AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 your magic is working ⟳ ft. goldie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 109

MessageSujet: your magic is working ⟳ ft. goldie   Jeu 21 Juin - 14:35

Jeremiah avait dormi une solide journée complète après être revenu de ses aventures au poste de police. Il s’était laissé tomber, tout habillé, dans son lit, sans prendre la peine d’entrer sous les couvertures. Il s’était réveillé presque 24h plus tard, en sursaut, comme un mort-vivant qui sortait de son repos éternel. Désorienté, puant et encore plus barbu qu’à son retour chez lui, le chasseur avait pris la journée pour remettre de l’ordre dans ses affaires. Voilà quatre jours qu’il était parti pour mettre en oeuvre ce qu’il pensait être la chasse du siècle qui avait bien failli être sa dernière. Si ce n’était pas assez de passer à un cheveux de se faire déchiqueter par un Wallace Renwick complètement hors de contrôle, il en aurait eu à pâtir avec la police si Goldie n’était pas venu le sauver. Il n’était toutefois pas encore lavé de tout soupçon. C’était quelque chose qu’il devrait gérer, mais pas tout de suite, s’était-il dit avant d’entreprendre de retrouver une apparence présentable. Après avoir pris le temps de se raser, d’inspecter ses points de suture, de changer ses pansements, de se laver accroupi dans sa douche pour éviter de mouiller la plaie, il s’était senti déjà mieux. N’ayant rien mangé de solide depuis il ne savait combien de temps, il avait englouti deux sandwichs au jambon l’un après l’autre, content de sentir un poids dans son estomac négligé. Le reste de sa journée avait été dédié à se trouver un téléphone. Il trouva que ces heures où il se concentrait sur des tâches simples et claires plutôt que de penser aux conséquences possibles de l’explosion du speakeasy lui furent tout aussi bénéfiques que ses deux sandwichs. Mais il faudrait bien qu’il se mette en mode solution après tout.

Il n’avait pas reçu d’appel de la police, très probablement parce qu’ils l’avaient appelé sur le téléphone qu’il avait perdu dans les décombres ou à l’hôpital. Le chasseur n’avait nul doute qu’ils réussiraient à le contacter une fois son nouveau numéro activé, par une technique qui lui était inconnue, comme peu de ses informations personnelles étaient reliées à un quelconque registre. Il ne devait pas être trop complaisant. Il avait beau avoir cherché de fond en comble son appartement, il n’avait pas noté le numéro de Goldie nulle part, une erreur de sa part. Au moins, il se souvenait d’où il habitait, pour y être allé maintenant plusieurs fois. Jeremiah avait donc attendu une journée de plus, prévoyant que le médecin légiste serait en congé un samedi.

Le samedi arrivé, il s’était retrouvé mystérieusement réveillé plusieurs heures plus tôt qu’à son habitude, son cycle ayant été perturbé dans les derniers jours, tant mieux. Il ne sortait jamais si tôt de chez lui, la lumière de la fin de l’avant-midi lui parut bizarre alors qu’il faisait son chemin jusqu’à l’appartement de Covent Garden du… Il ne savait pas trop comment définir Goldie par rapport à lui mais décida de ne pas y penser trop longtemps, il avait des chats plus importants à fouetter que leur statut relationnel. Une bonne demie-heure plus tard, il se retrouva devant la porte d’entrée sur laquelle il cogna. Il avait confiance d’avoir l’air de quelque chose de plus humain que la dernière fois qu’ils s’étaient vus. De nouveau affublé de ses confortables vêtements noirs, le teint un peu moins terne, les yeux moins creux, il avait même pris le temps de placer ses cheveux. Seuls le bandage dans son cou et les quelques petites coupures sur ses mains et son visage trahissaient les évènements des jours précédents. Il n’était pas totalement sûr de ce qu’impliquait cette rencontre avec Goldie quant à la situation, de quelles questions il allait lui poser et à quel point Jeremiah devrait lui mentir. Le médecin légiste n’était pas le membre des forces de l’ordre avec le compas moral le plus… Traditionnel, mais le jeune homme ne savait pas comment il réagirait en apprenant qu’il était en effet coupable de ce dont on l’accusait. Il était plus sage d’éviter le sujet de sa responsabilité dans cette affaire. Devrait-il s’inventer une version des faits ? Peut-être pas. Il verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Samuel Moore «
avatar

humain ignorant
Messages : 43

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Jeu 21 Juin - 23:06

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Samuel Moore pourrait être anxieux, en ce moment. Ses relations avec ses collègues policiers ont été légèrement tendu, dernièrement, dû à sa – maintenant fameuse – crise de diva face à l’interrogation de son ami. Ami qui ne l’a toujours pas rappelé, bien qu’il lui ait demandé de le faire – va-t-il bien? Y a-t-il eu des complications? – cela fait plusieurs jours, maintenant, qu’il attend de ses nouvelles. Il lui a laissé deux messages, déjà, mais aucune réponse ne lui est parvenue.

Chaque fois que son téléphone a sonné, il a cru à un appel de Jeremiah, mais ce n’était que sa mère : il rejette les appels, mais elle ne cesse de lui laisser des messages. Bien sûr qu’elle a su qu’il a contacter Frank Gelder, du Maitland. Elle arrive toujours à obtenir les informations qui lui sont d’intérêt, même lorsqu’elle ignore qu’elles lui seront utiles.

Malgré tout cela, sa mysophobie se porte bien : aucune crise notable ou pensées envahissantes hors de l’ordinaire. Vraiment, la seule raison pour laquelle il porte un masque chirurgical en tissus, un grand tablier de plastique et des gants de caoutchouc, en ouvrant la porte à son invité surprise, c’est parce qu’il s’agit du jour du ménage mensuel. Bien sûr, il nettoie à tous les jours, mais une fois par mois – lorsqu’il se porte bien, plus lorsqu’il se porte mal – il effectue une purge ménagère méthodique de son appartement.

Il baisse son masque sous son menton d’un doigt, clignant des yeux derrière ses lunettes. « Jeremiah! Hey… » Il fronce les sourcils et jette un regard derrière lui, réfléchissant un instant avant de ramener son attention sur l’autre. « Une minute. »

Il referme la porte et revient sur ses pas, ouvrant le placard de l’entrée pour y prendre cintre et chaussons de plastique avant de revenir à son invité impromptu. Il ouvre la porte et tend les objets à l’autre. « Met ton manteau là-dessus, » commence-t-il en désignant le cintre, « et enfile ça, » conclut-il en posant les chaussons aux pieds de l’autre. Il attend qu’il ait obtempéré avant de lui reprendre le cintre des mains, efficace, l’invitant à entrer d’un mouvement de main. Dans le logement, l’odeur chimique est étouffante : eau de javel avec fumet de produits nettoyants.

« Je t’avais dit d’appeler, non? » Il lance cela d’un ton nonchalant, glissant le manteau de l’autre dans le placard du côté invité – loin de ses propres manteaux. Il referme le placard, se tourne vers l’autre et le dépasse rapidement pour aller tirer l’une de ses chaises de cuisine d’un pied, la plaçant dans la cuisine, face au salon d’un coup de talon. « Assieds-toi ici – fais attention, ne marche pas sur les tuiles là, elles sont encore humides. » Il contourne ladite zone en parlant, allant prendre un autre masque de tissus par son élastique pour le tendre à l’autre. « Enfile ça si l’odeur t’incommode. »

Il se dirige vers la fenêtre de la chambre et l’ouvre un peu plus grand. L’appartement est visiblement en gros dérangement : la table de la cuisine et les chaises sont poussés au fond de celle-ci, alors que le sofa est la table basse du salon sont maintenant dans la chambre. Dans le salon lui-même, un gros seau, des brosses et des chiffons sont placés stratégiquement. Goldie revient au salon, en regardant Jeremiah. « Comment ça va? » Il pointe son cou avant de replacer son masque sur son nez. Il bouge légèrement son tablier de côté pour ne pas s’y empêtré, dévoilant les genouillères qu’il porte aux genoux avant de se remettre au sol pour tremper sa brosse dans le seau de produit nettoyant.

Il n’a jamais eu d’invité le jour du ménage. Il a toujours évité que quelqu’un ne se pointe pendant son petit rituel. Il est un peu pris au dépourvu et préfère éviter d’en faire mention – s’il n’en parle pas, il n’aura pas à s’expliquer, n’est-ce pas?

Il se remet à frotter le sol, avec une vigueur calculée, suivant un motif visiblement pratiqué. « J’ai les informations de l’avocat que je t’ai mentionné, » lance-t-il sans lever la tête. « Je te les donnerai tout à l’heure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 109

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Mar 26 Juin - 11:46

Jeremiah s’attendait évidemment à ce que Goldie soit de l’autre côté de la porte qui s’ouvrait devant lui, mais ne put faire autrement que de reculer, surpris par l’accoutrement de ce dernier. On aurait dit… Il ne savait pas trop quoi, mais l’apparence de Goldie lui avait franchement donné une frousse pendant un instant. L’habitant de l’appartement ne devait pas s’attendre à sa visite, comme l’indiquait le petit moment de flottement entre l’ouverture de la porte et ses salutations. Ce après quoi il décida de fermer la porte à nouveau. Jeremiah resta interdit dans le couloir. C’était définitivement un mauvais moment pour visiter… Mais qu’interrompait-il au juste? Tout cela était définitivement louche. Il se demandait s’il ne devait pas tout simplement revenir un autre jour lorsque la porte fut de nouveau ouverte. Une forte odeur de produit chimique vint alors l’atteindre à travers l’embrasure alors que Goldie lui tendait un cintre et… Des pantoufles ? Le jeune homme n’eut pas le temps de s’éberluer plus longtemps, Goldie était plutôt insistant. Il obtempéra alors dans un silence incertain, plaçant sa veste noire sur le cintre et ses pieds dans les chaussons de plastique.

Une fois qu’il eut la permission d’entrer, il eut de nouveau l’envie de rebrousser chemin et de retourner chez lui, l’odeur de produits chimiques étant si forte qu’il dut plisser les yeux et le nez. Le ton de Goldie n’était pas celui d’un reproche, mais il avait raison, il aurait été plus sage d’appeler vu… Peu importe ce qui se passait dans son appartement dans le moment. Tous les meubles avaient été déplacés, comme pour libérer l’espace. Il n’avait pas besoin d’y penser longtemps pour comprendre que Goldie nettoyait l’endroit de fond en comble, mais pour quelle raison ? Distraitement, il répondit: « J’ai dû… Euh, changer de téléphone. J’avais plus ton numéro », beaucoup plus occupé à balayer les lieux des yeux pour constater l’état de la situation. Le grand blond l’invita alors à s’asseoir sur une chaise désignée, il ne lui demandait pas de revenir une autre fois et ne semblait pas indiquer que le moment était mal choisi, ce qui ajouta à la confusion de Jeremiah qui, anormalement docile, alla s’installer sur la chaise en suivant bien les instructions qu’on lui donnait, prenant au passage le masque avant d’avoir la tête qui tourne à force de respirer les vapeurs intenses qui provenaient des nombreuses surfaces de l’endroit. Il l’enfila prestement. Ce n’était pas comme respirer l’air frais, mais c’était une amélioration certaine.

Avant qu’il puisse interroger son hôte, celui-ci prit les devants, lui demandant comment il allait. La douleur était présente, mais ce n’était pas quelque chose d’étranger pour lui. Avec les années et les nombreuses blessures dont il avait dû endurer la guérison, il avait passé l’étape de s’en plaindre et préférait ne pas trop se concentrer là-dessus. Il fit une pause avant de répondre, fasciné par Goldie qui, le plus naturellement du monde retournait au plancher pour le récurer. « … Ça va », rétorqua-t-il simplement, constatant encore l’anguille sous roche. Moore enchaîna tout de suite sur les histoires d’avocats et Jeremiah n’en put plus de ne pas savoir. Il l’interrompit presque pour lui demander ce qui lui trottait dans la tête depuis qu’il était entré, abaissant son masque contraignant à l’aide de son index: « Non, mais attends. Qu’est-ce qui se passe ici ? T’as tué quelqu’un ? » Il se rendit compte qu’il pouvait y avoir beaucoup d’autres raisons de vouloir nettoyer un appartement de fond en comble, mais c’était à ça qu’il avait pensé en premier… Voilà qui en disait long sur lui. Mais il ne pouvait continuer à faire comme si de rien était et échanger sur son cas. Il serait sans cesse déconcentré par Goldie qui jouait les cendrillon, littéralement à genoux en train de frotter les planchers. Et pourquoi Goldie ne lui avait pas expliqué ce qui se passait de prime abord et faisait comme si de rien était. C’était trop louche et il s’y connaissait en louche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Samuel Moore «
avatar

humain ignorant
Messages : 43

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Lun 2 Juil - 20:36

Plus qu’être surpris de la docilité inhabituelle de Jeremiah face à ses demandes, Goldie est soulagé qu’il le suive sans protester dans le logement. Peut-être que la méthode de l’évitement va fonctionner, après tout. Et puis, Jeremiah n’est pas des plus curieux.  

Ce dernier l’a d’ailleurs informé qu’il a dû changer de téléphone et qu’il a perdu son numéro, ce qui explique qu’il ne l’ait pas appelé. Goldie hausse un sourcil tout de même : pourquoi se débarrasser de son téléphone? Ce serait une trop belle coïncidence que son contrat arrive a terme au même moment qu’il est sous enquête policière. Est-ce qu’il avait quelque chose à cacher? Les questions le tenaille un peu, lui brûlant le bord des lèvres, mais il se retient : non seulement ça ne le regarde pas – après tout, lui-même fait des choses peu recommandables et illégales – mais s’il se met à poser des questions, il risque de se faire rendre la faveur. Il se contente simplement d’un hochement de tête et d’un son pensif.

En frottant le sol avec sa brosse, mentionnant l’avocat, Goldie se fait la réflexion qu’une fois son ménage terminé il pourrait jeter un coup d’œil aux blessures de Jeremiah : après quelques jours, il serait intéressant de voir l’état de la guérison. Et, avouons-le, il est curieux de voir lesdites blessures elle-même. Il a entendu de Philips qu’il n’avait pas été brûlé, alors que pouvais bien cacher les pansements de Jeremiah?

Il n’a pas le temps de faire part de cette offre à Jeremiah, toutefois, que celui-ci l’interrompt presque.
« Non, mais attends. Qu’est-ce qui se passe ici ? T’as tué quelqu’un ? »

« Ah. »

Bon. L’évitement ne fonctionne pas. C’est noté. Goldie arrête ses mouvements au milieu de son pattern pour tourner la tête vers son invité. Jeremiah a retiré son masque et semble tout à fait confus. Goldie ne peut pas l’en blâmer. Le médecin le regarde, puis désigne la porte vers la salle de bain d’un mouvement de tête.

« Dans la baignoire, » lance-t-il sombrement. Il laisse quelques secondes s’écouler avant que ses pattes d’oie ne trahisse sont sourire caché par son masque. « Je plaisante. » Il se redresse, laissant la brosse à l’endroit où il est rendu, puis soupire en baissant également son masque d’un doigt ganté. Il sourit.

« C’est simplement le jour du ménage. » Il hausse les épaules en disant cela, comme pour rendre la situation plus légère, comme si toutes personnes normales font un nettoyage en règle de leur logement au point de tout dérangé comme si l’on voulait revernir les planchers. Il jette un coup d’œil à son seau, contenant des produits nettoyant si fort qu’ils en décolorent tranquillement la teinture de ses gants de caoutchoucs – il les jette toujours à la fin, alors ce n’est pas vraiment un problème. « J’ai presque terminé. Quelques lattes de plus et j’aurai nettoyer de fond en comble. »

Il remet son masque et désigne le seau d’un mouvement de la main, avant de reprendre la brosse. « Ça sent fort, je sais, mais on pourra sortir pour discuter ensuite. Il y a un resto pas mal, à quelques rues d’ici : je t’invite! » Petit clin d’œil à l’appui. Il essais encore de détourner l’attention de la situation, essais d’éviter d’en parler plus qu’il ne faut. Il… n’a pas envie d’expliquer tout ça à Jeremiah. Il n’a pas envie qu’il le regarde comme s’il avait perdu la tête.

Il n’a pas envie de perdre la face devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 109

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Mar 3 Juil - 16:20

Son regard incrédule passa rapidement de la porte de la salle de bain à Goldie. Il y avait un cadavre dans la baignoire ? Jeremiah lâcha son masque qui claqua sur son nez, ne sachant quoi répondre, moment où Goldie en profita pour lui avouer qu’il se foutait de sa gueule. Le jeune homme cligna des yeux, encore abasourdi et un peu frustré de s’être laissé prendre par la blague. Il croisa les bras en exprimant assez clairement son irritation d’un rire sarcastique: « Ha. Ha. Ha. » C’était totalement de sa faute, mais il n’aimait pas se faire avoir. Mais voilà que sa seule explication logique à ce branle-bas de combat partait en vapeur de javellisant. S’il n’y avait aucun cadavre, pourquoi tout récurer ainsi, qu’y avait-il d’autre à cacher ?

La réponse que Goldie lui offrit alors ne vint pas du tout répondre à ses questionnements, loin de là. Jour de ménage ? Était-ce un nom de code pour quelque chose ? Pourquoi un jour de ménage ? Il n’avait jamais vu cet appartement s’approcher d’être sale ? Il posa ses yeux sur le médecin légiste qui agissait toujours comme si de rien était. Était-ce lui qui était un souillon ? Est-ce que les gens normaux nettoyaient ainsi tous les mois et il n’en avait aucune idée ? Pourquoi Goldie faisait comme s’il n’était pas là les bras croisés à se poser des millions de questions ? Il fronça les sourcils, de nouveau frustré par la situation. Ce n’était pas l’odeur qui le dérangeait tant que ça, mais l’attitude du blond. Ils avaient leurs secrets, ce n’était pas le problème. Il appréciait que Goldie ne lui ait pas demandé de questions quant à ce qui l’avait amené à devenir le suspect numéro d’un incendie criminel. Ce qu’il n’appréciait pas, c’était qu’on le prenne pour un idiot. Faire comme si de rien était, lui proposer de lui payer de la nourriture. Il n’était pas le plus à l’aise dans une conversation, mais il n’était pas un gamin qu’on pouvait distraire avec la promesse d’une glace non plus. Il garde les sourcils froncés et les bras croisés pour protester contre le clin d’oeil qui lui était adressé. Il ne pouvait pas utiliser son charme pour se sortir de toutes les situations. C’était la première fois qu’il se sentait aussi irrité par son attitude qui avait pourtant toujours été très efficace sur lui. Sans savoir dans quoi il allait soudainement mettre les pieds, il balança: « Tu te fous de moi et je le sais, je suis pas con. » L’idée qu’il lui ait proposé de lui payer quelque chose pour se défiler lui faisait sérieusement monter la moutarde au nez. Quoi il pensait qu’il était trop paumé pour se payer à manger et qu’il ferait n’importe quoi pour ça ? Il se garda d’ajouter une injure. Goldie l’avait sauvé du pétrin en se mettant considérablement en danger… Il n’avait pas oublié non plus.

Si Goldie n’avait tué personne, pourquoi les cachoteries ? Jeremiah regarda les alentours flambant de propreté. Oui, il avait remarqué qu’il se lavait les mains tout le temps, ou les petites lingettes qu’il avait toujours sur lui. Il n’avait jamais vu ne serait-ce qu’une poussière dans son appartement et n’avait jamais senti rien d’autre que des produits nettoyants se dégager du médecin légiste. Quelque chose débloca dans son cerveau. Il décroisa les bras et baissa la tête, se sentant tout de suite con de s’être fâché ainsi. Plus calmement, il tenta en regardant ses pieds qui ne touchaient pas le son dans leur petits chaussons bleus: « Donc c’est ça ton truc. » Ce n’était pas très clair, il ne voulait pas clamer des faits qu’il n’avait pas et n’était pas sûr de comprendre tout ce que ça signifiait. Mais, il était maintenant clair pour lui que Goldie n’avait pas le choix de récurer son appartement de fond en comble, ou de se laver les mains jusqu’au sang. Le médecin légiste avait eu raison de le croire stupide, car il fallait être effectivement stupide pour ne pas avoir remarqué depuis tout ce temps. Peut-être que Goldie refuserait d’en parler. Si c’était le cas, il jouerait probablement le jeu, il sentait que ce n’était plus de ses affaires. Il aurait réagi probablement encore plus mal si le médecin venait sans avertir essayer de creuser sur des sujets semblables, sur sa consommation, son addiction et tout le reste. Il continua de regarder ses pieds, gêné par son attitude de merde habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Samuel Moore «
avatar

humain ignorant
Messages : 43

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Sam 7 Juil - 10:43

Honnêtement, Goldie aurait cru que sa blague serait mieux passé. Qu’elle aurait détendu les choses, assoupli l’atmosphère, les ramenant sur le pattern usuel de leurs rencontres. Mais c’était de sous-estimé la grogne de Jeremiah. À son rire sarcastique, il était facile de voir que celui aux cheveux noirs était réellement curieux de la situation et qu’il ne laisserait pas les choses passés si facilement. Après tout, tout son physique exprimait bien son humeur maussade : ses sourcils froncés, ses bras croisés. Ça rendait Goldie bien nerveux, tout ça, mais il récure, récure, récure, son esprit bourdonnant au rythme de ses mouvements, alors que son cœur bat sourdement au fond de sa poitrine.

La voix agacée de Jeremiah ne tarde pas à se faire entendre, toutefois. « Tu te fous de moi et je le sais, je suis pas con, » qu’il lui lance, acerbe. « Ah, come on… » ne peut s’empêcher de marmonner Goldie, une remarque d’un ton bien plus sec que ce à quoi les gens sont habitués de sa part. Il sent l’irritation le gagner aussi, trempant rapidement sa brosse dans le seau avant de se mettre à frotter plus vite les lattes du plancher. C’est si difficile à ignorer? C’est si important à savoir, pourquoi il lave? Et pourquoi c’est de ses affaires? Il a la mâchoire serrée, le souffle profond et lent. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas été si près de la colère.

« Donc c’est ça ton truc, » lui vient alors la voix de Jeremiah. De quoi? Quel truc? Qu’est-ce qu’il raconte, maintenant…

Il ralentit ses mouvements, puis s’arrête complètement. Brosse immobile. Ah. Comme un désamorceur qui trouve le bon fil, Jeremiah a su trouver les mots pour stopper l’irritation montante de Goldie. Il est soudainement très fatigué. Avait-il cru qu’il pourrait le cacher indéfiniment? Honnêtement, il évitait d’y penser. Sa psychologue l’avait un peu taraudé à ce sujet. « Lui en as-tu parlé? » qu’elle demandait. Non. « Penses-tu le faire? » Non. « Pourquoi? » Pas de raisons. « Il y a toujours une raison, Samuel. » Pas toujours, non.  

Mais si. Bien sûr qu’il y a une raison. Sa relation avec Jeremiah, c’est un numéro d’équilibrisme. Ils sont sur la corde raide, à se rapprocher tranquillement l’un de l’autre, perdant l’équilibre à la moindre bourde. Les deux ignorent avec un flegme incroyable tout le poids des secrets sur le dos de l’autre, comme si le fait de les mentionner pourrait les faire tomber pour de bon.

Pouf. Semblerait bien qu’il perdre l’équilibre.

« …c’est ça mon truc, » dit Goldie, tout bas, un soupire dans la voix. Il se remet à frotter lentement, en silence. Il se sent étourdi, continue de façon machinale pendant que son esprit semble errer, tourner en rond. Il est incapable de suivre une pensée cohérente et attrape la première qui passe au vol.

« Ça a bien foutu les plans de ma mère en l’air. » Il a un petit rire. « Elle qui voulait un fils parfait, un médecin qui sauve des vies, » continue-t-il, rapidement, d’un ton railleur qui tire sur l’ironie, « elle ne pensait pas devoir passer autant de temps à l’hôpital elle-même. » Quelle mauvaise chute au mystérieux secret du Dr. Moore. Tous ces beaux sourires et ces airs de mystère simplement pour découvrir qu’il est un mec fêlé qui crain la grippe commune comme la peste bubonique. Combien de fois sa mère a dû venir le chercher, en crise, au lycée? Combien de matins de weekend a-t-elle passé à venir le récupéré aux urgences? Certainement moins que son père, elle lui déléguait souvent la tâche. À vrai dire, il ignore pourquoi il a pensé à elle en premier.

« Elle voudrait bien que ça se soigne, » lance-t-il encore, se déplaçant pour continuer à frotter le plancher. « Mais des année de thérapies ne semblent pas fonctionner comme elle voudrait. » Il arrête de frotter et soupire. Ses épaules tombent et il tourne la tête vers la fenêtre, regardant le ciel bleu dehors. Il n’a pas envie de regarder Jeremiah. Sa bouche est sèche. Il déglutit avec difficulté, lève une main gantée de caoutchouc pour replacer ses lunettes sur l’arrête de son nez, puis s’éclaircit la gorge avant de ramener son attention au plancher.

« J’ai presque terminé, » dit-il doucement, fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 109

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Mar 10 Juil - 14:17

La réalisation soudaine de Jeremiah avait semblé décourager Goldie de fuir l’évidence plus longtemps. Celui qui était visiblement irrité de la tournure que prenait la conversation semblait maintenant juste découragé, alors qu’il confirmait les soupçons vagues du chasseur. Pas vraiment de détails sur ce qu’est en fait le « truc » dont il était question et Jeremiah n’oserait pas lui en demander, à voir sa réaction. Clairement, Goldie aurait préféré continuer sans qu’il s’en rende compte indéfiniment. Le plus jeune pensait qu’ils en resteraient là ou même que le médecin lui demanderait de quitter les lieux, mais celui-ci enchaîna en parlant de sa mère avec une amertume palpable, avouant par le fait-même que sa peur de la saleté l’avait envoyé jusqu’à l’hôpital. Jeremiah resta interdit, il ne savait pas que de telles peurs pouvaient aller jusque là. Il continuait de regarder les espèces de casques de bain sur ses chaussures, ne voulant pas faire face à Goldie, très gêné de l’avoir mis dans une telle position de vulnérabilité.

Goldie avoua alors que ce n’était pas le genre de trouble qu’on pouvait soigner. Ça, même Jeremiah était au courant. Ce n’était pas comme une grippe ces trucs. Il ne savait pas quoi dire. Il avait forcé Goldie à mettre ses tripes sur la table et maintenant il ne savait plus quoi faire avec et aurait préféré qu’il les remette à leur place. Il n’avait pas les bons mots pour la situation et n’avait pas envie de le froisser, contrairement à beaucoup d’autres gens à qui il devait parler. Était-ce comme une sorte d’échange ? Devait-il révéler un secret lui aussi ? Il n’en avait pas envie, et ne pouvait pas de toute manière. Goldie ne le croirait pas, et même s’il le croyait, il serait probablement plus en danger sachant cela.

Le blond s’éclaircit la gorge, ce qui ramena le regard de Jeremiah à lui sans qu’il s’en rende compte. Il vit qu’il s’était remis à récurer. Il se mordit l’intérieur de la joue, tentant de trouver quoi lui dire. Il se leva précipitamment lorsqu’une idée lui vint. « T’as besoin d’un coup de main ? », proposa-t-il d’un ton un peu trop énergique qui trahissait la non-spontanéité de l’offre et sa nervosité. « Je peux nettoyer aussi », ajouta-t-il pour l’assurer de ses capacités de ménage dont on devait douter en le regardant. Mais Goldie ne mentait pas, il avait presque fini, comme Jeremiah le remarqua en balayant l’appartement des yeux. La seule chose qu’il pouvait faire pour aider c’était de trouver une machine à remonter le temps et fermer sa propre bouche au moment opportun. Il se gratta le fond de la tête, hésitant. Il devait penser à quelque chose d’autre. Changer le sujet ? Il pourrait lui proposer de payer le resto, il lui devait bien ça avec les évènements du poste de police. Cela ne lui semblait pas une bonne stratégie, il allait probablement gêner Goldie davantage. Il regarda de nouveau le sol, triturant un peu avec ses mains alors qu’il tentait de placer les mots en ordre dans sa tête avant de les dire. Même après cela, ces mots semblèrent lui échapper alors qu’il lançait maladroitement: « Je m’en fous de ton truc… Non, pas que je m’en fous mais... » Il émit un grognement frustré en levant les yeux au ciel, incapable de communiquer son propos de manière intelligente. « Tout le monde a des trucs, c’est comme ça, donc… C’est ok ? » Il avait terminé sa phrase à l’interrogative, comme pour demander à Goldie s’il avait capté ce qu’il voulait dire à travers tout ça. Il soupira, les mains dans les poches de ses pantalons. Il aurait juste dû proposer de payer le repas, comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Samuel Moore «
avatar

humain ignorant
Messages : 43

MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   Jeu 12 Juil - 14:30

Cela ne faisait que quelques secondes que Goldie s’était remis à récurer en silence lorsque Jeremiah propose de l’aider à nettoyer. Il cligne des yeux, redresse la tête pour regarder l’autre. Honnêtement, il ne se serait pas attendu à cette réaction suite à son histoire. Il aurait cru plus probable un silence embarrassé, un changement de sujet ou même qu’il prenne congé pour fuir la situation malaisante.

Goldie ouvre la bouche, réfléchissant, regardant autour. C’est la première fois qu’on lui propose de l’aider à nettoyer. Généralement, lorsqu’il a été surpris dans ses séances de nettoyage, les gens avaient plus tendance à lui dire que c’était assez propre et de laisser tomber son ménage pour aller faire autre chose. Il n’a pas le temps d’arriver à une décision que Jeremiah reprend la parole.

« Je m’en fous de ton truc… Non, pas que je m’en fous mais... Tout le monde a des trucs, c’est comme ça, donc… C’est ok ? »

Goldie le regarde, silencieux. Tout le monde a des trucs. C’est probablement vrai. Mais il doute que les gens aient généralement un « truc » qui affecte tous les aspects de leur vie. Mais si Jeremiah lui dit qu’il s’en fou… qu’il ne perçoit pas cela comme totalement anormal… Goldie se mord l’intérieur de la lèvre, puis a un petit rire. Il hoche lentement le tête, jetant un regard vers son bureau sous son lit suspendu.

« Tu peux aller nourrir Peanut Butter, » lance-t-il alors, pointant le poisson rouge dans l’aquarium. Il ramène son regard sur Jeremiah, sourire aux lèvres. « Tu pourras m’aider à replacer les meubles une fois que j’en aurai terminé avec le plancher? »

Il revient à sa brosse, le cœur battant. Une partie de lui est soulagée et satisfaite : Jeremiah semble prendre plutôt bien cette nouvelle information à son propos. Toutefois, une nouvelle crainte vient de naître en lui, le rongeant dans le creux de son estomac : peut-être que Jeremiah ne se rend pas compte, encore, de l’ampleur de la chose et peut-être qu’un jour il changeras d’idée à son sujet. Certainement qu’un jour il va changer d’idée. Peut-être dans un mois. Peut-être demain.

Il retient un soupire. Il va être obligé d’en parler avec sa psy, maintenant, c’est sur. Mais…. Il devrait essayer d’en parler avec Jeremiah, d’abord… non?

Il termine enfin son plancher, et se redresse, prenant le seau et la brosse pour se rendre dans la salle de bain. Il vide le contenu du seau dans la toilette avant de le laver, avec la brosse, dans l’évier. Il les place ensuite dans la baignoire pour sécher, avant d’aller laver son évier lui-même. Gants, et masques se retrouvent à la poubelle, tablier dans la machine à laver et il se lave rapidement les mains avant de ressortir. Il pousse ses lunettes sur l’arrête de son nez et pointe la table et les chaises. « Tu peux prendre un côté? »

Une fois la table, les chaises, le divan est la table basse remises à leur place, Goldie se lave les mains de nouveau, jetant un regard à Jeremiah. « L’offre du restaurant tiens toujours, tu sais. » Il sourit. « On y va? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: your magic is working ⟳ ft. goldie   

Revenir en haut Aller en bas
 

your magic is working ⟳ ft. goldie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» Magic ball ^^
» It's magic banane is the
» Questions sur la Seith Magic (animal possession)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Covent Garden :: Domicile de Samuel Moore-