AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 you're part of a machine, you are not a human being ▬ aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Aaron Novak «
avatar

humain ignorant
Messages : 31

MessageSujet: you're part of a machine, you are not a human being ▬ aaron   Mer 16 Déc - 2:59


Aaron Novak



original
Je m'appelle Aaron Novak, je suis né le 24 décembre 1997 et j'ai 18 ans. Je suis humain. Je suis gay i guess (?!?!?) et je suis célibataire. Je suis un civil et je suis d'origine slovaque.


toi et juste toi



Ce qui frappe le plus, lorsqu'on regarde Aaron, c'est à quel point il peut être banal. Pas dans le mauvais sens du terme, mais il est un jeune homme tout à fait normal, à l'extérieur. Il est beau, mais pas trop, juste assez. Certes, il a des traits plutôt féminin, notamment les yeux et la bouche, ce qui est complètement compréhensible étant donné qu'il est né femme. Une légère repousse disparate couvre ses joues, sa mâchoire et une partie de son cou. Ses lèvres sont féminines et d'un doux rose. Vestige de ses années de souffrance, on retrouve sur les cuisses du jeune homme de longues cicatrices, souvent minces ou épaisses, dues à ses mutilations. Les hormones ont faites de lui un beau garçon, avec ses cheveux blonds sales, lui arrivant à la nuque, son toupet qu'il se plaît à repousser vers l'arrière et ses grands yeux bleus clairs. Aaron n'est pas le plus bâti mais il se fraye un chemin, tout doucement, vers des abdominaux et des biceps musclés.

Comme Ron a commencé la testostérone à l'âge de seize ans et les bloqueurs à treize ans, sa puberté féminine a eu le temps de commencé tranquillement. Aaron a donc de petits seins (qu'il se fera enlever In-Game) qu'il cache sous un binder porté en-dessous de son chandail et ce, peu importe ce qu'il porte. On ne le verra donc sans chandail seulement après sa mastectomie. Comme il n'a pas eu LA grande opération, Aaron ne se laissera jamais tenter à des rapprochements avec quelqu'un était donné qu'il est... comment dire... une barbie Ken. L'image est parfaite pour le décrire. Il n'est pas très grand, mesurant environ cinq pieds cinq pouces, mais qui est raisonnable.

Ron n'a pas de style en particulier. Comme les seuls vêtements qu'il possède étaient à ses frères, il porte n'importe quoi, allant de la chemise jusqu'aux chandails de marques américaines. Il n'a pas de style à lui, ni de style qui sorte de l'ordinaire, et c'est ce qui fait en sorte qu'il passe inaperçu. Il n'a pas de tatouages, ni de piercings. Les seules aiguilles dont il n'est pas vierge, ce sont celles avec lesquelles il s'injecte sa testostérone, sur lehaut de la cuisse.




Aaron n'est pas quelqu'un de croyant. La raison est bien simple. Comme ses parents ont toujours attribués ses malaises et ses questionnements au Diable, qu'ils lui aient dit qu'il décevait Dieu et qu'il ne cessait de pécher, le jeune homme a développer une haine immense envers la religion. Il ne croit qu'en lui-même et en la science, qui l'a aidé à être finalement celui qu'il était supposé être. Étant une personne très insécure, il vit constamment dans la peur d'être découvert à Londres et d'être retourné en Slovaquie. Cependant, le secret concernant sa transsexualité et le fait qu'elle pourrait être découverte, est ce qui lui fait le plus peur. C'est un jeune homme aimant qui ne souhaite que faire ses propres affaires, tranquillement, sans créer de vague.

Il sait se faire discret et convaincant lorsqu'il le faut. Aaron est un jeune homme qui a toujours été solitaire, qui ne souhaitait pas se mêler aux autres, question de ne pas être jugé et rejeté. C'est en se formant une carapace et en ne s'attachant à personne qu'il a pu se protéger. Malgré le fait qu'il adore ses frères, et qu'ils l'ont beaucoup aidé tout au long de sa transition, et qu'il donnerait sa vie pour eux, le slovaque n'est pas du tout un homme de famille. Ses parents ayant été une source constante de jugements et de stress pour lui, si quelqu'un venait à lui poser des questions sur ses parents, il changerait fort probablement de sujet, sans répondre à la question.

Depuis qu'il a fait la transition, on voit un Aaron plus détendu mais toujours sur ses gardes. Il se laisse tranquillement aller à faire confiance aux autres mais il y a toujours des réticences de son côté. C'est un jeune homme qui est d'un bonté extrême et qui sera toujours prêt à vouloir aider quelqu'un dans le besoin. Charité chrétienne encrée en lui? Probablement la seule valeur chrétienne qu'il garde. Il a un sens de l'humour qui laisse à désirer, ce qui veut dire qu'il va faire des blagues de temps à autre et, à l'inverse, ne comprendra pas toujours les blagues qui lui seront faites, ou le sarcasme. Aaron n'est pas un macho. Il est respectueux, poli et offrira toujours le meilleur de lui-même dans chaque situation. Il a tendance à être un oiseau nocturne. Comme il travaille dans un restaurant, ses horaires sont variables et draine beaucoup de son énergie. Donc, dès qu'il en a la chance, il aime aller se promener dans la ville ou simplement rester chez lui à boire ou à dormir, selon la journée qu'il a eut au travail.

Si les gens veulent connaître Aaron plus en détail, disons simplement qu'il est un homme qu'il est difficile d'approcher au départ, mais quand on le connaît bien et qu'on le met en confiance il est aussi adorable qu'un bébé chat. Il ne faut juste pas faire en sorte qu'il sorte les griffes et montre les dents!



On dit que Dieu est tout puissant. Qu'il nous aime tous, ses enfants, peu importe notre apparence ou ce que l'on fait de mal. Ceux qui se laissent tenter aux péchés sont des brebis égarées et il est du devoir de l'Église de remettre ces hommes et ces femmes sur le droit chemin. Pourtant, on dit que Dieu est parfait, qu'il nous a créé à son image. Pourquoi donc sommes-nous tenter par le vilain? Pourquoi ne sommes nous pas aussi parfait que Dieu le Père? On dit que nous n'avons pas le droit de détruire le travail de Dieu, que c'est un sacrilège. Nous n'avons droit de vie ou de mort sur aucun être humain. C'est la volonté de Dieu... Mais pouvons-nous changer ce que Dieu nous a donné? Toutes ces choses qui sont dites au sujet de la religion, Aaron les avaient maintes fois entendus. La religion et ses devoirs envers elle l'avait rendu malade et il avait cherché tant bien que mal à se sortir de l'enfer dans lequel il était. Que de mystère... Quel est son péché? Son péché est simple : Aaron est né femme. Autrefois Draha, il est né le 24 décembre 1997, dans un petit village de la Slovaquie. Toute son enfance fut malheureuse car il ne pouvait pas s'adonner aux activités qu'il désirait vraiment, ne pouvait pas porter les mêmes vêtements que son père ou ses frères, devait se consacrer aux tâches réservées aux femmes. Pourtant, il se sentait incompétent en tant que femme, même s'il essayait et qu'il donnait son 100%, ses efforts semblaient toujours vains.

Il commença l'école en se disant que son malaise passerait, que c'était normal qu'il désire suivre l'exemple de ses frères, vu qu'il était en minorité, avec sa mère. Pourtant, dès ses dix ans, il su. Il su que quelque chose n'allait pas avec lui, que ce corps dans lequel il se sentait prisonnier n'était pas le sien. Il voulut en parler à sa mère qui, le croyant possédé d'une créature du Malin, le fit rencontrer par le curé de l'église du village. Le curé lui répéta sans cesse qu'Elle n'avait pas le droit de douter de Dieu de la sorte, qu'Il l'avait fait venir sur terre en tant que femme, qu'il y avait une raison pour cela. Aaron n'en croyait pas un mot mais il devait s'y faire, personne ne l'aiderait. Son malaise dura encore trois ans. Trois ans durant lesquelles, la mutilation, qu'il s'infligeait sur les cuisses à l'aide d'un couteau, devenait un exutoire à sa colère, à son mal être. Il blessait ce corps qui n'était pas le sien pour tenter de laisser s'échapper le vrai lui. Lorsqu'il n'était pas seul, Aaron se forçait à agir normalement aux yeux de ses parents mais, avec l'aide de ses frères, il réussis à rencontrer un psychologue spécialisé. C'est là que la transformation de Draha vers Aaron commença. Comme il n'avait pas l'âge légal pour prendre une décision quant à la transition et qu'il n'avait pas l'autorisation parentale, il dut se contenter de bloqueurs, question de stopper sa puberté féminine. Croyant qu'il y avait un problème avec leur fille, le père et la mère se rendirent chez le médecin où ils apprirent que leur fille prenait des bloqueurs. Une immense colère s'ensuivit et Aaron fut battu par son père.

Il avait besoin de trois autres années pour pouvoir avoir les hormones, sans le consentement de ses parents. Jeune trans de treize ans, les trois années avant la testostérone furent l'enfer pour lui. Ses parents voulurent le faire entrer au couvent et le faire sœur de profession. Il ne voulait pas de cela. Aaron emballa le peu d'effets personnels qu'il avait et s'enfuit en laissant une lettre à ses quatre frères. Soucieux d'aider leur plus jeune frère, ils lui envoyèrent de l'argent régulièrement, sans jamais souffler mot de l'endroit où se trouvait Aaron. Le jeune homme pu alors demeurer dans un refuge pour jeunes jusqu'à ses seize ans, année où il commença enfin la transition. Avec l'aide d'un ami, il se fit faire de faux papiers au prénom qu'il avait choisis et il put ainsi échapper à ses parents. N'ayant que des informations concernant une jeune femme, la police ne se douta aucunement qu'ils cherchaient en fait un transsexuel. Aaron se faufila ainsi à travers les mailles du filet des autorités. Certes, ses frères furent interrogés et les parents accusés de négligence envers leur enfant mais Aaron ne retourna jamais chez lui. Il ne donna de nouvelles qu'à ses frères, à qui il fit promettre de ne rien révéler à son sujet à leurs parents.

En plein dans ses seize ans, le jeune homme décida de poursuivre sa vie autre part qu'en Slovaquie. Il plia bagages. En auto-stop, Aaron passa par la République Tchèque, l'Autriche, la Suisse et il arriva finalement en France au bout de quelques jours. Là, il demeura dans une auberge de jeunesse, attendant qu'un bateau l'emmène en Angleterre. Aaron s'était dit qu'avec la Manche et quelques pays qui le séparait de sa terre natale, il serait assez loin de tout ce qu'il avait toujours détesté, de son ancienne vie. Il avait amassé un peu d'argent avant de partir de la Slovaquie, comptant en poche l'argent qu'il avait reçu en cadeau de ses frères, et c'est avec ses pauvres moyens qu'il prit le bateau qui le mena au pays de la Reine. Il erra longtemps et se rendit, sans trop savoir comment, jusqu'à Londres. Il se dénicha un boulot d'aide cuisinier dans un restaurant du centre-ville où il était payé comptant et se loua un petit logement à peine assez grand pour lui, ça lui convenait. L'appartement n'était pas miteux, ce qui le rassurait.

C'est assis sur le matelas qui grinçait, dans la chambre donnant sur la rue passante et bruyante, qu'Aaron, malgré sa situation particulièrement précaire, put enfin dire qu'il recommençait à neuf. C'était un nouveau départ. Il souffla en se laissant tomber sur le dos. Sa joie éclata au grand jour. Il n'avait jamais été aussi heureux.


derrière l'écran


Je suis Coma, j'ai 21 ans et j'ai trouvé le forum parce que je suis maso avec moi-même. Je trouve qu'il est perfecto pépito et mon niveau d'RP se trouve à être intermédiaire. Mon activité sera d'à peu près 6/10 et le code du règlement se trouve à être bitch pls j'ai dis oui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

you're part of a machine, you are not a human being ▬ aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Archives :: Dossiers Personnels :: Humains-