à la chasse pour trouver un gars, même si c'était une des raisons qui l'avaient poussé à aller au Freedom. Pour une première expérience où il y allait seul, le jeune homme n'était pas déçu. Son vis-à-vis lui mentionna son nom mais comme il s'agissait d'un prénom asiatique, Aaron ne retint pas la prononciation alors, heureusement pour lui, il put se rabattre sur le surnom que lui offrit son compagnon : Fox. Drôle de surnom, selon lui, mais qui était-il pour juger? Il n'avait jamais entendu un sobriquet pareil. Fox avait un bon sens de la conversation, ce qui plaisait bien à 'Ron, lui qui ne savait pas vraiment de quoi parler avec cet homme qu'il venait à peine de rencontrer. Avant de répondre aux questions de son nouveau compagnon, le blondinet bu une longue gorgée. Jouait-il franc jeu dès le départ? Pourquoi pas!

« Je suis venu ici seulement une fois. C'était la semaine dernière. » Il passa sa main dans son toupet blond, « J'ai rencontré un gars sur un site de rencontre et on s'était donné rendez-vous ici-même mais ça a plutôt tourné au vinaigre. »

Il pris une autre gorgée, arrivant à la moitié du breuvage, l'alcool lui brûlant la gorge. Il fallait dire qu'il n'était pas habitué d'en boire et qu'il s'y risquait très rarement à sa consommation.

« Alors me revoilà! » repris-t-il après avoir fait descendre sa gorgée, « Je ne sais pas trop ce que j'espérais en venant ici ce soir mais, selon moi, je vais avoir bien du plaisir. »

Il porta son verre à ses lèvres et y trempa celles-ci, regardant Fox dans les yeux.

« Pour ce qui est de danser... Je n'ai jamais vraiment osé. Je viens d'une famille sévère où l'amusement principal était les messes du dimanche à l'église alors je n'ai jamais vraiment appris à m'amuser et à lâcher mon fou dans la danse. » Une pause, « Mais j'aimerais beaucoup essayé, si tu guides mes pas. »

Un sourire éclaira son visage. Il l'aimait bien, ce Fox. Même après cinq minutes à peine.

« Est-ce seulement la danse qui t'amène ici ce soir ou il y a une autre raison? » demanda-t-il à brûle-pour-point.

Il posa son coude contre la table, jouant du bout de son index contre le rebord de son verre, le regardant attentivement, notant chaque détail de Fox.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hoshiyo Carroll «
avatar

tribu fianna
Messages : 14

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Dim 26 Fév - 18:23

Une nouvelle gorgée de son habituel Whisky en bouche, il écoutait le jeune homme répondre à ses questions et fut surpris de la première qui laissait croire que le jeune homme avait eu certaine mauvaise expériences. Le plus petit semblais si doux et aimable. Comment une rencontre avec lui aurait pu finir si mal, il n'en avait pas la moindre idée, mais il n'allait pas tout laisser tomber, probablement qu'Aaron avait du tomber sur un Fuckboy parmi t'en d'autre.

« Alors on peu considérer que c'est ta première fois ici, si la précédente n'était pas la bonne. Mais que tu soit venu la semaine passer explique pourquoi je ne t'ai pas rencontré, il est excessivement rare que j'ai mes soirs de libre je travail dans un autre bar.  Mais ne t’inquiète pas mon beau tu passera une belle soirée, avec moi c'est impossible que ce ne soit pas le cas.

Il ne se ventait pas, mais il avait plutôt un bon sens de l'amusement, il aimait prendre un verre et avec une bonne compagnie comme celle du jeune homme a ses côté encore plus. Il ria a sa mention de l'église, il n'y avait jamais mit les pieds pour une cérémonie, mais l'aspect austère de ces bâtiments ne l'avait jamais vraiment attirer en soi.

« Dans ce cas j'imagine que tu ne pouvais pas vraiment sortir avec les autres garcon de ton age, prendre un verre en cachette et te reveiller encore dans les brumes de l'alcool? Tu manque rien c'est pas vraiment un buzz – il ria d'un rire franc – tu as la bouche pateuse et en générale tu te souvient de seulement quelque bride alors, ce n'est pas très grave si on ne le fait pas on fini de toute facon pas oublier la majorité des partys crois-moi sur paroles. Mais pour ce qui est de danser je t'apprendrais, il ne suffit de ne pas penser a se qui a autour de nous, de penser au présent, au sentiments et tout, très philosophique – il ria de nouveau.

Il pris une autre gorgée dans son verre qui était déjà rendu à la moitié, il prenait des grande gorgées par habitude.

« Oui, habituellement, mais pas ce soir, simplement relaxer avec un bon verre, et boire seul dans un grand appartement c'est un peu triste. »

Les manies de son compagnon était adorable, il était si timide dans ses gestes, pourtant il avait tout pour lui. Il avait l'air approchable, mignon, gentil et tout les qualités d'un bon amoureux, alors le fait qu'il soit encore seule le contrariait un peu. Fox approcha sa chaise de la table, accoudant plus près du jeune homme, jouant dans les ondulations de ses longs cheveux noirs.

«  Mais toi Aaron, tu ne vient pas pour danser alors tu viens ici pour quelle mystérieuse raison? Sûrement pas pour faire une rencontre avec un inconnu comme moi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Mer 8 Mar - 22:46

L'amusement n'était pas la seule chose qui était prohibée dans la famille d'Aaron. Tout ce qui pouvait être considéré comme un péché l'était. Lorsqu'il était jeune, ses parents l'avaient toujours restreint dans les activités qu'il voulait faire car elles étaient réservées aux hommes uniquement. Cela avait toujours choqué le jeune trans, qui ne souhaitait qu'être reconnu à sa juste valeur. C'était pourquoi il avait appris à cuisiner et qu'il aspirait à être un grand chef. C'était la seule activité qu'il aimait faire qui était réservée aux femmes. L'ambiguïté d'être trans et d'être toujours ramené à sa condition de naissance lui avait toujours terriblement pesé sur les épaules. C'est pourquoi il voulait apprendre à s'amuser, à agir comme un jeune homme agirait. Il voulait tout essayer ce qui lui avait été si souvent refusé. On aurait dit un enfant dans un magasin de bonbons à qui ses parents lui aurait dit de choisir tout ce qu'il voulait. Il ne voulait pas avouer à Fox qu'il avait été bien plus restreint qu'il le croyait dans ses activités à cause des croyances religieuses de sa famille. Il n'avait jamais fait l'amour, n'avait jamais consommé de drogues, il n'avait goûté à de l'alcool que rarement et ça lui laissait encore un goût de brûlure dans la gorges, il n'avait jamais révélé qu'il se croyait homosexuel, et alors qu'il habitait encore la Slovaquie, il n'avait pas voulu que sa condition soit révélée au grand jour à tout le monde. Mais depuis qu'il était sortit du placard et qu'il avait décidé de commencer les hormones mâles, il voulait vivre tout ce qu'il n'avait pas vécu et tout ce qu'il s'était empêché de vivre au fil des ans. Et il avait le sentiment qu'avec Fox, il pourrait au moins expérimenté l'amusement des bars. Aaron pris une autre gorgée de son verre. Il prenait de petites gorgées, surtout parce qu'il n'était pas habitué à l'alcool en général et qu'il tentait de s'y faire tranquillement. De plus, il voulait profiter de sa soirée, pas que son compagnon le ramasse saoul mort sous la table, trempé par le contenu de son verre.

« À date je passe une excellente soirée et j'essaye de ne pas vider mon verre d'un trait. Je ne sais pas quel effet l'alcool a sur moi. C'est peut-être la seconde fois que je bois de l'alcool, dans un bar du moins! »

Pauvre petit. Il tentait d'être honnête tout en essayant de ne pas paraître comme une petite vierge effarouchée qui n'a jamais rien fait dans la vie. Il regarda l'asiatique dans les yeux, réfléchissant à sa question. Lui disait-il la véritable raison de sa venue? Ça voulait dire avouer, dans un certain sens, qu'il était un peu désespéré de rencontrer quelqu'un...

« La véritable raison de ma venue? » Il soupira doucement, posant ses deux mains contre son verre, « Je viens effectivement à la rencontre d'un inconnu. »

Il baissa les yeux, ses joues s'enflammant légèrement. Était-ce l'alcool qui les faisait rougir ou bien la gêne?

« Disons simplement que je me cherche un peu, en ce moment... Je ne sais pas si je suis aux femmes, aux hommes ou bien aux deux. J'ai eu de petites aventures avec des femmes mais ce n'était pas ce qui me fallait. Je cherche donc du côté des hommes mais le seul que j'aille rencontrer, c'est celui dont je t'ai parlé. Je ne veux pas que ça te paraisse étrange ni que tu crois que c'est la raison pour laquelle je te parle. »

Il pris une pause pour reprendre son souffle.

« Je ne cherche pas seulement ça, tu sais; je suis ouvert à toutes sortes de relations. »

Il pris une gorgée, surtout pour chercher ses mots avant de dire une autre bêtise. Passant ses doigts dans ses cheveux dorés, les yeux bleus du Slovaque se posèrent sur l'asiatique. Il esquissa un sourire timide avant de dire :

« Tu dois me trouver bizarre de te dire tout cela... Je ne m'attendais pas vraiment à ce que cette révélation sorte aussi facilement de ma bouche... Disons simplement que- que tu m'as l'air d'une personne de confiance. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hoshiyo Carroll «
avatar

tribu fianna
Messages : 14

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Lun 13 Mar - 22:48

Sortir dans les bars était dans les activités préférées du garou, il aimait pouvoir se défouler autre qu'en chassant dans les bois de Londres. Ce qu'il aimait le plus de sortir, en fait, c'était les rencontres qu'il y fessait, il ne pouvait pas compter sur ses doigts tout les gens différents avec qui il avait partager une belle soirée, autant des femmes que des hommes et quelques fois, il se laissait aller avec un jeune homme qui lui plaisait plus que les autres. Il était un romantique il n'allait pas forcer la donne si le jeune homme qu'il courtisait ne semblait pas confortable de sa présence. Mais avec Aaron tout semblait couler entre eux deux. Les discussions était fluide et il semblait l’apprécier un minimum. Aux moins assez pour partager presque ce que Fox pouvait conclure comme étant des confessions.

« Alors ça te fait plein de chose a goûter, comte sur moi pour ça, tu viendra a mon bar »

Il lui lança l'invitation, il n'était pas obliger de l'accepter, si le jeune homme ne buvait pas beaucoup, il ne voudrait tout de même pas passer toutes ses payes à aller dans un bar pour parler avec le barman au comptoir. Au pire, il les ferait passer sur sa paie. Et fut son tour de rougir quand le jeune blond lui avouait qu'il était venu pour rencontrer des inconnus. Il ne s'attendait pas à ce genre de réplique. Il devait être au bon endroit au bon moment il faut croire. Et il fallait croire que son congé tombait à point. Il se cherchait et c'était normal si Aaron n'avait pas eu de bonne relation par le passer et Fox en ferait fit pour la soirée. Il avait toujours été le genre d'homme qui regardait jamais en arrière vers les pas qui était déjà tracer, mais plutôt celui qui regardait vers l'avant. Gardant en tête le présent et non le passé.

« Ce n'est pas étrange et ne me parle plus du passer, c'est toi et moi, sur la piste de danse qui nous attend »

Il enleva le vers des mains du blond en le poussant plus loin sur la table attrapant cette main au passage. Le garou se leva et traîna le plus petit avec lui jusqu'à la piste de danse. La musique était forte, c'était son plaisir, danser, les décibels qui fessait battre son cœur plus fort dans sa poitrine. Il aurait aimer se trouver au centre de tout ses gens qui se mouvaient à l’unisson, mais le but de sa soirée n'était pas de troubler le blond, mais seulement qu'il ait du plaisir. Il l'avait donc tirer vers le bort pour ne pas être coincé entre d'autre danseur.  

« Tu me fait assez confiance pour ça? »

Le barman posa sa main contre la hanche du plus jeune le rapprochant vers lui qui bougeait déjà au rythme plus lent de la chanson qui venait de débuté. Elle n'était pas trop lente, le tempo était seulement plus doux que celle qui l'avait précédée.

« Pas besoin de bouger comme ses grand fou pour danser tu sais. Suffit de – Il dépossa son autre main sur l'autre côté de Aaron pour que son bassin suive ses mouvements à lui – de faire comme ça un peu, tu vois? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Mar 28 Mar - 23:20

Certains diraient qu'Aaron avait la confiance facile, que Fox pouvait ne pas s'avérer digne de la confiance qu'il lui accordait. Il ne le connaissait pas, c'était vrai, mais il avait besoin de faire des rencontres autres que celles de collègues de travail ou de ses voisins de pallier à son appartement. Chaque connaissance, chaque ami, chaque collègue, fut un jour un étranger, un inconnu à qui il avait dû aller parler. Fox ne faisait pas exception à la règle. Aaron voulait un cercle d'amis, peut-être même plus si l'occasion se présentait mais il ne le savait pas encore. Il se sentait seul depuis qu'il était à Londres. Sans famille, sans amis, sans amour, il voulait que sa vie sociale prenne une nouveau tournant. Un nouveau départ s'imposait au jeune homme dans plusieurs facettes de sa vie. Il prit une autre gorgée de son breuvage, regardant Hoshiyo. L'asiatique l'intriguait. C'était intéressant pour lui d'être attiré par la personne devant lui. Aaron voulait que le jeune homme se confie à lui de la même manière qu'il venait de le faire. Il voulait apprendre à le connaître. Avec lui, il se sentait à l'aise. Tellement à l'aise, qu'il accepta même de le suivre sur la piste de danse, laissant leurs verres plus loin sur la table, même si l'asiatique ne lui laissait pas vraiment le choix, venant lui prendre les mains.

Avant même qu'il ne puisse le réaliser, le jeune Slovaque se retrouvait légèrement à l'écart du groupe de jeunes adultes dansant groupés comme un troupeau de moutons sur les chansons ponctuées de rythmes de bases et de drums. Ce n'était pas vraiment son genre de musique mais il n'allait pas se plaindre de cela alors qu'il ne cherchait qu'à faire de nouvelles expériences de vie. Ce furent les mains de Fox sur sa hanche qui le tirèrent de sa rêverie. « Tu me fait assez confiance pour ça? » avait-il dit, bougeant plus lentement, au rythme de la nouvelle chanson. Le blondinet hocha la tête à l'affirmative, les joues pourpres sous la gêne qui venait de l'envahir d'un seul coup. Il ne savait pas où mettre ses mains, ne savait pas quoi faire. Il espérait ne pas lui piler sur les pieds, sachant parfaitement qu'il en était amplement capable. Un sourire étira les lèves du jeune homme. Il tassa ses cheveux d'un mouvement fluide de la main, posant après sa main contre l'épaule d'Hoshiyo. Il tenta de suivre les mouvements que Fox lui montrait du mieux qu'il le pouvait, décortiquant la chose pour que le Slovaque aux pieds gauches puisse suivre sans problèmes, ou moins de difficulté. Il semblait comprendre un peu mieux qu'au début, du moins c'était ce qu'il pensait.

« J'espère que tu n'es pas découragé? Je crois qu'avec un peu de pratique je vais y arriver. »

Il plongea son regard océan dans les yeux encrés de noir de l'asiatique.

« Ça veut peut-être dire qu'on va avoir besoin de se revoir. Tu es bon professeur. »

Se déconcentrant un court instant, ce fut assez pour qu'il lui pile sur un pied, bafouillant des excuses.

« Je crois que ça suffit comme premier cours. » dit-il en riant doucement, prenant la main de Fox pour le ramener à leur table qui n'attendait que le retour des deux jeunes hommes.

Puis, Aaron fit quelque chose qu'il n'aurait habituellement pas fait : il attendit que Fox s'assoit avant de prendre place à ses côtés et non face à lui.

« C'est étrange. J'ai réussis à te confier des trucs que jamais je n'avais confier à personne. Ce qui veut dire que tu en connais plus sur moi que j'en connais sur toi. »

Il lui fit un clin d'oeil, se voulant convaincant pour que son nouvel ami se livre un peu plus à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hoshiyo Carroll «
avatar

tribu fianna
Messages : 14

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Ven 16 Juin - 14:45

Il n’avait pas pu penser que de faire danser le jeune homme devant lui aurait pu être aussi facile, il avait l’aire si timide. Bon, ils étaient loin d’être au centre de la piste comme Fox avais l’habitude de le faire, mais au moins ils étaient sur la piste de dance. Mais il se doutait bien du malaise du jeune homme par sa façon de bouger, il ne savait probablement pas danser. Ce qui n’était pas un problème pour le garou qui avait toujours été bon danseur, du moins pour les clubs.

Il ne pu s’empêcher de rire aux remarques du blond, pas que l’asiatique était décourager, mais il trouvait le fait que quelqu’un ne sachant pas danser se pointe dans un club un peu surprenant et le fait qu’il dise qu’il était un bon professeur le fessait sourire, parce que cela devait être vrai, pour Aaron qui ne savait pas danser.  

« Juste un peu mais, oui on va devoir se revo- il fut interrompu par le pied de Aaron sur le sien et les excuses du jeune homme – tout va bien, ça va, c’est juste mon pied »

Il le regarda en souriant, bien sûr il avait eu mal, mais il n’était pas pour lui dire en plus c’était loin d’être la première fois qu’il se fessait marcher sur les pieds par une des personnes dansants ici et le garou en avait jamais fait un plat.

Il se laissa trainer à la table tout comme Aaron s’était laisser trainer à la piste de danse. Il comprenait le jeune homme, être lasser de danser est plus facile quand il ne s’agit pas de quelque chose que l’on apprécie au départ. Ils retournèrent donc à la table où ils étaient assis plus tôt dans la soirée, Fox pris place avant Aaron qui s’assit à ses côtés.

« C'est étrange. J'ai réussis à te confier des trucs que jamais je n'avais confiés à personne. Ce qui veut dire que tu en connais plus sur moi que j'en connais sur toi. »

Les yeux du Garou s’agrandirent sous le choc, il n’avait franchement pas l’habitude de parler de lui, ses histoires ne devaient pas être très intéressantes, il ne sortait pas de l’ordinaire, du moins à ses yeux à lui et il ne savait pas où commencer si Aaron voulait en savoir plus sur lui. Il ria de nervosité, aux yeux du blond, cela devait ressembler à parler avec un tout autre homme, sa confiance de surface avait pris la poudre d’escampette.

« Je ne sais pas où commencer, – il s’interrompu pour rire – crois-moi ma vie n’a rien de palpitant, je sors, je danse, je fête, je bois, je travail. Oh et je dors, comme une grande boucle qui rejoue. »

Il dénoua sa queue de cheval et joua nerveusement dans ses mèches de cheveux noirs.

« Sinon, je joue de la guitare, presque comme si c’était la seule chose qui me maintenait en vie »

Il regarda le plus petit avant de continuer :

« Tu voulais dire des choses plus personnelles hein ? Je n’ai pas habitude de parler de moi, ce n’est pas comme si mes aventures dans les bars était vraiment intéressante et d’où je viens on ne parle pas beaucoup de nous, on préfère mettre l’accent sur les autres se faire oublier, mais en arrivant ici, j’en avais assez d’être fondu dans la masse. Mais comme tu vois je suis encore dans mes vieilles habitudes »

Il regarda son cellulaire, l’heure affichai 1h30.

« Tu veux que je te raccompagne, il est tard et j’ai une voiture, je ne voudrais pas que tu marches dans Londres à cette heure-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   Dim 2 Juil - 14:42

Le jeune homme s'en voulait un peu. Il avait l'air d'un gamin, montrant qu'il ne savait presque rien sur rien. Tout arrivait à Aaron pour la première fois et il ne savait pas comment réagir à tout cela. Mais, il voyait un petit point lumineux à l'horizon, il pourrait peut-être expérimenter en compagnie de Fox, si ce dernier était d'accord. Jusqu'à présent, le jeune Slovaque appréciait chaque seconde passée avec l'Asiatique qui ne semblait pas découragé par lui et sa timidité tout de même présente, malgré ses efforts pour avoir une certaine contenance. C'était facile avec Fox. Il ne semblait pas se forcer pour être près de lui, ne semblait pas fatigué de sa présence. Il était vrai qu'ils parlaient depuis environ une heure et que s'il lui était venu le sentiment qu'Aaron l'énervait, il serait probablement partis avant, et vice-versa. Aaron se surpris à cette pensée : c'était facile avec Fox, plus facile qu'avec quiconque ayant déjà eut un lien quelconque avec le jeune trans par le passé. Le sourire d'Aaron s'étira davantage. Il l'aimait bien. Il l'aimait bien, avec son aura mystérieuse et son envie folle de faire la fête. C'était pourquoi il l'avait laissé le traîner sur la piste de danse, même s'il s'avérait que le jeune homme n'avait pas de talent inné pour la danse et que le sens du rythme n'y était pas du tout, du tout.

Il avait eut assez confiance en son nouvel ami pour lui révéler certaines choses sur sa vie personnelle, et assez confiance pour se laisser traîner et guider sur la piste de danse. Et les voilà tous les deux revenus à la table, de nouveau assis devant leurs verres, Aaron essayant de tirer quelques informations à son compagnon. Il semblait maintenant nerveux, ou intimidé, et cela fit glousser le blond. Il n'avait pas l'habitude d'intimider les gens, au contraire. Voir Hoshiyo dans cet état était étrange mais il balaya cette idée de la main en prenant une gorgée de son verre. Il appris que l'Asiatique fêtait beaucoup et qu'il jouait de la guitare, ce qui plu au jeune homme, il continua de l'écouter, même lorsque son vis-à-vis lui appris qu'ils ne parlaient pas beaucoup d'eux, là d'où il venait. Le Slovaque hocha la tête. Il comprenait. À une certaine époque, pas si lointaine que cela, il aurait tout fait pour que personne ne s'intéresse à lui, qu'on l'oublie et qu'il passe sous le radar. Il aurait tout fait pour que personne ne creuse davantage dans son passé et trouve quelque chose qui pourrait le compromettre. Mais il eut un espoir qu'à un certaine moment, Fox finirait par livrer quelques détails sur lui-même.

Alors qu'Aaron voulait répondre, le barman ne lui en laissa pas l'occasion, lui rappelant qu'il était tard, ajoutant qu'il avait une voiture et qu'il pouvait le déposer chez lui. Le rouge monta aux joues du petit blond. Il ne voulait pas vraiment quitter le Freedom, il s'y sentait bien en compagnie de son nouvel ami, mais la logique le poussait à retourner chez lui et dormir un peu avant d'avoir à se rendre au travail le lendemain. Il pris une dernière gorgée de son breuvage, laissa un bon fond au verre et se leva. Il quitta le bar sans savoir s'il suivait Fox ou si Fox le suivait, ils se retrouvèrent dehors et Aaron attendit qu'il prenne la direction de sa voiture.

« Tu n'es pas obligé de me reconduire, j'aurais pu m'appeler un taxi. » mentionna-t-il en grimpant dans la voiture, après avoir chancelé légèrement et s'être appuyé contre l'habitacle.

Il y eut un silence mais pas de ceux où émanait un malaise. Il était juste bien. Mais plus ils se rapprochaient de chez lui, plus Aaron était anxieux. Il ne savait pas s'il devait inviter Fox à entrer, son appartement était miteux et petit, rien d'agréable. Il se demanda alors comment ils feraient, pour se revoir. Le cerveau embué d'alcool du jeune trans ne fonctionnait pas à plein régime et bientôt, ils arrivèrent dans son quartier de King's Cross. Il demeura là, en silence, jusqu'à ce qu'une idée le frappe.

« Tu me prêtes ton téléphone? »

Il finit par y entrer son numéro en contact et l'enregistra avant de redonner à Fox son cellulaire. Avec un sourire où transparaissait toute sa gêne, Aaron mit la main sur la poignée de la portière et murmura :

« J'espère te revoir bientôt. »

Et il sortit, marchant assez rapidement vers l'entrée de son bloc appartement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Dear boy what are you running from_ft. Aaron   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dear boy what are you running from_ft. Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who is running Haiti for whom?
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Soho :: Freedom Bar & Club-