AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Forget it, fast... [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mar 22 Mar - 23:47

Evangelina était une femme qui prenait un malin plaisir à jouer les agaces, à faire languir ses conquêtes, à les allumer et à les faire supplier de leur faire l'amour. C'était un côté dominant qu'elle s'était découvert quelques années plus tôt. Depuis, elle se plaisait beaucoup dans ce rôle, même si, parfois, passer de dominante à dominée était tout aussi plaisant. Au moment où elle se trouvait sous Elizabeth, avant de reprendre le dessus, elle s'était dit que ce n'était pas comme ça que ça allait fonctionner ce soir. L'albinos ne semblant pas vouloir faire le premier mouvement, la garou ne se gêna aucunement pour se forcer par-dessus la jeune femme tatouée. Maintenant, elle était pratiquement dans la même position qu'était son amante quelques instants auparavant. Mais, la jeune Carlile était plus bas, au niveau de l'intimité de sa compagne. Seule la culotte, -ce qui lui servait de sous-vêtements plutôt- séparait la bouche d'Evan du centre d'Elizabeth. La brunette avait encore ses yeux verts rivés vers ceux rouges de sa compagne. Vint la remarque sur le tatouage et Elizabeth serra la mâchoire de la jeune Carlile au même moment, pratiquement. En haussant un sourcil intrigué, Evan posa un regard plus sérieux sur le corps de son amante. Sur cette peau de porcelaine, plusieurs tatouages. Mais celui qui capta son attention était une écriture. « Fuck me » disait le tattoo. Oh, oui. La garou savait lire. Et elle saisit le message d'un coup. Ce n'était clairement pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Evangelina sentit les mains d'Elizabeth glisser dans ses cheveux et la garou poussa un léger soupir de contentement en sentant la poigne se resserrée. Diable, c'était plaisant. Elle pourrait facilement devenir accro à ça; si elle n'y était pas déjà accro, du moins.

Doucement, ses baisers retrouvèrent la mince peau des cuisses. Puis, ses mains se glissèrent sur les hanches de la tatouée puis sur l'élastique de la culotte. Ses doigts agrippèrent le sous-vêtement -ou peu importe ce que ce très petit bout de tissu était- et, tout en regardant Elizabeth dans les yeux, elle le lui retira. La culotte n'eut même pas le loisir d'avoir atterrit sur le sol qu'Evan approchait sa bouche de l'intimité de son amante. Et elle embrassa le centre du plaisir de cette jeune femme dont elle ne connaissait que le prénom et son amour pour la vodka. Les mains d'Evan se logèrent sur les cuisses de la jeune femme, poussant légèrement pour qu'elle puisse manœuvrer à sa guise sans que sa tête soit prise en étau. Sa langue trouva le petit point sensible sans difficulté et, d'une main, la garou repoussa ses longs cheveux derrière ses oreilles, laissant paraître encore plus les côtés rasés de sa tête. Dans un mouvement doux, Evan bougea le bout de sa langue contre cette partie si sensible propre à la femme. Ses doigts glissèrent doucement contre la peau des cuisses d'Elizabeth.

Son but : La faire gémir, haleter, crier de plaisir. Elle voulait l'entendre jouir son nom, la sentir se cabrer sous elle lorsque l'orgasme la gagnerait. Mais, chaque chose en son temps. Evan n'avait pas l'intention de la faire jouir tout de suite. Il faudrait faire preuve de patience...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Dim 27 Mar - 17:58

Si Evan continuait encore longtemps son petit jeu, la vampire allait perdre patience, dieu sait comment elle avait fait pour garder son calme jusqu’à présent, mais son calme n’allait pas tarder de se briser en morceaux. Si elle et son amante se serait un peu plus connu avant de faire ce qu’elles s’apretait à faire, la brune y aurait pensé à deux fois avant de provoquer la tatoueuse. Ses mains déjà fermement agrippées dans la chevelure de sa compagne resserrèrent leurs prises quand l’albinos sentie les lèvres d’Evan sur ses cuisses avant que cette dernière se fasse un plaisir de lui enlever son sous-vêtements de dentelle rouge. Elizabeth était rendue à son point de non-retour, comme elle aimait l’appeler. Evan l’avait provoqué, agacé mais surtout profondément excité et elle se foutait éperdument de faire du mal à cette femme qui l’avait fait tant languir en tirant si « doucement » ses cheveux. À peine la vampire avait réaliser l’absence de la dentelle sur son corps qu’elle se cambra en sentant la chaleur de la bouche de la brune entre ses cuisses.

Autant que la vampire avait voulu être entreprenante et jouer les dominantes dans cet échange plutôt endiablé, autant qu’elle avait pris en considération de se laisser faire. Elle avait préalablement pensé reprendre le dessus mais les lèvres de sa compagne sur son intimité lui avait fait changer d’avis. Le désir d’enfin avoir un plaisir charnel avait pris le dessus sur son plaisir de dominé cette femme qui lui donnait maintenant des tremblements de plaisir.

Evan déposa ses mains chaudes sur les cuisses de l’albinos avant de les pousser doucement sur le matelas.«Il faudra bien plus qu’une petite pression de tes mains sur mes cuisses pour les retenir, ma belle Evan » pensa Elizabeth avant que la brune ne touche ce point qui lui fit sortir un juron avant de laisser échapper un gémissement entre ses lèvres rouges vin. L’albinos en ce qui ce voulait être une caresse dans les cheveux de la jeune femme, ramassa d’une main une bonne prise de la chevelure brune avant de gémir pour une seconde fois. Puis la brunette lui fit encore cambrer son corps sous les coups de langues mutines sur son intimité et sous les chaudes caresses sur ses cuisses. Elizabeth fini par libérer les longs cheveux de sa compagne pour prendre pour cible les épaules de la jeune femme et d’y enfoncé, sans pour autant s’en rendre compte, ses longs ongles vernis de noir dans la peau de son amante.

«Evan… »

Dit-elle avant de resserrer sa poigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Jeu 31 Mar - 20:18

Bougeant doucement sa langue contre l'intimité d'Elizabeth, Evan eut un sourire narquois lorsqu'elle entendit sa compagne pousser un juron hors de sa bouche. La garou pris un malin plaisir à sentir la poigne dure et ferme de la tatouée dans ses longs cheveux bruns. Un grognement glissant même de sa gorge. Elle se plaisait vraiment à y aller doucement dans ses mouvements. Pas qu'elle n'était pas pressée de faire jouir sa compagne, mais juste pour l'énerver. Elle savait pertinemment que ça faisait enrager sa conquête et ça lui donnait, au fond d'elle-même, un sentiment de très grande satisfaction. Décider de donner ou non du plaisir à quelqu'un, c'était un côté qu'elle appréciait de sa dominance. Et puis, s'il advenait qu'elle la suppliait, Evan n'en ressentirait qu'une excitation encore plus grande que précédemment. Et là, la jeune femme sentit les griffes de la tatouée délaisser ses cheveux pour se loger sur ses épaules. Les ongles s'enfonçant dans sa peau lui fit tirer un soupir de satisfaction, mêlé à un grognement étouffé. Ça, elle ne disait pas non, elle disait même oui avec grand enthousiasme. Mine de rien, le griffage et le mordillage n'était pas quelque chose qui déplaisait à Evan, pas du tout.

Lorsqu'elle entendit Elizabeth prononcer son nom dans un souffle, la garou serra ses doigts contre les cuisses de son amante. Si elle pouvait le dire encore, et encore, et encore... Elle savait qu'elle ne s'en lasserait jamais. Son surnom sonnait terriblement bien à ses oreilles lorsqu'il sortait de la bouche de l'albinos. Le serrement des doigts sur ses épaules, des ongles logés dans sa peau fit en sorte qu'elle délaisse quelques secondes à peine l'intimité de la jeune femme, question de laisser passer un juron qui se mêla à un soupir. Les doigts de la werewolf se serrèrent contre les cuisses d'Elizabeth, glissant sur la peau blanche sans lâcher leur prise, laissant au passage une traînées d'éraflures rougeâtres. La garou se foutait bien de savoir si son amante avait eut mal, elle s'inquiéterait après coup. Pour l'instant, seul le plaisir charnel comptait.

C'est là qu'Evan décida de délaisser l'oral pour le toucher. Elle se recula doucement, regardant le visage et les expressions de sa conquête. La jeune Carlile remonta vers le visage de la tatouée et plongea son regard émeraude dans celui rubis. Sans un mot, elle glissa sa main entre leurs deux corps et caressa sa compagne, là où, quelques secondes plus tôt, se trouvait sa bouche. Le goût particulier de l'intimité d'Elizabeth demeurait présent sur sa langue et ses lèvres. Elle n'en était aucunement gênée ou dégoûtée. Evangelina s'appuya contre son coude inoccupé, se collant au maximum contre le corps pratiquement nu de sa conquête. Leur chaleur aux deux extrêmes était particulier pour la garou mais elle ne s'en plaint pas. Elle guettait le moment où Elizabeth jouirait ou se fatiguerait d'être en-dessous et qu'elle reprendrait le dessus.

Le sexe pouvait être remplis de tellement de surprises...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Sam 2 Avr - 19:41

Tout les mouvements étaient si lents, si bon mais tellement lent. Comme si Evan s’avait que la lenteur rendait folle la Brujah. Et toute cette frustration elle l’evacurait dans ses pressions dans les épaules de la femme entre ses jambes. Et comme la brune geognait de désir à chaque fois que les longs ongles Elizabeth lacéraient un peu plus la peau, elle ne comptait pas arrêter de si tôt. Puis elle entendit la jeune femme sortir un juron quand elle ressera sa poigne. Suite à cela elle sentie la bouche de la brune délaisser son intimité avant de venir grafigner la peau de porcelaine de là vampire pour enfin venir toucher son entre-jambe à l'aide de ses doigts. Elle n’avait pas vraiment fait cela alors que c’etait si bien commencé.

« T’as vraiment osé faire ça ? »

Puis la vampire ne pu s’empêcher de mordre la lèvre inférieure d’Evan avec peu de tendresse assez fort pour fendre légèrement peau de sa compagne, fesant perler une fine goûté de sang dans leur baiser. Elizabeth ne su pas faire autrement que d’aimer se goût léger de fer sur ses propre lèvres.

«  Évidemment tu n’aurais pas dû »

Elle poussa le corps de sa partenaire brusquement sur le matelas et la surplomba de nouveau.

« This Time Evan, let me make you go crazy

La tatouée embrassa le cou de la brune du bout des lèvres avant de laisser passer sa langue là où ses lèvres avait laisser une marque rouge vin dans le cou de sa partenaire. Elle voulait la voir sombrer dans une folie de désir dans laquelle ses gestes ne seraient pas contrôler et calculer. Elle descendi ses baisers plus bas, embrassant et mordillant le corps sous elle. Partout, sur son bas ventre, à la lisière du pentalon que là vampire s’empressa de le faire rejoindre le reste des vêtements qui longeaient le sol. Elle embrassa le sous-vêtements restant d’Evan, laissant promener ses lèvres près de l’intimité de la brune. Avant de remonter directement embrasser le cou de la jeune femme.

« Tu va peut-être me détester, bientôt »

Evan l’avais cherché, agacé, provoqué et surtout elle avait coupé son plaisir en deux. Et elle allait le regretter, amèrement ou pas, selon la réaction qu'elle allait avoir. C’est la qu’à peine elle avait eu l’idée de laisser sa marque bien à elle, qu’elle le fit s’en même se retenir. Mordant sans retenu dans la peau du cou de la brunette avant de gémir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mar 5 Avr - 23:33

À peine avait-elle commencée à la caresser de ses doigts qu'Evan eut droit à un commentaire de la part de sa conquête. Oh, oui! Elle avait osé faire ce qu'elle avait fait, c'est à dire lui refuser un orgasme sur le coup, de la faire patienter, attendre, languir, quitte à ce qu'elle se tanne et prenne les choses en mains. Cependant, la garou n'était pas si cruelle; elle avait continué de donner du plaisir à sa compagne à l'aide de ses doigts. C'est là qu'elle sentit sa lèvre inférieure être prise au piège entre les dents d'Elizabeth, qui serra si fort qu'elle sentit une goutte de sang quitter sa peau et se glisser  doucement entre leurs deux bouches. Elle haussa un sourcil, de surprise mais d'amusement en même temps. Donc, il était vrai que la jeune femme aimait mordre. Elle  en avait justement la preuve. Pourtant, elle ignorait encore à quel point son amante aimait mordre, elle allait le découvrir quelques instants plus tard.

Retournée sur le dos, Evan fut estomaquée par la force physique de la jeune femme. Mine de rien, elle commençait à se poser de sérieuses questions quant à l'identité réelle d'Elizabeth. Mais, le court des choses faisait en sorte que ses questions allaient trouver des réponses bien plus tard. Pour l'instant, ce n'était pas le moment de se poser des questions.

« This time Evan, let me make you go crazy. »

« C'est juste ça que j'attends, darlin'. » Répliqua-t-elle, un sourire indescriptible aux lèvres.

Les baisers dans son cou la firent frissonner légèrement et elle poussa un soupir hors de ses lèvres. Si seulement ces lèvres pouvaient embrasser chaque parcelle de peau, elle se laisserait faire. Diable que c'était bon, elle Elizabeth ne l'avait même pas touchée autrement, encore. Elle avait terriblement envie d'elle, de se laisser aller à du sexe pur et simple, rien d'autre. Les baisers de la jeune femme qu'elle avait rencontrée au Penderel's Oak descendirent plus bas, toujours plus bas. Evangelina sentit les baisers contre la peau de son ventre, près de la taille de son pantalon. « Enlèves-le. Enlèves-le. Enlèves-le... » pensa la garou. Puis elle sentit ses mains de son amante s'affairer à défaire la fermeture éclair de son jeans et le bouton qui les retenaient attachés. Rapidement, elle vit le vêtement faire un vol plané à travers la pièce. Elle se trouvait maintenant en sous-vêtements sous une Elizabeth qui embrassait sa culotte, si près de son centre. Mais, alors qu'Evan étouffait un soupir d'excitation et de désir, elle revint vers son cou. La détester bientôt? Ça voulait dire quoi?

Puis, elle sentit les dents de la jeune femme plonger dans sa chair et elle lâcha un cri de surprise, mêlé au plaisir. Ici se trouvait la confirmation qu'elle aimait mordre, là Evan comprenait parfaitement. Le gémissement de la jeune femme au-dessus d'elle concorda au moment où les doigts de la garou agrippèrent les fesses nues de sa conquête et serrèrent. Elizabeth aurait sûrement des ecchymoses le lendemain matin.  Elle se cabra sous la sensation plaisante qui irradia dans tout son corps après la morsure de son amante.

« Est-ce que c'est juste ça que tu en réserves, beauté? »

Evan ne voulait qu'une chose à cet instant précis : satisfaction. Que ce soit par des baisers, des caresses, des morsures, des griffures. Tout pour calmer le feu qui la brûlait. Ou pour le rendre encore plus impressionnant, c'était au choix de sa partenaire.

« Baise-moi. » lui glissa-t-elle à l'oreille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 13 Avr - 12:00

Après avoir mordu si violemment sa conquête, la vampire ne put s’empêcher de licher cette plaie qu’elle lui avait fait, fessant disparaître cette dernière d’un léger coup de langue de long du cou de la brune qui venais de sortir un cri exquis aux oreille d’Elizabeth qui ne demandait que de recommencer. De replonger ses crocs dans la chaire chaude de sa compagne et de goûter encore ce sang épais et ferreux. Et elle ne retenu pas son sourire quand elle vit sur les taies de l’oreiller son chef-d’œuvre une couleur rouge sombre.

«  Est-ce que c’est juste ça que tu as en réserves, beauté ?

«  Tu me connait mal Evan, je suis pleine de surprise.  »

Dit-elle avant d’embrasser de façon aucunement chaste la jeune femme sous elle. Elle aimait le gout charnel sur ses lèvres, le parfum exotique de la passion de leurs ébats, le souffle rapide de sa partenaire et  la peau brûlante de désir qu’elle avait sous ses mains qu’elle fessait balader sur le bas ventre d’Evan avant de faire glisser son pouce sur le rebord du sous vêtement de la brune.

« Baise-moi »

Elizabeth avait ressenti ses mots courir le long de sa colonne qui remontait ce désir en elle qui ne l’avait pas quitté de la soirée depuis qu’elle avait rencontré cette femme dans ce bar. Elle frissonna quand ses deux mots si simples avaient sortis de la bouche de la jeune brune.

«  Then let me do  »

Elle avait dit ces quelques mots près de l’oreille d’Evan avant de faufiler ses longs doigts dans sa chevelure brune et de serrer encore une fois sa poigne dans les cheveux de la femme. Puis elle tira légèrement histoire de faire dégager le cou qui lui était offert avant d’embrasser là où elle l’avait précédemment mordu. Pour enfin recommencer son petit manège de descendre plus bas puis encore plus bas. Cependant cette fois elle ne comptait pas s’arrêter pour remonter embrasser Evan pour la frustrer encore un peu plus. L’ordre qui lui avait été donné était beaucoup trop intéressant pour l’ignorer. Elle continua donc sa course vers le bassin de sa conquête pour venir poser ses doigts sous les élastiques du sous-vêtement noir avant de lui enlever sans avoir demander quelconque autorisation pour le faire. « Baise-moi » elle lui avait dit, elle allait être servie. Elle posa ses lèvres incendiaires sur les cuisses d’Evan se rapprochant de plus en plus du centre de la femme qui subissait l’assaut de ses baisers ardents. Puis enfin elle passa lentement sa langue deux fois percée sur cet endroit sensible, ce même endroit qu’Evan avait pris un malin plaisir à torturer de ses mouvements lents. Elle allait lui faire subir semblable. C’est dans une douce revanche que l’albinos ne fit que repasser, dans un mouvement léger, sa langue sur l’intimité de la brunette.

« Do you deserve it darlin’ hum? You’ve been naughty “chérie” maybe I’ll just stop it now like you did to me hum? You wouldn’t like it, I’m sure »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 13 Avr - 13:46

Ses mains posées sur elle. Ses mots qui glissaient jusqu'à ses oreilles. Chaque souffle lui tirait un frisson le long de la colonne. Chaque baiser devenait encore plus pressant que le précédent. Elle avait envie d'elle. Envie de sentir ses doigts la caresser plus bas, toujours plus bas. Sentir ses baisers contre sa peau presque nue, contre son centre qui hurlait de désir pour ces lèvres qui semblaient le bouder. Un léger tremblement parcourait le corps d'Evan, résultat de la plaisante morsure que lui avait infligée son amante. C'était un tremblement d'excitation, d'appréciation, d’appréhension pour ce qui suivrait. La bouche d'Elizabeth contre sa peau, peu importe l'emplacement exact, lui procurait frisson par-dessus frisson et lui tirait des grognements de plaisir. Lorsque les lèvres de sa compagne vinrent se poser brusquement sur les siennes, Evan laissa passer un soupir de contentement. Elle aimait la tournure que prenait la chose. Elle aimait cette férocité qui émanait d'elles. Et puis, prise sous la tatouée, elle avait décidé de se laisser faire, lâchant un « baise-moi » comme une demande, une plainte, un ordre. Elle voulait que la jeune femme la touche, la caresse, qu'elle fasse autre chose que de rester par-dessus elle à passer ses mains sur son corps pour la faire languir.

Lorsqu'elle tira ses cheveux, Evan grogna, un sourire narquois aux lèvres. Elle jouait avec le feu si elle continuait de cette manière. Les lèvres dans son cou la firent soupirer. C'était une série de soupirs soit impatients ou de plaisir qui franchirent la commissure de ses lèvres alors qu'Elizabeth descendait sa bouche sur son corps. Evangelina n'en pouvait plus. La pression était grande en elle et son contrôle sur elle-même commençait à faire défaut. Au départ, la Garou croyait dur comme fer que son amante referait le même manège mais elle se trompait. Rapidement, elle sentit les doigts de la tatouée sous sa culotte et cette dernière quitter rapidement ses hanches. Ses cuisses nues reçurent les baisers de l'albinos et plus elle centrait ses baisers vers l'intimité d'Ev', plus la garou serra les draps sous elle. Enfin, elle sentit la langue percée de sa conquête sur cette partie si sensible de son être. Un soupir quitta ses lèvres. Son cerveau était éteint, la tension en elle semblait vouloir se calmer. Evan était sur le point de se laisser aller à ces plaisantes sensations lorsque Elizabeth lui parla. Arrêter? Maintenant?! Un gémissement quitta la gorge de la werewolf alors qu'elle se redressait sur ses coudes pour regarder les yeux rubis de l'albinos.

« Tu ne sembles pas m'avoir compris. » râla-t-elle, les dents serrées.

Elle s'étira pour agripper le menton de la femme tatouée et la força à la regarder. Son regard était dur mais reflétait à quel point elle la voulait. Evangelina savait pertinemment qu'Elizabeth faisait ça pour se venger. Elle le méritait parfaitement, pour avoir joué avec elle et avec sa patience, plus tôt dans leurs ébats. La Loup Garou savait que ce n'était pas avec des menaces que Vodka-girl allait lui donner satisfaction. Abandonnant son orgueil, Ev' lâcha :

« Fait quelque chose... Please. »

Ce n'était pas totalement un ordre. Ce n'était pas totalement une supplication. C'était un savant mélange des deux. Evan se laissa retomber sur le dos, attendant que son amante se décide entre continuer de la faire languir ou lui donner la satisfaction qu'elle attendait. Une main glissa dans les cheveux d'Elizabeth et resserra sa prise, signe qu'elle attendait toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 13 Avr - 19:05

Elle avait aimé cette lueur dans son regard, ce manqué de patience et cette rage qui montait en sa partenaire. Elizabeth avait eu, en quelques sortes, ce qu’elle avait voulu depuis le tout début. Faire ressortir une folie chez son amante et qu’elle perde ainsi le contrôle de son corps et esprit. Elle avait eu idée d’arrêter tous ses mouvements immédiatement mais la rancœur imprégner de désir de sa partenaire lui en avait dissuadé. Et elle ne put retenir son gémissement de surprise lorsque la brune agrippa son visage d’une main avant de lui répondre par un simple sourire. Un sourire qui laissait paraitre tout le plaisir qu’elle avait à jouer avec les émotions et le désir de la jeune femme.

La vampire aimait surtout le sentiment de satisfaction qui sortait de son petit jeu, elle se vengeait de ce que sa compagne lui avait faite subir et dieu sait qu’elle le méritait amplement. Seulement, elle avait intérêts à ne pas pousser sa chance trop longtemps, elle aussi en avait envie, terriblement envie, et si elle voulait ce dit orgasme qu’elle attendait depuis qu’Evan avait posé sa bouche sur elle, être gentille devait se trouver en haut de la liste des choses à faire.

Et le sourire de la femme tatouée s’élargie d’autant plus quand elle entendit Evan la supplier de faire quelque chose. Elle voulait l’entendre encore une fois, cependant elle se disait qu’elle pourrait après tout donnée une chance à sa pauvre amante qui commençait à s’impatienter. Elle échappa un léger grognement lorsqu’elle senti la brune serrer ses doigts dans sa chevelure bicolore. Elle glissa ses mains froides sur le corps brulant de la jeune femme sous elle, caressant son bas ventre puis ses cotes avant de redescendre ses mains en laissant ses ongles malmené la peau de sa partenaire avec de longues marques rouges pour enfin continuer leur course sur ses cuisses avant d’y mettre un pression. La Brujah avait vu la force de sa compagne, du moins ce qu’elle avait pu voir de la force d’Evan, et n’avait aucunement envie de se retrouver en étau entre ses cuisses.

Elle regarda une dernière fois Evan, qui s’était laisser retomber sur le dos un peu plus tôt, avant d’embrasser pour une maintes fois la peau de son amante si près de son centre avant de reprendre avec, cette fois-ci, des mouvements plus appuyés sur cet endroit plus sensible. Puis plus tendrement, elle alternait entre de légères pression et d’autre plus franche. Elle voulait l’entendre crier son nom, son vrai nom… finalement Elizabeth se disait qu’elle avait bien fait de lui dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 13 Avr - 20:22

Si Elizabeth avait fait preuve de patience, Evan aurait pu lui donner l'orgasme qu'elle voulait. Mais elle s'était tirée sur le dessus et maintenant c'est la Garou qui en payait le prix. Chez l'une comme chez l'autre, la patience semblait avoir foutue le camp. Partie dans le genre en vacances en Australie, de retour on-ne-sait-pas-quand. Les deux femmes voulaient la même chose, en même temps, sans penser le moindrement que l'une d'elles devrait patienter. Et voilà que la jeune Carlile devait pratiquement supplier sa partenaire pour qu'elle daigne la toucher là où elle le désirait vraiment. C'était frustrant pour la Garou et elle était sur le point de péter un câble. Si son amante ne faisait pas quelque chose dans les prochains instants, Ev' pouvait déjà imaginer sa brutalité monter en elle. Et elle ne garantissait pas que les ecchymoses qu'Elizabeth aurait sur les fesses seraient les dernières de sa nuit. Puis, cette dernière sembla comprendre, voir même s'assagir. Les mains de la tatouée reprirent leur chemin de plus belle, se rendant jusqu'à ses cuisses. Evangelina regarda la jeune femme d'un regard fiévreux, remplis de désir et de supplication. Les ongles plongés dans sa peau lui tirèrent un juron mêlé à un grognement sourd. Elle sentait, là où avaient été les ongles, des traces irradiant de chaleur. Ça ne lui faisait pas mal mais les baisers sur ses cuisses l'agaçaient de plus en plus et elle voulait que-

« Oh! fuck. » lâcha-t-elle lorsqu'elle sentit la bouche d'Elizabeth de nouveau contre son centre.

Cette fois, la langue ne taquina pas, ne se retira pas de cet endroit sensible, au grand plaisir d'Evan qui soupira. Sa main n'avait pas quittée la chevelure de l'albinos. Elle eut le réflexe de ramasser les longs cheveux de son amante d'un côté. Ainsi, ça laissait le champ libre à Elizabeth de manoeuvrer à sa guise sans tasser ses cheveux sans arrêt et, des fois, ça permettait à Evangelina de jeter un coup d'oeil plus bas. Un soubresaut, un tremblement, sa main dans les cheveux crispa les doigts alors que sa main libre agrippait le draps. Il fallait le dire, Elizabeth était très habile de sa langue et la sensation des piercings était particulièrement plaisante, c'était quelque chose qu'Evan devait avouer. Les mains contre ses cuisses l'empêchait de les fermer lorsqu'un réflexe les aurait fermées. Le souffle d'Evan était passé de lent à rapide, sa peau était moite et elle sentait que la pression dans son bas-ventre était revenue de plus belle. Elle ne voulait pas jouir aussi rapidement mais la langue contre son intimité semblait vouloir le contraire. Un tremblement gagna les jambes d'Ev' et, tranquillement, tout son corps. Elle mordit sa lèvre et jura, posant sa main, tantôt libre, dans les cheveux de sa compagne. Jouir un prénom, pour Evan, c'était quelque chose de personnel mais elle ne pu s'en empêcher et lâcha, lorsque son orgasme la frappa : « Elizabeth... » Ses mains relâchèrent la poigne de cheveux bicolores de l'albinos et, avec un léger rire, elle posa son regard émeraude dans les yeux rubis de sa partenaire.

« Proud of yourself, darlin'? »

Elle se redressa sur ses coudes et alla embrasser les lèvres de sa conquête. Puis, elle la tira vers elle pour que la femme à la peau de porcelaine soit couchée sur elle. Evangelina embrassa les lèvres, la mâchoire et le cou pour ensuite susurrer à l'oreille :

« Maintenant, je dois finir ce que j'ai commencé. »

Elle repris donc le dessus sur Elizabeth et descendit tout de suite ses baisers vers le bas-ventre de la tatouée. Evan ressentait l'envie toujours présente chez son amante et elle ne comptait pas la décevoir. C'est alors sur son intimité que la bouche de la Loup Garou termina sa course.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 13 Avr - 21:43

Si elle s’avait écouté, Elizabeth aurait délaissé la cuisse qu’elle retenait de sa main gauche pour venir alimenter le feu qui brulait dans son bas ventre, se rapprocher de cette sensation pècheresse qui se montrait à elle. La vue qu’elle avait en levant les yeux lui donnait des envies de se donner elle-même ce plaisir qu’elle convoitait tant,  le corps de son amante frissonnant sous les caresses de sa langue, la main qui retenait ses cheveux et l’autre qui serrait si fort les draps sous elle. Seulement, elle voulait garder ce plaisir à son amante, se donner un orgasme c’est bien, mais de se le faire donner est tout une autre histoire, ma foi beaucoup plus aguichante.

Ignorer son « talent » avec les femmes aurait été bête pour la vampire, après tout, voilà maintenant environ 130 ans qu’elle couchait avec des personnes du même sexe qu’elle. Elle ne pouvait pas le renier. Cependant les réactions du corps de la brune lui donnaient des chaleurs et des envies incontrôlables de continuer juste pour voir comment ce corps si enivrant allait réagir sous un plaisir plus intense. Et cette réaction, la vampire allait la voir venir bientôt, des tremblements prenaient maintenant les jambes de sa conquête avant de gagner tout le reste de son corps brulant.

« Elizabeth…   »

Evan n’avait pas dit grand-chose, un seul mot en fait. Certes, ce seul mot avait réussi à faire frissonner d’envie la vampire. Il y a longtemps que personne n’avait prononcé son prénom de cette façon, vu qu’elle n’avait pas l’habitude de le dire à ses amantes d’un soir. Seulement, Evangelina l’avait dit d’une tel façon, qu’Elizabeth ne put s’empêcher de sourire de plus belle lorsqu’elle s’éloigna avec grands regrets du centre de la brune.

« Proud of yourself, darlin'?   »

Pour seule réponse, la tatouée se contenta de montré cette dite fierté dans un sourire un peu moqueur mais tout de même sensuel. Puis elle sentie les lèvres de sa partenaire sur les siennes, elle l’embrassa passionnément avant que la jeune femme brune ne descende ses baiser sur sa mâchoire et son cou avant de lui souffler à l’oreille ses quelques mots qui la fit frémir.

Elle se laissa donc faire sous la dominance du corps qui la surplombait et de ses lèvres qui parcourait son corps toujours plus bas, toujours plus près de la convoitise.

« Bloody fuck ! » lâcha-t-elle lorsqu’elle senti la jeune femme reprendre ses baisers là où elle c’était arrêter un peu plus tôt.

Elizabeth serra les draps, sinon les épaules d’Evan déjà lacérées plus tôt par les ongles de l’albinos aurait encore souffert, avant de gémir longuement quand la langue de sa compagne sur son piercing qu’elle ne regrettait aucunement. Ce faire percer à cet endroit lui avait parue comme une erreur dans les premiers mois de guérison, mais maintenant, aucun regret ne tenaient encore pour ce choix pris il y a quelque année  et mon dieu,  qu’elle aimait mieux les sensations de cet endroit depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Jeu 14 Avr - 11:57

Son sourire moqueur fit rater un battement à son cœur déjà emballé par l'excitation. Elle semblait très fière d'elle. Evan ne put se retenir de la trouver jolie alors qu'elle se tirait sur le dessus, histoire de reprendre là où elle avait laissé. Les spasmes vrillaient encore ses jambes mais elle ne s'en souciait que très peu. Aurait-elle mal le lendemain matin? Peut-être un sentiment d'engourdissement, sans plus. Pour l'instant, c'était Elizabeth qui comptait ainsi que son plaisir. Les baisers d'Evangelina s'étaient presque tout de suite dirigés vers le centre de la tatouée, avec quelques brèves pauses sur les côtes, le bassin et les cuisses. Puis, elle dirigea ses baisers vers l'intimité de son amante. C'est seulement à ce moment-là qu'elle réalisa le piercing. Comment avait-elle pu le manquer plus tôt? Elle n'en avait aucune idée. Peut-être l'excitation avait été telle que plusieurs détails avaient échappés à Evan. Notamment le tatouage fuck me qui ornait la peau blanche de l'albinos. Cependant, ce n'était pas le moment de se laisser aller à contempler le corps de sa conquête mais plutôt de le faire vibrer de plaisir. Sa langue s'activa de nouveau contre cette petite boule de chair, et ça eut pour effet de tirer un juron parfaitement britannique à sa partenaire. La Loup Garou sentit les doigts d'Elizabeth qui agrippèrent les draps. Un sourire satisfait étira les lèvres de la brunette.

Elle aurait aimé sentir les mains de l'albinos sur ses épaules, sur ses bras, alors qu'elle s'affairait entre les jambes de la femme aux yeux rougeâtres. Malgré tout, elle désirait lui faire atteindre l'orgasme, peu importe le moyen. Ev' leva les yeux vers sa compagne, guettant ses réactions. Elle continua de regarder Elizabeth alors qu'elle caressait du bout des doigts le centre de sa compagne. Se laissant aller à l'instinct du moment, la jeune femme glissa un doigt, puis un deuxième, en son amante. Elle savait que si ce n'était pas quelque chose qu'elle aimait, qu'Elizabeth le lui dirait. Elle le ressentait. Elle commença de lents mouvements de va-et-vient avec ses doigts, continuant à bouger sa langue contre son intimité. Evan se laissa aller à augmenter la cadence de ses doigts, cherchant à faire atteindre l'orgasme à son amante. La main libre qui restait serrait la peau d'albâtre au niveau des fesses. En se réveillant le lendemain matin, Elizabeth aurait peut-être des marques d'une autre couleur que celle à quoi elle était habituée sur sa peau... Et la Garou en prendrait le blâme avec grand plaisir.

Que ses bras soient morts de fatigue. Que sa bouche soit engourdie. Peu importe ce qui pouvait se passer à ce moment-là, elle voulait voir la flamme de la satisfaction dans le regard vermeille de la tatouée. C'était devenu une nécessité pour Evan. Elle voulait la voir se cabrer sous elle, sentir ses mains sur elle, l'entendre crier. Un frisson parsema le corps brûlant de la werewolf. Elle voulait partager avec sa compagne la chaleur du feu qui l'avait incendié quelques minutes plus tôt. Bien que ses spasmes se soient calmés, un rien pouvait allumer Ev'. Restait à savoir si Elizabeth partagerait cette flamme incendiaire dans un avenir très proche...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Jeu 14 Avr - 17:24

La vampire relâcha les draps qu'elle retenait fermement entre ses maigres doigts. Elle ne comptait tout de même pas déchirer les fins tissus sous elle. Déjà qu'elle les avait taché du sang rouge de leur propriétaire lorsqu'elle avait mordu Evangelina un peu plus tôt. Elle chercha donc une autre chose susceptible de subir les assauts des réflexes que le plaisir lui donnait. Cette autre chose: les épaules déjà maltraités de sa partenaire. Evan allait probablement conserver des marques des violentes pulsions d'Elizabeth ,qu'elle ne retenait qu'à peine, trop occupée par les douces sensations qu'elle recevait plus bas. Lacérant ainsi toujours un peu plus la douce peau de son amante entre ses cuisses.

Tout les mouvements que lui fessait la brune la transportait un peu plus près de ce qu'elle recherchait. Son propre plaisir, ce sentiment d'euphorie qui l'envahissait de plus en plus au fil des minutes qui passaient. La Brujah ne su pas retenir sa longue plainte de plaisir lorsqu'elle sentit les deux doigts de la brunette en elle. Si elle n'avait presque pas senti le premier qu'elle y avait glissé le deuxième avait amplement suffi à la faire gémir bruyamment.

« Evan... Ne t'arrête pas maintenant ... »

Elle n'avait pas formuler sa phrase comme une demande mais plus comme une affirmation. Si la jeune brune s'arrêtait maintenant, là vampire aurait des envies incontrôlable de meurtres. Il n'était donc pas dans l'intérêt d'Evangelina de s'arrêter. Elle espérait que la brunette ne s'arrête jamais, jusqu'à sa satisfaction. Finalement, elle n'espérait pas que cela, d'une part, elle espérait qu'elles soient bel et bien seules dans le logement de son amante et d'autre part, que les murs de ce dit logement soient bien insonorisés. Elizabeth se s'avait bruyante et n'avait pas la force de retenir ses gémissements qui commençais à se faire entendre plus fort.

Elle prononça le prénom de son amante d'une voix aiguë entre deux soupire de désir. Ses jambes tremblaient et son bassin se soulevait au rythme de ses plaintes de plaisir et de sa fausse respiration qui sortait de sa bouche aux lèvres couleur sang. Elle se laissait aller de plus en plus lorsque enfin l'extase se pointait. Criant et gémissant sans retenue le prénom de sa partenaire qui ne cessait pas ses mouvements si divins. Elle le sentait monter en elle et c'est dans un dernier cris du nom de sa compagne qu'Elizabeth, les jambes et le corps tremblants, s'abandonna et se laissa mollement retomber sur le lit, elle qui avait fini par se redresser sur ses coudes vers la fin de leurs ébats.

Exténué, elle se redressa pour embrasser une dernière fois Evangelina d'une étrange tendresse vue la violence de leur rapport, et se retourna sur le côté, reprenant ses forces, ses esprit et surtout, le contrôle de son corps. Elle ne savait aucunement l'heure qu'il était, mais elle s'en fichait, le sommeil la gagnait maintenant...

Et elle s'abandonna dans les bras de Morphée avec comme dernière pensée, les sensations divines qu'Evan lui avait donnés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 15 Avr - 19:57

C'était ça. C'était absolument ça. Elizabeth qui jouissait son nom, qui lacérait ses épaules alors qu'elle faisait danser sa langue contre son intimité, sans pour autant cesser le va-et-vient de ses doigts en elle. Le duo semblait avoir ravis sa conquête, qui s'abandonnait à l'orgasme dans un concert de cris, de soupirs, de plaintes et de gémissements plus bruyants les uns que les autres, à la grande satisfaction d'Evangelina. Le corps tatoué se mouvant sous les spasmes qui irradiaient de son bas-ventre, qui se cabrait et laissait sortir un cri où l'on pouvait reconnaître le nom de la jeune Garou. C'était ça qu'elle avait désiré depuis leur baiser dans la salle de bain du Penderel's Oak. L'avoir comme ça dans son lit revêtait une satisfaction particulière. Comme lorsqu'un loup réussit à attraper une proie entre ses griffes. Puis, lorsqu'Elizabeth eut atteint son orgasme et qu'elle sentis ses lèvres sur les siennes dans un baiser doux, ce qui étonna la Garou, Evan se leva du lit et fit quelques pas. Son amante s'était retournée sur le côté, et semblait reprendre ses esprits.

En y portant attention, Evan remarqua qu'elle s'était endormie. Elle soupira, à moitié découragée mais à moitié attendrie. Sans un mot, la jeune femme alla à la salle de bain où elle constata les dégâts faits à ses épaules. De longues traces rougeâtres saillaient sur sa peau. Les griffures chauffaient mais c'était tolérable. Ses cheveux étaient dépeignés, l'une de ses bretelles de soutien-gorge était tombée sur son biceps, ses cuisses avaient également des traces rouges, tout comme son cou. Ça avait été plutôt violent. Aucune des deux amantes ne s'étaient fait de cadeau. Totalement réveillée, Evan revint à sa chambre et chercha son paquet de cigarette dans la poche de son jeans. Elle s'alluma et vint s'asseoir sur le bord du lit pour fumer. Son regard se posa sur Elizabeth qui était partie dans le monde des rêves depuis une quinzaine de minutes déjà. Son visage était paisible et sa respiration semblait régulière. Un sourire en coin pris place sur les lèvres de la brunette. Ça aurait été si plaisant de s'endormir directement après l'orgasme qu'elle avait eut... Comme Elizabeth. Quoiqu'une cigarette aussi c'était bien...

La Loup Garou se leva et fit quelques pas dans l'appartement, toujours vêtue que de sa brassière de tissu noir. Le calme lui fit du bien. Le genre de calme-après-tempête dont tout le monde parle. Elle alla dans le frigo, s'ouvrit une bière, qu'elle bu en terminant sa cigarette. Sa journée avait été merdique. Sa soirée avait été bonne. Sa nuit avait été excellente. À croire qu'une journée pouvait évoluer dans le bon sens. Terminant sa bière et sa cigarette, Evan revint dans sa chambre, retira son soutien-gorge. Elle revint vers le lit où elle tenta de couvrir la poupée de porcelaine qui dormait comme un loir. À son tour, elle se glissa sous les couvertures, nue comme un ver. Avant de s'endormir, elle se demanda si Elizabeth serait encore là au matin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forget it, fast... [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» So fast so furious
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-