AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 As the darkness approaches the light _ ft. Goldie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Raven Fowler «
avatar

malkavian - sabbat
Messages : 9

MessageSujet: As the darkness approaches the light _ ft. Goldie   Lun 21 Mai - 21:28

Il se sentait prit au piège dans sa chemise blanche, celle qu’il avait dû acheter en catastrophe la veille de sa première journée de stage soit aujourd’hui. Elle était légèrement trop serrée au niveau des épaules et un peu trop ample au niveau du ventre. Ça lui arrivait toujours, il avait les épaules très larges et avait un torse très mince alors cette situation lui était familière. Il avait mis un simple débardeur marine, lui aussi acheter à la dernière minute. Raven n’avait pas l’habitude de s’habiller aussi propre, mais c’était un stage pour son doctorat en biologie médico-légale, il se devait d’être bien vêtu. Pas qu’il voulait absolument donner une bonne impression, il avait seulement vraiment besoin des crédits que lui donnait ses stages.

Il éteindu sa cigarette en l’écrasant du pied droit avant de rentrer dans la bâtisse .Il avait envie de rire, il se trouvait dans le poste de police. Non pour être arrêter pour meurtre consécutif, mais pour y travailler. Il cachait tant bien que mal son hilarité alors qu’il passait près d’une surface réflective sur le mur vers la salle ou on lui avait demandé d’attendre pour l’arrivée de son responsable de stage. Le malkave ne portait normalement pas d’importance à son apparence, mais pour une rare fois, il s’était coiffé en passant une brosse dans ses cheveux, l’image qu’il projetait n’était pas propre à lui-même. Comme si dans le miroir il s’agissait d’une personne totalement différente. Il s’assit sur une des chaises avant qu’un homme vienne le chercher, l’homme semblait le juger alors qu’il le regardait de la tête au pied. Raven se leva de son siège et présenta sa main à l’homme.

« Raven Fowler, enchanté de vous rencontrer …»

Ses mots sortirent comme un mécanisme et ne semblait pas naturel de la bouche de Raven qui n’avait jamais été connu pour sa politesse depuis sa transformation. Probablement parce qu’il s’en contre fichait. Son responsable se présenta avant de lui demander de le suivre. Ils descendirent d’un étage par les escaliers alors qu’il commençait à lui parler.

« Alors Raven, vos professeurs mon parler de vous et pour obtenir votre doctorat vous aller devoir apprendre à faire équipe avec autre que vous même, ils m’ont aussi parlé de vos petit problèmes de comportement et un service de psychologue est disponible dans le bâtiment pour les stagiaires comme vous »

Que cet homme lui parle sur ce ton lui fit serrer les poings. Il avait d’abord parlé de sa condition puisque cela avait comme but d’expliquer ses comportements lorsqu’ils ne concordent pas avec les situations. Elles n’avaient pas pour but de lui être mentionner en l’infantilisant comme tel. Ce moment l’enrageait mais il tentait de se calmer en pensant grandement à le pousser en bas des escaliers et de pouvoir sentir sa chair sous ses dents.

« C’est pour cette raison que vous allez être jumeler avec Dr. Moore. Il est un des médecins légiste les plus récents dans notre équipe et vous allez lui apporter votre aide et Moore nous donnera son rapport sur votre cas. »

Son responsable de stage cogna à la porte d’un local avant de l’ouvrir légèrement.

« Dr. Moore, le stagiaire est la. »

L’homme posa sa main sur l’épaule de Raven coincée dans le tissu de sa chemise avant de lui demander d’entrer. Il fantasmait de pouvoir le retourné brusquement et de l’égorgé sur le moment, mais il se ravisa.

Dr. Moore n’était pas celui qu’il c’était imaginer. Il était presque de sa grandeur et avait les cheveux d’un blond incroyablement doré et il abordait un sourire large au visage. Presque trop joyeux pour pratiquer des autopsies. Son responsable sortie de la pièce et le laissa avec cette personne qui ne connaissait pas.

« Raven Fowler, enchanté »

Il ne lui présentait pas sa main, il n’était pas gêné, mais seulement en terrain glissant puisqu’il n’avait jamais été doué avec les étiquettes de présentation et que généralement comme les gens avaient tendance à ne pas l’apprécier, une présentation conventionnelle et polie ne servait a rien.

« Sur quel cas travaillez-vous Dr. Moore ? »

Il ne voulait pas forcément commencer une conversation avec le médecin légiste, mais il était intéressé à connaitre tous les détails morbides de la circonstance du cas que Dr. Moore analysait. Savoir si la personne avait souffert ou s'il avait eu du sang partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Samuel Moore «
avatar

humain ignorant
Messages : 37

MessageSujet: Re: As the darkness approaches the light _ ft. Goldie   Dim 3 Juin - 17:18

Après des années aux études supérieurs, dont certaines passés en tant que tuteur, assistant d’enseignant ou preneur de note, on pourrait se dire que Goldie a la fibre altruiste de l’enseignement : le désir profond d’aider son prochain, la passion du partage du savoir, le frisson édifiant du travail d’équipe. Il n’en était rien.

Si Goldie s’est autant – et si souvent – impliqué de toutes sortes de façons dans des situations d’enseignement, c’était d’abords et avant tout pour la visibilité que cela lui donnait : les professeurs le reconnaissaient et l’appréciait tout autant que les étudiants. Personne dans son département ignorait son nom – ou, enfin, son surnom – et tous n’avaient aucun mal à lui parler. Cette visibilité lui donnait du pouvoir et le pouvoir lui apportait quelques avantages. C’est la même raison pour laquelle il se montre si social et serviable au travail, passant régulièrement se mêler à ses collègues à l’étage, bien que son bureau et ses locaux de travail se trouvent au sous-sol du poste de police. Il laisse souvent entendre aux enquêteurs que la rapidité ou la qualité de son travail n’ont été poussé à bout que pour eux cette journée-là, cultivant les dettes de reconnaissance pour un jour utiliser cet argument auprès d’eux, lorsque le temps viendra.

Vraiment, Goldie n’avait aucune autre raison d’accepter de superviser et d’évaluer un stagiaire, cette journée-là : pour que son collègue ait une dette envers lui. De plus, des mains en extra ne sont jamais de refus pour une autopsie.

Il était déjà en sarreau et gants blancs lorsqu’on frappa à la porte de sa salle d’autopsie. Chemise vert émeraude, pantalons noirs, chaussures de cuir d’un vert foncé et lunettes d’écaille sur le bout du nez, il se tourne vers les nouveaux venus avec son Golden Smile™. Il salut chaleureusement son collègue, lui lançant un « À plus tard » nonchalant alors que ce dernier les quitte, puis porte ses yeux bleus sur le jeune homme avec lui.

Il se présente, mais ne tend pas la main et Goldie en est reconnaissant; de toute façon il aurait eu une excuse de ne pas prendre sa main, avec ses gants. Le jeune homme est grand, pâle, ses yeux perçant un peu trop pâle pour être confortables à regarder directement…

« Sur quel cas travaillez-vous Dr. Moore ? » demande-t-il, immédiatement. Goldie a un sourire. Les biologistes juridiques n’ont pas tendance à être très sociables – seulement prendre le superviseur de Raven en exemple – et il semblerait que le garçon ne fait pas exception à la règle. Le médecin n’en a aucun problème, toutefois.

« Enfile un sarreau et prend toi des gants après t’être lavé les mains, je vais t’en parler entre-temps. » Il désigne les sarreaux au mur et la boîte de gant près du lavabo en parlant, puis revient à ses préparatifs en souriant. Le corps est sous un drap blanc, déjà sur la table – il est aller le chercher dans la morgue il y a quelques minutes – et il prépare ses outils de travail et son formulaire sur sa table amovible en parlant.

« Un homme est venu au poste pour déclarer une personne disparue – son conjoint – il y a une semaine environ. Il y a deux jours, ledit conjoint – Monsieur Frank Meyers – a été retrouver dans un réfrigérateur à demi-submergé dans un étang à quelques kilomètres de la résidence du couple. » Goldie jette des coups d’œil à Raven, pour s’assurer qu’il se lave les mains adéquatement et écoute ce qu’il lui raconte. Il tourne la tête vers l’horloge au mur pour prendre en note l’heure du début de l’observation sur son formulaire, continuant distraitement.

« La mort de monsieur Meyers est donc considéré suspecte et nous devons trouver tous les détails pour que nos chers collègues-» il termine d’écrire, se tourne vers Raven avec un sourire, « - puisse trouver le coupable du crime. »

Il attrape les bords du draps, regardant toujours le stagiaire. « Prêt? » Il sourit. « Mon nom est Samuel Moore, au fait. Mais tu peux m’appeler Goldie. »

Il lève le drap pour découvrir le corps de la victime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

As the darkness approaches the light _ ft. Goldie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» | When Darkness Falls
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: City of London-