AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 84

MessageSujet: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Jeu 13 Juil - 15:10

Oui. Oui elle était saoule. Oui elle divaguait. Oui elles devraient en reparler. Mais pour l'instant, les mots ne lui venaient pas. Son cerveau embrumé ne lui était d'aucune aide et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de tanguer sur ses jambes. Ses longs cheveux bruns dans le visage, elle secoua la tête, ce qui lui donna un vertige. Heureusement, elle était déjà assise sur le divan. Elizabeth avait quitté sa place près d'elle. L'envie de la ravoir près d'elle lui noua la gorge et lui serra les tripes. Elle avait agit de manière si imbécile qu'elle était près de perdre sa Lizzy pour de bon, si ce n'était pas déjà fait. Elle voulait crier sa rage, pleurer sa peine, dormir la fatigue accumulée et surtout se remettre de la beuverie qu'elle s'était imposée. L'albinos la remis sur ses pieds et la conduisit à sa chambre. La Garou chercha à ce que son amante vienne se coucher avec elle mais sa tête toucha l'oreiller, provoquant un écho dans son crâne et elle grogna. Puis, la tatoueuse replia les draps sur elle. Evangelina se battit jusqu'à la dernière seconde pour garder ses yeux émeraudes sur l'albinos tout au long du chemin qui la menait en dehors de la chambre. Ses yeux clignèrent plusieurs fois. La lumière s'éteint. La porte se ferme. Dans le grincement que produit la porte et le silence qui englobe maintenant la pièce, le dernier mot d'Evan, avant qu'elle ne plonge dans un sommeil sans rêve, fut le prénom de son amante...

Son matin fut brumeux. Elle se réveillait par intermittences puis replongeait dans le sommeil. On aurait dit qu'un rouleau compresseur venait de lui passer sur le corps. Des étoiles dansaient devant ses yeux chaque fois qu'elle ouvrait les paupières. Sa tête lui faisait un mal de chien. Un goût désagréable lui entravait la gorge. Lentement, elle releva la tête puis regarda doucement autour d'elle. Rien ici ne lui était familier mis à part l'odeur des draps rouges dans lesquels elle dormait. Ses yeux s'agrandirent de stupeur. Cette odeur, la texture du tissu. Merde. Que s'était-il passé hier soir? Elizabeth n'était pas près d'elle mais Evan savait qu'elle se trouvait chez elle. La chambre avait changée par contre. Avait-elle déménagé pendant le laps de temps où elles ne s'étaient pas vues? Probablement. Ou peut-être divaguait-elle encore. Elle poussa sur ses bras engourdis par le sommeil et la beuverie de la veille pour se redresser. Assise dans le lit, elle remarque ses vêtements froissés. Elle avait dormis toute habillée. Prudemment, elle glissa ses pieds sur le plancher et fit quelques pas, retrouvant rapidement son équilibre. D'une main, elle tenta de chasser le sommeil qui collait encore à ses yeux et de l'autre elle ouvrit la porte.

C'était bel-et-bien un nouvel appartement, Evan ne reconnaissait rien du tout ici. Elle se trouvait dans un sous-sol, du moins ce qu'elle en déduisit en voyant les escaliers. Elle grimpa et se chercha un peu dans ce nouvel espace puis aboutit dans le salon. En jetant un coup d'oeil autour d'elle, la Garou vit alors la forme endormie de Lizzy sur sa table à dessin. Le cœur d'Ev' s'attendrit à cette vision. La photographe ne voulait pas réveiller la tatoueuse. Elle aurait pu juste partir et lui laisser une note mais, elle ne voulait plus la fuir. Elle s'approcha doucement, ne voulant pas la déranger.

« Lizzy... Réveille-toi... »

Evan posa sa main contre l'épaule d'Elizabeth. Ce simple contact fit courir un frisson sur elle.

« Elizabeth, wake up... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Dim 30 Juil - 22:26

Le dernier souvenir de sa soirée fût le blanc de sa feuille de dessin sur lequel elle laissait de longues traces de fusain noir, elle ignorait totalement l’heure à laquelle elle s’était endormie mais elle se doutait tout de même que cela avait dû être très tard dans la nuit, dans les heures avancer au petit matin. Probablement qu’à son réveil qu’elle aurait eu le visage plein de cette damnée poussière noire que faisait cette petite craie fragile, mais c’était bien plus agréable que de dormir avec Evan qui la mettait hors de ses gonds. Oui, Evan était cette rare fille qu’Elizabeth voulait continuer de revoir, mais elle avait tout de même agis en imbécile pendant presque un mois avec elle. Et cela l’avait d’autant plus frustrée que de la voir aussi saoule, se demandant pourquoi elle faisait cela si l’ignorée faisait partie de son plan depuis qu’elle avait supposément développé elle aussi des sentiments pour elle. C’était ses idées pourquoi elle agissait comme si elle ne faisait que subir les conséquences des gestes d’une autre personne ou d’une situation. Elle s’endormie donc sur ces brèves pensée, trop épuisée pour simplement lutter contre la fatigue.

Ce fut une main chaude sur son épaule qui vint la tirer de son sommeil, elle agrippa la petite craie noire et la lança de toutes ses forces vers la provenance de chaleur et de bruits, se retournant presque aussi subitement.  Se retrouvant maintenant face à face avec Evan dont elle avait oublié la présence pendant la nuit. Elle avait dormit chez elle, la vampire aurait dût y penser.

« Oh! Yeah … désolé, j’avais oublié que tu étais restée cette nuit »

L’albinos se releva de sa chaise, souffrant de courbature due au fait qu’elle avait dormit assise sur une chaise de bureau pendant toute une nuit, pour aller chercher son paquet de cigarette, s’en allument une, la portant à  sa bouche.

« Maintenant que tu as dessaoulé, on peut parler de façon cohérente et si tu perds l’équilibre à rester debout j’ai toujours un divan »

Elle soufla un nuage de fumée avant de poursuivre

« Dit moi, tu laisses souvent les filles qui s’entiche de toi comme ça s’en leur donner des nouvelles, parce que c’est assez désagréable par expérience et si tu veux s’avoir recommence pas si tu veux pas que je te fasse la même chose. »

Elle ne voulait pas être méchante, seulement faire comprendre à la jeune femme sa colère et son visage devait en témoigner autant que ses dures mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Sam 2 Sep - 13:35

Rarement s'était-elle sentie aussi misérable. Pour plusieurs raisons mais les plus évidentes étant sa beuverie, son réveil brumeux et difficile ainsi que son attitude avec Elizabeth au cour des dernières semaines. Elle se sentait affreusement mal pour ce qu'elle lui avait fait subir et cela lui pesait sur les épaules autant que le poids du monde. Les souvenirs vaporeux de sa soirée lui revenait tranquillement, comme des vagues qui finissaient par lui donner mal au cœur. Elle se souvenait de tous ces verres qu'elle avait avalés, de la brûlure que lui faisait l'alcool alors qu'il descendait sa gorge irritée, du mal de crâne qui lui vrillait les tempes. Puis, le visage déçu d'Elizabeth se greffa à ses souvenirs et une larme monta à ses yeux. Pourquoi lui faisait-elle subit tout cela? Parce qu'elle n'était pas capable de faire face à ses sentiments? À son amour grandissant pour la tatouée? Elle soupira de façon bruyante. Elle ne voulait pas que ce jeu malsain recommence. Elle voulait être avec Lizzy et personne d'autre, mais elle l'avait réalisé de façon brutale et compliquée.

Sa main n'avait pas encore quittée l'épaule de l'albinos qu'elle dû éviter une craie blanche qui vola à travers la pièce et le sursaut de la jeune femme. Evan recula sa main et fit un pas ou deux vers l'arrière. Elle n'aurait pas voulu se ramasser avec une baffe qui n'aurait qu'empiré son mal de tête. Elle tituba légèrement, reprenant son équilibre assez vite. Les paroles qui suivirent le réveil de la jeune femme aux cheveux bicolores furent rudes, voire même méchante. Tout compte fait, la Garou aurait peut-être mieux aimé la baffe. Elle encaissa les mots de son amante comme elle le put, sachant parfaitement que la tatoueuse était en colère contre elle et que ça venait peut-être mettre dans sa bouche des mots qu'elle n'aurait pas dit autrement. Et l'Anglaise encaissa le venin que crachait Lizzy sans même hausser un sourcil. Que dire de plus, elle avait amplement raison d'agir de la sorte, avec elle. Evan l'avait bien mérité...

« Je m'excuse Lizzy... » Elle poussa un soupir, sachant que ses mots ne redonneraient pas le sourire à sa compagne, « Je ne voyais pas tout le mal que je faisais autour de moi; tout le mal que je t'ai fais à toi en particulier... »

Elle leva ses yeux émeraude pour trouver les yeux rouges de sa compagne, qui fumait sa cigarette, lui donnant envie de s'en allumer une, mais elle se ravisa.

« Je ne sais pas ce qui m'a pris... Je ne te cacherai pas que je n'ai pas l'habitude de revoir la même fille tout le temps et de coucher avec elle encore, et encore, et encore... J'ai passé beaucoup de filles entre mes draps mais tu es celle avec qui je me sens bien, celle qui me fais sentir vivante. Tu es si différente des autres et de voir que je développais des sentiments pour toi, ça m'a fait peur et j'ai fuis comme une lâche. Je sais que des excuses ne guériront pas ce que je t'ai fais endurer, Lizzy, mais saches que je n'ai pas l'intention de partir... Pas cette fois-ci. Je sais qu'avec toi je peux être heureuse et que tu peux l'être avec moi aussi... »

Elle repris son souffle difficilement, une boule d'émotions entravant sa trachée.

« Tu ne le vois peut-être pas parce que tu es en colère contre moi, mais je suis sûre qu'on peut être heureuses, ensemble... Ça été long pour moi de le voir mais tu es celle qui peut me rendre heureuse, je le sais. »

Elle pris place sur le sofa. Elle lui avait parlé avec une franchise qu'elle avait rarement la chance d'utiliser. Tout ce qu'elle lui avait dit était vrai. Et elle l'aimait plus qu'elle n'avait jamais aimé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Jeu 12 Oct - 22:12

Elle remplit ses poumons d’aire inutilement avant de soupire bruyamment, ça l’exaspérait. Elizabeth aurait aimé pouvoir la renvoyer de chez elle, lui claque la porte au nez, lui dire ce qu’elle pensait au fond, d’elle tous ses mots qui fessait si mal à retenir dans le silence. Mais à l’instant où elle posa ses yeux embrouillés sur la jeune femme brune elle se ravisa. Elle ne pouvait pas lui faire ça. Oui Evangelina avait été exécrable avec elle, ça elle ne lui pardonnait pas encore, mais ce n’était pas une raison de lui faire subir la même chose même si elle en avait terriblement envie. Juste pour qu’elle sache par où elle était passé. La vampire se disait que son ancienne amante avait dû, elle aussi, passé par une gamme d’émotion déplaisante pour en venir à se souler dans un bar par sa faute. Pas la peine de lui rajouté une couche de plus que pour le plaisir de faire sure qu’elle souffre autant qu’elle.
Elle écouta les paroles de la brunette avec attention, soufflant ici et là la fumer grise de sa cigarette. Evan avait raison, elle était encore fâchée contre elle. Pas par rancune, seulement parce que c’est quelque chose qui l’avait personnellement ébranlé récemment.

« Pour ce qui est d’être heureuse et ensemble on y repensera plus tard, mais je vais essayer de passer par-dessus tout ça »

Elle essuya une larme de sa main gauche qui tenait déjà sa dose de nicotine.

« Je n’ai jamais été douée avec l’amour, tu sais ? J’ai mauvaise habitude de tout gâcher, crois-moi. Ce n’est pas comme si j’avais habitude d’aller coucher un peu partout – Elle ria sarcastiquement –  Mes ex fréquentations était brève, sauf une. Celle qui m’a fait voir le monde, changer ma façon de voir les choses jusqu’à ce que voit son vrai jour et que je la laisse. »

Elle réfléchit un moment avant de reprendre :

« Désolé, je ne voulais pas parler de tout ça, seulement j’ai réalisé qu’on ne se connaissait peu, du moins en tant que personne. Sexuellement c’est autre chose »

L’albinos souria avant de déposé sa tête sur l’épaule de la plus jeune qui venait de s’assoir à ses côtés.

« Ne te méprend pas, je suis toujours fâchée contre toi. Par contre, rien ne m’empêche d’essayer de penser à autre chose non? »

Cela faisait un moment qu’elle connaissait Evan, pourtant elle avait cette impression de ne pas la connaitre du tout. Et elle l’aimait, mais elles n’avaient presque rien échangé mise à part une sexualité mouvementé et fréquente. Mais la tatoueuse n’avait jamais vraiment connu autre chose en terme de relation, si elle ne comptait pas sa sire avec qui elle était resté plus de 50 ans.

«  J’aimerais qu’on se connaisse un peu plus, disons plus personnellement, autre que de connaitre sa position préféré au lit »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Lun 18 Déc - 22:53

La vérité avait pris un temps fou avant de quitter sa gorge. Jamais des mots n'avaient sonnés si vrais dans la bouche d'Evangelina. Mais c'était parce que pour une fois dans sa vie, elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Mais un sentiment de légèreté l'habitait, pour une fois. Avoir dit ce qu'elle avait sur le cœur à Lizzy l'aidait à se préparer pour l'autre partie de la conversation, qui ne saurait vraiment tardé. Evan en ressentait un grand stress, malgré tout ce qu'elle essayait de se dire pour se calmer les nerfs. Elles avaient terriblement besoin de se parler; pas de s'engueuler comme du poisson pourri ou de se crier des bêtises par la tête. Non, une vraie conversation, civilisée quoi. Elle était assise sur le sofa, attendant patiemment que Lizzy lui réponde quelque chose. La totalité de la situation et l'avenir de leur conversation reposait sur les paroles que lui répliquerait la tatoueuse. Evan ne quittait pas Elizabeth des yeux. Tout lui plaisait chez elle. Son apparence physique, son attitude de dure à cuire, ses répliques cinglantes, sa fougue, son arrogance, absolument tout. Pourtant, sur le moment, elle se devait de mettre ses envies et ses désirs de côté. Il fallait qu'elles se parlent, se n'était même pas une option et encore moins quelque chose à remettre à plus tard. Souvent, dans sa vie, la Garou avait fuit plutôt que d'affronter les obstacles qui se dressaient sur sa route. La conversation qu'elle avait avec Lizzy n'était rien d'autre que cela, un obstacle, et Evan se devait de passer par-dessus si elle voulait éventuellement regagner le cœur de la femme qu'elle aimait.

Les paroles que prononça l'Anglaise lui firent d'abord baisser la tête, honteuse. Puis, en relevant la tête, elle la vit essuyer une larme qui roulait doucement contre sa joue blanche. Elle réprima l'envie de se lever du sofa et de la serrer dans ses bras, préférant lui laisser de l'espace, étant donné qu'elle la croyait véritablement fâchée contre elle. Mais, les mots qui suivirent montrèrent à la jeune Carlile qu'elle semblait avoir décompressée. Il ne fallait pas se fier aux apparences, ça la jeune photographe le savait, mais elle voulait croire que sa belle s'était calmée assez pour qu'elles puissent se parler. Elle fut surprise des confidences que lui fit l'albinos concernant l'amour, ses fréquentations et son ex. Evangelina ne détournait pas le regard d'elle. Son crâne la faisait souffrir mais si c'était ce qu'il fallait pour retrouver la proximité de Lizzy, elle était prête à ce sacrifice. La tête bicolore d'Elizabeth vint se poser contre l'épaule d'Evan, leurs cheveux s'entremêlant doucement. Le cœur de la brunette fit un saut. Elle voulait croire que son amante n'était plus fâchée contre elle mais elle lui répliqua qu'elle était toujours fâchée, de ne pas se faire d'idées. Penaude, Evan réprima un soupir de découragement. Partis comme ce l'était, jamais elle n'aurait le cœur de la tatouée et ça lui faisait très, très mal. La louve haussa un sourcil lorsque l'albinos lui parla d'apprendre à se connaître plus personnellement. Le choc était intense, elle venait de réaliser qu'elle ne savait pratiquement rien d'elle, excepté peut-être sa couleur préférée, vu qu'il y avait du rouge presque partout, mais ce n'était pas elle qui lui avait dit. Elle pouffa de rire face à la plaisanterie de sa compagne.

« Tu as raison. On ne se connaît vraiment pas. » acquiesça-t-elle.

Elle soupira.

« Par où commencer? Je n'ai jamais vraiment fait ça parler de moi-même. C'est assez pathétique, hein? »

Un sourire se forma sur ses lèvres.

« Comme tu le sais, je suis photographe mais j'étudie aussi en Histoire de l'Art, à l'Université. J'ai vécu et étudié à New York durant quelques années. Ma mère n'a jamais toléré que je sois aux femmes et c'est principalement ce qui a fait en sorte que je décide de partir de la maison, même si mes frères sont restés en Angleterre. Ma couleur préférée c'est le mauve. Je ne peux pas vivre sans café et cigarette, et sans mon appareil photo que je traîne absolument partout. J'aime le rock même si je ne peux pas m'empêcher de chanter les chansons Pop quand elles passent à la radio... »

Elle regarda le visage de Lizzy. Elle avait donné beaucoup d'informations à sa compagne en quelques instants à peine, surtout pour faire une blague, même si c'était probablement comme cela qu'elles allaient finir par parler d'elles-même et s'ouvrir à l'autre.

« J'espère que tu ne m'en veux pas, j'ai préféré y aller d'un coup. »

Et elle rigola, espérant que Lizzy fasse probablement quelque chose de similaire à ce qu'elle venait de faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Ven 16 Mar - 16:34

L’artiste ne put réprimer un sourire lorsqu’Evan commença à parler d’elle. Elle le faisait tout d’un coup. C’était un peu une blague de mauvais gout de la part de son amante, mais elle n’avait probablement pas tort de le faire comme ça. Elles ne se parleraient probablement pas de ses choses-là autrement.

« Comme tu as pu remarquer, je suis tatoueuse »

La femme albinos ria, elle se sentait idiote de parler d’elle-même. Elizabeth hésita longuement avant de reprendre, elle n’avait pas prévu de parler de tout ça à Evan, mais elle voulait partir d’un nouveau pied avec elle et la vampire se devait de rester franche. Cela même si elle craignait les réactions que pourrait avoir la brune quand elle lui dirait une partie de la vérité. Mais elle devait en parler, elles devaient absolument avoir une relation plus franche.

« Mais j’ai longtemps été une travailleuse du sexe, ou appelle ça comme tu veux, j’avais 16 ans quand j’ai commencé. J’ai arrêté à mon retour à Londres, juste avant que l’on se rencontre. Je ne voulait pas continué ma vie à me vendre comme ça, alors comme j’avais déjà quelques connaissance je suis devenue tatoueuse»

Bien sûr, elle avait déformé la réalité, elle était bien plus jeune quand elle avait commencé à se vendre, mais c’était un âge plus normal à l’époque où elle avait vraiment du commencer. La vampire n’était pas pour lui dire qu’elle avait plus de 140 ans, Evan n’était pas comme elle. Elle ne pourrait pas comprendre.

« De mes 15 ans jusqu’à mon retour au pays je me suis toujours promener de pays en pays, avec l’argent que je me faisais. La mort de mon jumeau m’a affecté a un point tel que je ne supportais plus Londres. Mais je suis revenu après 4 ans. »

Elizabeth ne voulait pas s’attardé tant aux mauvaises choses, mais cela faisait partie d’elle et si Evan voulait mieux la connaitre elle se devait de lui dire, même si les larmes lui montaient aux yeux quand elle songeait à son jumeau. Cette perte l’avait forgée autant dans de bonnes choses que de mauvaises et elle ne serait aucunement cette personne qu’elle était si cela ne serait pas arrivé. Mais elle se demandait sans cesse qui elle aurait pu être en sa compagnie. L’albinos força un sourire avant de reprendre la parole :

« J’aime le rouge et le noir je suis prévisible quand vient le temps de mes choix de couleurs – elle prit le temps de réfléchir – je suis le type de fille étrange qui rit en regardant des films d’horreurs glauques et qui détestes les comédies romantiques. Je fume comme une cheminée, mais je bois du thé comme si ma vie en dépendait. Il ne passe pas une seule journée sans que je griffonne sur quelques papiers. Je passe beaucoup de temps chez mes collègues et mon meilleur ami, ils m’aident beaucoup plus qu’ils ne le croient. »

Elle pensait à Vic qui l’avait énormément soutenue pour qu’elle reste sobre, du moins avec ses consommations de drogues. Avec l’alcool elle avait moins de difficulté à se contrôler, elle n’en ressentait pas le besoin constamment d’en prendre. Et à Morgan qui avait décidé de l’accompagné dans ses rencontres des N.A pour qu’elle se sente moins seule.

« Je passe ma vie a écouté Zombie des Cranberries »

Elle ria légèrement, les anecdotes d’Evan étaient beaucoup plus joyeuse que les siennes mais sa vie n’avait pas été joyeuse en général, elle ne pouvait pas l’inventé.

« Je songe sérieusement acheter un chien, histoire de mettre de la vie dans un grand logement »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 84

MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   Mer 21 Mar - 21:45

Elle avait préféré y aller d'un coup, comme quand on enlève un Band Aid. À la limite, elle se sentait essoufflée d'avoir fait défiler tous ces mots en si peu de temps. Evan n'aimait pas vraiment les conversations où chacun posait des questions et puis l'autre répondait et ainsi de suite. Elle avait préféré tout raconter, sans détour, mais pas des informations qui allaient en profondeur. Elle était allée pêcher ces infos à la surface d'elle-même, sur la pointe de l'iceberg. La Garou avait peur de s'embarquer dans une conversation sur sa vie. Elle cachait bien le fait qu'elle n'était pas réellement âgée de 19 ans, ce que montrait son apparence physique. Elle en avait pourtant 58, donc elle avait plus d'expériences de vie que d'autres, et probablement plus qu'Elizabeth, qui semblait avoir dans la vingtaine tout au plus. La jeune femme ne voulait pas se retrouver à en dire trop ou à dire des choses qui ne faisaient pas de sens avec l'âge qu'elle paraissait avoir. Il lui fallait rester prudente dans ce qu'elle lui dirait.

Elizabeth ne sembla pas outrée qu'elle aille préféré larguer un bloc complet d'informations sur elle au lieu d'y aller plus tranquillement. Et comme Evangelina l'espérait, Lizzy fit la même chose. Mais c'était loin des informations auxquelles elle se serait attendue. Travailleuse du sexe. 16 ans. Tout cela avait pris fin récemment. Mort de son frère jumeau. Wow. Evan dut souffler un peu d'air pour digérer tout cela. On était loin de ce qu'elle avait dit à son propre sujet. L'albinos y était aller en force et savoir ça donnait l'impression à la Garou qu'elle venait de manger un coup de pelle en plein visage. En clignant des yeux plusieurs fois pour chasser la surprise et l'étonnement qui avaient pris place sur son visage, la jeune anglaise se concentra de nouveau sur ce qu'Elizabeth racontait. Pour alléger la conversation, la tatoueuse lui donna finalement des infos plus douces à digérer comme ses couleurs favorites, le genre de film qu'elle aimait et celui qu'elle déteste, sa dépendance à la nicotine et au thé, ses journées où les gribouillages étaient de mise. Elle parla également de ses collègues et de son meilleur ami, disant qu'ils l'aidait beaucoup. Elle parla aussi de ce qui semblait être sa chanson préférée et lui mentionna son envie d'acheter un chien pour mettre de la vie dans son nouvel appartement.

Evan était demeurée assise sur le sofa. Une chance parce que sinon elle aurait terminée sur le plancher face aux flots d'informations tant joyeuses que malheureuses qu'Elizabeth venait de lui raconter. Elle passa une main sur le côté de sa tête, sentant les cheveux rasés sous ses doigts fins.

« Je n'aurais jamais crus que tu avais été une... » elle arrêta sa phrase, s'apprêtant à dire une insulte sans le faire par exprès, « une travailleuse du sexe... »

Evangelina baissa les yeux sur ses mains, qu'elle tortillaient contre ses jambes.

« Ça n'a pas dû être facile pour toi... Wow! Je ne sais pas vraiment quoi dire. Je dois dire que face à ton histoire, je me sens choyée que la vie aille été plus clémente à mon endroit. »

Elle leva les yeux.

« Je suis désolée que tu ailles perdu ton frère, ce doit être terrible. Mes deux grands frères sont des jumeaux et je crois que ni l'un ni l'autre ne s'en remettrait si l'autre décédait et moi je serais détruite s'ils venaient à mourir... »

L'idée que Victor ou Cameron pourrait mourir lui avait déjà traversé l'esprit. Ils avaient faits les cons, avant son retour en Angleterre, assez pour que Vic se retrouve en prison et qu'Evan doive composer avec un Cameron en état de panique constante, et ils auraient pu y passer. « Mais eux, ils ont eut de la chance, les imbéciles. » pensa-t-elle avec un sourire en coin.

« Sur un autre sujet, » reprit Evan après un court silence, « un chien serait une excellente idée! Sauf si tu ne tolères pas les poils d'animaux pris partout! Se battre contre nos cheveux longs qui se faufilent partout c'est une chose, mais les poils de chien, c'est un autre combat! »

Elle laissa échapper un rire sonore, qui raviva un peu son mal de crâne. L'atmosphère était plus détendue que lorsqu'elle s'était réveillée et la tempête Elizabeth semblait s'être calmée. Pour l'instant, même si la conversation était houleuse et qu'elles parlaient d'elles-mêmes ainsi que de leurs hauts et leurs bas, la Garou appréciait le moment. Ça lui faisait du bien de juste parler avec Lizzy. La voir et lui parler lui avait manqué terriblement et elle le comprenait maintenant. En son fort intérieur, Evan remerciait son meilleur ami Shawn d'avoir contacté Elizabeth la veille. Elle allait lui devoir un café à celui-là!

« Je suis contente qu'on puisse parler comme ça. Ça me fait vraiment du bien. »

Elle offrit un sourire à la femme qu'elle aimait et qu'elle tentait de reconquérir, disons-le comme ça. Evan espérait qu'il en allait de même pour l'albinos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't have a thought that is sober ▬ Elizabeth (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» no, i don't like you, i just thought you were cool enough to kick it ✝ la pyro
» 03. I thought i lost you...
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» I thought that you would always have been for me.
» Jessica Randfield - The world is a thought that does not think

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Whitechapel :: Seven Doors Tattoo :: Domicile d'Elizabeth Alixe-