AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Mer 23 Sep - 16:07

On pouvait dire qu'elle en avait vécu des choses au cours de sa vie et des choses pas toujours facile à vivre. Mort d'un parent alors qu'elle était encore jeune, mauvaise relation avec sa mère, faire son coming-out face à son homosexualité et vivre un isolement loin de sa contrée natale pouvaient être des éléments durs, et ce pour n'importe qui, humain ou non. Elle était née werewolf. Qui se serait douté que dans ce corps de jeune femme de dix-neuf ans se trouvait une bête aussi connue, mais crainte par tous?  Personne ne connaissait son secret, excepté ses frères et son ancienne meute, celle dont Victor, Cameron et elle s'étaient séparés, certains par choix, d'autres parce qu'il n'avait pas eu le choix.

La journée avait bien commencée pour la jeune femme. Un lever vers neuf heures, deux cours, une pause qu'elle avait utilisée pour faire ses lectures; une journée banale. Puis, la jeune werewolf avait décidé d'aller prendre un café. C'était une activité à laquelle elle s'adonnait parfois, question de se détendre avant le retour à la maison. C'était un moment qu'elle pouvait se donner à elle seule. Étant donné qu'elle demeurait avec ses deux frères, les moments où elle était seule à la maison était rarissimes. Evan avait toujours entretenue une belle relation avec ses frères et c'est pour cette raison que, lorsqu'elle avait appris que Victor était en prison, elle était revenue auprès de ses frères et avait aidé Cameron a libéré l'aîné des Carlile. Certes, le fait que ses deux frères aillent eu des déboires avec la justice anglaise n'avait en rien ravit Evangelina mais au moins, elle savait qu'ils étaient les deux en sûreté et qu'ils ne risquaient pas de se relancer dans l'illégalité de sitôt.

Au café, la werewolf avait pris place sur la terrasse, buvant tranquillement un café glacé. Elle avait rencontré quelques étudiants de l'Université, qui s'étaient joints à elle, dont une élève qu'elle reconnaissait parce qu'elles partageaient des classes du programme de photographie ensemble. Puis, dans le groupe, il y avait une fille... Une sacrée fille; celle qui provoque des papillons dans l'estomac, celle qui provoque des chaleurs, celle qui provoque une envie et un désir partout dans votre corps, bref CE genre de fille. Evan la trouvait de son goût et ne cachait pas son flirt à sa proie. Elle était belle à croquer avec ses cheveux rouges, attachés derrière sa tête en queue de cheval et ses yeux gris. Tout à fait splendide!

Le passage qui suit peut contenir des scènes pouvant ne pas convenir à tous; vous en êtes avertis.

Après avoir longtemps parlé avec la fille, Evan réussie à l'emmener jusqu'à chez elle. À l'heure qu'il était, les jumeaux n'étaient pas rentrés alors elle pourrait avoir un minimum d'intimité avec sa conquête de l'après-midi. Elles se rendirent dans la chambre d'Evan, une pièce assez spacieuse avec un lit double et des cadres montrant des photographies que la jeune femme avait pris lorsqu'elle avait étudié en Amérique. Elles firent l'amour, se touchant et se caressant, s'apprivoisant l'une l'autre. Les deux femmes étaient complètement nues sur les couvertures qui semblaient avoir été balayées par une tornade, jonchant à moitié le lit et le plancher de la chambre. Evan embrassait le corps de son amante, descendant doucement ses baisers vers le bas-ventre de la jeune femme. Elle soupirait et gémissait de manière assez bruyante alors qu'Evan la caressait et embrassait son intimité.

Puis, la werewolf entendit la porte de sa chambre s'ouvrir. En se retournant, elle vit son frère Victor se tenir dans le cadre de porte, la main toujours sur la poignée. Sa compagne aux cheveux rouges tenta de cacher sa nudité en mettant ses bras en travers de sa poitrine et de son bas-ventre.

« Si jamais tu veux manger autre chose que d'la chatte, le souper est servi dans quinze minutes. » lâcha l'aîné des enfants Carlile avant de refermer la porte derrière lui, laissant les deux femmes seules.

Se retournant vers son amante, Evan ne put que dire :

« Ça c'était mon frère...»

Et elle pouffa de rire en attrapant ses sous-vêtements et les enfilant à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Jeu 8 Oct - 1:47

Il fallait l’admettre; vivre avec son frère et sa sœur pouvait être compliqué par moment, mais Vic ne l’aurait échangé pour rien au monde. C’était quelque chose qui s’était fait naturellement sans qu’ils n’aient eu à en parler durant de longues heures. Après tout, ils partageaient peut-être la même maison, mais ils avaient tous des choses à faire et ne passaient pas leur temps à se fier l’un sur l’autre pour que les choses se fassent. Un tableau de tâches ménagères avait été installé sur la porte du frigo, et à toutes les deux semaines, ils changeaient de tâches. Y jetant un regard en sortant de sa chambre, qui donnait directement sur la cuisine et la salle à manger qui étaient combinées, Vic remarqua que c’était son tour de faire à souper, et du même coup, roula les yeux. Étirant ses bras au-dessus de sa tête, il se déplaça jusqu’au frigo et en sorti la peinte de lait. C’était une relativement belle image ; Vic en sous-vêtements en train de boire directement au goulot de la peinte de lait, la porte de l’électroménager grande ouverte. Après trois gorgées, il la remit au frigo et laissa échapper un soupir. Durant quelques moments, il réfléchit à ce qu’il allait préparer pour souper et réalisa que ses seules idées nécessitaient une virée à l’épicerie. Il était encore tôt- okay, bon. Il était deux heures de l’après-midi, mais pour Vic (quand il était en congé) c’était tôt. Retournant à sa chambre, il enfila une paire de jeans usés, troués aux genoux et un t-shirt rouge vin, glissant sa main dans son col pour en sortir ses dog-tags. Il prit quelques instants pour rouler les manches de son chandail avant de jeter un coup d’œil dans le miroir qui se trouvait au-dessus de sa commode. Décidant qu’il avait assez d’allure pour sortir en public, il se dirigea vers la porte et enfila rapidement une paire de Vans avant de ramasser ses clés et son portefeuille. Lorsqu’il arriva à l’épicerie, Vic ramassa  ce qu’il lui fallait ; une boîte de riz basmati, des pilons de poulet et quelques herbes fraîches comme du romarin et du thym. Ils avaient déjà du jus de citron à la maison, mais il ramassa des oranges et des citrons, histoire de faire un peu fancy. Lorsqu’il eut tout ce dont il avait besoin, Vic paya et retourna à la maison. Le temps de cuisson de cette recette n’était pas si long ; c’était surtout le fait qu’il fallait faire mariner la viande dans une concoction qui sentait assez… acide lorsqu’elle était fraîchement préparée. Bref, il prépara ce qu’il lui fallait, mit le poulet et le mélange pour le faire mariner dans un sac et mit le tout au frigo.

Il passa le reste de l’après-midi dans le salon à continuer de regarder Vikings, et vers 4hrs, mis le poulet au four avec des tranches d’agrumes. Environ une heure plus tard, Vic prépara le riz et tandis qu’il cuisait, le Garou monta au grenier où ils avaient emménagé la chambre d’Evan. D’un mouvement fluide, il ouvrit la porte de la chambre (c’était chose commune chez eux) et se retrouva face à face avec Evan, la tête entre les jambes d’une jolie inconnue aux cheveux rouges. Toussotant légèrement, Vic haussa un sourcil. « Si jamais tu veux manger autre chose que d’la chatte, le souper est servi dans quinze minutes. » Puis, de la même manière qu’il fut arrivé, il reparti en fermant la porte derrière lui. Quelques minutes plus tard, il était de retour dans la cuisine, et tandis qu’il s’affairait à préparer leurs assiettes, il entendit les deux filles descendre. Il jeta un coup d’œil vers l’inconnue et lorsque leurs regards se croisèrent, lui sourit de toutes ses dents. « Nice boobs, » ajouta-t-il en préparant une assiette pour Cameron, qui finissait de travailler plus tard. Lorsque la fille fut enfin partie, Vic déposa les deux assiettes sur la table, levant les yeux vers sa sœur cadette, qui ajouta d’un ton fendant : « I licked it, it’s mine. » Haussant une épaule, il déposa son cellulaire sur la table et prit place. « Elle avait une belle paire, mais son visage… » Il fit une expression légèrement dégoûtée. « Ça laissait à désirer. » Prenant une bouchée de riz, il plissa les yeux vers Evan. « On t’as jamais dit de ne pas manger le dessert avant le repas principal? Viens manger tandis que c’est encore chaud- à moins que tu n’aies déjà plus faim. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Lun 12 Oct - 22:49

L'intervention de Victor ne dura qu'à peine quelques secondes. Un coup de vent. Mais il avait tout vu. Evan savait qu'elle en entendrait parler, même si les enfants Carlile étaient plutôt à l'aise côté sexualité et autres sujets du genre. Le seul à éprouver un certain malaise face à la sexualité était Cameron, le plus Sainte-Nitouche de la bande! Entre les deux femmes encore dans le lit, Evan se foutait que son frère l'aie vue en plein ébat. Pour sa conquête, par exemple, c'était une toute autre histoire.

« Tu disais qu'on serait seules?! »

« Je ne pouvais pas prévoir qu'il reviendrait si tôt, je croyais qu'il travaillait. » répliqua Evangelina avec un soupir.

Elles se rhabillèrent, comme si de rien n'était, mais la compagne d'Evan semblait perturbée d'avoir été ainsi surprise au lit avec une femme. Les deux femmes finirent par sortir de la chambre et la werewolf raccompagna son invitée à la porte. Victor était dans la cuisine et lâcha un commentaire à l'amante de sa sœur sur ses seins. Evan remarqua que le visage de la jeune femme venait de passer à la même couleur que ses cheveux. La saluant avant de refermer la porte, elle tenta de prendre un air sérieux et de ne pas pouffer de rire, ce qui fut sans grand succès.

« I licked it, it's mine. » Dit-elle en riant.

Puis, Vic lui dit que sa conquête n'avait de beau que ses seins mais Evan l'ignora, sachant pertinemment que son frère aîné et lui n'avait pas du tout le même goût en ce qui avait à trait des femmes. La plaisanterie sur le dessert avant le repas principal tira un rire à la jeune werewolf mais avant de le rejoindre à table, elle avait une chose à faire. Elle marcha vers un autre tableau accroché dans la cuisine, celui qui comptabilisait le nombre de conquête qu'avaient les enfants Carlile. Chaque mois, les frères et la sœur comptaient le nombre de conquêtes qu'ils avaient eues au courant du mois et les inscrivaient sur un tableau. Il était divisé en trois colonnes; une pour chacun. À la fin du mois, celui qui avait le plus de conquêtes donnait ses tâches à un des deux perdants. C'était un petit jeu qu'ils avaient commencés depuis qu'ils habitaient ensemble tous les trois et ça les faisait bien rire. Elle fit un X sous son prénom et se retourna vers son frère.

« Reste que ça en fait une de plus pour moi! » et elle pris place à table en compagnie de Vic.

Elle mangea quelques bouchées de riz et de poulet, complimentant son frère sur la qualité du repas et ils discutèrent de tout et de rien jusqu'à ce que son frère ne se lève pour aller aux toilettes. Evangelina demeura seule assise à table et elle mangeait jusqu'à ce que le téléphone cellulaire de Victor ne se mette à sonner. Il avait un appel. Que faisait-elle? Le laissait-elle sonner ou répondait-elle? Elle prit l'appareil et répondit quand même, se disant que Vic apprécierait qu'elle prenne le message.

« Oui? »

« J'veux parler à Vic. »

Décidément ce gars était vraiment malpoli.

« Il est occupé pour l'instant, je peux peut-être prendre un message? »

« C'est au sujet de mon pot. J'veux qu'il me rappelle au plus vite. »

Evan demeura interdite durant quelques instants, ne sachant pas vraiment comment réagir. Elle se posait trop de questions. Puis, rapidement, la colère monta en elle. La werewolf raccrocha avec l'interlocuteur au bout du fil et reposa le cellulaire sur la table. Victor revint à ce moment-là.

« Tu viens d'avoir un appel d'un gars... Au sujet d'une commande de pot. »

Le regard qu'elle leva vers son frère était alors remplis de reproches et de colère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Lun 19 Oct - 23:41

Vic avait décidément hérité du talent cuisinier de la famille, sachant pertinemment que son repas était délicieux. Cette recette avait été faite de nombreuses fois, avec des coupes de poulet différentes. Jetant un regard au tableau, il laissa échapper un petit bruit avant de prendre une bouchée de viande. « Tu sais très bien qu’on est presque toujours ex-aequo. » Rétorqua-t-il d’un ton désinvolte, ses yeux foncés se posant sur elle durant quelques instants. Ils mangèrent tout en parlant, la scène des plus domestiques qui soient. Ils étaient frère et sœur, après tout. C’était dans leur nature de se raconter leur journée en partageant un repas. Après avoir terminé sa portion de riz, Vic se leva et se dirigea à la salle de bain. Après avoir fait ses petites affaires, il se lava les mains et entendit la sonnerie de son téléphone. Il savait reconnaître cette sonnerie- toutes les personnes qu’il connaissait qui n’avait pas affaire à lui pour affaires, comme Cameron et Evan, avaient une sonnerie différente de celle qui résonnait dans la cuisine. Rapidement, Vic sorti de la salle de bain et se retrouva face à face avec une sœur cadette qui n’avait pas l’air contente. Elle reposa son cellulaire sur la table et parla, mais les seuls mots qu’enregistrèrent le cerveau de Victor furent « commande de pot. » Fuck. Il serra les poings, prenant une grande respiration. « Tu sais que tu n’es pas censée répondre à mon téléphone. » Dit-il tout en reprenant sa place à la table. Vic prit une nouvelle bouchée du poulet avant de lever les yeux vers elle, prenant son temps pour mâcher et avaler. « Ça ne te regarde pas, de toute façon. » Vic rajouta, finissant le morceau de viande avant de se pencher vers l’arrière, s’adossant contre sa chaise. Évidemment, ça n’était pas assez pour Evan. Il savait très bien qu’elle avait le même caractère que leur mère lorsque ça venait à des situations du genre. Il devait s’expliquer malgré tout.

« Okay, bon. » Il croisa les bras sur son torse. « Je deal. De l’herbe. C’est pourquoi je fais plus d’argent et qu’on est capables de se payer cette maison. » Vic soupira légèrement. « La seule raison pourquoi je n’en ai pas parlé, c’est parce que je savais que tu allais me regarder comme ça. » En parlant, il donna un coup de menton dans la direction de sa sœur. « Tu fais la même tête que Maman quand on faisait un mauvais coup. Je sais c’que je fais, Evan. Je le fais depuis qu’on est arrivés ici. » Il prit une grande respiration et se leva pour ramasser son assiette et ses ustensiles. Après les avoir rincés en silence, il les rangea dans le lave-vaisselle avant de se retourner pour regarder Evan. « Penses-tu vraiment qu’on serait capables de se payer une maison comme celle-ci si j’étais pas dealer ? Je suis un foutu mécanicien, Evan. Cam est vidangeur. T’es la seule de la famille qui est aux études supérieures. » Argumenta-t-il. « Je fais pas ça pour le fun. C’est pour vous que je fais ça, pour qu’on puisse avoir une vie relativement décente, sans devoir fouiller dans une poubelle de restaurant pour se nourrir comme des bâtards. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Mar 27 Oct - 21:31

Evangelina ne savait pas ce qui la fâchait le plus. Le fait que son frère vende de la drogue et qu'il ne les ait pas tenu au courant, ou bien qu'il se mette ainsi dans l'embarras s'il se faisait prendre. Il fallait être honnête, Cameron et elle s'étaient fendus en quatre pour le sortir de prison, quelques mois plus tôt et la jeune sœur avait fait jurer les plus vieux de ne plus dévier dans l'illégalité. Cameron n'avait pas repris de mauvaises habitudes mais, maintenant et à son grand désarrois, Victor était retourné du côté obscur de la force. Mais qu'est-ce qu'il ne comprenait pas? Le concept était simple! Une promesse est une promesse. Il s'était fait sortir de prison sans faire de temps à proprement parler et c'était comme ça qu'il réagissait? Elle le trouvait pathétique.

« Désolée d'avoir voulu te rendre service, Victor. » répliqua la jeune werewolf à son frère au sujet de l'appel.

Evan vit son frère aîné prendre une bouchée du souper. Quant à elle, l'appétit lui avait été coupé. Non seulement par la colère et la frustration mais aussi par la déception qu'elle ressentait face à la situation. Puis, il répliqua de nouveau, lui disant que ça ne la regardait pas. Elle demeura interdite. Elle retint les jurons qui voulaient passer les limites de ses lèvres serrées de colère. Se pensait-il le roi du monde? Victor devait sa liberté à Cameron et elle. Et après il disait que ses activités, qui étaient illégales et qui risquaient de le mettre dans le pétrin et d'entraîner son frère et sa sœur avec lui dans le sillon, n'étaient pas de ses affaires?! C'est ce qui la faisait bouillir. Pourtant, rares étaient les enfants qui avaient toujours les mêmes pensées ou la même façon de voir les choses. Evan était vraiment blessée de voir que son frère avait si peu de respect pour les risques qu'avaient pris Cam et elle. Le frère la compara à leur mère et lui affirma qu'il savait ce qu'il faisait. Elle grinça des dents, sentant la fureur emplir un peu plus les muscles de son corps.

« Ne me compare jamais à Elle. » siffla Evan en pointant son frère du doigt, « Je ne suis pas comme notre mère. »

Elle avait toujours eu de la difficulté à s'entendre avec la marâtre Carlile. La mauvaise relation qu'elle entretenait avec sa mère était l'un des éléments qui l'avait poussé à s'exiler en Amérique durant quelques années. Et puis, c'était lorsqu'elle avait reçu l'appel de Cameron, qu'elle était revenue, précipitant son retour en Europe, n'ayant même pas terminé son diplôme. Victor vint à dire qu'il dealait pour eux. Pour Cameron, pour Evan, que sinon ils n'auraient pas d'argent pour la maison. Elle savait que son grand frère avait raison, et elle appréciait, difficilement certes, le geste de Victor. La werewolf se calma un peu mais elle avait beaucoup de reproches à faire à son frère.

« Je sais que tu sais ce que tu fais, Vic. Ce n'est pas ça le problème. »

Elle s'approcha, un soupir franchissant ses lèvres. Elle passa une main dans ses longs cheveux, secouant la tête de découragement.

« Ce qui me fait chier, c'est qu'on a mis notre liberté et notre sécurité en jeu, Cammy et moi, pour te sortir de prison. Pour toi, Vic. »

Elle frappa une main sur le comptoir. Les dents serrées, elle leva les yeux sur lui.

« Fuck, brother! Peux-tu juste comprendre que c'est frustrant pour moi de t'avoir sauvé le cul de la prison en pensant que tu allais pu retourner de ce bord-là...Pis là, j'apprends que tu deal de la drogue. J'me sens comment tu penses?! Je me sens naïve et vraiment idiote d'avoir pensé que tu n'allais pas recommencer des trucs du genre. »

Evan pris une longue inspiration pour se calmer un peu avant de reprendre.

« Arrange-toi pas pour te faire pogner, ce coup-là. Parce que je t'avertis, Carlile, si tu te ramasses dans le trouble et que tu te fais arrêter, je te laisse en prison. »

Elle tourna les talons et retourna s'asseoir à table, s'accoudant, posant sa tête dans sa main. Un autre soupir franchis ses lèvres. Puis, elle laissa passer un rire, plutôt jaune.

« J'espère au moins que c'est du bon...»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Mer 13 Jan - 20:56

Disons tout simplement que la situation dans laquelle il se trouvait n'était pas des plus agréables et honnêtement, Vic aurait préféré disparaître plutôt que d'endurer sa sœur lui crier par la tête. Il ne broncha même pas alors qu'elle monta la voix, ses yeux foncés fixés sur elle. Laissant échapper un soupir silencieux, il glissa sa langue sur ses lèvres avant de s'adosser contre le comptoir alors qu'elle retourna s'asseoir à la table. Son dernier commentaire le fit sourire, un rire s'échappant de ses lèvres. « Allons, » Vic haussa un sourcil, s'approchant de sa sœur pour s'asseoir de nouveau. « Penses-tu vraiment que je suis du genre à vendre du gazon? » Il sourit, ses lèvres découvrant ses dents blanches. « Honnêtement, je pensais que tu me faisais plus confiance que ça, Ev'. » Le garou passa une main dans ses cheveux, penchant la tête sur le côté en regardant sa sœur cadette. « Je fais assez d'argent pour pouvoir avoir une bonne somme mise de côté si jamais il arrive quelque chose à l'un de nous trois. Et crois-moi quand je te dis qu'il n'y a aucune chance que je me fasse coincer. J'y retournerai jamais, en prison. » Vic dit, et durant quelques secondes, eu l'impression qu'il tentait de se convaincre lui-même.

Poussant un soupir, il s'adossa paresseusement contre sa chaise, croisant une jambe sur l'autre. Ça faisait bizarre, de savoir qu'Evan avait découvert son secret. Un secret qu'il gardait simplement pour protéger sa famille. Après tout, il était du devoir de Vic de protéger Cam et Evan de toute menace. Prenant une profonde inspiration, un sourire apparut sur les lèvres de l'aîné. « Tu veux en fumer avec moi? » Demanda-t-il sur un coup de tête. C'était peut-être une question stupide et il allait peut-être se mériter une claque derrière le crâne, mais ça valait la peine d'essayer, nah ? C'était comme s'ils étaient des adolescents normaux qui se cachaient de leurs parents pour fumer une cigarette derrière le garage du voisin, ou le couple d'amis qui attendaient patiemment que l'unité parentale quitte la maison pour prendre une gorgée de la fameuse bouteille de Scotch qui traînait dans le fond de l'armoire depuis aussi longtemps qu'ils pouvaient se le rappeler. Du coup, Vic se leva et alla dans son sac à dos pour en sortir un grinder, un sac Ziploc et un paquet de papier à rouler. Retournant à la table, il déposa le tout et sorti du sac de plastique environ un gramme de pot avant de le défaire en plus petits morceaux pour en mettre dans son égraineuse. Quelques mouvements de poignet plus tard, Vic roula un joint, et passa sa langue sur le papier afin de le fermer convenablement. Il glissa sa main dans la poche de son jean, en sortant un briquet et alluma le bout du joint, prenant une puff de celui-ci. Penchant la tête vers l'arrière, Vic laissa la fumée quitter sa bouche lentement avant de souffler, tendant le joint à sa sœur.

« Sois pas gênée, c'est mon stock à moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   Mar 19 Jan - 1:25

Se chicaner avec son grand frère n'avait jamais été dans ses intentions. Le souper avait pourtant bien commencé. Ils passaient un moment entre frère et sœur, rien de plus. C'était même agréable. Et puis, il y avait eut ce stupide appel. C'est par le biais d'un téléphone qu'elle avait appris que son aîné vendait de la drogue. Heureusement, ses activités ne se limitaient qu'à cela. Ça soulageait Evan d'un poids considérable. Du moins, pour le moment. Elle aimait son frère. Elle voulait son bien. Elle ne voulait pas qu'il retourne en prison. Lui et Cam étaient sa seule famille. Les seuls êtres qui comptaient réellement pour elle. Et s'il advenait qu'ils leur arrive quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais. C'était pour cette raison qu'elle avait pris un vol en direction de Londres peu après avoir reçu l'appel de Cameron, lui disant que Vic était en prison, environ un an et quelques plus tôt, difficile de dire combien de temps exactement. Elle s'était sentis obligée de le sortir de là. Mais, elle n'était pas aussi intense que Cameron, côté protection. La sécurité de son jumeau passait avant sa vie et c'était tout ce qui lui importait : qu'il aille tous les problèmes lui était égal, tant et aussi longtemps que Victor s'en sortait indemne. Evan trouvait que Cammy exagérait, surtout que l'aîné avait un talent magistral pour se mettre dans l'eau chaude, des fois. Pourtant, les deux s'en étaient extrêmement bien sortis tout au long de leur longue vie. Parfois Evan, en pouffant de rire, se demandait comment il se faisait que ces deux clowns soient encore en vie après toutes les conneries qu'ils ont faites... Passons.

La voilà donc, Evan Tate Carlile, assise devant son frère, à écouter son pourparler, sa défense. Elle ne pouvait s'empêcher d'admirer Victor. Après tous ces déboires et son arrestation, l'idiot retournait se vautrer dans la gueule de la bête. Mais, pour une fois, il semblait savoir ce qu'il faisait et ça rassurait un peu la petite sœur, sans pour autant calmer les reproches qu'elle lui avaient adressés et ceux qui restaient encore coincés dans sa gorge. Puis, il vint à lui proposer de fumer avec lui. « Évidemment. » pensa-t-elle en le voyant se lever de la chaise sur laquelle il était assis, allant farfouiller son sac à dos à la recherche de la drogue. Il n'avait pas attendu sa réponse. Il devait savoir qu'elle accepterait. Parce que, oui, Evan avait déjà consommé. Et elle avait arrêté, près de dix ans plus tôt. Un choix personnel, un défi qu'elle s'était lancé. Ce n'était plus pour elle ce genre d'activité. Et puis, ça finissait par coûter cher de chips par mois à la longue. La werewolf soupira en croisant les bras, regardant son frère faire tout le rituel du joint. Puis, il l'alluma et en tira une première bouffée. Evangelina le regardait avec un air mitigé au visage. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas pris de drogue et son abstinence la rendait fière jusqu'à un certain point. Elle savait qu'elle voulait partager ce joint avec son frère, question de faire la paix sur la petite querelle qu'ils venaient d'avoir, mais une petite nervosité vrillait ses tripes. Qu'était-ce?

Sa main, d'un geste habile, pris le joint des doigts de Victor. Elle ne se gênerait pas. Elle le porta à ses lèvres et en tira une première bouffée. Le sentiment n'avait pas changé. C'était le même manège qui se répétait, même lorsqu'elle fumait la cigarette. La fumée qui se répandait lentement en elle, la jeune femme le ressentait. Dix ans. Dix ans qu'elle n'avait pas fumé de joints. Puis, une ou deux minutes plus tard, elle ressentait l'un des premiers effets. Quand elle fumait, c'était la soif qui la tenaillait et elle se leva pour aller se chercher un verre d'eau. Tenant toujours le joint entre son pouce et son index, elle le porta une deuxième fois à ses lèvres avant de le redonner à Victor.

« En effet, tu vends pas du gazon, brother. » dit-elle tout en soufflant sa fumée vers le haut, un peu comme Vic l'avait fait.

Evan cala quelques gorgées de son verre d'eau.

« Avoir su, j'aurais regarnis les tablettes de ma réserve de chips...»

Elle pris une pause durant laquelle elle alla se couler un deuxième verre d'eau puis revint s'installer devant son frère. Croisant ses jambes pour que sa cheville droite soit posée contre son genoux gauche, puis appuya son coude contre sa cuisse gauche.

« Pourquoi tu ne voulais pas nous parler de la drogue? On t'aurait pas bouffé- … » elle laissa sa phrase en suspend avant d'enchaîner, « Tu sais quoi? Tu n'as même pas besoin de répondre... Passe-moi dont ce joint-là! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hometown Heroes, National Nobodies ▬ Victor [drugs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» Programme national de cantine scolaire...
» Why Haiti's national debt should be forgiven.......
» Budget: Plaidoirie pour l'augmentation du budget national
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-