AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Ven 15 Avr - 21:57

La télé joue pour personne et ne sert vraiment qu'à faire une ambiance sonore. Sur la table traînait une assiette d'un restant de repas maintenant froid. L'appartement était bordélique. Et elle, elle traînait sa carcasse dans son lit défait, un bras sous sa tête. Ses yeux émeraude regardaient le plafond blanc sale. Et dans ce plafond, elle cherchait des réponses à ses questions. Mais ses questions tournaient principalement autour d'un seul sujet. Une certaine nuit, du début Mars et la charmante jeune femme avec qui elle avait passé cette nuit. Deux semaines s'étaient écoulées depuis qu'elle avait rencontré Elizabeth au Penderel's Oak et depuis, elle n'avait pas eu de nouvelles. Pas étonnant... Lorsqu'elle s'était réveillée, le matin qui avait suivis sa nuit avec la jeune femme, Evangelina avait été déçue de constater qu'elle était seule dans son lit. Elle s'était levée, avait fouillé sur sa table de chevet, son bureau, sur la table de la cuisine et sur le comptoir à la recherche d'une note ou d'un numéro de téléphone. Rien. Absolument rien. Au départ, elle s'était dit que ce n'était pas grave, qu'elle était une fille comme une autre. Mais, même si elle avait eut d'autres amantes au cours des deux dernières semaines, le sexe ne semblait plus aussi agréable qu'il l'avait été avec Elizabeth... Evan devait se résigner; pour une rare fois, c'était elle qui allait devoir creuser pour la retrouver. Une baise comme celle-là, tu n'oublie pas ça en claquant des doigts. Et puis, un Loup Garou en chaleur ferait n'importe quoi pour une baise comme celle qu'Evan avait eut avec l'albinos.

Elle se leva d'un bond, changeant son pantalon de jogging et son coton ouaté pour un t-shirt noir  par-dessus lequel elle plaça une chemise à carreaux noirs, gris et blancs, et passa un jeans noirs avec des trous aux genoux. Elle agrippa des lunettes de soleil, son portefeuille, ses clés de voiture et elle pris la direction de l'extérieur. Son intention première était de retourner au Pendrel's Oak, là où elles s'étaient rencontrées. L'heure du souper sonnait mais elle se foutait de savoir s'il était trop tôt ou non. Si elle n'était pas dans la taverne, peut-être le barman ou quelqu'un d'autre la reconnaîtrait. Sa chance était nulle. Personne ne pu la renseigner. Découragée, elle sortie de la bâtisse en jurant, tentant de se souvenir d'un minime détail qui aurait pu lui donner une piste. Elle n'allait pas appeler toutes les Elizabeth de Londres, elle n'aurait pas terminé dans 14 ans. La Garou reprit place dans sa voiture. Le mouvement lui fit rappeler la balade de taxi, celui qui les avait ramenées chez elle... La tatouée lui avait mentionné qu'elle habitait au-dessus d'une shop de tatouage... Dans Whitechapel! Elle se souvenait de ce détail, son frère Victor habitait ce quartier! Bingo! Elle pris son téléphone et fit une recherche rapide sur Internet, cherchant les salons de tattoo. Le Seven Doors Tattoo lui apparu finalement, comme par magie. C'était ça! C'était là! C'était bel-et-bien ce dont avait parlé Elizabeth!

Ev' démarra la voiture et pris la route vers l'endroit que lui indiquait le GPS sur son cellulaire. Finalement, elle pu se stationner devant le salon. Elle sortit et se dirigea vers la porte qui menait aux appartements. Rien n'indiquait qu'une Elizabeth habitait là et aucun numéro de porte portait son nom. Evan était résolue à trouver celle avec qui elle avait partagé sa nuit. Elle cogna à quelques portes. Certaines ne s'ouvrirent pas, et d'autres l'informèrent qu'elle ne la connaissait pas. Dépitée, elle sortit à l'extérieur et s'alluma une cigarette. Le soir était tombé sur Londres désormais. Elle ne savait pas ce qu'elle allait faire. Pourquoi se donner tant de mal pour une amante d'une nuit? Aucune idée... C'est alors qu'elle pensait à faire un papier avec son numéro pour le coller sur chacune des portes du bloc qu'elle la vit soudain. Elle sortait de la shop de tattoo. Était-il possible qu'elle se soit cachée sous son nez tout ce temps?! Un sourire étira les lèvres d'Evan. Ses lunettes soleil posées sur sa tête, cigarette à la bouche, elle lui dit seulement :

« Tu as oublié de me laisser ton numéro, la dernière fois, darlin'. »



Dernière édition par Evangelina T. Carlile le Jeu 2 Juin - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Sam 16 Avr - 12:02

Sa dernière cliente venait de partir, il était tard et cette dernière avait tiré toute son énergie, une cliente capricieuse qui ne voulait aucunement accepter les idées du vampire qui était sur le point de piquer un fard. Elle voulait lui proposer des fleurs pour accompagner le tout qui se consistait au prénom du copain de 3 mois de la cliente en question. Il n’était pas dans les convictions d’Elizabeth de tatouer ce genre de tatouage si sensible et plein de signification purement émotive et totalement sensé de se faire tatouer pour une relation de 3 mois. Elle soupira bruyamment en referment la porte derrière la jeune imbéciles. Son collègue était venu se moquer un peu avant de sortir à son tour pour la laisser seul dans la shop, c’était elle qui fermait le salon se soir, malgré qu’elle eut envie de partir plus tôt.

Elle soupira pour une mainte fois dans sa soirée qui ne semblait pas vouloir se terminer. Elle désinfecta la machine qui avait servie à faire se stupide tatouage et jeta le reste des encres qui avait été gaspillé dans cette même raison. Après avoir fait le ménage qui était aussi le dernier et  de sa journée, elle passa ses mains tachées d’encre sèche dans ses cheveux avant de les regarder en grognant un peu. Cela la frustrait, elle avait pris la peine de mettre des gants mais en vain visiblement car elle avait les mains tachées. Et ses taches allaient probablement rester longtemps vu la couleur blême de sa peau.

C’est en grommelant pour tous les problèmes et les mésaventure de sa journée, qu’elle attrapa sa tasse de voyage rempli du thé qu’elle avait fait dans ses dernières minutes avant de sortir du salon à son tour et de verrouiller la porte dans l’espoir de retrouver son appartement, retirer ses vêtements et de se coucher dans son lit nue comme un ver et de se morfondre avec de la musique assez forte pour déranger les voisins dans son bloc appartement.

«  Tu as oublié de me laisser ton numéro, la dernière fois,darlin'. »

Cette phrase la fit sursauter, renverser son thé brulant sur elle, dans son grand chandail de mailles noires qui laissait voir la seule chose qui était en dessous, c’est-à-dire sa brassière de dentelle noire. Elle laissa un petit cri lorsque le liquide toucha sa peau. Elle ne voyait pas cette personne, du moins pas d’aussi loin. Elle vida le peu de thé qu’il restait dans sa tasse sur le sol et monta les escaliers pour enfin distinguer dans le brouillard blanc qui constituait sa pauvre vision d’albinos, une silhouette féminine qui fumais devant son appartement.

C’est seulement une fois rendu en haut des escaliers qu’elle reconnut la jeune femme avec qui elle avait passé une nuit torride dont elle avait malheureusement oublier le nom vu la quantité d’alcool qu’elle avait bu ce soir-là. Et elle rougie violemment en se rappelant des brides de leur nuit. Une nuit comme ça, ça ne s’oublie pas malgré l’alcool.

« Thanks , j’ai pu boire une gorgée de mon thé depuis que je l’ai fait au moins … c’est une vengeance pour la vodka "chérie"? »

Elle fit une pause pour essorer son chandail trempé de thé aux cerises noires

« Tu m’attend depuis longtemps ? Tu peux entrer avec ta cigarette je fume aussi alors je ne vois pas de problèmes  »

La tatoueuse entra dans son appartement en invitant sa compagne à la suivre avant de s’allumer une cigarette à son tour puis de rapprocher son cendrier dans lequel juchaient les cadavres de ses précédentes cigarettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Sam 16 Avr - 19:26

Finalement, sa chance avait tournée. De mauvaise, elle était passée à excellente en une heure trente à peine. Il fallait remercier sa mémoire qui avait enregistré ce détail, celui du quartier où habitait la jeune femme. Et comme elle se décourageait à trouver son logement, elle lui était apparue, comme ça, tout bonnement. Evan était contente de l'avoir retrouvée. Et elle cacha sa joie, mais non son amusement, en la taquinant au sujet du numéro. Honnêtement, si Elizabeth cherchait à savoir pourquoi la Garou l'avait retrouvée, la personne concernée ne pourrait même pas répondre de façon cohérente; elle ignorait la raison qui l'avait poussée à vouloir revoir la tatouée. Peut-être ne tolérait-elle pas de ne pas avoir eut le contrôle, de ne pas avoir pris la décision de ne pas revoir Elizabeth, ou de la revoir. Les pensées d'Evan étaient confuses alors qu'elle voyait la jeune femme se renverser son breuvage sur elle. La Loup Garou haussa un sourcil. Soit elle ne l'avait pas vue et avait fait le saut, soit elle était perdue dans ses pensées et Ev' lui avait peur. Dans les deux cas, le résultat était le même : Le chandail d'Elizabeth -ou ce qui s'en rapprochait le plus- était trempé. L'albinos semblait irritée de sa journée mais elle la vit rougir. Venait-elle de la reconnaître? C'était fort probable.

« Ce n'est pas une vengeance, j'ai pas fait exprès. » Dit-elle avec un sourire, « Comme si j'avais prévu te faire peur! »

Elle tira une bouffée de sa cigarette avant de suivre Elizabeth à l'intérieur de son appartement.

« Je n'attends pas depuis longtemps, non. » Ajouta-t-elle énigmatique.

Se retrouver devant Elizabeth lui faisait un sentiment étrange. Elle ne savait pas ce qu'elle faisait ici, ni-même ce qui allait se passer. Qu'est-ce qu'elle était venu foutre ici?! Elle donna un petit coup sur sa cigarette pour que tombent la cendre dans le cendrier qu'avait approcher Elizabeth. Elle s'était aussi allumé une cigarette. Evan était sur le point de terminer la sienne et elle n'était pas du genre à en prendre deux d'affilées. Mais, elle voulait la présence de sa compagne. Fumer et parler était un aussi bon duo que boire et baiser, mine de rien... Elles fumèrent en silence jusqu'à ce qu'Evangelina se décide à parler.

« Tu as pas été facile à trouver. » lâcha-t-elle avec un soupir, « Une chance que tu m'as dis que tu habitais dans Whitechapel au-dessus d'une shop de tattoo, je n'aurais jamais trouvé sinon. »

Elle écrasa son mégot de cigarette dans le cendrier. En croisant ses bras sur sa poitrine, Evan repris :

« Je me serais attendue à ce que tu me laisses au moins ton numéro, beauté. »

Elle lui fit un clin d'oeil moqueur et la gratifia d'un sourire, qui se voulait le plus charmeur possible. Elle pourrait passer pour quelqu'un de vraiment étrange mais elle s'en foutait. Evan profitait des détails qu'elle entendait lorsqu'elle avait une conversation avec quelqu'un. C'était la preuve que lorsqu'on lui parlait, ça ne rentrait pas par une oreille et sortait directement par l'autre!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Dim 17 Avr - 22:15

Elle avait passé une journée dont elle se passerait bien d’avoir vécu, perdre son temps dans un tatouage de une heure qui en avait pris deux finalement parce que la jeune femme qu’elle tatouait était « fragile » et tout se thé brûlant qui avait tombés sur elle. Mais là une petite joie, il était rare qu’Elizabeth avait affaire à une amante qui prenait la peine de la retracer cela même si la vampire ne lui avait pas donner son numéro de cellulaire mais la Brujah ne se souvenait pas du tout de lui avoir dit où elle habitait. Elle trouvait ça flatteur en quelque sorte que la jeune femme se soit forcée pour la revoir.

Elle prit une autre bouffée de sa clope avant de répondre au commentaire d’Evan.

« Et si je voulais simplement savoir si je valais la peine et que tu me cherche autre qu’avec un peu trop de boisson et ton caractère de….  »

Elle n’osait pas le dire, pour une deuxième fois qu’elle se voyait, ne valait mieux pas insulter sa compagne. « Oh, tant pis » pensa-t-elle.

« …Chien   »

Oui, Evan avait du chien,  pour une autre personne ça aurait passé pour une insulte mais pour Elizabeth ce ne l’était pas. Elle avait aimé le dur caractère de la femme brune. Son arrogance, son attitude et surtout le fait qu’elle arrivait à lui tenir tête avec bravoure. C’était pour la vampire comme un jeu de savoir qui flancherait en premier. Alors, OUI! Evan avait un caractère de chien.
Elle finit par simplement déposer sa cigarette fumante encore dans le cendrier sans pour autant l’écraser avant de se lever de sa chaise. Elizabeth marcha une courte distance avant de fouiller entre les coussins et les couvertures qui traînaient sur son unique sofa pour retrouver la petite nuisette de dentelle rouge qu’elle y avait laissé le matin même avant d’aller au travail. Après avoir trouvé le léger bout de tissus, elle se retourna vers la brune.

« Tu permets, je vais être plus confortable qu’avec des vêtement froids et mouillés »

Elle avait déjà retiré le chandail de maille se trouvant ainsi en brassière devant la brunette.

« Je devrais t’obliger à m’aider… c’est toi qui m’a fait échapper mon thé dessus.    »

Elle s’approcha d’Evan avant de pousser la chaise de cette dernière un peu pour pouvoir se glisser entre elle et la table ronde pour enfin s’assoir sans gêne sur les jambes de la femme qui avait été son amante d’une nuit à califourchon.

«Mais tu aimerais trop… ça ne serait pas une tâche désagréable je crois, de plus que là je vais me souvenir de tout    »

Elle se releva pour s’éloigner un peu, enlever son pantalon pour se montré avec le peu de sous-vêtements qu’elle portait qui consistait à une culotte de dentelle noir. Elle passa ses mains dans son propre dos pour dégrafer sa brassière avant d’enfiler la nuisette rouge

« Malheureusement pour toi je suis plus … comment dire… agace à jeun que soûle  »

Elle offrit à Evan le même sourire qu’elle lui avait donné la dernière fois lorsqu’elle était encore entre les jambes de la jeune brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Mar 26 Avr - 19:57

L'exploit de retrouver Elizabeth était quelque chose qui troublait un peu la garou. Pourquoi l'avoir cherchée elle et non une autre? La seule explication possible pour Evan était qu'elle avait été une baise mémorable et, qu'étant encore dans sa période de chaleur, c'était pour satisfaire ses envies primaires qu'elle avait tentée de la retrouver. C'était l'explication la plus plausible mais ce n'était pas la seule. Par contre, c'était la seule qui lui venait en tête sur le moment. Si elle lui posait la question, c'était ce qu'elle répondrait : « Tu as été une baise du tonnerre, let's do it again, and again... » La jeune femme avait croisés ses bras sur sa poitrine, attendant les réactions d'Elizabeth, qui ne tardèrent pas. Comme ça, sa compagne trouvait qu'elle avait un caractère de chien? L'image fit rire Evan aux éclats. Si seulement la tatouée savait comme elle était proche, sans totalement avoir mit le doigt dessus. Un caractère de loup aurait été plus juste, mais l'expression était ainsi faite; il n'était pas dans les pouvoirs d'Evan de changer cela. Lorsque la tatouée déposa sa cigarette et se leva, les yeux émeraudes de la werewolf ne la quittèrent pas d'une seule seconde. Un peu plus et elle ne clignait même pas des yeux. Elle se demandait ce qu'elle faisait. Pourquoi elle s'éloignait vers le divan? Quel était ce bout de tissu qui émergea des coussins? Réponse : une nuisette. De dentelle rouge. Elle vit Elizabeth retirer son chandail de mailles, en soutien-gorge. Evan mordit sa lèvre en hochant la tête vers son hôte, sans la quitter des yeux. Elle soutint son regard lorsque Elizabeth lui mentionna qu'elle devrait l'obliger à l'aider pour enlever son linge. Elle surveillait chacun de ses mouvements, la voyant même revenir vers elle, et s'asseoir sur ses jambes.

Un sourire étira les lèvres d'Evangelina. Elle aimerait beaucoup lui venir en aide, c'était certain. Donc, comme l'avait dit l'albinos, la tâche ne serait nullement désagréable pour elle. Un soupir quitta sa gorge en même temps qu'Elizabeth quittait ses cuisses. La Loup Garou ne se gêna aucunement lorsque sa compagne fit glisser de manière langoureuse son pantalon le long de ses jambes. Un frisson parcouru Evan. Ce corps, elle le voulait pour le toucher, pour le caresser, pour l'embrasser, le mordre, le griffer... La brassière quitta ledit corps et la nuisette en dentelle fit son entrée. Et -comment dire- qu'elle nuisette! Elle ne cachait rien.

« Malheureusement pour toi je suis plus … comment dire… agace à jeun que soûle. »

« Damn girl... J'étais ici pour discuter et tu me donnes seulement envie de te sauter dessus... »

Elle lui offrit un sourire mi-moqueur, mi-charmeur, tout en se levant de son siège. Elle jeta un coup d'oeil à la pièce. Jusque-là, elle n'avait pas remarqué les nombreux pots de peinture, les toiles, les chevalets. Vraisemblablement, celle qui avait été son amante le temps d'une nuit était une artiste. Evan bifurqua vers le salon, jetant un regard à des toiles qui s'offraient à sa vue. Elles étaient magnifiques! Et les sentiments de la jeune Carlile étaient mitigés entre l'adoration et le dégoût lorsque ses yeux experts tombaient sur certaines.

« Comme ça, beauté, tu es une artiste. »

On aurait pu croire qu'elle parlait à Elizabeth mais elle aurait tout aussi bien pu avoir penser à voix haute. Ses bras ne s'étaient pas décroisés de sur sa poitrine et elle détourna ses yeux forêt vers les yeux de feu de la jeune femme vêtue de dentelle.

« C'est intéressant... J'aime beaucoup. » Puis, elle alla doucement se poster devant une autre oeuvre, jetant un regard de biais à Elizabeth, « Pourtant, aucune œuvre que tu pourras peindre ne sera près d'égaler ta beauté. »

Un clin d'oeil termina son analyse. Puis, elle éclata de rire:

« Seigneur mais qu'est-ce que je dis là! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Sam 7 Mai - 22:57

Elle ne pu s’empêcher d’offrir à la jeune brune un sourire plus que charmeur en réponse  au commentaire de cette dernière. Malgré une fatigue apparente de sa journée Elizabeth aurait été partante pour ce genre de soirée où elle aurait laissé sortir cette frustration dans des ébats brutaux et sans retenue comme ce que les brides embrumer d’alcool qu’elle avait de sa nuit avec Evan lui fessait miroité. Cependant, elle avait imaginé que la brune soit de son avis. Elle était venue que pour discuter ? Voilà une autre chose que la vampire avait vue autrement. En revoyant cette femme avec qui elle avait eu cette nuit débridé elle s’était imaginer recommencer.  Et elle ne pu cacher sa déception quand la brune se contenta de faire le tour du salon de son petit appartement.

Elle replaça sa nuisette qui avait remonté plus haut sur ses hanches pour la descendre au bon endroit, malgré que son vêtement ne la cachait aucunement plus. Elle rougit de honte quand elle vit les yeux de sa compagne qui regardait le sol où trainait peinture et pinceau sale et où de nombreuse tache indélébile avait élu domicile.

« Comme ça, beauté, tu es une artiste. »

Une artiste? Elle ne se voyait pas ainsi, aucunement. Elle aimait peindre, dessiner et tatouer les gens. Une artiste à proprement parler alors ? Pas à son avis. Mais c’était ce que les gens voyaient d’elle. Elle avait commencé à se donner à l’art quand son frère était décédé, c’était sa passion à lui, c’était lui l’artiste c’était ça façon à elle de le garder en vie.

« Pourtant, aucune œuvre que tu pourras peindre ne sera près d'égaler ta beauté. »

Elle aurait halluciné un battement de cœur dans sa poitrine à cet instant. Elle regarda, les joues rougies les yeux émeraude de la jeune brune. Elle avait dit ça spontanément sans se douter que la dernière fois que quelqu’un lui avait dit de telles paroles datait d’un siècle. Elle ferma les yeux, se rappelant cette femme qui avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui, elle aussi une brunette, la dernière personne qui lui avait été positive dans sa vie, du moins dans cette facette de sa vie.

Elle ouvrit les yeux à nouveau. Elle n’avait pas beaucoup parlé depuis qu’Evan lui avait changé ses idées obscènes.

« Je suis désolée Darlin’, mais je viens de finir de travailler et je suis vraiment sale. Je vais à la douche, je te laisse regarder, fouiller et observer mes toiles pendant que je me lave »

Elizabeth embrassa Evan sans retenu avant de l’éloignée un peu

« Sauf si tu veux voir d’autres chef-œuvres… »

Elle retira sa nuisette qu’elle fit glisser sur son corps tout en étant dos à Evan. Lui dévoilant la totalité des tatouages qui l’ornaient de la tête au pied avant de jeter un dernier regard vers la femme pour entrer dans la salle de bain sans refermer la porte derrière elle. Puis elle finit par entrer dans sa douche vitrée espérant qu’Evan avait compris le sous-entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Mer 11 Mai - 20:42

Il fallait se mettre d'accord sur une chose : Evan n'était pas du genre romantique. Pas du tout même. La plupart du temps, ses commentaires étaient des phrases de drague et elle aurait pu les dire à n'importe quelle fille avec qui elle se serait vue baiser un peu plus tard. Tous les trucs étaient bons pour avoir droit au plaisir charnel, quoi. Alors, qu'elle aille dit à Elizabeth qu'elle était plus belle que ses œuvres aurait pu être une de ces phrases de drague. Mais, elle le pensait vraiment. Et elle avait eut le réflexe de rire et de dire qu'elle disait n'importe quoi. Qu'est-ce qui lui prenait, donc? Elle était peut-être malade, victime d'un virus? Ou de la rage?! Les pensées d'Evan ressemblaient au contenu d'un sac de méli-mélo : tout plein de trucs qui ne vont pas toujours bien ensemble. Elle regardait encore les toiles de la tatouée. Elle avait du talent, jouait bien avec les couleurs et les thèmes. Cependant, la garou n'eut pas le loisir de s'y attarder plus. L'albinos l'informa qu'elle devait aller se laver, qu'elle venait de terminer de travailler. C'est là seulement qu'Evan remarqua la main tachée d'encre de la jeune femme aux yeux rubis. Tatoueuse, hein? De plus en plus intéressant. Elle s'apprêtait à lui répondre lorsqu'elle sentis les lèvres percées d'Elizabeth se poser sur les siennes. Un frisson traversa la garou de part en part. Ce simple baiser, pas si tendre, fit faire quatre tours à son cœur. Sa peau déjà brûlante devait avoir pris quelques degrés de plus. Qu'est-ce qu'elle lui faisait comme effet, cette fille?!

Elle regarda Elizabeth se débarrasser de la nuisette la bouche entrouverte, encore sous le choc du baiser qu'elle venait de recevoir. Les sourcils d'Evan se haussèrent lorsqu'elle vis la tatouée entrer dans la douche, la porte de la salle de bain toujours ouverte. Elle avait vue totale sur le corps de son amante d'une nuit. La jeune femme s'approcha de la salle de bain. Une seule pensée lui vint : elle la voulait pour modèle nue. Sa peau d'albâtre couverte de tatouages donnerait une séance photo extraordinaire. Une deuxième pensée lui vint : elle lui ferait l'amour.  Là, tout de suite maintenant. Dans la douche? Trop glissant. Trop de risque de shampooing dans les yeux. Histoire vécue. À ne pas recommencer. Ça brûle du shampooing dans les yeux, ce n'est pas agréable. Elle entra dans la salle de bain tout de même et se donna un petit élan pour s'asseoir sur le comptoir. Les fesses presque dans l'évier, Evan lança : « C'est long! », à la blague.

L'envie de retrouver Elizabeth près d'elle était forte mais entrer dans la douche avec elle ne faisait pas partie de ses plans pour la soirée. La jeune femme aux yeux émeraude laissa son regard planer sur le corps nu et trempé de l'albinos. Elle était sublime.

« Sors-tu bientôt? Ton comptoir de salle de bain est pas très confortable pour mes petites fesses... »

Bon, c'était une excuse comme une autre pour la faire sortir de la douche mais il y avait ici une touche de vérité dans les paroles de la garou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Mer 1 Juin - 11:09

L'eau chaude coulait sur sa peau glaciale, dans son dos, ruisselant dans ses cheveux bicolores qui maintenant collait le long de sa colonne. L'eau était si chaude qu'elle pouvais voir danser devant ses yeux la vapeur qu'elle dégageait. Elle huma l'air humide en passant ses mains dans ses cheveux mouillés, profitant de la chaleur de l'eau, de la brume de la luxure qui s’éprenait d'elle peu à peu.

«  C'est long! »

Elle souria sans se retourner à cette réplique d'Evan. C'était long qu'elle avait dit ? Elle allait voir comment elle pouvait etre longue quand elle s'y mettait. Elizabeth se plaça directement sous le pommeau de la douche faisant couler l'eau sur le haut de sa tête avant t’attraper sa bouteille de shampoing aux framboises pour en verser lentement dans sa main avant de faire mousser ses cheveux tout aussi lentement. Elle rinça par la suite la mousse rosée qui tombait et glissait le long de son corps blanc et tatoué pendant au moins quelques longue minute prenant soin de ne pas en laisser dans ses mèches blanches et noires.

«Sors-tu bientôt? Ton comptoir de salle de bain est pas très confortable pour mes petites fesses... »

La vampire laissa filer un petit rire qu'elle tue en se disant qu'elle allait continuer de la faire patienter jusqu’à se que la jeune brune perde patience et la rejoigne dans la douche. Elle n'avait pas habitude de prendre autant son temps dans la douche mais cette fois-ci elle allait prendre toute les minutes possible de prendre pour étirer le plus possible cette douche qu'elle donnait en spectacle à son amante d'une nuit.

Elle étira son bras vers l'emplacement de son gel douche sans même regarder avant de reproduire les même mouvement lent qu'avec le shampoing, à une exception près,  qu'elle laissait promener langoureusement ses mains le long de son corps et  sur les courbes de ses hanches, les seules courbes qu'elle avait de toute façon. Une fois son corps bien lavé et le savon bien rincé, elle laissa descendre sa main gauche entre ses cuisses, ne regardant aucunement Evan, comme si elle faisait comme si cette dernière était absente. La Brujah arqua son dos en touchant lentement son intimité avant de simplement gémir en soupirant, échappant entre ses lèvres le surnom de la femme assise sur la vanité de sa salle de bain sachant pertinemment que la brune la regardait de son siège.

C'est seulement là qu'elle regarda vers l'endroit où Evan était pour enfin remarquer son absence sur le comptoir. Elle entendit l'ouverture du petit rideau qui constituait la porte de sa douche vitrée et continuant de laisser balader ses doigts sur son intimité, prenant un malin plaisir à se donner en spectacle comme ça devant la brunette. Elle savait où ça allait la mener et elle ne détestait aucunement l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Jeu 2 Juin - 20:18

Assise sur le comptoir de la salle de bain, les yeux verts de la Garou alternaient leurs regards entre la douche et le reste de l'appartement. Elle attendait là, comme une idiote que sa muse, celle qui lui donnait tellement d'idées de séances photos, quittent la douche et revienne vers elle. Mais, les blagues d'Evangelina semblait avoir donné l'envie contraire à Elizabeth. La tatoueuse prenait son temps, au grand damne de la jeune Carlile. Déjà au départ, l'idée de demeurer immobile lui était pénible. Elle avait envie de bouger, de se dégourdir les pattes, elle avait envie d'action, peu importe le genre d'action que voudrait l'albinos. Pourtant, plus le temps avançait, plus Evan avait envie que sa compagne demeure dans la douche. La voir s'offrir à sa vue animale, se savonnant avec de lents mouvements suaves et sensuels, venait jouer avec les désirs primaires de la Garou. Ses yeux forêts la regardèrent sans broncher alors qu'elle se lavait le corps, passant ses mains partout sur son corps d'albâtre. Puis, elle détourna les yeux lorsqu'elle se rinça, les fermant pour pouvoir reprendre ses esprits. Elle n'était plus dans ses chaleurs pourtant alors pourquoi était-elle aussi facilement allumée? S'attendant à ce que la tatoueuse sorte de la douche dans les instants qui suivirent, elle eut plutôt la surprise d'entendre son nom dans un soupir, un gémissement. Elle leva les yeux d'un trait pour voir son amante d'une nuit, la main entre les cuisses, se caresser. Evan ouvris des yeux surpris pour ensuite l'observer ouvertement.

Ce petit jeu ouvrait en elle une excitation qu'elle n'avait que rarement connue. Elle se découvrait aujourd'hui un côté voyeur qu'elle n'aurait jamais soupçonné. Evan remua sur le comptoir, son esprit se demandant qu'elle était la meilleure décision à prendre. Demeurer sur le comptoir, assise inconfortablement, et la regarder se caresser en grognant pour que ce soit sa main à elle qui caresse la jeune femme albinos ou aller la rejoindre sous le jet de l'eau chaude. La décision ne fut pas difficile à prendre. En quelques secondes à peine, elle se présentait devant l'entrée de la douche. Elle était maintenant séparée de la tatouée par un simple rideau de bain. Elle se dévêtit. La femme aux yeux rubis ne semblait pas l'avoir entendue. La Loup Garou tassa le rideau et entra, ses pieds touchant au plancher trempé de la douche. Seigneur qu'elle était désirable, là, sous le pommeau de la douche, trempée de la tête aux pieds, touchant son intimité...

Evan laissa passer un grognement de désir, s'approchant de sa compagne. Elle se lova dans son dos, l'eau commençant à glisser contre son corps. Sa poitrine collée contre le dos de la tatoueuse lui rappela combien elle était petite comparée à l'albinos. Ses mains se posèrent contre les hanches de celle qui lui faisait dos.

« Dis-moi... Est-ce que tu veux de l'aide... » Dit la Garou, une petite touche d'humour pointant dans sa voix alors qu'elle posait sa question.

Puis, sa main droite glissa vers l'entrejambe de la femme aux yeux rubis. La voir se caresser de la sorte donnait encore plus envie à Evan de la toucher. C'était comme montrer une gâterie à un chien, à porter de gueule, et lui dire « Non! Pas toucher. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Sam 11 Juin - 8:40

Elizabeth ne cessa aucunement le mouvement qu'elle faisait du bout des doigts contre son intimité malgré la présence d'Evan près d'elle. La vampire savait pertinemment ou son petit jeu allait finir et le fait que la jeune femme brune se laisse avoir dans se coup qui ne servait, dans le fond, qu'à savoir l’influence qu'elle pouvait avoir sur sa compagne. Visiblement, elle devait bien en avoir une puis-qu'elle senti dans son dos la présence de la brunette et le corps de cette dernière se presser contre elle avant de sentir les mains de la jeune femme passer sur ses hanches avant qu'Evan ne parle enfin :

«  Dis-moi... Est-ce que tu veux de l'aide... » 

Elle n’eut a peine le temps de penser à une réponse que la femme derrière elle avait déjà sa main droite près de son centre. Elle son sourire s'étira avant qu'elle ne prenne les poignets d'Evangelina et se retourne brusquement sans préavis face à la brune. Ayant de grande mains, elle pris rapidement les deux poignets de la jeune femme d'une seule main avant de les relever et de les accoter dans le mur de la douche durement. Elizabeth ne pu retenir son sourire légèrement moqueur et rempli de désir quand elle vit le corps de son amante ainsi offert à elle sans qu'elle ne puisse changer de position puisqu'elle la retenait avec force contre le mur.

« Je crois plutôt que c'est toi qui à besoin d'aide Evangelina. »

Elle avait dit cette phrase en prennent bien soin de prononcer le nom de la brune de façon beaucoup plus aguicheuse qu'à son habitude, puis elle passa sa main libre contre le corps de son amante pour la glissée doucement mais sûrement vers son intimité avant de venir embrasser ses lèvres mouillées d'eau.  Elle laissa sortir entre leurs lèvres un léger rire qu'elle ne su pas retenir, non parce que la situation était drôle, mais parce qu'elle se disait que cette fois si Evan ne l'aurait pas aussi facilement, elle allait devoir y passer avant.

«Tu ne bouge pas, d'accord? »

Elle avait employer un ton ferme sans pour autant prendre une voix trop dure et sèche pour exiger cet ordre. Il était hors de question qu'Evan prenne le dessus cette fois, du moins pas pour le moment. Elle se recula de son amante avant de lui offrir un énième sourire qui se voulait aguicheur avant de relâcher les poignets de cette dernière et de venir continuer ses baisers dans le coup de la jeune brune, venant marquer de ses dents la douce peau sous ses lèvres et descendant ses baisers de plus en plus bas contre le corps de son amante qu'elle continuait de retenir sur le mur de la douche.

Cette fille la rendait folle, totalement folle. Tout d'Evan a rendait cinglée, un seul soupir qui filait entre les lèvres de cette Evangelina allait la conduire plus loin dans cette douce folie qui la mènerait dans des lieux inconnus… Elle la suivrait partout…

Pour le moment se sont les courbes et les lignes de son corps qu'elle suivait avant de se retrouver à genou au sol devant elle.

« Toujours un problème, Darlin'? »

Elle donna un baiser sur le bas ventre de la brunette avant d'embrasser du bout des lèvres cet endroit si sensible pour finalement passer sa langue sur se dit endroit. Oui,dans la douche elle allait finir par avoir mal au jambes mais autrement… Elle avait aussi une chambre et un lit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Sam 18 Juin - 21:12

Rapidement, ses poignets furent pris en étau et elle se retrouva collée contre la parois de la douche, celle du fond. Le mouvement était si soudain que même Evan, avec ses réflexes animaux n'avait pas été en mesure de voir tout ça venir. Le souffle lui manqua alors que ses bras étaient levés au-dessus de sa tête, ses poignets tenant de manière si aisée dans une seule des mains d'Elizabeth. Le sourire sur les lèvres de l'albinos donna un frisson de désir à la Garou. Goûter ses lèvres, c'était ce qu'elle voulait. Mais de la manière dont elle était positionnée contre le mur, elle aurait déboîtée ses épaules avant même d'atteindre la bouche de son amante. Le projet fut vite mis aux oubliettes. Oh oui, elle était celle qui avait besoin d'aide avec son problème. Et puis, juste de la manière qu'elle avait dit son prénom, un frisson de désir parcouru sa colonne vertébrale en un centième de seconde. La chair de poule apparue sur ses bras alors qu'elle cambrait légèrement le dos, dans une vaine tentative de coller son corps contre celui blanc de l'albinos tatouée.

La main libre d'Elizabeth glissa contre sa peau trempée jusqu'à son centre et Evan laissa passer, malgré elle, un soupir appréciateur qui concorda au moment où la tatoueuse pressa ses lèvres contre les siennes, exhaussant le souhait secret d'Evan. L'ordre qui fusa de la bouche de la jeune femme qui la retenait contre le mur de la douche était ferme mais en même temps, tellement remplis de promesses pour la suite des choses.

« D'accord. » lâcha-t-elle en un souffle au moment où Elizabeth lâchait ses poignets.

Elle ne savait pas vraiment quoi penser de tout ça. Mine de rien, elle n'était pas souvent dans cette position, celle de la dominée, quoi que l'idée était aguichante une fois de temps à autres. Et puis, comment pouvait-elle penser en ce moment? Son cerveau était dans un état chaotique. Les pensées se succédaient à un rythme effréné dans son crâne alors que les baisers de la jeune femme descendaient toujours plus bas. Oui, elle avait un problème. Un très gros problème. Elle voulait que cesse ces petits jeux qui testaient sa patience, elle n'en avait pas vraiment. Le spectacle que lui avait offert sa compagne en se caressant, maintenant ses baisers qui n'arrivaient pas encore à destination... Avec appréhension, Evangelina attendit là, contre le mur froid de la douche alors que, finalement, les lèvres de Lizzy entraient en contact avec son intimité. Elle retint un juron entre ses lèvres et y plantant ses dents, soupirant doucement lorsqu'elle sentit la langue percée contre son centre.

La chair de poule revint couvrir ses bras, mais pas parce qu'elle avait froid, simplement parce que le désir qu'elle portait en elle pour Elizabeth n'était pas prêt de s'éteindre, mais plutôt de s'enflammer, s'embraser même. Alors que son amante était occupée plus bas, Evan agrippa ses doigts à une des tablettes intégrées de la douche. Si ses genoux flanchaient, elle tomberait directement sur le sol, ou sur l'albinos. Evan tendit la main pour aller prendre le menton de sa compagne entre ses doigts, levant doucement la tête de cette dernière pour qu'elle la regarde.

« Je demande à tout hasard... Tu n'aurais pas ça une chambre à coucher? »

Le tout fut suivis d'un clin d'oeil qui se voulait coquin, voire même complice. Si elle réussissait à traîner Elizabeth dans la chambre, les voisins risquaient de se plaindre. Au Diable les voisins. Au Diable tout ce qui pourrait les déranger toutes les deux. Comme la tatouée lui avait dit de ne pas bouger, la Garou lui lança un sourire, désirant désespérément que la femme aux yeux rubis voit dans ses yeux émeraude toute l'envie, tout le désir qu'elle éprouvait, tout ce qu'elle voulait lui faire, ou tout ce qu'elle voulait qu'elles se fassent.

La nuit était remplie de promesses...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Lun 27 Juin - 17:00

Rire aurait été la seule réaction qu'elle aurait eu si elle ne s’inquiétait pas autant du fait que sa compagne allait la trouver folle quand elle vit la jeune femme tenté de coller son corps sur le sien malgré qu'elle la retenais sur le mur de la douche. Elle retenue donc son rire dans un sourire avant de descendre en libérant les poignets de la brune. Mordillant la douce peau de son amante dans sa descente. Un sourire se dessina à nouveau sur les lèvres quand la vampire senti le corps de la brunette se crisper sous les caresse de sa langue sur son intimité avant qu'Evan ne se retienne de tomber en se tenant dans une des tablettes encastrées de la douche.

Elle releva la tête quand elle senti la main de son amante contre son visage, regardant seulement vers le haut ayant aussi une magnifique vue d'ensemble sur le corps ruisselant qui s'offrait devant ses yeux

« Je demande à tout hasard... Tu n'aurais pas ça une chambre à coucher? »

« Je te répond à tout hasard… Si, j'en ai une, mais »

Elle pris le poignet d’Evangelina avant de le coincé contre le fond de la douche près de son bassin.

« Mais j'avais dit de ne pas bouger... »

Elizabeth mordit légèrement la cuisse droite de son amante

« Tu as un problème avec tes jambes darlin'? »

L'albinos se redressa lentement sur ses jambes avant de se coller sur la brune qui lui faisait face, son corps si froid contre celui presque brûlant de la jeune femme. La Brujah embrassa sa compagne avant de soulever l'une des cuisses d'Evan et puis enfin l'autre. Elle la tenait par le bas des fesses, profitant à la fois de sa prise et du contacte plus chaud directement sur sa peau. La brunette ne touchait plus le fond de la douche et Lizzy la coinçait encore contre la parois du fond de la douche en l'embrassant dans le cou et la marquant pour une mainte fois de la trace de ses dents.

« Plus de problèmes avec tes jambes? Hum? Et comment dire j'ai fini de me laver et je doit sortir de la douche. »

Elle étira la jambe afin d'atteindre le poussoir servant a arrêter l'eau de la douche et tassa le rideau avec ce même pied et sans déposer son amante au sol la vampire passa de la chambre de bain à sa propre chambre. Une fois la porte franchie, elle jeta plus ou moins doucement la brunette encore trempée dans son lit de couvertures noires et rouges.

« Mieux? »

Elizabeth monta à son tour sur le lit et surplomba bientôt son amante et poussa d'une main un dit objet qu'elle avait omis de ranger, seulement elle le poussa trop loin et il tomba et roula sous son lit. Son visage se crispa en entendant le bruit de l'objet sur le sol avant qu'elle ne pousse un léger rire. Oh si elle aurait pu rougir…

Elle regarda droit dans les yeux émeraude de la femme face a elle, la première fois qu'elle les avait vus, elle ne se rappelait aucunement du vert si intense de ses prunelles. L'albinos l'embrassa avant de redescendre sa mains gauche contre le centre de la jeune femme.

« Pas habituée hum? À être celle qui est en dessous? Qu'attend tu pour montré se que tu sais histoire que je me rappelle si mes souvenir me montre si il est vrai que tu soit si bonne »

Elle lui offrit un clin d’œil et un autre sourire sensuel de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Mar 5 Juil - 6:43

La main d'Elizabeth agrippa son poignet, celui de la main qui lui avait pris le menton, pour le repousser vers la parois de la douche. Sa cuisse fut mordillée par l'albinos. C'est vrai. Ne pas avoir le droit de bouger signifiait aucune exception d'aucune partie du corps que ce soit. Si elle avait un problème avec ses jambes? Elles étaient molles et tremblaient sous les caresses qui lui étaient procurées. Evangelina avait de plus en plus envie de quitter la douche. L'eau chaude, le jeu qu'elles jouaient toutes les deux et sa température corporelle naturellement bouillante ne faisait que lui donner encore plus chaud. C'était tolérable, considérant que la Garou vivait avec sa propre chaleur depuis toujours mais, Doux Jésus, le corps plus froid d'Elizabeth presser contre elle lui faisait un bien fou. Elle aurait eut besoin d'un glaçon comme elle plus tôt dans sa vie. Un énième soupir quitta ses lèvres alors que celles-ci recevaient un baiser de la jeune femme. Soudain elle quitta le sol, tint dans les airs, le dos toujours contre la parois, par la jeune femme. Il ne fallait pas se fier aux apparences, disait le dicton. Ev' n'aurait jamais cru qu'un corps aussi menu pouvait être aussi fort que cela. Elle ferma yeux, se délectant de la sensation des baisers dans son cou.Une fois la surprise passée, elle n'eut que vaguement connaissance que la femme aux yeux rougeâtres fermait l'eau, ouvrait le rideau et l'emmenait dans sa chambre, la jetant sur le lit d'une manière plus ou moins brutale.

« Mieux? » demanda-t-elle.

« Beaucoup mieux. » lâcha-t-elle alors que l'albinos venait la surplomber.

Et la main de la tatouée glissa de nouveau contre son intimité. Ev' pris sa lèvre du bas entre ses dents, étouffa un gémissement de plaisir puis, pour une nouvelle fois, sa bouche et celle de son amante de rencontrèrent. Non, elle n'avait pas pour habitude d'être la dominée. Elle était une louve, une prédatrice et elle aimait être la dominante. Elle aimait mener la danse mais depuis qu'elle avait rencontrée Elizabeth, cette dernière semblait prendre un malin plaisir à la dominer. Mais là, sa compagne lui offrait de reprendre le dessus, question de voir si c'était vrai qu'elle était si douée dans ce domaine et que ses souvenirs de leur nuit passée ensemble n'étaient pas erronés. Un clin d'oeil et un sourire plus tard, Evan ne se fit pas prier pour se redresser et tasser Elizabeth dans la position qu'elle occupait quelques instants plus tôt. D'une main, elle se tint au-dessus du corps mouillé de son amante et de l'autre, caressa sa hanche, ses côtes, sa poitrine... Elle plongea son regard vert dans le feu qui brûlait dans les yeux d'Elizabeth. C'est en se redressant un peu plus sur ses bras que l'objet qui était tombé du lit attira son attention. Déjà, qu'il soit rouge n'était pas la couleur idéale pour se camoufler. Un sourire moqueur aux lèvres, Evan quitta sa position quelques secondes pour attraper l'objet par la base et le tint devant elle, comme si elle réfléchissait, histoire de faire rougir son amante. La pensée que la tatoueuse devrait apprendre à ranger ses jouets lui traversa l'esprit et elle ricana doucement, posant le dit jouet près d'elles.

« On va le garder tout près; tout à coup qu'il pourrait nous être d'une quelconque utilité. »

Ses yeux se posèrent sur le corps blanc aux multiples tatouages et piercings de l'albinos. Sa main droite glissa contre la peau de sa cuisse, tout près de son centre. En faisant cela, Evangelina savait pertinemment que sa compagne bouillait d'impatience, qu'elle la faisait languir. C'est lorsqu'elle l'eut assez agacée qu'elle la caressa finalement, bougeant ses doigts contre la petite boule de chair d'un mouvement lent, qui augmentait légèrement en intensité. Pour Evan, donner du plaisir à une femme était souvent plus excitant pour elle que d'en recevoir. Voir une femme bouger contre ses caresses, l'entendre gémir de plaisir, soupirer de désir, crier son prénom. Sentir son corps se crisper et serrer les draps entre ses doigts. Plus le temps avançait, plus son regard était attiré vers l'objet rouge qui traînait près d'elles. Le mouvement de ses doigts ralentis, sans pour autant qu'elle arrête de caresser sa compagne. Elle se pencha plus vers son oreille.

« J'ai une terrible envie de jouer. On sort le jouet, Darlin' ? » Dit-elle mi-sérieuse, mi-amusée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Jeu 7 Juil - 20:07

Le vampire ne pu pas être autrement que soulagée lorsque son amante n'entendit pas le bruit de son fameux jouet rouge tomber sur le sol et qu'elle n'en fit aucune remarque. Elizabeth se laissa surplomber par sa compagne et ne pu s’empêcher de laisser filer un léger gémissement entre ses lèvres, qui pour une rare fois étaient seulement teintées de leur naturel coloration rosé lorsque la brune passait ses mains agréablement chaude sur son corps, la caressant langoureusement. Cependant, son soulagement ne fut que d'une courte durée puisque la brune qui la surplombait, maintenant plus haute perchée, remarqua l'objet qui traînait au sol au coté du lit , dont la couleur ne l'aidait pas à se faire oublier sur le tapis décoratif blanc comme neige. Il faut dire que l'albinos avait choisi cette couleur voyante pour elle même qui ne voit pas très bien et non pour qu'une certaine brune ne le trouve plus facilement. Après tout, c'était à elle, c'était aussi quelque chose qu'elle n'avait pas pris l'habitude d'y jouer à deux, elle n'était pas contre l'idée mais ne l'avait presque jamais fait autrement qu'avec ceux qui se portait à la ceinture. Être capable de rougir, elle aurait été de la même couleur de son jouet lorsqu'elle vit la jeune femme rire doucement en rapportant le dit objet rouge près d'elles.

« On va le garder tout près; tout à coup qu'il pourrait nous être d'une quelconque utilité. »

Elle ne pris pas la peine de répondre à la brune et se contenta de baisser son regard avant de revenir confronté du regard la jeune femme. Elle était, comme elle l'avait remarquer plus tôt audacieuse cette Evan. Elizabeth tenait son regard vers elle comme une demande silencieuse : « S'il te plais, fait quelque chose ». Demande silencieuse aussitôt exhaussée par son amante qui glissa sa main contre sa cuisse, juste assez près pour la frustrer. Elle qui avait déjà son feu intérieur qui la consumait. Puis elle sentit enfin les doigts de sa compagne sur son centre, lentement puis plus rapide avant qu'Evan ne ralentisse. C'est d'une voix amusée que la jeune brunette dit en se penchant près de son oreille :

« J'ai une terrible envie de jouer. On sort le jouet, Darlin' ? »

Juste cette phrase, juste cette voix, terriblement suave, horriblement excitante. Elle se sentie fondre à cette demande, elle avait bien fait finalement de l'avoir laisser sorti comme ça, à pleine vue. Elizabeth étira lentement son bras vers sa commode rouge afin de prendre la bouteille à demi-pleine de lubrifiant au cerise, parce que oui il est mangeable, mais il était aucunement question qu'elles jouent avec ça sans utilisé ce dit lubrifiant. Apres avoir approcher ce qu'elle convoitait, elle se redressa sur ses coudes, venant embrasser une nouvelle fois les lèvres de sa compagne. Ses lèvres, elle se s'en passerait pas, elle ne savait pas d'où venait cette obsession soudaine mais elle n'avait toujours pas décollé sa bouche de celle de sa compagne, embrassant avec passion Evangelina.

« Lets play then »

Elle attrappa le jouet dans sa main gauche avant d'y appliquer doucement et lentement le liquide rosé dans un mouvement de va et vient, redonnant par la base l'objet à son amante avec un regard de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   Dim 17 Juil - 12:56

Des baisers, des caresses et pourtant, elle désirait la jeune femme comme elle n'avait jamais désirée aucune autre femme auparavant. Tout son corps voulait d'Elizabeth, sa tête n'était concernée que par elle et leur jeu. Evan ressentait un désir si intense, celui qui fait mal, celui qui met de côté l'humanité d'une personne pour laisser place à une bestialité, un instinct plus fort que la moralité. Le genre de désir qui te pousse pratiquement à la violence. Elle serrait les dents les unes contre les autres, caressant l'entre-jambe de son amante, ne voulant pas lui laisser voir ses pupilles dilatées par l'excitation, sa respiration plus profonde, les battements de son cœur qui accéléraient. Elle voulait crisper les doigts contre la peau de porcelaine sous elle, quitte à provoquer des ecchymoses sur les cuisses de sa compagne. Pour calmer ce sentiment qui venait de la gagner, elle avait plutôt opté pour quelques mots à l'oreille d'Elizabeth, lui murmurant qu'elle avait envie de jouer et que, pour cela, elles pourraient se servir du fameux jouet rouge qui attendait son tour patiemment à portée de main de la Garou. C'est pourtant l'albinos qui initia le premier geste, étirant la main vers la commode, attrapant une bouteille de ce qu'Evangelina compris être du lubrifiant. Elle aussi mourrait d'envie de jouer. Un frisson parcouru ses bras alors que son amante soutenait son regard. L'objet rejoint la main de la tatouée qui l'enduit de lubrifiant à l'aide de sa main et d'un lent mouvement de va-et-vient. Les deux femmes soutenaient le regard de l'autre mais Evan, à ce moment-là, sentis son cœur manquer un battement ou deux. Probablement l'excitation, pensa-t-elle en silence, prenant le jouet des mains de l'albinos.

Le regard d'Elizabeth sur elle lui faisait un drôle d'effet, comme une volée de papillons dans l'estomac. Étrangement, il s'agissait du même sentiment de bien-être qui la prenait lorsqu'elle prenait sa forme animale et qu'elle allait courir dans la forêt. Elle se sentait bien. Sentir les yeux rubis de la tatoueuse sur elle lui donnait l'impression d'être quelqu'un de spécial, pas quelqu'un d'autre. Pourtant, elle mit toutes ces pensées sur le compte de l'excitation face à la nuit torride qui approchait à la vitesse grand V. La louve réprima un énième frisson en mordillant sa lèvre, glissant l'objet contre l'intimité de sa compagne dans un léger mouvement du haut vers le bas. Evan n'avait jamais été une femme attirée par les objets phalliques, qu'ils soient biologiques ou fabriqués en usines, mais elle devait avouer qu'à ce moment-là, l'idée ne lui déplaisait aucunement. Doucement, à la limite de la tendresse, elle fit pénétrer l'objet à l'intérieur de sa compagne, guettant une réaction, un son de refus, un son de plaisir. Elle initia un mouvement de va-et-vient langoureux à l'aide du jouet sexuel. Habituellement, ce fameux mouvement, elle le faisait avec ses doigts. Un peu de changement ne tuait personne, pensa-t-elle de nouveau. Voyant que ses mouvements semblaient lui plaire, Ev' se laissa tenter à augmenter la cadence de ses mouvements. Le désir qui la brûlait plus tôt revint la frapper d'un seul coup. Au diable la tendresse.

« Que préfères-tu? J'y vais plus doucement... »

Elle continua d'un rythme plus lent pour poursuivre :

« Ou j'y vais plus... Rough? »

Ses doigts se serrèrent un peu plus contre l'objet et elle y alla d'un coup plus sec que les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

They can't believe I made you weak ▬ pv Elizabeth (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» A weak state by the non-virtue of our constitution?
» 05. If You're too Weak, I Will Take Advantage of You... [Sakura Kami]
» Asa Made Jugyou chu !
» Présentation du 1er prototype de bus «made in Haiti»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-