AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)    Mer 4 Mai - 1:19

C’était difficile de décrire la sensation de la peau froide de Wallace contre celle de Vic, qui semblait brûler comme s’il était à quelques secondes de prendre feu. L’appartement baignait des couleurs chaudes du coucher de soleil. Cramoisi, rubis et écarlate dansaient sur les murs blancs, comme des flammes qui léchaient l’air à la recherche de tout l’oxygène qu’elles pouvaient consumer. Un sourire s’étira sur les lèvres du garou lorsque la voix du vampire se fit entendre, craquant presque dans sa gorge. C’était une musique à ses oreilles; la plus belle de toutes. Ses yeux rivés sur le vampire, il bougea ses hanches lentement, laissant échapper un grognement silencieux. Le toucher, malgré sa peau froide, était plutôt plaisant. Ses lèvres frôlèrent l’épaule de Wallace de nouveau, tandis qu’il parlait. « … Faster. » Sans rien dire, Vic obligea, ses hanches bougeant plus vite.

Il n’y avait pas d’hésitation, ses mains agrippant ses hanches durement, ses doigts s’enfonçant dans la peau pâle. Wallace avait beau avoir l’air d’une poupée avec sa peau de marbre et ses cheveux de princesse, Victor n’avait pas peur de le malmener un peu. Son comportement en était la preuve, ses mains agrippant et serrant peu importent ce qu’elles trouvaient, ses dents mordillant la quelconque surface qu’elles trouvaient. Il serra les dents, gardant un rythme relativement régulier alors qu’il sentait cette chaleur familière naître dans son bas-ventre. « C’est mieux? » Sa voix était moqueuse, son souffle probablement chaud contre la peau du vampire. C’était son intention; même dans cette situation, il cherchait à faire réagir Wallace, curieux de voir jusqu’où sa patience allait. Toutefois, la sienne avait des limites, et la tension causée par sa période de chaleurs n’aidait pas la situation. Vic poussa de nouveaux grognements, pressant ses lèvres contre la colonne du vampire avec espoir d’étouffer les bruits de plaisir qui s’échappaient de sa bouche. Ses hanches bougèrent avec plus d’insistance, trouvant ce rythme qui le fit frissonner de désir. C’était peut-être un peu péché de prendre autant de plaisir à cet acte, mais Vic s’en foutait.

C’était comme s’il avait goûté au fruit défendu et avait développé une dépendance mortelle à celui-ci. Il savait ce que c’était; il avait goûté à des substances qui créaient cette sensation addictive. Il resserra son étreinte sur ses hanches, sentant les os de celles-ci sous le bout de ses doigts. Peut-être était-ce cette sensation qui le ramena sur terre, qui lui fit réaliser qu’il était en train de se noyer dans ces sensations jubilantes. Quand allait-il remonter prendre une bouffée d’air? Il l’ignorait. Il préférait rester là où il était, les sensations qui parcouraient son corps lui coupant le souffle. C’était mieux que de revenir à la réalité et réaliser qu’il étouffait dans un monde qui sentait la merde et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)    Jeu 5 Mai - 14:23

C’est un problème. Un gros problème. Il a toujours aimé le sex, bien qu’il s’en lassait rapidement lorsqu’il était humain – après tout, il y a des limites. Toutefois, depuis sa transformation, il prend un plaisir presque spirituel à l’acte charnel : les vagues de plaisir, les frissons, les mouvements incontrôlés du corps, tout cela lui donne l’impression d’être vivant de nouveau. Il ne regrette pas sa transformation, mais il s’ennuie parfois de la chaleur d’un corps humain. Alors il ne se prive pas pour séduire les beaux garçons passant à sa portée.

Cependant, c’est la première fois qu’il couche avec un garou – avec Carlile – et merde, c’est un problème. Parce que son esprit se vide alors que son corps brûle. Il sent les traces de doigts rouges apparaitre sur sa peau là où les mains du dealer serrent ses hanches. Il sent son propre corps absorber cette chaleur et acquérir une tiédeur que n’importe quel corps humain ne peut lui donner. Il sent un danger, celui d’y prendre goût. Mais le vrai problème est qu’il s’en fiche, en ce moment, parce que c’est si bon.

Il se fiche des marques de dents qu’il aura sur la peau, des ecchymoses qui se formeront là où les ongles de Carlile se sont enfoncés sur ses hanches, des soupirs et des gémissements qu’il laisse échapper de ses lèvres et même de sa propre main s’étant tendue vers l’arrière, saisissant l’avant-bras de Vic dans une supplique inconsciente et silencieuse pour ne pas qu’il arrête. Il répond même d’un hochement de tête et d’un gémissement tout à fait sincère à la question moqueuse du garou. Qui aurait cru que le fier Wallace Renwick puisse devenir si docile?

Mais il n’était visiblement pas le seul qui approchait de sa limite : il sentait plus qu’il n’entendait les grognements du garou, coller contre sa colonne vertébrale, envoyant des signaux de plaisir à toutes les extrémités de son corps. Le vampire tourne légèrement la tête vers l’arrière pour saisir, pendant un moment, le visage empourpré du dealer contre sa peau blanche. Il aura honte de s’avouer plus tard que c’est ce qui le fit jouir. Dans un hoquet accompagné d’un spasme, il se cabre, envoyant la tête vers l’arrière.

« Fuck-»

Ses mains se crispent, l’une sur les draps et l’autre sur le bras de Carlile. Si ce dernier avait été humain, il aurait facilement pu lui briser : il est difficile de contrôler sa force lorsque son esprit n’est empli que de statique. Sa respiration est haletante, ses réflexes humains ayant repris le contrôle. Il fixe son regard au plafond, où les lumières de la ville ont commencé à se projeter, comme des étoiles synthétiques dans le crépuscule mourant. Il reste immobile, attendant que les ondes de plaisir cessent leur étiolement dans son corps, tenant toujours le bras de Vic d’une main.

C'est un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Victor A. Carlile «
avatar

tribu bone gnawers
Messages : 54

MessageSujet: Re: One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)    Dim 8 Mai - 12:45

Ils s’échangèrent un regard rapidement, et Vic fut surpris de voir que c’était ce qu’il fallait à Wallace pour atteindre cette limite qui le fit flancher. Du coup, le garou échappa une exclamation, plaisamment surpris de sentir le corps du vampire se crisper sous le sien. Il n’arrêta pas ses mouvements, la simple sensation suffisante pour le pousser, lui aussi, jusqu’à sa propre limite. À ce point-ci, son cerveau était embrouillé d’un nuage blanc, pris dans cette tempête de sensations qui prenaient le contrôle de tout son corps. C’était souvent ce qui lui arrivait durant cette période de l’année; atteindre le climax le rendait presque vulnérable. Il serra les dents presque aussi fort qu’il enserra les hanches de Wallace avant de donner un dernier coup de hanches, franc et quasi-agressif. Il prit quelques instants pour se reprendre- pour apprécier la sensation de chaleur qui provenait du vampire. Se redressant, il pencha la tête vers l’arrière, un grognement s’échappant de ses lèvres alors qu’il se sentait toujours tressaillir en lui. Puis, il se retira lentement, se relevant pour attraper ses vêtements. Sans un mot, Vic enfila ses boxers et ses jeans, jetant un coup d’œil à Wallace, toujours sur le lit. « Ça ne change rien, » marmonna-t-il, se reprenant alors qu’il avait failli mettre son chandail à l’envers. Lorsqu’il l’eut mis convenablement, Vic se dirigea vers la cuisine, se permettant de se servir un verre d’eau qu’il but en trois grosses gorgées. Le déposant sur le comptoir, il s’arrêta, les yeux dans le vide.

Il n’avait jamais pris autant de plaisir avec un homme, et en deux semaines tout au plus, il l’avait fait non pas une, mais deux fois. Et étonnamment, c’était la première fois qu’il préférait un homme à une femme. N’était-ce pas lui qui avait refusé l’offre d’une femme, quelques mois plus tôt, alors qu’il aurait très bien pu passer une excellente soirée en sa compagnie? Comment s’appelait-elle, donc? Ah, oui. Cette fameuse Anna. Et dire que la soirée avait bien commencé. Il ne regrettait pas vraiment sa décision; pas après ce qui venait d’arriver entre lui et Wallace. Peut-être que ça allait remettre le vampire arrogant à sa place? Il prit un nouveau verre d’eau, le déposant dans le lavabo lorsqu’il eut terminé avec. « Tu me raccompagnes à la porte? À moins que tout ça t’aies fait oublier tes manières? » Il sourit; bien entendu, il se payait la tête du vampire. Il ne s’attendait pas vraiment à ce que Wallace se lève pour le raccompagner à la porte, mais peut-être allait-il au moins lui dire au revoir avant que le Garou ne quitte le loft. Tranquillement, Vic remit ses chaussures, jetant un coup d’œil vers le vampire, espérant avoir une réaction. À ce point-ci, même se faire envoyer au diable serait déjà mieux que le silence inconfortable qui régnait dans la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)    Dim 8 Mai - 23:19

Encore dans les brumes de l’orgasme qui prennent leur temps pour se dissiper, Wallace est à peine conscient des mouvements et réactions du garou. Toutefois, celui-ci parvient à lui tirer un dernier gémissement, étouffé contre son bras, avec son ultime coup de hanches. Un soupire glissa des lèvres du vampire alors que Carlile se retire, lentement et il laisse ses hanches basculer sur le côté, restant étendu sur le lit alors que l’autre se lève.

Les yeux fermés, un souffle régulier, les traces de mains, de dents et d’ongles de Vic déjà clairement visible sur sa peau parfaitement blanche et ses cheveux blonds épars sur son dos et sur ses draps témoigne de son état actuel. Alors qu’il reprend contact avec la réalité, il entend clairement les bruissements de tissus indiquant que l’autre se revêtit.

« Ça ne change rien. »

S’il n’était pas victime de cette fatigue temporaire suivant un orgasme, Wallace aurait pouffé de rire ou eu une réplique cinglante. Il se permis plutôt le silence comme toute réponse, laissant le dealer sortir de la chambre, se concentrant plutôt sur les membres de son corps. Il bouge lentement les jambes, les étirant, puis roule sur le dos, venant pousser d’une main une mèche de cheveux s’étant collé à ses lèvres. Il entendit l’eau coulé, mais il s’intéressa plutôt au crépuscule, dehors. Les couleurs du coucher de soleil doivent se refléter sur son building comme su un miroir et personne n’a pu voir leurs ébats. Parfait : il n’a pas besoin de témoins…

Cela fait longtemps qu’il n’a pas été le partie soumis dans une relation charnelle. Il ne sait trop quoi en penser. D’un côté, il a pris son pied et se sent rassasié pour quelques jours au moins. De l’autre, il a vraiment envie de balancer son poing au visage de Carlile.

« Tu me raccompagnes à la porte? À moins que tout ça t’aies fait oublier tes manières? »

Le regard gris de Wallace glisse lentement vers la cuisine. Une seconde passe sans qu’il ne réagisse, puis il se redresse, glissant silencieusement hors du lit tout en trainant la couette dans laquelle il s’enroule, seul son buste aux épaules nus visibles. Il se traine comme une reine au travers de l’appartement alors que le dealer attache ses chaussures et s’arrête devant lui. Lorsqu’il redresse la tête, le regardant, son habituel sourire carnassier étire lentement ses lèvres.

« T’es plus intéressant hors du club, finalement. »

Son ton impérieux est de retour. Si ce n’était de son air plus fatigué et de ses cheveux emmêlés, on ne pourrait pas croire qu’ils viennent de s’envoyer en l’air. Toutefois une main pâle émerge de la couverture pour saisir la nuque du garou, le vampire collant brièvement leurs lèvres avant de rigoler.

« Un pour la route. Je me sens généreux. »

Il recule de quelques pas avec un clin d’œil avant de tourner les talons.

« Allez, sors, je dois reprendre une douche par ta faute. »

Il se dirige vers la salle de bain et attends, devant la porte, que le garou ne sois sortie avant de laisser tomber la couette sur le sol et de pénétrer dans la pièce. En surface, on dirait que cette histoire ne lui a pas fait grand effet.

Mais merde, il ne sait pas trop comment faire face à Carlile lors de sa prochaine livraison au club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé «



MessageSujet: Re: One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)    

Revenir en haut Aller en bas
 

One look could kill ▬ p.v. Vic (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-