AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 easy tiger ⟳ ft. hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Jeu 28 Déc - 13:28

Si le plus jeune avait ignoré la question de l’autre, ce n’était pas tant par irritation que par fatigue : de répondre si ça allait ou non lui semblait un effort bien trop grand. Il attend patiemment que l’autre lui tende les mains, bien conscient de la douleur que cela lui procure. Il ne l’aurait pas demandé de les lui donner s’il aurait pensé être capable de se pencher sur lui pour les toucher sans avoir le vertige. Et même là, Hunter pâli significativement lorsqu’il sent la chair brûlée contre ses paumes : quel sensation désagréable…

Il refuse de fermer les yeux, cette fois, surtout comme la source de l’odeur de chair brulée est si proche de ses narines, maintenant. Il entrouvre les lèvres, fixe son attention sur les mains et laisse son pouvoir lui revenir. Il s’est calmé un peu – ou est-ce plutôt l’effet anesthésiant de la fatigue? – et son pouvoir lui vient plus aisément. Les cloches d’eau se résorbent lentement – plus il fatigue et plus ça prend du temps – alors que la chair semble fourmiller en recouvrant les os pour se rejoindre. La peau se renouvelle et rampe par-dessus les tissus, redonnant à ces masses sombres leur apparence d’origine – toutes cicatrices passées disparues, toutefois.

Tous son corps est parcouru de frisson, à présent. S’il n’avait pas la bouche ouverte pour respirer, il claquerait assurément des dents. Il lève les yeux sur le visage de Jeremiah. Ses plaies se sont toutes refermées, maintenant, mais il est encore très pâle dû à la perte de sang. Hunter tremble très fort, mais il se dit qu’il peut l’aider encore un peu plus – après tout, il était salement amoché. Il serre les mains de l’autre dans les siennes, comme s’il avait peur de les échapper, se concentrant à encourager la régénération de cellules rouges… et il n’arrête que lorsqu’il vacille brièvement, des points blancs ayant obscurcis sa vision un instant.

Il ferme les yeux avec force, interrompt son traitement sans toutefois lâcher les mains de l’autre et inspire d’un grand souffle tremblotant. Il expire, cligne des yeux un instant, puis regarde l’autre.

« …comment tu te sens? » Sa voix est faible, fatiguée : il doit être triste à voir. Du sang séché sur la moitié de son visage, dans son cou et sur sa manche droite, des cernes creuses sous les yeux, du bleu tintant légèrement ses lèvres et son corps frissonnant comme s’il venait de passer la nuit dans un congélateur.  

Ses mains, maintenant froides, tiennent toujours celles de l’autre. « Je peux… Je peux faire plus si… » Les mots lui échappent. C’est dur d’aligner des mots quand on a la dalle. Il se contente de regarder l’autre sans finir sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Mar 2 Jan - 13:38

Il ne put s’empêcher de regarder alors que, sous l’effet du pouvoir miraculeux d’Hunter, ses mains semblaient remonter le temps, reprenant graduellement leur apparence normale, une douce chaleur remplaçant l’implacable douleur qui s’en dégageait. C’était franchement dégoûtant, mais fascinant. Ses yeux devaient être gros comme deux pamplemousses, alors qu’il ne remarquait pas encore l’état de l’autre chasseur qui se détériorait au fur et à mesure que le sien s’améliorait, trop fasciné par ce qui venait d’être accompli. Ses mains étaient comme neuves, même meilleures qu’avant, alors que les cicatrices qu’on pouvait y voir avant avaient aussi été effacées. Mais Hunter ne lâcha pas ses mains tout de suite, ce qui le rendit perplexe. Il sentit alors la chaleur concentrée dans ses mains se répandre lentement dans le reste de ses membres, comme l’effet d’une douche après des heures passées dehors au froid. Ses étourdissement se résorbèrent, Jeremiah se sentit assez fort pour se relever maintenant. Les pouvoirs de ce type dépassaient l’entendement, c’était complètement fou. Le jeune homme porta de nouveau son attention au coréen alors que celui-ci ne lâchait toujours pas ses mains. Il ouvrit la bouche pour lui lancer un drôle de mélange de surprise, de confusion et de reconnaissance, mais s’arrêta en voyant la tête que l’autre avait. Il l’inspecta des pieds à la tête. Il avait carrément l’air d’un mort vivant, et c’était pas juste le sang dans son visage. Était-il blessé ? Il n’avait pas l’impression, mais sinon, pourquoi avait-il l’air aussi abîmé ? Étrangement, ce fut Hunter qui lui demanda comment il allait, alors que la question aurait dû lui être adressée. Jeremiah répondit avec une certaine hésitation devant l’état de son sauveur: « Bien? C’est complètement dingue... » Clairement, Hunter avait de la difficulté à parler. Était-ce son pouvoir qui le rendait comme ça ? L’énergie qui lui avait été transmise avait bien du être prise quelque part après tout. Lentement, il retira ses mains de la prise, désormais glacée de l’autre, les utilisant sans problème pour se redresser.

Ce type qui n’avait l’air de rien, qui ne le connaissait ni d’Ève ni d’Adam, venait de sauver sa pathétique excuse de vie. Il pouvait bien le remercier, mais il était un peu nul là-dedans. Et qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire de sa reconnaissance alors qu’il avait l’air d’avoir passé la nuit dehors… Cette pensée rappela à Jeremiah l’idée qu’il avait eu précédemment. Procédant à se lever de l’asphalte poisseuse de la ruelle, il lui grogna une évidence: « T’as une tête de merde là ». Il ne disait pas ça pour emmerder le gars qui venait de lui sauver la vie, c’était en rapport avec son idée. Clairement, ce type avait l’air de se tenir dehors à des heures indues. Quelqu’un de normal aurait passé sa soirée bien au chaud plutôt que d’échanger des vannes avec des clodos. À moins que Hunter n’ait pas d’endroit chaud où aller et se débarbouiller le visage. « Une douche chaude, ça serait pas mal hein? », proposa-t-il alors un peu sortant de nulle part pour son interlocuteur. Il avait aussi une machine à laver dans la cuisine de son petit appartement, c’était nécessaire vu ce qui arrivait assez souvent à ses vêtements, comme ce soir, brûlés et déchirés en plusieurs endroits. La situation de Hunter lui était tout de même familière, bien que techniquement jamais vraiment sans abri, il avait passé plus d’une nuit dehors et c’était la merde.

Maintenant, c’était de se rendre chez lui en ayant l’air des deux personnes les plus louches de l’histoire de Londres, deux figures sombres pleines de sang aux vêtements partiellement brûlés. Il demanda alors finalement à l’autre chasseur, après avoir regardé la ruelle de bord en bord: « Tu peux marcher? » Sinon, il était assez en forme pour le porter sur son dos, Hunter devait peser autant qu’un tas de guenille à vue de nez. Ils seraient probablement plus rapides ainsi, bien que son appartement ne soit pas si loin que ça, enfin, pour lui qui était miraculeusement super en forme maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Mer 10 Jan - 21:47

L’émerveillement de Jeremiah fasse à son pouvoir ne le surpris guère. Ça lui rappelait les étoiles qu’il avait dans les yeux la première fois qu’il s’est couper en cuisinant et que la plaie s’est refermée comme par magie : à ce moment, il avait cru à un miracle. Mais il n’y a rien de miraculeux dans le fait d’être un chasseur, bien au contraire…

L’autre retire ses mains des siennes et les doigts d’Hunter se referment sur le vide. Le bout de ses doigts sont rouges, affectés par le froid et il les plis et déplie lentement pour aider la circulation. L’autre se lève et le plus jeune lui jette un coup d’œil. Il semble en forme, maintenant : dire qu’il était à deux doigts de la mort, il y a quelques minutes…

« T’as une tête de merde là » laisse-t-il tomber, le regardant de haut et Hunter cligne des yeux, surpris, avant de rire stupidement, un sourire étirant ses lèvres pâles. Il porte les mains à son visage, répliquant faiblement : « Tu n’avais pas l’air mieux… » Il souffle sur ses doigts pour les réchauffer et grimace en se frottant les mains.

Il ne sait pas trop ce qu’il comptait faire à partir de là. Il n’avait pas vraiment réfléchi : il avait simplement réagi. C’était le côté très stupide de sa personne : il est incapable de se défendre lui-même, mais plus rien ne compte lorsqu’il doit aider quelqu’un d’autre. Bon nombre d’itinérants, de prostitués et de junkies l’apprécie à cause de son caractère de tête brulée : d’un côté, ça lui assure des présences amicales un peu partout.

Mais Jay ne semblait pas le genre de personne à se montrer amical, et c’est bien pour ça que ça le surprend autant de l’entendre lui proposer une douche. Hunter le fixe, comme s’il cherchait à s’assurer du sérieux de cette proposition, puis hoche la tête avec un peu trop de vigueur. « Ouais… ouais ce serait bien. » Il inspire profondément, frottant ses mains une dernière fois, puis regarde autour en cherchant son coup-de-poing américain des yeux. Il l’aperçoit à sa gauche et s’étire lentement pour l’attraper, s’y reprenant à quelques reprises avec ses doigts engourdis avant de s’en saisir et de l’empocher. Il cherche alors son couteau du regard et en aperçoit le manche à semi-enseveli sous la masse visqueuse qu’est maintenant la tête du vampire. Il déglutit avec difficulté.

« Tu peux marcher? » Hunter le regarde, lâchant un « Quoi? » avant d’hocher la tête alors qu’il comprenait soudainement la question. « Oh, oui, pas de problèmes… » Il était simplement épuisé. Il n’a pas assez manger aujourd’hui pour faire ce genre d’intervention sans en souffrir. Il met les mains au sol pour se relever, lentement – un genou au sol, un pied à plat, une inspiration, puis il se lève.

Il frotte ses mains en fixant son arme, puis le corps du vampire. Un frisson frétille dans son ventre, une appréhension. Il est soudainement saisi par ce sentiment qu’il avait enfant fasse à un cercueil ouvert : l’impression que le cadavre est immobile pour mieux vous surprendre lorsque vous vous serez stupidement rapproché…

Il serre la mâchoire, fait quelques brefs pas décidés, puis se penche pour reprendre son arme. Il en essuie longuement la lame sur les vêtements de la créature, comme pour se prouver qu’il ne bougera plus jamais, puis ferme la lame avant de fourrer ses mains dans ses poches. Il se redresse complètement, ferme les yeux un instant pour laisser le monde se replacer, puis regarde Jeremiah. Il s’éclaircit la gorge, fronce les sourcils.

« Tu… habites loin? » Il essai de rendre sa voix plus claire, mais ça ne fonctionne pas vraiment. « On peut prendre les ruelles un moment, mais elles ne vont pas très loin… » Il ne sait pas de quoi il a l’air, mais il se doute qu’il ne doit pas être plus propre que son compagnon d’infortune. Mieux vaux éviter les foules…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Jeu 11 Jan - 10:45

L’enthousiasme dont faisait preuve Hunter devant l’offre d’une douche chaude ne surprit pas vraiment Jeremiah, pas seulement parce que l’autre était couvert de sang poisseux et à moitié-séché. Les douches chaudes ne devaient pas arriver tous les jours pour l’autre chasseur, c’était assez clair. Il n’était pas un emmerdeur au point de laisser le type qui avait sauvé sa vie à geler dans une ruelle dégueulasse. D’ailleurs, ils ne devaient pas trop tarder, avant que quelqu’un vienne fouiner dans les environs, d’où sa question à propos de la mobilité du coréen mystérieusement affaibli. Hunter assurait qu’il n’y aurait pas de problème, ce qui fit sourciller Jeremiah qui le regardait se relever avec difficulté. Ce n’était pas très convainquant. Il lui avait demandé s’il pouvait marcher, pas s’il pouvait ramper à la vitesse d’un escargot. Il leva les yeux au ciel, mais décida de lui donner le bénéfice du doute. Peut-être qu’après quelques minutes il serait capable de suivre, savait-on jamais. Alors que Hunter ramassait ses affaires avec une certaine lenteur, le plus vieux jetait des regards un peu partout dans les alentours de la ruelle, question de voir si quelqu’un approchait. Voyant que ça prendrait encore un moment, il croisa les bras, sentant l’impatience le gagner.

Lorsque Hunter se redressa, il s'apprêta  se mettre en route, mais n’eut pas le temps de faire un mouvement avant de remarquer que Hunter ne bougeait pas vraiment.On lui demanda alors s’il habitait loin. Ce n’était pas exactement proche… Normalement, il aurait répondu oui, parce que, pour lui, en temps normal, ça se faisait facilement. Mais à voir l’état de Hunter, il n’était plus très sûr. En effet, les ruelles ne pourraient les cacher éternellement… « C’est pas trop loin », répondit-il finalement après une courte réflexion, plus pour l’encourager à s’y mettre que pour dire la vérité. Ce n’était même pas dans le même quartier. Il décroisa ses bras, annonçant: « On y va ».  Alors qu’il prononçait ses mots, un bruit métallique se fit entendre, la lourde porte de l’arrière du McDonald s’ouvrant sur un employé, des sacs de poubelle plein les bras. L’Écossais siffla un juron entre ses dents avant de lancer à l’autre chasseur, d’un ton qui n’invitait pas au débat: « Okay, monte sur mon dos maintenant! » Ils n’avaient pas le temps pour des accès d’orgueil, comme l’expression horrifiée de l’employé leur indiquait qu’ils avaient été découverts. Jeremiah se pencha, dos à Hunter. Ne sentant personne sauter sur son dos alors que l’employé du McDonald laissait sortir son plus beau cri de terreur à la vision du cadavre du vampire qui n’avait malheureusement pas disparu, il tourna la tête vers l’arrière, foudroyant des yeux le coréen récalcitrant. « Monte sur mon putain de dos, merde ! », répéta-t-il encore plus brusquement. Lorsqu’il sentit un poids, vraiment moins important qu’il ne l’aurait cru au premier abord, derrière lui, il se leva brusquement, détalant au plus vite à travers les ruelles, laissant le pauvre employé qui était rentré appeler les autorités, sans aucun doute. Jeremiah savait qu’il était assez fort pour courir avec Hunter sur son dos, mais il n’avait jamais imaginé qu’il soit si léger. Ce type avait besoin de manger un sandwich, pensait-il alors qu’il se penchait pour éviter que le coréen glisse lors de leur course effrénée à travers les ruelles sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Sam 13 Jan - 21:48

Si le plus jeune comprenait l’impatience de l’autre, il ne pouvait faire plus vite dans son état. Chacun de ses pouvoirs nécessitent de l’énergie : sa psychométrie et ses visions ne laisses d’impression de fatigue que lorsqu’il maintient sa concentration plus de 5 minutes, mais son pouvoir de guérison est une autre paire de manches. Si ça lui donne plutôt un mal de tête, normalement, ça l’affecte encore plus quand il n’a pas beaucoup d’énergie pour commencer. À peine manger, à peine bu, beaucoup de stress, une altercation… pas surprenant que le froid l’atteint autant, en ce moment.

Il a un soupire de soulagement audible lorsque l’autre lui assure qu’il ne vie pas trop loin. Il ne pense pas pouvoir supporter une longue marche : il a déjà envie de se blottir derrière le container pour piquer un somme rapide. Il hoche la tête lorsque l’autre lui lance « On y va » et se rapproche de lui, prêt à lui entamer le pas, mais un grincement métallique le fait s’arrêter. Pendant une seconde, la pensée improbable que le vampire sans tête soit en train de bouger le glace sur place, mais il tourne rapidement la tête, prêt à se défendre. Il ne s’attendait pas du tout à voir le visage horrifier d’un pauvre employé de fast food.

Hunter jure et se tourne aussitôt de dos à lui, revenant face à Jeremiah. Merde, merde, merde! A-t-il vu son visage? Oh mon dieu, il est dans la merde si ce témoin est capable de-

« Okay, monte sur mon dos maintenant! »

« Qu-que-quoi? » balbutie rapidement le coréen alors que l’autre se tourne, se positionnant pour lui permettre de monter. Le hurlement lui fait tourner la tête de nouveau, son cœur lui sautant dans la gorge. Que faire?! C’est la merde-

« Monte sur mon putain de dos, merde ! » le relance Jeremiah. Hunter sursaute, ramène son regard sur l’autre, puis lui obéit par désarroi : de suivre les instructions d’un autre est plus rapide que de réfléchir par lui-même (surtout dans son état actuel).

Il agrippe les épaules de l’autre et grimpe sur son dos, maladroitement. C’est certainement la chose la moins naturelle qu’il ait fait depuis longtemps. Il tente d’abord, inconsciemment, de se placer le plus loin possible de l’autre tout en restant sur son dos, mais il se rend bien vite compte que c’est idiot : il crée de la résistance et ça ne fait que les ralentir et l’épuiser plus vite. Il s’aplatit donc contre son dos, doigts serrés sur son manteau et appuie sa joue contre son omoplate pour éviter d’avoir l’air froid dans le visage. Les mouvements saccadés et les tournants brusques lui donne le vertige et il ferme les yeux. Étonnement, loin de ces odeurs dégueulasse, il se sent beaucoup mieux les paupières closes.

Cela fait combien de temps qu’on ne l’a pas transporté ainsi? Il n’a aucune souvenir récent de la chose, mais ça a bien dû arriver à un certain moment… Quand il était enfant… avec son grand-père… peut-être.

Il ne sait combien de temps s’est passé, depuis la ruelle : il est devenu somnolent, les mouvements de Jeremiah comme une berceuse. Celle-ci se termine assez abruptement, toutefois, comme celui en noir lance quelque chose qu’Hunter n’a pas le temps d’entendre vraiment avant de le laisser tomber.

« WOAH- Jesus, man… » Hunter titube de quelques pas vers l’arrière en retrouvant son équilibre. Il bat des paupières, désorienté, cherchant à reconnaître l’endroit où ils sont. Il fourre les mains dans ses poches en regardant l’autre et s’éclaircit la gorge en essayant d’avoir l’air le plus naturel possible. « Thanks for the ride, » laisse-t-il tomber du bout des lèvres, regardant vaguement ailleurs dans son embarras. Au moins, d’avoir fermé les yeux quelques instants semble lui avoir redonner un semblant d’énergie – même si cela s’annonce de courte durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Jeu 18 Jan - 11:26

Lorsque Hunter avait fini par obtempérer, Jeremiah ne s’était pas fait prier pour détaler à toute jambe, donnant un grand coup vers l’avant du haut de son corps afin que son passager inattendu se tienne adéquatement. Ce n’était pas le temps de faire des chichis. Certes, ils devaient avoir l’air complètement ridicules, deux adultes en train de courir dans la nuit, un accroché au dos de l’autre. L’image rigolote devait prendre une tournure inquiétante si on s’apercevait qu’ils étaient tous deux couverts de sang. Mais le plus vieux des deux n’entendait pas à ce qu’on puisse les voir assez longtemps pour remarquer leur apparence débraillée. Il courrait à pleine vitesse dans les ruelles sombres, peu dérangé par le poids de Hunter derrière lui. Cela devait bien servir à quelque chose de passer le plus clair de ses temps libres à s’entraîner, même si on ne pouvait pas vraiment s’attendre à une telle forme en le regardant. Il y avait aussi le fait qu’il se sentait complètement revigoré, comme après une bonne nuit de sommeil, depuis que le coréen avait utilisé son pouvoir sur lui, au détriment de sa propre énergie, clairement. Suite à un tel combat, il ne s’attendait pas vraiment à pouvoir fuir les lieux ainsi, mais il avait réagi sans penser et, heureusement, son corps avait obtempéré. Et dire que quelques minutes auparavant, il avait un trou béant dans le ventre. Le vampire avait probablement déchiré bon nombres d’organes vitaux, sans Hunter, il était parti pour une morte lente et douloureuse dans une ruelle derrière le McDonald. Un frisson le parcouru et il se mit à redoubler la cadence, question de ne pas se donner le temps d’y penser. C’était comme dans un état de transe, concentré sur où il mettait les pieds, qu’il sortit des ruelles, courant dans les rues vides vers chez lui.

Ce fut presque une surprise de voir se dresser, à quelques rues de là, le bâtiment où il habitait, l’enseigne de la buanderie au rez-de-chaussée encore fermée à cette heure. Il n’avait même pas eu conscience d’être arrivé à King’s Cross, depuis combien de temps courrait-il ? Ce dont il prit également conscience fut à quel point il était soudainement essoufflé, son coeur battant violemment dans sa poitrine. Hunter avec peut-être besoin de manger un sandwich, il ne pesait quand même pas rien. Lorsqu’il arriva devant la porte menant à son escalier, il arrêta brusquement, avertissant Hunter d’un « C’est ici », avant de le lâcher sans plus de cérémonie, se penchant simplement vers l’arrière. Il avala sa salive en cherchant ses clés dans ses poches. Sa gorge goûtait le sang. Il n’avait pas vraiment envie que Hunter remarque que la course avait fini par s'essouffler, alors il resta silencieux alors que ce dernier le remerciait. Il n’aurait pas su quoi répondre de toute façon. La clef tourna dans la porte et Jeremiah s’y engouffra, montant l’escalier qui menait à son appartement au deuxième, ignorant les lettres qui jonchaient le plancher de l’entrée. S’assurant que Hunter fermait la porte derrière lui avant d’ouvrir celle qui menait à son tout petit studio, il enleva ses chaussures en entrant. Son appartement ne payait pas de mine, mais au moins il était propre, Hunter n’y trouverait pas à redire, sans doute. La seule pièce contenant le lit, la table, le frigo, le four, la machine à la laver, la sécheuse n’était pas décorée, ses murs blancs et nus laissant paraître des traces de saletés passées que le lavage n’avait pas réussi à se débarrasser. Jeremiah attendit que Hunter soit monté avant de lui montrer la porte de la salle de bain d’un signe de la main, puis la cuisine: « Tu peux prendre ta douche là, j’vais laver tes trucs ». Il allait probablement aussi cuisiner un petit truc pendant ce temps, il avait la dalle et il s’imaginait que le jeune coréen devait être encore plus affamé que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Ven 2 Fév - 11:49

Alors que l’autre s’affaire à ouvrir la porte de son logement, Hunter lance des regards rapides autour d’eux, analysant tous les points de repères pour essayer de se situer en ville. Pendant un instant, il sent son cœur battre plus rapidement contre ses côtes alors qu’il n’arrive pas à reconnaître quoi que ce soit, mais sa carte mentale de la ville se met enfin en place et il se détend. Il sait où ils sont. Après tous les évènements de la soirée on pourrait croire qu’il serait plus simple de faire confiance à Jeremiah, mais la paranoïa d’Hunter est écrasante.

La porte s’ouvre et le coréen emboite le pas à Jeremiah, refermant la porte derrière lui avant de prendre quelques secondes pour habituer ses yeux à la noirceur de l’escalier. Il marche sur une enveloppe qui craque sous sa chaussure et va pour s’excuser avant de voir que le plancher est jonché de ces trucs. Il jette un coup d’œil à celui aux cheveux noirs, maintenant en haut des escaliers, puis se dit qu’il doit s’en ficher. Il monte les marches lentement à sa suite.

L’endroit est petit, une seule pièce où tout se retrouve… et Hunter se surprend à apprécier l’endroit. L’essentiel, sans murs superflus pour bloquer la vue et créer des angles morts. L’autre lui parla, attirant son attention vers la porte plus loin. C’est la salle de bain, alors. Il regarde Jeremiah, une légère inquiétude voulant naître au creux de son estomac, mais il se contrôle et hoche la tête. Pourquoi un type avec assez de tune pour avoir un appart voudrait lui piquer le contenu de ses poches? C’est idiot de s’en faire pour ça maintenant.

Hunter se penche pour délasser ses bottes et les retirer, les abandonnant devant la porte, puis se redresse. Il attrape son bonnet d’une main et le donne à l’autre avant de sortir ses trucs de ses poches :  coup-de-poing, couteau à cran d’arrêt, un porte-feuille de cuir brun, un tiquet de bus, un briquet, un autre porte-feuille – ah merde – des feuilles de papier pliés en 8 et un petit crayon. Il pose le tout sur le sol, près de ses bottes – il se sent un peu trop intimidé de poser ses merdes sur la table.

Une fois les poches vidées, il retire son manteau, puis sa veste de jean, puis son pull à manches longues, donnant toujours les éléments à l’autre. Il baisse les yeux sur son t-shirt et grogne : le col a absorbé du sang et ce dernier s’étiole en tout sens. Il retire également son t-shirt, sa petite chaine dorée et son crucifix se coinçant brièvement dans le col avant de retomber sur sa peau tachée de sang. Outre les endroits où le sang à filtrer au travers de ses vêtements et touché sa peau, quelques bleus et égratignures semblent apparaître dans son dos et sur ses coudes, mais rien de grave.

Hunter se dévêtit machinalement, sans en penser grand-chose. Il est habitué, maintenant, aux refuges et aux vestiaires de gym, où la nudité commune n’a rien d’étrange. Il se débarrasse de ses jeans et de ses bas, puis jette enfin un regard à l’autre. « …je vais me laver. » Il file vers la salle de bain sans demander son reste.

Il ne prend pas la peine d’explorer : il saute immédiatement dans la douche. Il veut se débarrasser de cette saleté le plus vite possible. Il profite du fait qu’il peut choisir la température – un luxe qu’il n’a pas dans les douches du gym – pour faire couler l’eau la plus chaude possible, la vapeur embuant rapidement l’endroit alors qu’il se frotte énergiquement le visage et le corps.  Un coup rapide du premier savon qu’il trouve puis le voilà sortie, ses cheveux alourdis par l’eau lui tombant sur le visage. Il attrape la première grande serviette qu’il trouve et s’éponge les cheveux et le corps avec avant de s’y blottir.

Il sort de la salle de bain comme un fantôme au drap trop court, ses longues jambes maigrichonnes pointant sous le bord de la serviette. Il renifle en s’approchant de la laveuse, venant s’assurer de l’état du lavage. « Ça prend combien de temps? »

Il regarde Jeremiah, attendant une réponse, puis hoche distraitement la tête en venant s’assoir à une chaise de la table. Il glisse la serviette pour couvrir ses hanches et ses cuisses, comme il ne fait pas trop froid dans le logement. Et puis, sa douche était si chaude que sa peau en est encore rougie, les cicatrices sur son avant-bras gauches très visibles dans leur blancheur.

Il croise les bras sur la table, regardant autour. …maintenant quoi? Après tout ça, il ne sait pas vraiment quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Dim 11 Fév - 22:09

Après qu’Hunter lui ait donné son bonnet, Jeremiah était resté la main en l’air, question de recevoir les autres items vestimentaires sanguinolents de son invité surprise. Il remarqua bien vite qu’il faisait des efforts inutiles pour garder son bras dans cette position, alors que le coréen semblait en avoir pour des heures à vider ses poches. Jeremiah ne fut pas assez rapide ou consciencieux pour arrêter un léger soupir irrité de sortir d’entre ses lèvres. Ce n’était pas vraiment sa faute et c’était mieux de faire cela maintenant que d’avoir plein de cochonneries dans la machine à laver, mais c’était plus fort que lui. Peut-être que cela n’était en rien causé par l’impatience de son hôte, mais Hunter sembla venir à bout de vider ses poches et obtempéra, retirant ses nombreuses couches de vêtements, à peu près toutes sales. Jeremiah leva de nouveau son bras, question de faire de celui-ci un porte-manteau temporaire pour ce qu’on lui donnait. Il serra un peu les dents en voyant l’état des vêtements, il n’avait aucune idée s’il arriverait à se débarrasser de toutes les taches. Il lui arrivait souvent de devoir jeter des vêtements à la poubelle, comme ce qu’il avait sur le dos probablement. Il n’y avait rien à faire de son haut brûlé et troué, en plus des habituelles taches de sang. Il fit note de le faire dès que l’autre serait dans la douche. Le reste se passa dans le même silence, alors que Hunter se déshabillait jusqu’aux sous-vêtements. Jeremiah n’en pensait pas grand chose mais apprécia qu’il garde un minimum de décence dans la maison d’un inconnu. L’autre déclara alors qu’il allait se laver, ce qui fit arquer un sourcil au jeune écossais qui rétorqua avec sa douceur habituelle: « Ouep. C’est ça le plan. » Hunter ne l’avait probablement même pas entendu, alors qu’il s’engouffrait assez précipitamment dans la salle de bain. Il n’en fit pas grand cas, Hunter avait clairement très hâte de prendre une douche chaude.

Il se dirigea alors vers sa cuisine, appuyant sur l’interrupteur connecté à l’eau chaude, question de pouvoir laver au mieux les vêtements poisseux. Heureusement la douche avait son propre chauffe-eau, d’allumer la machine à laver ne ferait pas d’interférence avec ce qui se passait dans la salle de bain. Il laissa tomber son fardeau dégoûtant dans la machine, le recouvrant d’une bonne dose de savon avant de mettre en marche cette dernière. Rien de bien compliqué ici, il n’allait quand même pas frotter le tout à la main. Il resta un moment à fixer le mur devant lui. Il l’avait vraiment échappé belle cette nuit… Il secoua la tête. Non, pas le temps de repenser à ça. Il se dirigea alors vers son frigo, au contenu assez maigre dans le moment. Il lui restait quelques oeufs et du bacon, ça il n’en manquait jamais. Jeremiah fouilla pour trouver deux poêles qu’il installa chacune sur un rond de la cuisinière, laissant tomber un petit bout de beurre sur les deux surfaces. Il se rappela alors qu’il avait pensé à jeter ce qu’il portait. Il retira alors sa veste, son sweat-shirt et son t-shirt, tous beaucoup trop abimés pour être sauvés, et les lâcha nonchalamment dans la poubelle la plus proche, avant d’aller vérifier si ses poêles étaient chaudes. Une fois le beurre bien fondu, il craqua quelques oeufs au-dessus d’une, et déposa ce qui lui restait de bacon dans l’autre, confiant dans ses capacité à surveiller simultanément les deux cuissons.

Le jeune chasseur s’était laissé un peu bercer par le song du gras chaud crépitant dans les poêles lorsque la porte de la salle de bain s’ouvrit à nouveau, lui faisant lever la tête de con ouvrage. Il ne savait pas trop combien de temps cela avait pris, mais ça ne devait pas être beaucoup. Il ne faisait pas payer à la minute, pourquoi ne pas en profiter ? Enfin, c’était ses affaires. Jeremiah ramena son attention au four, empoignant la poêle du bacon afin d’empêcher son contenu de coller. C’est alors que Hunter arriva dans son champs de vision périphérique, lui demandant combien de temps cela prendrait. Il haussa les épaules avant de répondre: « Je sais pas, au moins 20 minutes. Et c’est sans la sécheuse. » Il avait un rendez-vous urgent au parc ou quoi? Pas que Jeremiah avait particulièrement envie de compagnie, mais il n’amait pas qu’on lui pousse dans le dos. Il tourna la tête vers l’arrière pour voir le coréen s’asseoir à sa table, l’air un peu désoeuvré. Il lui lança donc: « Oeufs et bacon. Si t’es végétarien c’est tant pis. » C’était un peu sa façon de le remercier… En gardant ses manières désagréable ainsi que son orgueil intact. Alors qu’il disait cela, le beurre fondu des poêles crépita, envoyant une goûte brûlante sur son torse à découvert. Jeremiah sursauta avec un juron, lâchant poignées et spatules pour se diriger vers la toute petite commode près de son lit dans la pièce unique, en tirant un t-shirt. Alors qu’il allait l’enfiler, il remarqua soudainement que quelque chose clochait. Ce t-shirt était gris et… Beaucoup trop grand. Il le rangea brusquement, presque comme pour éviter qu’Hunter ne le voie, se saisissant d’un chandail plus traditionnellement noir, qu’il enfila en marchant vers la cuisine pour finir la cuisson de son déjeuner à la bourre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Sam 24 Fév - 20:53

Les bras appuyés sur la table, jouant distraitement avec ses doigts, le coréen réfléchi à l’estimation de l’autre. Alors… 20 minutes pour le lavage, peut-être autant pour le séchage… il en a pour maximum une heure ici. Ce n’est pas si mal. Ça lui permet de rester au chaud un moment. Et d’avoir des vêtements propres qui n’attireront pas trop l’attention sur lui. Il regarde le dos de l’autre, curieux de ce qu’il fait – depuis quand il est torse nu? – alors que ce dernier se tourne vers lui. Sans trop savoir pourquoi, Hunter a le réflexe de détourner le regard, comme pris en faute, avant de se trouver con et de ramener son attention sur l’autre.

« Oeufs et bacon. Si t’es végétarien c’est tant pis. »

Le plus jeune cligne des yeux, analysant l’information, puis sent son cœur faire des cabrioles. Un repas! Un sourire illumine son visage fatigué, ses yeux sombres ravivés d’une petite lueur. « Œufs et bacon sont tout ce que je veux, maintenant. » Il sent son estomac se tordre à l’anticipation de la nourriture et il se penche légèrement plus sur la table, pour essayer de mieux sentir ce qui est en train de cuire.

Il est tout aussi surpris que l’autre par l’éclat de beurre qui lui brûle la peau – il sursaute au mouvement et au juron de l’autre, sent son cœur sauter un battement. Woah. Il cligne des yeux, s’adosse à sa chaise alors que l’autre s’éloigne de la zone cuisine. Il vient soudainement de se rendre compte qu’il est encore sous l’effet de l’adrénaline. Ses mains tremblent légèrement, il tape du pied sous sa chaise… Ou bien… simplement du stress. C’était… c’était une soirée terrifiante. Il a bien cru qu’il allait crever, puis il était persuadé que Jeremiah allait y passer. La tête en bouillit du vampire lui revient et il inspire profondément en secouant la tête pour chasser l’image de son esprit.

Il ramène son regard sur l’autre qui semble chercher un t-shirt particulier, en remettant un dans le tiroir avant d’en sortir un tout noir. Hunter se passe la langue sur les lèvres, cherche quelque chose à dire pour rendre l’atmosphère plus légère.

« C’est commun, pour toi, ce genre de soirée? »

Il a dit cela d'un ton nonchalant, presque amusé, sans vraiment l'être. Il se gratte la mâchoire avant de croiser les bras sur la table, serrant ses doigts sur ses bras pour éviter de bouger nerveusement. Il observe Jeremiah : ce type était prêt pour la tombe, ce soir, et pourtant il semble assez calme, en faisant cuire son bacon et ses œufs… Est-ce que c’est ça être un chasseur? Un vrai? Pas juste l’informateur qui fuit le danger…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Lun 19 Mar - 15:40

L’Écossais aurait été bien surpris que son invité refuse de la nourriture gratuite. Il l’avait soulevé et ça lui avait fait l’effet d’avoir un sac de patates à demi-vide sur le dos. Clairement, Hunter avait besoin de manger plus de protéines. Il était chanceux, les protéines constituait la base de l’alimentation de Jeremiah. À Possilpark, PTown, pour les intimes, il y avait deux groupes alimentaires, la viande et la friture. On pouvait dire que cette remarque pouvait être généralisée à l’Écosse au grand complet, mais il n’y avait pas de beaux restos branchés à la Glasgow d’où il venait. Des oeufs et du bacon, c’était carrément un repas santé. Alors qu’il reprenait le contrôle de ses poêles et de ses ustensiles de cuisine, Hunter lui posa une nouvelle question. Sa réponse fut automatique, passant par sa bouche avant son cerveau:  « Mouais, j’imagine... » Il s’arrêta un moment après s’être entendu dire cela… C’était un mensonge ça. Ce qui s’était passé ce soir n’avait rien à voir avec une soirée normale pour lui. Si Hunter n’avait pas été là, il était mort pour sûr. Il tourna la tête pour faire face au mur de la cuisine, empêchant son invité de voir l’expression angoissée qui passa momentanément sur son visage, avant qu’il ne se ressaisisse.

Se ressaisir, c’était un grand mot. Distraitement, sa main alla chercher son téléphone dans ses pantalons. Il regarda l’écran, pas de message. S’il était mort cette nuit, aurait-il eu des regrets ? Il disait toujours que ça faisait parti du job, qu’il n’en avait rien à foutre. C’était différent quand on sentait vraiment la vie s’échapper de son corps lentement. L’image de ses poings déchirés lui revint en mémoire. Il n’avait jamais été mal à l’aise avec la violence, même celle qui se retournait contre lui mais cette fois… Il regarda le bacon dans la poêle et eut un haut-le-coeur. Il déglutit et ferma le feu, c’était prêt. Il sortit deux assiettes vieillotte de l’armoire, séparant les oeufs et la viande entre les deux. Il apporta une des assiettes à Hunter assis à la table, avant de revenir dans la cuisine pour s’emparer de la sienne, debout appuyé sur le comptoir. Il baissa les yeux vers la nourriture. Il savait qu’il avait besoin de manger mais n’avait plus vraiment faim. Vite, il devait penser à autre chose. Comme dans un autre fuseau horaire, il relança Hunter sur sa question de toute à l’heure: « Pas ton genre de chasse j’imagine ? » Hunter n’avait pas l’air d’être le genre à être sur la première ligne. Il ne lui en voulait pas, lui au moins se grouillait les fesses pour tuer ces bestioles. Pas comme la plupart des chasseurs qu’il avait rencontré à Londres. Ça devait être le fameux flegme anglais, parler de la température et ne jamais tuer un vampire pour de vrai. Il regarda de nouveau son assiette et grimaça, non ça n’avait pas fonctionné. Il la posa sur le comptoir avec un soupir un peu irrité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Mer 28 Mar - 21:31

De retour à sa poêle, la réponse de Jeremiah est vague et peu enthousiaste. Hunter se mordille la lèvre en regardant autour, se disant qu’il devait avoir mis son nez dans des trucs qui ne le regardait pas. Après tout, à la réaction de Jeremiah dans le parc, il était assurément le genre de type qui chasse solo, normalement. Qu’Hunter soit ici présentement doit être inhabituel.

Cet appartement n’avait pas vraiment de personnalité. Ou, enfin, si : son absence de contenu en disait beaucoup sur son résident. C’était un autre genre de vide que chez Jonas : chez ce dernier, l’appartement a le look épuré d’une salle de montre, digne de photos dans un magazine. Un bel endroit qui a l’air accueillant tout en laissant bien voir que personne n’y vie. Ou, du moins, pas souvent. Il se demande s’il est à Londres, d’ailleurs : il a bien dit qu’il voyageait beaucoup et pouvais être hors du pays de façon sporadique… Il devrait lui passer un coup de fil bientôt.

Il entend le clic du bouton du fourneau et tourne la tête pour regarder Jeremiah glisser œuf et bacon dans des assiettes. Hunter se redresse en tenant le bord de la table à deux mains, excité comme un gamin au déjeuné. Il s’empara de tranches de bacon à mains nues dès que Jeremiah posa l’assiette devant lui, pas du tout dérangé par l’absence d’ustensile. Il enfourne deux tranches de bacon d’un coup, fermant les yeux avec un grognement d’approbation : il a l’impression que cela fait des lustres depuis la dernière fois qu’il a mangé du bacon. Depuis la dernière fois qu’il a mangé, aussi.

« Pas ton genre de chasse j’imagine ? »

Hunter tourne la tête vers l’autre, appuyé sur le comptoir. Il n’avait pas vraiment remarqué qu’il ne s’était pas assis avec lui à la table pour manger. Il secoue légèrement la tête, se dépêchant à mâcher avant de déglutir rapidement.

« Pas vraiment, » qu’il dit enfin avant de s’éclaircir la gorge, « Je n’ai pas… les meilleures habiletés pour la chasse. » Il hausse les épaules, compte sur les doigts d’une main, l’autre tenant une tranche graisseuse de bacon. « Je peux voir le futur, le passé et guérir les blessures. Rien de tout ça m’empêche de m’en prendre plein la gueule. » Il a un petit rire, prenant une bouchée de la tranche de bacon qu’il tient.

Il mâche distraitement, jette un coup d’œil à l’autre. « Je nuis plus qu’autre chose, dans une chasse. Je suis plus utile à donner des informations. »

Il pose le reste de la tranche de bacon dans l’assiette, et attrape les bords de son œuf d’une main, le soulevant en le pliant en deux avant de pencher la tête vers l’arrière et de se le fourrer dans la bouche avec l’élégance d’un mec qui mange une huitre pour la première fois. Il s’étouffe presque, mais réussis à se contrôler et évite le désastre potentiel de shrapnels d’œuf partout sur la table.

Il mange vraiment trop vite, mais il n’a pas l’habitude de prendre son temps. Il frotte son œil à l’aide de son poignet, la fatigue toujours présente et lourde. Il jette un coup d’œil à l’autre et a un sourire en coin avant de déglutir difficilement cette trop grosse bouchée.

« Si t’as besoin d’infos, tu peux toujours me contacter. »

C’est le moins qu’il puisse offrir pour le repas, la douche et le lavage. Et puis, il admire les types qui prennent action contre les vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Dim 8 Avr - 11:07

Sa première impression avait été la bonne, cela faisait probablement un bail que Hunter avait mangé quoi que ce soit de consistant, à voir la manière dont il enfournait le bacon dans son assiette. Jeremiah aurait normalement partagé son enthousiasme, il adorait le bacon. Mais le coeur n’y était pas. L’autre chasseur acquiesça sans complexe qu’il n’était peut-être pas le meilleur à placer sur la première ligne, cependant, la liste de ses capacités était plus qu’impressionante. L’Écossais haussa les sourcils. Il connaissait plus ou moins ces pouvoirs, il les avait tous vu en action ce soir, mais restait tout de même un peu bouche bée. Il pensait que les capacités des autres chasseurs étaient plus ou moins semblables aux siennes. Mais ce que pouvait faire Hunter, c’était un autre niveau, même s’il le l’annonçait avec nonchalance. C’était à se demander ce qui causait cette diversité. Leurs personnalité ? Peut-être des rôles différents à jouer dans toute cette histoire. Contrairement à ce qu’il disait, Hunter n’avait pas du tout nuit à la chasse ce soir-là. C’était grâce à lui qu’il avait pu retrouver le vampire, et que Jeremiah avait pu ressortir de cette altercation sur ses deux jambes. Il n’allait cependant pas se confondre en remerciements, son orgueil ne le permettrait pas. Ils avaient tous deux fait leur travail au mieux de leurs capacités respectives.

Le jeune homme ne put s’empêcher de grimacer en voyant l’autre manger son oeuf cul-sec, ne demandant même pas d’ustensile. Il eut un peu pitié.Il s’éloigna alors de son comptoir, se dirigeant vers la table pour faire glisser le contenu de son assiette dans celle de Hunter, déposant sa fourchette sur la table devant ce dernier. Le coréen lui proposa alors de lui fournir davantage d’informations. Jeremiah resta un peu coi, surpris par son offre. Il alla gratter distraitement le coin de sa bouche de son pouce libre alors qu’il répondait: « Ouais… Ça pourrait être cool. T’as un téléphone? » Les informations de Hunter pouvaient très possiblement l’aider à défricher la situation de Londres qui semblait toujours lui échapper. Il jeta un coup d’oeil à son petit appartement, avant de déposer son assiette vide sur la table et d’ajouter: « Si t’as besoin d’une douche, ou de manger, je sais pas… Je peux pas promettre que je vais être là. Mais si je le suis tu peux… Tu peux venir ici j’imagine. » C’était probablement la seule personne à Londres qui savait où il habitait. Mais après ce qui venait de se passer, il pensait pouvoir lui faire confiance. Enfin, jusqu’à un certain point. Il se rappela d’un détail important. Il s’éclaircit la gorge, appuyant une main sur la table, se penchant un peu vers son interlocuteur pour signifier qu’il ne rigolait pas: « Mais si t’amènes de la came ici, peu importe la quantité ou la sorte, je te sors par la fenêtre, compris ? » Il planta un regard plus que sérieux sur son invité de fortune, jusqu’à ce que la sonnerie de la machine à laver se fasse entendre. Il se redressa comme si de rien était, retournant dans la cuisine pour transférer les vêtements dans la benne de la sécheuse. Il ne faisait pas ça pour être méchant, loin de là. Il aimait bien Hunter. Mais il y avait des règles qu’il devait être sûr de respecter, surtout en matière de drogue. Une bière ou deux dans un pub pour aider à se fondre dans la masse, c’était limite. Mais pour la drogue, il ne prenait aucune chance. Il ne voulait pas en voir, encore moins savoir que quelqu’un chez lui en avait sur lui. Surtout qu’il savait qu’il pouvait très bien avoir le dessus sur Hunter s’il le voulait. Cette interdiction d’amener de la drogue dans cet appartement servait à le protéger autant qu’à protéger Jeremiah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Lun 9 Avr - 22:17

Lorsque Jeremiah fit glisser le contenu de son assiette dans la sienne, Hunter se contenta d’un rapide et désintéressé « Tu ne manges pas? Sur? » avant d’attraper la fourchette pour se continuer à manger sans cérémonie. Il va partager sa nourriture avec d’autres lorsqu’il sait qu’ils ont aussi faim et sont aussi dans la merde que lui : si un type qui a un toit sur la tête et du bacon dans son frigo lui laisse sa part, il ne va pas se priver pour tout manger, quitte à lécher l’assiette à la fin.

Il hoche la tête à la question de l’autre, perçant le jaune d’un des œufs avec sa fourchette. « T’as du papier? J’te donnerai mon numéro. » Il jette un coup d’œil à l’autre en trempant sa tranche de bacon dans le jaune de l’œuf, soulignant clairement que ça va attendre la fin de son repas. « Si je ne réponds pas, » commence-t-il en enfournant le bacon, « t’as qu’à demander autour en ville, on va te dire où je suis. » Les informations circulent vites dans la communauté sans-abris et ils ont bonne mémoire : ils remarquent tout ce qui se passe dans leur coin et il n’est pas rare que des personnes cherchant à parler à Hunter puisse le retrouver en jouant au téléphone avec deux ou trois itinérants. D’un côté ça l’inquiète d’être repérable de cette façon, mais d’une autre, c’est son seul contact avec la communauté de chasseur quand sa carte prépayée épuise ses données. « Pas la peine de me chercher dans Fitzrovia, » ajoute-t-il, nonchalant. Il y a deux raisons à cela : de l’une, un vampire semble viser les sans-abris dans le coin et c’est pas mal signer son arrêt de mort que de squatter dans le quartier, par ces temps-ci. De deux : s’il est à Fitzrovia malgré tout, c’est parce qu’il est chez Jonas et il refuse d’être dérangé si c’est le cas.

Il prend quelques autres bouchés avant que Jeremiah ne se remettent à parler. « Si t’as besoin d’une douche, ou de manger, je sais pas… Je peux pas promettre que je vais être là. Mais si je le suis tu peux… Tu peux venir ici j’imagine. » Hunter le regarde, mâchant lentement, puis sourit. « Okay. » Il allait ajouter un commentaire sarcastique, un truc idiot, mais Jeremiah se penche vers lui par-dessus la table et il cligne des yeux, se reculant légèrement sur sa chaise.

« Mais si t’amènes de la came ici, peu importe la quantité ou la sorte, je te sors par la fenêtre, compris ? »

Hunter cligne des yeux, puis hoche lentement la tête. Son regard faisait pression sur lui, si sérieux, mais l’atmosphère repris soudainement de sa légèreté lorsque la machine à laver se fit entendre, ayant terminée son cycle. Hunter observe Jeremiah transvider le linge d’une machine à une autre, interdit, puis revient à ses œufs et bacons. C’était surprenant. Il est bien content, soudainement, de ne pas avoir eu de stock sur lui aujourd’hui. Il est rare qu’il n’ait pas quelques joints roulés, cachés dans son paquet de clope : il pensait justement à retourner se fournir. Mais bon : si l’offre a des conditions particulières, elle reste tout de même alléchante.  

Il enfourne les dernières bouchées d’œufs avant de poser sa fourchette pour prendre un morceau de bacon et racler le jaune qui marbre son assiette. « Je traine souvent chez Emmanuel, aussi, » rajoute-t-il, léger, comme s’ils n’avaient jamais arrêté de parler de futurs contacts. Il se lèche un doigt avant de se gratter le crâne, ne voulant pas mettre du gras de bacon dans ses cheveux propres. Il regarde la sécheuse qui tourne paresseusement, se perdant un moment dans ses pensées, la fatigue et son estomac pleins essayant de l’attirer dans les bras de Morphée avec le rythme douillet du vrombissement de la machine. Il secoue la tête et se frotte un œil de nouveau avec son poignet avant de manger le dernier morceau de bacon. Il frotte ses mains l’une contre l’autre avant de prendre l’assiette et de la tendre vers l’autre à deux mains, comme il est habitué de le faire dans les soupes populaires.

« Merci pour la bouffe. » Il sourit, satisfait. « Ça faisait des lustres que je n’avais pas goûté du bacon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jeremiah Drysdale «
avatar

hunter avenger
Messages : 106

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Sam 21 Avr - 20:27

Peut-être que son avertissement avait causé un petit froid dans la conversation qui, pourtant, se déroulait jusque là sans heurts entre les deux chasseurs. Une fois arrivé devant la sécheuse, il commença à regretter d’avoir pris ce ton… Mais en même temps, il était primordial pour lui que le message soit bien compris. Il ne mentait probablement pas en disant qu’il passerait Hunter par la fenêtre s’il faisait entrer de la drogue, il n’entendait pas à rigoler. Mais, tout de même, Jeremiah se disait qu’il allait faire fuir un des seuls de ses collègues chasseurs qu’il estimait un tant soit peu. Il ferma la porte de l’électroménager avec un bruit métallique, suivi par le roulement mécanique de la machine. Il n’y avait pas grand chose dans le tambour, le séchage ne prendrait donc pas beaucoup de temps. Jeremiah leva les yeux vers l’horloge sur le four micro-onde, à cette heure, Hunter était probablement pressé d’aller s’étendre quelque part, peu importe où il dormait. L’Écossais lui avait proposé sa nourriture et sa douche, mais il n’était pas prêt à laisser un quasi-inconnu dormir chez lui, surtout qu’il n’avait pas de divan, rien que son lit à lui. Sa générosité s’arrêtait là, malheureusement.

Le coréen reprit alors la parole comme si de rien était, à la plus grande surprise de Jeremiah qui pensait sérieusement l’avoir froissé. Il lui rappelait qu’il traînait chez Emmanuel, logique, comme il avait entendu parler de lui par Emmanuel. Sans se retourner, il hocha lentement la tête. Hunter semblait plutôt facile à rejoindre pour quelqu’un sans domicile fixe, étonnant. Il quitta alors la cuisine d’un pas assez rapide, se dirigeant vers la petite table de chevet au pied de son lit, à la recherche de papier. Il ouvrit un tiroir rempli de fioles qui s’entrechoquèrent avant qu’il ne le referme rapidement, pas de papier là. Il ouvrit le tiroir au-dessus pour y trouver quelques enveloppes déchirées, il en prit une, avant de se mettre à la recherche d’un crayon. Il ne savait même pas s’il avait un crayon. Il retourna dans la cuisine d’un pas toujours rapide, presque nerveux, pour s’emparer du petit stylo accroché à un calepin de petits papiers épuisés sur son frigo de modèle ancien. Il griffona son numéro de téléphone avant de revenir vers la table où Hunter l’attendait en tenant son assiette à deux mains, clairement content de son repas. Jeremiah ne sut pas quoi dire, attrapant l’assiette où il ne restait pas une miette. Il ouvrit la bouche pour dire il ne savait quoi. Il pourrait au moins le remercier pour avoir sauvé sa vie, mais ne sait pas trop comment. Il resta figé un moment avant de déposer l’enveloppe sur la table et de demander: « Va pas mettre mon vrai nom là-dedans, hein ? » Peut-être que c’était déjà ce que Hunter allait faire, après tout il était aussi un chasseur, mais on ne savait jamais. Et il fallait bien que Jeremiah réponde quelque chose. Il jeta un autre regard à son numéro de téléphone, se sentant encore fébrile pour des raisons qu’il préférait ignorer, il se mordit un peu l’intérieur de la joue avant d’aller mettre l’assiette dans l’évier de la cuisine. Il resta en silence, fixant les vêtements qui tournaient à travers le hublot, se perdant un peu dans le cycle du séchage. Si bien que, lorsque la sonnerie retentit, il sursauta, inconscient du temps qui venait de passer. Le jeune homme aux cheveux noirs alla sortir le tout du tambour. Certaines taches avaient persisté à quelques endroits, mais il fallait savoir où les chercher. Vraiment, c’était le mieux que la technologie moderne puisse faire. Sans plus attendre, il interpella Hunter avant de lui lancer les morceaux un à un de la cuisine: « Tiens, tes fringues. » L’autre devait avoir hâte de ne plus être en petite serviette dans la cuisine d’un inconnu, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Hunter Lee «
avatar

hunter visionary
Messages : 37

MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   Jeu 3 Mai - 22:43

Même après avoir buté un vampire ensemble, même après avoir sauvé la vie de Jeremiah, même après douche, lavage et repas, le cerveau de Hunter est encore capable de lui sortir les pensées envahissantes les plus incongrues. Alors que l’autre se mis à chercher dans ses tiroirs et traverser la pièce d’un pas nerveux, il est bien de la peine à retenir son esprit paranoïaque de s’emballer. « Il cherche un flingue » qu’il lui disait. « Ou un gros couteau pour mieux te découper en morceau. »

Il se sent presque victorieux de se faire prouver le contraire alors que Jeremiah pose une enveloppe sur la table devant lui en prenant son assiette. Hunter regarde le numéro, alors que Jeremiah lui demande de ne pas mettre son vrai nom dans ses contacts. Hunter a un petit rire, prenant l’enveloppe dans ses mains et commençant à la plier distraitement. « Pas de problèmes. »

Il a très peu de contacts : il se souvient des numéros de téléphone de tête, en général. S’il met un numéro en contact, c’est pour y mettre une sonnerie personnalisée qui lui laisse savoir qu’il s’agit d’un appel important. Et, bien sûr, aucun de ses contacts ne sont désignés par nom – un surnom fait l’affaire. Il ne faudrait que de recevoir un appel au mauvais moment pour être compromis – face à un vampire ou à la police, peut importe le danger. « Je t’appellerais demain, » dit-il en mettant l’enveloppe sur la table pour l’aider à la plier de nouveau, « pour que tu aies mon numéro. » Il doute qu’il soit celui qui appel l’autre en premier : les gens ont plus souvent besoin de ses pouvoirs que lui des leurs. Après tout, il ne fait pas de chasse active en général.

Jeremiah était dans la cuisine, silencieux. Hunter lui jeta un bref coup d’œil avant de revenir à son origami improvisé. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’a pas de problèmes avec le silence. Il avait une petite grenouille en papier sur la table devant lui lorsque la sécheuse sonna, laissant savoir qu’elle avait terminé son travail. Hunter leva la tête, voyant Jeremiah ouvrir le tambour, puis se leva lorsqu’il le vit sortir les morceaux de linges : ils devaient être secs.

Il attrapa au vol les vêtements que lui lança l’autre, lâchant un « Merci » rapide avant d’enfiler son jean : il n’a aucun problème à être nu avec un amant ou un type qu’il a envie de se faire, mais il y a quelque chose de dérangeant au fait de montrer ses gambettes à qui le veux. Il enfile son t-shirt, puis son pull – il est tout chaud et il ne peut retenir un bâillement – puis sa veste de jean – elle est un peu humide, encore, aux coutures, mais bon, il s’en contentera – puis son manteau. Il se passe les mains dans ses cheveux aux mèches folles avant d’enfoncer sa tuque sur son crâne de nouveau.

Il fourre ses mains dans ses poches vides, souriant à l’autre. « Merci pour le lavage. » Il attrape la grenouille de papier avant de se diriger vers la porte d’entrée. « Ça va m’éviter bien des ennuis. » Un mec sans-abri couvert de sang est un appel certain aux flics. Il s’accroupie pour ramasser tous ses trucs au sol, les remettant dans ses poches. Il se redresse, se frottant un œil. « Bon… à plus? » Il a un petit rire, le pointant avec une main-fusil. « Je VAIS prendre ton offre d’une douche occasionnelle. Pas de retour en arrière. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: easy tiger ⟳ ft. hunter   

Revenir en haut Aller en bas
 

easy tiger ⟳ ft. hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» A hunter ... a bear
» Tiger Dudu
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]
» F.T. de Tiger D. Wrath

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Whitechapel-