AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 knocking on the mind ▬ duncan (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Invité «



MessageSujet: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Mer 16 Mar - 0:53

Un samedi après-midi coincé à la maison, possiblement la pire forme de torture pour Noah. Un concept créé spécialement pour le martyriser. En particulier lorsqu’il fait une aussi bonne température, le ciel complètement dégagé, le gazouillement des oiseaux particulièrement énergique aujourd’hui. Si Noah était sous sa forme lupus, ses oreilles seraient pointées en leur direction, mais pour l’instant il se contentait de se prélasser au soleil sur le ventre, le cou tendu vers la fenêtre à la place. La brise glaciale entrait par sa fenêtre entrouverte, rafraichissant le grenier où tout le chauffage de la maison finit par se retrouver.

La vieille horloge au mur est probablement la forme la plus avancée de technologie que l’on puisse trouver dans la chambre du louveteau— si on peut l’appeler ainsi. À peine décorée, seulement meublée d’un lit et d’une commode pour ses vêtements, ainsi qu’un hamac devant la fenêtre; celui dans lequel il paressait en ce moment même. Il trouvait quand même un moyen d’y foutre le désordre. Il jeta un coup d’oeil vers ladite horloge. 13h37. Il lui restait encore du temps devant lui, mais comme il avait du mal à tenir en place, opta plutôt pour dévaler les escaliers à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

C’est lorsqu’il eu fini une impressionante portion de céréales que la propriétaire de la maison entra dans le salon; son expression à la fois désapprobatrice et attendrie.

« Tu comptes vraiment rencontrer ton tuteur habillé comme ça, mon chéri? »

Noah se regarda rapidement: en pyjama et les cheveux encore humides de sa douche… pas l’apparence la plus classe pour rencontrer quelqu’un, mais il était chez lui, non? Voyant la dame replacer méthodiquement la pièce pour la rendre plus acceptable, il l’aida à libérer la table de salon avant de remonter à sa chambre. Le loup passa un coup de serviette et de brosse dans ses cheveux, juste histoire de les sécher et placer du mieux qu’il peut. Il enfila un chandail mauve aux manches longues et col bas avec un pantalon foncé; confortable et, à voir l’expression soulagée la propriétaire lorsqu’il redescendit au rez-de-chaussée, suffisament habillé pour un invité.

Au lieu de s’installer dans le divan et d’attendre comme il l’avait prévu, Noah finit par faire les cents pas dans la maison. Il était rare pour le lupus de ressentir autant d’anxiété, mais il fallait dire qu’il n’attendait pas n’importe qui: ses cours allant trop lentement à son goût, on l’avait convaincu de se trouver un tuteur à l’extérieur de ceux-ci. À quel genre d’humain allait-il avoir affaire? Ils s’étaient bien parlés au téléphone, mais pour Noah ça ne voulait pas dire grand chose… il avait vraiment du mal à se faire une idée de quelqu’un seulement avec une conversation téléphonique.

Et puis ça pouvait mal tourner… il devait avoir une excuse pour son si grand retard académique. Il savait à peine écrire, même si son parlé était plus que passable. Mauvais menteur, il se serait fait découvrir beaucoup plus tôt si ce n’était de ses pouvoirs. Le louveteau commençait à se dire qu’il aurait dû simplement demander directement à quelqu’un de sa tribu… mais il y avait quelque chose d’étrange à inviter un autre garou chez sa famille d’accueil si innocente.

Le bruit de la sonnette le tira de ses pensées et le fit sursauter. Se hâtant de se rendre à la porte, son corps entier figea une fois arrivé. Une grande inspiration. Ça ne lui servirait à rien d’être si nerveux. Il pourrait s’en sortir d’une façon ou d’une autre, il y arrivait toujours. Noah ouvrit la porte avec énergie, assez grande pour que l’autre puisse y pénétrer sans peine. Il était si grand! Noah ne s’était jamais exactement sentit petit, avec ses grosses pattes, mais là…

Il n’avait peut-être l’air de rien, mais à sa façon, Noah observait bien l’autre homme. Prenait en note son odeur non-familière et son attitude corporelle envers lui…

« Salut, c’est moi qui a mis l’annonce… »

En fait ce n’était pas tout à fait vrai, comme son père adoptif l’avait écrite pour lui, mais bon…
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Ven 18 Mar - 19:38

C’était difficile pour quelqu’un comme Duncan de se faire à la vie humaine, surtout quand on avait vécu 90% de sa propre vie dans une petite maison sans avoir d’amis. C’était aussi difficile de se faire à la vie humaine quand la majorité des gens que l’on croisait nous regardait comme si on était une girafe qui s’était sauvée du zoo. Duncan n’en était pas loin; avec sa silhouette étroite et longue, il attirait l’œil plus qu’il ne le voulait et se faisait souvent poser des questions stupides. L’une des réactions les plus populaires qu’il provoquait? « Bon dieu, ce que tu es grand! » Oui, merci, je sais. La température est bien. Oui, je sais que je tombe de haut. Non, je n’ai pas assez de place pour mes jambes dans la majorité des voitures et transports public. Non, je n’ai pas de difficulté à me trouver des pantalons de la bonne taille. Bonne journée. C’était tout simplement la routine de Duncan, qui grouilla de nervosité dans son petit appartement de Fitzrovia, frottant ses mains et passant ses doigts à répétition dans ses cheveux qui étaient déjà dans un état pitoyable malgré ses tentatives (ratées) de les peigner. C’était la première fois qu’il répondait à une annonce de tutorat, l’idée d’aider quelqu’un seul à seul tentante. Il n’était pas vraiment bon pour interagir avec les gens, mais s’il y allait petit à petit, ça allait peut-être déboucher un moment donné. Il avala sa salive anxieusement, jetant un coup d’œil à l’horloge du micro-ondes avant de souffler bruyamment. « Ça va aller, » marmonna-t-il, décidant de prendre une douche. Il avait le temps, après tout. Il marchait en rond dans son appartement depuis une quinzaine de minutes, attendant que le temps passe. Son rendez-vous était dans presque deux heures, mais Duncan, nerveux comme il était, avait toujours peur d’arriver en retard à ses rendez-vous. Son entrevue d’embauche? 45 minutes en avance. Sa graduation de l’université? Une heure et treize minutes en avance, exactement. En sortant de la douche, il sécha ses cheveux, laissant les pointes humides- s’il les séchait complètement, il risquait de se faire méprendre pour un mouton.

Il enfila un pantalon noir et un chandail de laine grisâtre- il avait hésité entre ça ou une chemise, mais il s’était dit que ça allait peut-être faire un peu trop propre. Après tout, la rencontre allait être chez Noah, le jeune qui avait posté l’annonce. Ils s’étaient parlé au téléphone, mais Duncan ne l’avait jamais rencontré. Il se dit que Noah ne pouvait pas être si effrayant que ça; ce n’était qu’un adolescent, après tout. Lorsqu’il fut temps de partir, Duncan prit son manteau de feutre et l’enfila, prenant bien soin de ne pas oublier son sac, qui contenait différents exercices que Noah allait pouvoir faire entre leurs séances. Il marcha jusqu’à sa destination; ils habitaient dans le même district, et Duncan ne conduisait pas. L’homme prit une grande inspiration avant de lever la main, appuyant sur la sonnette qu’une seule fois, reculant un peu en attendant qu’on vienne lui répondre. Duncan pinça légèrement les lèvres lorsqu’il vit l’adolescent ouvrir la porte, ses grands yeux turquoise se levant vers lui. « Salut, c’est moi qui a mis l’annonce… » Avec un sourire gêné, Duncan lui tendit la main. « Tu dois être Noah, alors. Je suis Duncan… celui qui a répondu à ton annonce. » Quel imbécile il faisait. Bien sûr, c’était lui qui avait répondu à l’annonce. S’il avait pu, l’écossais se serait giflé. Il toussa légèrement, un peu mal à l’aise de la stupidité de sa réponse.

« Bien entendu. Tes parents sont là? Je dois parler avec eux avant de commencer la séance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Jeu 24 Mar - 21:20

Noah fixa la main qu’on lui tendait pendant quelques secondes sans bouger. Il n’avait pas particulièrement l’habitude des poignées de main et il lui fallut ces quelques secondes pour comprendre ce qu’on attendait de lui. Il prit la main de Duncan à deux mains de façon enthousiaste mais un peu nerveuse.

« Bien entendu. Tes parents sont là? Je dois parler avec eux avant de commencer la séance. »

S’il y avait une chose que sa mère lui avait répété sans cesse, c’est d’être aussi vague que possible sur ses circonstances afin d’éviter les questions qui pourraient le trahir. Autant Noah était transparent sur ses émotions du moment, il ne parlait que rarement de ses problèmes et de son passé. C’est pour ça qu’il évitait de corriger tous ceux qui assumaient que George et Lisette étaient ses parents. Au pire, il pouvait toujours utiliser ses pouvoirs… Le jeune loup s’inquiétait rarement de ce genre de choses, mais c’était la première fois qu’il invitait quelqu’un d’autre chez sa famille d’accueil.

« Je crois qu’il sont dans la cuisine, je vais voir. »

Il offrit à son tuteur un sourire rayonnant avant de se diriger vers ladite cuisine, qui n’était pas très loin en fait. Marchant d’un pas léger mais rapide, il jeta un coup d’œil en direction de Duncan par-dessus son épaule.

« Suis-moi. »

En entrant dans la cuisine, il remarqua Lisette qui découpait quelque chose sur le comptoir. S’arrêtant pour pousser légèrement Duncan devant lui, Noah fit rapidement les présentations.

« Lisette, Duncan est arrivé. »

Pendant que la dame l’accueillait– lui montrant où il pouvait laisser son manteau et reprochant à Noah ses manières d’hôtes un peu questionnables, Noah se glissa derrière elle pour zieuter ce qu’elle préparait. Ignorant complètement qu’il avait déjà mangé quelques minutes plus tôt, il prit une bouchée d’un truc salé pendant qu'elle ne regardait pas. De toute façon c'était pour eux. Même si ça ne paraissait pas comme ça, il portait bien attention à la conversation derrière lui, sans s’en mêler.

Sa chambre n’était vraiment pas idéale pour ce qu’ils allaient faire, c’est pour ça que Noah avait pensé s’installer plutôt au salon… Il finit ce que Lisette avait commencé, versa deux grands verres d’eau et commença à essayer tant bien que mal de tout empiler dans ses bras sans rien renverser. Il avait le sourire aux lèvres en anticipation lorsqu’il se retourna vers les deux autres, comme s’il n’était pas à deux secondes de causer une catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Lun 4 Avr - 20:27

Suivant le jeune homme jusqu’à la cuisine, Duncan fut d’abord surpris de l’entendre appeler sa mère par son prénom. Toutefois, lorsqu’il posa ses yeux foncés sur la femme, il réalisa bien vite qu’elle n’était pas sa vraie mère. Ses gènes Garou lui avaient peut-être causé des problèmes lors de son insertion dans le monde des humains, mais il était doté d’un odorat plutôt aiguisé et put réaliser à quel point les odeurs de Noah et de la femme, Lisette, étaient différentes. Même si Noah avait une odeur qui était relativement semblable à celle de la dame, Duncan était capable de déceler que ce n’était qu’à cause qu’ils vivaient dans la même maison, et pas parce qu’ils partageaient le même ADN. Il ne dit rien, offrant un sourire à la femme en lui serrant la main. Rapidement, Duncan commença à poser des questions à propos de Noah; ce qui l’intéressait, ce qu’il n’aimait pas. Son niveau de concentration, comment faire pour l’accrocher et faire en sorte que les séances de tutorat soient facile et agréables pour eux deux. D’une oreille distraite, le professeur écoutait ce que Noah faisait, entendant l’eau couler durant quelques instants alors que Lisette lui donnait quelques trucs pour assurer que Noah et lui s’entendent bien. Avec un hochement de tête, il approuva des conseils de la femme et la remercia, jetant un coup d’œil vers Noah qui semblait être à deux secondes de causer une catastrophe. Après avoir déposé son sac, il franchit la distance qui les séparait de deux grandes enjambées, prenant les deux verres d’eau. « Ce serait malheureux de renverser tout ça, tu ne crois pas? » Duncan sourit légèrement, se retournant pour déposer les verres sur la table à café.

Il prit place sur le divan, attendant silencieusement que Noah vienne le rejoindre avant d’ouvrir son sac et en sortir un paquet de feuilles ainsi qu’un livre destiné à aider les étudiants en difficulté. « Je ne comptais pas commencer en force, donc j’ai simplement emmené quelques trucs pour voir comment tu te débrouilles. Après ça, on va pouvoir se concentrer sur les choses avec lesquelles tu as de la difficulté. » Il leva les yeux vers Noah, tirant un crayon mine et une efface de son sac. « Tu pourrais commencer par écrire quelques phrases. Ton nom, ce que tu aimes. Ce genre de trucs. » Il haussa une épaule, croisant les chevilles d’une manière un peu mal aisée; ses grandes cannes ne lui laissaient pas beaucoup d’espace entre le divan et la table. « Tu peux aussi me dire ce que tu n’aimes pas faire; je vais essayer de trouver des exercices qui sont au minimum amusants à faire. Tes séances de tutorat n’ont pas à être ennuyantes à en mourir. » Sur ces mots, Duncan offrit à Noah un large sourire, glissant ses doigts dans ses cheveux noirs. Peut-être que ça n’allait pas être si ennuyant, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Ven 8 Avr - 22:58

Noah ne cacha pas son amusement (et une pointe d'admiration) en voyant Duncan s'avancer vers lui: il avait de si grandes jambes pour un humain! Il lui offrit un autre grand sourire lorsqu'il le débarrassa des deux verres d'eau, déposant à son tour ce qui lui restait sur la table du salon. C’est seulement une fois qu’il fut assuré que tout était en sécurité sur la table qu’il grimpe sur le divan avec toute la grâce d’un enfant de 5 ans ayant mangé trop de sucre; mais quand même un peu moins maladroit. Il replia ses jambes sous lui confortablement, s’installant plus près de Duncan que nécessaire, parce qu’il voulait être capable de bien suivre et simplement parce qu’il appréciait la proximité physique.

Il était évident que Noah écoutait bien attentivement ce que son nouveau professeur lui disait, hochant la tête et s’exprimant de temps à autres. Ses grands yeux turquoise ne le quittaient pas. Il avait beau ne pas être d’un naturel anxieux (plutôt le contraire à vrai dire), il ressentait une drôle de sensation dans son estomac qui était un mélange de nervosité et d’excitation. Il avait hâte de faire du progrès mais c’était la première fois qu’il se retrouvait seul à seul avec un professeur.

Enfin il remarqua le langage corporel de Duncan qui paraissait un peu mal à l’aise. Ses yeux cherchant aussitôt la source de cet inconfort, il finit par voir qu’il manquait un peu de place. Lui-même n’avait pas vraiment de problème avec ça vu sa taille très moyenne, mais il connaissait bien le sentiment de ne pas confortable dans son environnement. C’était difficile de passer d’un corps de loup à celui d’un humain quand tout était fait pour ce dernier. D’un mouvement rapide mais calculé, il poussa du pied la table pour qu’elle soit un peu plus loin, puis attrapa le crayon et l’efface avec un léger rire.

Sa façon de tenir le crayon était à corriger, définitivement, mais Noah s’appliquait à la tâche d’écrire quelques trucs simples avec une concentration inattendue. Sa calligraphie n’était pas des plus belles mais elle était relativement lisible.

« J’ai pas vraiment l’intention d’écrire un roman ou un truc du genre, mais ça serait bien de pouvoir écrire comme tout le monde. »

Il continuait ses traits maladroits en répondant à son professeur. Son vocabulaire écrit était limité, connaissant surtout les mots qu’il avait l’occasion de voir tous les jours. Il s’arrêta, réfléchissant visiblement à une réponse.

« J’imagine que ce que j’aime le moins c’est les exercices trop longs. Ou trop pareil à chaque fois. »

Il s’étira les jambes comme pour prouver son prochain point.

« Sinon je vais avoir envie d’aller me dégourdir les jambes à la place. »

Il sourit à son professeur: il n’avait pas l’intention d’être un élève difficile, mais s’il trouvait que sa façon d’enseigner était ennuyante, il n’allait pas hésiter à lui faire remarquer. Heureusement que l’homme semblait prêt à l’aider et rendre les choses intéressantes!
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Ven 22 Avr - 12:45

Le professeur fut reconnaissant du petit geste d’attention que Noah avait posé; après tout, il faisait facilement une tête de plus que l’adolescent et c'était plutôt difficile d'être assis confortablement quand on avait les jambes presque pliées en quatre. Duncan resta silencieux tandis que Noah s’affairait à la tâche qu’il lui avait attribuée. En toute honnêteté, le garou s’attendait à une calligraphie beaucoup moins lisible, ce qui rendait sa tâche beaucoup plus facile que ce à quoi il s’était préparé. Toutefois, il était conscient que, pour pouvoir continuer ses études sans trop de problèmes, Noah devait faire des efforts pour améliorer ses talents d’écriture. Un léger soupir s’échappa d’entre ses lèvres, reposant son menton dans le creux de la paume de sa main. « Crois-moi, ce n’est pas mon intention de te faire écrire un roman, » dit-il avec un petit rire, relevant les yeux pour le regarder durant quelques instants. Il réfléchit, soulagé de voir que Noah savait ce qu’il aimait et ce qu’il n’aimait pas, chose qui rendait tout cela beaucoup plus facile. Il ne fallait pas oublier que Duncan, à la base, était un professeur de criminologie, et non un professeur d’anglais. Bien entendu, il savait comment enseigner, mais il y avait une grande différence entre enseigner à des adultes et enseigner à un adolescent. Mais enfin, ça ne semblait pas être un trop gros défi pour le moment, alors Duncan ne s'en plaignait pas. Il fronça légèrement les sourcils en regardant l'écriture de Noah, penchant la tête sur le côté. « Ce n’est pas si mal, » dit-il lentement, ses yeux foncés hésitants à le regarder. « C’est sûr que tu dois faire des progrès, mais j’ai déjà vu pire. » Il lui fit un sourire, espérant le rassurer un peu.

Duncan n’avait jamais été bon pour s’exprimer, et encore moins quand ça venait à dire des choses qui pouvaient être considérées comme offensantes. Échappant un petit soupir, il reposa la feuille sur la table, se laissant retomber contre le dossier de la causeuse. « Qu’est-ce que tu dirais de laisser tomber ça pour aujourd’hui? On pourrait plutôt parler de ce que tu aimes et n’aimes pas, comme ça je pourrais travailler sur des exercices qui vont t’intéresser. » Après tout, il était là pour aider Noah, et non pour perdre son temps. Il n’avait pas vraiment envie que Lisette lui dise de ne plus revenir; c’était de l’argent fait facilement et c’était toujours plaisant d’avoir un petit coussin à la fin du mois. Il glissa de nouveau une main dans ses cheveux, mordillant l’intérieur de sa joue nerveusement. « Tu as un sujet favori à l’école? Une série télé préférée? On pourrait faire quelque chose à partir de ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Dim 22 Mai - 15:45

Noah n'avait pas honte du niveau auquel il était rendu, après tout lui n'avait pas eu des années pour apprendre à écrire comme les humains de son âge, il aurait seulement voulu apprendre plus vite. C'était un peu frustrant de ne pas pouvoir faire les mêmes choses que les autres parfois. Les prochaines paroles de son tuteur lui confirment qu'il avait encore bien du progrès à faire.

Suivant la suggestion de Duncan, Noah dépose son crayon et se laisse lui aussi retomber dans le divan. Ses jambes repliées sous lui, il appuie ses bras contre le dos du divan tout près de son tuteur, ses yeux verts continuant de l'observer sans gêne. Il avait du mal à saisir certaines des expressions physiques de celui-ci et c'était un peu distrayant.

« Tu as un sujet favori à l’école? Une série télé préférée? On pourrait faire quelque chose à partir de ça. »

C'était son tour de froncer les sourcils, se demandant qu'est-ce qu'il pouvait bien répondre. D'habitude c'est lui qui posait les questions et qui s'intéressait aux gens, pas le contraire!

« J'ai jamais vraiment écouté la télé... » commence Noah. Autant être honnête: il n'avait jamais allumé ladite chose et il s'y était seulement intéressé quand sa famille d'accueil l'écoutait et qu'il faisait trop mauvais dehors pour sortir. « mais j'aime la musique par contre! Et mes cours sont bien mais je préfère être dehors de toute façon. »

Maintenant qu'il s'était lancé il allait être difficile d'arrêter le petit loup qui avait cessé de fixer Duncan pour se concentrer sur sa tirade.

« J'aime visiter des restaurants et des boutiques et d'autres endroits où personne ne va. C'est plus intéressant de parler aux gens que je rencontre là bas qu'écouter un professeur— »

Il laisse un moment de silence où il réfléchit à ce qu'il vient de dire pour une fois.

« Mais c'est différent pour toi parce que c'est moi qui a demandé à avoir de l'aide... »

Contrairement à ses cours de maths dont il aimerait bien pouvoir se passer. C'est difficile d'imaginer ce que Duncan peut en penser parce que c'est un professeur, et soudainement il est encore plus intrigué par l'homme qui se tient sous ses yeux. Il se hisse à genoux sur le divan, balancant un bras et une jambe à moitié par dessus Duncan juste pour avoir un meilleur angle de vue.

« Qu'est-ce que tu enseignes d'habitude? »

C'est une question tout à fait innocente parce qu'il se rappelle que Duncan ai mentionné au téléphone avoir d'autres élèves. Il est curieux que Duncan soit aussi nerveux alors que Noah se sent relaxé maintenant, il n'est pas un petit loup très menaçant! Pendant un moment son regard passe du visage de son tuteur au reste de son corps et, finalement satisfait de son observation, Noah recule pour attraper une des assiettes avant de se réécraser dans le divan, tendant une des fraises fraichement coupées à Duncan.

« Tu veux une fraise? »


Dernière édition par Noah H. Schafer le Dim 29 Mai - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Dim 29 Mai - 0:34

Duncan fut surpris de savoir que Noah n’avait jamais vraiment regardé la télévision. Toutefois, il n’était pas vraiment mieux; il n’aimait pas vraiment l’allumer non plus, surtout parce que la majorité du temps, ça s’adonnait être le bulletin de nouvelles et c’était rarement des bonnes choses qui faisaient la une. Toutefois, il avait regardé beaucoup d’émissions policières et s’était découvert une nouvelle passion; trouver les erreurs dans les épisodes qu’il regardait. Son émission préférée, récemment, s’adonnait être Criminal Minds, une émission qui se concentrait surtout sur le travail de spécialistes du comportement et de la psychologie des criminels. Et dire qu’au départ, Duncan avait décidé d’étudier la criminologie afin d’apporter justice à des gens qui vivaient dans des conditions pires que celles dans lesquelles il vivait lorsqu’il était plus jeune. Il rapporta son attention vers le jeune Noah, qui mentionnait bien aimer la musique. « C’est bien, la musique. » Dit Duncan avec un doux sourire, écoutant attentivement chaque mot que prononçait son élève.

C’était la meilleure manière d’apprendre à le connaître et il prit note mentale des choses qui passionnaient réellement le jeune homme; aventurer ses alentours, découvrir des choses sur les gens, mais pas les professeurs, puisqu’ils étaient plutôt ennuyants. Duncan était entièrement d’accord, ayant eu son lot de professeurs emmerdant durant ses années d’études. Mais son commentaire suivant le fit lever les yeux, un sourire étirant ses lèvres pulpeuses. « Mais c'est différent pour toi parce que c'est moi qui a demandé à avoir de l'aide... » Il se retint de rougir, prenant une grande inspiration. Lorsque Noah se tortilla un peu sur le divan, Duncan bougea, s’asseyant sur l’une de ses longues jambes afin d’être un peu plus confortable. « J’enseigne la criminologie à l’Université, » dit-il avec un petit rire. « C’est un peu comme… la science d’observer et analyser les comportements criminels. Expliquer pourquoi quelqu’un commet un crime, etc. C’est difficile à expliquer, comme ça. » Il haussa une épaule, ses yeux foncés se posant de nouveau sur le plus jeune.

« Tu veux une fraise? » Demanda Noah, attirant l’attention du professeur. Il avait mangé, mais une fraise ne serait certainement pas de refus. Après tout, c’est l’un de ses fruits préférés. « Bien sûr, » répondit-il avec un petit sourire. Lentement, Duncan se pencha vers Noah, gardant ses yeux sur lui pendant un moment avant de prendre une bouchée de la grosse fraise que l’adolescent tenait dans ses mains. Il frôla à peine le bout de ses doigts de ses lèvres, reculant pour glisser sa langue contre ses lèvres. C’était probablement dépassé les limites de leur relation professeur-élève, mais Duncan ne regrettait pas vraiment son geste, appréciant le goût sucré du fruit qui remplissait sa bouche. « Hm. Sucrée à point. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Mer 22 Juin - 23:30

Heureusement que Duncan lui donna une explication plus précise de son cours parce qu'il n'aurait rien compris avec juste le nom comme ça (même s'il ne comprenait pas encore entièrement à vrai dire.) D'une certaine façon, Noah avait passé les dernières années à étudier le comportement humain, donc ça pouvait sans doute être intéressant... et compliqué peut-être mais moins ennuyant que les cours qu'il avait à suivre en ce moment. Il ne le saurait probablement jamais puisqu'il n'avait pas l'intention de faire d'études supérieures de toute façon. Son hochement de tête et son regard intéressé témoignent de son intérêt même s'il n'a rien à ajouter en particulier, il se sent toujours dépassé par les sujets scolaires.

Aucun des mouvements de l'autre homme ne lui échappe en ce moment et Noah remarque qu'il a l'air un peu plus relaxé qu'en entrant. Il était temps que Duncan réalise qu'il n'était pas un petit loup bien intimidant! Celui-ci a un sourire presque triomphant alors qu'il tend à Duncan la fraise.

Pour une raison inexpliquable le regard de son tuteur sur lui alors qu'il se penche vers la fraise le rend nerveux; s'il n'était pas Noah il aurait détourné le regard à ce moment mais il se force à le fixer pour ne rien manquer! Et ce même quand il sent ses lèvres frôler ses doigts. Il devrait s'inquiéter de la chaleur corporelle de Duncan qui est étrangement similaire à la sienne mais c'est plutôt comme si son cerveau avait cessé de fonctionner pendant un instant. Il regarde, bouche bée, alors qu'un frisson glisse le long de son torse, y répandant une chaleur étrange; Noah a beau être jeune et inexpérimenté, ce n'est pas la première fois qu'il ressent quelque chose du genre mais c'est trop bizarre... c'était seulement une fraise alors pourquoi il devait penser à ce genre de choses, là, maintenant?

Le louveteau se rend compte qu'il est encore figé sur place à regarder Duncan. Il retire promptement sa main et se tortille à nouveau, cette fois pour s'éloigner de son tuteur plutôt que de s'en approcher... et parce que son premier réflexe dans une situation embarassante est de se trouver une excuse, il ouvre la bouche:

« Euh... je...  »

C'est quand même tout un exploit de réussir à enlever à Noah les mots de la bouche. Il attrape un coussin de son côté du divan et le garde dans ses bras alors que son regard alterne entre les fraises sur la table et Duncan. Sa tentative ratée de formuler une phrase cohérente avait créé un silence... ceux du genre que Noah déteste! Il doit vite trouver un autre sujet de conversation. De préférence un sujet qui n'a rien à voir avec les lèvres de Duncan.
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Jeu 7 Juil - 22:50

Il fallait comprendre que Duncan et les concepts humains, ça faisait deux.  Ayant grandi séquestré dans une petite maison et passer quelques années dans une forêt n'avait pas aidé à la situation, mais bon. C'était évident que, dans un moment comme celui-ci, ça ne lui aurait pas fait de mal d'en savoir un petit peu plus sur ce qui était vu comme correct et ce qui était vu comme inapproprié. Lorsque ses yeux sombres se posèrent sur Noah, il était facile de voir que le jeune homme était plutôt… affecté par son geste, et Duncan se mordit la lèvre inférieure si fort qu'il eut peur qu'elle saigne. Il resta silencieux durant quelques instants, soulagé de savoir que personne d'autre n'avait vu l'échange qui s'était donné entre les deux mâles. Il toussota, glissant une main dans ses cheveux noirs avant de bouger sur son siège, pliant ses jambes différemment. Il était entièrement conscient que ce n'était pas un comportement approprié ; il l'avait appris durant ses cours d'enseignement. Tout le tralala à propos des relations entre professeur et élève, bla bla bla. Duncan savait bien que ce n'était pas bien, mais ce n'était qu'une fraise, non? Il se retourna vers les feuilles, étudiant l'écriture de Noah durant un long moment, comme si c'était la chose la plus intéressante qu'il avait vu de sa journée. Quoi que, si on parlait honnêtement, Noah était la personne- et la chose la plus intéressante de la journée de Duncan, qui l'avait majoritairement passée dans son appartement. Il laissa échapper un petit soupir, rapprochant les feuilles  afin de pouvoir lire plus facile.

« Oui, bref. » Duncan décida de changer de sujet, levant les yeux vers Noah après un moment d'hésitation. « Si tu te pratiques un peu chaque semaine, ton écriture devrait s'améliorer largement. » C'était évident que ça n'allait pas changer le trait de crayon de Noah, qui était légèrement fébrile et incertain, mais ça allait peut-être le rendre plus lisible. L'écriture de Duncan était tout aussi brouillée, mais il se rassurait en prétendant que c'était la faute d'être un Garou qui ne savait écrire que depuis quelques années tout au plus. « La prochaine fois qu'on se rencontre, je vais t'emmener un cahier d'exercices et tu devras travailler dedans quelques jours par semaine. » Il expliqua calmement, espérant que ses instructions n'allaient pas trahir sa voix qui tremblait légèrement. Duncan se demandait pourquoi tout ça le dérangeait autant, mais ce n'était pas vraiment le moment pour ce genre de questionnement. « As-tu d'autres questions, Noah? » Demanda le professeur, souriant doucement au plus jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Lun 5 Sep - 21:38

Oh non. Il a réussi à rendre l'atmosphère incomfortable à nouveau... dire que Duncan lui avait semblé un peu plus à l'aise il y a quelques instants. Son regard reste posé sur les fraises un moment, comme si c'était elles qui étaient à blâmer pour la situation présente. Lorsque Duncan toussote, Noah se tourne vers lui à nouveau, attendant presque avec impatience un nouveau sujet de conversation.

Le petit loup n'est peut-être pas au courant de toutes les règles étranges qui semblent restreindre tant les humains, mais il a assez observé de gens en public pour comprendre que c'est inapproprié d'être aussi excité dans cette situation. Il n'y peut rien, c'est la période des chaleurs, mais il fait de son mieux pour sortir tout ça de son esprit pour l'instant. C'est donc un soulagement que son tuteur retourne à leur sujet de conversation initial.

Il hoche la tête en écoutant les explications de Duncan, tout heureux d'avoir autre chose sur quoi se concentrer. Il n'aime pas vraiment avoir à travailler à la maison, mais il le fera si c'est ça qui peut l'aider à mieux communiquer avec les autres.

« As-tu d'autres questions, Noah? »

Noah n'est jamais en manque de questions, surtout face à quelqu'un qu'il rencontre pour la première fois. Il ne sait presque rien de son nouveau professeur encore, mais il serait plus sage de poser d'abord des questions utiles.

« Est-ce que tu vas venir souvent? Genre, à chaque semaine? Est-ce que je peut te contacter d'une autre façon qu'avec le téléphone? »

Il a déposé l'assiette de fruits entre eux sur le divan tout en parlant, parler lui a réouvert l'appétit. Et parce que qu'il a du mal à contrôler son petit côté possessif, il demande finalement avec un petit sourire:

« Est-ce que tu as d'autres élèves? En privé je veux dire... »

Heureusement que Noah ne passe pas trop de temps à se faire du souci. Il ne pourra pas éviter de repenser à l'histoire des fraises plus tard, mais pour l'instant, il est bien heureux à manger le reste des dites fraises (et tout le reste) en un temps record, debout sur ses genoux parce qu'il est incapable de rester immobile aussi longtemps. Il appuie ses bras sur le dos du divan, se balançant légèrement, toujours tourné vers Duncan pendant qu'il écoute attentivement sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
» Jonas S. Reyes «
avatar

humain ignorant
Messages : 18

MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   Mer 21 Sep - 11:36

Duncan ne pouvait pas cacher sa nervosité : Noah posait beaucoup de questions, et ses habilités sociales avaient leurs limites. Il ne pouvait pas vraiment se cacher la tête dans le sable tel une autruche, et se disait qu'il se devait de répondre et de faire comme si rien n'était. Après tout, c'était comme ça qu'on se mêlait aux humains. Il l'avait appris de la manière forte, avec les Black Furies qui l'avaient accueillies. Mordillant sa lèvre inférieure, il prit une grande inspiration, haussant une épaule. « Je pense que ça va dépendre de tes parents, mais on avait dit une fois par semaine, oui. » Il hocha la tête, roulant ses épaules légèrement, histoire de s'étirer un peu. « J'ai une adresse e-mail? Je ne suis pas très… techno. Mais tu peux m’appeler si tu as des questions, bien entendu. » Duncan leva les yeux vers Noah, posant son regard foncé sur lui durant un moment. Était-ce simplement parce qu'il était curieux? Une partie de Duncan voulait parler à Noah plus souvent qu'une fois par semaine- c'était bien la seule personne avec qui il avait échangé plus d'une ou deux phrases depuis un certain moment. Excepté ses classes à l'université, mais ça, c'était une autre paire de manches. Lorsque son élève déposa l'assiette sur la table, Duncan en profita pour attraper une autre fraise, mordant dedans. Et lorsque Noah posa de nouveau une question, il prit son temps avant de répondre. « Non, » dit-il en secouant la tête doucement. « Tu es mon seul élève en dehors de mes classes à l'université. » Il était beaucoup trop malhabile avec les gens pour en avoir d'autres. En plus, la personnalité de Noah rendait la chose beaucoup plus facile; il était assez extraverti pour que Duncan n'ait pas à animer les cours par lui-même.

Il termina sa fraise, laissant dans l'assiette la queue. « C'est la première fois que je donne des cours en privé, donc je commence lentement. J'imagine que si j'aime bien, je vais peut-être prendre d'autres élèves… Mais pour le moment, je suis bien avec seulement toi. » Il sourit doucement, glissant sa langue sur sa lèvre inférieure. Les fraises étaient réellement sucrées à point, et ça donnait envie à Duncan d'en manger une autre, et un autre, mais il se retint. Du coup, il commença à ranger ses choses, laissant à Noah le cahier d’exercices qu'il avait emmené pour lui. « Tu peux garder ça, » dit-il en donnant un coup de menton vers le cahier en question. « Essaie d'en faire quelques pages, et la prochaine fois qu'on se rencontre, je vais revoir tout ça avec toi. » Il sourit de nouveau, se levant (enfin) du sofa trop petit. « J'ai inscrit mon numéro de téléphone dans la couverture, comme ça, il est à ta disposition si jamais tu as besoin d'aide ou si tu as des questions. » Il se pencha, prit son sac et le mit sur son épaule avant de se diriger d'un pas lent vers la porte d'entrée. Avant de partir, Duncan se retourna vers l'adolescent, tendant la main. « Bon, et bien… À la prochaine, Noah. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: knocking on the mind ▬ duncan (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

knocking on the mind ▬ duncan (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-