AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Ven 17 Mar - 15:26

Le sommeil était venu sans avertissement- la vague d'émotions par laquelle Victor était passé était plus qu'assez pour l'épuiser, et après avoir laissé la bouteille de bière vide sur la table de chevet, il était tombé dans un état de sommeil quasi catatonique. Couché par-dessus le couvre-lit, avec comme seul vêtement un boxer noir, Vic n'avait même pas entendu le vampire entrer dans son appartement. Ce n'est que lorsqu'il commençait à sentir l'odeur du café qu'il se réveilla lentement, se demandant qui ça pouvait être. Mais il était si épuisé qu'il sombrait de nouveau dans le sommeil- jusqu'à ce qu'un poids fasse bouger le matelas, et qu'il sente une présence froide contre sa peau. Il espérait silencieusement que lorsqu'il ouvrirait les yeux, ça soit Leo ou même Wallace qui soit là, mais la faible voix presque inaudible qui monta à ses oreilles lui confirma que c'était une toute autre personne. Victor n'avait pas exactement envie de voir Elizabeth à ce point-ci; sa main lui faisait toujours un mal de chien, et ce, même si elle avait déjà commencé à guérir. Il savait que ça prendrait quelques jours, voire même une semaine avant qu'il soit capable de s'en servir à nouveau. Il fit note mentale d'appeler le garage pour prendre un congé de maladie, commençant même à inventer une excuse pour l'obtenir. Mais les mots d'Elizabeth l'arracha de ses pensées.

Comment pouvait-il la détester? Elle était sa meilleure amie, et c'était à la vie, à la mort. Lentement, Victor ouvrit les yeux, rencontrant le visage pâle du vampire qui était couché à ses côtés. Il savait que les excuses ne venaient pas facilement à Elizabeth, et il était conscient que sous l'influence d'une Frenzy, elle était impossible à contrôler. Il savait qu'elle n'était pas à blâmer, mais son ego était blessé, et c'était difficile pour lui de simplement la pardonner. Après tout, elle avait passé à un cheveu de le blesser, ou même pire. Mais Victor n'avait pas la force d'être rancunier envers l'une des seules personnes qui le connaissait par cœur. Il soupira doucement, se tournant un peu dans le lit afin de faire face à l'albinos. « Tu sais bien que je ne pourrai jamais te détester, » dit-il doucement, sa voix encore râpeuse de sommeil.

Victor ne savait pas vraiment comment faire face à cette situation, s'étirant un peu. Son visage se crispa légèrement lorsqu'il bougea sa main brisée, oubliant sa blessure. Ce n'était pas à tous les jours qu'il se blessait de cette manière, et il devrait prendre le temps de l'enrouler dans un bandage pour garder les mouvements à un minimum quasi-inexistant. « T'as tué quelqu'un, » rajouta Victor sur un ton décontracté. « T'as tué quelqu'un, Liz. Et t'as failli me tuer, aussi. » Il serra les dents, la colère grouillant toujours dans son ventre. Mais ce n'était pas le temps de se fâcher. C'était le temps de lui parler, de lui faire comprendre. « Tu peux pas continuer comme ça. Tu vas finir par te faire descendre. Ça doit arrêter, Liz. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 81

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Ven 17 Mar - 19:07

En presque vingt ans, la vampire pouvait à peine compter sur ses doigts pour se souvenir des mal entendus qu'elle avait eu avec Carlile, ceux qui n'avait pas de lien avec ses dettes de drogues. Leurs conflits n'était pas nombreux puisque les deux était très franc l'un envers l'autre. C’était un peu la base de leur amitié, si on pouvait le dire ainsi. Rare était  les fois où elle se disait qu'elle allait prendre un petit break pour ne plus voir le garou, elle ne le savait pas vraiment de son côté à lui, mais du sien, c'était le cas. Elle lui racontait, vraisemblablement presque tout ce qui lui passait par la tête, et comme elle était que peu souvent sobre, c'était souvent un petit chaot de n'importe quoi. Mais visiblement depuis tout ce temps il n'était pas parti pour autant. Elle se disait qu'il restait plus pour les conversations cohérentes qu'ils partageait, les soirs au bar ou chez l'un des deux amis. L'albinos avait tendance à tout raconter de sa vie privé à cet homme dont elle ne pourrait plus se passer.  En presque vingt ans, elle n'avait jamais eu peur de le perdre, jusqu’à hier. Elle avait presque tuer son meilleur amis, Elizabeth s'en voulait à mort. Presque autant que ce soir là où elle avait pris la fuite quand son jumeau fut assassiner devant ses yeux. Si bien que si elle avait passer à l'acte, elle aurait probablement mit fin au martyr, en continuant sa rage je ne sais où et elle s'aurait fait tuer par un hunter.

Elle comprendrait si Victor ne voudrait pas lui parler pendant une semaine, malgré qu'elle se soit pointé chez lui en pleurant comme une madeleine, mais elle avait besoin de lui. Absolument. Les substances qu'elle avait prise la veille avait perdu leur effets, habituellement, elle se gardait sur leur effets pour oublier son parcours sinueux. Elle détestait y penser surtout en cette période où sa fête – par conséquent aussi celle de son frère – arrivait. C'était autant un signe de fête que de désolation pour elle. Cela ne fessait que de lui rappeler comment elle était seule.  Elle pleurait à chaude-larme, les raison de ses pleurs confondu en une seule. La peur de perdre Vic, la colère et la tristesse qu'elle portait pour Evan et ce deuil qu'elle n'avait jamais vraiment fait.  

« Tu sais bien que je ne pourrai jamais te détester, »

Elle le savait, bien sur, mais en cet instant elle en doutait. Elle l'avait blesser, pour toute sorte de raison. Et elle ne pouvait rien faire d'autre que de pleurer. Elle serra légèrement le bras de son ami alors qu'un violent pincement lui pris au côte alors qu'elle se tournait vers lui.  

« T'as tué quelqu'un.T'as tué quelqu'un, Liz. Et t'as failli me tuer, aussi. »

Elizabeth avait bien déceler la colère dans ses paroles, elle aurait aimer lui répondre quelque chose, mais elle avait si honte d'elle même, d'avoir agis comme elle l'avait fait la veille. Si elle aurait pu effacer cette soirée elle l'aurait fait mais surtout, si elle aurait pu effacer la raison de sa frenzy elle le ferait. Elle regarda droit dans les yeux de Vic, n'osant pas encore ouvrir la bouche à nouveau, maintenant qu'elle le savait réveiller.  

« Tu peux pas continuer comme ça. Tu vas finir par te faire descendre. Ça doit arrêter, Liz. »

« Je sais »

Je sais. C'était la seule chose qu'elle avait pu dire, elle pleurait trop pour répondre plus. Elle c'était excuser, c'était déjà, en soi, un miracle venant de sa part, ce qui l'était autant c'est qu'elle ne cessait pas de pleurer. Et c'est hors de tout sujet que ces quelque mots sortis sa bouche :

« Il me manque, Vic. »

Elle aurait aimer dire que sa frenzy n'était que de la faute d'Evan qui ne lui donnait aucune nouvelles, mais c'était plutôt la goûte qui fit déborder le vase qui était déjà sur le point de fuir par les craques qui le parsemait. Mais à ses propres mots, elle revoyait la scène, celle qui restera toujours dans sa tête malgré tout ses efforts. Cependant, parler d'Ugo n'allait pas l'aider, mais la nuire, selon elle. La vampire préférait éviter le sujet le plus longtemps possible.

« Et la fille, elle a fini par faire se que je fait aux autres, ne plus me donner de nouvelle. Mais me faire croire assez longtemps que ça pourrait arriver. Aide-moi, je t'en pris. »

Elle ne voulait pas partir, la mort lui fessait si peur, malgré que la vampire dansait avec cette derrière depuis des années, seulement c'était les paroles de Victor qui lui fit réaliser à quel point elle était allez loin. Beaucoup trop loin.

«  J'en peux plus, Vic. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Mer 5 Avr - 16:44

Victor était certain d'une chose; depuis qu'ils s'étaient rencontrés, il ne l'avait jamais vue dans un tel état et il détestait être dans cette position. Elizabeth était sa meilleure amie, et même s'il était fâché contre elle, il détestait se sentir aussi impuissant face à sa tristesse. Il savait qu'elle avait un lourd passé, qu'elle en avait vu de toutes les couleurs. Elle avait presque le double de son âge, et il savait que son comportement et son addiction en disaient long sur son passé. Silencieusement, il l'écoutait parler de ces fantômes la hantaient sans qu'elle puise les oublier. Le Garou laissa passer un soupir, bougeant pour s'asseoir dans le lit. La douleur faisait en sorte que c'était difficile pour lui d'être patient, et avant même qu'il puisse peser ses mots, il ouvrit la bouche. « Tu dois arrêter de consommer, » dit-il. Il savait que, même si elle était un vampire, une dépendance était tout simplement ça : une dépendance. Et elle devait se débarrasser de cette béquille qui lui embrouillait les idées. « Ça va finir par te tuer, Lizzy. »

Il tourna la tête, rencontrant le visage d'Elizabeth. Peut-être que dans une toute autre situation, il l'aurait prise dans ses bras et l'aurait rassurée, mais il en était incapable. Le fait de s'être transformé en Crinos avait influencé son humeur : la colère restait comme un arrière-goût amer qu'il était incapable de se débarrasser. C'était pourquoi il détestait autant cette forme. Victor n'avait jamais été quelqu'un de colérique de nature, mais devenir un Crinos… Il devenait une toute autre personne— une personne qu'il détestait. « Je sais que c'est dur, que tu le fais pour l'oublier. Mais tu dois faire face à ton deuil, même si ça va faire mal. » Il savait exactement de quoi il parlait. Ça lui avait pris un bon moment avant d'oublier Ben. Ça avait été son meilleur ami, son confident. Il pouvait même jusqu'à dire qu'il avait aimé Ben, mais on lui avait arraché des mains et on avait laissé son corps dans la rue, comme un vulgaire déchet. Après être sorti d'en dessous du véhicule, Vic avait ramassé le corps de Ben et l'avait ramené dans les forêts du Nord, pour lui donner un enterrement digne. Il avait pleuré, plus qu'il n'avait jamais pleuré avant. Et depuis, il n'avait plus jamais pleuré.

Vic fini enfin par se lever, s'étirant un peu. Après quelques pas vers la porte, il jeta de nouveau un regard vers Elizabeth. « Tu peux garder ce qui te reste, mais après ça, je te vends plus rien. » Il était catégorique : ça allait finir par la tuer, ou bien elle allait tuer quelqu'un d'autre et mettre des vies innocentes en danger. Sur ces mots, il se glissa à l'extérieur de sa chambre, se dirigeant vers la cuisine pour se faire un café bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 81

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Lun 22 Mai - 17:21

Elle se revoyait tous ses soirs où elle s’en mettait plein le nez pour oublier que son frère n’était plus avec elle, qu’elle ne pourrait plus jamais le serrer contre elle où simplement tout lui raconté quand rien n’allait, quand l’un de ses clients abusait de son corps et ne respectait pas son contrat, il n’était plus là pour elle. Mais au lieu de se faire à l’idée et de faire comme toute autre personne aurait fait, c’est-à-dire vivre son deuil au fil du temps, le vampire avait préféré faire disparaître de sa pensé la cause de ses pleurs en plus d’éloigné ses mauvais sentiments qui la rongeait de l’intérieur. Et quand il refaisait surface, elle n’avait qu’à se donner cette dose de faux « Bonheur » qu’elle consommait.

Elle savait que d’aller voir Victor après le combat qu’ils avaient eu était une très mauvaise idée, qu’il portait surement encore dans son cœur des vestiges de colère en son égard et elle ne souhaitait pas qu’il la déverse sur elle, elle n’avait pas besoin de ça, mais elle avait absolument besoin de Vic, il était le seul qui lui restait.  

« Tu dois arrêter de consommer, ça va finir par te tuer, Lizzy. »

Elle aurait aimé qu’il la prenne dans ses bras, qu’il la serre contre lui, comme il le faisait parfois les rares fois où elle se laissait avoir de mauvaises émotions, mais il ne le fit pas. Elle le comprenait, après tout, il souffrait à cause d’elle.

« Je sais que c'est dur, que tu le fais pour l'oublier. Mais tu dois faire face à ton deuil, même si ça va faire mal. »

« J’ai déjà si mal, Vic – elle prit une grande inspiration – j’aurais juste aimé qu’il ne se jette pas devant moi, d’avoir au moins agis, de ne pas avoir fui comme une mauviette – sa voix craqua avant de reprendre – d’avoir pu lui donner la chance d’avoir une cérémonie d’enterrement digne, il l’on jeté dans la fausse commune comme un déchet »

Elle regarda son ami se lever pour aller rejoindre la porte de sa chambre alors qu’elle se redressait péniblement pour se lever à son tour.

« Tu peux garder ce qui te reste, mais après ça, je te vends plus rien »

Elle le suivit dans sa cuisine. L’albinos avait peine à croire qu’elle s’était rendu si loin pour se sentir mieux pour le temps d’un buzz et qu’il lui avait fallu qu’elle passe à deux doigts de tuer son meilleur ami pour se rendre compte de ses erreurs.  

Il était rare que la jeune femme était sobre et quand elle l’était ses émotions montait et descendait, impossible de les empêcher de faire leur œuvres et ses larmes de continuer de pleurer. Alors que Victor prenait une gorgée de sa tasse de café, elle se glissa dans son dos et passa ses mains autour de son torse.

« Je vais essayer, mais promet-moi de rester avec moi, je ne sais pas ce que je ferais sans toi »

Elle embrassa le cou de Victor avant de reprendre :

« J’ai eu peur de te perdre hier, merci d’être toujours là, seigneur… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Lun 19 Juin - 17:26

Les émotions s'entrechoquaient encore entre elles, et Vic ne savait pas vraiment comment en faire le tri. Devait-il être en colère contre lui même pour l'avoir laissée perdre le contrôle, ou devait-il être triste parce qu'elle se trouvait dans une situation qui était très peu recommandable? Ou alors, devait-il être en colère contre elle, pour avoir perdu le contrôle d'elle-même? C'était ce qui rendait le tout encore plus difficile— de ne pas savoir où se tenir et comment s'y prendre. Lorsqu'elle se mit à parler, Vic prit une inspiration. Il comprenait la douleur de perdre un être cher, probablement mieux que personne. Il savait jusqu'à quel point ça pouvait rendre les gens malades de douleur, et lui-même avait pris un bon moment pour faire son deuil. Il s'était presque même abandonné à son côté animal au lieu d'y faire face. Mais Vic n'était pas le genre de personne qui vivait dans les « si j'avais. »

Rendu dans la cuisine, il entendit les pas silencieux de la vampire qui s'approchait derrière elle. À force d'avoir les nerfs à fleur de peau, il entendait tous les petits bruits; des pieds nus d'Elizabeth jusqu'au café qui coulait lentement dans la carafe. Le garou porta la tasse de café jusqu'à ses lèvres, prenant une profonde inspiration lorsqu’il senti les bras froids du vampire s'enlacer autour de sa taille.

Malgré qu'il savait que ses excuses étaient sincères, la colère bouillonnait toujours dans son ventre, et ça lui prenait toute sa volonté pour ne pas la repousser. Après tout, elle avait passé près de le tuer. C'était la première fois qu'elle descendait aussi bas dans son estime, et c'était quelque chose qui le choquait tout autant que ça le dégoûtait. Vic avala lentement la gorgée de café, fermant les yeux pour peser dangereusement ses mots. « Le deuil de ton frère ne devrait pas te servir d'excuse pour te péter à tous les jours, » marmonna-t-il entre ses dents. Benjamin avait été tout comme un frère pour lui, et le voir abandonné au plein milieu d'une rue avait été tout aussi choquant pour lui que pour Elizabeth, qui avait vu le corps inanimé de son frère jeté dans la fosse commune. « Tu devrais te considérer chanceuse que tu sois comme de la famille pour moi. Sinon, je t'aurais probablement tuée avant que tu ne me tues. »

C'était peut-être sans cœur de lui dire une chose pareille, mais c'était la stricte vérité. Victor était un homme d'honneur, qui aimait inconditionnellement. Mais il ne tolérait pas les créatures qui mettaient la vie d'humains innocents en danger, et il ne fermait pas les yeux devant une situation qui le mettait, lui, en danger. « Je t'aime, Liz. Mais si tu ne te reprends pas en main, je m'en vais sans y penser deux fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 81

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Mer 28 Juin - 14:06

En regardant dans les yeux de Victor Elizabeth voyait bien qu’elle avait plus que déçu son meilleur ami. Le regard qu’il portait sur elle n’était plus du tout le même, ni même l’énergie qu’il dégageait. Après tout, il avait raison d’être en colère contre elle, Lizzy avait fait quelque chose d’horrible, elle aurait pu faire de Carlile une bouillie d’os et de chair si ce dernier ne se serait pas transformé à la dernière minute. La vampire avait toujours mal géré ses émotions négatives. Ne sachant pas du tout comment s’y prendre quand elle était à jeun, ses mauvaises émotions avaient plutôt tendance à être explosives quand elles passaient dans sa vie et Elizabeth en avait une sainte horreur. Elle préférait de loin être gelée comme une balle dans un bonheur factice plutôt que d’y faire face. C’était comme ça qu’elle avait fini par ne jamais faire le deuil de son frère jumeau décédé il y a des lustres. Cependant elle venait à peine de comprendre qu’il fallait qu’elle le fasse, ce le plus tôt possible.

L’albinos ne faisait que de penser aux erreurs qu’elle avait faites et elle s’enrageait contre elle-même, comment avait-t’elle pu se rendre jusque-là dans sa détresse. Se reprendre en main allait être dans les épreuves les plus dures de sa vie, mais elle se devait de le faire, elle ne voulait pas perdre Vic pour les erreurs qu’elle avait faites. Il était tout pour elle, son meilleur ami, son confident, son frère, ce qui lui restait d’humanité en elle. Elizabeth voulait le rendre fier, ne pas être une déception à ses yeux. Ce qu’elle était probablement à l’instant.  

« Le deuil de ton frère ne devrait pas te servir d'excuse pour te péter à tous les jours »

Lizzy savait bien que Victor avait vécu quelque chose de semblable, il pouvait la comprendre d’une certaine façon, mais elle était rendu une vampire assez âgé et elle devais mettre de côté certaine des choses qu’elle avait vécu de côté, se concentré sur sa vie présente et non dans celle qui se devais de rester dans le passé.

« Tu devrais te considérer chanceuse que tu sois comme de la famille pour moi. Sinon, je t'aurais probablement tuée avant que tu ne me tues. »

Elle ouvrit grand les yeux, elle n’avait pas lâché l’homme devant elle et elle le sera doucement. Elle comprenait bien ce qu’il voulait dire, elle le savait comme quelqu’un qui détestait les créatures qui s’en prenaient a des humains innocents et elle aurait compris s’il aurait dû se rendre là.

« Je t'aime, Liz. Mais si tu ne te reprends pas en main, je m'en vais sans y penser deux fois. »

Elle lâcha le torse du garou avant de s’étirer pour prendre le cellulaire de son ami qui trainait sur le comptoir de la cuisine, tapa le code d’accès et ouvrit le logiciel d’internet. Elle se l’était fait recommander par une collègue qui croyait qu’elle consommait beaucoup trop, mais elle l’avait refusé. Mais là, elle devait le faire. Elle rechercha le site des Narcotiques Anonymes et tendis le cellulaire à son propriétaire. Comme elle avait seulement appris à lire sur le vif et qu’elle n’était pas très douée, elle ne comprenait pas tout le texte, alors que Victor oui.

« Je ne comprends pas tout, aide moi, j’aimerai m’inscrire, je sais que ça me ferait du bien »

Elle ne savait pas comment Vic allait réagir, mais elle voulait s’en sortir, elle avait assez été inconsciente de son comportement, elle devait changer pour le mieux sinon elle n’allait pas faire long feu.

« Et je ferais tâche de ne pas y retomber, je ne promets pas que je vais arrêter de consommer du jour au lendemain, fait tout de même plus de cent ans que je consomme, mais je vais diminuer dès ce soir, mais ne me laisse pas tomber, je n’ai que toi… »

Elle était pathétique, elle se dégouttait de parler ainsi, de se rabaisser à demander de l’aide comme un chien battu, d’avoir l’air pitoyable et piteuse, mais elle devait piller sur son orgueil, elle devait changer son comportement et ses habitudes. Et pour cela elle devait apprendre à maîtriser ses émotions, sans les modifiés avec des substances psychotropes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth   Jeu 20 Juil - 16:05

La colère avait déjà commencé à descendre, mais il ne savait toujours pas comment agir avec elle. Lorsqu'elle relâcha son torse, Victor se retourna à temps pour la voir prendre son téléphone, cherchant quelque chose sur Internet. Mais avant qu'il ne puisse la questionner à ce propos, elle lui tendait son propre téléphone. Il pris une pause, prenant le combiné pour regarder ce qu'elle avait cherché sur son navigateur Internet. Ce fut facile pour lui de comprendre dès lors; elle avait cherché le site des NA. C'était un pas dans la bonne direction, et déjà là, Vic se senti dépomper un peu plus. Il lut rapidement quelques informations, se sentant forcé de lui expliquer. S'adossant sur le comptoir, Victor lui lu les informations les plus importantes à voix haute; où, quand, etc. Il lui nota l'adresse sur un bout de papier, lui tendant. Lorsqu'elle parla de nouveau, Vic leva les yeux vers elle, pinçant les lèvres ensemble. « Oh, ne t'inquiètes pas. » Marmonna-t-il, se redressant d'un coup. « Je ne m'attends pas à ce que tu réussisses à te débarrasser de ta dépendance en un claquement de doigts. »

Il savait qu'elle aurait besoin de lui, et même s'il était toujours en colère— plus contre ce qui s'était passé que contre elle, il ne pouvait tout de même pas l'abandonner. Elle avait toujours été là pour l'aider, et il se devait de faire de même. Victor savait que s'il ne le faisait pas, il ne pourrait jamais se le pardonner. « Tu dois le faire pour toi, » dit-il doucement, étirant le bras pour déposer sa main sur la tête d'Elizabeth, flattant doucement ses cheveux. « Pas pour moi, pas pour personne d'autre. C'est pour toi que tu fais ça. » Lui rappela-t-il, souriant légèrement. Mais il était fatigué, et ça commençait à se voir.

Vic laissa tomber son bras sur le long de son corps, prenant une nouvelle gorgée de son café. Et même s'il se sentait mieux en rapport avec tout ce qui était arrivé, il savait qu'il y avait un froid qui s'était créé entre les deux amis. « Je... crois que tu devrais t'en aller, » fini-t-il par dire en se retournant pour la regarder de nouveau. C'était à ce moment-là qu'on remarquerait qu'il semblait épuisé, les yeux cernés. Il devait attendre encore quelques jours avant de retourner au travail — une chance qu'il pouvait se le permettre, au moins. Sa main n'était toujours pas guérie, et les os qui se replaçaient lentement lui faisaient toujours un mal de chien. « J'ai besoin d'un moment seul. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

you don't have to lie, i know exactly where you've been ▬ elizabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES JOURS DE PREVAL SONT COMPTES ! LE CHOLERA C'EST AUSSI ELIZABETH PREVAL ..
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Presentation of the Red Woman
» Elizabeth - Jessie
» MELangeons le tout, et..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-