AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i sold my soul to a three piece ▬ kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Kennedy Parker «
avatar

clan gangrel
Messages : 22

MessageSujet: i sold my soul to a three piece ▬ kennedy   Mar 26 Avr - 20:45


Kennedy Parker



Ashley Frangipane
Je m'appelle Kennedy Parker, je suis née le 20 Mars 1994 et j'ai 22 ans. Je suis un vampire et je fais partie du clan Gangrel. Je suis bisexuelle et je suis célibataire. Je suis une étudiante et je suis d'origine Américaine.


toi et juste toi



Reconnue pour son style qui change comme les saisons, Kenny aime le changement et c’est pourquoi elle ne garde jamais la même coupe de cheveux durant  très longtemps. Du blond platine au rose bonbon en passant par l’argenté et le brun chocolat, elle n’a pas peur de choquer. Le visage de la jeune femme est carré, ses lèvres pulpeuses et son nez droit et arrondi. Elle a hérité de la chevelure de son père afro-américain, naturellement foncée, aux frisous incontrôlables. Malgré le fait qu’elle ne passe pas pour une personne de couleur à première vue, Kennedy n’est pas 100% blanche; sa peau est d’une couleur qui avoisine le café latté qui prend une teinte légèrement plus foncée l’été. Sur son nez et ses joues, on peut déceler de petites taches de rousseur. Ses yeux sont bruns foncé, entourés de cils longs et épais. Kenny n’est pas relativement grande; elle atteint à peine le 5’6 et est plutôt menue. Ses ongles sont souvent couverts de vernis à ongles qui finit par s’écailler; soit à l’usure ou bien par nervosité.

Étant une artiste, son apparence est très représentative de son état d’esprit et elle n’a pas peur d’oser question maquillage. Ses lèvres peuvent être colorées de bleus, de marrons, de rouges ou même de noir, tout dépendant de son humeur. Question vêtements, c’est relativement la même chose. Elle n’a pas peur de la critique ou des regards, n’hésitant pas à ne pas porter de soutien-gorge sous ses chandails. Autant qu’elle peut porter un jean et un t-shirt, Kennedy peut aussi porter une jupe et une camisole sous un manteau en PVC. L’avantage d’être un artiste? On ne se fait pas vraiment juger pour ce que l’on porte. Étant donné qu’elle appartient au clan Gangrel, Kenny porte une marque qui lui est restée depuis sa première Frenzy; à la base de ses cheveux, sur sa nuque, se trouve une petite plaque de peau rugueuse. (exemple) Depuis, lorsqu’elle tombe en Frenzy, ses yeux deviennent complètement noirs comme ceux d’un corbeau et sur cette plaque de peau rugueuse apparaît un duvet noir.




On croit souvent que les artistes sont des mélodrames et qu’ils n’ont pas vraiment d’ambition dans la vie si ce n’est de choquer par leur art. Kennedy n’échappe pas à ce stéréotype; elle cherche souvent à causer une réaction par ses cheveux et ses vêtements, et c’est une chose qui n’a pas changé depuis sa transformation. C’est une jeune femme extrêmement entêtée qui, lorsqu’elle veut quelque chose, fera tout pour l’avoir sans se préoccuper des conséquences. Aller à l’encontre des règles est quelque chose qu’elle faisait même avant de devenir un vampire, et depuis son Embrace, c’est quelque chose qui se trouve être amplifié. Elle est bornée et lorsqu’elle a une idée en tête, il est carrément impossible de l’arrêter. Souvent perdue dans ses pensées, il lui arrive souvent de rêver à son Embrace et à sa première Frenzy, deux moments dont elle ne se rappelle aucunement, mais qui viennent la chercher dans ses rêves. C’est quelque chose qui la perturbe énormément, et la raison pour laquelle elle dort rarement plus de quatre heures par nuit, avoir espoir de ne pas rêver. Kennedy trouve toutefois une sérénité dans la peinture; elle peint souvent, trouvant de larges toiles blanches qu’elle peut peindre durant des journées entières. L’art est important pour elle, tant qu’on aurait à croire qu’elle appartient aux Toreador, et non aux Gangrel.

Kennedy n’est pas douce et innocente. Au contraire, elle est comme une pelote d’épingles qui tente avec tant de bien que de mal d’éloigner les gens. Pas surprenant venant d’une fille qui ne se rappelle même pas avoir tué ses parents. Elle craint les contacts humains, craint de blesser quiconque entre dans sa vie avec l’intention de s’attacher à elle. Elle a peur de s’attacher aux gens- et si jamais elle leur faisait du mal? C’est pourquoi elle opte pour la solitude; sans amis, elle ne risque pas de blesser quelqu’un par accident. Pour elle, être un vampire est comme passer en travers la puberté pour une deuxième fois; elle est inconfortable dans son corps, souffre de sauts d’humeur et ne comprend pas toujours ce qui lui arrive. Toutefois, elle essaie de s’y faire du mieux qu’elle peut. Après tout, elle n’a pas vraiment le choix.  



C’est dur pour une adolescente ayant grandi à New York de se faire dire par ses parents qu’ils déménageaient. La pire chose? Apprendre qu’ils ne déménageaient pas dans un autre état, mais bien dans un autre pays. C’est à leur arrivée à Londres que Kennedy commença à se rebeller de plus en plus. Déjà, être intéressée par les arts n’était pas quelque chose qui plaisait beaucoup à ses parents, mais lorsqu’elle teint ses cheveux rose bonbon, ça causa un peu plus de problèmes. Elle ignorait leurs demandes, les évitait. Passait bon nombre de ses soirées et ses fins de semaines dans des fêtes, goûtant à de nombreuses drogues et frôlant plusieurs fois le coma éthylique. C’est pour cette raison qu’elle se fit prendre par surprise par un vampire qui aimait flirter avec le danger; la Camarilla étant encore en pouvoir dans la ville, c’était dangereux de créer des vampires sans l’autorisation du Prince. Mais qui dit danger dit plaisir. Elle n’a jamais remarqué qu’à chaque verre qu’elle buvait, il y glissait à chaque fois de son sang, qui se mélangeait facilement à la grenadine.

Un verre, puis un autre, et un autre, et un autre.

Elle se réveilla chez elle le lendemain après-midi. Son crâne menaçait de fendre en deux. La lumière était si claire, l’odeur de viande qui flottait dans l’air lui donnant carrément la nausée. Elle avait faim. Descendant les escaliers, elle trouva ses parents dans le salon à regarder la télévision. Silencieusement, elle se dirigea vers la cuisine, où elle attrapa une pomme. Kennedy n’avait même pas avalé sa bouchée qu’elle eut un haut le cœur violent. Elle s’était dit qu’elle était sur un lendemain de veille, mais lorsqu’elle vit le sang emplir le lavabo alors qu’elle vomissait, elle se dit que quelque chose n’allait pas. Elle avait faim. Elle avait tellement faim. Lorsque sa mère s’approcha pour lui demander qu’est-ce qui n’allait pas, Kennedy se retourna vers elle en panique. Elle ne savait pas ce qui lui arrivait. Ne comprenait pas cette transformation qui la faisait agoniser. D’un coup, elle vit rouge. La faim- la vraie faim, celle qui était contrôlée par la Bête, prenait le dessus sur sa conscience. Lorsqu’elle reprit ses esprits, elle était assise dans une flaque de sang, les corps inanimés de ses parents à quelques mètres d’elle. Devant le miroir de la salle de bain, elle vit quelqu’un qu’elle ne reconnaissait pas. Son visage et ses mains barbouillés de sang qui n’était pas le sien. Sang qui avait taché ses cheveux. Qui imprégnait la céramique de la cuisine.

La faim était partie.

C’est à ce moment-là que Kennedy prit une douche, attachant ses cheveux en essayant de camoufler le sang le plus possible. Deux jours plus tard, elle avait passé un rasoir dans ses cheveux et les avait teints blond platine. Elle avait laissé la maison telle quelle, se trouvant un appartement miteux dans lequel déménager en attendant… En attendant quoi, exactement? Toute seule face à une existence qui venait de changer du tout au tout, Kennedy eut la chance de se faire trouver par un vampire plus âgé qui décida, contre toute attente, à agir comme Sire adoptif. Après tout, laisser un vampire nouveau-né libre dans une ville comme Londres n’était pas une très bonne idée. À moins de vouloir voir des têtes rouler.      


pouvoirs


Mon pouvoir principal est Protean, il s'agit de pouvoir prendre la forme d’un animal (dans son cas, elle peut se transformer en corbeau) et de voir dans le noir absolu. Grâce à ce pouvoir, elle peut aussi transformer ses ongles en griffes acérées. Le second est Animalisme, et il me permet de contrôler les animaux et les influencer, ainsi que d’être capable de sortir un vampire de Frenzy. Mon troisième et dernier pouvoir se trouve à être Fortitude et me permet de soaker les dommages physiques like a motherfucker.



derrière l'écran


Je suis une poubelle, j'ai 22 ans moins une semaine et j'ai trouvé le forum dans une poubelle voisine. Je trouve qu'il est si beau et mon niveau d'RP se trouve à être décent. Mon activité sera d'à peu près 7-8/10 et le code du règlement se trouve à être dans ton cul.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i sold my soul to a three piece ▬ kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 457 One piece
» One piece 598
» One Piece 573
» Votre Opening One Piece préféré !
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Archives :: Dossiers Personnels :: Vampires-