AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Ven 8 Jan - 22:31

Il s'est réveillé dans la brume. Couché sur un lit d'hôpital inconfortable. Sa tête tourne dès qu'il ouvre les yeux. En regardant autour de lui, il voit un infirmier qui le regarde, lui sourit et lui demande comment il se sent. Mal. Il se sent mal. Il a mal. Très mal. Il souffre au niveau du torse. C'est là qu'il penche la tête. Un bandage recouvre ses pectoraux. Il n'y a plus de bosse à ce niveau-là. Plus de seins gênants. Il soupire. La souffrance en vaut la peine, il peut se libérer de ce binder qui lui entravait le torse 24/7. Avec un sourire, il repose sa tête sur le petit oreiller. L'opération s'est bien déroulée et, après avoir été examiné par le médecin une dernière fois, après deux heures dans la salle de réveil, il obtient finalement son congé de l'hôpital. Il passe un chandail ample par-dessus son bandage, puis un coupe-vent. Il est venu seul pour son opération d'un jour, sans personne pour le surveiller. Habituellement, il fallait mieux être accompagné lors des retours. Mais, lui, il n'avait personne pour le raccompagner chez lui. Il était seul...

Aaron revint chez lui en autobus de ville, guettant pour ne pas trébucher et risquer de se faire mal. La tête lui tournait, il goba quelques antidouleurs. Il se sentait mal, avait la nausée et ne souhaitait que dormir. De peine et de misère, il grimpa jusqu'à son appartement et s'affala sur le divan. Il ne voulait rien manger car il savait qu'il le régurgiterait. Aaron en avait fait du chemin depuis son arrivée en Angleterre. Il avait trouvé un logement, miteux, fallait-il avouer, un travail qui le payait correctement, assez pour payer le loyer et sa nourriture, et il avait finalement eut sa mastectomie. Il pouvait désormais ne porter qu'un simple chandail, sans se soucier du binder. Mais, ce dont il était le plus fier, c'était de pouvoir mener une vie correcte sans avoir besoin de l'aide de ses parents, qui ne l'auraient jamais aidé de toute manière. En proie à l'ennui, le jeune homme se leva avec mille précautions et alla chercher l'ordinateur portable que lui avait offert ses frères pour son anniversaire et la fête de Noël. En se connectant illégalement sur le réseau internet d'un voisin, il réussissait à se rendre sur Internet, donner des nouvelles à ses frères et aussi fureter sur les réseaux sociaux, se mettre au courant des dernières nouvelles.

Il grimace en se levant, il grimace à chaque pas, il grimace en reprenant sa place initiale sur le divan défoncé de son appart. Dans quatre jours, il doit revenir à l'hôpital où le docteur lui retirera ses drains. Il préfère ne pas y penser, il sait d'avance qu'il va souffrir de nouveau... Pour l'instant, il doit garder ce bandage. Après, tout ça sera derrière lui. Il soupire, ouvre son ordinateur et se laisse aller sur la toile, porté par la vague. Les réseaux sociaux font en sorte qu'il se sent moins seul, mais lui rappelle aussi à quel point il est seul. N'espérant rien de cette démarche, il ne fait qu'écrire sur un forum qu'il s'ennuie et que si quelqu'un souhaite discuter, il est disponible. Plusieurs personnes voient le message. Aucune ne lui répond. Avec un soupir de découragement, où se mêle aussi un peu de douleur, il se lève, va se chercher un verre de jus d'orange au frigo et avale un antidouleur. Aaron va ensuite s'asperger le visage d'eau dans la salle de bain. C'est entre le bruit des gouttes tombant de la robinetterie qu'il entend le son caractéristique d'une entrée de message. Il revient s'asseoir devant l'écran de son ordinateur.

Un message. D'un jeune homme. Du moins c'est ce qu'il croit. Une salutation banale. Il répond à ce seul être humain qui semble l'avoir remarqué, lui l'homme invisible :

« Salut! Tu vas bien? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Sam 9 Jan - 20:26

         La chambre est sombre, le rideau à moitié ouvert seulement. Dehors, le ciel gris laisse présager de la neige pour les optimistes, de la pluie pour les réalistes. Eleanor n’est ni l’un ni l’autre ce jour-là ; étendue sur son lit défait, les cheveux humides, portant une serviette de bain comme seul vêtement et son ordinateur portable sur le ventre, elle est bien déterminée à passer une journée paresseuse cloîtrée dans sa chambre de résidence.

         Depuis qu’elle est sortie de la douche – il y a bien 30 minutes de cela -   elle a attrapé son ordinateur et navigue maintenant entre les multiples onglets ouverts en permanence : différents réseaux sociaux. Elle n’a jamais été fan de ces sites, lorsqu’elle vivait dans le comté de Tyrone, mais au moment de son arrivée à Londres, l’une des Black Furies l’ayant accueilli lui a ouvert plusieurs comptent sur différents sites, pour l’aider à se faire des contacts et bien s’installer. Sur certains sites, elle est Eleanor, jeune fille de 20 ans, alors que sur d’autres elle est Eliezer, garçon du même âge. C’est un moyen de donner une légitimité à son alter-ego masculin… mais aussi parce qu’elle aime bien changer de vie de temps en temps. Elle a rencontré quelques personnes intéressantes avec qui elle discute de temps en temps, mais jusqu’à maintenant elle n’a rencontré en vrai que des coups d’un soir.

         Elle a des livres à lire pour ses cours, mais elle n’en a pas envie. Alors qu’une vidéo joue en arrière-plan, elle soupire en réalisant qu’elle n’a reçu aucuns nouveaux messages. Elle pousse son ordinateur de côté, se redresse, utilise la serviette qui la couvre pour essorer ses cheveux une dernière fois, puis file se changer ; si elle préfère la nudité en général, les chambres des résidences souffrent d’un léger manque d’isolation et l’hiver s’infiltre parfois entre les briques. Une fois un pull et des sous-vêtements enfilés, elle attrape un sac de chips avant de revenir se vautrer dans ses couvertures. Elle balais rapidement les onglets de nouveaux, puis aperçoit un nouveau message. Une personne déclarant s’ennuyer et avoir envie de parler. Elle appuie sur le bouton « répondre » avant de stopper brusquement, cligner des yeux, aller vérifier son profil – yup, sur ce forum elle est bien Eliezer – puis revient à la fenêtre ouverte où elle tape simplement : « Je m’ennuie aussi. »

         Elle ouvre son sac de chips, y plonge la main, mais elle n’a pas le temps d’en prendre une seule qu’une réponse se fait entendre. Elle lit le message, fourre une poignée de chips dans sa bouche, puis tape rapidement sur le clavier.

« Ça peut aller. Comment tu vas ? »

Elle s’appuie contre le mur, reprenant son sac de chips. Il semblerait qu’elle ait trouvé une distraction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 11 Jan - 0:15

Les banalités ont leur place sur les forums. Sur ces sites, tu passes ton temps à parler à des gens sans vraiment apprendre à les connaître vraiment. Un bonjour, comment ça va  et voilà que la conversation est entamée mais elle ne se rend jamais plus loin. Les gens passent rapidement, comme les saisons. Ils succèdent les uns aux autres dans un rythme endiablé. Les gens qui ne font que passer, Aaron connaît bien. Il aimerait bien un peu de stabilité dans sa vie, se faire des relations amicales qui ne vont pas échouées au bout de quelques jours à peine. La stabilité. C'est ce que souhaite Aaron du plus profond de son cœur meurtri. Ses grands yeux bleus fixés à l'écran devant lui, il replace son toupet blond vers l'arrière de sa tête. Avec son pouce et son index, il joue avec sa lèvre du bas, touchant légèrement à la petite repousse drue qui couvre sa mâchoire. Il attend avec patience la réponse de ce jeune homme. Le seul qui lui ait parlé depuis la demie heure qu'il a posté ce message. Puis, le jeune trans voit apparaître une notification dans le coin de son écran. Il clique. C'est le jeune homme.

« Je vais relativement bien. » répondit-il dans la fenêtre de conversation, « Je suis assis tranquillement chez moi, je prends du repos. La journée a été dure! »

Il avait faillis parler de son opération, mais il devait garder le secret. Le jeune homme trouvait qu'il avait ouvert la porte un peu trop grande pour des questions indiscrètes. Et puis, il ne connaissait pas l'homme à qui il conversait à l'aide du forum. Il ne voulait nullement s'attirer des ennuis en devant mentionner sa mastectomie, et il ne voulait pas mentir sur le sujet de son opération. Il décida plutôt de se taire et de laisser la conversation prendre une autre tournure.

« Je ne suis pas vraiment habitué de poster sur des forums. J'évite d'écrire des trucs le plus souvent possible étant donné que l'anglais n'est pas ma langue maternelle. » confia-t-il a son interlocuteur virtuel.

Aaron quitta son ordinateur quelques secondes, le temps d'aller se chercher un autre verre de jus d'orange. Il avait besoin d'énergie et d'avoir quelque chose dans le corps. Il était à jeun depuis la veille à minuit. L’anesthésie commençait à diminuer et tout son torse lui faisait mal. Mais il ne pouvait pas se gaver d'antidouleur non-plus. Il ne pouvait que s'écraser sur son divan à être sur l'ordinateur. Il ne pouvait rien faire d'autre, presque. Le jeune homme revint quelques instants plus tard, son verre à la main. Ses drains pendaient sous son chandail et lui tapaient véritablement sur les nerfs. Il détestait cette sensation; celle de sentir quelque chose à l'intérieur de soi. Le blondinet n'avait qu'une envie : faire une avance rapide sur les quatre prochains jours et ainsi se faire retirer ces affreux tuyaux qui pendaient sur ses côtes.

« Tu habites à Londres, toi aussi? » demanda-t-il après un temps où aucun des deux n'écrivit.

Le jeune trans porta son verre de jus à ses lèvres et en pris une longue gorgée. Le lendemain matin, il serait affamé comme jamais avant. Mais pour l'instant, rien de consistant ne pouvait franchir ses lèvres sans qu'il ne le vomisse. Le Slovaque n'aimait pas la situation dans laquelle il était, et aurait aimé que quelqu'un de confiance soit là avec lui pour l'aider. Le jeune homme se perdit dans ses souvenirs. Il se voyait avec Bastian, Alija, Hase et Istvan, ses frères, lorsqu'ils étaient jeunes. La nostalgie emplit alors Aaron. Il aurait tant aimé que ses frères, les seules personnes qui l'aimaient pour qui il était réellement, soient avec lui pour le soutenir à ce moment précis... C'est un message que lui envoya son interlocuteur qui le sortit de la lune et il retourna son attention sur son écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 11 Jan - 0:38

Le petit bruit de notification, une réponse apparaît à l’écran.

« Je vais relativement bien. Je suis assis tranquillement chez moi, je prends du repos. La journée a été dure! »

Eleanor penche la tête de côté, sourit, met une chip entre ses dents avant de commencer à taper une réponse, mais lève les doigts au milieu en voyant que l’autre vient d’envoyer un deuxième message.

« Je ne suis pas vraiment habitué de poster sur des forums. J'évite d'écrire des trucs le plus souvent possible étant donné que l'anglais n'est pas ma langue maternelle. »

Eleanor a un petit rire, reprend sa rédaction, termine son message puis change de fenêtre pour aller écouter une nouvelle vidéo sur youtube, la dernière s’étant arrêté. Elle attends pendant un bon moment la réponse de l’autre, écoutant un sketch humoristique, avant d’entendre la notification. Elle clique sur un autre onglet, mais c’est un autre site de rencontre. Elle cligne des yeux, cherche un bon moment entre les onglets où se trouve celle où ils discutent, puis soupire de soulagement en le trouvant. Elle lit la réponse, fronce les sourcils puis…

« Ah, merde! »

Elle avait oublié d’envoyer sa réponse précédente. Stupide. Elle modifie légèrement, puis appuie sur envoyer, s’assurant que le message s’est bien rendu, cette fois.

« Dure journée au boulot? T’inquiètes, je suis pas très habitué non plus, (La preuve, j’ai oublié d’appuyer sur ‘envoyer’, tout à l’heure!) et l’anglais n’est pas ma langue première également! Je viens d’Irlande, mais je suis à Londres pour les études, oui. Et toi? »

Eleanor penche la tête de côté, relisant le message, puis gobe la chip encore entre ses dents. Elle se sent mal à l’aise d’écrire en tant qu’Eliezer alors qu’elle est présentement Eleanor, mais depuis qu’elle a changé de chambre, elle ne peut plus se permettre de changer de genre n’importe quand ; ça donnerais une crise cardiaque à Miramoon! Et puis, sur l’étage des filles, c’est inconvénient. Elle va normalement dans une salle de bain publique pour utiliser son pouvoir de Man’s Skin et devenir Eliezer en toute quiétude. Elle ne maitrise pas encore très bien ce pouvoir, alors ça lui prend de longue minutes pour effectuer la transformation, mais une fois cela fait elle peut maintenir cette forme plusieurs heures – sauf, bien sûr, si on l’attaque. Dans ce dernier cas, soit la douleur ou la peur lui font reprendre son apparence originelle. Lorsqu’elle est Eliezer, elle a des épaules beaucoup plus larges et gagne quelques centimètres de plus, ce qui justifie qu’elle porte souvent des vêtements légèrement trop grands pour elle ; on ne sait jamais quand l’envie de devenir un homme va prendre. Elle cligne des yeux et ramène son regard sur la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 11 Jan - 14:38

Pendant un court instant, Aaron avait pensé que la personne avec laquelle il conversait avait délaissé l'ordinateur, ou s'était endormie. Le temps commençait à avancer, mine de rien. Il n'aurait pas été surpris de lâcher l'écran, d'aller se coucher et qu'il se réveille, le lendemain matin, avec un message d'excuse disant que la personne s'était endormie. Le classique pour se débarrasser d'une personne à qui il devient dérangeant et ennuyant de parler. Nombreuses avaient été les fois où le jeune transsexuel avait eut droit à ce traitement. C'était une des raisons qui faisait en sorte qu'il ne postait que rarement sur ces forums, maintenant. Mais, ça ne semblait pas encore être le cas de... ce jeune homme dont il ne connaissait pas le nom. Il n'avait pas été voir son profil, n'avait pas posé de question, il n'avait fait que répondre à son message « Je m'ennuie aussi. », posté plusieurs minutes plus tôt. Après un temps, le jeune homme avait répondu d'un bloc à ce qu'il avait écrit.

« Dure journée au boulot? T’inquiètes, je suis pas très habitué non plus, (La preuve, j’ai oublié d’appuyer sur ‘envoyer’, tout à l’heure!) et l’anglais n’est pas ma langue première également! Je viens d’Irlande, mais je suis à Londres pour les études, oui. Et toi? »

En lisant la réponse de son interlocuteur, le Slovaque laissa passer un rire franc qui lui tira une grimace de douleur au niveau du torse. C'était la première fois que quelqu'un oubliait d'appuyer sur 'envoyer' lorsqu'il lui parlait. Il rassura le jeune homme en lui disant que ce n'était pas un problème, que ça pouvait arriver à tout le monde.

« Ouaip... Disons que j'ai l'impression qu'un rouleau compresseur m'est passé sur le corps. » dit-il a la blague, en premier lieu, mais commençant à le croire lorsque ses yeux bleus tombèrent sur ce nouveau torse sans seins féminins, « Tu viens vraiment d'Irlande? C'est cool! »

Il prit une pause où il pris une énième gorgée de jus d'orange et se cala d'avantage contre le divan, entre le bras et le dossier, et étendit les jambes devant lui. Il restait encore de la place avant que ses orteils ne touchent au bras opposé. Aaron repris, après son changement de position, sa réponse à ce jeune homme.

« Je suis Slovaque. » dit-il sans plus, « En quoi étudies-tu? »

Il ne voulait pas s'étaler sur ses origines et expliquer pourquoi il était si loin de sa Slovaquie natale. Il ne voulait pas avoir à parler de ces deux géniteurs qui l'avaient reniés en apprenant qu'il était un homme et non une femme. Il ne voulait pas revenir dans le passé et revivre toutes ces douleurs, ces jours, ces semaines, ces années où il n'avait pas été heureux. Ces années où il avait voulu mourir. Ces années où il trouvait un soulagement maladif dans la mutilation. Il ne voulait que parler de ce que le présent lui apportait. En posant des questions à la personne derrière l'écran opposé, il évitait de devoir parler de ces choses. Et puis, comme il n'avait pas fait d'études supérieures, le sujet l'intéressait vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 11 Jan - 22:25

L’autre le rassura que son oublie n’était pas problématique. Eleanor sourit. Ce genre de petits détails étaient la marque d’une personne gentille. Margaret, la propriétaire du journal dans sa ville d’origine, était pareil. Elle prenait toujours le temps de rassurer les gens, même si des sujets banals. Eleanor aimait ce trait chez les autres.
Une nouvelle réponse lui parvint. Elle grimaça. Un rouleau compresseur, vraiment? Ça semble douloureux. Elle se demande quel genre d’emploie l’autre a pour épuiser son corps à ce point. Mais elle n’a pas le temps de formuler sa question que l’autre lui en pose une.

« Tu viens vraiment d'Irlande? C'est cool! »

C’est rhétorique, ça? Elle a de la difficulté à identifier les questions rhétoriques.

« Je suis Slovaque. »

Elle sourit et écrit rapidement.

« C’est la première fois que je discute avec quelqu’un venant de Slovaquie! »

Elle voudrait poser des questions, demander quels sont les plus beaux endroits à visiter selon lui, lui demander de lui faire écouter une chanson traditionnelle de l’endroit, mais elle est distraite par la nouvelle question qui, elle, n’est clairement pas rhétorique.

« En quoi étudies-tu? »

Elle glisse de nouvelles croustilles dans sa bouche avant de taper.

« Je suis en linguistique, mais je travaille particulièrement sur le gaëlique et la traduction. »

Elle a toujours aimé le gaëlique. C’est la langue de sa mère, la langue mélodieuse dans laquelle elle lui parlait à elle, enfant à l’apparence monstrueuse, ni fille, ni louve, qui ne pouvait que grogner et mordre pour s’exprimer. Sa mère lui a appris beaucoup de chansons, lui a lu beaucoup de contes classiques et c’est ce qui a fait naître l’amour de la langue dans son cœur. Adolescente, elle dévorait les livres et a décidé que trop peu de classiques gaéliques étaient traduit. Peu de personnes peuvent les apprécier…

« Je n’ai jamais entendu la langue slovaque. Tu as des chansons à me conseiller ? »

Elle est contente de pouvoir le glisser dans la conversation. Elle aime écouter des musiques de toutes sortes de pays. Ça la calme et lui fait travailler son imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Mar 12 Jan - 16:27

Aaron, pour une rare fois, pouvait dire qu'il communiquait véritablement avec quelqu'un. La conversation ne s'était pas arrêtée après quelques minutes à peine. Les deux jeunes hommes devaient parler depuis facilement trente ou quarante minutes, peut-être même plus. Le slovaque avait perdu la notion du temps. Et puis, les antidouleurs faisaient effet assez férocement. S'il se levait, il sentait que la tête allait lui tourner. Il frotta ses yeux de sa main pour en chasser la fatigue qui s'accumulait et le son de réception de message se fit entendre. C'était la première fois que son interlocuteur parlait avec quelqu'un d'origine slovaque. Il se retint, avec un petit rire, d'écrire que c'était réciproquement le cas; il n'avait jamais parlé avec quelqu'un en provenance d'Irlande. Avant qu'il ne pu répondre à ce commentaire, le jeune homme de l'autre côté de l'écran répondait à sa question concernant son domaine d'études. Linguistique, hum? C'était un beau domaine. Le gaélique? Était-ce la langue que parlait les irlandais? Il ne se souvenait plus. Il n'avait pas passé assez de temps derrière les bancs d'école pour se souvenir de toutes ces langues. Il avait appris l'anglais de peine et de misère et maîtrisait quelques mots d'allemand et peut-être trois mots français. Alors le gaélique, il ne connaissait pas trop...

Nouveau message. Il lu la réponse en passant ses doigts sur sa barde naissante et disparate déjà en tellement d'endroits. Des chansons slovaques à lui conseiller? Côté musique, il n'était pas le roi. Il en écoutait, dans sa langue maternelle, mais si peu... Là-bas, la pop régnait en maître et il trouvait que toutes les chansons se ressemblaient les unes et les autres. Mais, de bonne foi, il décida de lui envoyer un lien Youtube d'un groupe qu'il avait connu bien avant sa transition. Ce n'était pas un genre de musique que tout le monde appréciait mais c'était la première chanson qui lui venait en tête.

« Tiens! Ce n'est pas un genre qui plaît à tout le monde, mais si tu veux, voilà le lien : https://www.youtube.com/watch?v=YHEPB2xTN28 » écrivit-il, « Tu m'en donneras des nouvelles! »

Il attendit un peu. La chanson ne durait que deux minutes trente, environ. Le temps que le jeune homme l'écoute, il avait le temps de se dégourdir les jambes un peu. Aaron regarda par la fenêtre. La pluie avait commencée à tomber sur le ciel noir de Londres et les passants se dépêchaient de retourner chez eux, luttant pour que leurs parapluies ne s'envolent pas. Le jeune trans revint devant son écran et envoya simplement : « Et puis? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Dim 31 Jan - 12:23

Eleanor appuie sur le lien envoyé dès qu’il apparaît, ne lisant même pas le message au passage tant elle est curieuse. Elle porte la main à ses lèvres, mordille un ongle et écoute la chanson, comme en transe. Elle adore découvrir de nouvelles choses. Le clip un peu vieillot et le style particulier la font sourire. Après une minute, elle décide qu’elle aime bien, met la vidéo sur pause et va ouvrir les vidéos suggérés pour le même groupe, naviguant d’une à l’autre, intriguée. C’est une langue avec des inflexions très différentes de l’anglais. Dans une chanson, les paroles sont si rapides qu’elle ne parvient pas à discerner quelles parties sont des noms et lesquels sont des liaisons et encore moins les verbes. Elle devrait trouver les lyrics et leur traduction, histoire de voir un peu les structures utilisés…  Elle aurait continué longtemps si elle n’avait pas entendu la notification d’un nouveau message. Elle cligne des yeux, revient à la conversation.

« Et puis? »

Elle sourit, tape rapidement sa réponse.

« Désolé, j’étais en train de regarder d’autres chansons de ce groupe. J’aime bien! Ça semble être assez vieux, toutefois ; ils sont encore en activité ? »

Eleanor s’étire, attrape son sac de chips et se lève pour aller le poser sur son bureau avant d’enfiler un pull ; la température à baisser depuis le début de leur conversation. Elle se passe les mains dans les cheveux pour les démêler, écoutant la fin d’une chanson. Elle jette un regard de côté à la fenêtre. La lumière est toujours si vive en hiver… ça lui donne mal à la tête. Elle revient s’asseoir sur son lit, reprend son portable pour aller mettre une nouvelle chanson, attendant une réponse.

Elle pourrait facilement aller sur google pour trouver des informations, mais elle préfère obtenir ses informations de quelqu’un. C’est peut-être vieux jeu, mais sa mère accordait plus d’importance à l’oralité qu’à l’écrit. Enfin, dans le cas présent, c’est de l’oralité écrite, un incroyable paradoxe auquel elle préfère ne pas trop penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Mar 16 Fév - 0:09

Le Slovaque attendait la réponse de son interlocuteur depuis quelques minutes déjà avant qu'il ne se décide à lui demander : « Et puis? » concernant la chanson qu'il lui avait envoyé dans son précédent message. Il marchait le long de son divan défoncé, ses drains tapant contre ses côtes. La douleur s'estompait peu à peu mais malgré cela, c'était la fatigue qui montait en flèche. Il commençait à être tard et sa journée avait été véritablement longue. Pourtant, il aimait bien le sentiment de parler avec quelqu'un. De tout et de rien. Des conversations banales ou des conversations avec des sujets plus poussés. Il prendrait tout, absolument tout. Pourquoi? Simplement parce que depuis qu'il s'était clandestinement installé à Londres, le jeune homme n'avait pour relations que son patron et ses collègues de travail, ce qui n'était pas terriblement plaisant. Trouver quelqu'un qui était en dehors de son lieu de travail et avoir une facilité à la communication avec cette personne ravissait Aaron. C'était la raison pour laquelle il ne voulait pas aller se coucher et se reposer tout de suite. Cependant, il savait que s'il brûlait le peu d'énergie qu'il avait les bras de Morphée allaient le prendre où qu'il soit et il allait dormir pour les vingt-quatre prochaines heures, facilement. Mine de rien, il était en convalescence pour la prochaine semaine, rien lui empêchait de dormir autant qu'il le voulait et de prendre du temps pour lui... Mais passons.

Debout derrière le divan, il reçu le message du jeune homme qui lui affirmait aimer la chanson et qui posait des questions au sujet du groupe. Surpris, le jeune trans ouvrit un nouvel onglet, trouva le moteur de recherche qu'il utilisait toujours (comme 99,5% de la populace mondiale étant donné que l'on parle de Google, bien sûr) et effectua une recherche rapide sur le groupe. Il connaissait ce band depuis des années, et il était quand même jeune lorsque son frère lui avait fait écouté cette musique pour la première fois. Il se souvenait que la chanson qu'il avait envoyé à son interlocuteur était l'une des plus populaires de ce groupe et qu'elle se retrouvait sur un album datant du début de l'année 2000. Il avait à l'époque trois ans. « Assez vieux, en effet! » pensa le jeune homme en pouffant de rire. C'était vers ses dix ans que son frère aîné, Istvan, lui avait fait découvrir ce groupe. En faisant ses recherches, il découvrit que le groupe était encore actif et qu'il roulait sa bosse dans le métier depuis près de dix-huit ans. Le jeune slovaque pris place sur le divan et posa son ordi sur ses cuisses, tapant sa réponse, après quelques minutes de recherches.

« Ils sont toujours actifs, sous le même nom : Divokej Bill. Ils roulent depuis 1997-98 (wow ils sont aussi vieux que moi!). Leur dernier album est paru il y a deux ans, selon leur discographie! Il y a même un DVD du spectacle, je ne le savais même pas! » dit-il en frappant les touches de ses doigts qui tremblaient un peu.

Après quelques instants, il tapa encore : « Je n'en avais plus entendu parler depuis bien des années, moi... C'est fou de penser que j'avais environ dix ans quand j'écoutais ça, haha! »

Aaron se laissa aller à écouter ce groupe qu'il avait l'habitude d'écouter avec son frère. Mais, tout cela revenait inlassablement à son enfance et à ses parents alors il secoua la tête pour se sortir ces pensées de la tête en grognant. Pour se changer les idées, il furetait sur Internet, attendant une réaction de son ami via l'écran.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Mer 17 Fév - 13:00

La réponse se fit attendre un peu, mais ce n’était pas pour déranger Eleanor ; elle écoutait une nouvelle chanson, intriguée, se rongeant encore les ongles. Lorsqu’elle entend la notification, cette fois, elle se dépêche à aller lire la réponse, intéressée.

« Ils sont toujours actifs, sous le même nom : Divokej Bill. Ils roulent depuis 1997-98 (wow ils sont aussi vieux que moi!). Leur dernier album est paru il y a deux ans, selon leur discographie! Il y a même un DVD du spectacle, je ne le savais même pas! »

Eleanor a un petit rire, amusée par l’enthousiasme retrouvé de l’autre garçon. Si le groupe est encore en activité, elle a beaucoup de chansons à découvrir ; ça devrait l’occuper un moment! Elle va pour cliquer sur un onglet pour remettre une chanson, mais s’arrête avant de cligner des yeux et de faire un rapide calcul. Elle reste surprise un instant, puis tape rapidement sur son clavier.

« Hey, tu es plus jeune que moi! C’est rare que je tombe sur quelqu’un née après 1995, haha!»

Elle se redresse un peu, étrangement contente ; depuis son arrivée à Londres, elle n’a rencontré que des gens du même âge ou plus âgés qu’elle, comme elle fait partie des plus jeunes étudiants de l’université. Pourtant, elle aime être la plus âgée dans un groupe ; dans sa ville, les adolescents du quartier la regardaient avec respect et elle adorait ça. Elle observe le message envoyé, penche la tête de côté, se mordant la lèvre, avant d’en envoyer une autre, rapidement.

« Je m’appelle Eliezer, au fait. »

Elle continue de se mordiller la lèvre en relisant le message, copiant le nom du groupe avant d’aller faire une recherche elle-même. Elle navigue un moment sur le net pour trouver leur plan de tournée et a un petit soupir déçu en découvrant qu’ils ne sont pas venus à Londres depuis 2012. C’est dommage, elle avait bien envie d’aller à un concert, soudainement. Haussant les épaules, elle va sur ticketmaster, observant les concerts de rock à venir.

« Ça t’intéresse un concert de Trivium le mois prochain? Tu m’as donné envie de sortir. »

C’est peut-être suspect, un inconnu qui l’invite à un concert, mais Eleanor n’est pas du genre à se soucier de ces choses. Elle a toujours eu confiance en sa capacité à arracher la tête – littéralement – d’une personne essayant de lui faire du mal pour s’inquiéter de sa sécurité en décidant de rencontrer quelqu’un. Elle se rend compte, toutefois, que cela peut sembler une question inattendue sans contexte et écrit donc de nouveau.

« Comme je suis à Londres depuis peu, je n’ai pas vraiment d’ami avec qui aller voir un show. »

Et c’était vrai : elle n’a que très peu d’amis avec qui elle n’entretient pas une relation superficielle de sorties en boite de nuit et d’échange de notes lorsqu’elle rate les cours. Regardant le prix des billets, elle espère que l’inconnu se montre intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Jeu 18 Fév - 13:48

Il appuya sa tête contre le divan, mordillant sa lèvre inférieure sans vraiment y penser. Il se trouvait très chanceux que ça aille cliqué avec ce jeune homme dont il ignorait encore le nom. Habituellement, Aaron gardait ses distances avec les autres. Question de protection, quoi? Ça lui faisait peur que quelqu'un vienne à découvrir qu'il était né femme. Ça le terrifiait même! C'est pour cela qu'il demeurait seul la majorité du temps, pour cela qu'il refusait les sorties beuveries que ses collègues lui proposaient. C'est alors qu'il tentait de calmer l'ouragan dans sa tête, qu'entrèrent les messages du jeune homme avec qui il clavardait depuis un bon moment déjà. Plus jeune que lui? 1995? Un calcul sur ses doigts fut nécessaire. Le jeune homme avec qui il parlait avait 20 ans, donc. Deux ans plus vieux que lui, ce n'était pas la mer à boire mais le commentaire le fit rigoler, derrière son écran, et laissa pour trace de ce rire un joli sourire où on pouvait voir la blancheur de ses dents. Étrangement, il y avait longtemps qu'on n'avait pas vu le jeune trans rire et sourire. À son travail, il était sérieux et ne riait pas des plaisanteries, bouffonneries, blagues et autres. Puis, Aaron reçut une autre notification. Ce message-là lui appris le prénom de son nouvel ami : Eliezer. C'était un prénom qu'il n'avait jamais entendu auparavant alors il le trouva très original. Le slovaque ne se fit pas attendre très longtemps avant de répondre à son message et, réciproquement, appris son prénom à Eliezer :

« Moi c'est Aaron! Rád som ťa spoznal! » Puis, il traduisit, « Ça veut dire ''Ravi de te rencontrer'' dans ma langue! »

Il s'était dit que, comme la linguistique passionnait beaucoup le jeune homme, il pourrait lui sortir une phrase ou deux, ici et là. Il espérait que ça lui fasse plaisir! Quand le message d'invitation au concert se glissa dans son écran, Aaron ne le croyait pas vraiment. Venait-il vraiment de l'inviter?! Ça lui faisait extrêmement plaisir mais venait créer un immense sentiment de stress chez lui. Mais, malgré sa nervosité, ses doigts tapèrent sa réponse alors que la dernière d'Eliezer entrait. Ils étaient dans la même situation et Aaron comprenait à quel point la solitude est un poids qui pèse lourd. Sans hésitation, il accepta l'invitation, même s'il ne connaissait le groupe Trivium que de nom.

« Ce serait super! C'est quand? »

Il pris une pause, passa une main sur sa mâchoire aux poils drus puis y fit continuer sa course jusque dans ses cheveux blonds.

« Oh, et, pendant que j'y pense! On s'arrangerait comment pour les billets? On les commande ou on irait les acheter à la porte? »

Ses doigts tapotèrent le bras du sofa. En mordillant l'intérieur de sa joue il décida d'ouvrir Youtube à nouveau et d'écouter la musique de ce groupe qu'il irait voir avec Eliezer. Il cliqua sur le lien de la première chanson qui apparut : Until The Wolrd Goes Cold. La voix du chanteur, qu'il adora dès la première note, emplis l'appartement. Il ferma les yeux et pris le temps, durant un petit cinq minutes, d'apprécier le moment. Il était bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Jeu 18 Fév - 23:50

« Moi c'est Aaron! Rád som ťa spoznal! Ça veut dire ''Ravi de te rencontrer'' dans ma langue! »

La garou observe le message, tente de le décortiquer rapidement, amusée. C’est exactement le genre de chose qu’elle aime voir. Elle tente de prononcer la phrase, un instant, puis se fait la note mentale d’aller en écouter la prononciation exacte un peu plus tard : il y a d’autres choses à faire pour l’instant.

Eleanor ne connait pas Trivium plus qu’il faut. Elle en a déjà entendu parler et à écouter quelques-unes de leurs chansons – plus souvent à des fêtes que par elle-même – et ils lui plaisent assez pour vouloir se dégourdir à leur concert. Elle a vraiment envie de sortir et si Aaron lui dit non, elle trouveras bien un moyen de forcer quelqu’un d’autre à y aller avec elle. Pourtant, elle préfèrerais l’occasion de se faire un nouvel ami…

« Ce serait super! C'est quand? »

Eleanor a un sourire, observant le message un moment, satisfaite, avant de changer de page pour aller chercher la date exacte. Elle était en train de copier les informations relatives au spectacle lorsqu’elle entendit la notification de la chatroom. Elle change d’onglet, lit rapidement le message. Pour les billets, huh? Elle tape rapidement sur son clavier.

« Un instant, je vérifie. »

Elle parcourt le site web un instant, se rongeant les ongles. Il semblerait que les billets ne soient disponibles qu’en ligne si c’est une représentation assise, mais il est possible d’en acheter à l’entrée pour celles debout. Toutefois, c’est seulement s’il en reste rendu là. Eleanor ne pense généralement pas à l’avenir, mais avec les faits sous les yeux, elle ne peut pas réellement les repousser. Elle claque de la langue, se redresse et replace son ordinateur sur ses jambes avant de répondre rapidement.

« C’est le 18 mars, à 20h et il est dit qu’on peut acheter à l’entrée pour les représentations à public debout, mais je crois qu’il est mieux de les acheter en ligne. Je peux le faire maintenant et tu me rembourseras ton billet au concert. »

L’albinos pose son portable sur son lit avant de se lever, s’étirant de nouveau. Bon, où a-t-elle ranger sa carte de crédit ? Elle file vers son bureau, ouvrant les tiroirs au fouillis catastrophique. Elle a vidé rapidement ses boites lorsqu’elle a changé de chambre, mais elle n’a pas vraiment pris le temps de ranger ses choses à la bonne place. Elle a beaucoup de chance et la repère dans le coin avant du tiroir. Lançant un « Ah-ha! » victorieux, elle revient à son ordinateur, allant voir la réponse de l’autre personne avant d’entamer les démarches d’achat.

Après tout, même si ça ne la dérange pas, certaines personnes sont embarrassées par les questions d’argent. Elle n’a jamais vraiment compris cela ; ce ne sont que des bouts de papier, après tout… enfin, dans ce cas-ci, plutôt une mesure immatérielle sur une carte de plastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Mar 23 Fév - 17:18

Silence in the Snow de Trivium. Leur travail le plus récent, datant de 2015. L'album jouait ses airs rock dans l'appartement miteux, au grand plaisir du jeune homme qui adorait ce style de musique. Il différait du style de musique qu'il avait montré à Eliezer plus tôt dans la soirée. Trivium avait un style musical plus rough que ce qu'Aaron avait fait écouter à son nouvel ami. Ça lui plaisait énormément et il sentait qu'en écoutant ce groupe, la frustration qu'il avait accumulé depuis un bon nombre d'années pouvait être évacuée. Et ça, c'était ce qu'il adorait le plus. Avoir un échappatoire qui n'était pas forcément le sport ou le refoulement. C'était fou à quel point ce style de musique en particulier pouvait avoir comme effet sur les gens. Le jeune homme avait trouvé un lien vers l'album complet du groupe et avait décidé de l'écouter, tout en téléchargeant les albums au fur et à mesure. Il avait un nouvel amour musical et il se nommait Trivium.  Et, comble de bonheur pour le jeune slovaque, il allait aller les voir en show bientôt! Il ne se pouvait plus. De son côté, le coup de foudre ne l'avait pas frappé, il lui avait passé dessus en voiture. C'est au son de Beneath The Sun qu'il entendit, dans la musique, le son de la notification du message d'Eliezer. Il changea d'onglet, sa tête balançant au rythme du drum et de la guitare.

Les informations apparurent devant les yeux bleus d'Aaron. 18 mars, 20h. Un peu plus et il se jetait sur son calendrier, s'il en avait eu un... Pour les billets, il appris que c'était soit une précommande ou à la porte, comme il s'en doutait. Eliezer lui disait qu'il pouvait les commander pour eux deux et qu'il lui rembourserait le sien lorsqu'ils se verrait au concert. En hochant la tête, il tapa rapidement que ça lui allait, qu'il aurait l'argent pour la date prévue. Cependant, il se sentait mal de simplement laisser le jeune homme de l'autre côté de l'écran payer sans avoir une garantie qu'Aaron aurait l'argent. Alors, pour montrer qu'il était honnête et sans aucune malice, il écrivit :

« Si tu veux, je peux te payer la moitié du billet bientôt et l'autre moitié au concert? Je me sentirais moins mal comme ça! Et puis, on pourrait discuter en vrai, aussi; pas juste derrière un écran, tu comprends? » et il ajouta un petit émoticône d'un bonhomme qui faisait un clin d'oeil.

L'album tirant à sa fin, il revint vers l'onglet Youtube et rechercha les autres albums du groupe. Selon Google, il avait encore pour six heures d'écoute. Regardant l'heure, il décida de s'accorder encore un autre album avant d'aller se coucher pour enfin se reposer de sa journée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Eleanor R. Bloom «
avatar

tribu black furies
Messages : 75

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 29 Fév - 13:23

Faisant tournoyer la carte de crédit entre ses doigts, la garou n’eut pas a attendre trop longtemps pour une réponse positive. Elle sourit et change d’onglet, allant rapidement sélectionner le concert, puis le nombre de tickets avant de passer à l’achat. Elle entend la notification, mais décide de conclure la démarche avant d’aller la voir. Lorsque la confirmation d’achat clignote sur son écran, elle sourit, fait une impression d’écran, puis revient à la page de chat.

« Si tu veux, je peux te payer la moitié du billet bientôt et l'autre moitié au concert? Je me sentirais moins mal comme ça! Et puis, on pourrait discuter en vrai, aussi; pas juste derrière un écran, tu comprends? »

Eleanor n’a vraiment aucuns problèmes avec le fait de payer. La garou a encore un peu de difficulté à comprendre l’importance de la monnaie dans la vie humaine et cela lui cause des problèmes de paiement de loyer, parfois. Mais elle aime sortir et rencontrer des gens et c’est seulement pour cette raisons qu’elle répondit positivement à cette suggestion.

« D’accords, si tu y tient! Un café, ça te dis? »

L’albinos connait quelques endroits qui sont bien protégés du soleil et qui pourrait lui permettre d’être à l’aise, mais elle ne veut pas non plus couper l’herbe sous le pied à Aaron.

« Tu connais un endroit sympa? »

Elle s’étire, contente, se lève pour aller porter sa carte de crédit à l’endroit où elle l’avait trouver ; le fond du tiroir. Elle songe un instant à ce qu’il se passera s’ils se rendent comptes qu’ils ne s’aiment guère à cette première rencontre, mais elle hausse les épaules en se disant que ça ne l’empêchera pas d’apprécier un concert par la suite. Elle va ramasser son téléphone portable perdu quelque part dans les plis de ses draps puis consulte son calendrier. Elle a beaucoup de temps libre avant le 18 mars. De se rencontrer ne devrait pas être un problème.

Elle reprend son ordinateur, va mettre une chanson de Trivium, puis revient à la page de la conversation. Huh… elle s’est présenté comme Eliezer… Elle devrait donc changer d’apparence au moment de leur rencontre. Hm. Elle va essayer de bien calculer le temps possible de cette rencontre, au risque de redevenir elle-même avant la fin de leur sortie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   Lun 29 Fév - 22:47

Un bâillement s'échappa des lèvres du jeune homme, ses yeux commençant à brûler et sa tête semblait peser le double de son poids habituel. Il était exténué et ce n'était pas peu dire. Il avait l'impression qu'un dix-huit roues venaient de passer une heure à avancer et à reculer sur son corps en entier. La douleur au niveau de son torse était stable et il n'avait pas repris d'antidouleur depuis sa dernière dose et ne ressentait pas le besoin d'en prendre. Le seul besoin urgent qu'il avait c'était d'aller finalement se coucher, ce qui ne risquait pas d'arriver dans les prochaines secondes. Il changeait de chanson sur Youtube lorsqu'il reçut les notifications d'Eliezer. Bon, il était content de voir que le jeune homme acceptait qu'ils se rencontrent avant. Certes, l'idée de donner un ''dépôt'' confortait 'Ron mais ça confortait aussi son petit côté anxieux en le rencontrant avant le concert et non la journée même. Puis, vint la proposition pour un café, suivis de la fameuse question « Tu connais un endroit sympa? ». Le slovaque réfléchis à toute vitesse. Il ne connaissait pas vraiment les cafés des alentours parfaitement. Il ne s'était jamais attablé dans l'un de ces cafés, justement. En ce moment, le seul établissement qui lui venait en tête fut :

« There must be a Starbucks somewhere... Je ne connais pas d'autres endroit pour le café. Désolé, haha! »

Il pianota de ses doigts sur le bras du divan. Aaron faisait des efforts pour ne pas s'en faire avec la rencontre qu'il était en train d'organiser avec Eliezer. Au contraire, il était fier de constater qu'il avait de la facilité à communiquer avec un être humain pour une fois dans sa jeune vie. Et puis, il ne voulait pas commencer cette relation dans un état craintif et peureux. L'album de Trivium se termina et il décida d'arrêter la musique avant qu'un troisième album ne s'empare des hauts-parleurs de l'ordinateur portable. Il revint à l'onglet de sa conversation avec Eliezer.

« Tu as une préférence pour la date et l'heure pour ce café? Je suis en congé toute la semaine qui vient, si tu veux. Sinon on a le temps de voir à ça avant le 18 Mars! » écrivit-il en lâchant un autre bâillement.

Il étira la jambe et la posa sur le sofa, cherchant une position un peu plus confortable que celle dans laquelle il était quelques secondes plus tôt mais pas une position assez confortable pour qu'il puisse s'endormir. Il ne souhaitait pas s'endormir devant son écran et ne plus répondre à son interlocuteur. Il aimerait que les détails de ce café soient réglés avant qu'il aille éventuellement rejoindre les bras de Morphée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm still working on my masterpiece ▬ Eleanor (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Masterpiece ◊ 21/06 | 17h05
» Ezekiel Jackson : Working all WInter, Shinning All Summer
» [Seinen] Working !!
» Working hours - ft. Alexander
» World chat not working.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-