AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Sam 9 Jan - 20:48

«Good afternoon!»

Les premières paroles d’Eleanor en entrant dans la salle de classe. Le pavillon de langue est si petit, la jeune garou est persuadée d’avoir rencontré tous les étudiants au moins une fois, ce qui fait qu’elle ne se retiens pas pour faire des entrés remarquées. Non pas qu’elle ait besoin de parler pour ce faire ; si son albinisme n’en faisait pas un centre d’attraction déjà, son style vestimentaire « hobo-chic » ne la laisserais pas de côté. Un bonnet de laine rouge, des mèches de cheveux qui partent en tous sens, un vieux manteau blanc abîmé légèrement trop grand, des gants aux bouts de doigts détricotés, des chaussons trop minces pour la saison et un sac de cuir en bandoulière ; voilà de quoi était vêtue la jeune fille en cette première journée du semestre d’hiver.

D’un pas énergique, elle s’avance entre les bureaux, souriant et envoyant la main aux étudiants lui rendant sa salutation. Certains l’aime bien alors que d’autres la trouve dérangeante. Son regard rubis est parfois dur et semble en effrayer plus d’un. Pourtant, Eleanor est d’une nature sociable et ouverte : elle n’hésite jamais à approcher les autres et laisse rapidement savoir qu’elle genre de relation elle souhaite entretenir avec eux.  Plus d’une personne fût prise au dépourvu – voire carrément embarrassée – lorsqu’Eleanor leur a fait de franches avances. La rumeur est qu’elle a une maladie la privant d’inhibition, mais la réalité est tout simplement qu’elle se simplifie la vie en se fichant de ce que les gens pensent d’elle.

Elle scrute rapidement les places libres et remarque soudainement quelque chose d’intéressant ; une inconnue. Peau pâle, cheveux foncés, yeux clairs ; une vraie beauté avec un siège libre juste à côté. Jackpot. Il est toujours plus agréable d’être assis près d’une personne agréable à regarder dans un cours ennuyant et avec un titre comme « Langage et matières de l’expression », c’est un cours où il ne faut pas prendre de chances. Eleanor grimpe de trois petits bons les marches menant à cette rangé, laisse tomber son sac sur le bureau avant de se laisser tomber elle-même sur le siège vide. Retirant son bonnet d’une main, glissant l’autre dans ses cheveux ébouriffés par la statique, elle tourne son regard sur la jeune fille à côté d’elle.

« La place est libre? »  

C’est peut-être un peu malpoli de s’assoir avant même d’avoir demandé, mais c’est plus pour se permettre de commencer une conversation que par réelle inquiétude. Eleanor est de celles qui se croient tout permis et pour prouver ce point elle retire son manteau, révélant son ensemble du jour ; chemise blanche à motif hivernal qui n’aide en rien son teint de fantôme, pantalons étroits noirs et bretelles de cuir sur les épaules. Son manteau est en réalité bien mince, car avec sa forte chaleur corporelle le froid de l’hiver l’affecte bien moins que comparer à un humain. Elle tourne la tête vers l’autre de nouveau, comme si elle attendait une réponse, mais elle fronce légèrement les sourcils. Il y a quelque chose… d’étrange à propos de l’autre. Ce n’est pas quelque chose de visible. C’est plutôt l’instinct d’Eleanor qui l’avertit d’une incongruité, d’un danger. Elle cligne des yeux, observant l’autre, puis ça lui vient comme une révélation. Son cœur. Le cœur de l’autre jeune femme… ne bat pas. Eleanor est si habitué aux battements de cœur. Son ouïe de métis est extrêmement fine, ce qui fait que le rythme cardiaque de toute personne dans un périmètre de deux mètres d’elle est comme le doux murmure d’un tambour de soie. Mais cette jeune fille, cette belle inconnue, n’a pas ce tambour sous la peau. Eleanor baisse la voix d’un ton, l’air concernée et curieuse à la fois.

« Est-ce que ça va? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Mer 13 Jan - 23:02

Une partie de Valérie était un peu déçue de recommencer l'université après des vacances de Noël aussi  magnifiques. C'était probablement la première fois qu'elle avait autant apprécié ses vacances; elle et Gabe avaient fait une escapade en Suisse et avaient passé les entières vacances dans un chalet luxueux où les vêtements n'étaient que très, très optionnels. Après tout, il était difficile de rester à Londres et de garder une relation comme la leur privée. Bref, le premier matin fut assez ardu et après avoir appuyé sur snooze deux fois, s'arracha de son lit avec un soupir digne d'une pièce satirique. Elle fit tout de même un effort et se doucha avant de faire quoi que ce soit d'autre. Lorsqu'elle eut terminé de se préparer, Valérie avait beaucoup plus d'allure qu'avant. Ses longs cheveux noirs maintenant secs et ramenés sur son épaule droite, elle enfila une paire de collants noirs avant de mettre une jupe à taille haute. La jeune femme fouina dans ses tiroirs avant d'en tirer un chandail jaune qui approchait plus le moutarde que le canari. L'enfilant sans soutif, (on s'entend, la grosseur de ses seins lui permettait de le faire) elle se maquilla très légèrement avant de ramasser ses livres, les jetant dans son sac avant de mettre son manteau et quitter son appartement. Le trajet entre celui-ci et l'université n'était pas si long, grâce à l'arrêt d'autobus qui se trouvait au coin de sa rue. À peu près une quinzaine de minutes plus tard, la jeune femme débarquait devant le pavillon des Langues et fit son chemin vers sa seule classe de la journée. Celle-ci, nommée « Langues et matières de l'expression », n'avait pas l'air particulièrement intéressante, alors la jeune femme opta pour une place au fond du local.

S'occupant sur son cellulaire en attendant que le cours commence, Valérie leva les yeux lorsqu'elle entendit quelqu'un leur souhaiter bon après-midi en entrant dans le local. Elle avait déjà vu cette fille quelques fois; après tout, son look assez étrange, ses cheveux blancs et ses yeux rouges faisaient d'elle quelqu'un de plutôt difficile à oublier. Alors qu'elle retourna à ses occupations, (soit ouvrir et refermer Facebook deux ou trois fois en espérant lire quelque chose d'intéressant) elle entendit cette même voix de nouveau, mais cette fois, la source était beaucoup plus proche. « La place est libre? » Le regard bleu de Valérie se leva de nouveau pour rencontrer celui de la jeune femme albinos, et avant qu'elle ne puisse répondre, cette dernière pris place à ses côtés. Ça ne dérangeait pas vraiment la vampire, que quelqu'un soit assis à côté d'elle, mais elle fronça tout de même les sourcils dû au fait qu'elle n'ait pas eu le temps de dire quoi que ce soit. Elle fixa l'écran de son téléphone durant quelques moments jusqu'à ce qu'elle sente le regard rubis de sa voisine peser sur elle, levant les yeux, prête à lui décrocher une réplique. Mais le ton de la jeune femme et sa question la firent s'arrêter dans son élan, et Valérie ne fit que froncer les sourcils, confuse. « J'ai l'air de ne pas bien aller? » Demanda-t-elle, se redressant sur sa chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Dim 31 Jan - 11:33

Dans la classe, les autres étudiants discutent dans un doux brouhaha, mais Eleanor ne l’entend même pas. L’autre semble confuse, regardant Eleanor à son tour. Après une question comme celle-là venant de quelqu’un qu’on ne connait pas, tout le monde le serait, mais la jeune garou n’a jamais eu les meilleures capacités sociales. De plus, elle était bien trop intriguée par la condition de l’autre jeune fille pour faire preuve de prudence.

« J'ai l'air de ne pas bien aller ? »

La question lui fait cligner des yeux, ses longs cils blancs s’agitant comme des ailes de papillons et elle détaille un instant le visage de l’autre. La couleur claire de ses yeux, l’élasticité de la peau, les imperceptibles mouvements des muscles : l’image même de la santé. Même sa voix était claire, sans signes d’inconforts. La légère inquiétude qui pouvait encore se lire sur le visage d’Eleanor fond complètement pour laisser pleine place à la curiosité. Elle parle toujours d’un ton bas, la lenteur avec laquelle elle prononce ces mots laissant transparaitre son accent, alors qu’elle ne lâche pas le visage de l’autre jeune fille des yeux.

« Tu sembles en parfaite santé… alors pourquoi ton cœur ne bat-il pas ? »

L’un des problèmes d’Eleanor est son incapacité à se projeter dans l’avenir. Elle ne pense jamais à prendre un instant pour analyser les possibles conséquences de ses paroles ou de ses actions. C’est d’ailleurs généralement la faute de cette lacune de sa part que ses aptitudes sociales sont moyennes. Combien de fois a-t-elle pointer haut et fort des défauts chez les gens sans se rendre compte qu’elle les plaçait ainsi dans une situation embarrassante ? Et cela seulement si ça ne les mettait pas en colère, mais elle n’a pas grand souvenir de ces moments ; elle n’aime pas quand les gens lèvent la voix… Si l’on met de côté que cela l’empêche de se créer des relations durables avec les autres, c’est aussi une malheureuse manie qui risque de la mettre en danger, comme dans la situation présente. D’avouer son savoir en matière de rythme cardiaque la met à risque de dévoiler le secret de sa race, ou encore de créer un malentendu où elle risque de passer pour une chasseuse aux yeux de la jeune fille à ses côtés.

Mais bien évidemment, Eleanor n’en a aucunement conscience et attend la réponse de l’autre avec impatience, les coudes appuyés sur son bureau, légèrement penchée vers la jeune fille aux cheveux noirs. Peut-être les autres étudiants ont raisons en disant qu’elle souffre d’un problème d’inhibition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Jeu 4 Fév - 14:05

Le regard de Valérie était rivé sur la jeune femme albinos assise à ses côtés. Elle avait espéré passer une journée normale, mais la jeune femme vit tous ses espoirs d’une telle chose s’envoler en fumée lorsque la fille aux cheveux blancs prit place à côté d’elle. Prenant une profonde inspiration, elle se tourna, jetant un regard furtif vers l’écran de son téléphone. Comment répondre à une telle question sans briser la mascarade? Elle se mise à paniquer, et si son cœur battait, il se serait mis à palpiter à cent milles à l’heure. Puis, l’albinos parla de nouveau, tirant Valérie de ses pensées. « Tu sembles en parfaite santé… alors pourquoi ton cœur ne bat-il pas? » Valérie passa une main dans ses cheveux, mâchouillant l’intérieur de sa joue d’une manière nerveuse. Pense, pense, pense. Quoi dire? Quoi faire. Puis, elle ouvrit la bouche, les mots la quittant avant qu’elle n’ait le temps d’y penser. « À moins que tu n’aies une ouïe bionique, je doute que tu sois réellement capable d’entendre le battement de mon cœur. » Sa voix était douce, couverte par le léger brouhaha causé par les autres élèves en attendant l’arrivée du professeur. Malgré l’étrange sentiment d’anxiété qui grouilla au creux de son estomac, Valérie était plus qu’intriguée par ce curieux énergumène qu’était sa voisine. Comment savait-elle? Il n’y avait que deux possibilités et honnêtement, elle n’avait pas vraiment envie d’y penser plus qu’il ne le fallait. Posant ses mains sur la surface lisse de la table, la vampire prit une grande inspiration; réflexe d’humain qu’elle n’avait jamais vraiment abandonné. Son séjour avec la Camarilla lui en avait appris beaucoup sur le monde humain, et même si elle-même l’avait été avant d’être vampire.

Son regard bleu parcourut la classe durant un court moment avant de reposer les yeux sur sa voisine, haussant un sourcil. Posant son menton dans le creux de sa main, elle analyse la jeune femme. Ses yeux rouges, sa chevelure blanche. Un accent étrange qu’elle est incapable de reconnaître. Ce n’était pas la première fois que Valérie la voyait, mais bien la première fois qu’elles se parlaient. Et honnêtement? C’était probablement la chose la plus étrange qui était arrivé à Valérie depuis un bon bout de temps. « Comment tu t’appelles? » Demanda Valérie, espérant que changer de sujet ferait oublier à la jeune femme aux yeux rubis sa question. C’était la seule solution qu’elle avait trouvée, et secrètement, Valérie espérait que ça allait être assez pour lui faire oublier son absence de battement de cœur. Après tout, il était important pour elle de se protéger; une transgression de la Camarilla pourrait lui mériter un coup de hache au cou c’était bien la dernière chose que Valérie voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Ven 5 Fév - 0:34

Eleanor attend la réponse, les lèvres entrouvertes, ses oreilles de loup métaphoriquement dressées en anticipation. C’est le plus grand mystère auquel elle fait face depuis son arrivée à Londres et ça la rend toute excitée. Quelque part, dans le fond de son crâne, un souvenir tente de ressurgir. C’est comme un doux écho essayant d’attirer son attention, mais elle-même n’a de concentration que pour la belle aux yeux bleus à ses côtés. Celle-ci se passe une main dans les cheveux et les années d’entrainement en comportement humain de la garou font brièvement surface – toucher les cheveux : signe inconscient de séduction chez les humains – mais elle rejette bien vite cette hypothèse car rien dans la situation présente ne porte à corroborer. Non pas qu’elle ait vraiment le temps d’y réfléchir, car l’autre jeune femme parle enfin.

« À moins que tu n’aies une ouïe bionique, je doute que tu sois réellement capable d’entendre le battement de mon cœur. »

Malgré la voix basse de l’autre et les conversations éparses dans la classe, le werewolf comprend impeccablement ses paroles. Elle ferme la bouche, cligne une fois des yeux, figée quelques secondes en enregistrant la question, puis se redresse brusquement sur sa chaise.

« FUCK! »

C’est sortie naturellement, sans qu’elle ne puisse le retenir également et quelques têtes se sont tournés vers elles alors qu’Eleanor détourne brièvement le regard, marmonnant des « Eejit! » dans sa barbe. Elle ne peux pas répondre à ça! Que va-t-elle dire? ‘Je te le jure, c’est grâce à mes oreilles de loup! Croix de bois, croix de fer, pitié ne m’envoie pas chez le psy’?  Ses oreilles se colore de rouge, sous l’effet de la panique et de la honte ; avouons-le, de passer pour une idiote devant une telle beauté, c’est la dernière chose que l’on veut. Elle se passe la langue sur les lèvres, tente de retrouver une contenance, lève ses deux mains pour glisses ses cheveux derrière ses oreilles. Pense, pense, pense!

« Comment tu t’appelles? »

« Pardon? »

Eleanor tourne la tête vers l’autre d’un coup ; un peu trop rapidement, il est évident qu’elle est soudainement nerveuse. Elle cligne des yeux, repassant la question de l’autre dans sa tête et la comprend enfin.

« Oh! Huh, Elie-… Eleanor. »

Elle prend une inspiration rapide qu’elle veut discrète, puis tend la main.

« Eleanor Bloom. »

Elle expire lentement, se calmant : elle ne doit pas stresser… L’autre à changer de sujet ; c’est bien non? …minute, papillon. Ce n’est pas normal d’éviter un sujet, si? Elle a quelque chose à cacher? Eleanor fronce légèrement les sourcils. Ou bien… ou bien elle l’a trouvé bizarre. Elle lui demande son nom pour obtenir plus d’informations sur elle et…. et… et deux peuvent jouer à ce jeu!

« Et tu es? »

HAH! Eleanor a un léger sourire. Si elles se tiennent sur un pied d’égalité, il n’y a rien à craindre, n’est-ce pas?
…n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Dim 7 Fév - 4:08

Le juron que laissa échapper l’albinos qui sursauter Valérie, qui lui jeta un regard noir. Prenant une grande inspiration, elle passa une main sur son visage avant de se retourner vers sa voisine, légèrement irritée de tout ce brouhaha qu’elle causait depuis son arrivé. Puis, la jeune femme aux cheveux blancs sembla se calmer, tendant la main vers Valérie en se présentant, disant s’appeler Eleanor Bloom. La vampire hésita quelques secondes avant de tendre la main à son tour, souriant légèrement.

« Et tu es? »
« Valérie Chapman. Tu peux m'appeler Val. »

Changer de sujet était probablement la meilleure idée qu’elle ait eue. Après tout, avoir une discussion sur le fait qu’Eleanor soit capable d’entendre son rythme cardiaque- ou plutôt, l’absence de, n'était pas vraiment quelque chose qui intéressait Valérie. Toutefois, rien ne l'empêchait d'être gentille avec Eleanor, qui ne semblait pas être mal intentionnée. Croisant les chevilles sous sa chaise, elle se tourna légèrement, espérant que sa voisine allait reprendre place sur sa chaise avant que le professeur n’entre dans la classe. Depuis son arrivée à l’Université, Valérie avait toujours tout fait pour éviter d’attirer l’attention. Avec raison; elle était la compagne d’un professeur qui lui avait enseigné le semestre précédent, et si quelqu’un venait à apprendre qu’ils se fréquentaient, Gabriel risquait de perdre son emploi. À cette pensée, elle se sentit anxieuse; après tout, c’était sa faute s’ils étaient dans une telle situation, et Gabe ne méritait pas de perdre son poste d’enseignant simplement à cause d’une relation amoureuse qui était plus risquée qu’autre chose. Soupirant, Valérie ouvrit son cahier de notes et se mit à gribouiller, jetant un regard furtif vers Eleanor une fois de temps en temps. Puis, vient une voix nasillarde. « Bonjour, classe! » Oh, non. Lorsqu’elle leva les yeux, elle vit le professeur se diriger vers le bureau, déposant son sac.

« Je sens que ce semestre va être terriblement long, » marmonna la jeune femme.

Elle avait l’impression qu’Eleanor l’avait entendue. À vrai dire, elle était pratiquement certaine qu’elle l’avait entendue, et une partie d’elle espérait qu’elle allait lui répondre. Après tout, si elles étaient pour être voisines durant ce semestre, la meilleure chose à faire était de bien s’entendre, non? Jetant un regard à sa voisine, Valérie lui fit un léger sourire. « Si jamais on doit faire des groupes de deux, ça te dirait de te mettre en équipe avec moi? » Du même coup, Valérie se surprit à espérer qu’elle dise oui. « Disons que tu es la seule personne de la classe que je connais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Dim 7 Fév - 21:12

La belle demoiselle eu une hésitation avant de prendre sa main. De donner la main lors d’une rencontre est l’une des premières choses que sa mère a apprise à Eleanor lorsqu’elle commença à prendre forme humaine. À ce moment, elle ne parlait toujours pas et se dégageait rapidement si quelqu’un tentait de lui prendre les mains ou les bras. Ce n’était tout simplement pas une chose à laquelle elle était habituée ; de toute sa vie jusqu’alors crinos, elle penchait plutôt la tête pour permettre des caresses comme marque de confiance et d’affection. Ce fût un dur entrainement et c’est certainement pourquoi elle le fait si naturellement aujourd’hui.

« Valérie Chapman. Tu peux m'appeler Val. »

Eleanor a un sourire plus grand serre la main avec fermeté avant de la lâcher. Douce, froide, à l’apparence délicate, mais solide au toucher. Cela doit en dire long sur Valérie. Eleanor glisse un compliment rapide – « C’est un joli prénom. » - avant que l’autre jeune femme ne se détourne. Eleanor se passe la langue sur les lèvres, jette un regard dans la classe ; deux ou trois personnes lui jette encore des regards furtifs, mais la majorité ont déjà oublié l’exclamation. Elle regarde rapidement l’horloge et à peine eu-t-elle le temps de sortir de son sac son cahier de note et son crayon – atrocement mâchouillé, dois-je préciser – que le professeur entrait d’un pas que l’on pourrait qualifier du contraire d’énergique. Sa voix fit grimacer Eleanor. Elle sent qu’elle va grincer des dents, ce semestre…

« Je sens que ce semestre va être terriblement long. »

Bien sûr qu’Eleanor a entendu. Elle penche légèrement la tête du côté de l’autre, a un sourire en coin. Elle se retint de répondre, toutefois, car elle écoutait le professeur se présenter lentement en ouvrant son ordinateur et préparant le projecteur. Ça semblait être un de ces professeurs qui prenaient 15 minutes supplémentaire au début du cours pour installer son matériel et tous les étudiants se remirent à parler dans un doux brouhaha pendant qu’il s’exécutait.

« Si jamais on doit faire des groupes de deux, ça te dirait de te mettre en équipe avec moi? »

Eleanor tourne la tête vers l’autre, étonnée de la question.

« Disons que tu es la seule personne de la classe que je connais. »

Eleanor considère le léger sourire de l’autre, sa drôle de condition cardiaque et réfléchir un moment. Elle sourit.

« Avec plaisir.  Tu es la seule personne dans la classe que je ne connais pas. »

Elle a un rire, fait bondir la pointe de son crayon contre son cahier en jetant un coup d’œil au professeur, qui se démène toujours avec la technologie. Le souvenir dans le fond de son crâne se fait plus présent, pressant, l’écho devenant de plus en plus fort. Il y a quelque chose… Un cœur qui ne bat plus, une peau froide… Soudain, elle revoit sa mère, assise à son bureau, lui parlant « de l’autre race ». Elle ouvre de grands yeux, garde son crayon en l’air un moment, puis le laisse retomber lentement.

O h .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Mar 9 Fév - 10:52

Valérie laissa échapper un petit soupir de soulagement lorsqu’Eleanor accepta son offre. Peut-être était-ce une mauvaise idée, de se mettre en équipe avec quelqu’un qui lui avait presque fait faire une crise cardiaque- si ça avait été possible, en tout cas. Reposant son menton dans la paume de sa main, elle fit tapper ses ongles contre son cahier de notes doucement, un silencieux « tap, tap, tap. » qui se perdait dans le doux son des autres élèves qui s’étaient remis à parler. La réponse d’Eleanor lui fit réaliser à quel point elle n’était pas sociable : Valérie n’avait pas beaucoup d’amis, mais c’était simplement parce que c’était tout simplement dans sa nature. Alors que la jeune femme reporta son attention vers le professeur qui était toujours en train de se battre avec le projecteur, laissant échapper un rire moqueur. À ses côtés, Eleanor faisait taper son crayon contre son cahier à un rythme constant, jusqu’à ce qu’elle arrête. Lentement, les yeux bleus de Valérie se dirigèrent vers elle, et lorsqu’elle vit l’expression que l’albinos avait sur le visage, elle comprit, elle aussi. Elle n’était pas vraiment surprise; tout vampire et garou connaissait l’histoire du Blood Age et savait comment reconnaître l’autre race. Elle savait très bien qu’Eleanor avait fait le lien, et lorsque son crayon retomba sur le cahier, elle bougea rapidement, se penchant vers elle.

« Tu n’ouvres pas la bouche, » dit-elle d’une voix basse. « Tu ne dis rien à propos de ça à qui que ce soit. » Elle n’avait même pas besoin d’utiliser ses pouvoirs; elle espérait tout simplement qu’Eleanor allait utiliser son cerveau et comprendre que si elle disait une telle chose à voix haute, les gens allaient tout simplement penser qu’elle était folle.

Durant un long moment, elle resta silencieuse, se replaçant sur sa chaise de manière convenable. Prenant une grande inspiration, elle passa une main dans ses cheveux, les plaçant sur son épaule. Voilà pourquoi Valérie ne parlait à personne; c’était toujours plus simple de ne parler à personne et de garder sa véritable identité secrète plutôt que d’avoir une douzaine de personnes qui connaissent son secret. C’est alors qu’elle se mit à penser. Si Eleanor savait ce qu’elle était, cela voulait automatiquement dire qu’elle-même était une créature. Alors qu’elle se pencha contre la table, elle échappa un nouveau soupir, fermant les yeux. Le doux son des élèves qui conversaient bourdonnait dans ses oreilles, reposant son visage entre ses mains. Puis, d’un coup, elle se tourna vers Eleanor, un sourire aux lèvres.

« Tant que tu n’ouvres pas la bouche à ce sujet, il n’y aura pas de problème. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Mar 9 Fév - 23:13

« Tu n’ouvres pas la bouche. Tu ne dis rien à propos de ça à qui que ce soit. »

Valérie avait bougé avec une rapidité étonnante et Eleanor ne peux que cligner des yeux, un instant. C’était une bonne initiative de la part de la jeune femme, car quelques secondes de plus et Eleanor aurait dit à voix haute ce qu’elles n’ont même pas le droit de dire tout bas. Pouvait-on la blâmer? Elle n’a jamais été en contact avec l’autre race auparavant. Elle s’était souvent demander à quoi ils ressemblaient, comment ils vivaient et s’ils se sentaient aussi séparer du monde des hommes qu’elle-même. Elle ne peut retenir un sourire d’étirer lentement ses lèvres alors que l’autre se replace silencieusement à son bureau. Le sourire de l’albinos disparue lorsque Valérie soupira, se prenant la tête dans les mains un moment. Eleanor était sur le point de lui demander si ça allait lorsque celle aux cheveux noirs tourne rapidement la tête vers elle, souriante et pourtant froide.

« Tant que tu n’ouvres pas la bouche à ce sujet, il n’y aura pas de problème. »

Eleanor semble surprise, puis se met rapidement une main sur la bouche pour se retenir de rire : elle a tendance à attirer l’attention tant elle rit aux éclats et elle comprend que ce serait inadéquat dans la situation. Elle ne peut s’empêcher de trouver la situation amusante ; non seulement il est étonnant de rencontrer un vampire – un vampire!!! – dans de tels circonstances, elle a l’impression que Valérie vient de métaphoriquement lui montrer les crocs. Elle baisse la main, souriant toujours et parle doucement.

« Ne t’en fais pas, je ne suis pas idiote, juste surprise. C’est la première fois que je rencontre quelqu’un comme toi. »

En disant cela, elle a étiré les bras vers l’avant, agrippant le bord du bureau, comme une enfant excitée. Elle l’observe, ignorant totalement le professeur qui a enfin décidé de se présenter et d’expliquer le plan du cours. Elle a un petit rire, ramène ses bras en les croisant sur le bureau.

« Tu as l’air si… normale. »

C’est dit sur le ton du compliment sincère. Son sourire vacille imperceptiblement, mais son regard se détourne. Si Valérie s’éloigne pour se protéger, Eleanor n’a pas ce loisir. Blanche comme les neiges, elle est déjà anormale. Si elle évitait le contact humain en plus, ce serait aussi efficace que de tracer une cible à la peinture rouge sur sa poitrine. Elle a passé la majorité de sa vie en solitaire et maintenant qu’elle est libre d’aller où elle veut, tous les regards sont toujours braqués sur elles, variant entre l’étonné et le dégouté, le curieux et le déplacé. Après un moment, c’est à s’en rendre parano. Elle a un nouveau petit rire, tendant le bras pour le coller à celui de l’autre, remarquant de nouveau la grande différence de température entre elles.

« Je suis plus pâle que toi, tu te rends compte ? »

Elle semble amusée et dépité à la fois par la constatation. Sa mère lui avait dit que les vampires ne supportaient guère la lumière du soleil et Eleanor les avaient donc imaginés aussi pâle qu’elle. Elle aurait dû prendre en compte que les vampires avaient une pigmentation avant leur transformation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Sam 13 Fév - 13:56

Valérie n’osa pas quitter la jeune femme des yeux, haussant un sourcil confus lorsqu’elle couvre sa bouche d’une main. Était-elle en train de rire? Elle ne comprenait tout simplement pas; après tout, Eleanor venait de découvrir que sa voisine de classe était un vampire. Toute personne normale aurait sûrement été… traumatisée, non? Valérie avait entendu parler d’humains qui, lorsque mit face au surnaturel, devenaient dangereux. Elle ignorait si c’était vrai, mais elle avait l’impression qu’une partie de la Mascarade avait été mise en place pour éviter de telles situations. Lorsqu’Eleanor baisse la main, Valérie est tirée de ses pensées. Elle avait peine à croire que c’était la première fois qu’elle rencontrait un vampire. Si elle avait fait le lien aussi rapidement, c’était parce qu’elle faisait elle-même partie du monde surnaturel. Du même coup, Valérie réalisa que, si Eleanor n’était pas un vampire, elle devait être un Garou. C’était la seule race qui avait survécu au Blood Age, après tout. Elle ne dit rien, ses yeux bleus fixés sur l’albinos alors qu’elle parlait. « Tu as l’air si… normale. » Dit-elle, et Valérie laissa échapper un doux rire.

« Je suis normale. » Dit-elle avec un sourire énigmatique. « Jusqu’à un certain point. »

Valérie fronça légèrement les sourcils lorsque sa voisine colla son bras contre le sien et d’un coup, échappa un petit bruit surpris. Elle ne côtoyait pas de Garous, pas depuis son départ des États-Unis, où ils semblaient être beaucoup plus présents. La différence de température entre la peau d’Eleanor et de la sienne la frappe comme un mur de brique. Si Valérie froide comme la glace, Eleanor était chaleur incandescente. Contre sa peau, c’était presque comme si on lui avait apposé un fer chauffé à blanc. Puis, lorsqu’elle baissa les yeux pour regarder leurs bras l’un contre l’autre, elle sourit légèrement. Eleanor avait raison; elle était en effet plus pâle qu’elle.

« Avant aujourd’hui, je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui soit plus pâle que moi. »

Rendues-là, Eleanor et Valérie ignoraient complètement le professeur qui tentait avec aussi bien que de mal d’expliquer son plan de cours qui semblait aussi intéressant qu’une carcasse de raton-laveur sur le bord de l’autoroute. Glissant sa langue contre ses lèvres, Valérie soupira et reposa son menton dans le creux de sa main, ses yeux bleus sur ceux d’Eleanor, aussi rouges qu’une pierre précieuse.

« Je n’ai qu’une question, pour toi. » Valérie dit, sa voix douce, couverte par le léger bruit que faisaient les élèves qui les entouraient. « Si tu as réussi à deviner ce que je suis sans que je n’aie eu besoin de te le dire, est-ce que ça veut dire que toi aussi, tu n’es pas… normale? »

Restant silencieuse durant de longs moments, elle se demanda si c’était risqué de lui demander quelque chose du genre. Est-ce qu’elle transgressait les règles? Est-ce qu’elle allait se faire arrêter pour avoir demandé une telle chose? Ou allait-elle subir une punition encore pire que ce qu’elle imaginait? Elle parla de nouveau, se penchant vers Eleanor afin que personne d’autre n’entende les mots qui quittèrent ses lèvres.

« Tu as dit que c’était la première fois que tu rencontrais quelqu’un comme moi. Est-ce que ça veut dire que tu appartiens à la seule autre race survivante? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Lun 15 Fév - 19:40

Eleanor leva brièvement les yeux pour observer le professeur et sa projection, mais constatant qu’elle se fiche de savoir depuis combien de temps il enseigne et quel était le sujet de sa thèse, elle ramène plutôt toute son attention sur sa voisine. Cette dernière souriait légèrement.

« Avant aujourd’hui, je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui soit plus pâle que moi. »

Eleanor a un bref rire. Cela ne la surprend pas ; la jeune femme a une peau qui est déjà pâle pour les standards humains, alors il fallait bien une albinos pour venir rivaliser ! N’empêche, Eleanor serait contente d’avoir le teint de Valérie. Eleanor a longtemps rêvé d’une belle peau dorée comme celle de sa mère, mais avec son corps, c’est impossible. Elle sourit à l’autre alors que cette dernière pose son menton dans sa main, ancrant son regard aux sien.

« Je n’ai qu’une question, pour toi. »

« Hm? »

Eleanor cligne des yeux, penche légèrement la tête de côté. Malgré les voix discrètes des autres étudiants, elle a bien compris ce que disait Valérie. Après tout, c’est pratique des oreilles de louloups.

« Si tu as réussi à deviner ce que je suis sans que je n’aie eu besoin de te le dire, est-ce que ça veut dire que toi aussi, tu n’es pas… normale? »

…oh. Eleanor semble réfléchir un moment à la question. Sa mère lui a toujours répété de ne jamais dire à quelqu’un qu’elle était une garou. Mais comme c’est déjà assez clair dans la situation, ce n’est pas un problème, n’est-ce pas? Si Valérie n’est pas humaine non plus, elle peut bien se le permettre, non? Sa mère ne lui a jamais dit que les vampires pourraient être un danger pour elle ou les Black Furies, alors… pourquoi pas?

Le long moment qu’elle pris afin de réfléchir à la question laissant le temps à la brune de se pencher vers elle pour lui parler encore plus bas.

« Tu as dit que c’était la première fois que tu rencontrais quelqu’un comme moi. Est-ce que ça veut dire que tu appartiens à la seule autre race survivante? »

Elle ramène son regard rubis sur l’autre jeune fille, lui fait un clin d’œil en souriant.

« Oui. »

Elle semble contente que Valérie lui ait posé la question ; ça lui a beaucoup facilité la chose. Une réponse concise et claire sans avoir à être trop explicite. Sa mère n’aura pas à se fâcher contre elle! Elie regard la vampire, toujours souriante. Elle semble vouloir poser mille questions, mais se retient bien. Elle prend une mèche de cheveux blancs, la tortille entre ses doigts.

« Tu es occupée après ce cours? »

Elle croise les jambes sous son bureau, reprend son crayon de l’autre main.

« J’ai envie de faire plus connaissance. »

Son cœur bat rapidement. Cela fait longtemps qu’elle n’a pas eu un aussi fort intérêt platonique envers quelqu’un. Elle espère que Valérie soit disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Mer 17 Fév - 21:36

Valérie ne fut pas vraiment prise par surprise lorsqu’Eleanor lui répondit par l’affirmative. Elle ne pouvait pas réellement mentir, et de toute façon, si la jeune femme avait vraiment eu un doute, elle aurait pu utiliser ses pouvoirs pour convaincre l’albinos de lui dire la vérité. Toutefois, ce n’était pas quelque chose qu’elle avait envie de faire, et elle chassa l’idée de son esprit. Elle prit une profonde inspiration, ses yeux bleus se posant de nouveau sur ceux d’Eleanor, qui ne semblaient pas vouloir regarder autre chose qu’elle. Levant un sourcil, elle pinça les lèvres à la question. Valérie n’était jamais vraiment occupée. Si elle n’était pas le nez dans ses bouquins à faire des devoirs, elle était sûrement en compagnie de Gabe, et à la question, elle hésita. C’était la première fois qu’elle rencontrait quelqu’un d’aussi étrange, et une partie d’elle était tentée de répondre qu’elle était libre. L’autre, toutefois, était empressée de dire oui, qu’elle n’avait pas le temps de traîner avec une fille aussi bizarre qu’elle.

« Pas vraiment, » répondit-elle avec un léger sourire. Dans le pire des cas, elle pouvait toujours inventer une excuse si elle réalisait que c’était une décision stupide et que, contrairement à ce qu’elle avait espéré, Eleanor s’adonnait être un boulet total. « C’est une bonne idée, » ajouta Valérie en posant ses mains sur le bureau. Durant un moment, elle tapa contre la surface lisse avec le bout de ses ongles, puis, releva les yeux vers sa voisine. « Tu as une idée d’où aller? »

Malgré sa curiosité, Valérie ne comptait pas vraiment offrir son appartement comme lieu de rencontre. Pas pour la première fois, en tout cas. Ça, et puis il y avait aussi le fait qu’elle n’avait pas vraiment eu le temps d’aller à l’épicerie pour regarnir son frigo depuis son retour de vacances, et un frigo vide semblait toujours un peu… étrange. Quoi que, comme Eleanor savait qu’elle était un vampire, ça allait être beaucoup moins compliqué à expliquer. À son âge, Valérie était toujours un peu sensible à la nourriture humaine, et malgré son amour pour la cuisine, elle devait garder sa consommation de véritables aliments à un niveau respectable. Pensant durant quelques secondes, elle détourna le regard du professeur qui semblait aussi intéressant qu’un sac de pain moisi pour regarder Eleanor de nouveau. « Si on compte parler de… ça, ce serait bien que ça ne soit pas dans un endroit trop public. Penses-tu qu’on pourrait aller chez toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Jeu 18 Fév - 9:08

Cela fait vraiment longtemps qu’elle n’a pas été aussi excitée à l’idée de se faire une nouvelle amie. Lorsqu’elle est arrivée à Londres, elle savait qu’elle allait rencontrer toutes sortes de personnes ; des étudiants de tous âges et de tous horizons, tous aussi intéressant les uns que les autres. Bien sûr, les Black Furies de Londres, également, une autre branche de la même famille desquelles elle allait apprendre et profiter. Toutefois, aussi intéressants soit ces étudiants ou ces werewolf, ils n’ont jamais eu le même attrait à ses yeux que la jeune femme devant elle à ce moment ; une amie d’un univers totalement différent, avec qui elle pourrait être complètement ouverte. Une possibilité d’échange infinie qui la rend déjà impatiente de commencer.

Avec un léger sourire, Valérie lui confirma qu’elle n’était pas occupée ce jour-là. Eleanor semble si contente, si elle était sous forme crinos sa queue balancerais de gauche à droite à une vitesse impressionnante.

« Tu as une idée d’où aller? »

L’albinos regarde l’autre avant de tourner la tête vers l’enseignant, pensive. Comme il fait très clair encore, elle voudrait bien rester en intérieur. Par contre, à cette heure, Miramoon peut revenir à la chambre n’importe quand et ce n’est pas vraiment souhaitable si elles veulent discuter. Un lieu public serait assez… risqué.

« Si on compte parler de… ça, ce serait bien que ça ne soit pas dans un endroit trop public. Penses-tu qu’on pourrait aller chez toi? »

Eleanor est brièvement surprise qu’elles aient penser à la même chose, mais réalise ensuite que c’est logique : après tout, elles sont dans la même situation de secret. Elle porte une main à sa bouche et commence à se mordre un ongle en parlant tout bas.

« Ma colocataire n’a qu’un seul cours aujourd’hui aussi… »

Elle ramène son regard sur l’autre, se demandant un instant s’ils ne pourraient pas aller chez elle… mais sa mère lui a souvent répété qu’une chose qui n’est pas offerte est une chose hors-limite et elle se retient donc de poser la question. Elle fait un tri mental des endroits qu’elle connait à Londres, se demandant lesquels permettraient une discussion libre.  Cessant de se ronger les ongles, elle pli les doigts, ne les redressant qu’un à un alors qu’elle énumère.

« Il y a un restaurant qui est normalement très bruyant, mais à cette heure il doit être assez vide. Aussi, je connais un karaoké dans le centre-ville qui pourrait être utile ; les salles sont insonorisées. On pourrait peut-être aller à Sydenhame Hill Wood ; il est rare d’y croiser qui que ce soit et la lumière y est majoritairement couverte. Quoi qu’en hiver, la neige rend tout encore plus lumineux… »

Elle a une moue dépitée, tenant ses trois doigts levés. Elle tourne son regard rubis sur l’autre jeune femme.

« Mes yeux sont sensibles à la lumière, alors… »

Elle a un petit soupire en se passant la main dans les cheveux. Elle penche la tête de côté.

« Il y a les locaux insonorisés de la bibliothèque, aussi. »

Ceux offerts aux groupes d’étudiants qui veulent un endroit tranquille pour travailler en équipe. Si peu de choix, vraiment, pour un sujet si délicat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Jeu 18 Fév - 16:46

Valérie fronça légèrement les sourcils lorsqu’Eleanor mentionna sa colocataire, pensant un peu au fait qu’elle vivait, elle, seule dans un appartement et donc, n’était jamais dérangée. Joignant ses mains sous son menton, elle laissa échapper un petit soupir, pensant durant un moment à une solution. Alors qu’Eleanor commence à énumérer les différentes possibilités aux quelles elle pense, Valérie fixa le professeur comme s’il était un phénomène de cirque. Sa prestation à l’avant de la classe était tout comme, et elle échappa un petit rire moqueur avant de regarder sa voisine de nouveau. Bien entendu, ses yeux étaient sensibles. C’était quelque chose que Valérie savait déjà, mais c’était bien qu’on le lui rappelle. Ce n’était pas quelque chose à laquelle elle pensait, et elle réalisa que d’être à l’extérieur avec toute cette neige ne devait pas être une partie de plaisir. Tandis que les yeux rouges d’Eleanor étaient sensibles à la lumière, c’était le corps de Valérie en entier qui n’appréciait pas trop les journées ensoleillées. Elle hocha la tête un peu, soupirant de nouveau alors qu’Eleanor suggéra les petites pièces de la bibliothèque. Elle avait raison; c’était plutôt intime et insonorisé, ce qui voulait dire qu’il n’y allait pas avoir d’oreilles indiscrètes qui allaient écouter leur conversation.

« La bibliothèque semble être la meilleure idée, » dit-elle d’une voix douce.

Elle se mit à penser à son appartement; elles pourraient y aller, mais si elles optaient pour le chez-soi de Valérie, elles allaient devoir faire un arrêt rapide à l’épicerie pour ramasser quelques trucs à manger avant de s’y rendre. Plus elles parlaient, plus Valérie avait l’impression d’avoir jugé Eleanor sans vraiment lui donner de chance : elle était plutôt sympathique, et c’était la seule personne qui l’avait approchée depuis le début du semestre. Allons, il fallait dire que celui-ci venait tout juste de débuter, mais même durant le semestre d’automne, les gens ne semblaient pas vraiment vouloir approcher Valérie. Eleanor, elle, l’avait fait sans hésitation et ça lui fit chaud au cœur. Figurativement, bien entendu. Elle se gifla mentalement d’avoir été si superficielle, et du même coup, tourna les yeux vers sa voisine de nouveau.

« On peut aller chez moi. Je vis seule. »

Mon dieu, elle espérait que ce soit une bonne idée. Elle attrapa son stylo, notant rapidement les dates importantes que le professeur venait de mentionner avant de rapporter son attention à sa nouvelle amie.

« Mais mon frigo est vide, alors il faudrait passer à l’épicerie avant d’y aller. Je pourrais nous faire un petit quelque chose à manger. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   Ven 19 Fév - 0:34

L’albinos passe la main plusieurs fois dans ses cheveux blancs, les brossant entre ses doigts en réfléchissant, observant distraitement le professeur à l’avant de la classe. Distraite, son regard glisse plutôt vers l’écran de l’ordinateur portable d’un étudiant en contrebas. Aaah, facebook. Porte d’entrée sur l’intimité des gens. L’étudiante semble avoir une conversation animée, vu à la vitesse dont les messages défilent dans sa boite de chat.

« La bibliothèque semble être la meilleure idée. »

Eleanor cligne des yeux, tourne la tête vers l’autre, arrachant difficilement son regard curieux de l’écran plus loin. Elle hoche lentement la tête, pensive. Si elle se souvient bien, pour avoir accès aux locaux insonorisés de la bibliothèque, il doit y avoir une réservation en ligne. Elle sort son téléphone d’une main, portant l’autre à sa bouche et va sur le site web de la bibliothèque universitaire, cherchant le lien vers les réservations, espérant qu’un des locaux soit encore libre : comme le semestre vient tout juste de commencer, ce devrais être le cas.

« On peut aller chez moi. Je vis seule. »

En l’entendant parler, la garou redresse vivement la tête, regardant l’autre, son pouce restant en suspend au-dessus de son téléphone.

« Oh? »

Elle fixe l’autre jeune fille alors qu’elle prend des informations en note et regarde brièvement le professeur, mais comme elle n’a pas entendu ce qu’il a dit, elle décide de l’ignorer et de revenir à Valérie.

« Mais mon frigo est vide, alors il faudrait passer à l’épicerie avant d’y aller. Je pourrais nous faire un petit quelque chose à manger. »

Les yeux de la jeune femme blanche brillent de milles étoiles. Elle ferme son portable, le pose sur son bureau et sourit de toutes ses dents.

« Vraiment? J’adorerais ça! »

Un étudiant derrière elle lui fait un « Shh! » assez sèche et elle a une moue surprise, ne s’était pas rendue compte qu’elle avait levé la voix. Elle jette un regard bref autour d’elle, se replaçant sur sa chaise, puis se retourne vers la vampire, faisant attention à parler tout bas.

« Mon frigo est vide aussi, quelqu’un de la résidence à voler mes dernières tranches de jambon. Je meurs de faim. »

Elle a un rire bas et se passe la langue sur les lèvres. Le professeur semble approcher de la fin de son survol de la matière du semestre. D’ici une trentaine de minutes, elles devraient être libre de partir. Cette journée s’annonce vraiment plus passionnante qu’elle ne l’avait prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Do you feel alone? ▬ Valérie (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Absent du manoir (Antoine Valérient)
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-