AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Lun 8 Fév - 1:16

Il n’y avait qu’un mot pour définir la température de Londres en Février : merdique. Avec son vent froid et sa pluie glaciale, la ville Anglaise n’avait vraiment rien pour plaire. Alors qu’il marchait le long des bâtiments de pierre, Vic maudissait l’idée qu’il avait eu d’élire résidence dans une ville où les jours ensoleillés étaient aussi rare qu’une pute qui était capable de sucer sans utiliser ses dents. La tête couverte par le capuchon de son manteau, il avançait à grands pas vers le bar où il était supposé rejoindre des amis. Il avait passé sa journée à glander et plus que la soirée avançait, plus Vic pensait à aller se coucher simplement parce qu’il s’emmerdait. À 23:12, son cellulaire vibra contre sa cuisse, affichant le nom d’un de ses amis à l’écran. À sa grande surprise, on l’invitait à sortir. S’arrachant du divan, il avait troqué sa paire de joggings pour une paire de skinnies beiges et un chandail bourgogne. Quitta la maison sans vraiment dire à personne où il allait, il embarqua dans son Jeep et s’était stationné à quelques pâtés du bar en question, profitant du fait que le stationnement de soir était beaucoup moins cher que celui de semaine et surtout, moins cher que celui de jour. Les mains enfoncées dans les poches de son manteau, il se rendit au bar à pied, regrettant sa décision même pas dix mètres plus loin. Finalement arrivé à destination, il laissa échapper un juron, frottant ses mains ensemble lorsqu’il eut poussé la porte de l’établissement. Quelques secondes plus tard, il était accosté par ses amis, accueilli par des exclamations et des grandes tapes dans le dos. Il commanda une bière et prit place avec ses compagnons, amis qu’il s’était fait peu de temps après son arrivée à Londres.

Une soirée en bonne compagnie passait souvent rapidement, et après presque deux heures, Vic décida qu’il était le temps d’une pause cigarette. Il était le seul de son groupe d’amis à fumer, et malgré leurs protestations, il réussit à les convaincre de rester à l’intérieur tandis qu’il allait se les geler dehors. Ce ne fut que lorsqu’il sorti son paquet de clopes qu’il réalisa qu’il n’avait pas de briquet sur lui, et sans briquet, il ne pouvait pas fumer. Roulant les yeux, il échappa un soupir, jetant un coup d’œil aux alentours. Malgré le fait qu’il ne pleuvait pas, la nuit était tout de même froide, et les passants étaient plutôt rares. Heureusement pour lui, Vic aperçu une silhouette s’approcher de lui, marchant la tête baissée. C’était maintenant ou jamais.

Il ouvrit la bouche une première fois alors que la silhouette était encore un peu loin. « Excuse-moi. » Puis, lorsqu’elle- il, en fait, se rapprocha encore plus, parla de nouveau. « Hey, aurais-tu du feu par hasard? »


Dernière édition par Victor A. Carlile le Dim 21 Fév - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Jeu 11 Fév - 22:00

Au contraire, les soirées glaciales de Londres étaient idéales pour Leo: le moment parfait pour sortir, à l’abri à la fois du soleil et des foules humaines, qui préféraient rester à l’intérieur par une telle température. Pas qu’il ressentait souvent l’envie de sortir ces temps-ci… mais quand la soif le tourmentait, ou qu’il cherchait à se désennuyer, c’était l’occasion parfaite pour le faire.

Ce soir c’était plutôt une soif de savoir qui le poussait à sortir. Il avait épluché la plupart des livres qui l’intéressaient dans sa petite collection: il en restait bien une pile, mais rien qui n’avait piqué sa curiosité ce soir. Il doutait que la bibliothèque ait beaucoup plus que ce qu’il y avait déjà trouvé, mais peut-être d’autres vampires de son clan auraient d’autres sources.

Plus facile à dire qu’à faire, après avoir passé plusieurs jours dans son abri bien au chaud. C’est seulement dépassé minuit que Leo trouva la motivation d’enfiler des vêtements: des skinnies pâles et un chandail gris se qualifiant vaguement de chandail, pour le peu qu’il couvrait—il avait vite découvert que le froid l’affectait moins maintenant qu’il était un vampire, et en profitait le plus possible. En sortant il prit quand même une veste sombre et son manteau, question de style, quand même.

L’air frais (la température misérable, Leo) était tout autant rafraichissant que les coups d’œil que lui jetaient les quelques passants sur son chemin. Les yeux fixés au sol devant lui, Leo passait en revue tous les Toreador qu’il connaissait et lequel serait le plus enclin à partager son savoir…

« Excuse-moi. »

En temps normal il ignorerait l’appel, mais quelque chose chez cet homme lui disait de se méfier, même alors qu’il n’était qu’une silhouette au loin. Il ralentit le pas une fois rendu plus près de lui.

« Hey, aurais-tu du feu par hasard? »

Une question inoffensive. Mais les instincts de Leo, surtout avec ses niveaux pouvoirs, avaient souvent raison. Fouillant dans ses poches, Leo en sortit son briquet et son propre paquet… pas une mauvaise idée après tout. Une fois les deux allumées, celle de l’autre homme en premier, il se rapprocha du mur pour s’y accoter, à l’abri de la pluie légère qui recommençait à tomber.

Il aurait probablement dû au moins dire quelque chose… mais Leo, roi des moments inconfortables, s’en contrefoutait complètement.


Dernière édition par Leo D. Princeton le Jeu 18 Fév - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Lun 15 Fév - 13:22

Victor ne fut pas particulièrement surpris par l’absence de réponse. Après tout, c’était un peu difficile de faire du small talk après avoir prêté son briquet à un parfait inconnu. Il fut toutefois surpris de voir l’inconnu rester à ses côtés et s’allumer lui-même une cigarette. Tirant une bouffée, il souffla la fumée au-dessus de sa tête et imita son compagnon muet, s’adossant contre le mur de briques pour se protéger de la bruine froide qui tombait de nouveau. Contrairement à ce qu’il s’attendait, le silence qui planait entre les deux hommes n’était pas inconfortable. Au contraire, c’était un genre de silence doux, interrompu par le bruit de la pluie qui tapait contre le métal des voitures et le vent qui sifflait. Glissant sa langue sur la lèvre inférieure, les yeux noisette de Vic se posèrent sur l’inconnu qui lui avait offert son briquet. C’était un gaillard aussi grand et élancé que lui, et malgré les couches de vêtements qui protégeaient son corps, le Garou pouvait deviner qu’il n’était sûrement pas aussi musclé que lui. Il soupira doucement, penchant la tête vers l’arrière pour l’accoter sur le mur de briques alors qu’il détourna les yeux de nouveau, regardant la pluie qui tombait, éclairée par le luminaire qui se trouvait à quelques mètres d’eux. Malgré l’ambiance énergique qui se retrouvait à l’intérieur du bar, la rue était calme et silencieuse. Plus la nuit avançait, plus les passants se faisaient rares, et Vic se demanda durant quelques secondes ce que l’inconnu faisait dehors à cette heure (et surtout à une température pareille!). Puis, il se redressa, faisant face à ce fameux inconnu durant quelques secondes avant de se décider à briser le silence.

« Ça te dit de rentrer et de prendre une bière avec moi? »

Les mots avaient quitté sa bouche avant même qu’il ne puisse formuler sa pensée, portant sa cigarette à ses lèvres pour en reprendre une bouffé. La soufflant par ses narines, il garda les yeux sur le grand gaillard, mâchouillant l’intérieur de sa joue. Tournant sur ses talons, il se débarrassa du mégot en le jetant dans le cendrier, soufflant la dernière bouffée de fumée hors de ses poumons. Il renifla légèrement, le froid extérieur faisant couleur son nez un peu.

« C’est moi te l’offre, » dit-il avec un léger sourire, les yeux sur son mystérieux compagnon. « Oh, et je m’appelle Vic, en passant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Lun 15 Fév - 19:17

Leo n’était pas non plus dérangé par le silence, au contraire soulagé que l’autre homme n’essaie pas d’engager la conversation. Il avait horreur du small talk avec des étrangers. Rien de plus inutile à ses yeux. Leo aussi observait son compagnon, même s’il ne le regardait pas directement. Il préfèrerait se concentrer sur les gestes de celui-ci et ce qu’il dégageait.

Leo avait bien remarqué qu’il était beaucoup plus large que lui, c’est la première chose qui avait capté son attention. L’homme agissait de façon amicale en ce moment, mais il le sentait un peu différent des gens qui passaient occasionnellement devant eux. Comment? Intuition de vampire? Ou peut-être avait-il passé trop de temps plongé dans ses bouquins et recueils de vampires… il commençait à douter de beaucoup de choses du monde extérieur. Tout n’était pas comme il le semblait, après tout.

« Ça te dit de rentrer et de prendre une bière avec moi? »

Leo eu un moment d’hésitation… c’est vrai qu’il était sorti pour se divertir. Boire n’était pas tout à fait la façon dont il avait imaginé ça, mais… et puis il pourrait toujours y aller après. Il n’avait pas sommeil du tout. Il était plus surpris qu’on lui propose même; Leo était loin de paraitre approchable, et son attitude (les bras croisés, il évitait plutôt de regarder qui que ce soit en ce moment) criait plutôt qu’il voulait seulement finir sa cigarette et partir. Pourquoi un étranger l’inviterait-il?

Enfin. L’homme l’intriguait et il ne disait pas non à une bière (ou plutôt autre chose, mais il restait à voir la sélection du bar), même si le bar trop plein n’était pas exactement attrayant. Il haussa simplement des épaules en réponse, imitant son geste pour éteindre sa cigarette.

« Oh, et je m’appelle Vic, en passant. »

Leo esquissa un sourire poli en guise de réponse. Tant qu’à être là, aussi bien faire de son mieux pour ne pas être une grosse dick.

« Leo. Ravi de faire ta connaissance. »

Entendre la voix de Leo était plutôt rare, vu comment il sortait peu et n’était pas vraiment bavard. Elle était plus jolie que beaucoup l’imaginait; résultats d’heures d’entrainement vocal rigoureux en vue de ses spectacles. Il fit signe à Victor qu’il allait le suivre, pas trop familier avec l’endroit lui-même.

Comme il s’y attendait, c’était assez bondé… enfin, comme on peut l’espérer d’un bar de Londres à cette heure là. En autant qu’ils pouvaient prendre un coin tranqui— en fait non, ils se dirigeaient vers un groupe de gens. Il voulait presque rebrousser chemin mais sa curiosité était piquée. Au pire il pourrait toujours partir après s’être fait oublié.


Dernière édition par Leo D. Princeton le Jeu 18 Fév - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Mer 17 Fév - 0:28

Le silence de l’inconnu commençait un peu à devenir lourd. Il y avait une différence entre ne rien avoir à dire et tout simplement être inintéressant, et durant un moment, Vic se demande laquelle des deux options s’appliquait à son compagnon. Puis, il se présenta. Leo, hm? C’était un petit nom court; tant mieux, c’était plus facile à retenir. Finalement, Vic tourna les talons et se dirigea vers la porte, la poussant pour retourner à la chaleur agréable de la taverne. L’ambiance était un peu agitée, et alors qu’il se dirigea vers la table où se trouvaient ses copains, il jeta un regard rapide derrière lui. L’inconfort de Leo était aussi évident que son nez au milieu de son visage.

C’est alors que Vic décida de souhaiter une bonne soirée à ses copains; après tout, ils avaient passé la majorité de celle-ci ensemble, et il ne voulait pas vraiment forcer son nouveau compagnon à s’asseoir avec de parfaits inconnus qui avaient pris deux-trois bières de trop. Jetant un regard à Leo, il donna un petit coup de tête vers une table reculée dans le bar et s’y dirigea en faisant un signe au barman de leur préparer deux bières. Avant de s’asseoir, il enleva son manteau et le jeta sur le dossier de sa chaise, s’écrasant sur celle-ci avec la grâce d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Laissant échapper un soupir, il laissa tomber sa tête vers l’arrière avant de rire doucement. « J’me demande à quoi on pense, nous, les fumeurs, pour aller se les geler dehors simplement pour fumer une clope. » Il leva une main, la passant dans ses cheveux. Puis, il se fit interpeller par le barman, et quelques secondes après s’être levé de sa chaise, s’y rassit en déposant deux verres de bière sur la table.

Il en prit une gorgée. Une vraiment grosse gorgée. Et durant un moment, il aurait tant aimé que ce soit n’importe quoi d’autre que de la bière. De la vodka. Du rhum. Il aurait même pris de la tequila. Tout pour oublier cette sensation qui lui prenait au bas-ventre. La majorité des gens ignoraient le fait que, tout comme leurs cousins les loups, les Garous passaient par une période de reproduction beaucoup plus active. Malgré le fait qu’ils pouvaient être actifs à longueur d’année, le printemps était la saison la plus difficile pour eux, puisque leurs besoins… physiques devenaient de plus en plus pressants. Avec l’âge, ils devenaient habitués à ce phénomène et pouvaient faire comme si rien n’était, mais quelques fois, et surtout sous l’influence de substances comme l’alcool ou la drogue, c’était plus difficile. Serrant les dents légèrement, il prit une autre gorgée- plus petite, de sa bière avant de reposer son verre.

« Je me sens ridicule de te demander de me parler de toi, » dit-il avec un sourire en coin. « Mais si tu veux, vas-y. Je suis tout ouïe. Sinon, on peut toujours rester assis ensemble à boire de la bière. Je m’en fous un peu, honnêtement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Mer 17 Fév - 2:06

Leo fut soulagé lorsque Vic décida de laisser son troupeau trop bruyant derrière eux. C’était Vic qui l’intriguait, pas eux. Et puis même si Leo appréciait l’alcool autant qu’un autre, il préférait de loin apprendre à connaitre quelqu’un à travers une bonne discussion intellectuelle qu’en les entendant crier avec trop d’alcool dans le corps.

Il suivit Vic jusqu’à la table plus reculée dans le bar, une bien meilleure place à son avis. Il se débarassa aussi de son manteau et de sa veste, beaucoup plus confortable à la chaleur intérieure. Il tira sa chaise pour être plus prêt de Vic, et laissa pour la première fois ce soir échapper un court rire, presque désiroire, en entendant son commentaire sur les fumeurs. Le froid ne le dérangeait plus, mais à l’époque, c’était surtout pour faire chier ses parents.

Il ne pu s’empêcher de sourire en le voyant prendre une si grosse gorgée de sa bière. Comme quoi sa journée devait avoir été plus dure que la sienne. Leo prit une gorgée, plus modeste… pas non plus sa boisson préférée, mais pas désagréable. Il ne quittait pas des yeux l’autre homme. Les sens aiguisés de Leo ne manquaient pas de remarquer qu’il semblait un peu… agité. Contrarié, peut-être.

« Je me sens ridicule de te demander de me parler de toi. Mais si tu veux, vas-y. Je suis tout ouïe. Sinon, on peut toujours rester assis ensemble à boire de la bière. Je m’en fous un peu, honnêtement. »

Il avait cru pendant une seconde que peut-être son silence commencait à le déranger. Ça ne semblait pas être ça, alors. Pas qu’il se souciait particulièrement de l’humeur d’un inconnu, mais s’il voulait en savoir plus sur lui il avait plus de chance d’y arriver s’il était de meilleure humeur. Que pouvait-il dire sur lui-même sans en dévoiler trop?

« J’étudie en droit… c’est aussi inintéressant à discuter au dessus d’une bière que ça le semble. » Dit-il d’un ton désintéressé, comme il ne souhaitait pas vraiment s’étaller sur le sujet. « Beaucoup de nuits blanches. »

C’était un mensonge, il n’avait pas mis les pieds à l’université depuis 3 semaines. Mais il en avait fait des nuits blanches, son visage le témoignait probablement. Leo se pencha vers Vic encore plus, le torse presque appuyé à son bras, levant les yeux vers lui.

« Et toi? »

Ses yeux ocres scintillaient d’un éclat de curiosité un peu malsaine. Il se mordit les lèvres, ses crocs apparents pendant un instant, avant de détourner le regard. Peut-être en faisait-il trop? C’est à ce moment qu’il remarqua le tatouage sur son bras gauche. Intrigué, il prit le bras de Vic pour le retourner et continuer à lire, son pouce caressant par inadvertance son avant-bras alors qu’il lisait. Du latin. Et un message fort intéressant. Il ne savait pas trop quoi dire autre que ‘wow cool laisse moi te dire à quel point je suis nerd’ donc il se contenta d’un petit ‘hmmm’ satisfait.

Le gars est pas creepy du tout.


Dernière édition par Leo D. Princeton le Jeu 18 Fév - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Mer 17 Fév - 23:36

L’impression que Vic avait de Leo était plutôt étrange. Il ne savait pas vraiment quoi penser de lui; il n’avait pas vraiment la parlotte facile et c’était quelque chose à laquelle Vic n’était pas vraiment habitué. En fait, non. Il était habitué de ne pas échanger beaucoup de mots avec les gens avec qui il faisait des deals. Il n’était pas habitué d’être dans un bar, en compagnie d’un mystérieux inconnu, et de ne pas dire grand-chose. Lorsque Leo parla, toutefois, Vic fut surprit et son attention se reporta à lui rapidement. En droit, hm? À première vue, Leo ne ressemblait pas vraiment à quelqu’un qui étudiait en droit. À voir ses vêtements et ses cheveux, il ressemblait plutôt à un artiste, ou quelque chose du genre. Prenant une gorgée de sa bière, Vic laissa échapper un petit ‘hm’ et posa son verre. Il ne bougea pas vraiment lorsque Leo se pencha vers lui, son torse à quelques centimètres de son bras.

« Je suis mécanicien dans un garage. » Vic répondit, ses yeux noisette se posant sur ceux de Leo. « Rien de très intéressant, pour être honnête avec toi. » Comme la distance entre eux était réduite, il put remarquer la teinte dorée des yeux de l’autre homme, et c’est alors qu’il réalisa jusqu’à quel point il était inconfortable. Pas parce que Leo était vraiment proche, et que la manière qu’il mordillait sa lèvre était vraiment hot, mais parce qu’il sentait cette sensation de besoin grandir dans son bas-ventre. Puis, Leo attrapa son bras gauche pour lire l’inscription qui y était tatouée. Les mains froides de Leo sur sa peau étaient comme des glaçons, et durant quelques secondes, il s’y attarda. Avait-il les mains froides de nature, ou bien était-ce quelque chose de complètement différent? La sensation du pouce de Leo qui glissa contre sa peau le tira de ses pensées, et de nouveau, les deux hommes se firent face.

Il serra les dents, prenant une profonde inspiration. Dans une toute autre situation (soit, s’il n’avait pas été en plein début de période de chaleurs), il n’aurait pas été aussi… hot and bothered, mais voilà. Du coup, ses inhibitions n’étaient pas vraiment ce qu’elles étaient normalement, et c’était probablement la raison pour laquelle Vic se pencha vers l’avant, appuyant ses lèvres contre celles de Leo en un baiser qui goûtait la bière et l’impatience. Lorsqu’il recula, il échappa un soupir tremblant, ses yeux rencontrant les siens. Ses lèvres s’étirant en un sourire arrogant, il pencha la tête sur le côté. « J’ai bien envie d’aller faire connaissance dans les toilettes, if you know what I mean. » Il espérait que Leo allait accepter, même s’il savait qu’il prenait une très, très grosse chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Jeu 18 Fév - 1:24

Honnêtement, il l’avait vu venir celle-là, même s’il ne s’attendait pas à ce que ça arrive aussi vite. Il se contenta d’apprécier le baiser pour ce qu’il était, un peu trop précipité mais tout de même agréable. Leo avait toujours le même regard curieux, mais satisfait, quand Vic recula.

« J’ai bien envie d’aller faire connaissance dans les toilettes, if you know what I mean. »

C’était direct. La majorité des gens dans sa situation, abordés par un type qu’ils ne connaissaient pas, invités à boire sans aucune raison apparente, et à… faire connaissance dans les toilettes… probablement que ces gens auraient vite refusés l’offre. Leo s’en foutait un peu. Vic l’intriguait, et puis il n’était pas exactement désagréable à l'oeil non plus. Au contraire, il dégageait cette impression de puissance que le vampire adorait.

C’est pas comme si c’était la première fois que Leo prenait une mauvaise décision dans un bar, complètement à jeun.

Sa main était encore sur le bras de Vic. Il s’en servit pour tirer l’autre homme avec lui alors qu’il se levait de sa chaise sans un mot. Puis, le relâchant, il lui fit signe de le suivre.

Heureusement pour eux, les toilettes n’étaient pas trop bondées pour l’instant, quoi qu’il y avait bien deux ou trois gars à l'intérieur. Il ignora leur regard en entrant dans une des cabines, qu’il s’assura de barrer lorsque Vic y était entré aussi. Pas exactement le meilleur endroit pour ce qu’ils s’apprêtaient à faire, mais honnêtement, il avait connu pire. C’était ça ou rien.

Leo s’approcha à nouveau de Vic, le bruit de ses talons amplifiés par la reverbération de la salle de bain. Il s’arrêta quant il fut à une distance où il ne le touchait pas, mais presque. Appuyant ses mains sur les hanches de l’autre, il dut se lever un peu pour le rejoindre, heureux encore qu’ils n’aient que quelques pouces de différence.

« Et maintenant? »

Demanda-t-il d’une voix basse, pour ne pas attirer encore plus l’attention sur eux. À Vic de choisir la prochaine étape. Ses doigts jouaient avec l’ourlet du chandail de celui-ci, ne faisant aucun geste pour l’en débarasser. Leo avait bien ses préférences, mais il aimait toujours voir qu’est-ce que l’autre ferait sans aucun encouragement ou restriction… il pouvait en apprendre beaucoup sur quelqu’un de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Jeu 18 Fév - 16:18

L’expression satisfaite qu’avait Leo sur le visage était assez pour que Vic comprenne qu’il avait apprécié le baiser, même s’il fut plutôt court. Lorsque l’autre homme tira son bras pour qu’il se lève, Vic comprit dès lors qu’il avait accepté son offre et lui suivit jusqu’aux toilettes des hommes après un bref regard vers son groupe d’amis qui semblait avoir complètement oublié son existence. Il se retourna, entrant dans la salle de bain des hommes à la suite de Leo. Il soupira silencieusement lorsqu’il vit deux gars qui terminaient de se laver les mains et attendit un peu le temps qu’ils sortent avant d’entrer dans la même cabine que Leo. Il fut un peu soulagé; les toilettes étaient toujours propres quand il venait ici. Vic avait un minimum de décence : ils n’allaient tout de même pas se taper une p’tite vite dans les toilettes si celles-ci étaient dégueu. Il se retrouva à quelques centimètres de distance de Leo, serrant les dents légèrement lorsque les mains de celui-ci se posèrent sur ses hanches.

« Et maintenant? »
« Maintenant, tu la fermes. »

La voix de Vic, même si elle était basse, était stricte. Il n’aimait pas les gens qui parlaient trop. Les gens qui racontaient leur vie. Ou les filles qui pensaient qu’il allait vouloir qu’elles restent jusqu’au matin. Oh, ça, non. Lorsqu’il avait terminé, c’était bye-bye et à jamais. Il n’avait jamais vraiment eu de relation avec ses conquêtes d’un soir. Il n’était pas intéressé et ne l’avait jamais été. Vic n’avait jamais eu de relation stable, et ce n’était pas quelque chose qui le préoccupait vraiment. Après tout, c’était un peu compliqué. Il ne pouvait pas vraiment dire à sa copine ‘ben chérie, je peux me transformer en turbo gros loup-garou de neuf pieds de haut mais inquiètes-toi pas, je vais pas te manger.’ Ses doigts se refermèrent sur les poignets de Leo, et d’un coup, il le poussa contre le mur de la stalle. Un genou entre les jambes de l’autre, Vic pressa son corps contre le sien- avantage d’être plus grand et plus costaud. Il n’avait pas envie de parler, mais pas du tout. Leo pouvait certainement sentir son excitation grandir contre sa cuisse alors qu’il le poussa un peu plus contre le mur. Puis, il se pencha juste un peu et l’embrassa. Ça n’avait rien à voir avec le baiser qu’ils avaient échangé à la table. Ce baiser-là, il était rough et impatient, ses dents accrochant légèrement la lèvre de Leo. Il glissa doucement sa langue contre la lèvre inférieure de ce dernier, comme s’il demandait la permission avant d’approfondir le baiser, mais ce n’était que par politesse qu’il hésitait un peu. Après tout, il ne voulait pas faire fuir Leo alors qu’ils commençaient tout juste à s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Ven 19 Fév - 23:26

« Maintenant, tu la fermes. »

Ces simples mots, avec la voix stricte de Vic, étaient assez pour donner à Leo un frisson. Heureusement pour le garou, lui non plus ne tenait pas à garder contact avec quiconque finissait dans son lit. Ou avec lui dans les toilettes d'un bar. Pour Leo le sexe n'était qu'une activité comme les autres (une de ses activités préférées, mais quand même) sans aucune signification émotionelle particulière. Il préférait que ça soit clair pour ses partenaires, mais son attitude en disait généralement assez pour qu’ils comprennent le message.

Il eut le souffle momentanément coupé lorsque Vic le poussa contre le mur par réflexe de l’impact. Il y avait quelque chose de satisfaisant dans la façon dont l’autre le couvrait presque complètement, étant si large comparé à lui. Il sentait clairement que la sensation était réciproque avec Vic pressé ainsi contre sa cuisse. Il sourit légèrement et releva la tête juste à temps pour que Vic l’embrasse, se prêtant facilement au jeu.

Il répondit presque instantanément à la demande silencieuse d’approfondir le baiser, le laissant prendre le contrôle alors que Leo s’affairait plutôt à explorer, ses mains glissant sous le chandail du garou et touchant tout ce qu’il pouvait atteindre comme s’il cherchait à découvrir le plus possible de lui pendant qu’il en avait le temps. Il ne cachait pas son appréciation non plus, se pressant contre la cuisse entre ses jambes avec plus d’insistence, ses soupirs et sa respiration tremblante étouffés par le baiser.

Pendant un instant il se demanda si la chaleur intense que dégageait l’autre homme n’était qu’un produit de son imagination ou de la situation. Ou peut-être de sa propre condition lui donnait-elle cette sensation; il n’avait pas eu beaucoup de contact humain depuis sa transformation. Avec Vic ainsi penché sur lui, il sentait toute cette chaleur l’entourer et la peau sous ses mains semblait presque brulante.

Et voilà que même dans un tel moment Leo avait du mal à mettre son cerveau à off. Il pourrait continuer à formuler des hypothèses sur la température corporelle inhabituelle de son partenaire lorsqu’il n’aurait plus d’érection. Il décida de s’attaquer à quelque chose de plus productif… il aurait voulu prendre son temps avec lui, mais pouvait bien sentir que Vic était impatient; ses mains glissèrent rapidement d’où elles étaient pour finir sur la ceinture de ce dernier, avec pour but évident de s’en débarasser.
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Dim 21 Fév - 20:57

Vic ressenti une vague de soulagement lorsque Leo lui donna la permission d’approfondir le baiser, sa langue dansant avec la sienne. Les mains froides de l’autre homme le firent frissonner- le genre de frisson qu’on ressentait lorsque le désir s’éprenait de tous nos sens. Il avait lâché les poignets de Leo, une main glissant contre son cou, son pouce reposant contre sa mâchoire. Vic sourit contre les lèvres de Leo lorsqu’il le senti se presser contre sa jambe, et du même coup, ajouta de la pression contre lui. Il trouva la situation assez comique : ça ne faisait même pas une heure qu’ils se connaissaient, et Vic avait déjà sa langue dans la bouche de Leo et pouvait sentir son érection contre sa cuisse. Il rompit le baiser en reculant, hors d’haleine. Scrutant le visage de Leo durant un court moment, il glissa une main entre eux, le caressant doucement. Vic ne le mentionnait quasiment jamais, mais coucher avec des hommes n’était pas quelque chose d’inconnu pour lui. À l’âge qu’il avait, il avait eu le temps d’expérimenter, et avait toujours été confortable avec sa sexualité. Même si, du point de vue de sa famille (et surtout sa mère), il avait toujours été straight. Doucement, il attrapa la lèvre inférieure de Leo entre ses dents et tira légèrement vers lui.

« Montre-moi ce que tu sais faire, » marmonna-t-il contre les lèvres de l’autre homme, sa main appuyant juste un peu plus contre son érection. Juste assez pour garder Leo en haleine. C’était l’une des choses que Vic adorait faire; caresser, embrasser, toucher du bout des doigts. D’une manière si douce et légère que ça rendait ses partenaires presque fous. S’il n’adorait qu’une chose, c’était se faire supplier. Entendre quelqu’un le supplier de faire quelque chose- n’importe quoi, était quelque chose qui satisfaisait l’égo de Vic. Un sourire étira les lèvres du Garou, qui baissa les yeux, observant avec une étrange satisfaction le fait qu’ils étaient en train de se frotter l’un contre l’autre. Bien entendu, dans une situation comme celle de Vic, c’était un peu… normal. Ce n’était pas la première fois qu’il s’amusait avec quelqu’un dans des toilettes publiques. Après tout, c’est bien de Victor Carlile qu’on parle, ici. Il se recula un peu, l’oreille tendue alors que la porte des toilettes s’ouvrit. Un silence, le bruit du lavabo, et puis elle se rouvrit de nouveau. Laissant échapper un soupir, il s’adossa contre le mur opposé, faisant toujours face à Leo alors qu’il attendait, curieux de voir qu’est-ce que cet étrange énergumène allait faire.

« Come on, on a pas toute la soirée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Lun 22 Fév - 22:36

La main de Vic dans son cou était si chaude que Leo sentait de nouveau des frissons lui parcourir tout le corps. Ce n’était vraiment pas comment il s’imaginait passer sa soirée mais maintenant qu’il était ici autant profiter de ce qui lui était offert. Protestant un peu lorsque Vic rompit le baiser, il sentit celui-ci l’observer et lui offrit un sourire presque arrogant, mais visiblement satisfait.

Autant il s’attendait à la main qui vient le caresser, il fut pris par surprise. D’une façon ou d’une autre, il lui arracha un gémissement qui ne pourrait être interpreté comme autre chose si quelqu’un d’autre se trouvait dans les toilettes en ce moment… plusieurs étaient surpris que Leo puisse être aussi peu bavard mais incapable de se taire dans les moments plus intimes. Même à travers son pantalon, il pouvait sentir la chaleur de Vic. Il espèrait qu’il ne le fasse pas languir plus longtemps.

« Montre-moi ce que tu sais faire. »

Avec les lèvres de Vic si près des siennes, il ne put s’empêcher de l’attirer dans un autre baiser, alors que son cerveau roulait à toute vitesse. Dans un espace clot, sans rien qui pourrait servir de lubrifiant à portée de main, leurs options étaient un peu limitées. Rien qu’un peu de créativité ne pouvait pas régler. La main de Vic était si distrayante…

C’est à ce moment qu’il entendit la porte des toilettes s’ouvrir. Leo n’avait pas très envie d’arrêter, et trouvait la réaction de Vic, qui avait reculé un peu et presque figé, assez amusante. Il regarda l’autre un instant, hésitant à continuer même avec quelqu’un d’autre à portée de voix, parce qu’il s’en fichait un peu, jusqu’à ce que Vic recule pour être adossé à l’autre mur.

Il avait l’habitude de coucher avec des étrangers, en fait c’était plutôt sa seule source de contacts physiques, mais en général ses choix de locations étaient… un peu plus glamorous. Du moins c’était sa première fois dans une toilette publique. Il mourrait d’envie de voir tout de Vic, mais lui-même préfèrait garder ses vêtements si possible.

Leo se décida enfin à se mettre à genoux devant Vic, finissant rapidement sa tâche déjà presque achevée de lui détacher sa ceinture. Une de ses mains se posa sur le genou de Vic et remonta jusqu’à sa cuisse pour mieux se tenir, pendant que l’autre était déjà appuyée contre le devant des pantalons de celui-ci. Il s’assura d’avoir un contact visuel avec le garou alors qu’il le caressait, prenant bien son temps à détacher ses pantalons.

Il avait déjà remarqué la taille de Vic lorsqu’il était pressé contre lui plus tôt, mais maintenant qu’il l’avait sous la main il pouvait à peine contrôler son impatience. S’en approchant enfin, Leo prit une inspiration avant d’y presser ses lèvres, toujours séparés par le tissu de ses sous-vêtements. Malgré sa propre érection qui pressait contre ses pantalons trop serrés et la position inconfortable qui lui faisait mal aux genoux, il voulait voir à quel point il pouvait tourmenter Vic avant que celui-ci perde patience… il savait que l’autre homme était assez fort pour le forcer à faire n’importe quoi, et cette idée était encore plus tentante que celle d’enfin le toucher directement.

Sa main sur la cuisse de Vic se resserra alors qu’il continuait de le tenter à travers le tissu avec ses lèvres et sa langue et parfois presque ses crocs. Avec de la peau chaude et tout ce sang à portée de main, il était difficile pour le bébé vampire de résister sa faim, ses pupilles dilatées par le désir. Heureusement qu’il avait juste assez de contrôle pour ne pas mordre le sexe d’un étranger en public.
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Mer 24 Fév - 20:45

Quelque chose à propos de Leo- et toute cette situation en général, rendait Vic beaucoup plus impatient qu’il ne l’était naturellement. Il était capable d’apprécier un peu de suspense (pendant qu’une fille se déshabillait pour lui, par exemple), mais là, ça en était trop. Alors que Leo se retrouva à genoux devant lui, il pouvait sentir son érection devenir de plus en plus douloureuse. Il n’avait jamais été très patient, et ça commençait à se faire sentir dans son allure. Serrant les poings alors que Leo glissa sa main contre sa cuisse, il baissa les yeux et observa attentivement l’autre mâle alors qu’il finissait de détacher ses pantalons. Enfin, Vic pensa-t-il, penchant la tête vers l’arrière pour l’accoter contre le mur de la cabine.  Il senti les lèvres froides de Leo contre lui, et la simple sensation lui fit échapper un petit bruit silencieux, son regard se posant de nouveau sur lui. Il fut surpris de sentir la froideur de ses lèvres à travers le tissu, mais son esprit était loin de se demander exactement pourquoi. Disons simplement qu’à ce moment-là, Vic ne pensait pas vraiment avec sa tête. Puis, Leo serra sa cuisse et continua de le toucher avec sa bouche et quelques fois avec sa langue. Ça en était assez pour Vic, qui n’en pouvait plus d’attendre. Une main tatouée glissa dans les cheveux de Leo et tira juste assez pour le faire reculer de quelques pouces afin qu’il le regarde.

« Je n’aime pas me répéter, » marmonna Vic, ses yeux foncés sur le visage de Leo. « On a pas toute la soirée, Leo. » Il espérait que son insistance allait le convaincre de passer à autre chose. Il se disait que si Leo n’avait pas vraiment été intéressé, il aurait tout aussi bien pu décliner son offre. Vic n’était pas du genre à insister après s’être fait dit non : il était peut-être arrogant et un peu… asshole, mais s’il se faisait dire non, il passait à autre chose sans en faire un plat. Glissant son pouce contre la lèvre inférieure de l’autre homme, Vic lui décrocha un petit sourire arrogant. « Je suis sûr que tu es plutôt bon avec cette bouche-là. » Il laisse échapper un rire, penchant la tête sur le côté. Si Leo n’allait pas baisser ses boxers, Vic était prêt à le faire lui-même. Lâchant la mâchoire du jeune homme aux cheveux bicolores, il les baissa et échappa un soupir de satisfaction lorsqu’il fut débarrassé de la sensation inconfortable que lui donnaient ses boxers. Ses doigts se glissèrent autour de son membre, le caressant un peu avant d’en presser le bout contre les lèvres de Leo. « Open up. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Sam 27 Fév - 18:47

Leo savourait toutes les petites réactions de Vic. Lorsqu’il était question de sexe, Leo traitait ça comme la majorité des autres choses dans sa vie: il prenait sans rien donner en retour. Son propre plaisir était ce qui lui importait. Tant mieux pour ses partenaires s’ils en tiraient aussi quelque chose, mais ce n’était pas dans ses prioritées. Pourtant rien ne l’amusait autant que de voir un homme perdre patience par sa faute… comme le reste de son clan, il aimait se savoir le centre de l’attention.

La sensation d’une main dans ses cheveux et la légère douleur qui s’en suit lui tira un murmure d’appréciation plutôt qu’une protestation. Les choses devenaient plutôt intéressantes, et il ne se gênait pas pour montrer qu’il pouvait en prendre plus, son corps relaxant visiblement.

Vic enfin débarassé de ses boxers, Leo glissa un regard appréciateur sur ce qui lui était maintenant dévoilé; son anticipation n’avait pas été pour rien. C’était tentant de juste lâcher prise et faire comme Vic attendait de lui. Le voyant se caresser, sa propre érection devenait inconfortable et il se mordit la lèvre inférieure, révélant à nouveau ses crocs pendant un instant.

« Open up. »

C’était un ordre, et ça, ça redonnait à Leo le goût de désobéir. Le membre de Vic appuyé contre ses lèvres, il glissa sa langue contre celles-ci, comme pour juste gouter, avant de s’arrêter complètement pour quelques longues secondes. Un sourire s’étire sur ses lèvres et il regarde Vic dans les yeux en répliquant d’une voix calme: « Make me. » Ça sonnait à la fois comme un défi et une demande.

La main dans ses cheveux le retient de reculer mais il peut facilement s’approcher pour y déposer à nouveau d’autres baisers, plus insistants maintenant que plus rien ne les sépare. Même s’il aime bien le frustrer et le voir s’impatienter, il tient quand même à ce que toute l’attention du garou soit sur lui. Il prend tout son temps pour lentement glisser sa langue de la base jusqu’au bout plusieurs fois avant d’enfin, enfin ouvrir la bouche. Il se contente de sucer sur le bout, ne descendant pas encore plus bas, mais son murmure de satisfaction (que Vic a sans doute senti plus qu’entendu) et sa main qui se resserre sur la cuisse de l’autre trahissent son envie d’aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   Ven 4 Mar - 17:10

« Make me. » C’étaient les premiers mots qu’avait dit Leo depuis qu’ils étaient entrés dans la cabine de toilette. Un peu plus, et Vic aurait pensé qu’il était muet. Son impatiente n’allait qu’en grandissant, et il ne pouvait même pas cacher à quel point il était excité. La sensation de la langue de Leo contre lui le fit frissonner de plaisir, sa main se resserrant légèrement dans ses cheveux foncés. Il l’observait, admirant avec un certain plaisir sadique le fait qu’il ne puisse pas se reculer. Lorsque l’autre continua à poser des baisers contre son membre, Vic laissa échapper un léger bruit de plaisir, regardant avec une attention particulière l’expression qu’il avait au visage alors qu’il glissait sa langue le long de son érection. Vic se connaissait. Connaissait les limites de sa patience. Savait exactement combien de temps il pouvait attendre avant de se forcer à l’intérieur de la bouche de Leo. Puis, vint le gémissement qui envoya des vibrations dans le corps de Vic. La réaction fut immédiate, ses hanches donnant un petit coup vers l’avant. Sa main se serra encore plus dans les cheveux de Leo, alors que la main de ce dernier enserra sa cuisse, trahissant son envie. « Vraiment? » Vic sourit, ses lèvres révélant ses dents blanches. D’un coup, il lâcha la poignée de cheveux pour simplement ouvrir sa main et la poser à la base du crâne de Leo.

Si vous aviez demandé à Vic, quelques semaines auparavant, s’il s’attendait à recevoir une fellation dans une cabine de toilette de pub et ce, par un homme dont il ne connaissait que le prénom, il vous aurait certainement répondu non. Mais il était là, adossé contre le mur, les genoux légèrement fléchis, avec un inconnu à genoux devant lui. Il se servit de sa main pour forcer Leo à prendre encore plus de lui dans sa bouche.

« Make me, » avait-il dit. C’était exactement ce que Vic comptait faire. Il n’aimait pas vraiment les gens qui lui donnaient des challenges dans ce genre, tout simplement parce que la majorité du temps, il finissait par faire ce qu’il voulait. C’était, dans cette situation-ci, exactement ce qu’il faisait, bougeant les hanches vers l’avant, laissant échapper un grognement muet lorsqu’il se senti accoter dans le fond de la bouche de Leo. Il y allait de manière douce- pour lui, en tout cas, simplement pour donner à l’autre homme le temps de s’habituer et surtout, pour éviter à Leo un gag reflex plutôt désagréable. Il serra les dents, prenant une profonde inspiration alors qu’il continuait ce manège, résistant à la tentation d’agripper les cheveux de Leo à nouveau. Lorsqu’il jeta un regard vers le bas, Vic ne pouvait pas mentir; il adorait la vue qu’il avait. C’était peut-être l’une des premières fois où il recevait une fellation par quelqu’un qui portait des lunettes, et honnêtement, c’était plutôt agréable.  « Hm. Show me how much that pretty mouth of yours can take. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's a paradise & it's a war zone ▬ p.v leo (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Paradise City
» Sal Paradise (en attente de validation)
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Invitation de l'annuaire White Paradise.
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-