AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Sam 4 Mar - 23:52

Si seulement elle savait... Si seulement elle pouvait trouver les mots pour lui raconter la raison pour laquelle elle avait pris ses distances. Si seulement elle trouvait la force de lui avouer tout ce qui virevoltait dans sa tête. Qu'elle n'avait jamais été aussi bien avec une personne depuis des lustres, mais qu'elle avait aussi peur de cet attachement qu'elle éprouvait pour elle. Elle n'avait jamais aimé personne d'autres que ses frères. Elle n'avait jamais vécu autrement que pour eux, rarement pour elle et jamais, au grand jamais, pour personne d'autre qu'un Carlile. Comment pouvait-elle lui dire tout ça? Sûrement pas assise dans un bar, ce même bar où elles s'étaient rencontrées, presque un an plus tôt.  Sûrement pas en buvant comme un trou pour noyer ses pensées, pour oublier que l'amour qu'elle éprouvait pour elle était une des plus belles choses qui lui étaient arrivée depuis longtemps. Mais non. Au lieu de lui parler, de répondre à ses messages, de répondre à ses appels, elle avait décidé, elle la fille la plus stupide de l'histoire de la planète Terre, de l'ignorer pour faire le point. D'être seule pour réfléchir à ses sentiments, qui ne pouvaient être plus clairs que cela : Evan Carlile aimait Elizabeth Alixe. Si seulement elle savait...

Et Evan s'entêtait à ignorer les appels et les textos, s'efforçant de se convaincre qu'elle ne pouvait pas être amoureuse de cette fille. Qu'elle devait «guérir» ses sentiments. Où donc était passée la Evangelina forte et indépendante? Dépendait-elle vraiment d'une femme comme Elizabeth? Les questions avaient finis par la rendre cinglée, au point tel où la Garou avait téléphoné à son meilleur ami Sean et qu'elle l'avait invité pour un verre. Mais il en faut beaucoup pour saouler un Werewolf. Les bières s'étaient succédées jusqu'à ce que le téléphone de la Garou sonne.

« C'est elle! » avait dit son meilleur ami en décrochant, « Il FAUT que tu lui parles! »
« Non Sean! Raccroches! » lui avait-elle répliqué en arrachant son téléphone des mains du garçon, raccrochant la ligne à Elizabeth.
« Evan- »

C'était la seule chose que la Garou avait entendu et ça venait de lui donner le goût de la revoir.

Elle remarqua alors un message téléphonique. Elle décida de l'écouter, ne se doutant pas qu'elle ferait une erreur :  « J'espère que tu n'as pas oublié mon existence, à même titre que tu as visiblement oublier comment répondre à ton téléphone. J'osais imaginer que je comptais un temps soit peu à tes yeux, que tu aurais au moins prit la peine de me dire que de m'attacher à toi ne menait à rien puisque tu semble ne pas avoir le moindre sentiment pour moi. Je te souhaite que tu te sente mal quand tu pensera à moi en partant de chez les autres salopes que tu va aller baiser à ma place, celle que tu vas délaisser aussi vite que tu l'as fait avec moi… »

Son cœur se serra dans sa poitrine et elle quitta le bar. Pourtant, elle y retrouva Sean quelques jours plus tard. Elle se saoula encore une fois et alors qu'Evan était partit aux toilettes, ce dernier lui subtilisa son téléphone et écrivit un message texte à Elizabeth :

« Salut, je suis Sean, le meilleur ami d'Evan... Elle ne va pas bien, vraiment pas... Je crois qu'elle a besoin de te voir, de te parler... Penderel's Oak. Je vais la garder ici jusqu'à ce que tu arrives. »

Evan ne se douta de rien lorsqu'elle revint des toilettes. Elle ne regarda même pas son téléphone mais remarqua que son ami était bizarre et qu'il regardait souvent la porte; comme s'il attendait quelqu'un...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Lun 6 Mar - 15:22

Sa journée avait été difficile. Pas seulement du fait que c'était sa première depuis son altercation avec Victor, mais aussi parce qu'elle ne pouvait pas s'enlever Evan de la tête. Pourtant cela avait été presque moins dur d'oublier celle qui était sa sire. Bon cela venait probablement parce qu'Elizabeth l'avait laissé et non l'inverse. Elle n'avait pas la tête à travailler, mais elle le devait. Elle comptait après tout, changer d'appartement, celui si ne lui permettant pas de décrocher du travail en arrivant à la maison.

La machine fessait son habituelle bourdonnement alors qu'elle traçais les lignes d'un papillons de nuit sous les seins de sa cliente qu'elle avait pris soin de couvrir sous un petit drap blanc. Elle plongea sa pointe de la machine dans le petit pot d'encre noir alors que la jeune femme lui parlait de tout et de rien.

« J'espère que mon copain sera content, il m'a toujours dit qu'il aimait les femmes avec des tatouages, je devrait presque qu'être jalouse de toi quand il va venir me chercher. »

La tatoueuse lui sourit et rit un peu, elle avait quand même habitude de parler de se genre de chose avec les clients qui venait la voir, habituellement elle était beaucoup plus sociable par contre.

« C'est lui qui devrait être jaloux plutôt »

Elle arrêta la machine, enleva les aiguilles et nettoya le matériel qu'elle avait utilisé. Puis finalement passa un linge humide sur le tatouage au contour encore rougie . Elizabeth guida la cliente vers le miroir pour qu'elle puisse regarder le résulta et la vampire pris une photo avec son nouveau cellulaire – le précédent réduit en mille miettes – pensant à la proposition qu'elle avait fait à son ancienne, si on pouvait la nommée ainsi, amante. Mais en l'allument elle y vit un message de cette dernière, cependant pas écrit par elle mais par son meilleur ami qui lui demandait de venir les rejoindre au Penderel's Oak.

Après la cliente, elle ferma rapidement boutique pour aller chez elle. Evan lui avait fait si mal, elle hésitait sérieusement pour y aller ou pas. Se demandant si tout cela en valait la peine, après tout ce n'était même pas Evan qui voulait la revoir. Un bon 20 minute passa avant que l'albinos de se décide de finalement y aller.

Elle retira ses vêtement actuel avant des les lancer sur son divan et d'aller à sa chambre se promenant en sous-vêtements. Elle ouvrit les portes de son garde robe ne sachant pas du tout ce qu'elle allait porter pour allez dans le bar. Elle opta pour un bodysuit manche longue, sans jambe , noir translucide avec des motifs de cuir qui cachait ce qui se devait d'être cacher qu'elle accompagna d'un skinny tout aussi sombre et de haut tallons noir qui la grandissait d'au moins 4 pouces. Elle enfila un manteau et appela un taxi pour ce rendre au lieu donné.

La vampire venait  de rentrer dans le Penderel's Oak quand elle remarqua Evan de dos, visiblement bourrée et pas dans son assiette. Elle s'en approcha sans pour autant lui adresser la parole en arrivant à ses côtés, décidant plutôt de prendre un verre, un Stawberry Ice. Elle mit sa main sur l'épaule de celui qui devait être Sean avant de lui demander de lui cèder la place.

«  Fait juste me dire pourquoi Evan. Juste ça. Pourquoi? »

Elizabeth avait presque les larmes dans les yeux, une émotion a quelque part entre la colère, le désespoir et la tristesse. Elle n'avait pas envie de boire, elle avait pris le verre que pour la forme. La tatoueuse n'avait envie que d'être ailleurs ou de simplement serrer la brune dans ses bras et la rapporter chez elle. Comme elles auraient fait un mois auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Lun 13 Mar - 22:48

Le cœur d'Evan était fragile ces temps-ci. Surtout lorsqu'elle était saoule. Et elle l'était souvent depuis quelques jours. Ses sentiments pour Lizzy la faisait se questionner sur tout. Voulait-elle risquer que la jeune femme n'éprouve pas les mêmes sentiments pour elle? Elle tenait véritablement à Elizabeth et elles entretenaient une chimie qui avait tout pour fonctionner. Evan avait juste peur de tout gâcher si elle révélait à son amante qu'elle l'aimait. Du moins, elle avait peur de se l'avouer à elle-même en premier lieu. Mais en se coupant de tous contact avec la tatouée, elle ne se doutait pas que ça allait envenimer la situation encore plus qu'elle ne l'était déjà. C'était pour ça que, à l'écoute du message vocal d'Elizabeth, son état avait empiré. De nostalgique et songeuse, la Garou était tombé dans une déprime qui n'avait pas échappée à son meilleur ami Sean, qui mis-à-part ses frères, étaient l'une des seules personnes à qui Evangelina faisait confiance. Plusieurs fois, l'artiste avait ramassé la photographe à la petite cuillère lors de ses soirées de beuveries intenses. Il était sérieusement inquiet, c'était l'une des raisons premières pour laquelle il lui avait subtilisé son téléphone ce fameux soir de sortie avec Evan et avait envoyé un message à Elizabeth. Il se sentait coupable mais il voulait que sa meilleure amie règle ce problème au lieu de l'éviter de manière constante.

Ce soir-là, ils étaient attablés au Penderel's Oak, comme à leur habitude depuis une semaine environ. Evan revenait de la salle de bain, chancelant un peu sur ses jambes. Ses cheveux bruns étaient rassemblés sur le côté gauche de sa tête, elle portait un chandail noir sous un manteau de jeans noir, des pantalons de tissus noirs déchirés aux genoux. Elle semblait terne, dépourvue de toute joie de vivre qu'on lui connaissait habituellement. Sean lui parlait mais elle répondait à peine, sauf lorsqu'il ne lui parlait pas d'Elizabeth. Elle ne voulait pas en parler avec lui parce qu'il ne comprendrait pas les sentiments partagés quant à sa relation avec cette jeune femme. Evan buvait verres après verres, parce qu'il en faut beaucoup pour saouler un Garou, et elle était en voie de l'être pour une énième fois dans les derniers jours. Puis, en levant les yeux pour voir pourquoi Sean semblait si nerveux, elle demanda à brûle-pour-point :

« Bloody Hell, Sean, attends-tu quelqu'un pour regarder la porte comme ça à tous les deux minutes? »

Et quand il se retourna avec un petit sourire, elle leva ses yeux émeraude vers la porte. Elle la vit. Elle était si belle, plus belle même que dans les souvenirs récents qu'elle avait d'elle. L'émotion barra sa gorges et elle ne su pas véritablement quoi dire. Elle ne savait pas par quoi commencer du moins... Elle avait tellement de choses à lui dire, à lui avouer. La voir devant elle lui mettait les jambes en coton et elle avait soudainement encore plus chaud. Alors qu'elle voyait Elizabeth s'approcher d'eux, Sean la regarda.

« Tu dois vraiment lui parler... Elle mérite au moins ça. »

Evan hocha la tête, au même moment où Lizzy arrivait, prenant la place de Sean. Ce dernier les salua toutes les deux et partis payer sa commande. Il montra ses deux pouces à Evan avant de quitter définitivement le bar pour laisser aux deux amantes le soins de s'expliquer.

« Fait juste me dire pourquoi Evan. Juste ça. Pourquoi? » Avait-elle demander.

Au lieu de répondre, Evan commença par prendre une gorgée de son verre. En soupirant, elle posa ses bras repliés sur la table.

« On est vraiment obligées d'en parler? »

Elle ne voulait pas la perdre à nouveau à cause de son attitude. Elle se ravisa et répondit à la question, quoique lui expliquer sa version de l'histoire ne lui plaisait pas.

« Je ne voulais pas te faire de mal mais j'avais vraiment besoin d'être seule pour réfléchir... »

Elle ne regardait pas Lizzy. La culpabilité était trop forte. Comment avait-elle fait pour faire souffrir la femme qu'elle aimait? Les larmes vinrent monter aux yeux verts de la Garou. Est-ce qu'elle lui racontait tout ou si elle attendait encore d'être au pied du mur pour lui raconter? Puis, durant un moment tout de même long, Evan en profita pour caler le reste de son verre. Elle était complètement bourrée par l'alcool. Elle ne savait même pas si ses explications seraient cohérentes aux yeux d'Elizabeth.

« Et toi, dis-moi donc pourquoi tu es ici Elizabeth? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Lun 13 Mar - 23:53

Elle hésitait encore a partir, elle  aurait aimer ne pas être venue se soir, elle le regrettait déjà juste a regarder Evan totalement bourrée à sa table avec son meilleur ami qui lui avait cédé la place pour qu'elles puissent parler un temps soit peu. Mais la vampire n'avait aucunement envie d'être ici pour ramasser son ancienne amante qui avait beaucoup trop bu et de retourner dans se bar lui fessait monter les larmes. Elle l’aimait et de voir que ce n'était pas réciproque lui fessait mal. Beaucoup plus que ce qu'elle pouvait l'admettre. Evan n'avait pas donner de ses nouvelles depuis presque un bon mois, alors qu'elle lui avait laisser des messages qui avait passer comme dans du beurre parce que la brune ne l'avait pas rappeler pour simplement lui dire que tout était fini et elle voulait savoir pourquoi. C'était donc la raison pour laquelle la tatouée était assise en face de celle qui hantait ses rêves, dans le même bar où elles s'étaient rencontré, à demander le pourquoi du comment à Evan, celle  pour qui elle avait éclater de nombreuse fois dans les bras de son meilleur ami, celle pour qui elle avait tomber dans une rage incroyable. Les larmes qui perlait dans ses yeux  n'auraient pas besoin de grand-chose pour tomber sur les joues blanche de l'albinos.

« On est vraiment obligées d'en parler? »

Elle ouvrit grand les yeux à ses mots, elle avait envie de partir à toute jambe, effacer Evan de ses contacts et d'aller pleurer sa vie chez Victor avec une ou deux bonne lignes de coke qu'elle prendrait sans broncher, malgré qu'elle avait commencer à diminuer ses consommations depuis sa frenzy.

« Je ne voulais pas te faire de mal mais j'avais vraiment besoin d'être seule pour réfléchir... »

Honnêtement, la brune c'était visiblement planter, non seulement elle lui avait fait mal, mais elle avait risqué sa vie en s'exposant, en tuant un passant, près d'une rue assez côtoyée en plus de se battre avec Victor qui avait du se mettre sous forme crinos pour être capable de la clouer au sol et surtout elle avait dû healer des blessures encourue dans la bagarre. Mais non Evan avait préféré ne pas lui faire mal et de prendre du temps pour réfléchir seule. Bien sûre! La vampire ouvrit à peine la bouche, sans produire un moindre son avant que la brunette ne reprenne la parole.

« Et toi, dis-moi donc pourquoi tu es ici Elizabeth? »

«  Visiblement, pour rien, pour absolument rien, parce que tu ne veux pas me parler, parce que tu ne veux pas me « blesser » mais comme je vois , je me suis déplacer pour rien et je devrait retourné chez moi parce que tu veux prendre du temps pour être seule. Mais avait tu pensé une seule seconde, de se précieux temps que tu as passer à réfléchir, que moi je ne voulait pas que tu me laisse seule, que cette absence me fessait souffrir. Que je ne suis pas que cette salope que j'ai l'aire à l’extérieur, que moi aussi j'ai le droit de penser que tu ne m'aime pas que cette seule penser me rend malade. »

Les larmes déferlaient sur ses joues en cascade, avant qu'elle ne laisse son verre sur la table et qu'elle ne se lève de sa chaise pour sortir le plus rapidement possible du bar. Elle y était rester moins de cinq minutes, mais cela lui avait été suffisant. Elle avait besoin de sortir de ne plus voir son visage. Elle avait besoin d'une cigarette, de solitude, mais en même temps elle avait besoin que tout ce règle. Une fois dans la fraîcheur du mois de mars, elle attrapa son lighter et une cigarette qu'elle s'empressa d'allumer et d'en tirer sa première bouffer de fumer grise qu'elle regarda monter les yeux plein d'eau. Elle aurait préférer rester chez elle, avoir su.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Lun 27 Mar - 14:25

Evan avait rarement vécu quelque chose du genre. Devoir faire face à ses actes égoïstes, présenter des excuses à une femme qu'elle aime. La culpabilité était à un point trop fort pour elle, une boule lui entravait la gorge. Elle voyait bien que Lizzy, sa Lizzy, n'allait pas bien, qu'elle l'avait terriblement blessée dans ses agissements. La Garou s'en voulait à mort de l'avoir fait souffrir de la sorte mais, l'orgueil l'empêchait de lui présenter des excuses en bonne et due forme. Ev' n'était pas capable de la regarder. Ses yeux verts étaient embués par les larmes mais ça, Elizabeth ne le saurait pas. La Louve gardait les yeux sur son verre, duquel elle prenait de petites gorgées de temps à autres. C'était comme si Evan était un petit enfant qui venait de se faire prendre à faire une bêtise; elle gardait la tête basse, évitait comme une experte le regard rubis de sa belle amante. Comment avait-elle pu lui faire pareille chose? La mâchoire serrée, Evan écouta le venin que l'albinos cracha à son endroit.

« Visiblement, pour rien, pour absolument rien, parce que tu ne veux pas me parler, parce que tu ne veux pas me « blesser » mais comme je vois , je me suis déplacer pour rien et je devrait retourné chez moi parce que tu veux prendre du temps pour être seule. Mais avait tu pensé une seule seconde, de se précieux temps que tu as passer à réfléchir, que moi je ne voulait pas que tu me laisse seule, que cette absence me fessait souffrir. Que je ne suis pas que cette salope que j'ai l'aire à l’extérieur, que moi aussi j'ai le droit de penser que tu ne m'aime pas que cette seule penser me rend malade. »

Ses doigts tapèrent contre le verre de vitre et elle montra enfin ses yeux baignés de larmes vers la tatouée mais elle venait de quitter la table. La Garou passa une main sur ses yeux, une larme coulant finalement sur sa joue. Puis, plus la larme glissait, Evan se retourna pour voir la jeune femme quitter la taverne. Un immense sentiment de solitude la prit. Les bruits s’évanouirent autour d'elle. Un goût de regret empli sa bouche. Une voix s'éleva dans sa tête, puis une autre, puis encore une autre, suivis de plusieurs autres, lui disant à quel point elle avait fait une erreur, qu'elle était la pire des imbéciles, qu'elle venait de perdre la seule fille qu'elle aille véritablement aimée. Puis une voix s'éleva contre les autres : « Suis-la! Qu'attends-tu! » Elle se leva, bousculant sa chaise qui tomba à la renverse. Elle voulu se dépêcher, ne sachant pas si elle l'avait vraiment perdue dans les rues de Londres ou si elle était encore tout près. L'Anglaise se retrouva finalement dehors et elle la vit. Une cigarette aux lèvres. Elle était si belle. Evan ne voulait pas lui faire peur, elle savait qu'elle n'avait pas la meilleure vision au monde.

« Lizzy... »

Elle s'était annoncée. Maintenant, elle savait qu'elle ne craignait pas de lui faire faire une crise de cœur. Elle s'approcha et alla prendre la main qui ne tenait pas la cigarette. Evangelina força son regard émeraude dans les yeux rouges et rougis par les larmes de son Elizabeth.

« Oh Lizzy... Don't cry... Don't cry... »

La culpabilité fit place à la tristesse et elle laissa libre court, elle aussi, à ses larmes. Evan serra les doigts de l'albinos dans les siens un peu plus fort.

« Je suis désolée Elizabeth... S'il te plaît ne pleure pas. Je m'excuse. » Elle avala sa salive difficilement, « Je t'aime Lizzy... Arrête de pleurer, je t'aime... »

C'était la vérité mais elle savait qu'il en faudrait bien plus à son albinos pour lui pardonner, si elle arrivait à lui pardonner un jour. Pour l'instant, elle ne faisait que pleurer en compagnie de celle qu'elle aimait, incapable de dire autre chose que « Je suis désolée. » Elle voulait la serrer contre elle, sentir son corps autour de ses bras, sentir son parfum, la douceur de sa peau, sentir son souffle près d'elle. Mais elle voulait que ce soit elle qui initie le premier mouvement. Evan ne faisait que tenir sa main et elle ne la lâchait pas. Elle l'avait laissée une fois, maintenant c'était terminer, elle ne la laisserait plus seule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Dim 21 Mai - 21:55

Ses mains sur sa peau, ses lèvres contre son corps, son soupir dans son coup, elle pouvait encore sentir la douce texture de ses cheveux entre ses doigts alors qu’elle les enserrait, elle revoyait chacune de leur rencontre comme des souvenirs dont elle s’apprêtait à leur dire adieux, comme on le ferait à la fin d’un moment qui ne reviendrait jamais. Ils étaient presque tangibles pour la vampire qui n’avait pas fait long chemin depuis sa sortie du bar, les yeux complétement embrouillés par ses larmes qui coulait sur ses joues. De toute façon de se rendre plus loin sur la rue n’aurait servi qu’à lui donner envie de rompre la promesse qu’elle avait faite à Victor, elle voulait consommer de moins en moins et de se déplacer dans les rues de Londres en sachant parfaitement les endroits où elle pouvait en acheter, sans s’être préalablement calmer était une très mauvaise idée si elle comptait rester à jeun le plus possible. Accotée dans le mur de brique de la bâtisse, Elizabeth laissait passer sa tristesse, sa colère. Elle pouvait encore entendre Carlile ce soir-là où elle avait tué un homme en pleine ruelle, lui dire qu’elle devait changer, se prendre en mains. Et pourtant ce soir, c’est ce qu’elle avait fait, au lieu de se morfondre en évitant le conflit avec Evan, elle était allé la confronté enfin, savoir ce qu’il en venait mais en vain.

Elle tira une bouffée de sa cigarette, la soufflant vers le haut, remontant la tête, regardant le dessous crasse du petit toit longent la porte du pub. Tant d’effort pour un rien, elle était prête à reprendre son trajet vers son appartement avant qu’une voix ne l’interpelle. Une voix incertaine, teinté de la brume épaisse de l’alcool qu’elle avait bu. Evan, ou ce qu’il en restait, s’approchait d’elle, elle se demandait si c’était semblable la première fois qu’elles s’était vues, après tout elle aussi avait été plus que soule. La brune pris sa main dans la sienne, autant la vampire avait envie de serrer ses doigts d’une simple tendresse autant qu’elle avait envie de les broyer entre les siens. Mitigé entre ses deux choix elle les laissa se faire enserrer doucement dans ceux de la plus petite. Elle ne l’écoutait qu’à peine, trop en colère pour pouvoir porter attention à ses paroles, trop triste pour prendre en considération ses excuses, jusqu’à ce qu’elle prononça ses mots que l’albinos attendait depuis trop de temps sans en avoir droit. Evan l’aimait, tout comme elle-même avait des sentiments pour la brunette, mais Elizabeth aurait aimé que la jeune femme lui fasse comprendre plutôt qu’elle n’ait pas joué ainsi avec ses sentiments et ses émotions fragiles. Elle la regarda enfin, descendant sa tête qui regardait toujours le dessous du toit au-dessus de sa tête.

Le portrait que faisait Evan n’était pas une image que la vampire avait été habitué de voir depuis qu’elle connaissait la brune, elle avait de grands cernes, les yeux rougies de ses larmes qui coulaient maintenant sur ses joues.

« Evan, si tu m’aimais, pourquoi ne la tu pas simplement dis, ça m’aurait évité tant de chose… »

Elle ne l’avait pas dit comme un soulagement de savoir qu’Evan avait des sentiments pour elle aussi, plus comme une frustration que de savoir que tout ce manège de ne plus vouloir la revoir ni simplement lui adresser la parole cachait seulement le fait qu’elle l’aimait. Elle aurait voulu tout lui dire ce qu’elle avait sur le cœur, mais elle voyait bien que la jeune femme avait du mal à faire des phrases complètes, elle se doutait donc qu’elle ne pourrait pas comprendre en totalité ce qu’elle avait à lui dire, mais elle voulait surtout que la brune soit en sécurité et de partir comme ça, pour retourner chez elle, sans l’apporter avec elle serait de la folie.

« Je vais appeler un Taxi »

C’est sans attendre que la vampire composa le numéro de la compagnie de taxi pour lui donner l’adresse du pub, pour qu’il vienne les chercher. Elle porta de nouveau son regard vers la plus petite avant de reprendre la conversation qu’elle avait avec elle.

« J’aurais au moins apprécier un appel de ta part… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Lun 5 Juin - 10:44

Elles offraient le scénario parfait pour Hollywood : deux âmes s'aimant, confrontées aux sentiments amoureux qui leur faisaient si peur, dont une deux deux âmes qui essayait d'oublier l'autre, sans en être capable, sans pouvoir effacer ses sentiments. L'histoire type de deux personnes s'aimant sans vouloir se l'avouer. Pourtant, Evangelina venait de le faire. Elle venait d'avouer à Lizzy qu'elle était amoureuse d'elle. Elle qui croyait qu'avec la belle tatouée, il ne s'agirait que d'une histoire de cul en boucle, la voilà tombée amoureuse de son amante. Evan faisait pitié; ses yeux étaient rougis par les larmes, rendant l'émeraude de ses yeux beaucoup plus flagrant, ses paupières bouffis, ses joues mouillées par l'eau qui y coulait en silence. Elle tentait de manière désespérée à ce que Elizabeth ne pleure pas mais c'était trop tard, elle l'avait fait pleurer. Elle s'en voulait d'avoir fait pleurer la femme qu'elle aimait. C'était une fois de trop, selon elle. La Garou serrait les doigts de l'albinos dans sa main. Elle ne savait pas quoi faire d'autre. Elle balbutiait des paroles qui n'avaient plus de sens, des mots raboutés en des phrases imparfaites. L'alcool était à l'oeuvre. La tatouée n'avait pas dit un seul mot depuis qu'Evan l'avait rejoint, cette dernière espérant un signe. Un signe qui ne venait pas encore...

La jeune Carlile savait pertinemment que son amante était blessée et qu'elle avait souffert de son rejet, mais elle ignorait encore comment lui expliquer ce qui s'était passé dans sa tête. Même Ev' aurait de la difficulté à se l'expliquer à elle-même, comment expliquer clairement cela à Lizzy? Elizabeth ne serra pas ses doigts dans les siens, elle laissait Evan tenir sa main, sans plus, la laissant pendre le long de son corps, celui que la Louve avait si souvent contemplé, qu'elle avait si souvent touché et embrassé. Le feu sembla s'allumer à l'intérieur d'elle, un feu qui ne brûlait que pour Lizzy. Et, la tirant de ses pensées, la femme qu'elle aimait prononça son prénom, faisant courir un frisson le long de son corps pourtant bouillant. Personne ne lui faisait autant d'effet en disant son nom que sa tatouée.

Evan soupira. Lizzy avait raison. Elle aurait dû le lui dire, lui avouer dès l'apparition de ses sentiments. Pourtant, têtue comme elle était, Evan avait cru qu'elle se sortirait encore indemne de cette histoire et qu'elles pourraient reprendre leurs aventures de plus d'une nuit comme si rien ne s'était produit. Elle faisait terriblement erreur. Coupable, elle ne répondit rien mais serra les doigts de l'albinos entre les siens. Elizabeth appela un taxi. Evangelina était stressée de savoir ce qu'elle ferait. La laisserait-elle derrière en retournant seule chez elle, la déposerait-elle à son appartement pour quitter par la suite, ou finiraient-elles ensemble chez l'une ou chez l'autre? Les questions attendraient.

« J'aurais au moins apprécié un appel de ta part. »
« Je suis désolée. »

Alors qu'Evan voulait continuer, elle vit le taxi tourner le coin de la rue, s'avançant vers elles. Evan décida qu'elle embarquait dans la voiture aux côtés d'Elizabeth, se promettant de continuer la conversation une fois rendue chez l'albinos. Evan ne voulait pas déclarer la guerre dans le taxi, ni envenimer les choses déjà assez tendu entre sa belle et elle. Elle se retint donc de déferler ses excuses et les causes de ses agissements sur Elizabeth alors que le chauffeur était présent et pourrait tout entendre. Du drama de taxi, elle n'en raffolait pas du tout.

La voiture se gara, la course de paya et Evan laissa un pourboire immense au chauffeur, le double de ce qu'elle aurait donné pour la même course si elle avait été à jeun. Elles grimpèrent à l'appartement d'Elizabeth, là où la Garou commença son monologue.

« Je suis vraiment désolée. Pour tout. Je sais que mes agissements ne te semblent pas clairs mais je veux te dire que je t'aime, que je suis amoureuse de toi, Elizabeth. Ne crois-pas que je me suis éloignée parce que je ne t'aime pas, parce que je t'aime. J'ai eu peur Lizzy... J'ai eu la frousse et j'ai merdé. »

Elle repris son souffle et s'affaissa sur le divan, la tête appuyée contre le bras.

« J'ai été stupide. J'ai agis comme une imbécile. Comme une égoïste. Comme une vache. Comme une... Comme une- »

Elle leva les yeux vers Elizabeth, ses yeux s'embuant de larmes.

« Tu ne méritais pas ça. Tu mérites d'être heureuse et je veux te rendre heureuse. Ce n'est pas comme ça que je voulais faire les choses... Je t'ai blessée et tu as pleuré par ma faute... Tu ne méritais pas ça, Lizzy... Pardonnes-moi. »

Deux larmes coulèrent de ses yeux verts, et plusieurs autres couleraient si l'albinos refusait de lui pardonner sa stupidité et ses erreurs et qu'elle refusait de la revoir par la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   Sam 1 Juil - 22:17

Sur le sol du pavé, on pouvait entendre clairement le claquement régulier des talons-hauts d’Elizabeth qui marchait rapidement vers chez elle en sortant du taxi. Sauf ses quelques sons ambiants, aucun autre bruit ne fut présent depuis leur entrée dans le véhicule, aucune parole, absolument rien. L’albinos ne savait pas quoi répondre à Evan, elle l’avait mise si en colère que si elle ouvrait la bouche elle risquerait de sortir les quatre vérités de son ancienne amante, ce qui causerait plus de problème qu’il en avait déjà. Elle garda donc le silence. Mais son visage devait laisser voir toute sa rage. La vampire avait toujours été une personne expressive et de cacher ses émotions s’avérait être une chose impossible.

Bien sûr, la brune s’était excusée maintes fois, mais la brujah ne pouvait pas simplement lui pardonner comme si elle n’avait qu’une petite gaffe. Une fois arrivé devant la porte de son appartement, elle regarda la jeune femme. Elle fessait pitié à regarder, si Lizzy n’avait eu aucun sentiment envers elle, elle n’aurait même pas pensé de la faire entrer chez elle. Puis elle déverrouilla la porte d’entrée, ne pris pas la peine de retirer ses talons et pris place sur le divan. Elles venaient à peine d’arriver que la brune recommença ses excuses.

Elizabeth en avait assez entendu, bien qu'elle n'écoutait que partiellement son ancienne amante qui se jetait tout le blâme, se traitant de tous les noms possibles et la tatoueuse avait envie de lui dire qu’elle avait raison, qu’elle avait agis comme une vrai vache, qu’elle avait effectivement merdé, mais cela aurait été au-delà de ses pensées. Elle aimait Evan, elle n’aimait simplement pas ce qu’elle était devenue avec le temps. La vampire se leva du divan.

Pour la première fois depuis un moment, la femme aux cheveux bicolores ouvrit la bouche, se contrôlant du mieux qu’elle le pouvait pour ne pas dire des choses qu’elle allait regretter par la suite, souhaitant ne pas envenimer les choses.

« Ça suffi Evan, tu es soûle, on en reparlera quand tu seras à jeun, tu divague. »

Lizzy redressa la brune sur ses pieds et la coucha dans son lit, replia les couvertures sur elle, ferma les lumières et sorti de la pièce. Elle aurait pu se coucher elle aussi, mais ses émotions prenait trop de place dans sa tête, cela lui aurait pris des lustres avant de pouvoir enfin s’endormir. L’albinos préféra donc s’installer à sa table à dessin, sortant des fusains pour faire des croquis sur les feuilles qui traînait. Laissant la petite craie noire dessiner les lignes de fleur quelconque, simplement pour lui vider l’esprit. Ses traits se faisant de plus en plus lentement  sur le canevas, au rythme qu’elle s’endormait sur sa petite table de verre, le coté du visage appuyer sur son avant-bras gauche qui tenait encore le fusain du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

If you're a lover, you should know ▬ Elizabeth (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/
» Les RP de Maxime, le "lover"
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (86eme edition)
» Sochanna, 26 ans
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-