AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 relaxe dans un parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: relaxe dans un parc   Ven 8 Jan - 19:52

Miramoon était et restera encore une adepte de la nature. Elle aimait beaucoup se promener dans les parcs et s’assoir sous un arbre afin d’y dessiner des événements de la vie quotidienne.

Il était 5h45 du matin et Mira était déjà dans le parc assise sous son arbre préféré. Un géant chêne aux géantes feuilles qui volait à chaque coup de vent. Elle aimait l’aire fraîche du parc et l’ombre que le chêne lui donnait. De plus, elle aimait la protection qu’il procurait lorsqu’il pleuvait, car oui elle allait au parc même lorsqu’il pleuvait.

Il faisait donc un temps plutôt frisquet et gris. Miramoon attendait que la vie passe et espérait que le soleil se montre le bout du nez. Mira écoutais par-ci, par là les oiseaux chanter et elle regardait avec attention les animaux passer près d’elle. C’est animaux ne la regardait pas un peu comme s’ils ignoraient sa présence. C’était donc pour Mira une possibilité de pouvoir dessiner plusieurs animaux. Par contre, elle se demandait toujours si elle n’était juste pas invisible au reste du monde. En fait, elle savait bien qu’elle ne l’était pas car plusieurs personnes la regardaient lorsqu’elle passait. Plusieurs personne passait derrière elle pour essayer d’entre voire ses dessins. Par contre, chaque fois qu’elles les voyaient le faire, elle rougissait et fermait son calepin à dessin

Il était rendu 7h30 du matin et le parc commençait à avoir un peu de mouvement. Elle regardait partout en pensant à tout et à rien, lorsqu’elle vit sur le bord d’un sentier, une grand-mère et sa petite fille donner à manger aux oiseaux. Elle commença donc à les dessiner car elle trouvait que cette scène de la vie quotidienne était splendide en émotion familial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Dim 10 Jan - 22:36

Les heures passent. Lentement. Trop lentement. 5 heures. 5 heures 30 minutes. 6 heures. Elle soupire en se retournant dans son lit. Pourquoi, Diable! n'est-elle plus capable de se rendormir? Elle n'a pas de cours aujourd'hui. Raison : urgent besoin de ne pas être en classe. Ou appelez cela paresse si vous le préférez. Aujourd'hui était journée de je-ne-suis-pas-d'humeur-à-endurer-une-classe-d'histoire-de-l'art. Plus le temps passait et plus le sommeil se sauvait d'elle. Sérieusement? L'une des seules journées où elle décidait de ne pas aller à ses cours, il fallait que les bras de Morphée lui refuse l'accès? Elle jura et se leva. Il était 6 heures 15. Evan, simplement vêtue d'une culotte bleue et de bas dépareillés, les cheveux en batailles, elle tenta de faire le moins de bruit possible en descendant jusqu'à la cuisine. La jeune femme savait que Cameron était déjà levé, préparé et partis. En tant que vidangeur, il devait être au travail très tôt. Elle ne devait juste pas réveiller l'autre jumeau, qui, lui était d'une humeur massacrante lorsqu'il se faisait réveiller.

Elle fit couler du café pendant qu'elle allait dans la douche. Une fois sortie, les cheveux trempés et enrouler dans sa serviette, elle bu sa tasse de café assise grossièrement sur le divan. Le temps ne passait pas rapidement. Sa journée de séchage de cours allait s'avérer véritablement un échec. Avec un soupir, elle alla s'habiller, laissant sa tasse de café maintenant froid sur la table de la cuisine. Dans sa chambre, elle entendit soudain la voix de son frère, puissance, dans la cage d'escalier :

« EVAN. Ramasse au moins ta vaisselle quand t'as finis! » Lui cria Victor.

« Oui oui, pas de panique sur le Titanic, là! C'est juste une tasse! » Tenta de répliquer Evan.

Cette scène du quotidien était banale chez les Carlile. Elle termina de s'habiller et en descendant de sa chambre, mit la tasse dans le lave-vaisselle, puis sortis fumer sa cigarette à l'extérieur. L'air était frais et la werewolf frissonna un peu, malgré son chandail à manches longues, regrettant de ne pas avoir mis une veste. Elle était appuyée sur la balustrade du porche, tirant bouffée après bouffée.  Puis, l'envie d'aller se promener à l'extérieur emplis ses veines, son cœur, sa tête. Profiter d'un moment dehors lui ferait du bien et l'obligerait à bouger au lieu de rester toute la journée sur son ordinateur. Elle jeta son mégot vers le trottoir et retourna à l'intérieur. Evangelina couru pratiquement vers sa chambre et attrapa son appareil photo dont elle passa la ganse autour de son cou, retourna au premier et pris un manteau léger qu'elle ne fit qu'enfiler sans l'attacher. La jeune femme n'avertit même pas Victor qu'elle partait, il devait être retourner se coucher.

Il était 7 heures et vingt lorsqu'elle décida d'aller prendre des photos dans un parc qu'elle n'avait pas souvent eu l'occasion de visiter : Hyde Park. La nature était belle et les minces, très minces, rayons du soleil offraient un esthétique parfait pour des photos. Alors qu'elle se promenait dans le parc, la werewolf perçut une odeur distincte. Un autre werewolf. Il ne s'agissait ni de l'odeur de Vic, ni celle de Cameron, même si les odeurs de loup des jumeaux se ressemblaient beaucoup. Intriguée, Evan continua son chemin en direction de l'odeur, demeurant aux aguets. Elle ne ferait appel à ses pouvoirs et sa forme animale que si elle était en danger. Elle arriva près d'un lieu où il y avait plusieurs passants. Mais, son attention était dirigée vers une jeune femme, assise sous un arbre, occupée à dessiner. Doucement, Evan s'approcha d'elle. Comme la jeune femme ne semblait pas être hostile, ni ne semblait avoir remarqué sa présence, elle délaissa toute angoisse et insécurité pour s'asseoir près d'elle. Assise à sa droite, elle laissa passer un soupir et lâcha, sans que personne n'entende, bien sûr :

« Tu es une werewolf, hein? »

Elle lui offrit un sourire.

« Mais tu n'as pas à t'inquiéter, moi aussi j'en suis une. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Dim 10 Jan - 23:13

Mira qui était super concentrée dans son dessein aimait aussi rêvasser pour imaginer ce que la scène était, mais aussi ce qu’elle aurait pu devenir. Elle était très critique sur ses propres œuvres et voir même un peu trop parfois. Elle avait à sa gauche tous les crayons dont elle avait de besoins, mais le plus souvent, elle n’utilisait que son crayon HB pour faire toutes les ombres les ombres. Lorsqu’elle se sentait le cœur à le faire, elle mettait de la couleur ce qui rendait ses tellement vrai qu’on aurait dit une photo. Évidemment, elle ne montrait ses dessins à personne mise à part sa professeure de dessin qui trouvait toujours son mot à dire sur le fait qu’elle devrait exposer et bla bla bla.

Lorsque Mira dessinait, on savait tout de suite qu’elle avait dessiné car elle effaçais beaucoup pour faire les ombrages ou pour modifier une minuscule détaille et au final, il y a de l’efface partout a l’entour d’elle comme si cela faisait un petit cercle autour d’elle.

Mira n’avait jamais mal aux mains ni au doigt quand elle dessinait. Elle pouvait dessiner des heures et des heures sans se lasser. Par contre elle faisait beaucoup de pauses.
Elle fermait parfois les yeux pour écouter les oiseaux chanter et sentir le vent sur son visage pour ensuite recommencer a dessiné. Elle aimait bien un dicton que sa mère lui répétait sans cesse : prendre le temps de vivre chaque instant et toujours être calme et en amortie avec soi. C’est ce qui la guidait jour après jour.

Pendant que mira dessinait, elle sentit une odeur particulière qui n’était pourtant pas humaine. Par contre elle était si concentrée qu’elle n’en fit guère attention. Pourtant sa mère lui répétait tout le temps d’en tenir conte, car parfois ce n’était pas très bon signe, mais chaque fois Mira oubliait.

Au moment où Mira allait reprendre une autre petite pause, une jeune femme vint s’asseoir à sa droite. Mira fit un de ses sauts, elle ne l’avait pas entendu venir et venait de comprendre que l’odeur étrange venait d’elle. Mira ne savait pas comment réagir et ne savait pas si elle était en danger.

« Tu es une werewolf, hein? » dit la jeune fille en lui offrant un sourire.

« Mais tu n'as pas à t'inquiéter, moi aussi j'en suis une. » reprit la jeune fille

«Je suis une quoi???» répondit mira un peut perdu et un peu craintive. Elle ne rencontrait guère de werewolf, car elle aimait rester dans sa bulle vue sa timidité  avec les autres.

Mira la regarda un peu de haut en bas.Elle aimait beaucoup les cheveux de la fille, raser sur le coter, cela lui faisait super bien.

« eumm oui pardon, C’est assez rare que, comment dire, je rencontre d’autres personnes comme moi. J’ai plutôt tendance a partir plus loin lorsque j’en croise.»

Mira replia son calpin a dessin sur sa poitrine et elle lâchait un soupire de soulagement afin de montrer qu’elle était plus détendue étant donné qu’elle comprit qu’elle ne courait aucun danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Lun 11 Jan - 1:26

Pourquoi s'être ainsi dévoilée? Pourquoi faire confiance aussi facilement? Ça n'avait jamais été son genre de se cacher, mais... concernant sa race, elle avait des secrets, oui. Des secrets classés « secret défense », obligatoirement. Si Vic apprenait qu'Evan avait ainsi appris à une jeune fille, qu'elle ne connaissait même pas, ce qu'elle était, peu importe s'il s'agissait d'une werewolf ou d'une humaine, il ne lui pardonnerait pas. Elle connaissait son frère comme le fond de sa poche. Son attention était ancré à la jeune fille. Elle ne discernait aucune malice, aucune dangerosité dans cette jeune femme. Elle semblait douce, remplit de tendresse et de douceur. Une vraie soie, quoi?! Il semblait facile de lui faire confiance et de se laisser aller à elle. En la regardant de plus près, Evangelina vit ses yeux bleus, ses cheveux bruns. Rapidement, elle lui donnait une vingtaine d'années d'apparence, ne sachant pas si elle était plus vieille qu'elle, en terme d'années de vie. La jeune Carlile regarda la jeune femme, continuant de lui sourire. Elle semblait avoir eu peur d'elle car elle avait eut un sursaut. Il fallait avouer qu'elle ne s'était pas annoncée, n'avait pas demandé si elle pouvait s'asseoir à côté d'elle. De plus, elle l'avait surprise avec sa question. Mauvaise idée de faire sursauter un Loup Garou, mais Evan en avait vu d'autre...

« Oui, je comprends... C'est assez spécial comme sensation. J'ai rarement croisé d'autres Loup Garous dans ma vie. » Dit la jeune Carlile sans se séparer de son sourire.

Elle passa une main dans ses cheveux, replia les jambes vers elle et les enserra de ses bras, protégeant ainsi son appareil dans entre son corps et ses jambes. Elle soupira. Quel était son but en venant ainsi rejoindre la jeune femme. Certes, il était important qu'elle sache qu'un werewolf se tenait sur le territoire de son frère Victor mais, autrement, elle voulait seulement satisfaire sa curiosité primale. Le silence commençait à peser entre les deux jeunes femmes. Evan voyait bien le cahier à dessins que la jeune Loup Garou au prénom mystère tenait dans ses mains. Pouvait-elle la mettre encore plus en confiance si elle lui parlait d'arts? Le coup en valait la chandelle!

« Je vois que tu dessines... » entama-t-elle, « Je fais de la photographie et j'étudie dans ce domaine. »

Elle lui montra son appareil et demanda :

« Veux-tu voir certains des clichés que j'ai pris aujourd'hui? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Lun 11 Jan - 9:39

Mira écoutait attentivement la jeune fille dont elle ignorait encore le nom, mais dont elle sentait  sincérité qui émanaient d’elle. Mira vit qu’elle avait un appareil entre ses jambes qu’elle serait contre elle comme si elle le protégeait de la terre en tiers. Mira comprenait bien ce sentiment, car elle-même faisait pareil avec ses cahiers à dessin. Elle les gardait sur elle et en faisait attention comme la prunelle de ses yeux.

Mira était repartie dans ses pensées quand elle entendit la jeune fille lui reparler.

«Je vois que tu dessines... Je fais de la photographie et j'étudie dans ce domaine.» En lui montrant son appareil qu’elle sortit de ses jambes. «Veux-tu voir certains des clichés que j'ai pris aujourd'hui?»

Les yeux de Mira devinrent gros et s’éluminaent à l’endroit de la jeune fille en apprenant qu’elle étudiait en art aussi. Bien sûr elle ne connaissait strictement rien en photographie , mais combien de fois elle aimait passer devant les locaux de photographie et regardant les photos illuminer de joie pensante a tous ses artistes en herbe qui avait trouver leur voie comme elle avait trouvé la sienne. Bien sûr Mira était capable de distinguer dans les photos qui était là pour l’étude et qui avait la passion photo. Cela se voyait dans les photos. Elle  avait un je ne sais quoi qui resplendissait de plus que les autres sans passion. Elle ne savait pas si c’était tout le monde qui pouvait le ressentir en les voyants, mais elle , elle le ressentait. Parfois même, elle s’inspirait des photos pour dessiner certaines scènes de la vie, de nouvelle créature, de Nouveau Monde. Bref tout le temps elle pouvait parler d’art, rêver d’art et bien sûr, ne pas oublier Gaia qui était sa source principale et auquel elle consacrait la plus grande partie de ses dessins. Que se soit des animaux, ou des arbres, des plantes ou même des insectes, elle ne manquais pas une journée sans trouver un moyen dans ses dessins pour lui faire un hommage et la remercier de la splendide vie qu’elle lui offrait.

«Oui avec plaisir, J’adore la photographie, même si je ne m’y connais pas, j’adore passer proche de vos locaux et regarder vos chefs d’œuvre.» Dit-elle avec un accent casser par le français.

« Que photographie tu le plus dit moi?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Lun 11 Jan - 21:31

Hyde Park. Le plus grand parc du centre de Londres. En comptant les jardins de Kensington, le parc offre deux-cent-cinquante hectares de verdure et de sentiers où venaient se promener des centaines et des centaines de personnes par année. Il est même traversé par la Rivière Serpentine. De nombreux concerts rock avaient été organisés à cet endroit, notamment The Rolling Stones, Pink Floyd, Queen, Red Hot Chilli Peppers, et d'autres. Le parc est un joyau en soi. Evan s'y sentait calme et sereine. Ici, elle adorait laisser aller son imagination et prendre les plus beaux clichés qui soient. Quelques-uns qu'elle avait prise lui revint en mémoire. Un arbre sur lequel se querellaient des écureuils, la Serpentine et ses vaguelettes, ainsi que plusieurs autres dans ce style-là. Elle aimait que ce qu'elle voit devant ses yeux devienne l'une de ses œuvres. Un sourire étira le coin de ses lèvres. La jeune werewolf qu'elle avait interrompu dans ses dessins devait penser la même chose.

La jeune Carlile plongea ses yeux verts dans ceux bleus de son interlocutrice. Elle savait donc où se trouvaient les locaux de photographie, ce qui voulait probablement dire qu'elle étudiait à l'Université de Londres, tout comme elle. C'était intéressant. Evangelina ouvrit son appareil photo en mode visionnement et s'approcha un peu plus de la jeune fille. Avant de lui montrer ses premiers clichés, une question fusa des lèvres de la dessinatrice, qui lui demandait ce qu'elle photographiait le plus. En mordillant sa lèvre inférieure, Evan étira sa jambe droite sur l'herbe. Autour d'elles, les passants continuaient leur marche, se rendant là où ils devaient aller, là où ils voulaient aller, là où ils ne voulaient pas aller, là où ils étaient obligés d'aller. Puis, la question de la jeune femme revint à ses pensées.

« J'aime les portraits. J'essaye d'en faire le plus possibles, mais de les réinventer à chaque fois...»

Une pause. Elle pencha la tête sur le côté droit.

« Ils ouvrent une porte sur l'être humain que je trouve splendide, si intime, si... c'est un regard direct sur la personne. C'est ce qu'il y a de plus beau dans l'art, selon moi...»

Et avec un soupir satisfait de sa réponse, de sa manière de penser, elle montra un premier cliché à la dessinatrice. Il s'agissait de passants devant la rivière Serpentine. Il datait d'une quinzaine de minutes avant leur rencontre. D'autres clichés du genre se succédèrent puis elles arrivèrent à la fin des photos qu'elle avait prises ce matin-là. La werewolf ferma son appareil photo en indiquant que c'était la fin. Puis, l'envie de cigarette se fit forte. Elle se leva, pour ne pas enfumer sa collègue artiste puis, en soufflant sa première bouffée, elle lui dit :

« En passant, je m'appelle Evan. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Lun 11 Jan - 22:40

Mira regardait attentivement les photos une par une que la jeune fille lui montrait.

« J'aime les portraits. J'essaye d'en faire le plus possible, mais de les réinventer à chaque fois... Ils ouvrent une porte sur l'être humain que je trouve splendide, si intime, si... c'est un regard direct sur la personne. C'est ce qu'il y a de plus beau dans l'art, selon moi...»

Mira aimait bien le fait que la jeune fille photographiait des humains. C’était un peu comme son opposé. À comparer d’elle qui préférait dessiner et peindre la nature. Mira trouvait ses photographies super belles. Chacune d’elle était unique. Elle trouvait que la jeune fille avait un don pour trouver ce qui était unique et beau en l’être humain. Elle regarda attentivement lorsque la jeune loup-garou ferma son appareil et se leva pour fumer.

« En passant, je m'appelle Evan. » Dis la jeune loup-garou

Mira fit un large sourire. Enfin elle savait son nom. Enfin elle avait des rapprochements autres qu’avec son carnet de dessin et sa coloc.

« Moi ses Miramoon mais appelle-moi Mira c’est plu court. Dit moi, tu fumes depuis longtemps?? , je veux dire les loups garou fume?? »

Mira recommença a rire.

« désolé mais c’est assez rare que je voie des gens comme toi et moi et tu es bien la première que je voie fumer je dois dire… Dis-moi, tu as toujours habité ici?? »

Mira regardait Evan à coté d'elle et cela lui repella une scène de déjà vue. Elle s'ennuyait de sa mère et de son père. Il n'était pas rare avant qu'elle s'assoyait avec elle sur le bord d'un gros chêne. Sa mère faisait des siestes, pendant qu'elle dessinait. Lorsque c'était le temps de partir, elle se levait et tendait sa main pour aider mira a se relever. Mais tout cela, elle le savait c'était du passer. enfin pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Jeu 14 Jan - 1:59

Elle resserra les pans de son coupe-vent contre elle. Le matin était frais. À peine huit heures, presque huit heures trente. Evan n'avait jamais été quelqu'un de frileuse mais, aujourd'hui, elle serait restée emmitouflée dans ses couvertures. Là au moins elle aurait été au chaud. Un soupir de découragement quitta ses lèvres. Que faisait-elle dans Hyde Park si tôt le matin? Pourquoi s'infligeait-elle de rester dehors? Le vent de Janvier attaquait les gens à coup de couteaux glacés. Pourtant, plusieurs passants, bravaient le temps frisquet pour se promener. Courageux humains. Très courageux humains. Ev' tira une bouffée de cigarette de ses lèvres. Un sourire se posa sur ses lèvres alors qu'elle entendait la jeune femme lui dire son nom. Miramoon. Elle haussa un sourcil. Mira? Ah d'accord, un peu moins pire. Mais, il fallait avouer qu'elle n'était pas bien placée pour juger les prénoms des autres. Evangelina; un prénom digne d'une grand mère. La jeune werewolf pouffa intérieurement de rire. Elle avait exactement cent-cinquante ans. Elle était née à une époque de grands-mères.  C'était assez normal que sa mère, pardon génitrice, lui ait attribuée un prénom aussi merdique que celui-là. Evangelina. Il ne fallait pas se demander pourquoi les deux femmes ne s'étaient jamais entendues. Il était clair que la marâtre Carlile devait détester la cadette de ses enfants, sa seule fille. Evan fuma sa cigarette et croisa les bras sur sa poitrine. Si les Loups-Garous fumaient? Un haussement de sourcil, un sourire en coin et une autre bouffée de cigarette plus tard, la photographe regarda Mira dans les yeux et, le plus sérieusement du monde, lui répondit :

« Quelques années. Pourquoi les Garous ne pourraient pas fumer? Les humains ont le droit de se crotter les poumons mais pas les loups? »

Elle porta de nouveau la cigarette à ses lèvres, atteignant le mégot, qu'elle alla porter dans un cendrier public près du sentier dallé où se promenaient de moins en moins de gens. Lorsqu'elle revint, elle repris place près de Miramoon, lâchant un soupir.

« J'ai l'éternité devant moi. Pourquoi ne pourrais-je pas faire ce que je veux? Si certains Loups ne fument pas, c'est leur choix. Je n'ai rien à redire sur tout ça, c'est leur vie. »

Elle se mit à rigoler. Le fait qu'elle fumait faisait enrager sa mère, lorsqu'elle habitait l'Angleterre, avant son fameux départ vers l'Amérique du Nord. Comme elle avait trouvé une façon de faire suer sa génitrice encore plus, Evan n'avait jamais arrêté la cigarette. La jeune anglaise allait forcément arrêter la cigarette éventuellement, comme elle avait arrêté la drogue, une dizaine d'années après avoir commencé. Baissant légèrement la tête, Evan s'adressa à Mira sans pour autant relever la tête. Un rire franchit la commissure de ses lèvres. Puis, Evangelina laissa sa curiosité prendre le dessus.

« Mais dis-moi, Mira... Tu m'as dis connaître les locaux de photo; ça veut dire que tu es à l'Université toi aussi? »

Et elle plongea ses yeux forêt dans ceux océan de la jeune werewolf qu'elle côtoyait depuis près d'une quarantaine de minutes, assise au pied d'un grand chêne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Ven 15 Jan - 11:22

Mira écoutait attentivement Évan parler. Parfois elle avait de la difficulté à comprendre mais la plus part du temps, elle comprenait assez bien.

«Quelques années. Pourquoi les Garous ne pourraient pas fumer? Les humains ont le droit de se crotter les poumons, mais pas les loups? J'ai l'éternité devant moi. Pourquoi ne pourrais-je pas faire ce que je veux? Si certains Loups ne fument pas, c'est leur choix. Je n'ai rien à redire sur tout ça, c'est leur vie. »

Mira réfléchie a sa question en même temps d’entendre la réponse d’evan. Elle se sentait tout d’un coup un peu stupide. Après tout, comme elle dit, pourquoi un garou ne pouvait pas fumer comme les autres humains.

Bien sûr , pour mira fumer était incompréhensible, car elle avait été élevé dans une famille où tout était santé et nature et art, mais elle respectait assez les autres pour accepter leur choix de vie.

« Mais dis-moi, Mira... Tu m'as dit connaître les locaux de photo; ça veut dire que tu es à l'Université toi aussi? »

Mira sourit  et replongea ses yeux dans ceux d’Évan. Elle aimait beaucoup cette école et aimait beaucoup se promener dans les corridors pour regarder les œuvres des autres, pas juste ceux des classe de photographies.

« Oui je suis étudiante à l’université en dessin, mais je suis aussi des cours en peinture. Comme ça je couvre la peinture à l’eau, à l’huile. Je couvre aussi toutes les sortes de dessin. Dans ma famille du Canada, nous aimons beaucoup l’art. Ma mère ma fortement encourager me perfectionner. Par contre je dois dire que  je trouve sa plutôt dure, car étant donné que je suis canadienne Française, mon anglais laisse parfois a désiré et je dois redoubler d’effort quand j’étudie. Mais ça me va, j’aime trop le programme pour tout laisser tomber. Je suis arrivé un peu avant le trimestre d’hiver, mais les profs on bien accepter que je commence les cours  cette date si avec les autres.»

Plus mira parlait et plus son accent québécois paraissait. Parfois elle cherchait ses mots et parfois tout coulait comme si elle avait toujours parlé anglais. Malgré la difficulté de langage, Mira se débrouillait bien ici et arrivait a jaser avec les gens qu’elle rencontrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Lun 18 Jan - 22:04

Avoir parlé de l'université avec la jeune femme avait provoqué une vague de souvenirs chez Evangelina. Les études ne lui faisaient pas peur. Pour elle, l'Université était quelque chose de facile, une fois que l'on avait trouvé son domaine. Lorsqu'elle avait déménagé à New York pour intégrer une école d'art, la werewolf s'était sentis à sa place. Au milieu d'artistes, elle sentait enfin qu'elle comprenait les gens, qu'elle et eux parlaient le même langage. Parler d'art, de courant, d'artistes et d’œuvres jusqu'aux petites heures du matin avec sa coloc ou d'autres collègues de classe était chose normale et tout le monde se sentait un peu bizarre lorsqu'ils n'en parlaient pas longuement. Son côté artistique était comblé par la photographie, même si elle se laissait aller à la peinture quelques fois. Au moins, les deux werewolves sous le chêne avaient cela en commun : l'art! Les conversations qu'elle avaient eues dans la Grosse Pomme lui manquaient, les gens aussi. Elle n'avait dis à personne où elle s'en allait, ni qu'elle s'en allait. Elle avait laissé la majorité de ses effets à l'appartement, ses études entamées mais suspendues à jamais, sa colocataire en plan... Cette dernière était au travail quand Evan avait reçu l'appel de Cameron. Dès qu'ils avaient raccrochés, la sœur des jumeaux avaient emballé le plus de vêtements possibles ainsi que ses effets personnels les plus utilisés et elle avait pris le large. Heureusement, le fait qu'elle aille été seule lui avait facilité la tâche. Cependant, il ne serait pas étonnant si les gens de l'Institut où elle étudiait l'ait considérée comme disparue ou morte. Pourtant, Evan était habituée de juste entrer dans la vie des gens et d'en sortir sans un mot. Mais, pour elle, ça avait été trop tôt; elle n'avait pas eu le temps d'obtenir son diplôme, ni d'arranger sa sortie. Le chaos avait été total cette nuit-là...

Perdue dans ses pensées, c'est la voix de Miramoon qui la sortit de sa torpeur. Elle répondait à sa question, lui disant qu'elle étudiait effectivement à l'Université de Londres, en dessin et en peinture, lui parlant aussi de sa famille. Elle était canadienne, donc. Québécoise, de surcroît? Wow! Elle avait un excellent anglais pour quelqu'un dont ce n'était pas la première langue. Il était vrai que l'accent paraissait, si on y prêtait attention et qu'elle parlait longuement sinon, la chose était bien anodine, selon Evan. Elle se souvint de quelques mots, appris à tout hasard lorsqu'elle avait rencontré une française, plusieurs années plus tôt. Au risque de paraître maladroite, elle lâcha, surtout pour faire rire Miramoon :

« Tu parles bien le anglais. »

Son français était atroce et elle buta sur les mots, son accent britannique casant avec les mots de la langue de Molière. Avec un rire, Evan s'excusa de bousiller de si horrible façon la langue maternelle de sa nouvelle amie.

« C'est l'intention qui compte, non? » dit-elle avec un sourire qui montrait ses dents blanches, retournant ainsi à sa langue maternelle à elle, l'anglais.

Elle passa une main dans ses cheveux, sur le côté rasé de sa tête, puis repris :

« Un de ces jours tu devrais me montrer tes toiles... Je suis curieuse de voir ce que tu fais. » et elle ajouta, « Surtout que tu tiens ton cahier depuis tantôt et tu ne sembles pas très intéressée à me montrer... »

Et Evan laissa passer un rire, mentionnant à la suite de son commentaire que c'était une blague qu'elle lui faisait, ne voulant pas que son amie artiste croit qu'elle lui adressait des reproches, ou qu'elles ne se comprennent mal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Mer 20 Jan - 14:40

Mira écoutait sa nouvelle amie parler français et elle était très flattée. Mira n’aimait pas beaucoup les Anglais qui riais des francophones, mais elle voyait bien qu’Evan était sincère.

«oui en effet, c’est l’intention qui compte» répondit mira en français avec un gros sourire.« merci pour le compliment, je m’efforce de bien parler en  anglais, car cela va me permettre de m’ouvrir plus de portes cotées art. D’autant plus que la plupart des conférences de grand artiste sont en anglais.»

« Un de ces jours, tu devrais me montrer tes toiles... Je suis curieuse de voir ce que tu fais.  Surtout que tu tiens ton cahier depuis tantôt et tu ne sembles pas très intéressée à me montrer... »

Mira étonnée de cette affirmation regarda son calepin de dessin qu’elle avait complètement oublié à force de discuter avec la garou. Elle descendit ces genoux ce qui mit le calepin à vue.

« j’en avais complètement oublié  force de jaser.»

Elle tendit le calepin à Evan pour qu’elle puisse tourner les pages à sa guise pendant qu’elle lui expliquait ses dessins. Mira avait un très grand calepin au dessus bleu. Le papier y était un peu cartonné, car elle préférait dessiner sur ce genre de papier. De plus, à la fin, il  avait quelque papier glacer qu’elle se servait lorsqu’elle voulait recalquer un dessin sur une autre feuille ou pour des travaux. Ce calepin contenait 200 pages et y était déjà rempli à la moitié, ce pour quoi le calepin était lourd. Mira préférait avoir des calepins avec beaucoup de pages même si c’était lourd, car elle n’avait pas besoin d’en racheter souvent puisqu’elle dessinait toujours.

«Voilà, tu trouveras dans ce calepin de tout. J’aime dessiner tout ce qui me passe par la tête. Que ce soit des scènes du quotidienne comme celle que je dessinais, ou des dessins fictifs sur Gaia. Je prends surtout mon inspiration avec Gaia donc mes dessins sont souvent reliés à la nature. Par contre, je dessine parfois des portraits lorsque je n’ai vraiment pas d’inspiration. Ce n’est pas les meilleurs dessins du monde, mais moi je les aime bien »

Mira regardait avec un large sourire la garou qui feuilletait son calepin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Mar 26 Jan - 23:55

Les langues n'avaient jamais été la matière forte d'Evan à l'école. Elle ne parlait qu'anglais, même si elle avait eut un siècle et demi pour apprendre toutes les langues qu'elle voulait. Ça ne l'avait jamais intéressé et elle s'était tourné vers les arts dès sa plus tendre enfance. Il fallait donc avouer qu'elle avait fait un effort surhumain pour parler une phrase, quelques mots à peine, en français. Et puis, la jeune femme ignorait complètement si elle l'avait dit de la bonne façon. Mais, Miramoon semblait heureuse de l'effort et ne disait rien pour corriger Evan. Si on lisait entre les lignes, on pouvait dire que la jeune Carlile s'en était plutôt bien tiré. Une petite frousse secoua tout de même Evangelina lorsque son amie lui répondit en français et elle ne compris strictement rien, ouvrant de grands yeux surpris. Pourtant, elle hocha tout de même la tête avec un sourire, comme si elle avait compris. Un peu plus et la jeune femme voulait expliquer à la dessinatrice qu'elle ne parlait pas français du tout, qu'il était inutile qu'elle tente de communiquer par cette langue. C'est soulagée que la werewolf pu de nouveau comprendre ce que son amie disait, dans la langue de Shakespeare qui la confortait si bien et ne la sortait pas de sa zone de confort.

En prêtant un peu plus attention aux propos de Miramoon, Evan pu comprendre les intentions de la jeune canadienne-française. Il était vrai que le monde des arts était plus accessible en anglais, bien qu'il y aille certaines exceptions à la règle. C'était bien et ça venait prouver son désir réel d'être considérée comme une artiste, par des pairs. Ça faisait du bien, être reconnue par des collègues artistes, Evan le savait bien. C'était ce qui s'était passé à New York, pour elle. Puis, la jeune canadienne vint à lui tendre son calepin, réagissant ainsi à la remarque de la jeune Carlile. Un regard surpris pris place dans les yeux forêt d'Evan. Elle ne voulait pas avoir brusqué son amie avec son commentaire, elle avait vraiment voulu faire une blague à la jeune femme. Pourtant, le calepin bleu se retrouva vite-fait sur ses genoux et elle en feuilletait les pages avec, comme guide, Miramoon qui lui expliquait tous les dessins qu'elle voyait. C'était très beau. La jeune femme avait un talent indéniable. Certes, le dessin n'était pas le médium d'art préféré d'Evan, mais elle savait tout de même reconnaître la beauté de l'oeuvre qu'elle avait sous les yeux.

En tournant les yeux vers Mira, elle vit que cette dernière lui souriait, tout en la regardant tourner les pages du calepin. L'anglaise était impressionnée. Les dessins de sa nouvelle amie étaient très représentatifs de Gaïa, la déesse mère. À regarder la jeune femme, Evan comprenait un peu plus ce qu'elle était. Douce, calme, dédiée à Gaïa... Une pensée vint à la werewolf. Est-ce que son amie faisait partie du clan auquel elle pensait? Pouvait-elle le lui demander? Elle ne savait même pas si ça se faisait. « Pourquoi est-ce que ce serait mal vu de s'informer? » pensa-t-elle en tournant une autre page du calepin.

« Sans vouloir être indiscrète... Est-ce que tu fais partie des Children of Gaïa? »

Evangelina trouvait que sa question tombait assez durement mais l'envie de se justifier ne vint pas. Elle ressentait une curiosité assez pointue à ce moment-là et ne voulait que confirmer ce dont elle se doutait déjà beaucoup. La jeune femme ne voulait réellement que satisfaire sa curiosité, sans plus. Pourtant, il fallait guetter le retour du balancier. Si elle avait posé la question à Miramoon, cette dernière pourrait, et serait dans son droit de le faire, lui demander quelle était sa tribu. Finalement, la journée de congé qu'Evan avait décidé de s'accorder était mieux que ce qu'elle avait d'abord pensé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Miramoon A. Ward «
avatar

tribu children of gaia
Messages : 48

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Mar 2 Fév - 14:33

Mira montrait son calepin de dessin à la garou et elle heureuse de s’avoir trouver une nouvelle amie.

« Sans vouloir être indiscrète... Est-ce que tu fais partie des Children of Gaïa? » demanda la garou plus ou moins sûr d’elle.

Mira était surprise par sa question, mais en même temps, elle savait que cette question allait arriver un jour ou l’autre. Par contre, elle était contente que la question sorte de sa bouche à elle. Mira était plutôt  sur ces choses-là, car elle ne trouvait pas vraiment de gens comme elle qui la comprenait.

Mira espérait de tout cœur discrètequ’elle soit de  children of Gaia, car comme cela, elle pourrait encore plus la comprendre étant donné les mêmes racines si on veut. Par contre, il était évident que si elle était dans un autre clan, elle serait quand même super contente d’avoir une nouvelle amie.

« Ce n'est pas indiscret , je suis même contente que tu aies posé la question, je n’aime pas vraiment tenter le diable comme on dit et risquer de me faire virer de bord. Mais oui, je suis de children of Gaia.»

Mira continuait à  sourire et regardait sa nouvelle amie dans les yeux.

« Et toi, tu es de children of Gaia ?????»

Mira se sentait bien pour une des rares fois qu’elle était avec quelqu’un d’autre. Mira appréciait de plus en plus l’Angleterre.

Pendant qu'elle attendait la réponse de la garou, Mira écoutait les oiseau gazouiller et commençait à sentir le froid sur sa peau, mais le froid ne la dérangeais pas. Parfois les passant les regardait étrangement, car le froid de cette journée les auraient en autre commencer a leur faire de petite engelure, mais pas pour eux. Pour eux ce froid étai juste correcte et loin d'être désagréable. Elle regardait Evan et voyait ses petites joues qui était en train de devenir rosé un peu comme les siennes. Elle ne semblait par contre pas avoir froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   Mar 16 Fév - 19:56

En décidant de sauter la journée de cours pour soigner sa patience et sa motivation, elle n'aurait jamais, au grand jamais, cru qu'elle trouverait une amie, une semblable, dans Hyde Park. Le début de cette journée et son avant-midi lui avait procuré des surprises, elle pouvait le dire sans mentir. Concentrée sur le calepin de sa nouvelle amie Miramoon, Evangelina entretenait la conversation du mieux qu'elle le pouvait, avec des sujets qu'elle maîtrisait. Elle pensait avoir rendu la jeune canadienne-française à l'aise et qu'éventuellement, elles pourraient peut-être se revoir, dans un environnement autre que le parc et le froid matinal de Londres en Janvier. La garou avait demandé à sa comparse si elle appartenait à un clan en particulier; celui des Children of Gaïa. La jeune photographe avait eut des doutes, après que Mira lui aille glisser un mot pour décrire les dessins que contenait pas dizaine son calepin. Elle représentait Gaïa d'une si belle manière, semblait douce et attentionnée, Evangelina ne pouvait pas croire qu'elle ne fasse pas du tout partie de ce clan-là.

L'Anglaise n'avait pas du tout cacher sa curiosité et avait été droit au but, attitude qu'elle avait adoptée depuis le tout début de sa rencontre avec Miramoon en début de journée, et avait continué sur cette lancée se demandant, des fois, si la jeune femme allait prendre peur devant son côté direct et franc. Pourtant, elles étaient encore là, à parler devant le cahier à dessin, assise au pied du chêne. Effectivement, comme Evan s'en doutait, la canadienne provenait des Children of Gaïa. Cela conforta la plus jeune des enfants Carlile qui avait eut du flair sur ce coup-là. Puis, comme elle le redoutait, vint la question sur son clan à elle. En fait, la jeune femme lui demandait si elle était issue du même clan qu'elle. Evangelina pouffa doucement de rire avant de répondre.

« Je n'appartiens à aucun clan. Je suis partie, j'ai quitté mon clan, il y a quelques années. Ce n'était pas ma place, auprès d'eux. »

Alors qu'elle disait ces mots, son téléphone sonna dans sa poche et elle le sortis en s'excusant à sa nouvelle amie. Dans le combiné, la voix de Sean, le meilleur ami d'Evan et collègue de classe, se fit entendre. « Tu vas bien? T'es où? », il était un moulin à parole et une vraie usine à questions, « Tu as raté beaucoup de matière. Dépêche-toi de revenir chez toi, je viens te porter les notes que tu as manquées. » Voilà en gros ce qu'avait été la conversation. Se retournant vers Mira, un air navré au visage, elle lui expliqua qu'elle ne s'était pas présentée à ses cours aujourd'hui et que son ami venait lui porter ses notes de cours, qu'elle devait alors la quitter.

« Je suis vraiment désolée de devoir partir... », dit-elle en refermant le cahier à dessin et en le remettant à sa propriétaire, « Si tu passes par les locaux de photographie, un de ces quatre, vient voir si j'y suis, ça me fera plaisir de te revoir! »

Evangelina souris à sa nouvelle amie et, tenant son appareil photo contre elle, la garou s'éloigna en envoyant la main à cette jeune canadienne-française, rencontrée par hasard à Hyde Park.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: relaxe dans un parc   

Revenir en haut Aller en bas
 

relaxe dans un parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Dans un parc
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-