AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i wanna be your left hand man ▬ poe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Poe Simmons «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 4

MessageSujet: i wanna be your left hand man ▬ poe   Mer 2 Aoû - 22:39


Poe Rodney Simmons



Ash Stymest
Je m'appelle Poe Simmons, je suis né le 7 mars et j'ai 22 ans. Je suis un garou et je fais partie du clan Bone Gnawers. Je suis poly-pansexuel et je suis dans une relation à distance. Je suis un étudiant en art et je suis d'origine anglaise.


toi et juste toi



Peau blanche, yeux bleus, cheveux noirs, 5’8, piercings aux oreilles, longue cicatrice longeant son genoux gauche et des tatouages couvrant ses avant-bras et son plexus solaire : voilà les seules constantes dans l’apparence de Poe.

Il aime trop sa couleur naturelle pour se teindre les cheveux, mais il n’hésite pas à expérimenter avec leur coupe : longs, courts, rasés, tout y a passé. Depuis quelques mois il arbore une coupe classique : une frange longue qu’il boucle parfois, la nuque et les côtés rasés. En de très rares occasions il porte des perruques, mais il s’en lasse facilement.

La même chose est vrai pour ce qui est de sa pilosité corporelle. Parfois il ne se rase pas du tout, arborant poils sombres aux jambes, aisselles, une treasure trail fine et une barbe de quelques jours, alors que d’autres moments tout y passe et il se retrouve lisse comme un bébé naissant.  

Il est plutôt petit pour un garçon, mais sa minceur héréditaire lui donne l’air plus grand qu’il ne l’est, ce qu’il accentue souvent avec des chaussures à plateformes ou à talons. Ses membres sont longs, ses hanches et son torse étroits : s’il avait été plus grand, il aurait facilement pu être mannequin. Et ce même malgré l’immense cicatrice qui longe sa jambe, du tibia à la cuisse, en contournant son genou : il s’est cassé la jambe, ado, en faisant le con sur les gradins du terrain de foot de son lycée.

Malgré qu’il ne soit pas mannequin, la mode est une part importante de sa vie. Sa garde-robe est probablement l’un des éléments le plus chargé de son appartement. Il faut dire qu’il a de tout : des couleurs vives ou pastelles, du noir et blanc, du cuir au coton en passant par le polyester, des complets ajustés avec nœuds papillon ou encore les robes de soirées sans oublier une dose magistrale de pulls, t-shirt, camisoles, chemises et croptops. Et cela c’est sans compter le nombre de chaussures.

Avec autant de styles possibles, son maquillage – s’il décide de se maquiller ce jour-là – peut passer du très chargé au très subtile, s’accordant toujours à son ensemble du jour. Il affectionne les bijoux et accessoires sans en faire une fixation. Il a tout de même plusieurs paires de lunette, même s’il a une vision parfaite.

Pour quelqu’un qui rend flou la limite entre le masculin et le féminin, il a une voix assez grave qui en prend plusieurs par surprise.  

Sous forme lupus, il est un loup maigre au pelage épais et noir où paraissent quelques stries de poil plus clair. Sous forme crinos, ses strient pâles se font plus visibles alors que son pelage lourd s’écrase sur sa silhouette toujours étroite. En utilisant son pouvoir Guise of the Hound, il prend l’apparence d’un border collie au pelage noir et blanc. Sous toutes ces formes, il garde les même yeux d’un bleu pâle.




Toujours en retard, un café Starbucks à la main : Poe fait partie de ces personnes. Une de ces personnes énergique et passionné qui essai d’être partout à la fois, que ce soit pour rendre service, travailler, passer du temps avec des amis, créer, explorer ou rencontrer de nouvelles personnes. Toutes ces choses, toutefois, n’ont pas le meilleur des effets sur sa mémoire : il a toujours tant d’idées en tête qu’il en oublie certaines, s’il n’a pas carrément été incapable d’absorber l’information parce qu’il était dans la lune encore une fois. Il s’agit là de son plus grand défaut, mais il s’en fait bien pardonner. Après tout ; il est tellement attachant.

Son côté sensible peut être dur à supporter pour les autres, parfois. « Le cœur sur la main » est bien une expression faite pour lui. Il a tendance à s’attacher rapidement aux autres et à vouloir les rendre heureux, mais il découvre bien souvent – et douloureusement – que les autres ne s’attachent pas aussi rapidement à lui et qu’il est bien secondaire dans leur vie. Cela le rend peut-être fragile, mais il préfère être blessé de temps en temps que de se retenir d’aimer les gens comme il le veut.  Cela ne l’empêche pas de pleurer à chaudes larmes pendant quelques jours. Après tout, il est un pleurnichard depuis sa naissance : un film dramatique? Un animal trop mignon? Une situation qui le met en colère? Une surprise agréable? Un moment de stress? Voilà les larmes qui se ramènent. « Boys don’t cry », lui disait son père. Heureusement pour lui, il n’est pas un garçon. Pas toujours, du moins.

‘Genderfluid’. Lorsqu’il a connu le terme, qu’il a compris qu’il s’agissait là de ce qu’il était et qu’il n’était pas le seul à se sentir déchirer entre deux genres, il était tellement soulagé qu’il en a pleurer – ce qui n’est pas très étonnant. Depuis il explore de plus en plus ce qu’il est : ses limites, ses désirs, ce qu’il aime ou non.

Certains peuvent penser que sa façon de vaciller entre les genres est une représentation de son côté indécis, mais il ne pense pas que ce soit le cas. Il est vrai qu’il est du genre à hésiter longtemps et à prendre ses décisions finales sur un coup de tête, en se basant sur ses instincts, quitte à le regretter plus tard. Le plus important pour lui est de s’amuser sans se laisser étouffer par des personnes qui voudraient le contrôler.



Poe a, tout compte fait, une vie assez normale, voir banale. Petit dernier d’une famille nucléaire juive, son père est un garou homid, directeur de chantier, toujours en déplacement, sa mère une cuisinière à l’hôpital juif du quartier et sa sœur – plus vieille que lui de 4 ans – est aujourd’hui une comptable.

Son enfance est marquée de frictions avec son père et ce depuis son plus jeune âge. Avec sa sœur, ils s’amusaient à se maquiller et se déguiser, ce que son père détestait, mais que sa mère lui permettait. Après tout, il n’était qu’un enfant et son père était rarement à la maison. Ainsi que sa mère, d’ailleurs : Poe et sa sœur passaient beaucoup de soirées seuls à la maison, à regarder des films à la télévision. Il était donc plutôt simple de garder secret ses activités que son père lui interdisait.

Sa première transformation se produisit lorsqu’il avait 12 ans, et avec elle s’est réveillé son esprit de rébellion. Soudainement il ne voulait plus se cacher pour faire les choses qu’il aimait faire et défiait ouvertement son père sur la question. La tension à monter de plus en plus entre eux, jusqu’à ce que Poe fugue de la maison, à 14 ans, lorsque son coming out improvisé créa un orage dans la petite maison. Cette fugue n’a duré que 2 semaines, mais c’était bien suffisant pour qu’il se joigne aux Bones Gnawers : l’ultime rébellion, même s’il était de retour au foyer. Si les choses étaient difficiles avant, elles en devinrent impossibles par la suite. C’est la raison principale pour laquelle Poe décida d’aller étudier aux États-Unis : fuir son père.

C’est durant les 3 années passés là-bas, à étudier le cinéma, qu’il en découvrit beaucoup plus sur sa sexualité, son genre et ses relations.  Il aurait pensé qu’un peu de temps séparés les auraient aidés, son père et lui, mais son retour en Angleterre fût marqué par un terrible froid. Son père était ouvertement dégouté par ce que son fils était devenu et Poe en était plus affecté qu’il n’aurait cru l’être. Il se sent plutôt mal pour sa mère, coincé dans leur conflit, mais il n’y peut rien.

Il passa un an à étudier en cosmétologie, déménageant constamment, se faisant de l’argent par-ci, par-là avant de s’installer pour de bon à Londres pour y étudier les arts. Son but final est de travailler comme maquilleur au cinéma, mais il a encore un bon chemin à faire avant d’y parvenir.


pouvoirs


Mon pouvoir principal est Trust me, il s'agit de faire croire à tous humains que ce que je dis est vrai en incluant simplement les mots ‘crois-moi’ dans mon récit. Le second est Guise of the Hound, et il me permet de prendre l’apparence d’un chien domestique lorsque sous forme lupus. Mon troisième et dernier pouvoir se trouve à être Declamation et me permet de mémoriser pendant 8h de grandes portions d’un texte que j’ai étudié pendant 1h.



derrière l'écran


Je suis , j'ai 23 ans et j'ai trouvé le forum en remplissant mes poches Je trouve qu'il est gr8 m8 et mon niveau d'RP se trouve à être avancé, quin. Mon activité sera d'à peu près {8/10} et le code du règlement se trouve à être vu par motherfucking kuku dude.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i wanna be your left hand man ▬ poe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» 03. This is the way you left me
» [libre] I wanna be, the very best !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Archives :: Dossiers Personnels :: Garous-