AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 But you're hanging by a thread _ ft Victor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Mar 21 Fév - 14:50

Des murs rouges, les murs rouges de sa chambre, c'était les seules décors que la vampire avait vu pendant ses trois jours de congés. Habituellement elle en aurait profité pour sortir prendre un verre, mais elle en avait profité que pour se morfondre dans ses draps noirs de son lit et de son désespoirs.  Noyant son angoisse dans se qui lui semblait le plus logique, l'alcool et la drogue. Heureusement elle était un vampire et son corps résistait mieux aux substances qu'elle ingérait de façon délibérée et exagérée sinon elle en aurait succombé de nombreuses fois. Elle avait habitude de régler ses problèmes de la sorte, les cacher derrière une fausse confiance constitués de produit illicites, mais elle devait parfois leur faire face une fois ses stocks écoulés. Cependant ce soir , autre que de ce geler comme une balle, elle pouvait compter sur son meilleur ami pour lui changer les idées un peu plus.

Mais voila déjà près de trois bonnes semaines qu'elle se résignait à ne pas croire que l’absence d'Evan dans sa vie était un problème, elle lui avait laisser des messages presque tout les jours, mais en avait pas fait de plat jusqu'à ce qu'elle se demande si la jeune femme ne c'était pas lasser d'elle. Juste l'imaginer dans les bras d'une autre, la caresser de ses mains, embrasser la peau de cette salope qui la remplaçait contre le corps de celle qu'elle aimait, frustrait l'albinos à un point fou. C'est donc affecter par les drogues de synthèse qu'elle avait consommées qu'elle composa le numéro de la brune, sa brune.

Un coup, deux coup… Puis finalement elle lui répondu :

« Evan- »

Puis la jeune femme lui raccrocha au nez. Comment avait-elle osée? Elle n'avait pas imaginer qu'elle aurait pu lui faire une telle chose. Elle avait passer de si bon moment ensemble que la vampire m'aurait jamais espéré vivre un jour avec une personne avec qui elle partagerait enfin des vrais sentiments.

Elizabeth recomposa le numéro. Aucune réponse. Pourtant elle venait de lui répondre, peut-être qu'elle lui avait répondu par accident. Elle pris une grande respiration à la fin du message enregistré, cette fois elle n'ira pas de main morte.

« J'espère que tu n'as pas oublié mon existence, à même titre que tu as visiblement oublier comment répondre à ton téléphone. J'osais imaginer que je comptais un temps soit peu à tes yeux, que tu aurais au moins prit la peine de me dire que de m'attacher à toi ne menait à rien puisque tu semble ne pas avoir le moindre sentiment pour moi – plus la vampire sortait ses mots qui lui fessait plus de mal que de bien plus la colère et les larmes montait, plus elle ne voyait plus clair – Je te souhaite que tu te sente mal quand tu pensera à moi en partant de chez les autres salopes que tu va aller baiser à ma place, celle que tu vas délaisser aussi vite que tu l'as fait avec moi …  »

Dans un élan de rage, la vampire ne pris pas la peine de raccrocher et lança son téléphone qui éclata sur le mur sur lequel resta un trou témoignant de la violence avec laquelle elle l'avait lancé. La rage montait en elle comme la lave d'un volcan en fusion, totalement incontrôlable et imprévisible. Tout volait à son passage, lançant tout ce qu'elle pouvais attraper au passage jusqu'à se qu'elle se rende à la porte de son appartement. Violemment, elle l'ouvrit sans la refermer derrière elle.

Elle voyait rouge, totalement rouge. Elle ne voyait rien d'autre et ne sentait rien d'autre que cette faim qui rugissait en elle comme une bête en cage dont la porte avait rester ouverte. La vampire ce jeta sur le premier junky de fond de ruelle qui croisa malheureusement son chemin, plantant ses crocs dans sa chair tendres à multiple reprise, le serrant si fort qu'elle dû le blesser peut-être même lui casser quelque os. De toute façon dans son état, il était beaucoup plus proche de la mort que de quelque os fracturés. Sa soif ne s'étanchait pas, mordant le corps vider de son sang dans une recherche désespéré de trouver la dernière goûte. Elle était rendu bien basse dans sa propre estime,high de son propre stock, de celui dans le sang du cadavre devant elle et de sa rage qui ne s'estompait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Mer 1 Mar - 12:26

Le plan de la soirée était celui-ci: rejoindre Elizabeth chez elle et passer la nuit à parler de tout et de rien. Peut-être y aurait-il un peu de drogue ou d'alcool inclus dans le package deal, mais c'était à voir. Il fallait dire que Victor et Elizabeth avaient passé beaucoup de temps ensemble depuis leurs retrouvailles, et honnêtement, Vic avait toujours été reconnaissant d'avoir quelqu'un comme Elizabeth dans sa vie. Elle était sa confidente, quelqu'un avec qui il n'avait pas besoin de se cacher. Toutes les cartes étaient sur la table, avec Lizzy, et ça lui faisait un bien fou. C'était pourquoi il acceptait toujours les offres de l'albinos lorsque celle-ci lui envoyait un texto dans le genre de « débauche, ce soir? » Ça ne voulait pas nécessairement dire qu'ils allaient se saouler ou se droguer jusqu'à ne plus se rappeler de leurs propres noms, mais souvent, ça finissait avec Lizzy qui buvait un peu de son sang et quelques baisers. La relations qu'ils entretenaient était spéciale, et Elizabeth était probablement la seule personne dans ce beau monde qu'il aimait comme ça. Tout comme il prendrait une balle pour son frère, Cameron, Victor prendrait une balle pour Elizabeth, et ça en disait beaucoup sur l'importance de la vampire.

Malgré le fait que Mars approchait à grands pas, la pénombre venait toujours tôt, encouragée par les nuages qui présageaient de la pluie. L'appartement d'Elizabeth n'était pas tellement loin, et Vic avait opté pour la marche- c'était plus facile, et comme Lizzy vivait dans un endroit plus passant, il n'avait pas vraiment envie de se casser la tête pour trouver une place de stationnement pour son Jeep. Écouteurs enfoncés dans les oreilles, mains dans les poches de son blouson aviateur, il était enfin en route pour l'appartement de sa meilleure amie. La marche n'était pas très longue, mais ça lui faisait un bien fou de pouvoir marcher et se vider l'esprit de toutes les choses banales qui le préoccupaient. Louka qui faisait un bon travail, mais qui risquait toujours de se faire coincer. La tension qui flottait entre lui et Wallace. Evan, qu'il ne voyait pas très souvent à cause de l'école et le travail et tout ce que Victor ne pouvait pas lui dire. La drogue, les coups, les victimes. C'était un poids qui pesait lourd sur les épaules du Garou, mais avec Elizabeth, c'était différent.

Arrivé à deux coins de rue de l'appartement de l'albinos, Victor fut surpris de sentir cet étrange changement dans l'air- au lieu de sentir la brique humide et la fumée, il y avait cette odeur qu'il connaissait bien. Cette odeur métallique qui ressemblait beaucoup trop à l'odeur du sang. Et soudainement, Vic était inquiet. Il hâta le pas, ses yeux parcourant les ruelles et les petites rues qu'il passait tout en s'approchant de sa destination. Il monta les escaliers à l'arrière de l'immeuble quatre à quatre, trouvant l'appartement d'Elizabeth vide, la porte grande-ouverte et son cellulaire en pièces sur le sol. « Oh, fuck. » Ça ne présageait rien de bon, et c'est à ce moment là que Vic réalisa ce qui pouvait arriver. Il redescendit les escaliers aussi rapidement, suivant l'odeur du sang du mieux qu'il pouvait, jusqu'à ce qu'il la voie dans la ruelle, quelques mètres plus loin. Il savait que le pauvre gars sur qui elle s'était jetée n'avait aucune chance de s'en sortir, mais dans son état, Elizabeth risquait beaucoup. Les chasseurs. Les humains. Et Victor ne pouvait pas prendre cette chance là. De perdre sa meilleure amie aux mains des chasseurs était une pensée qui lui donnait presque la nausée, et alors qu'il s'approchait lentement, il enfonça ses écouteurs dans la poche de son manteau avant de l'enlever et le déposer sur l'une des poubelles de l'allée. « Lizzy, » dit-il lentement, les mains devant lui de manière défensive. « Lizzy, tu dois te calmer. On doit y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Mer 1 Mar - 19:26

Si ont pouvait comparer la sensation que vivait Elizabeth à l'instant même ou elle avait planter ses crocs dans la chaire de sa victime, on pourrait dire que cela devait ressembler au fois ou elle s'en mettait plein le nez, cette même sensation d'euphorie quand la substance entrait dans son système, mais rajoutez-y le fait qu'elle en redemanderait encore et encore sans arrêt sans pouvoir se contrôler pour ne pas recommencer. C'était la même chose, alors quelle avait complètement vider l'homme qui lui avait fait office de repas. Il s'était bien débattu, si l'albinos avait été une simple humaine la situation aurait été l'inverse, mais ce n'était pas le cas. L'homme avait tenté du mieux qu'il ait pu de l'éloigner en la frappant de façon répétitive, mais Elizabeth avait attraper les bras de la victime en les encrassant contre son corps, il avait bien fini par arrêter de les mouvoir, ils avait du casser sous la pression qu'elle exerçais. Il poussait aussi quelque cris ici et par là, cependant la vampire y avait mit fin en cassant le cou de l'homme, le tuant pour pouvoir finir ce qu'elle avait commencé. C'est a dire manger, siphonner le sang de cet homme jusqu’à la dernière goûte qu'elle pourrait trouver.

Et fini par arriver ce qu'il était une évidence, il était vide. Elle redressa la tête, fouinant les alentours pour une autre personne qui subirait le même sort. Elle entendit quelques bruits dans la pénombre, ils approchait d'elle presque à pas de course. La bête en elle savait que bientôt sa faim qui avait déjà fait surface allait pouvoir être comblée. Elizabeth se dressa sur ses pieds nus avançant vers la source de ses bruits. Elle devait faire un tableau semblable à tout ceux que la vampire avait pu faire, du sang partout. Ses cheveux blancs tachés de rouge sombre et le visage parsemer de goûte qui tombait sur ses vêtement et sur le sol.

« Lizzy»

Elle avança vers la personne qui l'avait appeler aussi vite qu'un simple réflexe aurait pu l'être et regardait l'homme qu'elle reconnaissait, Vic. Son meilleur amis, elle regarda ses mains pleine de sang, sa peau blanche souiller par les dégats qu'elle avait causé.

« Lizzy, tu dois te calmer. On doit y aller. »

Elle ne réagit aucunement au mot de son meilleur ami. Les paroles avait été entendue, mais la bête avait préférer en faire fi.Comme s'il n'avait rien dit. Aucun mot ne l'aurait empêcher de faire ce qu'elle allait faire. Elle ne pouvait pas faire autrement. Elle se jeta sur lui l'accotant violemment dans le mur de la battisse la plus près d'elle. Elle lui montra les dents, presque comme un feulement et c'est les larmes dans ses yeux qu'elle regardait directement dans les yeux de son confident de toujours. Les larmes coulait sur ses joues, les sentiment de la vampire traversant la bête qu'elle était devenu, mais la faim était plus grande et sa bête, beaucoup trop forte pour être contenu par de simple paroles. Elle approcha ses crocs du cou de se derniers. Elle l'aimait tant, c'était Victor, elle aurait aimé avoir les hauts de cœur à se moment précis pour ne pas tuer cette seule personne qui comptait plus que sa propre vie a ses yeux.

Il la repoussa aussi violemment qu'elle ne l'avait plaquer contre le mur et dans une tentative de garder le corps de la proie que constituait Vic elle agrippa sa main et si fort quelle lui brisa les os de la main produisant un gros craquement bruyant, mais elle fini par se retrouver au sol pousser par la main intacte de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Jeu 2 Mar - 23:49

Victor avait à peine eu le temps de réagir lorsqu’elle s’avança vers lui. Il savait que c’était une idée stupide, qu’elle n’était pas elle-même. Il en connaissait assez sur les vampires pour savoir qu’il ne fallait pas se retrouver sur leur chemin lorsqu’ils étaient dans un état pareil. Mais Elizabeth était sa meilleure amie, et s’il ne faisait pas quelque chose pour tenter de la calmer et d’éviter qu’elle s’attire des ennuis, il ne se le pardonnerait jamais. Pour quelqu’un qui était toujours en contrôle de la situation, Vic se sentait menacé et sentait même la peur commencer à s’immiscer dans son ventre. Ça lui prenait aux tripes, et il sentait son cœur battre violemment contre sa poitrine. Après tout, il était entièrement conscient que, sous sa forme humaine, il n’avait aucune chance contre elle. La faim dominait tous ses sens, et même s’il tentait de la tirer de cette transe, il n’avait aucune chance de réussir.

Le cœur de Victor brisa presque lorsque le visage d’Elizabeth fut illuminé par un lampadaire non-loin de là, juste assez pour faire briller les larmes qui se perdaient parmi le sang qui s’étendait sur sa peau d’albâtre. Elle n’arrêtait pas d’avancer, et coincé entre elle et un mur de brique, il n’avait aucun échappatoire. Lorsqu’il senti l’haleine de la vampire contre son cou, Vic n’eut d’autre choix que de la repousser du plus fort qu’il ne pouvait. Et avant même qu’il puisse faire quoi que ce soit, elle attrapa cette même main qui venait de la pousser, la serrant d’une force brutale. Le Garou réprima à peine le hurlement de douleur lorsqu’il senti les os de sa main se broyer sous la force de la poigne d’Elizabeth, ses dents se serrant tellement fort qu’il eut peur de les casser durant une demi-seconde. La douleur était presque agonisante, mais sous l’adrénaline, il étira l’autre bras, la poussant de toutes ses forces.

C’était une situation qu’il aurait bien aimé éviter, mais la douleur était presque insupportable, rendant les pensées cohérentes presque impossibles. La transformation fut rapide ; ses vêtements devinrent une fourrure d’un brun riche, aux reflets rougeâtres. Ses ongles, des griffes noires acérées, et après une plainte étouffée vint un grognement féral. À la place de Victor se trouvait une bête qui ressemblait à la fois à un loup et à un homme ; une créature qui faisait plus de deux fois la taille d’Elizabeth. Une créature qui était, tout comme la vampire, guidée par sa colère, mais aussi par sa tristesse. Le Garou détestait voir sa meilleure amie dans un tel état, mais c’était le seul moyen de la contrôler. Avant qu’elle ne puisse s’essayer une deuxième fois, il étendit le bras, sa patte s’écrasant contre le torse d’Elizabeth pour la forcer contre le sol. Sous forme Crinos, Victor était massif, sa main faisant le diamètre d’un pneu de voiture.

Il bougea juste assez pour être hors de portée des lumières de la rue, sa forme massive surplombant le corps étroit de la vampire. Victor montra des dents tout autant qu’elle, grognant silencieusement. Puis, avec un coup agressif, le Garou l’écrasa contre le béton de la ruelle, sentant les os de sa cage thoracique faiblir sous la pression qu’il appliquait. Si elle ne se calmait pas, il allait faire en sorte qu’elle se calme d’une manière ou d’une autre, même si ça signifiait lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Ven 3 Mar - 16:14

Elle sentait le souffle cours de Carlile près de son visage et les battements  de son cœur qui accélérait de plus en plus. La bête qu'était devenue la vampire était prête a faire le grand saut, les crocs déjà sortit, elle n'attendait que de sentir le sang chaud de Victor dans sa bouche et d'assouvir un tant soi peu cette faim insatiable. Il était face à elle, totalement impuissant sous sa forme humaine contre la vampire presque en psychose, n'étant que dirigée par son désir du sang. Juste comme Elizabeth s'apprêtait a mordre le garou, celui-ci – de toute ses forces – poussa la vampire loin de lui.

C'était la première fois qu'elle et lui avait se type d'accrochage entre eux, habituellement ce n'était que des petites querelles parce qu'elle avait de la difficulté a rembourser ses dettes et non parce qu'elle avait passer dans un frenzy et essayer de le manger autrement que sexuellement. Mais on devrait se dire que rendu à se point-ci, ce n'était plus vraiment Elizabeth qui se battait avec son meilleur ami, mais un fauve qui venait de broyer les os de la main de sa proie au passage dans la chute qui l'avait projeter au sol. Des petits cailloux s'étant enfoncé dans ses paumes de main et sous ses ongles déjà couvert de sang épais et presque sec. À peine la vampire commençait a se relever, elle fut vite mit au tapis par la créature qui était par dessus elle. Imposante et immense, qui la maintenait au sol d'une seule patte au griffe acérées. Elle sentait la pression contre son corps et le confinement la rendait folle. Se débattant en mordant fortement dans le poil des doigts qui la retenait contre l’asphalte froide.  Mais elle sentait sa cage thoracique qui allait céder un moment ou l'autre.

L'albinos tenta de se redresser en poussant la masse qui la confinait de tout ses forces mais le poids que le garou mettait sur elle était beaucoup plus que ce que la vampire pouvait supporter et il ne fessait que la retenir, mais elle s’écroula quand se dernier donna le coup de grâce en la clouant au sol brusquement, fessant fracturer les côtes et le sternum de la vampire qui subissait déjà une forte pression. Bien que la douleur la figea dans un grand cri, cela eu au moins l'effet de la calmer, puisqu'elle était à présent incapable de se mouvoir, autant les bras que le thorax, mais elle continuait de pleurer bruyamment cette fois, la douleur étant si grande qu'elle poussait des sifflements aiguë, respirant difficilement comme si le tout l'empêchait de respirer. Tentant désespéramment de mordre son ami, comme une faible revanche, ne s'avouant pas vaincu face a son adversaire. Elle allait se battre jusqu'au bout avec lui. Elizabeth donnait de rapide coup de pied là où elle le pouvait car elle était dans une mauvaise posture.

«Do it, KILL ME! I KNOW YOU CAN!  »

C'était comme un cris plus qu'une phrase, elle voulait sortir de la cage que formait la patte de Vic, mais elle voulait la bête en elle voulait aussi tester ses limites. Elle pleurait de douleur tout en persévérant. Elle regardait le loup dans ses yeux, les siens rougies par sa consommations, sa peine, sa colère, sa faim et le combat qui ne jouait pas dans sa faveur. Elle paniquait, elle manquai d'espace. L'albinos mordait de façon frénétique, c'était rendu sa seule façon qu'il la lâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Jeu 16 Mar - 20:35

Il savait qu’il n’était pas en contrôle de tous ses moyens- que sous cette forme monstrueuse, il y avait des risques qu’il perde les pédales et qu’il fasse encore plus mal à Elizabeth. Il ne voulait pas, bien entendu, mais tandis qu’humain, il savait contrôler ses émotions, il ignorait comment faire sous forme Crinos. Les seules choses qu’il ressentait étaient la colère ; fâché de devoir intervenir de cette manière auprès de sa meilleure amie- la tristesse ; triste de la voir dans un tel état sans savoir pourquoi- et la douleur- les os de sa main étaient complètement broyés, et il avait les nerfs à fleur de peau. Mais il savait aussi que s’il ne s’était pas transformé, Elizabeth n’aurait fait qu’une bouchée de lui. Humain, il n’avait aucune chance contre elle.

Il la regardait se débattre comme un diable dans l’eau- les lèvres retroussées, ses crocs reluisant de sang dans la pénombre. Malgré qu’elle soit incapable de le mordre grâce au poids qu’il exerçait sur sa poitrine, Elizabeth était forte. Presque trop forte. Tandis qu’elle grouillait sous son poids, Victor n’eut d’autre choix que de pousser plus fort, sentant les os de sa cage thoracique céder sous le poids.Et même si le Garou comprenait les mots qu’elle lui hurlait au visage, il était incapable de faire quoi que ce soit. Il était impossible pour lui de tuer la seule femme qu’il aimait autant. C’était autre chose avec Evangelina, c’était sa famille. Mais Elizabeth ? Elizabeth était sa meilleure amie, sa confidente. Et s’il lui arrivait quelque chose, Victor ne pouvait imaginer la peine qu’il ressentirait. Il savait qu’il perdrait une partie de lui s’il arrivait quelque chose à Cameron ou Evan. Mais s’il perdait Elizabeth, après avoir perdu Benjamin, Victor ne pouvait pas imaginer la douleur qu’il éprouverait. La perte de Benjamin l’avait presque tué. Tandis qu’elle grouillait sous son poids, Victor n’eut d’autre choix que de pousser plus fort, sentant les os de sa cage thoracique céder sous le poids.

Le Garou serra les dents, un grognement s’échappant de sa gorge. Le poil sur son échine se redressa, sa queue fouettant l'air avec colère. Elle le tentait, essayait de tirer une réaction du loup qui lui permettrait de s’échapper de l’étau que formait sa patte. Et lorsque leurs yeux se rencontrèrent, le Garou échappa un doux couinement- le bruit d’un chien qui pleurait. Puis, elle tenta de le mordre de nouveau, et il fit la seule chose qui lui passa par la tête- avec sa main brisée, Victor lui écrasa un coup de poing puissant dans le visage du vampire, l’assommant par le même fait. Il échappa une plainte de souffrance, la douleur de sa main n’allant qu’en grandissant. Mais avec Elizabeth dans les vapes, il pouvait prendre un moment pour souffler. Puis, il retrouva sa forme humaine, ramassant le vampire sur son épaule avant de tourner les talons. De sa main apte, il attrapa son manteau et ramena Elizabeth dans son appartement, la jetant sur son lit d’un geste las. Laissant échapper un soupir, Victor balaya l’appartement d’un regard vide avant de fermer et verrouiller la porte derrière lui, reprenant le chemin pour son propre chez-soi.

Sa soirée venait de tomber à l’eau, et la colère qui bouillonnait toujours dans son bas-ventre l’empêchait de faire quoi que ce soit d’autre. En arrivant chez lui, il pris une douche pour se débarrasser du sang qui s’était ramassé dans ses cheveux, jetant au passage son t-shirt qui était ruiné par l’hémoglobine. Propre, mais toujours aussi furax, Victor pris une bière dans le frigo, qu’il vida presque d’un trait avant de se laisser tomber sur son propre lit, s’endormant presque aussitôt que sa tête frappa l’oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   Ven 17 Mar - 13:57

Un violent coup lui fut donner au visage, son crâne heurtant le sol d’asphalte. Mais c'est en sursaut que la vampire se réveilla dans les draps noirs de son lit, seule. Certains souvenir lui manquait, comme la raison pour laquelle elle se trouvait dans son lit et non sans vie dans cette ruelle où elle y avait fait un mort. La lumière qui traversait les fenêtres, dont les rideaux avait rester ouvert pendant la nuit, lui tapait directement dans les yeux . L'albinos, incommodé par la forte luminosité ferma les yeux, souffrant encore de sa bataille de la veille. Combat qu'elle perdit, heureusement pour les deux amis qui  ne souhait bien évidemment pas que cela se passe de cette façon. Mais la tristesse et la colère qui l'avait habité ce soir là lui avait fait perdre le contrôle. Elle savait pertinemment que Victor avait du faire preuve de beaucoup de maîtrise de soi, Elizabeth se savait encore plus provocante lorsqu'elle était en frenzy et cela avait souvent eu comme effet de frustré son ami, mais ce n'était jamais encore arriver qu'il ne la voit ainsi.

La Brujah se redressa tant bien que mal dans son lit. Bien qu'elle ait guérie en majeur partie pendant la nuit ses côtes la fessait encore souffrir. Elle regarda ses vêtements souillés qu'elle portait elle était encore pleine du sang de la veille. La tatoueuse appela son patron pour lui expliquer la situation dans un mensonge qui se voulait être plus crédible que la vrai raison de ses blessures avant de prendre un bonne douche qui dura une heure entière. Retirant tout le sang séché sur sa peau, sous ses ongles et dans ses cheveux.  

En sortant de la douche, elle regarda l'état pitoyable de son appartement, Elizabeth avait fait un vrai fouillis dans son logement, elle rangea au mieux possible. Bien qu'elle aurait aimer avoir la présence de Victor chez elle, elle se doutait bien qu'il ne serait pas rester ce soir là, Mais elle avait besoin de lui parler, plus que tout. S'habillant grossièrement dans des vêtements plus que confortable, elle sortit, sa fameuse redingote sur le dos, vers la résidence de Carlile qui devait encore dormir à cette heure là. Lizzy avait aussi, avec le temps eu les clés de l'appartement de Vic, elle déverrouilla la porte, entra avant de la refermer derrière elle.

Le logement était totalement silencieux, aucun bruit. Jusqu'à ce qu'elle parti la machine à café, avec beaucoup de difficulté, elle n'en possédait pas chez elle et ne buvais pas de café, alors pour elle ce n'était pas une tache facile. La machine mise en route, l'albinos pris direction de la chambre du garou qui dormais encore. Elle se coucha à ses côtés, se collant contre lui. Laissant ses larmes coulées sur ses joues. Elle ne voulait pas le perdre pas pour cette soirées où elle n'avait pas toute sa tête.

« Carlile, I'm sorry »

C'était presque inaudible, les paroles était prononcées si faiblement et tremblantes, la vampire était prise de trouble saut, alors qu'elle pleurait presque qu'en silence sur l'épaule de Victor, prenant soin de ne pas accrocher la main de son ami, qu'elle se rappelait avoir fracturé.

« Please, don't hate me »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: But you're hanging by a thread _ ft Victor   

Revenir en haut Aller en bas
 

But you're hanging by a thread _ ft Victor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» script is hanging
» [- 16 !] there is a shadow hanging over me. (vyk)
» Erreur "Scipt is hanging"
» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia
» Thread BIG DECK - Les règles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-