AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Forget it, fast... [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Forget it, fast... [hot]   Mer 2 Mar - 16:51

Sa tête tournait au rythme de la musique qui jouait dans le bar depuis les 2 heures qu'elle avait déjà passé à ne pas amélioré son mal de tête ni ses étourdissements. Tout pour oublier une journée comme celle-là... un déménagement ce n'est pas toujours facile. Perdre des boites dans le voyage entre Paris et Londres et voyager de nuit, se souvenir de tout ce qu'elle avait vécu dans cette ville. C'est de la qu'était venu son envi de tout oublier... Tout lui rappelait ses souvenir, ceux de son frère surtout.

Et un autre shooter... C'était toujours comme ça que ça commençais un peu trop d'alcool et l'envie lui prenait de reprendre ses mauvaises habitudes. Elle se leva de son banc oubliant vite qu'elle devait marcher de façon oblique en se tenant sur les chaises des gens qui la regardaient, qui la fixaient plutôt. Après tout, c'était un peu volontaire, elle aimait ce regard porter sur soi, c'est dans cette optique qu'elle avait décidé d'enfiler un simple corset, des minishorts et des tallons de 5pouces pour aller dans ce bars. Mais, les tallons-hauts elle commençais a les regretter après tout ces verres. Bref, Elle marchait donc direction des toilettes avec difficulté tout en tenant sa bouteille de vodka dans sa main gauche et s'agrippa a une chaise avant de s'effondrer sur cette chaise et sur la personne qu'il y avait dessus en plus de lui renverser le contenu de la bouteille.

" Sorry, dit elle d'une voix faible à la jeune femme qui venait de prendre une douche de vodka froide"

Elle se releva avec peine et misère du sol où elle avait fini sa chute. Se tenant sur cette charmante inconnue trempé de vodka avant d'avancer son visage à deux pouces du visage de la jeune femme brune avant de lui soufler au visage quelques parole d'ivrogne:

" désolé.. je crois que je t'ai renverser de la vodka dessus..."

Elle se mit donc à essuyer les goutes d'alcool dans le cou de jeune brune d'une main maladroite et sans gène avant de licher cette dite main avant espoir de ne pas perdre aucune miette de son breuvage, elle n'allait pas licher le sol, elle restait tout de même propre de sa personne malgré l'alcool.


Dernière édition par Elizabeth Alixe le Mer 9 Mar - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 2 Mar - 23:27

Habituellement, avec une journée aussi merdique que celle qu'elle venait de passer, la garou demeurait chez elle, enfermée dans sa chambre, écouteurs aux oreilles et musique dans le tapis.  Pourtant, ce n'était pas le cas ce soir. Elle n'avait pas envie de se renfrogner sur elle-même, couchée dans son lit en sous-vêtements et en regardant des films d'animation sur son ordinateur portable. En plus, elle était toute seule chez elle, son frère Cameron étant à un souper avec une fille. Quel miracle! Son seul souhait était de se changer les idées. Au départ, l'idée d'une balade à l'extérieur fit son chemin mais elle trouva rapidement quelque chose de mieux. Une bonne bière froide, dans un lieu où il y aurait de l'action et de la musique. Téléphone en main, Evangelina était sur le point d'appeler ses amis. Turn up! leur aurait-elle dit dans le combiné de son téléphone cellulaire. Mais pas ce soir. Non. Ce soir, elle sortait seule et allait prendre une bière tranquille. Rien d'extrême qui nécessitait la présence de ses amis. Dans le maximum, elle prendrait deux bières, assise au bar dans un silence que personne ne voudrait briser par une conversation. Et puis, que pouvait-il arriver?

Passant ses Dc. Martens noirs et son manteau de cuir qui l'attendaient sur le bord de la porte d'entrée, elle sortit de son appartement et marcha dans les rues de Londres, quittant son quartier de Fitzrovia vers sa place de beuverie habituelle. Mais, en court de route, l'idée que quelqu'un qu'elle connaisse puisse la croiser au Freedom et gâcher sa soirée toute seule se fraya un chemin. Il lui fallait trouver un endroit où elle n'allait jamais et où il serait rare qu'elle rencontre quelqu'un de sa connaissance. C'est en marchant dans Covent Garden qu'elle tomba sur le Penderel's Oak. Décidée, c'est là qu'elle aboutie. Accoudée à une table, Evan se délectait du bruit ambiant. Celui des conversations étouffées par la musique, des gens qui portaient un toast en cognant leurs verres, le bruit des ivrognes qui chutaient sur les autres clients... C'est le liquide froid et l'odeur de vodka qui la firent revenir à la réalité. Interloquée, elle se leva de sa chaise alors que la personne coupable jonchait le sol. En soupirant, Evan retira son manteau de cuir, dévoilant une camisole noire, sur laquelle tombait une chaîne de faux argent au pendentif en forme de plume, qui n'avait pas été trempée par la boisson. La garou secoua doucement le manteau pendant que la jeune femme se relevait et s'excusait en lui disant qu'elle lui avait renversée de la vodka dessus.

« J'ai cru remarquer, oui... » répondit-elle alors qu'elle sentait la jeune femme près de son visage, les mains dans son cou occupées à retirer les gouttes d'alcool qui y étaient encore logées.

La garou ne détourna pas le regard, guettant le moindre fait et geste de la jeune femme devant elle. Heureusement pour Evan, à part son manteau qui serait facilement nettoyable, elle n'en avait pas partout, de cette damnée vodka, ce qui la rassurait. Habituellement, elle aurait engueulé la personne comme du poisson pourri, mais ce n'était pas le cas. Elle ressentait, ce soir-là, une sympathie plutôt prononcée pour cette jeune femme visiblement bourrée. C'est en levant ses yeux forêt vers la jeune femme qu'Evan la vit se lécher la main, gobant les gouttes d'alcool qui y perlaient. La photographe avala sa salive de travers en la regardant.

« Es-tu correcte? Je veux dire... Tu es quand même tombée assez durement... »

Tenant son manteau dans ses mains, elle joua avec les manches qui pendaient.

« Tu devrais peut-être t'asseoir? »

Elle ne savait pas quoi dire d'autre à cette jeune femme au corset et au corps tatoué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 4 Mar - 10:59

C’était toujours comme ça, les gens prenaient pitié d’elle et ce n'était pas la réaction qu'elle souhaitait avoir, oui elle était saoule, oui on pourrait même dire très saoule mais ce n'était pas ,pour elle, une raison valable. Elle était simplement venu ici pour oublier. Son frère lui manquai et le fait de revenir à Londres ne l’aidait pas à ne plus y penser. Tout lui faisait penser à lui, tout, même les lieux, elle était sure qu’il aurait aimé voir comment le monde avais changer depuis tout le temps qu'il était mort ...

Mort ... Plus elle y pensait les sentiments remontaient. Oublier... Elle cala le reste de sa vodka du moins le fond qu’il restais dans sa bouteille. Puis elle s’approcha encore une fois de la jeune brune et avança son visage très près du sien avant de lui souffler quelques mots à l’odeur d’alcool.

«I’m okay... Je vais bien»

Puis la culpabilité fit son œuvre, elle sens voulais, pas que pour sa pauvre vodka gaspillée sur le plancher et sur la jeune femme, mais plutôt pour la jeune femme en question. Elle était plus que saoule et probablement dérangeante pour la pauvre brune. Elizabeth se recula en posant sa main gelé sur celle de la brunette qui dégageait une chaleur étrange. Puis fini simplement par tirer la chaise la plus proche, lentement, maladroitement et surtout bruyamment avant de s’y asseoir et d’enlever ses tallons hauts, qu’elle avait fini par regretter, pour les mettre sur la table.

« Je suis encore désolée. Tu veut que je te paie quelques choses à boire, je me sens mal de ... Pour la vodka ...»

Elle attendit pas la réponse de sa future compagne de beuverie et pris la bouteille de sa voisine avant d’en demander une pareille et de redemander pour elle-même une autre bouteille de vodka. Elle voulais se souvenir de rien... Elle allais y parvenir même si il lui fallait une quatorzième bouteille pour oublier ...

Elizabeth ouvrit sa bouteille et en prit toute une gorger lui brûlant la gorge au passage. Sa tête tournait,  les murs bougeais presque qu'elle du même se retenir sur l'épaule de la femme à ses côtés soudainement pour ne pas tomber de sa propre chaise avant de lui lancer un regard désolé...

Elle commençait finalement a regretter sa dernière gorgée de Vodka, mais pas pour elle, pour la pauvre à ses cotés


Dernière édition par Elizabeth Alixe le Ven 4 Mar - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 4 Mar - 12:28

Elle qui avait pensé avoir une soirée tranquille, elle s'était mis le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Oui, la soirée avait bien commencée et ça lui faisait du bien de s'accorder du temps pour elle seule. C'était pour cette raison que la bière lui tentait tant. Ah! Alcool, quand tu nous tiens par les tripes et le cœur... Elle avait une relation particulière avec l'alcool. Lors de son séjour à New York, elle en avait vécue des soirées de beuverie qui n'en finissaient plus, ou qui finissaient abruptement, du genre un des gars du dit party qui s'était rendu à l'hôpital. L'alcool l'apaisait, même s'il lui en fallait une quantité un peu plus grande que les humains. Des fois, elle pensait à arrêter de boire. Déjà qu'elle avait arrêté la drogue, une décennie plus tôt, elle trouvait qu'arrêter la boisson était une bonne idée. Dans la liste des trucs qu'elle voulait arrêter, l'alcool passait avant la cigarette. Mais, après quelques bières, l'envie d'arrêter l'alcool n'était rien de plus qu'une mauvaise idée. Elle allait définitivement trouver cette liste, prendre son briquet et la foutre en feu. Ce serait une idée, ma foi, brillante! C'était à ce genre de trucs qu'elle pensait, assise devant sa bouteille de bière, jusqu'à ce que la douche froide la prenne par surprise.

En pouffant de rire de manière sarcastique, la Garou écouta cette demoiselle alcoolisée lui dire qu'elle allait bien. Elle n'en croyait pas un mot. La jeune Carlile n'était pas à un stade où ce qui circulait dans ses veines était de la bière, elle était donc ce que l'on pouvait qualifier d'à jeun.  Ça la faisait rire que la jeune femme lui dise qu'elle était okay. Visiblement, elle ne l'était pas. Puis, il y eut la main. Cette main terriblement froide qui venait de se poser sur la sienne... Evan inspira de manière bruyante et regarda la jeune femme se tirer une chaise pour s'asseoir à sa table avec elle. Pour quelle raison obscure la main de la dame à la bouteille de vodka, maintenant vide de son contenu, était si froide. C'était quelque chose qui titillait Evan au plus haut point. Les talons hauts quittèrent  les pieds et avant même que la Garou puisse décliner l'offre, le serveur leur apporta une autre bouteille de bière pour la brunette et une énième bouteille de vodka pour la jeune femme. Et puis, « Au Diable le côté logique! » pensa Evan en ouvrant sa bouteille d'un geste habile, elle profiterait du cadeau. Elle repris place sur sa chaise au même moment où sa compagne s'appuyait contre son épaule. C'était des gestes maladroits d'une personne beaucoup trop affectée par l'alcool mais chez Evan, son corps bouillait. Elle respira bruyamment de nouveau, se concentrant pour ne pas lui sauter dessus devant tout le monde.

« Merci pour la bière. »

La jeune femme en repris une gorgée. La main sur son épaule était toujours bien campée là. Evan ignora le regard désolé de sa compagne.

« J'ai envie de te demander combien de bouteilles comme celle-là tu as bues... Mais malgré mes années d'école, je ne suis pas sûre d'avoir appris à compter jusque là. »

Elle lui offrit un clin d'oeil. Autre gorgée.

« Moi c'est Evan, en passant. Et à moins que tu veuilles que je te surnommes Vodka-girl pour le reste de la soirée, j'aimerais beaucoup connaître ton nom. »

Autre gorgée. L'alcool lui fait du bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 4 Mar - 20:45

De par ce qu’elle voyait, finalement la pitié n’avait pas l’aire de faire partie des réactions de la jeune femme brune. Elizabeth renonça donc à se sentir coupable d’être aussi saoule devant elle, car cela ne semblait pas préoccuper sa compagne de bar. Elle semblait même rire d’elle, en fait, elle semblait se moquer d’elle. Et en plus la femme avait accepté la bière, déjà ça lui donnait une raison de discuté autre que de la douche de vodka. De plus, elle détestait les silences, surtout quand elle ne voulait plus s’entendre penser dans sa propre tête pour ne plus se rappeler de son passé à Londres.

«J'ai envie de te demander combien de bouteilles comme celle-là tu as bues... Mais malgré mes années d'école, je ne suis pas sûre d'avoir appris à compter jusque-là»  Dit la jeune brune

Oui, elle se moquait bien d’elle et pas rien qu’un peu… Seulement Elizabeth incapable de répondre se mit à dire de plus belle en gardant sa prise sur l’épaule brulante de la femme. Et ce regard de feu que la femme lui lançais, la lueur dans ses yeux avant qu’elle ne lui fasse se petit clin d’œil discret entre deux phrases

Moi c'est Evan, en passant. Et à moins que tu veuilles que je te surnomme Vodka-girl pour le reste de la soirée, j'aimerais beaucoup connaître ton nom. »

Evan … Malheureusement, elle allait probablement oublier ça aussi, vu toute la vodka qui circulait dans ses veines. Et voilà que cette Evan se moquait encore d’elle. Vodka-girl ? Elizabeth l’aurait trouvé moins drôle si elle n’aurait pas été saoule. Elle aimait se surnom finalement, surtout qu’elle n’avait pas habitude de dire son nom comme ça au gens dans les bars, dans son passé elle avait un surnom qu’elle avait fini par oublié avec les années quand elle travaillait dans les bars miteux de Whitechapel à l’époque Victorienne. Cependant, elle hésitait vraiment à dire à cette femme son prénom tout en sachant qu’elle ne s’en rappellerait probablement pas le lendemain matin une fois dessaoulée. « Oh pis merde les vieilles habitudes » pensa-t-elle

«Elizabeth, Appelle moi Vodka-Girl si tu le veux mais, j’aime mieux Elizabeth »

Puis elle se redressa avant de ramasser d’une main sa vodka et de l’autre ses talons-hauts, pour aller direction des toilettes, les 12 bouteilles de vodka commençaient à faire beaucoup dans sa vessie, mais au lieu de prendre direction des toilettes elle prit plutôt direction Evan. Se vautrant de tout son long sur la jeune femme et dans un exploit ne renversa rien sur la jeune femme avant de la regarder de ses yeux rouges d’un regard coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Lun 7 Mar - 12:38

L'alcool. Ce liquide qui mettait un fin à pratiquement toutes les inhibitions. Pour être franche, Evan n'en avait nullement besoin. Elle n'avait pratiquement aucune inhibition, que ce soit dans son langage ou dans sa manière d'être. Pourquoi se cacherait-elle alors qu'elle assumait pleinement la personne qu'elle était? Cette manière de voir les choses lui avait souvent causée des ennuis par le passé, notamment avec sa génitrice. Intérieurement, elle se voyait encore avoir des engueulades monstres avec la marâtre Carlile. Elle se revoyait, en pleine adolescence, quitter la maison en claquant la porte et éviter les questions de Cameron qui voulait savoir ce qui s'était passé. Elle se revoyait acheter un billet d'avion pour New York et quitter son Angleterre natale. Scarborough n'était plus sa place. Cette maison n'était plus sa place. Sa place était ailleurs. « Take me away... » avait-elle pensé. Elle avait avertie ses frères qu'elle partait, mais pas celle qui l'avait mit au monde. Avec une « mère » comme celle qu'elle avait eu, pas étonnant qu'elle aille levé les feutres. Et puis, quand Cammy lui avait appris, à Vic et elle, que leur mère était morte, Evan en avait presque versé des larmes de joie. L'alcool lui permettait de porter un toast aux flammes de l'enfer, là où brûlait sa génitrice pour l'éternité. Cette idée la confortait. C'était tout ce que cette chipie méritait, au fond.

« Elizabeth, hmm? Je - »

Et la voilà repartie, cette Elizabeth. Mais elle n'alla pas vraiment plus loin qu'un pied. La garou sentie sa compagne s'affaler sur elle de tout son long sur elle. Pas sur la table. Pas sur le plancher. Non, non. SUR elle. La surprise empêcha Evan de réagir sur le coup et elle ouvrit de grands yeux forêt en regardant la vue qui s'offrait à elle. Une paire de shorts très, très courte, d'où on voyait dépasser le semblant de sous-vêtement qu'elle portait. Evangelina n'avait même pas noté qu'elle avait attrapé la hanches de l'albinos de sa main gauche. En tournant légèrement les yeux vers la droite, la garou nota, très près de son visage, la présence du visage d'Elizabeth. Un soupir bruyant quitta les lèvres de la brunette.

« Je ne sais pas où tu voulais aller, mais moi j'ai une soudaine envie de nettoyer mon manteau. Si tu veux venir, libre à toi. »

Et elle se leva, redressant du même coup la jeune femme à la peau si froide... Evan agrippa son manteau et sa bière, qu'elle cala en quelques secondes, et se dirigea vers les toilettes pour dames. Elle ouvrit la porte et se faufila à l'intérieur. Elle commençait à laver son manteau lorsque le bruit de la porte se fit entendre. Un léger sourire en coin grimpa à ses lèvres. Elle savait exactement de qui il s'agissait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mar 8 Mar - 20:24

Elizabeth était loin d’être une femme ayant facilement honte dans ce type de situation, après tout avant elle agissait ainsi tous les soirs pour quelques livres seulement. Elle se rappelait très bien de ces soirs qu’elle passait avec tous ses hommes qui la dégoutaient tant sans pour autant se sentir gênée de la situation. Par le passé, lorsqu’elle était encore une travailleuse du sexe plus active, elle n’avait pas eu la chance de coucher avec beaucoup de femme pour de l’argent, maintenant ce n’était plus la même chose, plusieurs femmes avaient demandés ses services d’escorte pour une coquette sommes, c’était ainsi qu’elle avait pu retourner à Londres. Et de revenir dans un bar de Londres lui fessait souvenir de ses nombreuses rencontres aux tendances plutôt explicites. Cependant, cette fois-ci elle se sentait rougir lorsqu’elle senti la main chaude d’Evan sur sa hanche froide lorsqu’elle avait tombé sur cette dernière. Ce n’était pas dans ses habitudes d’agir comme une pucelle lors de moments comme ceux-là.

La vampire senti le soupir de la jeune femme, ce qui n’aidait pas à ne pas se sentir coupable de son comportement. Evan semblait être énerver, après tout ça aurait été quelque chose de normal après quelle se soit comporté en salope bourrée de bar miteux en ayant renversé sa vodka sur la jeune femme et maintenant elle était rendu sur la jeune femme, oui SUR la jeune femme, une autre situation qui pourrait confirmer qu’Evan avait des raisons d’être fâcher après elle.

«Je ne sais pas où tu voulais aller, mais moi j'ai une soudaine envie de nettoyer mon manteau. Si tu veux venir, libre à toi »

Puis la brune se leva, la laissant seule dans le bar. Elle rêvait ou c’était vraiment une invitation? Une invitation ou la jeune femme voulait lui faire sentir qu’elle ne voulait plus de sa compagnie de façon sarcastique. Elizabeth essaya donc de remettre ses talons de peine et de misère avant de suivre Evan aux toilettes en se rattrapant sur les chaises et tables sur son chemin. Elle poussa la porte et vit immédiatement le sourire de la brunette dans le miroir alors qu’elle rentrait dans la salle d’eau. Elle s’approcha maladroitement vers la femme et se placa derriere elle avant de passer ses bras au tour du corps de la brune et d’embrasser de ses levres rouges son cou.

« C’est moi qui a mal interpretter tes mots ou c’était une invitation, si c’était une invitation je peux en avoir plus de details ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 9 Mar - 15:28

Les deux mains occupées à laver la vodka qui stagnait contre le cuir de son manteau, Evan eut un sourire en coin. Elle savait que la jeune femme qui venait d'entrer dans les toilettes était Elizabeth. Elle le savait, le sentait, et pas seulement à cause de l'odeur de vodka qui émanait d'elle. Qu'elle le voulait ou non, elle avait fait le commentaire en espérant qu'elle la suive, on ne s'en cacherait pas. Evangelina en était à un point où si sa compagne ne la rejoignait pas dans les salles de bain, elle trouverait un moyen de satisfaire le feu qui brûlait en elle. Et si elle la rejoignait, c'était une occasion comme une autre de jeter de l'huile sur le feu déjà activement brûlant. Comment de si petits mouvements pouvaient l'avoir fait grimper dans les rideaux et lui donne une telle envie de plaisir charnel? La garou sentait la jeune femme s'approcher d'elle, chancelante sur ses talons hauts. « Advienne que pourra... » pensa la jeune Carlile. C'est là qu'elle sentit Elizabeth se presser contre son dos et elle se cabra, ses fesses venant se coller contre le bassin de sa compagne. Puis, elle sentit le baiser dans son cou et elle sut, à ce moment précis, qu'elle avait besoin de sentir ces lèvres contre chaque pouce de son corps. Un soupir satisfait quitta les lèvres de la brunette alors qu'elle délaissait son manteau qui glissa plus bas dans le lavabo.

« Des détails, hmm? » Dit-elle, se retournant entre les bras de l'albinos qui la surplombait en grandeur.

Elle sentait maintenant le comptoir de l'évier presser contre le bas de son dos. La garou leva la tête, plongeant son regard forêt dans les yeux rubis qui leur faisaient face. Elle glissa ses mains le long des côtes froides de sa compagne, passant le bout de ses doigts contre la peau de son ventre. Puis, les mains chaudes de la werewolf se logèrent derrière le cou d'Elizabeth, la tirant doucement vers elle.

« Tu veux des détails...? »

Evan pressa ses lèvres contre celles de sa compagne. Le goût de la vodka qu'elle goûtait sur les lèvres de la jeune femme tatouée contrastait de manière violente avec les bières qu'elle avait bues jusqu'ici. Glissant une main contre la joue de la jeune femme, elle cabra son corps pour qu'il touche à celui d'Elizabeth. Sa peau froide la frappa encore plus que précédemment mais son cerveau se plaça au mode pilote automatique et les questionnements quittèrent sa tête. La seule chose qui lui importait, c'était cette jeune femme qui, plus tôt, avait renversée sa bouteille de vodka sur elle. Un soupir impatient quitta ses lèvres. Evan n'était pas du genre à baiser dans des toilettes publiques.

« Dans les détails, on peut régler quelque chose comme ceci : chez toi ou chez moi? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 9 Mar - 19:43

Finalement, c’était bel et bien une invitation et elle allait en profité, du moins elle pourrait dire que son retour à Londres aura été profitable. De toute façon, cela ne ferait pas changement de ses habitudes sexuelles en général. Autant en profité avec une femme qui ne la laissait pas indifférente.
Alors que la jeune femme devant elle s’était retournée vers elle, la vampire avait impression que son cœur battait à nouveau que la chaleur l’envahissait comme autre fois en sentant les mains chaudes d’Evan contre ses côtes. Elle s’emballait pour un rien, juste le toucher de la brune avait redonné vie à son cœur qui avait pourtant arrêté de battre il y a des lustres.  Puis elle frissonnant en inspirant bruyamment alors que les doigts brulant de la femme parcourraient son ventre avant de venir se logé dans son cou.

« Tu veux des détails...?»

«Finalement, ne me les dits pas… Montre-les-moi!»

Evan posa enfin ses lèvres sur les siennes surement froides, créent un contraste qui électrisa la vampire la fessant frissonner d’anticipation, imaginant ce que la suite de se baiser donnerait. Elle allait donc laisser se baiser s’enflammer dans l’espoir qu’il mène à une suite embrasée dans le feu de la luxure qu’Evan alimentait.  Elle laissait sa compagne mener la danse pour le moment, elle aurait amplement le temps de montrer ce qu’elle savait. Elle voulait savourer ce moment pour le moment où sa mémoire ne fessais pas encore défaut, et ne pas se précipité, de toute façon elle allait probablement ne plus s’en souvenir une fois dessaouler. Elle descendit donc ses mains dans le creux de la taille d’Evan collant son ventre nu contre le corps de la plus petite et laissa passer un soupire de désir filler entre ses lèvres au contact de se corps chaud contre le sien.

«Dans les détails, on peut régler quelque chose comme ceci : chez toi ou chez moi? »

Au moins, Cela avait eu pour effet de soulager Elizabeth, elle n’avait pas envie de faire ça dans les toilettes considérant que sa sobriété avait foutu le camp avec son équilibre et que sa faible vision n’aidait pas non plus. Cependant, elle était loin d’être en état d’expliquer le chemin jusqu’à son appartement. Malgré qu’elle n’avait qu’à mentionner qu’elle habitait au-dessus du Seven Doors Tattoo.

« Chez toi ? Sinon je suis dans Whitechapel… Seven doors Tattoo…  Juste au-dessus…»

Puis elle se pencha vers la femme et lui souffla aux oreilles.

« Mais fait vite… J’aime plus ou moins attendre quand on me donne chaud comme ça…»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 11 Mar - 0:25

Oui. Baiser dans des toilettes publiques n'était pas son genre. Ce n'était pas l'idée qui la dérangeait, mais plutôt le fait qu'elles pouvaient se faire prendre à tout moment. Ça, c'était la partie la moins plaisante. Mais pour l'instant, embrasser une jeune femme qu'elle venait à peine de rencontrer, une vingtaine de minutes plus tôt, dans les toilettes d'un bar était ce qu'elle prenait. Rapidement, l'idée de se rendre chez l'une ou chez l'autre lui vint à l'esprit et c'était tout ce qu'elle voulait. Une fille, un lit, une baise, une cigarette quand tout serait finit. Ses chaleurs la faisaient virer complètement folle et elle avait ce besoin physique et mental urgent d'un orgasme. Oui, elle pouvait attendre le temps qu'elles sortent et se rendre chez elle ou chez l'autre, mais ça ne pouvait pas être plus long. Son corps lui donnait l'impression d'être aussi chaud que de la lave en fusion. Même si elle était en camisole, Evan avait plus chaud qu'à l'habitude. Elle posa un baiser contre la mâchoire d'Elizabeth alors qu'elle lui disait qu'elle habitait Whitechapel. Elle connaissait quand même assez bien ce quartier étant donné que son frère y habitait mais un rapide, très rapide calcul, pressé par l'impatience grandissante de sa compagne, lui affirma qu'il était plus rentable de se rendre chez Evan, dans Fitzrovia. La garou retint tout de même les informations que l'albinos lui donna, au cas où ça pourrait lui être utile dans un futur rapproché.

« On va chez moi. C'est plus près d'ici. »

Evan posa ses lèvres contre celles d'Elizabeth une autre fois avant de poursuivre :

« Si tu veux qu'on y aille, il faudrait qu'on sorte de ce bar. Je vais nous appeler un taxi... »

Elle sortit son téléphone cellulaire d'un geste habile et composa le numéro de la compagnie, remettant son manteau à une main. Le cuir était encore mouillé mais ce n'était plus de la vodka qui coulait, mais quelques gouttes d'eau de sa tentative de lavage. Après avoir raccroché avec l'homme occupé à répartir les clients aux chauffeurs, Evan se regarda dans le miroir, replaçant ses cheveux d'un geste de la main, jetant un regard à Elizabeth dans le miroir.

« Vas-tu être capable de te rendre à la porte ou je vais devoir te tenir contre moi? »

L'idée ne lui déplaisait pas, même s'il s'agissait encore là d'une façon de rire de sa compagne.

« Le chauffeur devrait arriver dans une minute ou deux, on devrait sortir. »

Evan alla prendre la main d'Elizabeth pour finalement quitter les toilettes. Après avoir traversé la quasi totalité du bar, les deux jeunes femmes se retrouvèrent dans la nuit fraîche. Pour la garou, l'air frais lui permis de reprendre ses esprits un peu, sans pour autant calmer le feu du désir qui était en train de la brûler par l'intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 11 Mar - 10:20

Cette situation commençait déjà à lui faire voir des étoiles juste à s’imaginé le reste de sa soirée en compagnie d’une belle jeune brune à la peau brulante d’envie. Elle avait impression que son passé revenait en force dans sa vie présente, sauf que cette fois, elle se sentait plutôt comme ses hommes impatients qui fessaient appel à elle. Son souffle rapides, l’impression que son cœur allait sortir de sa poitrine, cette chaleur, elle avait perdu ces sensations au fil de sa vie de vampire, elle n’en avait plus l’habitude. Son cœur sans pouls avait, il y a longtemps arrêté de faire circuler une chaleur dans son corps, laissant sa peau aussi froide que celle d’un mort. Cependant, toute cette luxure lui donnait comme une seconde vie, si cela devenait une habitude, elle deviendrait totalement dépendante, comme une autre des multiples substances dont elle abusait les soirs où l’inspiration pour une toile ne venait pas à son esprit. Elle se laissait donc bercer au rythme de sa fausse respiration et des baisés embrasé de sa compagne. Elle allait perdre patience, si tout cela prenait trop de temps et dieu sait à quel point n’importe où elles finiraient serait un bon endroit si Elizabeth perdrait son peu de patience qui lui restait.

La jeune brune proposa finalement d’aller chez elle, cela fessait le bonheur du vampire, son appartement plein de pot de peinture ouvert et de toiles à demi entamées était loin d’être approprié pour un rendez-vous d’un soir. Et le fait de prendre un taxi au lieu de marcher jusqu’à l’appartement de la jeune femme la rendait encore plus heureuse, marcher lui aurait laissé le temps de refroidir trop longtemps pour ce réchauffé plus tard.

« Vas-tu être capable de te rendre à la porte ou je vais devoir te tenir contre moi»

Et Evan continua de se moquer d’elle, sauf que cette fois, elle était bien d’accord, son équilibre avait foutu le camp 20 minutes plus tôt. Elle allait avoir besoin d’un support pour marcher droit.

«Je crois que tu vas devoir, non seulement me retenir, mais me porter en princesse jusqu’au taxi … »
Puis, elle se fit trainée entre les tables et les chaises pour sortir à l’extérieurs du bar, ou il fessait nuit, une belle lune dans le ciel et un air frais qu’elle s’empressa d’humer avant d’embrasser sans gêne Evan devant quelques passant juste avant que le taxi fasse son arrivé.

Elle ouvrit la porte du véhicule du mieux qu’elle le pouvait et s’y faufila de façon maladroite avant de s’entasser du côté gauche de la banquette arrière pour permettre à Evan de l’assoir a ses coté et de ne pas laisser ses mains inutiles et de les faires balader sur les cuisses de sa compagne…

Elle ne savait pas où elle allait se ramasser mais le lendemain elle finirait bien par le savoir, de toute façon, ce n’était pas cela qui la préoccupais le plus. Elle allait passé une belle soirée, une baisse pour fêter son retour à Londres et une cigarette pour se remettre de tout cela. Rien de mieux pour oublier ce qu'elle avait à oublier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Ven 11 Mar - 22:48

L'air frais de l'extérieur lui faisait du bien, la calmant légèrement, sans éteindre le feu qui la consumait. Le temps que prenait le taxi lui semblait beaucoup trop long, alors qu'Elizabeth venait l'embrasser devant la bâtisse. Ce n'était pas l'opinion des autres qui faisait peur à la garou alors elle ne fut aucunement offusquée du comportement de sa compagne. La jeune femme pris un malin plaisir à coller son corps contre celui de la tatouée tout en l'embrassant. Elle mordilla sa lèvre inférieure en signe d'impatience. Elle ne voulait que sentir ce corps contre le sien, sentir les frissons contre sa peau, son souffle dans son cou. Pendant que leurs lèvres étaient soudées, Evan se demanda comment sonnerait son nom lorsqu'elle le jouirait... Et là, le taxi arriva. Elle se trouva tiraillée entre l'excitation d'enfin pouvoir quitter le bar vers une aventure qu'elles souhaitaient toutes deux et la légère déception de devoir quitter les lèvres de la belle. Mais c'était un mal pour un bien. Evan regarda Elizabeth se glisser de manière très maladroite sur le siège arrière du véhicule et, avec un sourire en coin, elle pris place près d'elle.

Alors qu'elle donnait son adresse au chauffeur, la garou pu sentir la main de sa compagne sur sa cuisse. Le résultat ne surpris aucunement Evangelina. Le feu repris de plus belle en elle. C'était comme si elle venait de jeter de l'huile sur un joli feu de camp. Maintenant, elle était un véritable feu de joie. La chose qu'elle désirait le plus, c'était que le chauffeur pèse sur l'accélérateur et qu'elles arrivent le plus vite possible. Il pris un chemin plus long, le connard, mais lui permis d'éviter les péages, ce qu'elle apprécia un minimum. Sa main chaude alla se poser sur celle froide de la jeune femme albinos qui était près d'elle. Evan pouvait sentir la pression de la main sur sa cuisse, à travers le jeans qu'elle portait. Damné jeans, elle rêvait de l'enlever directement dans le taxi et de simplement sentir les mains d'Elizabeth sur elle. Elle mordilla sa lèvre, fermant les yeux à demi, question de se concentrer sur ne pas être une obsédée sexuel dans un taxi. Ce n'était pas une mince tâche. Lorsque la voiture s'arrêta devant chez elle, Evan jeta un billet de 20€ au chauffeur alors que la course ne coûtait que 8,75€. Elle se foutait fort bien de l'énorme pourboire qu'elle lui laissait, son lit l'appelait, mais pas pour dormir.

Elle attendit que sa compagne soit près d'elle avant de grimper les quelques marches qui allaient les mener dans l'appartement d'Evan. La garou se tint tout de même assez proche au cas où la jeune femme qui la suivait aurait besoin de s'appuyer contre elle. Arrivées sur le porche, elle attrapa le visage d'Elizabeth pour embrasser ses lèvres, ouvrant la porte d'un geste habile pour se glisser à l'intérieur. Pas de lumières, pas de sons autres que ceux qu'elles faisaient. Avec une excitation qu'elle ne cacha pas, Evan traîna la tatouée directement à sa chambre, tenant ses mains dans les siennes. Puis, arriver à son lit, la garou fit pivoter sa conquête pour qu'elle soit dos au lit et la poussa sur ce dernier.

« Je t'aurais bien fais faire le tour de mon château, mais j'ai des trucs plus importants en tête en ce moment. » Dit-elle avant de grimper par-dessus elle, frôlant son corps de ses mains chaudes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Dim 13 Mar - 15:33

Plus elles approchaient de l’appartement d’Evan, plus Elizabeth perdait patience, elle n’était déjà pas une fille qui avait beaucoup de patience en général mais une fois saoule ou exciter sa patience foutait le camp, mais là, les deux! Ça n’allait pas faire un beau mélange si le trajet, qu’elle commençait à trouver fort long, ne se terminait pas bientôt. Elles finirent par arriver après un « long » moment de voiture. Elle aurait aimé grimper les escaliers quatre marches en un pas, mais sa condition ne lui permettait pas du tout de faire de tels exploits. Elle marchait donc plutôt derrière Evan en se tenant sur le manteau de la jeune femme devant elle. Tomber gâcherait le moment qu’elles allaient passer ensemble, plutôt éviter cela. Une fois en haut, un baiser, une porte de franchie, une noirceur puis elle sur un lit.

«Je t'aurais bien fais faire le tour de mon château, mais j'ai des trucs plus importants en tête en ce moment. »

Elle frissonna au moment où elle sentie Evan sur elle, caressant de se main brulante son corps si peu caché par ses « vêtements ». Elle se sentait comme une proie en dessous de la brune, c’était bien la première fois qu’elle pouvait penser cela, autrement, c’était plutôt elle la prédatrice et elle comptait bien lui démontré dans quelque instant si Evan prenait trop le dessus.

La vampire se redressa dans un mouvement fessant frôlé son ventre froid sur le chandail d’Evan. Chandail qui commençait atrocement à la gêner. Elizabeth passa donc ses mains glaciale sous le vêtement de la brune histoire de retiré le chandail et de reprendre le dessus. Elle n’aimait pas se sentir aussi vulnérable, elle avait de mauvaises habitudes et elle comptait bien les garder.

«I don’t care ‘bout your castle… »

Elle fini par retirer le fameux chandail de la brunette

« But the queen who’s living in… »

Elle embrassa le cou de la jeune femme avant de mordiller délicatement la peau sous ses lèvres.

« I want her… right fuck’ng now… »

Elle poussa sur le corps de la jeune femme avant de la surplomber à son tour. Elle voulait mener la danse. La brujah inspira de désir avant de fondre sur les lèvres de sa compagne, passant ses mains sur les côtes de la brune en continuant d’embrasser et de mordiller le cou qui s’offrait à elle. Plus sa propre envie montait plus elle laissait ses baisers descendre sur le corps bouillonnant de la femme. Embrassant le haut de la poitrine, les côtes puis le bas ventre avant de redresser son regard vers celui d’Evan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Evangelina T. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 82

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mar 15 Mar - 22:43

Evan n'avait qu'une seule envie : toucher Elizabeth et qu'elle la touche à son tour. Elle voulait sentir son corps pressé contre le sien, ses lèvres sur les siennes, ses mains sur elle. La garou ressentait ce désir intense qui frappe juste avant le plaisir charnel. Celui de regarder sa partenaire et d'imaginer tout ce qu'elle pourrait lui faire. Elle mordilla sa lèvre inférieure, touchant les côtes de sa compagne. Son corps, si peu vêtu, la narguait de belle façon. Là, couchée sur le lit, sous la garou qui bouillait de l'intérieur. Puis, Evan sentit Elizabeth prendre le dessus et elle se laissa faire, affichant un sourire satisfait. En voilà une qui prenait les choses en mains et elle adorait ce sentiment. Certes, la jeune femme adorait dominer ses partenaires, être sur le dessus et les sentir sous elle, mais elle aimait aussi se laisser dominer, quelques fois. Que sa compagne agisse de la sorte venait pimenter l'instant. La garou adorait ça. Mais quand elle lui retira sa camisole noire, Evan sentit sa chaleur corporelle grimper d'un cran encore. Son long collier tombait entre ses seins, sur son soutien-gorge noir en tissu. La garou releva la tête, maintenant couchée à l'endroit où se trouvait Elizabeth quelques instants plus tôt. Elle plongea son regard forêt dans les yeux rouges de l'albinos, soutenant son regard alors qu'elle lui parlait. Les baisers dans son cou la firent soupirer d'impatience. Lorsque sa compagne mordilla la peau de son cou, elle ne put empêcher un léger grognement d'envie alors qu'elle lui disait qu'elle la voulait.

Lorsque la jeune femme par-dessus elle se redressa, Evan haussa un sourcil. Elle la surplombait mais elle voulait son corps contre elle. Rapidement, Elizabeth revint vers ses lèvres et elles s'embrassèrent avant que la tatouée ne descende ses baisers vers la poitrine de la garou, puis sur ses côtes et son ventre. Evangelina mordilla sa lèvre inférieure, fermant les yeux en sentant les baisers sur la peau nue de son ventre. Un réflexe lui fit passer les mains dans les cheveux blanc et noir. Elle baissa les yeux pour voir le regard rubis de l'albinos sur elle. Elles se regardèrent un moment.

« What are you waiting for, darlin'? »

Son souffle était court, elle voulait de l'action. Evan ne voulait pas avoir à quémander, ce n'était pas son genre. Ses pantalons la gênait et ce, même si elle était une femme. De plus, si Elizabeth attendait là, elle espérait que les pantalons voleraient dans la pièce bientôt. Evan voulait être touchée, caressée, embrassée et elle était en train de devenir réellement folle. Mais si Elizabeth ne faisait rien, elle allait bouger la première. Evan tira sa compagne vers elle pour l'embrasser puis repris le dessus, embrassant le cou et les clavicules de la jeune femme. La garou descendit ses mains vers les hanches de son amante, détachant et glissant les minis shorts le long de ses jambes.

« Si tu ne fais rien, moi je ne me gênerai pas. » souffla-t-elle à Elizabeth.

Elle se glissa entre les jambes de la tatouée et descendit ses baisers sur les os du bassin de cette dernière. Evan échappa un grognement tout en allant mordiller l'intérieur des cuisses de l'albinos.

« Si tu veux quelque chose, tu n'as qu'à le demander, darlin'. » Lui dit-elle en regardant vers elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Alixe «
avatar

clan brujah
Messages : 83

MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   Mer 16 Mar - 12:36

« What are you waiting for, darlin'?»

Elizabeth adorait sentir tout le feu du désir dans le regard de son amante. Elle aimait en fait, la faire languir et plus elle la faisait attendre plus elle sentait que la patience d’Evan foutait le camp. Et ça elle voulait le voir, voir comment Evan serait quand elle craquerait et elle ferait tout pour voir peut-être une violence comme Elizabeth aimait. Une douleur dont elle ne pouvait plus se passer dans les moments ou la luxure était plus que présente. Elle voulait a tout pris qu’Evan brise sa retenue avec elle, qu’elle devienne folle.  Elle donna un dernier baiser sur le bas ventre de sa compagne avant de se mordre les lèvres pour retenir un gémissement lorsque la brune la tira vers elle. Au final, elle était sure qu’elle allait finir par obtenir ce qu’elle souhaitait.

«Si tu ne fais rien, moi je ne me gênerai pas»

Elle sentie ses joues devenir rouge, elle ne pouvait pas dire chaude, mais elle n’avait aucun doute sur la couleur de ses pommettes. Si l’embrasser comme elle le faisait si bien et la pousser sur un lit sans retenu c’était « se Gêner » elle avait bien hâte de voir quand elle se laisserait allez.

« Je ne t’ai pas demandé de te gêner non plus, Evan»

C’est là qu’elle abandonna, du moins, qu’elle s’abandonna aux mains de la jeune brune qui caressait ses hanches lorsque la bouche de cette dernière était occupée à embrasser son bassin. Son point faible, elle ne put retenir une longue plainte de désir, ne manquait plus que la brune enfonce plus ou moins doucement ses ongles dans sa peau pour que ce soit la vampire qui perde la tête. Puis elle sentie les dents de son amante venir pincer la peau l’intérieur de ses cuisses avant que celle-ci lui disse en la regardant de ses yeux Émeraude

«Si tu veux quelque chose, tu n'as qu'à le demander, darlin'.»

Elle senti son corps frissonner et se soulever au contact du souffle chaud de la jeune brunette entre ses cuisses Et elle se retenu, serra les draps de ses longs doigts fins, elle allait finir par faire du mal à son amante si elle ne se retenait pas. Et Evan qui continuait de l’embrasser si près, mais en même temps si loin. C’est là qu’elle vit la brune poser ses lèvres sur le tatouage ornant le côté droit de son bassin : « fuck me ». Cela résumait bien les seules pensées que son cerveau embrouillé lui permettait d’avoir. La Brujah pris donc la mâchoire de son amante entre ses doigts, la regarda dans les yeux avant de lui souffler entre deux inspirations :

« You can read, don’t ya? So just do what you read, don’t make me wait for it…»

Elle glissa ses doigts dans la chevelure d’Evan avant de resserrer sa prise plus ou moins délicatement par manque de patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: Forget it, fast... [hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forget it, fast... [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» So fast so furious
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-