AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Invité «



MessageSujet: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Jeu 7 Juil - 19:46

Difficile de se concentrer à réviser pour un cours inintéressant dans une pièce pleine de distractions, et c'est particulièrement vrai pour un pauvre petit Toreador et ses obsessions passagères qui l'empêchent de focuser sur autre chose. Si seulement il pouvait trouver une fascination similaire pour ses notes de cours. Il doit absolument avoir une bonne note à cet examen. C'est loin d'être son choix de carrière idéal mais c'est mieux que de se retrouver à la rue et devoir sucer du sang de hobo pour survivre.

Leo soupire et change de position sur son divan. Ses notes glissent par terre sans qu'il y prête trop attention... sans doute qu'il arrivera à mieux assimiler tout ça après une petite sieste. Juste au moment où il ferme les yeux, il entend le bruit de son cellulaire qui vibre plus loin par terre, juste hors de portée. Il grogne un peu en s'imaginant une autre collègue de classe avec une question idiote, il ne va quand même pas se lever juste pour ça—

L'écran affiche un nom inattendu, définitivement pas celui d'un élève de sa classe, et dans tout les cas c'est assez pour le faire sauter du divan pour lire ce qu'il peut bien lui avoir envoyé. C'est bien clair qu'à ce moment là ses devoirs ont baissé dans ses prioritées et il se dépèche de prendre une douche. Un tel genre d'empressement est habituel pour le jeune vampire, surtout quand il est question de faire du social... c'est assez gênant, il se sent comme une étudiante du secondaire à sa première date. Surtout que le message de Wallace était assez innocent hors-contexte... mais il peut déjà s'imaginer comment tout ça va se terminer. Ou peut-être qu'il est juste excité d'échapper à ses devoirs. Ça fait beaucoup plus de sens. Il jete les travaux en question dans son sac, même en sachant très bien qu'il n'aura pas l'occasion de les faire là bas.

La garde-robe de Leo ressemble à un mélange de 'fuck you' et 'fuck me' avec quelques trucs qui passent bien pour un souper de famille avec ses parents ou les quelques cours auquel il va encore, mais rien qui soit entre les deux extrêmes. Il se décide finalement en se rappelant à quel point il avait eu l'air idiot avec ses pantalons trop serrés la dernière fois. Il y va pour des pantalons pâles moins serrés...mais quand même assez. On parle de Leo après tout. Le chandail blanc sous son cardigan laisse peu de place à l'imagination, surtout de paire avec son choker.

Heureusement le loft où Wallace habite est à quelques minutes de chez lui; 15 minutes pour un humain normal, encore moins pour un vampire impatient. Son hôte est aussi charmant que dans ses fantai— que dans ses souvenirs, en général c'est un genre d'apéro plutôt agréable mais... il y a cette tension comme si tous les deux savaient pourquoi il avait vraiment été invité. Le temps de préparation mentale qu'il a eu n'empêche quand même pas Leo de se sentir vraiment jeune et idiot comparé à Wallace: pour le peu qu'il a l'impression de contribuer à la discussion, son attention ne cesse de retourner sur ces foutus anneaux sur le mur qui lui donnent vraiment trop d'idées.

Son souhait se réalise assez vite lorsque Leo se retrouve contre le mur du lit quelques minutes plus tard, offrant volontier ses poignets au vampire plus âgé pour qu'il les attache. Après quelques minutes qui sont trop intenses et trop lentes à la fois les pantalons de Leo sont détachés et il sent enfin la main de Wallace glisser exactement là où il l'attendait et... et le téléphone sonne. Okay. Ils ont toute la nuit de toute façon, il peut bien attendre quelques secondes.

Sauf qu'il n'a pas envie d'attendre. Leo pose sur l'autre un regard qui le met au défi, peu importe ce qu'il compte faire, le jeune vampire n'a pas l'intention d'arrêter pour ça. Comme il est attaché il n'a pas un parfait contrôle de ses mouvements mais c'est assez pour essayer de se presser contre lui; il ne fait aucun effort pour retenir un gémissement en retrouvant la friction agréable qui lui avait échappé pendant un moment... bonne chance pour expliquer ça à un client, Wallace.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Jeu 7 Juil - 23:05

Le cliquetis satisfaisant des menottes se fermant sur les poignets pâles de Leo tirent, enfin, un sourire au vampire. Il faut dire que sa journée fût éreintante : commencée deux heures d’avance sur son horaire usuel par un appel paniqué d’un des préposés à l’entretiens – jamais un bon signe. Apparemment, ce dernier s’est mis les deux pieds dans une flaque de bière en entrant au Café de Paris pour préparer la salle. Une heure plus tard, Wallace était au club, avec son employé, un mécanicien, un plombier et un représentant de la compagnie fabriquant les fûts de bière : pas exactement le harem dont il aime s’entourer, particulièrement lorsqu’il n’a pas eu le temps de prendre sa douche rituelle et que ses cheveux sont en un chignon lâche qui n’a rien d’élégant.

Avec beaucoup de regards noirs, de paroles agressives et une utilisation arbitraire de son pouvoir presence, il a réussi à gérer la crise et faire réparer le bris avant l’ouverture du club, mais il n’a pas autant grincé des dents depuis ses 25 ans. Une fois le train-train du Café de Paris de retour sur les rails, le manager a tiré sa révérence, décidant de prendre la soirée de repos, leur disant quand même de l’appeler aussitôt si le fût décidait de faire des siennes de nouveau.

De retour chez lui – après une bonne douche et un brossage de cheveux thérapeutique – il contemplait la ville par sa baie vitrée lorsque l’idée lui vint : il envoya un texto à Leo Princeton, ce jeune vampire qu’il a eu la chance de rencontrer dans son club il y a plusieurs semaines, l’invitant simplement à venir chez lui immédiatement, concluant le message par son adresse.

Jetant négligemment son téléphone sur son lit, il s’intéressa à sa garde-robe, cherchant des vêtements susceptibles de le mettre dans une meilleure humeur. Il jeta son dévolu sur une chemise Dolce & Gabbana aux motifs marocains et un pantalon de coton marin, de la même marque. Bien qu’il soit normalement toujours pieds nus dans son propre appartement, il enfila des mocassins en attendant le jeune homme, histoire de ne pas avoir l’air trop détendu. Toutefois, il laissa ses cheveux libres, ceux-ci étant encore légèrement humide.

Il fût extrêmement satisfait de voir Leo devant sa porte, bien que son visage n’en a rien laissé paraître. S’il le fît languir un peu en discutant tranquillement pour laisser la tension monté, cela ne dura pas très longtemps : après tout, il avait bel et bien invité l’autre garçon pour se remonter le moral après une journée merdique.

Pourtant, ses mains commençaient à peine à tracer le corps du plus jeune que son téléphone ose émettre son odieuse sonnerie. Se mordant l’intérieur de la lèvre avec un regard noir, il brave les yeux d’ambre de l’autre avant de tendre la main pour prendre ledit téléphone et vérifier le message qu’il a reçu.

S’il fût d’abord soulagé qu’il ne s’agisse pas d’un de ses employés du club, il fronça les sourcils en lisant le texto reçu de son cher Carlile. Comment ça, aller chercher la dope ce soir? Il glisse rapidement – un peu énervé – son doigt contre le nom du dealer pour l’appeler, lâchant un « Qu’est-ce que ça veut dire ? » dès que le garou décroche. Après quelques paroles à peine, pourtant, il se raisonne : c’est une bonne alternative et ça ne prendra que quelques minutes pour lui éviter des jours d’emmerde au club.

« C’est bon, je viens. »

Il ne se donne pas la peine d’expliquer les gémissements de Leo avant de raccrocher le téléphone : il n’est pas d’humeur à s’épancher sur ses plans culs auprès du mec qui a pris le sien il y a quelques semaines. Avec un sourire un peu froid, le vampire tend les mains pour ouvrir les menottes retenant l’autre, les laissant pendre au mur.

« Changement de plans : problèmes de travail. »

Il se lève et replace sa chemise en lançant un regard inquisiteur au plus jeune.

« Viens, je n’en ai pas finis avec toi. »

Bien qu’il tienne les portes ouvertes pour Leo et laisse ses mains baladeuses le caresser même une fois sur la banquette du taxi, Wallace n’expliquera guère la situation, trop irrité par le fait qu’il soit de nouveau dérangé dans ses plans. Il claquera même de la langue en lançant un regard peu impressionné dans la rue où ils sont déposés : à ses yeux, Fitzrovia n’a rien à envier à Whitechapel.

Il semble encore moins aimable qu’à l’habitude lorsque le garou ouvre la porte de son appartement. Un bras autour de la taille de Leo, ses longs cheveux blonds glissant de ses épaules, son regard trop irrité pour être froid, il tend une main vers le brun.

« Donne-moi le stock. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Mer 27 Juil - 1:46

Victor Carlile n'avait jamais vraiment cru au karma, mais il savait qu'il avait dû faire quelque chose à quelqu'un pour que sa journée aille aussi mal. Et dire qu'elle avait commencé plutôt bien, en plus. Après avoir fait remorquer son Jeep au garage où il travaillait et apprit qu'il allait devoir débourser une bonne somme d'argent pour faire remplacer la pièce défectueuse, il était retourné chez lui avec une humeur massacrante. Un imprévu comme celui-là rendait la tâche compliquée à Vic, qui avait prévu passer au Café de Paris le lendemain pour faire son dépôt mensuel. Assis sur le divan de cuir de son salon, Vic fixa son téléphone durant un long moment avant d'envoyer un message texte au vampire, lui disant qu'il allait devoir se déplacer et ramasser lui-même son stock. Vic savait très bien ce qui allait venir- Wallace n'était pas du genre à se déplacer pour un rien et lorsque quelque chose ne lui plaisait pas, il était reconnu pour agir en diva. Vic n'eut pas le temps de se lever avant que son téléphone sonne, le nom de Wallace apparaissant sur l'écran. Comme il s'en attendait, le ton de Wallace était visiblement irrité, et Vic était légèrement soulagé d'avoir une bonne excuse. « La pièce est déjà commandée. C'est un retard de quelques jours, donc je vais t'avancer le stock. » Après quelques mots échangés, Vic raccrocha et laissa échapper un soupir. Wallace n'était pas toujours le plus facile des clients, mais il payait bien et rapportait beaucoup, donc il ne pouvait pas se permettre de le laisser tomber. S'arrachant du sofa pour se diriger dans le couloir qui menait aux chambres à coucher, Vic poussa la porte de celle du fond- inoccupée, elle servait majoritairement de débarras. Dans le garde-robe se trouvait la bonne majorité de son stock. Remplissant un sac de ce qui était promis à Renwick, Vic se surpris à fredonner, fermant le sac et le jetant sur le divan lorsqu'il retourna au salon.

L'avantage de faire le salaire que Vic faisait était qu'il pouvait se permettre de posséder un immeuble au complet. Anciennement une petite usine de textiles, le tout avait été rénové pour donner place à une demeure plutôt moderne avec une touche industrielle. La seule chose qui n'était pas à lui était un tiers qu'il louait à un petit café qui était déjà là avant qu'il emménage. C'était un revenu qui était agréable à recevoir chaque mois, et c'était pourquoi il allait pouvoir réparer son Jeep aussi rapidement. Il faisait presque les cent pas dans le salon en attendant Renwick, sachant qu'ils habitaient dans des quartiers qui étaient aux opposées de la ville. Lorsqu'on cogna à la porte, Vic alla ouvrir, posant les yeux sur non pas un homme, mais deux. Ses yeux noisette sur Wallace durant quelques secondes, ils furent rapidement attirés par l'autre homme, qu'il connaissait. Leo, avec qui il avait fait ample connaissance dans les toilettes d'un bar. « Leo. Long time no see. » Dit-il avec un sourire en coin. Posant les yeux sur Wallace de nouveau, il haussa un sourcil, habitué à cette attitude hautaine qui provenait du vampire. « Hello to you, too. » Dit-il sur le même ton. « Tu ne m'avais pas dit que tu avais de la compagnie, » dit-il avec un sourire. En jetant un regard vers Leo, il remarqua le bras de Wallace qui l'entourait, il plissa les yeux légèrement. « C'est ton nouveau jouet ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Mer 10 Aoû - 0:59

Si ça avait été quelqu'un d'autre que Wallace, Leo n'aurait même pas pris la peine de le suivre. Mais comme il était encore intéressé par ce qui l'attendait à leur retour, il suivit sans se plaindre ou poser de question, ce qui ne l'empêchait pas d'être irrité par la situation. Les mains qui le caressent sont seulement une bonne distraction jusqu'à leur arrivée. Avec chance le problème de Wallace, quel qu'il soit, sera vite réglé et ils pourront retourner à leurs affaires...

Leo doit s'avouer légèrement curieux de ce qui peut être assez important pour que Wallace décide de se déplacer même s'il semble le faire à contre-coeur. Dès que la porte s'ouvre, ses yeux se posent sur l'homme derrière la porte, intrigué. Peu importe quel genre de personne il s'attendait à voir derrière cette porte, c'est vite oublié dans les quelques secondes qu'il met à le reconnaitre. Difficile d'oublier quelqu'un qui l'a laissé frustré pendant le reste de sa journée (et chaque fois qu'il y repensait.) Et maintenant c'était techniquement la deuxième fois qu'il se faisait cockblocker par la même personne en quelques semaines.

La façon désinvolte dont Vic le salue ne fait qu'aggraver sa situation et il reste planté là à essayer de décider quoi en penser, les sourcils froncés. Pas qu'il n'appréçiait pas de se faire traiter comme un objet sexuel de temps en temps mais c'était beaucoup moins sexy après quand il se retrouvait tout seul avec son érection dans une toilette publique. Visiblement Vic s'en souvenait assez bien pour s'être rappelé son nom mais n'en avait rien à foutre.

« C'est ton nouveau jouet ? »

Il pousse un grognement irrité en réponse à ce commentaire prévisible. Il aurait pu sortir là et attendre que Wallace ait terminé ou le confronter directement; sans doute que c'est son petit côté drama queen qui le force à choisir la deuxième option. Il fait un pas vers l'avant pour aggriper les vêtements de l'autre homme, surtout avec l'intention de le secouer un peu... ce qui aurait fonctionné si Vic avait été un humain de taille normale, mais vu leur différence de taille et de force c'est un peu inutile, quoi que c'était quand même une bonne façon de libérer sa frustration.

Le premier mot à sortir de la bouche de Leo à ce moment là est "asshole" et fidèle à son habitude il n'a pas grand chose à y ajouter. Il ne va pas demander quelle idée il a eu de faire ça, visiblement l'autre homme ne va pas se justifier. Ça n'empêche pas ses crocs d'être inconsciemment sortis, mieux vaut ne pas offenser un vampire qui contrôle encore mal ses pouvoirs après tout. Ses mains se resserent sur le torse de Vic alors qu'il attend une réaction quelconque de sa part, le forçant à le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Mer 17 Aoû - 13:42

Le manager du Café de Paris s’était attendu à toutes sortes de choses en se dirigeant chez Carlile. Il avait pensé qu’ils s’embarqueraient inévitablement dans un combat de sarcasme, peut-être même quelques insultes et insistances sur son orientation sexuelle pour se faire enrager mutuellement – après tout, lorsqu’ils se rencontrent ils ne peuvent s’empêcher de se cogner tête contre tête, comme des cerfs sur le même territoire. S’il y a bien une chose à laquelle il ne s’attendait pas, toutefois, c’était à ce que Leo et Vic se connaissent : il n’aurait jamais cru que le dealer aurait fait ami-ami avec un mec aussi visiblement gay – enfin, à part lui-même. Il en est si déstabilisé, en fait, qu’il ne répond pas au bonjour sarcastique de l’autre.

« Tu ne m'avais pas dit que tu avais de la compagnie. C'est ton nouveau jouet ? »

Wallace allait répondre, mais le grognement irrité de Leo attira son attention. Le manager tourne la tête vers le jeune vampire, juste à temps pour le voir faire un pas vers l’avant et attraper le garou par ses vêtements. Sincèrement, après une journée aussi frustrante, c’est là une image qui lui procure une joie indicible : ses lèvres s’étirent lentement et il doit placer une main contre sa bouche pour éviter de glousser à voix haute. Il ignore qu’elle est leur relation, mais il n’y a rien de plus amusant pour lui que de voir le jeunot essayer de secouer le roc que Carlile est.

Et lorsque l’insulte franchit les lèvres pâles et froides de Leo, Wallace peut sentir son affection pour ce dernier grandir un peu plus. Laissant retomber sa main, se passant la langue sur les lèvres, il pose son regard pâle sur le dealer et s’approche, venant coller son torse au dos du plus jeune et appuyer son érection déformant son pantalon sur la courbe de son fessier, prenant ses hanches de ses grandes mains, ne prenant guère d’actions pour séparer les deux hommes. Avec un sourire amusé, il appuie sa joue contre le côté de la tête de Leo.

« Tout doux Leo, ne fait pas de mal à mon partenaire d’affaire, » dit-il doucement, les yeux toujours ancrés dans ceux de Carlile. « Tu serais celui à en souffrir le plus, je crois,» rajoute-t-il plus bas.

Placés comme cela, les visages de Vic et Wallace sont à quelques centimètres de distances. Cela fait bien longtemps qu’ils ne se sont pas vu de si près : ils ont plutôt – consciemment ou non – garder une certaine distance entre eux depuis la fameuse visite du garou chez celui aux longs cheveux blonds. Le manager a un sourire aimable, parlant d’une voix plus claire.

« Je me demande bien ce que tu as fait pour énerver mon protégé. Ce n’est pas vraiment une bonne idée de s’attirer les mauvaises grâces d’un jeune vampire : tu dois bien savoir qu’ils ne se contrôlent pas bien. »

Il est un peu hypocrite de parler de manque de contrôle alors qu’il est carrément en train de presser son érection contre l’autre jeune homme. Il glisse affectueusement ses mains contre les cuisses de ce dernier, regardant toujours Carlile.

« Ce qui s’est passé entre vous ne me regarde pas vraiment, mais tu devrais t’excuser, Carlile, histoire qu’il te lâche et qu’on puisse conclure ce deal. »

Il hausse un sourcil, intéressé par la prochaine réaction du garou.

« Nous étions assez occupés, après tout, » rajoute-t-il avec un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Lun 22 Aoû - 15:58

Il fallait dire que Victor ne s'attendait pas à ce que Leo s'agrippe à son chandail de cette manière, et encore moins que la première chose qu'il lui dise soit une insulte. D'accord, peut-être qu'il méritait de se faire traiter de trou de cul; ce n'était pas exactement poli de partir sans lui donner l'occasion de se satisfaire autant que lui, l'avait satisfait. Malgré tout, un sourire apparut sur les lèvres de Vic, qui avait les yeux sur le jeune aux lunettes. Il ne leva les yeux que lorsque Wallace prit parole, et confirma les doutes qu'il avait sur Leo. Lui aussi, était un vampire. Ça expliquait bien des choses, pensa Vic. Avec un rire, Vic leva les mains, ses longs doigts entourant les poignets faibles du plus jeune pour le forcer à lâcher son chandail. « Je pense que ton nouveau jouet n'a pas aimé que je l'abandonne dans les toilettes après que je lui sois venu dans le visage, » expliqua-t-il, son sourire s'élargissant. « Ce n'était pas de mauvaise volonté… J'avais simplement autre chose à faire. » Il haussa les épaules, prenant une grande inspiration. Simplement en faisant cela, il pouvait sentir l'excitation qui planait dans l'air. Le Garou haussa un sourcil, et leva une main. Wallace n'avait pas besoin de lui faire un dessin ; à voir comment il était pressé contre le corps de Leo, il s'était vite fait une idée de ce qu'ils étaient en train de faire lorsqu'il avait texté Wallace. « Je vois, » dit-il lentement, penchant sa tête sur le côté. C'était peut-être une idée folle qui lui avait traversé l'esprit, mais c'était une idée que Vic ne pouvait pas vraiment laisser de côté.

Il n'était plus dans ses chaleurs, et donc, ne pouvait pas vraiment mettre le blâme dessus. Mais c'était tout de même quelque chose qui le tiraillait. Il fallait savoir que Victor Carlile n'avait jamais vraiment expérimenté avec sa sexualité lorsqu'il était plus jeune ; sa mère étant homophobe, elle avait même fait fuir sa jeune sœur hors du pays. C'était pourquoi Vic avait toujours prétendu être « normal », afin d'éviter que la colère de sa mère s'abatte sur lui, aussi. « Je veux dire, rien n'empêche de continuer vos… occupations ici. » Vic sourit, ses yeux noisette se posant sur le visage de Leo qui avait l'air d'être sur le bord d'exploser d'une minute à l'autre. S'approchant de nouveau, il tendit les bras, ses mains se posant sur les hanches de Wallace pour les tirer vers lui, et du même fait, presser Leo contre son propre torse. Son visage à quelques centimètres de celui de Wallace, Vic glissa sa langue sur sa lèvre inférieure, ses yeux fixant les lèvres du vampire. « J'imagine que ce n'est pas ta première séance de jeu avec Leo, et ce n'est rien de nouveau entre toi et moi. » Il ricana doucement, plissant les yeux légèrement. « Et j'en dois une à Leo, en plus. » Vic soutint le regard de Wallace durant un long moment avant de reculer un peu, baissant les yeux pour regarder le plus jeune. « Qu'est-ce que tu en penses, darlin'? » Demanda Vic, glissant un doigt le long de sa mâchoire. « Want to share? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Mar 23 Aoû - 20:15

Le contact soudain de Wallace contre son dos est assez pour le déconcentrer et lui faire oublier sa frustration pendant un instant: il oublie presque de porter attention à ce qu'il dit. Difficile d'être offensé alors qu'il est aussi excité. Il faut dire que malgré ce que Wallace dit il ne fait rien pour l'aider à rester en contrôle. Leo est aussi excité qu'il est en colère, c'est en fait peut-être la première fois qu'il ressent ces deux extrêmes en même temps... il n'éprouve habituellement pas grand chose pour ceux avec qui il couche.

Il frissonne alors les mains de Wallace caressent ses cuisses, un frisson assez intense qu'il est certain que les deux autres doivent l'avoir remarqué, probablement senti même. Il réussit à retenir un gémissement, seulement par orgueil maintenant qu'il est face à Vic. Juste quand il commence à blâmer mentalement Wallace de l'avoir distrait de sa colère tout à fait justifiée, l'autre homme trouve une façon le provoquer à nouveau.

« Je pense que ton nouveau jouet n'a pas aimé que je l'abandonne dans les toilettes après que je lui sois venu dans le visage. Ce n'était pas de mauvaise volonté… J'avais simplement autre chose à faire. »

Évidemment, ça ne plait pas à Leo du tout. Si Vic s'inquiète des crocs de Leo aussi près de son visage il ne le laisse pas paraître, ce qui rend la situation encore plus enrageante.

« Je veux dire, rien n'empêche de continuer vos… occupations ici. »

Bon, ça, il ne s'y attendait pas. Il tourne légèrement la tête pour regarder tour à tour les deux autres hommes, visiblement confus. Il laisse même échapper un petit « Quoi? » incrédule, contraire à ses habitudes. Se sentant soudainement projeté vers l'avant, ses mains se retrouvent par réflexe à remonter un peu plus haut. Son visage arrive contre l'épaule de Vic et il doit pencher la tête encore plus pour le regarder. Il doit avouer que la différence de température des corps pressés contre lui est... intéressante, mais d'apprendre que ce n'est pas la première fois qu'ils se retrouvent dans une telle situation l'est encore plus.

Il recule un peu la tête– pour le peu qu'il y arrive vu leur position, en partie parce qu'il ne veut pas laisser Vic le toucher mais aussi en réaction à la chaleur inhabituelle de ses doigts. Il devrait vraiment y penser deux fois avant de toucher un vampire en colère.

« Je pense que je n'en ai pas envie si tu n'es pas pour t'excuser. »

Il a quand même eu la politesse de lui répondre avant d'enfoncer ses crocs dans sa main. Son sang goûte un peu différent de ce à quoi il est habitué, mais Leo est assez surexcité qu'il le remarque à peine. Sa main agrippe le poignet de Vic sans faire attention à la force qu'il utilise pour le tenir en place. Soupirant avec satisfaction, sa résistance commence déjà à faiblir.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Jeu 25 Aoû - 12:40

Le manager écoute le dealer sans montrer d’émotions. Il faut dire qu’il n’est pas du tout surpris d’apprendre que Carlile a été un odieux partenaire sexuel. Toutefois, il ne peut pas vraiment le juger pour cela : lui-même a fait faux bond à des amants, parfois de façon assez rude. Dans leur cas, on peut bien dire que qui se ressemble s’assemble.

Cependant il ne peut guère contrôler ses sourcils lorsqu’il entend la proposition de Carlile. Arqués bien haut, ils ne dissimulent guère sa surprise. Il n’est plus sensé être dans ses chaleurs, alors à quoi il joue ? Deux choses lui passent rapidement en tête. La première : Vic a croqué la pomme et en veux plus ? La deuxième : Merde, c’est vraiment chiant d’être aussi excité par cette simple proposition.

« C’est intéressant, » lâche-t-il lentement, pensif.

« Quoi? »

Wallace baisse les yeux sur le visage incrédule de Leo. Il lui sourit, amusé. Bien sûr, il ne le forcera pas à rester s’il ne veut absolument pas y prendre part, mais… Celui aux cheveux blonds n’a jamais été du genre voyeur et, pourtant, de s’imaginer Carlile et Leo dans une situation plus qu’intime lui fait se mordre les lèvres. Les mains du garou sur ses hanches, les rapprochant de lui, ne fait qu’encourager sa fantaisie. Il fait preuve d’une retenu surhumaine lorsqu’il reprend la parole.

« Je crois que c’est Leo qui doit avoir le dernier mot, » dit-il lentement, ses yeux gris plantés dans ceux de Carlile, un petit sourire en coin aux lèvres.

« Je pense que je n'en ai pas envie si tu n'es pas pour t'excuser. »

Wallace mentirait s’il disait qu’il ne s’attendait pas à ce que Leo morde Vic, mais il n’a quand même rien fait pour l’arrêter : après tout, c’est le problème du garou et il doit se démerder tout seul. Toutefois il est trop intéressé au développement de la situation pour ne pas intervenir et dès qu’il sent le plus jeune se détendre, il lève une main pour dégager son visage des cheveux bicolores, venant presser ses lèvres contre sa mâchoire avant de rire.

« Oh, je suis sûr que Carlile feras amende. »

Il lève les yeux vers le garou en parlant, levant un sourcil interrogateur.

« Dans un lit, même, cette fois. »

Son regard est inquisiteur : l’odeur du sang le rend impatient et bien que ses pantalons de coton soient amples, il a bien hâte de s’en débarrasser. Sa main laisse les cheveux de Leo pour descendre le long de son corps avant de se glisser entre les ventres des deux hommes. Sa main descend, venant caresser agilement l’entrejambe du garou.

« N’est-ce pas? »

Il ramène ses mains à lui et recule d’un pas, laissant les mains de Vic glisser de ses hanches, avant d’ouvrir son manteau et de le retirer, le jetant sur la surface propre la plus proche. De ses deux mains, il ramène ses longs cheveux blonds derrière ses épaules et il replace ses manches nonchalamment en ramenant son regard sur les deux autres. Visiblement, il leur laisse le champ libre pour l’instant, se plaçant comme spectateur.

Et il s’attend à un bon spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)   Lun 19 Sep - 17:47

Victor devait être honnête avec lui-même: il s'attendait à ce que Leo fasse son difficile, et il méritait au moins ça. Ce à quoi il ne s'attendait pas? Sentir les crocs du plus jeune s'enfoncer dans sa main. Ça confirmait au moins une chose : Vic était entouré de deux vampires. Cela dit, ça rendait les choses plutôt… intéressantes. Il laissa échapper un bruit d'entre ses dents, retirant sa main aussi vite qu'il l'avait approchée. Deux blessures s'étaient formées sur le dos de celle-ci, mais quelques secondes plus tard, elles s'étaient refermées, laissant derrière elles un peu de sang qui s'était déjà mis à sécher. La partie impulsive de Victor le portait à vouloir ramasser Leo par le collet, mais la main baladeuse qui frôla son entrejambe fut assez pour lui faire changer d'idée. Sans même baisser les yeux, il savait que c'était Wallace, et il redirigea son attention vers le vampire aux cheveux pâles. « Faire amende? » Vic haussa un sourcil, tenté de laisser échapper un rire sarcastique. Toutefois, il fallait qu'il admette à lui-même que cette idée était beaucoup plus intéressante que de simplement regarder. Silencieusement, il regarda Wallace se reculer et se mettre à l'aise en jetant son manteau sur le comptoir de granit. Ouais… C'était une idée un peu folle, à première vue, mais beaucoup trop alléchante pour qu'il laisse cette occasion lui glisser d'entre les doigts. Si Wallace était prêt à regarder, Vic n'allait pas se faire prier. Et malgré qu'il ait une petite envie d'y aller doucement, la douleur qui était toujours légèrement présente dans sa main était suffisante pour qu'il laisse tomber cette idée-là.

D'un mouvement fluide, Vic agrippa une poignée des cheveux de Leo, tirant sa tête vers l'arrière. « Le lit reste à voir, » marmonna-t-il, approchant son visage du sien. « Mais si tu tiens vraiment à ce que je fasse amende… Je pense pouvoir être capable de faire au moins ça. » Un sourire presque carnassier apparu sur ses lèvres, qu'il pressa contre la mâchoire du vampire. Mais Victor ne resta pas doux longtemps, sa main se resserrant dans ses cheveux pour le tirer vers lui, et d'un geste fluide, le retournant pour qu'il fasse face à Wallace, tout en étant pressé contre lui. « Je t'avertis, » marmonna-t-il dans le creux de l'oreille de Leo. « Mords-moi encore une fois et je vais t'en faire voir de toutes les couleurs. »

Sa main libre se glissa le long de son torse, ses doigts frôlant son entre-jambe. Il l'avait à peine touché, mais déjà, Vic savait que Leo était excité. Il en était de même pour lui, son érection se retrouvant dans une position inconfortable… Étant en jeans, ce n'était peut-être pas l'idéal, mais il savait que cette situation allait se régler d'ici quelques minutes. Enfin, il l'espérait. Vic glissa sa main sous les pantalons de Leo, soulagé de voir qu'ils n'étaient pas aussi serrés qu'ils en avaient l'air. Ses doigts le caressant doucement, il mordilla la peau sensible de son cou, ses yeux foncés se relevant pour se poser sur le visage de Wallace. « Tu vas être spectateur, cette fois, Renwick? » Il parla doucement, tout en continuant de caresser Leo. « J'espère que tu vas apprécier cette position autant que tu apprécies celle de participant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

don't threaten me with a good time ▬ wallace & vic (pv)(hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» louiséa and ilhan + spend a good time together.
» everybody just have a good time.
» « Everybody just have a good time ! » | LIBRE
» (+asher) infectious smile, good time
» a good time with you ~ (louane).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Londres :: Whitechapel :: Domicile de Victor A. Carlile-