AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 world of malevolence ▬ valérie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Nathaniele L. Zavettori «
avatar

clan lasombra
Messages : 48

MessageSujet: world of malevolence ▬ valérie.   Lun 9 Mai - 21:46

Son envie de visiter un autre pays que son Italie natale ne l'avait jamais gagnée. Jusqu'à ce qu'il apprenne la prise de Londres par le Sabbat. Lorsqu'il l'avait su, un sourire satisfait avait étiré ses lèvres percées. Ses épaules s'étaient secouées d'un rire et sa tête s'était mise à bouillir d'un nouveau  projet. Il voulait se rendre à Londres. Il voulait voir la ville gagnée. Il s'était donc acheté une maison. Londres, dès le départ, lui plu beaucoup. Le fait qu'il pleuvait souvent voulait dire qu'il pouvait se promener à l'extérieur sans se soucier du soleil, même si ce n'était pas quelque chose à laquelle il s'adonnait souvent. Puis, la maison de luxe qu'il avait achetée pour en faire sa résidence secondaire devint une résidence comme une autre pour le vampire grâce à un événement en particulier. Cet événement, c'était sa rencontre avec Valérie et  celui qu'elle avait emmené avec elle. Gabriel Osborn. Voir la femme qu'il avait voulu à ses côtés, l'objet de sa convoitise d'une vingtaine d'années plus tôt, en compagnie d'un autre homme, un vulgaire vampire appartenant à la Camarilla, avait mis Nathaniele dans une colère qu'il peinait à contrôler. Mais, arrogant, il lui avait demandé pourquoi elle se présentait devant lui en compagnie d'une larve telle que lui.

Ça avait été Gabriel qui avait pris la parole, l'insultant. Un rictus avait étiré les lèvres de Nate et il avait rit, un peu comme lorsqu'il avait appris la prise de la capitale Anglaise, quelques temps plus tôt. Il avait fait appel à ses pouvoirs, un tentacule d'ombre traversant la pièce, agrippant le gangrel par le cou. Il l'avait fait approcher de lui histoire de le regarder mourir devant ses yeux. Le corps de Gabe tomba aux pieds de l'italien tout de noir vêtu, inerte. La vie avait quittée son corps pour la deuxième et dernière fois. Il se foutait d'avoir enlevé l'immortalité à ce bouffon, il était inutile et aussi emmerdant qu'un caillou dans un soulier lors d'une promenade. C'était dangereux de se mettre Nathaniele Ludovico Zavettori à dos; plusieurs vampires le confirmeraient ainsi que ceux qui travaillent pour lui. Puis, le meurtrier de Gabriel avait levé la tête vers cette femme qu'il avait connu par le passé, selon lui, trop peu longtemps. Elle se tenait là, devant lui. Il pouvait faire quelques pas à peine et il aurait été directement devant elle, aurait pu la toucher. Parfois, quand ce que tu convoites est si près, à porter de main, le sentiment est étrange. Nate se s'était jamais gêné pour prendre ce qu'il voulait et clamer que ça lui appartenait dès à présent. Mais, maintenant que le connard était mort, allait-il pouvoir clamer que Valérie était à lui, coûte que coûte?

« Eh bien. Je n'aurais jamais cru te recroiser, Val. »

Il croisa ses bras derrière son dos, le regard fixer sur la vampire devant lui et eut un sourire moqueur à son endroit.

« Je ne m'excuserait pas pour ta larve. Tu peux oublier ça, bella. »




Dernière édition par Nathaniele L. Zavettori le Sam 28 Mai - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Lun 9 Mai - 23:35

Valérie ne pouvait même pas cacher sa surprise- et son dégoût. Tout s’était passé si vite qu’elle avait peine à croire que Gabe était mort. Elle ne savait pas si elle avait vraiment envie de pleurer; elle n’arrivait pas à se rappeler la dernière fois qu’elle avait pleuré pour quelqu’un qu’elle aimait. Gabriel avait été, durant un bref moment, tout pour lui. Elle avait passé des moments magiques avec lui; il avait fait fonctionner le London Eye pendant une heure au beau milieu de la nuit simplement pour eux deux. Il avait risqué son emploi pour elle. Il l’avait fait sentir comme une vraie adolescente, l’instance d’un moment. Et maintenant qu’il était mort, elle ne savait pas vraiment quoi faire ou quoi penser. Elle avala sa salive, ses yeux bleus se levant du corps inerte du Gangrel pour regarder l’autre vampire. Elle savait qui il était; en Italie, son nom n’était pas inconnu du Sabbat. Il était un Lasombra assez âgé et puissant, que tous les Sabbat qu’elle avait connus savaient ne pas décevoir. Valérie pinça les lèvres, serrant les poings si fort que durant quelques secondes, elle pensa avoir percé sa peau avec ses ongles. Sa voix était comme dans son souvenir; douce mais grave, avec une pointe d’arrogance bien placée. Son attitude était toujours aussi hautaine qu’autrefois, et c’est ce qui fit pouffer la vampire d’un rire sarcastique. « J’avais oublié que nous étions tous des larves pour toi, Nathaniele, » dit-elle avec une pointe d’accent italien qui roula sur sa langue. Le comportement de Nathaniele avait toujours été quelque chose qui tombait royalement sur les nerfs de Valérie; elle avait quitté le pays avant qu’il ne puisse mettre la main sur lui, mais maintenant qu’il était à Londres… et en territoire Sabbat, de plus. Elle savait très bien ce qui allait arriver. Brièvement, l'idée de quitter le pays lui traversa l'esprit.

Elle leva une main, jetant ses cheveux noirs derrière ses épaules d’un mouvement fluide. « Tu sembles avoir oublié que, contrairement à d’autres vampires, je n’ai pas peur de toi. » Son ton était sûr, et malgré tout ce que l’on pouvait penser de Valérie, elle n’était pas stupide. Nathaniele était un vampire puissant et impressionnant, mais la Tremere n’avait jamais été impressionnée par son attitude prétentieuse. « Tu peux tuer les gens qui m’entourent, ça ne me fera pas changer d’avis. » Elle sourit légèrement, croisant ses bras sur sa poitrine. Valérie eut un pincement au cœur en jetant un bref regard vers la dépouille de l’ancien professeur, laissant échapper un soupir. « Essaies-tu de prouver quelque chose, en tuant ceux que j’aime? » Demanda-t-elle, relevant ses yeux bleus vers lui, s’approchant d’un pas décidé. S’arrêtant à quelques pas du vampire aux cheveux noirs, elle soutint son regard durant un long moment. « Tu penses que c’est excitant? Que ça va me faire tomber dans tes bras? Que je vais me pâmer devant toi comme l'une de ces stupides Harpies en m’exclamant que tu es le plus beau, le plus fort, et que je ferais tout pour toi? » Elle éclata de rire. Un rire sarcastique qui résonna dans la pièce. « Tu te trompes. Royalement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nathaniele L. Zavettori «
avatar

clan lasombra
Messages : 48

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Jeu 19 Mai - 16:40

Il avait le regard braqué dans les yeux bleus de la Tremere. L'idée d'avouer qu'elle lui avait manqué le rendait malade. Lorsqu'elle avait quitté l'Italie, le Lasombra s'était buté à une colère extrême, tuant tous ses domestiques et ceux qui travaillaient pour lui. Sa colère s'était calmée, certes, mais son attitude était toujours la même. Hautaine, arrogante, il se savait supérieur aux autres. C'était la raison pour laquelle certains étaient si jaloux de sa fortune, de ses domaines, de son entreprise, qu'il gérait toujours par le biais de ses subalternes... Tous des jaloux paresseux qui voulaient tout avoir sans effectuer tout le travail nécessaire à la réussite que Nate s'était bâti. Maintenant, tous ceux qui se mettaient en travers de son chemin était des ennemis. Ça avait été le cas de Gabriel, qui gisait toujours à quelques pas derrière le maître de la maison. Les deux vampires encore vivants se faisaient face. L'italien inclina la tête sur le côté, détaillant Valérie de la tête aux pieds alors qu'elle le réprimandait.

Alors qu'il l'écoutait, un sourire moqueur se posa sur ses lèves percées. Les paroles de Valérie entraient par une oreille et sortaient par l'autre. Il se foutait complètement de ce qu'elle lui disait. Un peu plus et il se détournait pour aller se vautrer dans un des fauteuils du salon qui se trouvait à quelque mètres derrière lui. Une seule phrase le heurta légèrement : « Essaies-tu de prouver quelque chose, en tuant ceux que j’aime? ». Ses yeux bruns fixèrent la vampire encore plus durement. L'italien n'avait pas le besoin de se prouver. Il n'avait pas envie de prouver quoi que ce soit. Il n'avait absolument rien à prouver à personne et surtout pas à une Tremere qui lui manquait de respect de la sorte. Mais, il passait l'éponge à chaque manquement de la part de Valérie.  Il la vit s'approcher. Valérie avait été l'une des seules de sa race, Camarilla et Sabbat compris, à ne pas le craindre. Peut-être était-ce justement le fait qu'elle n'avait pas peur de lui et qu'elle ne se pâmait pas à la seule mention de son prénom, qui la rendait si désirable aux yeux de Nathaniele.

Il avait toutes les femmes qu'il voulait, de gré ou de force. Ça ne lui faisait pas peur de forcer le consentement d'une femme. Mais, il n'avait jamais réussis à mettre Valérie à sa main, à la faire se soumettre à lui et qu'elle lui appartienne pour de bon. Et ça attisait une frustration chez lui, une très grande frustration, qui pouvait être dévastatrice.

« Tu as terminé? »

Sa question tomba comme une épée tranchante à la suite de la dernière phrase de celle qui lui faisait face. Un sourire moqueur ornait toujours ses lèvres. Il claqua des doigts et trois de ses esclaves vinrent vers lui, attendant ses instructions.

« Débarrassez-vous du déchet qui orne mon plancher. Je ne veux pas que la maison empeste par sa faute. »

Alors que ses serviteurs quittaient avec le corps de Gabriel, le Lasombra se détourna vers le salon et alla y prendre place.  Comme son invitée demeurait dans le portique, il s'adressa à elle.

« Rejoins-moi, bella. Je ne mords pas! »

Et il éclata d'un rire puissant, à la limite digne du vilain d'un film d'horreur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Mer 15 Juin - 23:44

L'attitude de Nathaniele rendait Valérie malade. Elle n'avait toutefois pas oublié que le Lasombra était probablement le vampire le plus prétentieux qu'elle ait rencontré au courant de sa vie, et malgré ses efforts, c'était difficile d'ignorer ses remarques. Elle qui avait toujours eu l'attention sur elle, c'était énervant de voir qu'il se contre-foutait de ce qu'elle disait et que ça lui coulait comme sur l'eau sur le dos d'un canard. Elle serra les dents, prenant une grande inspiration. Contrairement à lui, Valérie n'était pas aussi bonne pour ignorer les commentaires fendants, et lorsqu'il parla de nouveau, elle eut un frisson. Les mots du vampires étaient aussi tranchants qu'un couteau de chef, et durant un court moment, elle pinça les lèvres, incertaine de vouloir parler de nouveau. Alors que Nathaniele claqua des doigts pour obliger ses serviteurs à se débarrasser du corps de Gabe, elle eut un nouveau pincement au coeur, sentant le chagrin s'éprendre d'elle.  Ses yeux bleus suivirent la dépouille jusqu'à ce qu'elle quitte la pièce, un soupir silencieux s'échappant de ses lèvres.

C'est alors que Nathaniele quitta à son tour l'entrée, se dirigeant vers une autre des grandes pièces de sa maison. Durant un moment, Valérie resta debout en plein milieu du portique, les yeux rivés sur la flaque de sang foncé qui ornait le plancher lustré. Tout ce sang versé pour un seul homme, pensa-t-elle. Quel était réellement le but de Nathaniele? Avait-il tué Gabriel simplement pour montrer sa puissance? La vie d'autres vampires était-elle si ridicule à ses yeux? La voix du vampire la tira de ses pensées, son regard se relevant vers lui alors qu'il éclata d'un rire qui était littéralement machiavélique. Durant toute sa vie, Valérie n'avait jamais entendu un rire aussi effroyable. C'était le genre de rire qui en donnait des sueurs froides, et elle fut figée sur place pendant un instant avant de décidé de s’avancer vers le salon d'un pas décidé. Elle n'allait pas donner à Nathaniele la satisfaction de l'affecter par son comportement. Glissant une main dans ses cheveux, elle les fit voler par-dessus son épaule en passant près de l'homme, lui jetant un regard froid. « Même si tu mordais, je t'arracherais les dents une à une. » Elle répondit du tac au tac, sans hésiter. S'il était pour jouer avec elle comme un lion avec un zèbre, elle n'allait pas jouer de main molle. Après tout, Valérie était bonne pour une chose, et c'était pour montrer aux autres qu'elle était meilleure qu'eux.

Elle s'avança dans la pièce, jetant un regard autour d'elle. Une chose était sûre; il avait bon goût quand ça venait à la décoration. Toutefois, elle avait remarqué que les miroirs brillaient par leur absence, réalisant que c'était bel et bien la demeure d'un Lasombra. La jeune femme glissa ses mains sur son corps, replaçant attentivement la robe noire en soie qui épousait ses courbes avant de se retourner et se d'asseoir sur l'un des sofas, croisant les jambes de manière élégante. Levant les yeux vers l'autre vampire, elle pencha la tête sur le côté, l'étudiant durant un moment. « Réalises-tu à quel point tu es ridicule? Tu penses qu'avec ton argent et ta belle maison et tes serviteurs, tu es meilleur que tout le monde? Oh, darling, ta vie amoureuse doit être un véritable désastre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nathaniele L. Zavettori «
avatar

clan lasombra
Messages : 48

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Mar 21 Juin - 4:33

Le Lasombra eut un léger sentiment de victoire lorsqu'il réalisa que son invitée était demeurée dans l'entrée, figée par son rire, mais aussi par la peine que lui causait la perte de son petit copain feu le professeur d'université. Il n'en ressentait aucun remords. Pour lui, chaque vampire qui ne désirait pas se ranger à ses côtés étaient des ennemis qu'il se devait d'éliminer, de tuer. Gabriel avait été un exemple parfait. D'accord, il n'avait pas eut le loisir de parler beaucoup mais le Lasombra en avait assez entendu pour le qualifier d'ennemi. Ou était-ce le fait que ce soit lui, le Gangrel, qui avait été au bras de Valérie, qui avait rendu Nathaniele fou de jalousie? Enfin bref! Sa brève rencontre avec le Lasombra lui aura été fatale. Le vampire tassa ces pensées de son crâne, ne voulant pas s'attarder à un insecte de premier ordre comme le Gangrel. Il posa plutôt ses yeux bruns sur la démarche assurée de Val qui vint le rejoindre au salon. Un léger sourire étira de nouveau ses lèvres percées. Un ricanement quitta sa gorge lorsqu'elle lui répondis par la répartie qu'il lui connaissait si bien. L'italien se cala un peu plus au creux de son divan de cuir.

« Ouh, Bella, que de violence en provenance d'une si jolie bouche. »

Il aimait provoquer des réactions chez Valérie car ça lui prouvait qu'il l'atteignait, d'une manière ou d'une autre. Certes, il ne s'y prenait pas bien mais c'était sa façon à lui. Il n'y avait pas grand chose à discuter là-dessus. Le silence plana durant quelques instants durant lesquels le Lasombra regarda la Tremere lisser sa robe noire. Tous deux de noir vêtus, ils passaient pour deux jeunes gens qui s'étaient présentés à des funérailles. Assez ironique, vu la situation précédente. Du coin de l'oeil, le maître de maison supervisa le travail de ses esclaves qui frottaient comme des diables pour qu'il ne reste dans le portique aucune trace du meurtre qui s'y était produit. Se sentant observer, Nate tourna les yeux vers Valérie. Ils se toisèrent durant quelques secondes avant qu'elle ne parle enfin. Rendu là, le vampire perdit son sourire mais le retrouva bien assez vite.

« Valérie, Valérie, Valérie. »

Son accent roula dans sa bouche.

« Tu ne devrais pas douter de moi. Je ne crois pas que je suis meilleur que tout le monde. Je SUIS meilleur que tout le monde. Ces éléments que tu viens de nommer ne font que le montrer. »

Il vint poser son coude gauche contre l'appuie-bras, croisant les jambes au niveau des chevilles. Son air devint plus sérieux lorsqu'il repris la parole.

« Et puis, l'amour, ce n'est qu'une illusion. Les gens t'aiment quand tu as tout et te détestent quand tu n'as rien. L'amour, c'est un point faible chez beaucoup de personnes. Ils s'attachent à des gens et si tu veux les atteindre, tu n'as qu'à t'en prendre à ceux qu'ils aiment. C'est aussi simple que ça. Tu vois, Valérie, en n'ayant aucune femme dans mon cœur, aucune famille, aucun ami, il devient plus compliqué de me trouver des points faibles et de m'atteindre. Tu ne trouves pas? »

Un rictus narquois pris place sur son visage. Le vampire fit un gros effort de concentration pour ne pas montrer que ce que lui avait dit Valérie, ça le touchait plus qu'il ne voulait le faire croire. Si tu aimes, tu es vulnérable. Si tu n'aimes pas, tu es invulnérable. Telles étaient les croyances de Nate en ce qui a trait à l'amour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Lun 4 Juil - 22:08

Parmi les nombreuses choses qui ne manquaient pas à Valérie se retrouvaient l'égo surdimensionné et le sens de l'importance de Nathaniele. L'écoutant distraitement, ses yeux bleus parcourant le salon, tentant de trouver quoique ce soit qui pourrait occuper son esprit le temps qu'il termine sa tirade, la jeune femme échappa un léger rire sarcastique. Elle avait peine à croire que quelqu'un puisse être aussi prétentieux, mais lorsque ça venait à Nathaniele, elle avait appris à ne pas être surprise. « Tes possessions ne font pas de toi quelqu'un de meilleur. Elles te rendent tout simplement plus... triste. Tu dois être terriblement malheureux pour t'entourer de choses qui n'ont de valeur que pour toi. » Elle n'hésita pas à répliquer, même si elle était consciente qu'il n'avait pas terminé. Un air d'ennui s’éprit de ses traits éternellement jeunes, ses yeux bleus posés sur le Lasombra simplement parce qu'elle n'avait rien trouvé d'assez palpitant à fixer. Pour Valérie, les possessions matérielles n'étaient pas de grande importance, et malgré que la maison de Nathaniele soit agréable à regarder, ce n'était pas ce dont elle avait besoin pour apprécier son immortalité. Tandis qu'il s'élançait sur une tirade en rapport à l'amour, Valérie bougea un peu sur son fauteuil, croisant ses jambes pâles. Si, pour Nathaniele, l'amour était une faiblesse, c'était pour Valérie une force.

C'était grâce à des liens solides qu'elle avait réussi à vivre aussi longtemps. À découvrir autant de choses durant ses voyages. Dans ce monde, c'était avec ses relations que l'on avançait. Elle savait, par contre, que lorsque son sourire s'était évanoui durant quelques secondes, qu'elle avait touché une corde sensible. Bien entendu, Nathaniele était beaucoup trop têtu pour le montrer, et elle fit comme si elle ne l'avait pas remarqué. À sa question, le vampire pouffa de rire, haussant un sourcil. « Parce que tu penses que de ne pas avoir de liens te rend invincible? Hah! » Sur ces mots, Valérie se redressa, lissant sa robe. D'une démarche féline, elle contourna le vampire, s'arrêtant derrière lui. Durant quelques secondes, elle hésita. Et si elle le tuait? Qu'allait-il arriver à ce vampire si fringant, si puissant, si elle attrapait sa tête de ses mains et tirait un bon coup? Allait-elle se sentir mieux? Elle n'avait jamais vraiment été le genre de personne qui s'abandonnait à des choses aussi futiles que la vengeance, mais Gabriel méritait au moins ça, non? Elle soupira, abandonnant ses plans pour quelque chose de complètement différent. Ses mains se posèrent sur les épaules de Nathaniele, et elle dû réprimer un bruit de surprise. Sous ses vêtements griffés, Valérie pouvait sentir la force de ses épaules, et alors qu'elle se penchait au-dessus de son épaule droite, ses mains caressant son torse en travers sa chemise, elle pouvait déceler des muscles qu'elle pensait inexistants. Après tout, il semblait être un grand parleur et un petit faiseur, comme beaucoup de vampires qu'elle avait rencontrés au courant de sa vie. Un sourire étira ses lèvres alors qu'elle chuchotait doucement à l'oreille du Lasombra. « Darling, c'est avec des relations que tu deviendras le vampire le plus respecté de Londres. Pas en tuant qui tu veux à droite et à gauche et en te faisant passer pour Satan. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Nathaniele L. Zavettori «
avatar

clan lasombra
Messages : 48

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Sam 9 Juil - 15:54

Les mots de Valérie venaient le toucher plus qu'il ne voulait le laisser paraître. C'était une des choses qui le mettait en rogne. Elle avait toujours eut les mots pour lui faire voir les choses d'une manière différente de celle des autres. Elle n'avait jamais peur de dire les vraies affaires. Elle n'avait jamais peur de lui, même si elle lui crachait ses quatre vérités en pleine figure. C'était l'une des choses qui séduisait mais énervait Nathaniele en même temps. Il était étonnant que le vampire ne se soit pas retrouvé dans une colère folle. Il détestait être contredis ou obstiné. Si un vampire autre que Valérie avait osé lui dire les mêmes choses, il n'aurait pas fait long feu dans son salon. Mais, elle, s'était différent. Elle pouvait lui dire qu'il était le pire des connards de la planète et que les excréments d'un insecte valaient plus que lui qu'il aurait était capable de contrôler sa colère. Cependant, la situation commençait à l'énerver. Il y avait des limites à sa patience, quand même. Et si Valérie continuait de la sorte, peut-être que sa chance allait tourner.

Mais, une question venait de poindre dans son esprit : était-il heureux? Avait-elle raison à son sujet? Oui, probablement. Il s'entourait d'objets de luxe pour combler le vide que l'immortalité causait. Parce que s'attacher aux gens était risqué. Risqué parce qu'ils venaient à disparaître. Ils mourraient alors que Nate, lui, demeurerait vivant pour l'éternité. Mais son opinion allait peut-être changer. Parce que s'attacher à des humains qui meurent, c'est être obligé de toujours faire un deuil. Mais s'attacher à une vampire... Une femme qui pourrait passer l'éternité avec lui, à ses côtés, ça c'était une idée qui lui plaisait. Dommage que Valérie le repousse sans arrêt. Apparemment qu'il était trop hautain et arrogant et matérialiste. Apparemment.

Lorsque son invitée se leva de son siège, le maître de maison la suivis du regard, jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière lui. Un frisson l'aurait parcouru. Il la savait capable d'attenter à sa non-vie, d'arrêter à l'instant son existence immortelle. Il était aux aguets mais elle ne le fit pas. Au contraire, la surprise l'envahit lorsqu'il sentit ses mains sur ses épaules puis sur son torse, par-dessus sa chemise blanche. Que faisait-elle au juste? Puis, elle vint à son oreille. Le vampire le plus respecté de tout Londres, hum? Un rire fusa de ses lèvres lorsqu'elle le compara à Satan.

« Si c'est l'image que tu as de moi, soit. J'aime bien la comparaison, en fait. »

Il fit appel à son pouvoir d'Obténébration et créa deux tentacules d'ombres qui s'enroulèrent autour des poignets de Valérie, sans être agressifs et sans intention de lui faire mal. C'est seulement qu'avec les Assamite, nous n'étions jamais trop prudent... Il commanda aux tentacules de retirer les poignets de la vampire de son torse et il se leva du divan.

« Il n'y a rien de nouveau dans tout ce que tu viens de me dire. Quand tu auras de pertinent à me communiquer, tu reviendras me voir. D'ici-là, cet entretient est terminé, Bella. »

Et il quitta le salon, en direction de l'escalier en colimaçon qui grimpait vers ses quartiers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Valérie A. Chapman «
avatar

clan assamite
Messages : 36

MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   Lun 22 Aoû - 17:36

Valérie réprima un bruit de surprise lorsque d'épais tentacules noirs virent entourer ses poignets. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait le pouvoir d'un Lasombra en action, mais la sensation sur sa peau était étrange, et elle ne se fit pas prier pour ramener ses mains vers elle. Ses yeux bleus suivirent Nathaniele, qui s'était levé du divan pour se diriger vers l'arche qui menait aux escaliers. Et tout d'un coup, ce fut de la colère que Valérie ressenti alors qu'il s'adressait à elle de nouveau. C'était difficile à croire qu'un vampire comme lui puisse être aussi têtu, surtout quand elle l'aidait alors qu'elle n'en avait pas l'obligation. Après tout, il venait de tuer Gabriel. Elle aurait pu le tuer, ou le torturer. Prendre sa place dans le Sabbat n'aurait pas été difficile si elle s'était débarrassée de lui. Mais elle ne l'avait pas fait- valait mieux aider un vampire plutôt que de l'aider, ça allongeait son espérance de vie. Mais Nathaniele était condescendant, et la patience de Valérie avait des limites. « Tu ne fais que fuir le problème, » s'exclama-t-elle en le suivant, ses sourcils froncés de colère. « Tu sais que j'ai raison, et tu es incapable de te l'admettre. »

Ses talons résonnaient contre le marbre de l'entrée, là où Gabriel avait littéralement perdu la tête. Et en jetant un coup d'oeil au plancher, Valérie fut étonnée de voir qu'il n'y avait plus aucune trace de sang par-terre. Seulement une odeur de nettoyant, avec un arrière goût de sang qui commençait déjà à sécher. Elle déglutit, mordant sa lèvre inférieure. Ça ne servait à rien de s'énerver ; Nathaniele n'en avait rien à foutre. Mais même si elle était entièrement consciente de ça, Valérie ne pouvait pas s'empêcher d'avoir la rage au ventre. Il avait tué Gabriel, et ça ne semblait rien changer à sa vie.

« Tu n'es rien qu'un lâche, » lâcha-t-elle, serrant les dents. « Tu tues pour le plaisir, et tu t'attends à ce que je me prosterne à tes pieds. » Valérie était sur une lancée, et il n'y avait rien, pas même Nathaniele Zavettori, qui allait l'arrêter. « Tu penses que c'est de cette manière que tu vas m'avoir? » Elle éclata d'un rire sarcastique, son visage se durcissant. Son regard bleu, normalement si doux, était froid, et sa voix dégoulinante de poison. « Crois-moi, ce n'est pas en agissant de cette façon que je vais te tomber dans les bras. » Elle n'avait pas terminé, mais pour aujourd'hui, c'en était assez. Sur ces mots, elle tourna les talons, ouvrant la porte simplement pour la claquer derrière elle. Elle aurait pu la faire sauter des charnières, mais elle se dit qu'elle devait être la meilleure personne dans une situation comme celle-ci. Surtout si Nathaniele décidait de réapparaître plus tôt que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: world of malevolence ▬ valérie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

world of malevolence ▬ valérie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-