AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 house of gold ▬ kennedy (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Invité «



MessageSujet: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mar 10 Mai - 0:29

À l’intersection, des tonnes de personnes traversent la rue en ne respectant guère la lumière de circulation, profitant de l’absence totale de voiture. Jacob, lui, reste sur le trottoir et se sent inadéquat. Il faut dire, par contre, qu’avec son œil en verre, traverser la rue lorsque la consigne piétonne est éteinte est un plan parfait pour qu’il se fasse happer par une voiture. Il préfère éviter un séjour à l’hôpital qui lui vaudrait assurément une sommation parentale pour rentrer à la maison. Non merci. Alors plutôt, il endure la honte sociale en sortant son portable pour regarder, encore une fois, l’adresse du prochain appartement à visiter.

Il est arrivé à Londres depuis deux mois déjà. Il a vu beaucoup de villes, chacune avec leurs avantages et leurs désavantages, mais il a eu une incroyable réalisation, il y a quelques semaines et c’était que Londres lui plaisait. La grande ville était riche d’architecture et d’histoire et probablement de fantômes, de vampires, de garous, de goules – il a même entendu des rumeurs sur quelques endroits ayant eu des rencontres du premier ou deuxième type! Bref, la ville semble receler encore bien des secrets et il en a marre de payer pour des hôtels beaucoup trop cher – l’un des désavantages des grandes villes – ou de dormir à la belle étoile. Alors il a remonté ses manches et s’est mis à ses recherches. Il est tombé sur seulement trois logements convenant à son budget, mais très éloignés les uns des autres dans la cité. Il a donc dû compromettre et n’en visiter qu’un par jour – il ne paiera certainement pas pour un taxi!

Il en est à son deuxième logement, aujourd’hui. Portant son œil de verre et ses lunettes – certaines personnes sont dérangés par un possible locataire porteur de cache-œil, allez savoir pourquoi – il s’est attaché les cheveux en une petite toque sur le sommet de son crâne avant de jeter son grand manteau usé par-dessus jeans et t-shirt, quittant le motel sans son sac et son chat : il ressemblait maintenant à un ado trash plutôt qu’à un hitchicker en transition. Après avoir rapidement traverser la rue, il repère le building en question et sourit. Ça semble être un vieux logement : il croise les doigts pour des histoires de fantômes! Les trois grands escaliers à monter ne le dérange pas vraiment ; il a un bon cardio et est habitué à marcher. D’un mouvement assuré, il frappe à la porte.

La jeune femme qui lui ouvrit était jolie, plutôt cool et il se dit que son style particulier ne devait pas la déranger -  yesssss. Il avait appelé la veille pour confirmer sa visite et ils purent s’y mettre rapidement après un bref préambule. Décontracter, il se laisse guider au travers du logement, regardant tout autour en bougeant la tête d’un bloc plutôt que de simplement bouger les yeux – il n’aime pas quand les gens remarque qu’un seul œil vert bouge alors que l’autre reste statique, alors il préfère tourner la tête. Ça lui donne l’air nerveux d’un petit oiseau, mais c’est mieux que l’embarras, selon lui.

Il reste incroyablement silencieux jusqu’à la chambre, écoutant plutôt ce que lui disait son hôte, mais une fois les pieds dans la pièce, son naturel lui revient ; à savoir, être un moulin à paroles.

« Alors le lit, la table de nuit, la commode ET le fauteuil viennent avec la chambre?  C’est génial. Plus que j’aurais espéré, en fait. Le montant du loyer, c’est parce que l’immeuble est vieux? Je ne me plains pas, ça a du cachet! »

Il se tourne vers la jeune femme, souriant en tirant distraitement l’une de ses boucles d’oreilles.

« Et l’escalier qu’on a croisé, il monte vraiment sur le toit? Ce serais super! Ça doit donner une vue sympa sur le quartier, non? Oh, uuuh, avant que j’oublie : le gaz et l’électricité, c’est inclus dans le prix? Oh et les animaux sont acceptés? J’ai un chat, c’est un problème? Elle est très calme et adorable – elle s’appelle Sunshine. »

Il inspire et se passe la langue sur les lèvres, réalisant qu’il vient vraiment de créer un barrage de questions. Il sourit.

« Pardon, ça doit être trop d’un coup. Tu as surement des questions pour moi aussi. »

Il rigole en fourrant ses mains dans ses poches, se balançant des talons à la pointe des pieds. Il semble décidé à laisser la parole à la femme – Kennedy, qu’elle avait dit, il croit.


Dernière édition par Jacob S. Reid le Mer 1 Juin - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mar 10 Mai - 14:18

Après avoir vécu six mois en solitaire, histoire de se faire à la vie de vampire, Kennedy était plutôt nerveuse à l’idée d’avoir un colocataire. Cela dit, elle avait besoin de nouveau, et elle ne pouvait pas se permettre de vivre le reste de sa vie d’immortelle toute seule. Elle avait mis une annonce dans le journal et en ligne, espérant que ça allait l’aider à se sentir normale. Normale, hm? Elle ne se rappelait pas de sa transformation, mais elle avait appris à ses dépens. Le soleil, même s’il n’était pas fatal, était plutôt désagréable lorsque le ciel était vide de nuages. Elle avait appris à éviter de sortir trop souvent, histoire de ne pas passer ses journées avec des maux de têtes qui menaçaient de faire fendre son crâne en deux. Elle savait par où passer pour avoir le plus d’ombre possible, et même si ça rallongeait son trajet, elle préférait ça aux rayons lumineux. Elle avait tiré les rideaux un peu, histoire de réduire la quantité de soleil qui entrait dans l’appartement à cette heure-là. Secrètement, Kennedy espérait que son visiteur ne pose pas de questions. Lorsqu’on cogna à la porte, elle sursauta légèrement. Elle avait entendu les pas s’approcher, mais c’était encore nouveau et elle n’arrivait pas à s’y faire. Prenant une grande inspiration, elle ferma son livre qu’elle posa sur la table du salon avant de se rendre à la porte, l’ouvrant sur un rouquin à lunettes.

La jeune femme ne savait pas à quoi s’attendre, mais c’était sûr qu’elle ne s’attendait pas à ça. Mais, malgré tout, Kennedy était une artiste et elle avait vu des gens bien pires. Elle lui fit un sourire, soulagée à l’idée de s’être nourrie quelques heures plus tôt; ça voulait dire que son comportement allait être relativement normal. Elle lui fit faire le tour de l’appartement, qui n’était tellement grand, mais qui pouvait facilement accommoder deux personnes. Elle porta attention à mettre au clair le fait que ses toiles, dans le coin du salon, ne bougeraient pas de là mais qu’il était libre d’ajouter à la décoration s’il le désirait. Lorsqu’ils arrivèrent à la chambre qu’il occuperait, Jacob la bombarda de questions et elle dût prendre quelques secondes avant de répondre. « Tout vient avec. Ce sont mes anciens meubles mais comme j’en ai de nouveaux, je les laisse à ta disposition. » Elle lui jeta un coup d’œil, prenant une légère inspiration en joignant ses mains derrière son dos. « Tout est inclus dans le prix. Internet, câble, électricité et tout le tralala. » Kennedy prit une légère pause avant de sourire à l’idée d’avoir un chat dans l’appartement, gardant ses yeux sur le rouquin. « Ça ne me dérange pas, tant que tu tiennes ça propre. Et l’escalier mène au toit, oui. Personne ne s’en sert vraiment, alors tu peux y aller si ça te chantes. »

Elle hésita quelques secondes avant de le questionner, s’adossant contre le cadre de la porte. « Je veux simplement être certaine que tu sois capable de payer ta partie du loyer à temps et que tu sois clean. Si tu consommes quoi que ce soit, c’est pas ici que ça se fait. Sinon, je n’ai pas vraiment de questions. » Kennedy haussa une épaule, ses yeux foncés se relevant vers lui. « Je suis aux études, alors j’ai besoin d’un colocataire fiable qui ne va pas disparaître après trois semaines. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mer 11 Mai - 13:57

Meublé : check. Prix tout inclus : check. Animaux acceptés : check. Jacob aurait pu lever les bras au ciel en criant « HALLELUJAH » tant ce logement semblait parfait. Il se retient de justesse, souriant simplement, les mains bien serrées dans ses poches. Il pince les lèvres pour reprendre son sérieux alors que Kennedy s’appuis au cadre de porte. Il écoute attentivement, hochant la tête pour montrer qu’il comprend. Elle semble une personne assez facile à vivre, ce qui le rassure ; il n’a partagé de logement qu’avec sa famille ou des clients de motels, alors il se demandait comment une colocation se passerait. Sur les trois logements qu’il a repérés, deux étaient des colocations. Il a visité celui sans colocataire, la veille et disons que cela ressemblait plus à un placard qu’à un lieu de résidence. Après un haussement d’épaule nonchalant, la femme blonde continue.

« Je suis aux études, alors j’ai besoin d’un colocataire fiable qui ne va pas disparaître après trois semaines. »

Le rouquin hausse un sourcil.

« Étudiante, huh? En art? »

Il a un mouvement de tête désignant vaguement la direction du salon, où Kennedy lui avait mentionner les toiles. Il rigole, et sors les mains de ses poches, faisant tourner ses bracelets distraitement.

« Je suis chroniqueur dans le même magazine depuis, uuuh… presque quatre ans, maintenant. Les paiements sont variables, mais je compte me trouver un petit job dans un café, juste pour être sur. Je ne crois pas qu’il y ait de problèmes, vraiment. »

Il hausse les sourcils, glissant sa main dans sa poche pour en sortir son portable.

« Si tu veux une assurance, par contre, je peux contacter ma mère, elle pourra confirmer qu’elle me fera une avance si jamais je crois que je ne pourrai pas payer le loyer – ce qui m’étonnerais, ce n’est jamais arrivé. »

En fait, bien qu’il soit sincère en disant cela, il n’a jamais eu de vrai loyer à payer et lorsqu’il manquait de fonds pour se payer un hôtel, soit il dormait dehors, soit il contactait l’une de ses Sugar Mama ; il n’a jamais contacté ses parents pour un problème d’argent. Le téléphone toujours à la main, il semble se souvenir de quelque chose.

« Oh, hey, et pour ce qui est de la cigarette? Ça te dérange si je fume à l’intérieur? Bah, en fait, je fume toujours à la fenêtre, mais quand même. »

Il a un petit rire, puis semble soudainement inquiet.

« Par contre, il ne faut pas dire à ma mère que je fume, elle me tuerait. »

Il a un sourire en coin en terminant sa phrase. C’est certainement la sincérité du garçon qui lui donne un air aussi gamin. Bien sûr, il faut dire que sa petite taille n’aide pas du tout. Toutefois, face à Kennedy qui semble être exactement de la même taille, ça parait légèrement moins. Penchant légèrement la tête de côté, il lève un doigt en l’air avec un petit « ah. » venant certainement de se souvenir d’autre chose.

« Dernière question, vraiment : quand est-ce que je peux emménager ? »


Dernière édition par Jacob S. Reid le Mer 1 Juin - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Lun 16 Mai - 17:35

À force de poser des questions, le rouquin commençait à donner le tournis à Kennedy qui tentait de suivre avec tant de bien que de mal. Toutefois, il semblait être plutôt honnête et elle se disait que s’il n’était pas capable de payer le loyer à temps, elle pouvait tout de même se permettre de le mettre à la porte. Seul son nom était inscrit sur le bail; elle ne comptait pas mettre le nom d’un inconnu dessus avant être certaine qu’il puisse payer. Sa question la tira hors de ses pensées, ses yeux bruns se posant sur lui. Un petit sourire aux lèvres, elle hocha la tête. « En art, oui. » Sa réponse était simple; elle n’avait pas besoin de s’éterniser sur ce sujet. Si elle avait été transformée en fonction de sa personnalité, Kennedy aurait sûrement fini en Toreador. L’art était tout pour elle. C’était plus qu’un simple moyen d’expression : c’était le seul moyen qu’elle avait de rester connectée à la réalité. Elle écouta Jacob parler, curieuse de savoir à qui elle avait affaire. Il semblait intéressant, et lorsqu’il mentionna sa mère, Kennedy ne put réprimer le petit rire qui l’échappa. « C’est bon, » dit-elle avec un haussement d’épaule désinvolte. « Je pense que ça va faire l’affaire. »

Kennedy avait toujours eu de la facilité à lire les gens, et malgré le fait qu’il était une personne assez… étrange, Jacob semblait être quelqu’un d’honnête. Assez pour qu’elle décide de lui donner une chance. Après tout, elle ne pouvait pas s’empêcher de vivre. Elle était devenue un vampire; pas morte. « C’est sûr que je vais être rassurée quand tu vas avoir un job, » rajouta-t-elle, se redressant pour sortir de la chambre, jetant un coup d’œil autour d’elle. « Je fume aussi, » Kennedy répondit en haussant les épaules. « Mais majoritairement sur le balcon; je n’aime pas que mes vêtements sentent. » Elle gardait la porte de sa chambre fermée la plupart du temps, mais lorsqu’il lui arrivait de succomber à l’envie, elle sortait à l’extérieur. Son odorat maintenant plus développé, l’odeur trop présente lui donnait un peu la nausée. Finalement, lorsqu’il posa sa dernière question, elle se retint de rouler les yeux de manière dramatique. Il en avait beaucoup, des questions. Elle pouffa de rire silencieusement, soufflant par le nez avec un sourire. « Quand tu es prêt. Laisses-moi le savoir, je préfère être là pour éviter que le proprio pose trop de questions. »

C’était peut-être un peu stupide de sa part d’accepter d’avoir un colocataire aussi tôt après sa transformation, mais Kennedy se disait que si elle n’essayait pas d’avoir une vie normale, ça n’allait jamais arriver. Prenant une grande respiration, elle glissa une main dans ses cheveux courts et leva les yeux vers Jacob. « Est-ce qu’il y a autre chose que je devrais savoir à ton sujet avant que tu emménages? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mar 17 Mai - 0:34

Jacob est un vrai moulin à parole et il le sait. Cela déstabilise souvent les gens, mais au moins la réponse générale qu’il reçoit est de l’amusement. Il aime bien faire rire les gens, il croit sincèrement que c’est la meilleure façon de s’en rapprocher. Le rire de Kennedy, aussi petit qu’il fût, le rassura quant à leur future cohabitation. Comprenant qu’ils n’appelleront pas sa mère, il glisse le portable dans sa poche de nouveau. Il hoche encore la tête à la mention du job, prenant une note mentale de s’y mettre dès qu’il aura officiellement emménagé. Ce ne devrait pas être trop difficile ; il a pas mal d’expérience dans les petits boulots et assez d’insistance pour agacé un employeur jusqu’à ce qu’il l’embauche simplement pour qu’il le laisse tranquille.

Il est rassuré d’entendre que l’autre est également fumeuse. Ce n’est pas une chose très populaire, de nos jours, et il se disait qu’il serait frustrant de toujours se faire radoter que la cigarette est mauvaise pour la santé et qu’il mourra jeune – comme si ça le dérangeait. Il sourit à la mention qu’il pouvait emménager n’importe quand. C’est parfait ! Vraiment, ce logement semble idéal. Il est un peu surpris, par contre, par la dernière question.

« Est-ce qu’il y a autre chose que je devrais savoir à ton sujet avant que tu emménages? »

Il cligne des yeux, puis penche la tête vers l’avant pour réfléchir : il sait que les yeux bougent involontairement lorsque l’on pense à des éléments passés ou futurs, alors il préfère éviter qu’on ne le regarde lorsqu’il pense. Après quelques secondes, il redresse la tête, souriant, venant distraitement gratter la cicatrice sous son œil droit qui est cachée par le contour plastique de ses lunettes.

« J’ai une intolérance aux lactoses, mon deuxième prénom est Samuel, je suis originaire de Carlisle, j’ai une sœur et deux frères, mes parents travaillent tous les deux pour la municipalité, j’ignore comment faire du lavage sans laisser des traces de savon sur les vêtements, je crois fermement aux fantômes et aux aliens, j’espère vraiment que l’immeuble soit hanté, d’ailleur, j’adore la mangue, ah, par contre, je déteste les films d’horreur – sauf peut-être Le Sixième sens. Est-ce que Le Sixième sens est un film d’horreur? Passons. Je me lève généralement vers 11h, je passe beaucoup de temps dehors, je ne sais pas cuisiner et je suis borgne. »

Il pointe son œil de verre en terminant son monologue, avec un petit rire. Il trouve important de préciser ce dernier point, parce que son angle mort lui fait parfois faire des maladresses : foncer dans un cadre de porte, faire tomber un vase, etc. Il sourit.

« Je crois que c’est pas mal tout ce qu’il y a d’important à savoir à mon sujet. Aussi, je serais prêt à emménager aujourd’hui, si ça te va. Je peux même payer mon loyer maintenant! »

Ce disant, il rigole en sortant son portefeuille, une chose usée à l’os qui a dû avoir un motif un jour mais qui est maintenant d’un gris délavé. Il l’ouvre, dévoilant une liasse de billets froissés qu’il sort pour compter. Une fois le compte fait, il ramène son regard sur la jeune femme.

« Enfin, je peux attendre encore quelque jour si tu préfères, mais je suis sérieux. Cette chambre me convient parfaitement et j’aimerais vraiment pouvoir y vivre. »

Il sourit, attendant une réponse, l’argent toujours à la main. Il sent que ce sera un problème de moins sur sa liste, s’il pouvait sortir de son hôtel.


Dernière édition par Jacob S. Reid le Mer 1 Juin - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Ven 27 Mai - 19:29

Kennedy regretta amèrement sa question, sachant que trop bien que Jacob allait, de nouveau, repartir sur une lancée interminable. Il était divertissant, certes, mais pour une première rencontre, ça faisait beaucoup de choses à retenir. Avec tant de bien que de mal, Kennedy tenta de se rappeler des choses que Jacob disait, échappant un rire silencieux à la mention de son incapacité à faire du lavage convenablement. Ses yeux foncés sur le rouquin, elle pinça les lèvres, le regardant avec une expression plutôt surprise. « Je pense que le Sixième Sens est un film d’horreur, » dit-elle lorsqu’il eut (enfin) terminé son monologue. « Je me rappelle l’avoir écouté au secondaire et j’ai eu la frousse. » Elle haussa une épaule, réalisant que c’était peut-être de l’information superflue qui entrait d’une oreille et qui ressortait de l’autre. Elle ne put s’empêcher de fixer l’œil de verre pendant quelques secondes, elle qui n’avait pas vraiment remarqué. Lorsqu’elle se surprit à fixer, Kennedy regarda ailleurs- n’importe où sauf là. « Désolée, » marmonna-t-elle, visiblement embarrassée. Elle toussota légèrement, un petit « hm hm » qui allait peut-être faire diversion.

Bien entendu, Jacob était beaucoup plus à l’aise qu’elle lorsque ça venait à changer de sujet, et Kennedy en fut légèrement reconnaissante. Elle fut agréablement surprise de savoir qu’il pouvait emménager la journée-même; ça allait peut-être l’aider, elle et son manque de socialisation depuis sa transformation. Bien sûr, elle n’était pas prête à lui dire qu’elle était un vampire, mais peut-être que ça allait venir un de ces jours. Haussant une épaule, elle fit un mouvement de la main. « J’ai déjà payé pour ce mois-ci. Garde ton argent pour le prochain paiement ou pour ton épicerie. » Elle prit une grande inspiration. « Les paiements se font à chaque premier du mois. L’internet, le quinze. Tu fais ton épicerie comme tu veux. »

Elle s’arrêta à cette pensée; son frigo était vide, excepté pour quelques trucs qu’elle pouvait se permettre de consommer, comme de la bière et des jus de fruits. Il n’y avait rien d’autre, pas même un pot de cornichons à moitié vide. Elle avait tout le reste; épices, farine, sucre, etc. Elle avait tout ramené de la maison de ses parents avec l’espoir de peut-être, un jour, être capable de manger ce qu’elle cuisinait. « Tu peux acheter ce que tu veux, je peux cuisiner pour toi mais je mange rarement ici, d’où l’état pitoyable du frigo. » C’était à moitié vrai; elle s’arrangeait souvent pour se nourrir de gens à l’extérieur de son quartier; le plus loin elle était de chez elle, le mieux c’était. Elle tentait de ne pas attirer de soupçons, après tout. Même si elle était consciente maintenant qu’elle n’était pas le seul vampire en ville, c’était tout de même une période d’adaptation un peu difficile. « Tu as beaucoup de trucs à déménager? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mar 31 Mai - 0:15

Le rouquin hoche la tête en rangeant son argent. Le premier et le quinze : noté! Avoir une connexion internet est important pour son boulot, mais il aurait pu se débrouiller avec n’importe quel Starbucks pour envoyer ses manuscrits à son patron.  Le plus important pour le moment c’est d’avoir un endroit sécuritaire où laisser son chat et ses choses : il n’aime pas devoir abandonner Sunshine dans des hôtels pendant qu’il explore des zones paranormales.

Il fût très surpris à la proposition de Kennedy : elle, lui faire à manger? Il se sentait un peu gamin à cette idée : après tout, il n’y a eu que ses parents pour lui faire à manger depuis sa naissance, à moins qu’une préparation de soupe ne compte. Il décide de ne pas y faire de commentaire pour l’instant, ne voulant pas refuser l’offre, mais un peu mal à l’aise à cette idée pour le moment. Il a un petit rire, toutefois, hochant la tête.

« Moi aussi, je mange majoritairement à l’extérieur. Le Chinatown a toute sortes de restos géniaux ! »

À la dernière question de l’autre, il secoue la tête, sortant son portable pour regarder l’heure.

« Non, pas vraiment. Un seul voyage et ce sera bon… En fait, ça te va si j’y vais maintenant? »

Il glisse son portable dans sa poche et marche vers l’entrée en disant cela.

« Si je sors de l’hôtel avant 4h, je n’aurais pas à payer pour une journée supplémentaire. »

Il rigole, se tournant vers l’autre, une main sur la poignée.

« Je devrais être de retour dans deux heures. Deux heures trente au maximum. »

Avec un ultime sourire, il replace ses lunettes et file dans le couloir. Le chemin vers l’hôtel se fait sans problèmes : il est comme sur un petit nuage, filant au travers de la ville. Il a un appartement ! En colocation, c’est vrai, mais il a bon espoir que ça soit une bonne expérience. Une fois de retour à sa chambre, il ramasse rapidement les quelques vêtements éparpillés et son matériel de travail – après avoir passé quelques minutes à caresser sa chatte calicot en lui disant qu’ils déménageaient – pour les ranger dans son grand sac de voyage. Il passe son harnais et sa laisse à Sunshine, attache les ganses de son sac sur son torse et le voilà prêt à partir !

S’il est vrai qu’un immense sac de voyage style aventurier est suffisant pour attirer l’attention des passants, d’avoir un chat en laisse qui vous suit fidèlement est aussi un élément incitant les regards. Il semblerait que de faire de la randonner ou de l’escalade avec ses animaux soit à la mode, en ce moment, car on lui demande deux fois, dans divers transports en communs, s’il est en route vers Kenwood.

Mais il est bientôt au building de Kennedy – son building aussi, maintenant – et il prend Sunshine dans ses bras pour gravir les escaliers : si elle est plutôt énergique et extravertie normalement, un nouveau lieu fermé la distrait énormément. Frappant à la porte, il regarde l’heure : cela lui a pris exactement deux heures et 10 minutes.

Entrant dans l’appartement, il sourit.

« Tout y est! »

Il pose son chat au sol avant de retirer son sac. En le posant sur le plancher, il soupire : un petit soupire de contentement, à l’idée qu’il ait un nouveau chez-lui.
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Ven 17 Juin - 18:49

Kennedy ne fut pas vraiment surprise par la réponse de Jacob, qui disait n'avoir que peu de choses à déménager. Ça semblait être son genre, pensa-t-elle alors qu'il se faisait encore aller la bouche. Elle n'arrivait pas à croire qu'une personne pouvait parler autant. Malgré tout, elle échappa un petit rire, le suivant jusqu'à la porte de l'appartement. « Je vais t'attendre, alors. » Dit-elle, pensant que deux heures étaient bien suffisantes pour se trouver un snack. Elle commençait à avoir faim, et si elle ne se nourrissait pas, elle doutait avoir assez de volonté pour résister à la tentation de prendre une croquée du rouquin qui était maintenant son nouveau colocataire. Kennedy attendit donc que Jacob passe la porte, plus un petit dix minutes, histoire de ne pas le croiser accidentellement avant de sortir de son appartement, se glissant dans les ruelles. Elle fut soulagée de voir que le ciel s'était couvert un peu, rendant son escapade un peu plus plaisante alors qu'elle cherchait quelqu'un qui semblerait faire l'affaire. Elle essayait tant que possible de trouver des gens qui semblaient simples d'esprit, qui allaient être faciles à manipuler. Plus ils étaient naïfs, plus il était facile de les convaincre d'oublier ce qui s'était passé.

C'est exactement ce qu'elle fit, mettant la main sur un adolescent sans-abris qu'elle avait croisé maintes fois. Kennedy ne put s'empêcher de l'attirer dans une ruelle un peu reculée, lui faisant la conversation. Même si c'était question de vie ou de mort, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu… malade à l'idée de manipuler quelqu'un de cette manière. L'assommant d'un coup à l'arrière de la tête, Kennedy marmonna des excuses avant de se pencher sur le corps inerte de l'adolescent, prenant soin de vérifier qu'il soit toujours en vie avant de plonger les crocs dans son cou. Un petit bruit de satisfaction s'échappa de ses lèvres alors qu'elle buvait, buvait, buvait. Et puis, après avoir compté jusqu'à 20, elle se recula, prenant une grande inspiration.

Kennedy avait appris de ses erreurs, et savait que tant qu'elle ne dépassait pas vingt, la personne sur laquelle elle se nourrissait allait survivre. Elle mordit le bout de son doigt, le glissant dans la bouche de l'adolescent avant de faire quelques pas par en arrière. Quelques minutes plus tard, la plaie s'était refermée et Kennedy était en route pour retourner à son appartement. En arrivant, elle se dépêcha à se laver le visage et les dents, puis se changea, histoire d'être certaine qu'il n'y ait pas de traces de sang sur elle. Même pas vingt minutes plus tard, elle entendit cogner; Jacob était déjà de retour. Prenant une grande respiration, elle le rejoint dans l'entrée, un petit sourire aux lèvres. « Mi casa es su casa, » dit-elle avec un petit rire, jetant un coup d'oeil au chat qu'il venait de déposer par-terre. « C'est Sunshine, ça? » Kennedy fonça les sourcils; elle était consciente de comprendre ce que certains animaux disaient. Ça venait avec le package deal d'être un vampire. Jusqu'à présent, elle pouvait communiquer avec les oiseaux et les rats. Un chat risquait d'être une toute autre paire de manches, mais elle était excitée, et surtout, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Jeu 23 Juin - 14:49

Le chat calicot, maintenant au sol, est figé, la queue droite derrière elle, indiquant sa curiosité pour le nouvel environnement. Alors qu’elle regarde à gauche et à droite dans le couloir, humant l’air, le rouquin se penche pour décrocher la laisse de son harnais. Il a un petit rire.

« Yup. Sunshine, Kennedy. Kennedy ; Sunshine. »

Il sourit en se redressant, roulant la laisse pour la ranger dans son sac. Il se gratte la nuque, replace ses lunettes, puis regarde sa nouvelle colocataire.

« Elle va surement être nerveuse un moment, le temps qu’elle explore l’appartement et s’assure qu’il n’y a pas d’autres méchants chats. »

Il rigole avant de soulever son sac et se dirige vers sa chambre en parlant par-dessus son épaule.

« Je vais commencer à ranger mes trucs, mais uuuh… tu pourras me montrer le mot de passe du wifi plus tard? Oh et aussi comment fonctionne la douche, si possible. »

Il pose son sac sur le lit. Sunshine, après être restée immobile quelques secondes de plus, lui emboîte le pas rapidement. Cette chatte le suit partout où il va, mais c’est plus par sécurité dans ce nouvel environnement qu’elle le rejoint dans la chambre. Alors qu’il vide tranquillement son sac, rangeant les choses dans les tiroirs, laissant cahiers de notes et ordinateur portable sur la table de nuit, sac de couchage sur le lit et les inclassables sur le fauteuil pour le moment, le félin fait rapidement le tour de la pièce, reniflant, explorant avant d’oser sortir dans le couloir et poursuivre son exploration.

Il n’y a rien de bien intéressant pour elle dans le couloir, mais Sunshine semble trouver le salon hautement captivant : il est rare qu’elle ait autant de choses sur lesquelles grimper. L’odeur de la peinture ne semble pas particulièrement lui plaire, mais les divans sont assez moelleux pour lui donner envie de s’y étendre. Toutefois, elle n’a guère terminé son exploration et elle saute au sol d’un bon, le petit grelot à son harnais tintant à l’impact, puis elle file dans la cuisine qui, à défaut de sentir la nourriture est pleine de petits bourdonnements des électroménagers auxquels elle n’a pas l’habitude.

Un mouvement attire son attention et elle se dirige silencieusement vers la chambre de Kennedy, stoppant dans le cadre de porte, ses yeux verts – très semblable à ceux de son maître – fixés sur la jeune femme. Il faut dire qu’elle a souvent croisé des êtres sentant le sang à plein nez comme elle, dans ses aventures avec Jacob, et cela s’est rarement bien terminé. Sunshine essais de déterminer si Kennedy est une menace ou non.

Jake, réchauffé par tous ses mouvements, se débarrasse de son manteau en le jetant sur son fauteuil, jetant un regard autour pour repérer son chat. Le grelot à son harnais a tendance à se coincer et ne sonne que lorsque qu’elle fait des mouvements brusques. Elle doit être ailleurs dans l’appartement. Il espère que ça ne dérange pas Kennedy. Il sort les quelques plats qu’il ait de son sac pour aller les porter dans le frigo. Il hausse les sourcils en ouvrant la porte : elle ne mentait pas en disant qu’il était vide. Et il n’a pas l’air plus pleins une fois que trois pommes, une bouteille de thé, un restant de pad thaï et un sac de salade y sont déposés.

Il referme la porte et pivote, regardant autour. Son appartement. C’est étrange. Il doit appeler sa mère pour lui dire. Elle va être contente de savoir qu’il semble enfin devenir sédentaire.
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Jeu 7 Juil - 23:05

Kennedy garda les yeux rivés sur le chat durant un long moment. Si ça avait été un humain, ça aurait sûrement rendu la situation inconfortable, mais c'était différent. Pour le vampire, Sunshine n'était pas qu'un animal. Elles pouvaient communiquer entre elles. Lorsque Jacob fit des présentations, Kennedy ne put même pas retenir le petit hochement de tête. « Enchantée, » dit-elle, ses lèvres se redressant en un petit sourire. Les deux colocataires s'échangèrent un regard, et la jeune femme hocha la tête de nouveau. « C'est normal, » dit-elle en observant la chatte qui commençait déjà à jeter des coups d’œil à gauche et à droite. Malgré que Kennedy soit tentée de garder les yeux sur elle pour voir comment elle agissait, la voix de Jake la ramena à l'ordre, ses yeux dorés se relevant vers lui. Un nouveau sourire apparut sur ses lèvres et elle passa une main dans ses cheveux courts. « Bien sûr, » répondit-elle. « Prends ton temps, je vais te montrer tout ça quand tu vas avoir terminé de t'installer. »

Emboîtant le pas à Jacob qui prenait la porte de gauche, Kennedy prit la porte de droite, la laissant entrouverte derrière elle avant de se jeter sur son lit, échappant un profond soupir digne d'un film d'ados. Fermant les yeux, elle se concentra sur les douzaines de sons qui l'entouraient ; les voitures à l'extérieur, l'eau dans les tuyaux, les pas étouffés des autres locataires. Roulant sur le ventre, un nouveau son lui fait ouvrir les yeux ; celui d'une petite clochette. Celle attachée au collier de Sunshine, qui venait de se planter dans le cadre de la porte. Les yeux de Kennedy se posèrent sur ceux de la chatte, ignorant la silhouette de Jacob qui passa derrière elle pour se diriger dans la cuisine. Elle entendit la porte du frigo s'ouvrir, mais son attention est complètement rivée sur la chatte. Pinçant les lèvres un moment, elle prend une grande inspiration avant de parler d'une voix douce, le menton posé sur ses bras croisées. « T'inquiètes pas. Je vais pas te manger, » dit-elle avec un rire presque sarcastique. Ce n'était pas Sunshine qui devait la craindre, après tout. Elle resta là sans rien ajouter, comme si elle attendait une réponse venant du chat. C'était commun chez les humains de répondre à leurs animaux comme s'ils comprenaient ce qu'ils disaient. Dans le cas de Kennedy, c'était exactement ce qu'elle faisait. C'était peut-être l'un des seuls avantages qu'elle avait trouvé à la vie de vampire. Le reste? Il fallait s'y habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Dim 17 Juil - 10:07

Sunshine a passé toute sa vie à suivre Jacob et, jusqu’à un certain niveau, il est possible de dire qu’ils se comprennent. Avec quelques signes et quelques sons, ils se communique des choses simples comme ‘viens ici’ ou ‘j’ai faim’. Mais les paroles de cette étrange jeune femme blonde lui firent dresser les oreilles et tendre la queue de curiosité, alerte : la chatte calicot a nettement compris Kennedy. Elle reste immobile, comme si elle attendait une suite, mais comme la vampire semblait attendre une réponse elle-même, Sunshine se décida enfin à bouger.

Elle huma l’air et entreprit d’explorer lentement la chambre inconnue : si l’autre lui assure sa sécurité, elle ne va pas se gêner. Elle frotte son museau par-ci, par-là, pour marquer son territoire en lançant quelques regards vers Kennedy, comme pour voir si elle s’y oppose – non pas qu’elle aurait arrêté de toute manière. Cela prend quelques minutes avant qu’elle n’ose sauter sur le lit, aux côtés de la jeune femme. Elle la renifle un moment avant de lever ses yeux verts sur elle, émettant un minuscule son – qui ne se qualifie guère de miaulement – interrogateur quant à cette aura sanguine. Elle est curieuse, mais pas craintive : après tout elle ne craint pas les êtres humanoïdes et adore les caresses.

Jake venait de refermer la porte du réfrigérateur lorsqu’il entendit le petit miaulement caractéristique de son chat. Il pivote, les mains sur les hanches, à la recherche de sa compagne et s’avance dans le couloir. Il s’arrête devant la porte entrebâillée de Kenny et frappe doucement au cadre, souriant.

« Vous faites connaissances ? »

Il a un petit rire en désignant Sunshine d’un mouvement de main. Cette dernière se met à ronronner en le voyant : elle aime son humain.

« J’espère que ça ne te dérange pas qu’elle se promène un peu partout ? Je promets de passer le balai régulièrement pour éviter qu’il n’y ait des boules de poils. »

Il lève la main pour la placer ironiquement sur son cœur, histoire de se donner l’air un peu plus sérieux. Il sourit de nouveau, porte sa main à sa tête et retire l’élastique retenant son chignon, celui-ci s’affaissant en mèches sur son visage. Il ébouriffe sa crinière rousse avant de passer l’élastique à son poignet et regarder l’autre de nouveau.

« J’ai ranger la majorité de mes trucs, je pense. Il ne me manque que le wifi et, uh, les clés, je crois. »

Il rigole. Ce sera pratique de pouvoir aller et venir de l’appartement en pouvant verrouiller et déverrouiller la porte, après tout.

« Je crois aller à l’animalerie la plus près pour quelques petits trucs, puis prendre une douche à mon retour, si ça te va. »

Il ne connait pas encore son horaire et il ne voudrait pas lui marcher sur les pieds, alors il préfère s’en assurer. Sunshine est toujours assise sur le lit de Kennedy et Jake se dit qu’il est content de voir qu’elle s’adapte à son nouvel environnement.
Revenir en haut Aller en bas
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Lun 22 Aoû - 23:19

Kennedy ne pouvait s’empêcher de s’émerveiller légèrement face à Sunshine. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait à faire avec un animal, mais maintenant qu’elle allait habiter avec, elle se dit qu’il valait mieux l’avoir de son côté. Au regard que Sunshine lui donnait, Kenny put comprendre qu’elles étaient sur la même longueur d’onde, et les deux détournèrent les yeux pour regarder Jacob lorsqu’il mit les pieds dans le cadre de la porte. Elle pouvait comprendre à la réaction du chat qu’il y avait une complicité entre elle et le roux, et durant un moment, Kennedy en fut presque jalouse. « On peut dire ça, » dit-elle avec un petit sourire. « Elle est la bienvenue, tant qu’elle ne laisse pas de petites surprises dans ma chambre. » Elle échappa un petit rire, ses yeux bruns sur Jacob alors qu’il défaisait ses cheveux. Finalement, peut-être que cette colocation n’était pas une si mauvaise idée, pensa-t-elle. Ça faisait du bien de parler à quelqu’un d’autre que les rats dans la rue. « Le routeur est dans le salon. Le code est écrit dessus. » Kennedy se redressa, s’asseyant en indien sur son lit. Du même coup, Sunshine se glissa sur ses cuisses, se vautrant dans le trou que formaient ses jambes.

Kennedy fronça les sourcils brièvement, poussant un petit soupir. « Mes clés sont sur le comptoir. Tu peux les prendre en attendant. Je vais aller voir le proprio pour en avoir une de plus pour toi. » Elle sourit, ses doigts se glissant dans la fourrure de Sunshine. Elle se concentra sur le chat durant un moment avant de relever les yeux vers le roux, poussant un petit rire. « Jacob, tu es chez toi, maintenant. Tu n’as pas besoin de me demander la permission pour faire quoi que ce soit. » Elle sourit doucement, grattant Sunshine derrière les oreilles. Lorsque Jacob se prépara à partir pour l’animalerie comme prévu, Kennedy baissa les yeux de nouveau, rencontrant ceux de Sunshine. « Ton maître à l’air de quelqu’un de bien, » dit-elle doucement. « Ça fait du bien, parler à quelqu’un qui n’est pas couvert de poils. » Riant en voyant le regard offusqué de  Sunshine, Kenny secoua la tête. « Non, non. C’est juste que… Ça fait un petit moment que je suis toute seule. J’imagine que c’est parce que j’avais peur de faire quelque chose que je regretterais. » Elle soupira doucement, traçant de petites formes dans le poil de Sunshine. « J’espère que ça va bien aller avec Jacob et toi. Vous êtes des gens bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   Mer 24 Aoû - 21:07

Alors que Kennedy parle, répondant à ses questions, Jacob sourit. Il doit s’agir des plus longues phrases qu’elle lui ait dite depuis son arrivée et il voit ça comme un très bon signe : il a eu peur de l’avoir énervé avec son flot de questions, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas. Peut-être que l’attention de Sunshine y est pour quelque chose aussi : il va la récompenser de belles gâteries pour chat ce soir.

« Jacob, tu es chez toi, maintenant. Tu n’as pas besoin de me demander la permission pour faire quoi que ce soit. »

« Appelle-moi Jake. », répond le rouquin, souriant de toutes ses dents. Il replace ses lunettes d’une main et lui fait un petit signe de l’autre. « Je ne serai pas partie longtemps. »

Il s’éloigne de la chambre pour aller chercher les clés de la jeune femme, puis prendre le code du routeur en note sur son téléphone. Avant de partir, il décide de sortir le bol d’eau de Sunshine pour le remplir et le lui laisser près de son sac à dos, dans sa chambre : comme ils sont toujours en mouvements, c’est le seul point de repère que la chatte calicot ait jamais eu pour son eau et sa nourriture. Peut-être cela va-t-il changer dans les prochaines semaines, par contre…

Il remet son manteau et va vers l’entrée. Il entend brièvement la voix de la jeune femme, mais n’y porte pas vraiment attention : il sort faire les courses d’un pas joyeux alors que Sunshine, elle, est toute ouïe pour son étrange nouvelle amie.  

Elle se laisse caresser, ronronnant comme un moteur de formule 1, vautrée contre les jambes de la blonde. Sunshine est un chat affectueux, s’approchant sans crainte des gens pour quémander de l’attention, mais elle a généralement un bon jugement lorsque cela a trait au caractère des autres – humains ou non. Si elle accepte de s’approcher, c’est qu’elle ne ressent aucun danger : en d’autres mots, elle fait confiance à Kennedy.  

« J’espère que ça va bien aller avec Jacob et toi. Vous êtes des gens bien. »

La chatte calicot ouvre les yeux, regardant la jeune femme au teint foncé. Elle agite sa queue pensivement, un instant : Kennedy lui semble être un félin étrange, plus fort qu’elle et que les humains, possédant un intellect supérieur : après tout, elle parle d’une manière qu’elle peut comprendre. Elle leur offre un toit, ses cuisses et des caresses alors pourquoi pas : elle semble bien capable de prendre soin de son maître.

Satisfaite, Sunshine roule de l’autre côté et étire paresseusement la patte, la posant sur la poitrine de Kennedy. The Boob Touch of Approval. Elle continue de ronronner, les yeux à demi fermés, laissant entendre un petit miaulement : « Tu sembles être quelqu’un de bien aussi. »

Elle restera vautrée sur Kennedy jusqu’à ce que son maître soit de retour : elle sautera alors du lit pour rejoindre Jacob dans sa chambre et recevoir ses gâteries : Sunshine semble se sentir chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: house of gold ▬ kennedy (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

house of gold ▬ kennedy (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PETITE GRIVE ▬ Would you buy me a house of gold ?
» ♫ If this is what we’ve got, then what we’ve got is gold ♫ [ Pv Tyrou ]
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» The Ecstasy of Gold
» ted kennedy on obama's camp!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-