AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Lun 26 Juin - 22:41

Soupirant bruyamment en haussant les épaules, la vampire replaça les longues mèches noires de sa  perruque, elle était très longue et passer le balai en ayant des cheveux plein le visage était loin d'être agréable. Sa boutique était dans un quartier huppé de la ville de Londres, autant elle avait le droit à un type de clientèle qui était fort charmante, qu’à un autre type de clientèle désagréable qui s’attend à pouvoir tout trouver avec un budget moindre. Totalement impossible dans une boutique d’antiquité luxueuse. Les derniers clients venaient de sortir de la boutique, mais elle n’en avait pas vraiment eu beaucoup au courant de la journée, ce n’est pas tous les jours que les gens venais acheter des meubles antiques, mais elle avait vendu de gros meuble, donc de grosses sommes d'argent. Elle finit de passer le balai dans la salle avant de descendre au sous-sol, elle jeta un sac de pomme dans la salle d’élevage avant de refermer la porte à clé. Nourrir les humains qu’elle revendait était une tâche désagréable, ils se plaignaient en permanence, c’était pourquoi elle avait commencé à seulement lancé la nourriture à la fin de sa journée de travail.

Mais ce soir elle avait encore plus hâte de sortir de son lieu de travail. Bon, la visite de Nora à sa boutique l’avait prise au dépourvue, mais pas moins que la demande qu’elle lui avait fait. Elle savait que la jeune vampire était une personne directe, après tout, comment peut-on être ami avec Nathaniele autrement, mais les personnes directes avait tout un effet chez Ambre. Ils ne se cachaient de rien, comme Nora l’avait fait en l’invitant, un rendez-vous, dans un parc. Cela lui semblais fort simple, mais bien plus agréable que ce qu’elle avait pu avoir avec Elizabeth qui avait eu le don d’être une femme compliquée avec des goûts tout aussi compliqués. Mais elle voyait déjà la différence avec Nora, elle semblait plus simple. Elles ne s'était vu quelques fois, mais jamais seule à seule et la française étais loin de se douter qu'elle pouvais plaire à Nora au point où celle-ci prendrais la peine de venir la voir à son travail pour l'inviter à une date.

Elle ferma boutique et barra la porte derrière elle. Elle marchait rapidement vers le parc que Nora lui avait fait mention, si bien qu’elle du replacer plusieurs fois son pantalon taille haute noir en s’y rendant. Une fois arrivée, elle la vit, assise au rebord d’une fontaine, jouant de son violoncelle. Elle était magnifique, ses courts cheveux bleutés presque noir bougeant avec ses mouvements d'archet et au lent balancement qu'elle faisait en jouant, les yeux clos, totalement concentrée. Ambre se rapprocha d’elle, écoutant les notes qu’elle jouait.

« Tu es magnifique quand tu joues, tu sais Nora ? »

La femme à la perruque noire pris place au côté de la musicienne, pencha la tête pour mieux voir chacun des gestes que l’autre vampire fessait : ses coups d’archet, ses doigts qui mouvait sur les cordes. Elle posa sa tête contre sa main.

« Si tu m’as demandé de venir ici, tu avais quelque chose derrière la tête, hum ? Mais promet moi que je vais pouvoir te voir jouer une autre fois, sans tout se public »

Elle faisait référence au passant dans le parc, elle aurait aimer les faires disparaître pour être qu'avec elle. Etait-ce du au fait que la vampire n'avait aucune concidération pour cette race inférieur sans importance, ou par ce qu'elle comptait passer du bon temps avec Nora, sans être dérangée? Probablement un peu les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nora D. Wechsler «
avatar

ventrue - sabbat
Messages : 35

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Ven 7 Juil - 12:20

Il y a toujours quelqu’un pour se demander, en passant devant l’étale de romans à l’eau de rose de la librairie, qui, de nous jours, lit encore de ces trucs? La réponse est Nora. Nora ne peut jamais s’empêcher d’acheter des bouquins à la Danielle Steel, même en sachant qu’ils ne sont pas considérés les meilleures fictions. Son petit cœur de romantique a besoin de carburant et comme elle n’en a guère dans sa vie quotidienne, elle doit bien se sourcer quelque part.

Elle a passé la journée la tête plongée dans l’un de ces livres, entre chacune de ses périodes d’enseignement et même durant sa pause repas – non pas qu’elle mange, normalement, mais il est rare qu’elle ne bouge pas de son siège, tant elle est absorbée par l’histoire. Son envie de romance exacerbée par le livre est le petit coup de pouce dont elle avait besoin pour passer à l’action : refermant l’ouvrage avec un air décidé, elle ramasse ses choses et file vers la boutique d’Ambre.

Nora et Ambre ne sont pas vraiment des amies. Elles sont à peine des connaissances, vraiment : elle se sont souvent croisée, en compagnie de leur ami Nathaniele, parlé quelques fois, mais jamais vraiment plus. Et cela, même si la jeune vampire trouve son aînée très attirante. Ses cheveux changeants constamment l’intrigue, la courbe de son visage lui semble douce à caresser et sa personnalité semblable à celle de Nate n’est rien pour la déranger.

C’est d’un pas confiant qu’elle est entrée dans la boutique, l’étui de son violoncelle à la main. Elle prit quelques minutes à observer les antiquités, distraite par l’éclat des objets, mais abouti enfin face à la propriétaire. Ses cheveux sont longs et noir, ce jour-là. Elle est jolie. C’est exactement ce que Nora lui dit, avant de l’inviter à la rejoindre à Hyde Park lorsqu’elle aura fini de travailler. « Si tu en a envie, bien sûr. » Elle lui sourit avant de tourner les talons et sortir de la boutique.

Sur le chemin vers Hyde Park, elle arrête dans quelques boutiques, achetant quelques bougies, un paquet d’allumettes, et une bouteille de vin avec son sac réfrigérant. Elle est souriante, comme sur un petit nuage. Cela fait très longtemps qu’elle n’a pas fait quelque chose de romantique.

Elle passe le temps au parc en jouant de son violoncelle. Malgré que son étui soit fermé, certains passant lance de leur monnaie sur celui-ci. Elle n’en est pas dérangée outre-mesure : elle utiliseras cet argent pour acheter des friandises pour ses étudiants.

« Tu es magnifique quand tu joues, tu sais Nora ? »

Celle aux cheveux bleus sourit, sans ouvrir les yeux. Elle avait senti la présence de l’autre. Elle est contente qu’elle soit venue. Nora poursuit sa pièce, les yeux fermés.

« Si tu m’as demandé de venir ici, tu avais quelque chose derrière la tête, hum ? Mais promet moi que je vais pouvoir te voir jouer une autre fois, sans tout se public »

Elle a un petit rire, terminant la composition en ouvrant les yeux. Elle regarde Ambre et lui sourit. L’orangé du coucher de soleil reflète sur ses longs cheveux noirs en de longs rubans dorés.

« Pour un concert privé, » commence-t-elle doucement, « tu devras venir chez moi. » Elle penche la tête de côté, légèrement. Elle a déjà joué chez Nathaniele, mais il est rare, maintenant, qu’elle joue hors de chez elle.

« Je suis contente que tu sois venue, » lance-t-elle avant de se tourner pour ramasser la monnaie sur son étui, pour pouvoir l’ouvrir et ranger son immense instrument. Ce faisant, elle sort de l’étui les éléments qu’elle a acheté plus tôt. Elle montre la bouteille de vin avec un sourire.

« J’espère que tu aimes le rouge. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Lun 31 Juil - 23:13

Le ciel de cette soirée était magnifique, un doux dégradé de bleu sombre vers un orangé vif qui reflétait dans les objets et personnes des environs, changeant les teintes des couleurs. Simplement à couper le souffle quand ses reflets de couleurs rencontrèrent l’instrument de bois de cette femme qui l’avait invité. La femme aux cheveux bleus ne cessa pas sa pièce aux paroles d’Ambre, après tout cette dernière aurait été contrariée de la voir s’arrêter. Nora était si inspirante, si bien qu’elle pourrait écrire une longue nouvelle sur la femme au violoncelle, cette femme si pure d’apparence qui aurait comme lourd secret sa condition d’être une personne déjà morte devant se nourrir de sang. Elle sortit de ses pensées qui commençaient à grouiller de ses nombreuses idées de texte qui ne cessait pas de fleurir dans sa tête. La Brujah écouta les dernières notes de la pièce de Nora avant que celle-ci se mette à parler. L’invitant à aller chez elle pour un concert privé. C’était beaucoup plus que tentant, parce que, tout ce public gâchait l’expérience de pouvoir entendre pleinement le talent de Nora.

« Je suis contente que tu m’aie invité plutôt, et tu ne m’a toujours pas dit ce que tu avais en tête »

La plus vielle sourit en voyant celui de l’autre qui venait de sortir une bouteille de vin rouge, comme s’il sortait de nul par. Et quel question, c’était plutôt cliché de lui répondre oui, mais elle adorait le gout du vin rouge, cela faisait partie des rares choses humaines qu’elle consommait encore, sa et le fromage deux choses qui se mariaient à merveille.

« Oui, j’adore. Tu as des coupes ? »

La Ventrue avait sortie bien des choses, mais elle ne voyait aucune coupe de vin. La femme à la perruque noire sortie un doux rire d’entre ses lèvres, elle prit la bouteille et retira le bouchon de liège.
 
« Tu sais qu’on va devoir boire comme ça, à la bouteille ? »

Cela ne lui dérangeait aucunement, à une certaine époque elle n’avait qu’a peine l’argents pour se payer une simple bouteille si bien que les verres convenable pour boire du vin, elle en avait aucunement en sa possession. Et du vin reste du vin après tout. Et cet oubli de la part de Nora ne faisait que démontrer à quel point Nora avait probablement agis sur un coup de tête et n’allait que rajouter une anecdote cocasse à leur rendez-vous dont elle allait se rappeler comme étant celui où on a bu du vin a même la bouteille. Elle en prit une petite gorgée tendant la bouteille à la musicienne.

« Alors tu veux m’inviter chez toi, pour un concert privé? Pourquoi un tel honneur – elle échappa un rire, ce rire sincère qu’elle ne laissait presque jamais sortir – pourquoi moi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nora D. Wechsler «
avatar

ventrue - sabbat
Messages : 35

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Sam 5 Aoû - 0:15

Un air légèrement surpris, un sourire aux lèvres, l’autre semble agréablement surprise par son rendez-vous improvisé. Nora est plutôt fière. Ou, du moins, elle l’est jusqu’à ce que l’autre pose la question fatidique. Des coupes? Celle aux cheveux bleus cligne des yeux et laisse tomber un « Oh. » défaitiste en tournant la tête vers son étui de violoncelle, comme si des coupes à vin allaient se matérialiser mystérieusement. C’est bien elle, tout ça. Suivre une idée qui lui est venu sur un coup de tête sans pensé à tous les éléments nécessaires.

Elle commençait à se sentir un peu idiote lorsque le doux rire d’Ambre lui fit ramener son attention sur elle. Celle aux cheveux noirs prend la bouteille de ses mains, souriante.  

« Tu sais qu’on va devoir boire comme ça, à la bouteille ? »

Elle ne semble pas dire cela sur un ton de reproche. Au contraire, elle en semble bien amusée. Nora sourit, soulagée et a un petit rire également. « Les coupes me sont sorties de la tête, » assure-t-elle en levant les yeux au ciel rosé. Elle ramène son attention sur sa compagne avant de commencer à placer des bougies autour d’elles, sur les pierres de la fontaine. Elle termine de les disposés, écoutant le son du bouchon de liège sortant du goulot de la bouteille, puis craque une allumette pour enflammer les bougies. Le soleil est encore assez lumineux, pour l’instant, mais Nora aime l’aspect romantique des petites flammes et de leur chaude lueur.

Elle souffle doucement l’allumette avant que la flamme ne l’air rongé jusqu’à ses doigts, puis regarde l’autre femme, qui vient de prendre une gorgée de vin à même la bouteille. Elle lui tend cette dernière en lui posant une question, un rire cristallin aux lèvres. Nora prend la bouteille et sourit, penchant la tête de côté. « Tu es très jolie, » commence-t-elle doucement, d’un ton pensif, « et tu es élégantes et tu tiens tête à Nathaniele et tu affiches tes couleurs comme un paon étale ses plumes. » Elle redresse la tête, plantant ses yeux bleus dans ceux de l’autre et a un petit rire. « Tu me plais beaucoup. »

Elle prend une gorgée de vin à son tour, à même le goulot et se passe la langue sur les lèvres en pensant au baiser indirect qu’elles viennent d’échanger. Elle lance un regard à l’autre : s’ajoute aux rubans de soleil, dans ses cheveux noirs, les feux follets dansant projetés par les chandelles autour d’elles.

Elle lui tend la bouteille de nouveau, doucement, croisant les jambes dans un mouvement coquet. « Je me disais qu’une soirée sans Nathaniele pourrait nous permettre de... », elle penche la tête de côté, pensive, puis sourit, « …se rapprocher? »

Elle a un petit rire, mais son regard reste posé sur le visage de l’autre, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Mar 15 Aoû - 22:34

Bien sûr, elle ne s’était pas attendu d’avoir une soirée de prévue en sortant du travail. Une bouteille de vin et des chandelles, il faisait encore clair, mais dans quelques minutes le soleil allait finir par tomber et laisser place à la nuit et ses millions d’étoiles. Ambre regarda sa compagne, elles ne se connaissaient qu’à peine grâce à leur ami commun qu’elle partageait.

Elles s’était vue quelques fois et la vampire deux fois centenaire ne pouvait pas mentir, la plus jeune l’intriguait beaucoup. Elle bouillonnait de joie, comme toutes les fois où elle l’avait vue accompagnée de Nathaniele. Et le sourire qu’elle avait, maintenant, en cette soirée la faisait fondre, elle était adorable. Elle l’écoutait parler, buvant ses paroles comme elle buvait ce vin que Nora avait apporté. Elle disait qu’elle la trouvait jolie, et qu’elle tenait tête à leur ami, ce malgré sa notoriété.

« Mais il le faut – elle ria – je ne le laisserai pas me marcher dessus et il le sait très bien, et puis il est plus mou qu’il ne le croit. Mais je ne croyais pas qu’une personne tel que toi, qui respire, comment dire, le bonheur ou la joie, serait interpeller par une personne comme moi. Mes couleurs ne plaisent pas à tous. Elles en éloignent, plus souvent qu’autrement. »

Elle reprit la bouteille, la rapportant à ses lèvres, en prenant une bonne gorgée. C’était une bonne cuvée, elle en n’était pas déçue  

« Ça serait me mentir de ne pas t’avoué que tu me plais aussi. Ce rendez-vous est simple, c’est ce qui en donne tout son charme, j’aime cette simplicité. Pas de flaflas inutiles, juste des chandelles et du vin, au bord d’une fontaine. Je me sens comme à Paris, sans la tour Eiffel. Ce sentiment que tout me semble naturel d’être en ta compagnie, ça me plait. »

Sans l’ombre d’un doute, le bishop avait aidé à ce qu’elle fasse connaissance, mais sa présence n’aidait pas pour qu’elles apprennent à se connaitre plus amplement. Il prenait beaucoup de place et elle si peu, il était dure pour elle d’aller parler à une femme qu’elle ne connaissait presque que de nom.

« Je ne suis pas contre cette idée »

Elle pensa à l’instant à ce futur évènement en son honneur, elle allait devenir Ductus. Ce n’était, bien sûr, qu’un titre honorifique, elle ne tenait pas à avoir plus de responsabilité, ce n’était juste une preuve de ses bons services pour le Sabbats. Et elle n’avait pas prévue être accompagné, mais elle remettait cette notion en question. Nora voulait-elle être celle qui allait l’accompagnée.

Elle approcha son visage un peu plus près de celui de Nora, sans être trop près. Elle ne voulait pas être envahissante.

« Dit moi, que dirait tu d’être celle qui m’accompagnera lors de ma cérémonie de grade, je deviens Ductus et je n’ai personne comme cavalière. On se connait qu’à peine, mais il me semble que cela serait une bonne idée pour se rapprocher un peu plus. Je sais qu’un bain de sang sera compliqué, tu es une Ventrue, je sais ce que ça implique. Mais qu’en penses-tu ? »

Elle espérait par contre ne pas se faire couper dans son élan, en avait-elle trop fait dès le départ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nora D. Wechsler «
avatar

ventrue - sabbat
Messages : 35

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Lun 18 Sep - 11:35

Le soleil se cache au bord de l’horizon, aspergeant le parc d’une lumière rouge qui colore la peau pâle de la vampire alors qu’elle se mord la lèvre inférieur, méditant la question. Est-elle surprise que l’autre l’invite ainsi à un évènement officiel? Oui, vraiment. Mais ce n’est pas tant l’invitation qui la surprend que l’idée que l’autre veuille être vu avec elle à son bras.

Nora fréquente peu la communauté vampirique. Elle se tient plutôt avec quelques amis isolés, comme Nathaniele. Elle n’arrive pas à complétement s’intégrer, peu importe le pays où elle est, car elle ne peut pas partager les mêmes goûts que ses congénères. Probablement que les autres ventrues se sentent aussi coincés qu’elle, parfois, mais sa préférence de victime lui vaut une tache noire en plus. Les vampires trouvant de mauvais goût de s’en prendre à des enfants ne veulent pas devenir familier avec elle, alors qu’elle-même ne veux pas fraterniser avec ceux qui aime l’idée de faire du mal à de jeunes humains. Elle se sent plutôt seule, dans les évènements organisés par les vampires.

Mais si elle est avec Ambre? Ambre ne la laisserait certainement pas seule… n’est-ce pas? Ce pourrais être agréable, une soirée du genre, si elle a une amarre à qui s’ancrer. Même si les bain de sang ne sont pas ses favoris…

Elle sourit, penche la tête de côté, après son long moment de réflexion. « D’accords, » dit-elle, hochant la tête, « J’en serai ravie. » Elle se rapproche un peu de l’autre aussi, appuyant ses mains sur le bord de la fontaine, entre elles. « Il est vrai que les bains de sang sont loin d’être mes favoris, mais… j’aime le rouge. » Elle tend une main vers la bouteille de vin que tient l’autre et attrape le goulot, ses doigts se posant sur les siens. « J’aimerais bien te voir en rouge, » ajoute-t-elle tout bas, souriante.

Elle soutient son regard et leur proximité un instant, mais se redresse enfin en prenant la bouteille des mains de l’autre pour en prendre une nouvelle gorgée. Elle essuis une goutte de vin glissant sur le bord du goulot du bout d’un doigt, parlant doucement.

« Ductus… tu es contente? »

Elle la regarde portant la goutte de vin à ses lèvres. Elle laisse son doigt appuyé sur sa lèvre en souriant, poursuivant : « Ce doit être un honneur, non? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Lun 16 Oct - 22:03

Ft. Nora Wechsler

Don't need a metaphor for you to know

Avec cette lumière rouge qui devenait de plus en plus intense alors que le soleil descendait dans le ciel . Nora était sublime, la lumière créait un second coucher de soleil dans la chevelure bleutée de sa compagne. Le peu de rouge laisser par le vin qu’elle avait bu au goulot était de plus en plus tentant pour la nouvelle Ductus. Elle avait toujours été une personne qui développait des sentiments rapidement, bien que cela lui ai créé un problème qui portait le nom d’Elizabeth. Elle aimait ses femmes un peu hors du chantier battu, celles qui étaient dure à déchiffrer, des mystères vivants. Et Nora Wechsler, autant que son ex, étaient ce type de femme chacune à leur façon. Ses femmes, étaient à ses yeux, irrésistibles. Plusieurs personnes trouvaient que sa compagne présente devant elle, n’était pas un vampire qui était bien vue de côtoyer, elle consommait le sang des enfants. Ça, Ambre le savait et elle n’était pas plus déranger par se fait, ce seulement parce qu’elle non plus n’était pas très aimer de la communauté vampirique. Du moins d’une partie de cette communauté restrictive. Ce n’était pas tout le monde qui approuvait ses techniques quant à la distribution d’êtres-humains. Certains d’entre eux la trouvaient cruelle. C’était donc sans se soucier des opinions qu’elle se présenterait a sa propre cérémonie avec Nora. Après tout c’était une cérémonie en son honneur. La vampire deux fois centenaire allait se faire tout un plaisir. La simple idée d’imaginé Nora se plonger dans le sang du bain de cérémonie l’aurait fait rougir.

Ambre ne savait pas quoi répondre face à la réponse de sa compagne autre qu’un sourire, elle était plus qu’heureuse juste à y penser. Elle ne s’imaginait pas vraiment au bras d’une autre lors de cet événement. Un simple « d’accord avait fait tout son bonheur.  

« Je suis convaincu que le rouge te va mieux qu’à moi. Comme se rouge un peu rose sur tes lèvres.»

Elle lui parlait de son nouveau statut. Bien sûr qu’elle en était ravie. C’était une mention d’honneur, mais elle ne l’obligeait en rien. Elle n’avait pas plus de responsabilité et avec chance. Elle n’avait aucunement le temps d’en avoir plus. Son travail lui en donnait beaucoup et de conserver ses disparitions en sourdine aux yeux des hommes l’était tout autant. Elle n’en souhaitait pas plus. Mais son nouveau titre lui plaisait. Cela lui donnait un peu plus de notoriété au sein du Sabbat.

« Oui, ce l’est. Mais ça me fait étrange de savoir que toutes ces personnes qui ne savent même pas qui je suis, vont pouvoir relier à moi le fait que je suis la nouvelle Ductus du Sabbat de Londres »

Elle ria doucement avant de reprendre.

« Je n’arrive pas à me faire à l’idée. Seulement, pourquoi maintenant ? J’ai plus de 200 ans, cela fait plus d’un siècle que j’ai mon commerce. Mais ils se décident maintenant à me faire cette honneur »

Elle prit sans brusquement la bouteille de vin que tenait la femme aux cheveux bleu et porta le goulot à sa bouche.

« Mais je n’ai pas envie de parler de ce titre tout le long de notre rencontre. Je sais bien peu sur toi Nora. Si ce n’est ce que j’entends de toi de la bouche des autres. Et tu sais à quel point je préfère me faire ma propre idée de la chose.  J’apprécie la femme que j’ai devant moi. Cette femme au violoncelle. Et j’aimerais qu’elle me parle d’elle. »

Elle se rapprocha de la musicienne, posant sa main sur la cuisse de Nora alors qu’elle continuait de lui parler

« Parce que je veux te voir sans le voile de la réputation qui te suit, bien qu’elle ne me dérange pas. Qui sais, tu pourrais en connaitre un peu plus sur moi en même temps. »



Dernière édition par Ambre De Sauveterre le Ven 16 Mar - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nora D. Wechsler «
avatar

ventrue - sabbat
Messages : 35

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Sam 4 Nov - 22:27

La vampire a un petit rire flatté alors que l’autre lui renvoi le compliment. Nora aime le rouge et se trouve jolie dans cette couleur, mais seulement pour des occasions spéciales. Alors que l’autre femme répond à sa question, les dernier rayons du soleil balaient son visage, glissant doucement de son front à ses lèvres jusqu’à sa poitrine avant de s’éteindre : le soleil n’est plus qu’un gribouillis d’orangés à l’horizon, manger par les arbres sombres du parc. Enfin, les chandelles autour d’elles démontre leur utilité avec la ferveur de leurs flammes.

Ambre rit. C’est un joli rire, un rire doux. Nora sourit. Elle réfléchit un peu à la question que la plus âgée se pose : il est vrai que ce titre lui est offert bien tard… Elle ramène son attention sur leurs mains alors que l’autre lui reprend la bouteille.

Elle la regarde boire, pensive. 200 ans… quatre fois son âge, alors. Et un peu plus. C’est un peu vertigineux de penser qu’elle aussi a la capacité de vivre aussi longtemps. Pour l’instant, le vampirisme ne ressemble qu’à une cure de jeunesse. Probablement qu’elle saisira l’ampleur de sa condition lorsqu’elle aura atteint son premier centenaire.

« Mais je n’ai pas envie de parler de ce titre tout le long de notre rencontre. » déclare l’autre, la tirant de ses pensées. Elle ajoute qu’elle veut en savoir plus sur la femme aux cheveux bleus. Nora cligne des yeux, surprise par la demande soudaine : elle ne se trouve guère intéressante, ou du moins pas autant que sa partenaire. Elle porte une main à son buste alors que l’autre se rapproche, posant une main sur sa cuisse. Elle se mord légèrement l’intérieur de la lèvre pour ne pas sourire à ce contact : elle ne veut pas interrompre son amie en changeant soudainement de sujet comme elle en a si bien l’habitude…  

« Parce que je veux te voir sans le voile de la réputation qui te suit, bien qu’elle ne me dérange pas. Qui sais, tu pourrais en connaitre un peu plus sur moi en même temps. »

Nora regarde sa main sur elle, puis lève ses yeux bleus sur le visage de l’autre, souriant doucement. Elle se met le dos bien droit, replaçant une mèche de cheveux en même temps.

« Et bien… » commence-t-elle avant de s’éclaircir la gorge, « je suis suisse. » Elle se passe la langue sur les lèvres et poursuit. « Je sais jouer du piano, du violon, un peu de guitare, mais mon instrument préféré est le violoncelle. » Elle a un petit rire face à cette évidence. « J’habitais en France avant de venir à Londres, et en Espagne avant cela. Ma mère était d’origine espagnol. Enfin, elle était suisse, mais sa famille est de descendance espagnole.»

Elle secoue la main vaguement, comme pour se débarrasser des détails inutiles. Elle réfléchit un peu, disant pensivement : « Nora est en fait mon deuxième prénom. » Puis, elle plante son regard dans celui de l’autre avant de sourire, posant une main légère sur son épaule. « J’ai eu 55 ans cette année. » Elle penche la tête de côté, glissant le bout de ses doigts contre la clavicule d’Ambre. « J’espère que je ne suis pas… trop jeune? » Elle a un sourire amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Ven 16 Mar - 14:50

Ft. Nora Wechsler

Don't need a metaphor for you to know



Ambre était curieuse, Nora était une véritable boite de pandore, un secret, un mystère ou simplement ce livre à la couverture intrigante que l’on ne peut pas juger le contenu sans en lire ses pages. Elle intriguait la Brujah au plus haut point. C’était tout un personnage, son type de personnage préféré, celui que l’on ne remarque pas mais qui est le plus  intéressant à connaitre au fil de la lecture. La vampire sourit à la réaction de sa compagne, elle semblait surprise. Était-ce une mauvaise chose? Ambre se disait que non, ce n’était pas une question indiscrète, probablement qu’il était rare pour la Ventrue qu’on lui pose une telle question.

Si les humains qu’elle conservait dans son commerce pouvaient la voir ainsi, elle perdrait cette image sans émotions qu’ils lui conféraient. Bien qu’Ambre n’ait aucunement envie qu’ils ne la voient d’une façon différente. Si elle se comportait ainsi avec eux c’est qu’ils le méritaient amplement. Mais Nora méritait de recevoir toute son attention.

Alors, elle écouta chacun des mots que la vampire devant elle prononçait. Elle savait déjà que la femme savait jouer du violoncelle, elle venait de la voir jouer, mais elle n’était pas au courant qu’elle savait jouer du piano, du violon et de la guitare. Nora était une femme talentueuse, elle se demandait si Nora savait la chance qu’elle ait d’avoir eu le don de la musique. C’était un don si remarquable selon elle, probablement parce qu’elle ne savait pas en jouer et que n’importe quel son qu’elle pourrait produire sur un instrument pourrait rendre sourd.

Quand elle entendit l’Age de Nora, la vampire deux fois centenaire ouvrit grand les yeux, elle la croyait plus vielle que 55 ans. Du moins, elle agissait comme une vampire de deux fois l’âge qu’elle avait.  Mais l’âge n’avait aucune importance dans un monde comme le sien, elles étaient figée dans le temps après tout.

« Tu es beaucoup plus jeune que je pouvais le croire, mais aucunement trop jeune. Et l’âge ce n’est que des chiffres. Mais je te trouve mature pour une vampire de cet âge. C’est rare. Mais je te renvoie la question. Tu ne me trouve pas trop vieille? Une désagréable personne qui ne suit pas tout à fait les connaissances des nouvelles générations? »

Elle ria à son propre commentaire, mais elle avait comme inquiétude que Nora pourrait effectivement avoir un blocage avec l’âge avancé qu’elle avait, elle avait quand même 214 ans.

« Mais tu es capable de jouer de tant d’instrument? C’est impressionnant. Quand je pense à mes propres capacités en musique, c’est tout un exploit – elle ria doucement -  je crois que je serais seulement capable de percer des tympans en touchant une seule touche d’un piano. Mais j’imagine qu’il s’agit de la même chose quand l’on parle de faire une nouvelle digne de s’appeler une œuvre de littérature. »

Elle avait envie d’être encore plus proche de Nora, mais Ambre ne  voulait pas l’importunée avec des contacts physiques qu’elle ne savait pas si sa compagne allait apprécier. Elle approcha toutefois son visage de celui de la plus jeune. Seulement moins de 2 pouces les séparaient désormais.

« Dit moi ? Comment pense tu que les membres du Sabbat vont réagir en me voyant accompagné d’une si belle personne que toi? »

Ambre était une romantique irrécupérable, malgré sa cruauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nora D. Wechsler «
avatar

ventrue - sabbat
Messages : 35

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Jeu 22 Mar - 13:49

La vie de Nora se limite bien souvent à sa musique. Il s’agit de la compétence qu’elle a acquise et développée depuis l’enfance, le passe-temps dans lequel elle s’est jeté pour oublier ses soucis, la béquille qu’elle utilise pour avancer dans la vie et extériorisé ses tracas. Elle trouve bien difficile d’essayer de parler d’elle si cela ne concerne pas ses habiletés musicales.

L’autre lui retourne sa question finale et Nora pouffe de rire. L’autre rit aussi de son propre commentaire et Nora sourit. « Ne t’en fais pas. » souffle-t-elle simplement.

Elle écoute l’autre poursuivre, et rit de nouveau. Peut-on réellement être si terrible avec une seule touche de piano? Elle serait curieuse de le voir. Elle penche la tête de côté, pensive, alors que l’autre lui demande ce qu’elle croit que le Sabbat dira en les voyant ensemble à la soirée. Une légère appréhension la saisit – et si sa mauvaise réputation entachait celle d’Ambre? – mais elle la chasse rapidement.

Celle aux cheveux bleus observe le visage de l’autre, un sourire en coin aux lèvres. Son visage si près, ses yeux clairs et limpides… Elle ferme les yeux et élimine la distance entre leurs visages, posant un baiser léger à la commissure des lèvres de la femme plus âgée, un baiser doux et respectueux. Elle recule légèrement son visage, murmurant : « Ils se diront que j’ai bien de la chance que tu m’ais choisie. » Elle sourit, refermant les yeux pour venir poser un baiser à l’autre commissure des lèvres d’Ambre, toujours aussi léger, avant de se pencher à son oreille. « Et ils diront que nous sommes magnifiques en rouge. »

Elle rit doucement, se redressant, regardant l’autre. Son regard est pétillant, son humeur plus légère. Elle doit arrêter de s’en faire.

Sautant du coq à l’âne, elle reprend la parole. « Quel genre d’histoires écris-tu? » Nora ne s’est jamais trouvée très créative et ne pense pas grand-chose de son imagination. Bien sûr, elle improvise parfois en jouant d’un instrument, mais la musique à une qualité logique qui n’est pas sollicité dans la peinture, le dessin ou l’écriture. Elle adore lire des histoires de romance, des livres à l’eau-de-rose et se laisse facilement portée par des aventures insipides.

« As-tu déjà publié quelque chose? J’aimerais lire de tes écrits. » Elle regarde les chandelles, passe distraitement un doigt pâle au-dessus d’une des flammes. Elle regarde l’autre, un sourire en coin. « Et si nous allions chez moi? Je pourrais te jouer quelque chose plus sérieusement… et tu pourrais jouer une note de piano. » Elle a un sourire amusé, fixant son regard bleu sur l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Ambre De Sauveterre «
avatar

brujah - sabbat
Messages : 11

MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   Mer 11 Juil - 12:39

La compagnie d’une personne autre que les humains qu’elle gardait captifs dans le sous-sol de son commerce étaient plus qu’agréable, c’était pour elle très différent. D’abord parce qu’Ambre n’avait pas vraiment la chance d’avoir ce genre de contact avec d’autre membre de la communauté Sabbat bien souvent. Du moins autrement que dans les soirées qu’ils organisent. Ainsi la présence de Nora avec elle dans un tel contexte, soit être aux chandelles dans un parc, voulait dire beaucoup aux yeux de la Brujah. Et plus elle y pensait, plus elle était heureuse de son choix pour l’accompagné a son propre évènement. Oui cela soulèverait probablement des controverses, mais la femme a la perruque s’en contre fichait, une de plus ou une de moins. Ambre elle-même était une personne qui pouvait créer des différents d’opinion dans la secte, de se présenté avec Nora au bras ne changerait absolument rien.

La plus que centenaire fut surprise lorsque Nora rompu la distance entre elle posant ses lèvres contre les sienne. Pas une surprise désagréable, loin de là. Elle ne s’attendait toutefois pas à ce que cela se passe à l’instant même. Ce contacte, bien que timide la fit sourire. Nora était si douce. Elle passa sa main dans les courtes mèches bleue de sa compagne, caressant son visage par la même occasion.
S’attendant à une phrase dans le même sujet, elle fut étonnée d’entendre la question qui suivi, mais il n’était pas la première fois que Nora changeait de sujet de conversation aussi rapidement. C’est le sourire aux lèvres qu’elle lui répondit, cela devait faire un nombre incalculable d’année qu’une personne s’intéressait a ses écrit, si bien qu’ambre avait l’impression d’avoir perdu le statut d’écrivaine.

« Oh!, j’écris des nouvelles en grande majorités, des petits roman, j’ai eu ma période poème quand j’étais plus jeune. J’étais journaliste à une certaine époque, quand j’étais encore humaine. »

C’était une question qu’elle c’était souvent poser, pourquoi elle n’avait jamais publié ses écrit personnels, mais seulement les quelques articles de journaux dans l’éditorial de ses parents.

« Autre que les articles de journaux, non. Je n’ai jamais publié. Mais je conserve tout, l’intégralité de mes manuscrits son conservé, je pourrais t’en laisser une copie à notre prochaine rencontre. »

Elle rêvait ou Nora venait de l’inviter chez elle, dès leur première rencontre sans le Lassombra qui était la raison de la découverte de chacune? Elle ne rêvait pas, et heureusement pour pouvoir encore entendre les douces mélodies que la Ventrue était capable de créer de ses mains. Elle était une artiste incroyable.

« Bien sûr, je serais ravie de pouvoir t’entendre encore jouer, mais je doute que de me laisser toucher ton piano est une bonne idée »

Elle ria à son propre commentaire, elle n’était vraiment pas douée avec la musique.
Ambre s’empara de la bouteille et remis le bouchon avant de la ranger dans le panier que Nora avait apporté. Elle prit les chandelles et les souffla doucement, éloignant la fumer en agitant la main. La brujah se leva et tendit la main à sa compagne pour l’aider à se relever.

« J’ai cru comprendre que tu habitais le quartier, on pourrait y marché au lieu de prendre le taxi, qu’en pense tu ? »

Elle posa ses lèvres dans le creux du cou de Nora avant de lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't need a metaphor for you to know - Ft. Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nora ! [Terminée]
» Quand champ de blé se fait mine d'or
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Juste avant la Bibliothéque, et vous êtes arrivés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Belgravia :: Hyde Park-