AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
» Invité «



MessageSujet: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mar 16 Fév - 16:18

Ça devait bien faire deux heures que Leo attendait au Café de Paris.  Un autre Toreador lui avait donné rendez-vous ici, prétendant avoir des informations à lui donner.  C’était un homme superficiel, que Leo n’appréciait pas particulièrement… membre influent de la Camarilla, il était habile de ses mots et paraissait aux yeux de Leo comme quelqu’un qui surestimait vraiment sa propre importance au cœur de organisation.  Pour être honnête Leo n’avait aucun intérêt à se mêler de ce genre de choses, peu importe de quel côté… mais il était étrangement fasciné par les gens qui y portaient une telle importance, et au fonctionnement des deux sociétés.

Leo s’était installé à l’arrière de la pièce, dans un sofa confortable, à une certaine distance du bar et de la piste de danse– bien que celle-ci était tentante.  Sa frustration commençait à monter alors que l’autre homme ne se pointait toujours pas, et le ‘buzz’ de la musique et la foule se faisait ressentir même ici.

À son entrée à l’université, le Café de Paris était un endroit qu’il adorait et visitait régulièrement avec son groupe d’amis.  Principalement parce que c’est exactement le genre d’endroit qui dégouterait ses parents, s’ils savaient que leur fils le fréquentait.  Et puis il aimait bien danser, parfois ramener quelqu’un chez lui.  C’était complètement différent de sa vie habituelle: il s’y sentait à la fois plus conscient de tout ses gestes, mais cessait de réfléchir.

Enfin.  Pour l’instant Leo se contentait d’apprécier l’atmosphère du dance club, plongé dans son livre; pas un recueil ou quelconque livre sur les vampires, question de ne pas attirer l’attention.  Juste une pièce de théâtre qu’il avait déjà relu beaucoup trop de fois.  Il sentait occasionnellement des regards indiscrets se poser sur lui, ses vêtements laissant peu à l’imagination.  Il ne prenait pas la peine de croiser leurs regards, pas pour l’instant… il pouvait encore attendre un peu.

C’est à ce moment qu’il entendit un employé interpeller quelqu'un derrière lui, un certain Renwick.  Le nom était familier, il pensait reconnaitre celui d’un aristocrate sur lequel il avait lu quelques lignes la nuit dernière.  Il était supposé attendre encore un peu mais… sa curiosité était trop forte.

En même temps, rien ne prouvait qu’il était LE Sire Renwick ou qu’il était un protégé de celui-ci.  Il préférait procéder avec précaution, et c’est pour ça qu’il ne l’appela pas simplement à le joindre.  Il se contenta de croiser son regard lorsqu’il le pouvait, ajustant sa posture pour être plus invitant– il avait l’habitude de jouer le jeu et d’utiliser ses talents d’acteur pour séduire lorsqu’il en avait envie, ça rendait les choses beaucoup plus intéressantes.  Surtout lorsqu’il trouvait exactement ce qui rendait un homme fou.


Dernière édition par Leo D. Princeton le Mar 1 Mar - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mer 17 Fév - 15:48

Malgré les centaines de personnes se mouvant sous les lumières colorées, la vibration de leurs pas faisant tanguer le plancher et le rythme auquel les clients changent, au bar, Wallace sait que c’est une soirée calme. Depuis son arrivée au Café de Paris, il a appris à connaitre le rythme hebdomadaire de la boite et sais exactement à quel volume de clientèle s’attendre pour chaque jour de la semaine. Toutefois, la température a brusquement chuté, cette nuit, et seul les plus désespérés de faire la fête ont osés faire le chemin jusqu’au fameux club, malgré qu’il ne s’agisse pas d’une soirée spéciale spectacle.

Le vampire guettait depuis quelques années les opportunités d’emplois à Londres, voulant toujours un emploi et un logement assuré avant de changer de ville. Lorsqu’il a entendu que le poste de manager se libérait au Café de Paris, il a sauté sur l’occasion. Il a travaillé dans beaucoup de clubs et de maisons closes et certains très high-class, mais rien ne bat son affection pour le Café de Paris ; il y est venu quelques fois avec son Sire en 1925, peu de temps après l’ouverture. Il reconnait encore l’architecture, même si l’endroit a beaucoup changé depuis.

En tant que manager, il passe la majorité de son temps dans son bureau, mais il sort de temps en temps durant la soirée, ne serait-ce que pour attirer l’attention. Après tout, il consacre beaucoup de temps à son apparence ; ce serais dommage de ne pas se montrer.

Ce soir, en particulier, il porte ses nouvelles acquisitions ; une veste et des bottes de cuir Rick Owen, nouvelle collection. Avec des pantalons pâles outrageusement serrés, vieux modèles qu’il apprécie particulièrement, sa taille et sa minceur sont mis en valeur. Ses longs cheveux blonds sont en partie tressés, créant un design compliqué qui tient ses cheveux encore libres en une queue de cheval lui balayant le dos. À ses oreilles, des bijoux Chrome Heart brillant aux couleurs des éclairages.

Il appréciait discrètement les regards curieux fixés sur lui alors qu’un employé l’appel. Il tourne la tête vers lui, s’approche pour écouter sa question – il y a apparemment un baril de bière défectueux, congestionnant le service au bar – et il donne ses instructions lorsqu’il remarque un autre regard ; celui d’un jeune homme seul, assis sur l’une des banquettes du fond. Un visage plutôt joli, une chevelure aux pointes décolorés, un regard clair et soutenu... Un sourire étire les lèvres de Wallace alors qu’il lui rend son regard, écoutant distraitement son employé.

Le vampire lui murmure sa réponse finale avant de se tourner vers le jeune homme qui prenait une pose, ma fois, très suggestive. Honnêtement : comment refuser une tel invitation ? Wallace s’approche donc. L’un des avantages à être manager, c’est qu’il pouvait se permettre des pauses durant la soirée. Il s’arrête près du jeune homme, pose une main pâle au majeur ganté d’une bague bouclier Vivienne Westwood sur le dossier de son siège et penche légèrement la tête de côté, ses tresses glissant sur son épaule en décochant un sourire d’un blanc éclatant.

« Il y a des façons plus directes d’attirer mon attention, tu sais. »

Sa voix est plus grave que ce à quoi l’on pourrait s’attendre d’une personne ayant une telle apparence. Il parle avec un accent anglais impeccable, juste assez fort pour être audible au-dessus de la musique. Il se passe la langue sur les lèvres, redressant la tête.

« Non pas que je me plaigne. »

Il tend une main, légèrement trop ouverte pour une poignée de main moderne ; il semble plutôt vouloir prendre celle de l’autre à la gentlemen.

« Wallace Renwick. Je suis le manager. Ton nom? »

Son regard gris limpide est braqué sur l’autre, laissant deviné que la réponse est exigée plutôt que simplement demandée. Le vampire tente de juger de la situation rapidement, se demandant s’il vaut la peine d’utiliser son pouvoir de Presence avec celui-là ; après tout, le jeune homme semble déjà assez intéressé… Souriant de nouveau, il se penche pour que leurs visages soient à la même hauteur, observant les yeux de l’autre au travers des lunettes.

« Tu attends quelqu’un? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mer 17 Fév - 22:12

Leo resta plutôt neutre alors que l’homme lui sourit et s’approcha de lui, mais à l’intérieur il ressentait une petite pointe de satisfaction. Ça se gâte dès qu’il est plus près, presque penché sur lui… même sans utiliser activement ses pouvoirs, Wallace a visiblement un effet sur lui. Ils paraissent tous deux dans la jeune vingtaine, mais il est clair pour Leo qu’il a affaire à quelqu’un de beaucoup plus expérimenté que lui. Il se sentait à la fois inexplicablement attiré vers lui et cloué à son siège par ce que dégageait l’homme.

Pour Leo, du moins, la sensation n’était pas désagréable. Mais c’est Leo et Leo est un freak. Ce qui était clair c’est que ce Renwick n’était probablement pas tout à fait humain, et que son nom n’était peut-être pas juste une coincidence.

« Il y a des façons plus directes d’attirer mon attention, tu sais. »

Certes, mais celle-ci était la plus facile pour lui. Il soutenait encore son regard, mais ne pouvait éviter de le détourner légèrement pour observer ses longs cheveux. Petit Toreador qu’il était, il avait rencontré plusieurs vampires au style excentrique et avant-gardiste, mais… l’autre homme devait aussi porter beaucoup d’importance à son apparence.

Comme pour confirmer ce qu’il pensait à l’instant, Wallace se présenta. C’était tout ce dont il avait besoin pour que le déclic se fasse… il n’avait donc pas affaire au Renwick à qui il pensait, mais à son protégé? Ou plutôt son pet, si on en croyait ce qu’il avait lu.

Qu’un vampire puisse être la propriété d’un autre… quelle mauvaise blague. Autant il n’appréciait guère les humains la plupart du temps, autant il trouvait que de nombreux vampires étaient tout aussi frivoles et avares.

Il ne savait pas trop que faire de la main que lui tendait Wallace… Leo était loin d’être quelqu’un qui appréciait les contacts physiques inutiles. Enfin, pas tout contact, si vous voyez ce que je veut dire, mais ceux de politesse. Ils lui étaient de peu d’intêret. Surtout après que ses parents aient essayé si fort de lui inculquer les bonnes manières. Il décida donc de simplement l’ignorer.

« Leo Princeton. »

Ajouta-t-il quand même d’une voix polie, mais calme. Il ne lui était pas arrivé souvent de rencontrer un vampire dont il avait entendu parler au cours de ses recherches… oui, parce qu’il restait principalement dans son sous-sol, mais aussi parce qu’il n’avait aucun vampire pour le faire parader: il n’avait pas trop eu la chance de se frotter à l’aristocratie encore. L’idée de se retrouver devant un deux lui retournait l’estomac. Dans le bon sens du terme.

« Tu attends quelqu’un? »

Il était étrange de se sentir ainsi observer en sachant qu’il y voyait surement plus qu’un joli visage. Il était habituellement celui qui observait, et les regards qu’on lui jetait étaient tous superficiels.

« Attendais, je crois. »

Leo détourna enfin le regard, refermant le livre encore ouvert sur ses cuisses. Une claire invitation à se joindre à lui.

« J’espère que tous les vampires n’ont pas l’habitude d’avoir des heures de retard. »

Il ne cachait pas son dégoût pour l'homme qui le faisait attendre. Ses mains serraient le livre fermé qu’il tient toujours, trahissant son état un peu hyperénervé, même s’il essayait de paraitre calme. Le jeune vampire observa Wallace de nouveau, yeux ocres plein de curiosité à peine contenue.

« C'est la première fois que je rencontre un vampire aussi renommé. »
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Jeu 18 Fév - 9:53

De tendre la main de cette façon est un réflexe à blâmer sur l’éducation de Wallace. À l’époque, il baisait la main qu’on lui tendait – il le fait encore de nos jours, lorsqu’il juge que cela aura un effet positif sur la personne à qui il se présente – mais maintenant, il en profite plus pour juger du statut de son interlocuteur. Une main anormalement chaude ou froide est un bon indicateur d’espèce, alors qu’une main maladroite ou à l’aise souligne l’état psychologique actuel de la personne. Toutefois, le jeune homme ne la lui prend pas et le vampire hausse un sourcil sans réellement s’en offenser ; c’est une réponse comme une autre, après tout.  Il écoute l’autre prononcer son nom avant de porter la main qui était tendu à son propre torse, comme une fausse référence élégante alors qu’il dévoile encore ses dents blanches.

« Ravi de te rencontrer. »

Le jeune homme brise enfin le contact visuel avant de répondre à sa question, fermant son livre en signe clair d’ouverture à la conversation. Une mine dégoutée se peint sur son visage alors qu’il prononce nonchalamment une phrase qui prend le manager par surprise.

« J’espère que tous les vampires n’ont pas l’habitude d’avoir des heures de retard. »

Wallace se redresse lentement, ramenant ses cheveux derrière son épaule avant de porte un index pâle à ses lèvres, un sourire mystérieux étirant ces dernières.

« Shhh. Ce ne sont pas des choses à dire impunément, Leo. »

Le vampire laisse retomber sa main en observant attentivement le jeune homme, puis se tourne nonchalamment vers la banquette opposée pour s’y glisser, croisant les mains sur la table en parfait aristocrate. Leo – une telle chevelure rappelle sans mal l’animal à l’origine de son nom – était soit un chasseur enhardi ou un vampire écervelé. Parfois, l’un est aussi dangereux que l’autre. Toutefois, le regard ocre du jeune homme le fait plus pencher pour cette dernière option : non seulement il recèle de ce calme qui vient avec l’idée de l’immortalité, il ne semble guère prudent ou agressif comme le serait un chasseur dans une telle situation. Il semble plutôt curieux et comme pour le prouver, l’autre garçon prend la parole.

« C'est la première fois que je rencontre un vampire aussi renommé. »

Wallace ne se gêne pas pour lever un sourcil étonné. Renommé? Lui? C’était très flatteur, mais probablement erroné ; il n’était guère assez vieux encore pour avoir un statut enviable au sein de la communauté vampirique. Il a un sourire amusé, plantant son regard dans celui de l’autre, de nouveau, parlant d’un ton léger.

« Soit mes prouesses dans le milieu du divertissement nocturne sont plus connues que je ne le pensais, soit tu réfères à Sire Charles Frederick J. Renwick. Je me trompe ? »

Si son interlocuteur est un chasseur, il vient irrémédiablement de se compromettre. Mais il a confiance en son jugement. Brisant le contact visuel, il lève une main pour en observer la bague bouclier, parlant toujours avec ce calme déconcertant.

« Il nous a malheureusement quitté. Cela fera presque une centaine d’années, maintenant. »

Il tourne les yeux vers l’autre, sans bouger la tête, dévoilant de nouveau ses dents dans ce sourire carnassier qui n’a rien d’humain. Sous la table, l’un de ses pieds touche la cheville de l’autre avant de remonter lentement le long de l’intérieur de la jambe de Léo, la séparant de la deuxième, avant d’appuyer sa semelle contre le bord de la banquette, à quelques centimètres de son entrejambe. Wallace parle d’un ton si doux que seul un vampire ou un garou pourrait l’entendre.

« J’espère que ma simple compagnie te conviendra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Jeu 18 Fév - 21:18

Leo jeta un coup d’œil furtif autour de lui. Il ne tenait qu’à informer le vampire qu’il n’était pas qu’un simple humain, mais ça ne valait effectivement pas la peine d’alerter tout le club de leur présence… quoi que ça pourrait être intéressant.  

« Soit mes prouesses dans le milieu du divertissement nocturne sont plus connues que je ne le pensais, soit tu réfères à Sire Charles Frederick J. Renwick. Je me trompe ? »

Oups. Pas exactement ce qu’il voulait dire. Leo avait passé tant de temps le nez dans ses recueils, notant de temps à autres des noms intéressants pour y retourner plus tard… juste d’avoir un homme dont le nom figurait dans un de ses livres sous les yeux était une expérience excitante. Avant qu’il puisse répondre, Wallace continua.

« Il nous a malheureusement quitté. Cela fera presque une centaine d’années, maintenant. »

L’attention de Leo était entièrement fixée sur chaque mot qui sortait de la bouche de son interlocuteur. Même en sachant qu’il avait des siècles à vivre lui aussi, en fait une éternité, un siècle lui paraissait comme très longtemps. Et dire qu’il avait trouvé ses quelques années à l’école interminables… mais il supposait que pour un vampire, la notion du temps en venait à changer. Peut-être que cent ans leur paraissait beaucoup plus court. Il ne dit rien, parce que des condoléances semblaient inappropriées.

Observant le visage de Wallace à travers ses lunettes, Leo se demanda combien de temps celui-ci avait vécu… son attitude supposait qu’il était beaucoup plus âgé que lui. Il agissait comme un gentleman très distingué; pas comme les vieux hommes d’affaires coincés que ses parents aimaient inviter à la maison, mais plutôt comme ses tuteurs plus âgés qu’il avait attiré dans son lit, seulement pour prouver à ses parents qu’il n’en avait rien à foutre de ce qu’ils voulaient qu’il apprenne.

Comme pour appuyer cette pensée, il sentit le pied de Wallace glisser le long de sa jambe et se poser si près de son entrejambe.

« Mais vous avez bien connu Sire Renwick, non? Votre nom figurait avec le sien. Vous pourriez me parler de lui. »

Il n’osait faire un geste pour se rapprocher, mais était tout de même curieux de savoir jusqu’où l’homme était prêt à aller. Le sourire de celui-ci disait qu’il était loin d’en avoir fini avec Leo.

« Ou peut-être que j’ai envie que vous m’en appreniez plus sur vous. »

Il était rare de voir Leo perdre son habituel air désintéressé, sauf lorsqu’il tombait sur quelque chose qui le fascinait vraiment. Si un client du club les regardait en ce moment, Leo devait paraitre aussi calme qu’auparavant. Si quelqu’un s’y attardait, par contre, il était bien évident que le langage corporel de Leo en disait autrement: sa posture droite témoignait de son intérêt pour ce que l’autre homme avait à dire, et de l’effet qu’il avait sur lui. Ses doigts jouaient encore nerveusement avec la reliure de son livre sans que lui-même en ai conscience, et son regard ne savait plus où se poser.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Ven 19 Fév - 21:41

Il est vrai que la perception du temps change lorsque l’on est virtuellement immortel. Cela prend un moment, pourtant, une dizaine d’année au moins, avant que l’on ne comprenne que le temps s’est arrêté. Pour Wallace, c’est l’année de ses cinquante ans qui a filé comme le vent. Un battement de paupière, une peau blanche dans le miroir, une fleur fanée et une année entièrement écoulée en quelques secondes. C’était un étrange sentiment, au début, mais le vampire traite maintenant le passage du temps avec une légère surprise ou une froide indifférence. Il ne se presse guère et n’a que très peu d’inquiétude quant à l’avenir. Pour lui, la transformation l’a libéré de la pire calamité humaine ; l’anxiété. Pour ce qui est des autres émotions, l’homme aux cheveux longs n’a pas encore atteint la paix intérieure.

Il observe l’autre jeune homme en reposant sa main sur la table, gardant le pied appuyer sur la banquette. Celui-ci, malgré son air neutre, était légèrement tendu vers le manager, l’air visiblement intéressé. Wallace se passe la langue sur les lèvres, amusé par l’intérêt qu’il lui porte.

« Mais vous avez bien connu Sire Renwick, non? Votre nom figurait avec le sien. Vous pourriez me parler de lui. »

Il hausse un sourcil, de nouveau. Son nom figurait avec le siens? Sur quel document? Il regarde à sa gauche, sans bouger la tête, semblant réfléchir. Il inspire lentement, inconsciemment, comme sur le point de soupirer. Il semblerait que son Sire ait omis de lui parler de documents existants. C’est toutefois logique, lorsque l’on y pense ; Sire Renwick était, après tout, assez près du Prince de Londres et avait obtenu de lui un fief, à savoir le quartier de Fitzrovia. Toute information devait être prise en note. Intrigué, il ramène son regard sur le visage de Leo. Si le jeune homme a eu accès à ces documents, il est beaucoup plus probable qu’il soit un vampire également ; Wallace doute que le Prince de Londres permettrait la perte de documents sensibles.

« Ou peut-être que j’ai envie que vous m’en appreniez plus sur vous. »

… oh? Celui aux longs cheveux blonds hausse un sourcil, un sourire étirant ses lèvres. Il reste silencieux et immobile un moment, puis fait glisser son pied de la banquette jusqu’au sol. Il se lève, appuyant ses mains à plat sur la table et en se penchant vers l’avant, un rideau de cheveux blanc tombant devant son épaule.

« Je crois qu’il serait plus convenable de discuter dans mon bureau. »

Il contourne la table, s’arrêtant près de celui à lunettes sans lui tendre la main, pourtant.

« Si tu veux bien m’y suivre, évidemment. C’est par ici. »

Il lui décoche un sourire mystérieux avant de tourner les talons, longeant un mur pour passer la porte « Employees only » qu’il lui tient ouverte. Derrière cette porte, un couloir percé de plusieurs portes de part et d’autres, mais c’est vers celle du fond que le vampire se dirige. Une porte en bois vieillit, avec une plaque de métal aux initiales « W.R. ». Il en tourne la poignée dorée avant de pénétré dissimulée derrière.

Le bureau est étonnement petit, compte tenu de la taille et du luxe du Café de Paris, mais il ne laisse pas à désirer. Une tapisserie et des boiseries à l’air ancien – mais qui sont probablement très récents – couvrent les murs où sont accrochés des toiles à la peinture craquelée par la vieillesse, mais aux cadres noirs récents. Une grande bibliothèque de bois s’y appuie sur la droite, remplis des comptes et documents importants relatif au club, ainsi que d’une massive collection de spiritueux dispendieux, éclairés par-dessous par des lumières DEL. Le bureau lui-même est une massive structure de bois au centre de la pièce, derrière laquelle une chaise à haut dossier de cuir le surplombe. Deux fauteuils capitonnés sont stratégiquement placés devant, pour les invités. La pièce est bien éclairée, malgré l’absence de fenêtres, par des appliques murales.

Wallace marche tranquillement entre les deux fauteuils, puis se retourne pour faire face à Leo, s’assoyant sur son bureau, une main posée de chaque côté sur la surface brillante du bois. Il sourit, dévoilant ses crocs, cette fois.

« Ferme la porte et approche toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Lun 22 Fév - 15:41

En plus d’ouvrages plus obscurs à propos des vampires qu’il avait pu trouver par ses propres moyens, Leo avait eu accès à d’autres documents et recueils beaucoup plus historiques; c’était en partie pour cette raison qu’il devait rejoindre un autre homme aujourd’hui. Il doutait que ces documents étaient accessibles à tous… parfois il ne reconnaissait même pas les sources, donc il ne pouvait être certain que tout ce qu’on y avait noté était vrai, mais…

« Je crois qu’il serait plus convenable de discuter dans mon bureau. »

Oh. De toute façon Leo commencait à douter que l’autre vampire allait se pointer. Il n’avait rien à perdre à suivre Wallace, et intéressé par ce que celui-ci pouvait vouloir lui dire qui n’était pas convenable en public.

Il ressentit un mélange de soulagement et de déception lorque le pied de Wallace glissa d’où il était. Clairement sa curiosité ne s’arrêtait pas simplement à ce que le vampire avait à lui dire. Leo se lève donc aussi pour suivre Wallace jusqu’à son bureau… il était alors bien plus qu’un simple employé?

Ses yeux balayaient calmement la pièce et le couloir sans rien y chercher en particulier. Ils s’arrêtent parfois sur la silhouette de l’homme devant lui et sa longue chevelure blonde. Il était plutôt… pas surpris, mais curieux de voir un vampire travailler dans un tel endroit.

Jusqu’à présent, le groupe de vampire que Leo cotoyait le plus étaient plutôt des élitistes qui ne sortaient que peu de leur cercle… ils aimaient se montrer mais avaient peu d’intêret pour la compagnie d’humains ordinaires. Il y avait surement beaucoup de profit à faire dans un endroit pareil, que ce soit en argent ou information… Leo ne doutait pas que Wallace Renwick en connaissait beaucoup plus que d’autres sur ce qui se tramait dans les divers cercles qui trainaient au Café de Paris. À en juger par son accoutrement, celui-ci avait plus d’argent que Leo ne saurait quoi faire avec.

Il constate très rapidement la décoration de la pièce alors qu’ils y pénètrent: elle ressemble à ce qu’on pourrait imaginer vu le reste du club, et toute son attention est concentrée sur Wallace maintenant.

« Ferme la porte et approche toi. »

Leo ne se le fait pas dire deux fois. Il s’approche, appréciant ce que l’homme lui dévoile, particulièrement ses crocs; il pense ne jamais oublier la sensation de morsure et le plaisir lui étant lié, et s’il était encore humain son coeur en ferait des siennes simplement à y penser.

Wallace ne l’a probablement pas invité dans son bureau pour ça, et il réalise qu’il se tient maintenant juste devant lui. Probablement à observer ses crocs trop en détail depuis quelques secondes. Super smooth, Leo.

Il recule de quelques pouces jusqu’à se poser légèrement sur le bras d’un des fauteuils. Croisant une jambe par dessus l’autre, tenant encore son bouquin sur lui, Leo tilte délicatement la tête: une pose beaucoup moins suggestive que tout à l’heure, mais exposant quand même la courbe agréable de ses hanches et la peau pâle de son cou et de ses clavicules, presque inconsciemment. Il attend évidemment que Wallace prenne la parole en premier. Il a bien des questions pour lui, mais il est plus curieux de savoir que ce celui-ci dira en premier.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mer 24 Fév - 14:46

Leo lui semble jeune. Physiquement et psychologiquement. S’il est un vampire, il ne doit pas l’être depuis longtemps. Moins de 10 ans, Wallace l’aurait parié. Le jeune homme le suit sans un mot, observant tout ce qui s’offre à son regard. Il écoute diligemment lorsque le vampire lui ordonne de fermer la porte et de s’approcher. À ce point, celui aux cheveux longs à presque complètement écarté la possibilité que l’autre soit un chasseur. Particulièrement en voyant sa réaction face à ses crocs ; figé, l’esprit ailleurs, cela lui prend quelques secondes avant de sortir de ses pensées et de s’assoir sur le bras d’un des fauteuils.

Wallace laisse ses crocs se rétracter en riant doucement. Il ramène ses cheveux derrière son épaule d’un mouvement de poignet avant de replacer la main sur le bord du bureau. Il regarde Leo un moment, de ses yeux perçants, avant de se passer la langue sur les lèvres.

« Charles Frederick J. Renwick. Aucuns de ces noms n’étaient les siens à l’origine. »

Il parle doucement, l’air presque blasé. Son Sire fût une figure assez important chez les Brujah ; Leo ferait-il partit de son clan? Il ne l’a pourtant jamais vu auparavant. Il poursuit.

« Il avait une personnalité assez tordue. Il prenait les noms de ses victimes lorsqu’il devait changer d’identité. Il était également assez secret, mais il a un jour mentionné avoir côtoyer la maison Havore, alors il avait au moins 300 ans au moment de son décès. »

La maison Havore, maison royale d’Angleterre ; c’était bien le genre de son Sire de s’y être frotté. Toutefois, il était l’une de ces personnes qui donne les informations au compte-goutte, appréciant tenir les gens dans l’ignorance. Vraiment, une personnalité tordue… mais son disciple n’est pas mieux. Un rictus tord brièvement les lèvres de Wallace à cette pensée.

« Il a toujours orbité dans la noblesse. Il possédait en tout 10 résidences, dont 3 principales. Certaines étaient administrés sous différentes identités. Il ne reste que deux de ces établissements aujourd’hui, l’une à Nottingham et l’autre à Bridekirk, des endroits… charmants. »

Il a haussé un sourcil en prononçant ce dernier mot. Cela fait bien longtemps qu’il n’y est pas allé… cela doit avoir changé depuis. Il devra y faire un tour, voir s’il vaut la peine de conserver ces demeures. Il ramène son regard sur Leo, sourit en se redressant.

« Quant à moi, et bien… »

Il fait un pas vers le plus jeune, se penchant pour le regarder dans les yeux, leurs visages tout près. Il sourit, parlant tout bas, susurrant.

« …je suis celui qui lui a accordé son repos éternel. »

Il reste silencieux un moment, appréciant l’effet dramatique avant de lever une main, prenant la mâchoire du garçon.

« Dis-moi, dans quel clan es-tu? »

Le sourire de Wallace s’agrandit alors qu’il glisse son pouce contre les lèvres de Leo, puis force de dernier entre elles pour lui ouvrir la bouche. Il parle du même ton doux.

« Allez, montre moi tes crocs… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Jeu 25 Fév - 23:50

Leo regrette un instant de voir les crocs de Wallace se rétracter, ses yeux ne manquant pas la langue qui passe sur ses lèvres un instant plus tard, mais son intérêt pour la conversation qui s’en suit est palpable. Il était évident que Wallace avait côtoyé de près Sire Renwick, mais vue la façon dont il en parlait, son opinion de lui n’était pas particulièrement positive.

Il finit par déposer son livre sur l’autre fauteuil, adoptant une position plus confortable et relaxée alors qu’il écoutait avec concentration. Il prenait note mentale de tout ce qui était dit. Il avait pu comprendre que Sire Renwick avait été assez renommé auprès de son clan; si les informations sur lui étaient aussi limitées que ses recherches et ce que Wallace disait, il avait une chance assez rare d’entendre parler de lui par quelqu’un qui l’avait connu de près.

Leo était davantage intéressé par les connaissances et diverses aventures de Renwick que sa mauvaise réputation. Le bébé vampire accordait peu d’importance aux possessions matérielles, mais l’idée de côtoyer des gens qui resteraient dans l’histoire et d’habiter à tant d’endroits différents était excitante; avec son temps illimité et l’héritage de ses parents, peut-être lui aussi pourrait visiter les endroits là où il avait déjà voyagé à l’écrit mais jamais en personne… et tant d’autres dont il ne connaissait pas encore l’existence, qu’il ne pouvait encore imaginer. Il se dit avec un sourire dédaigneux que c’était sa seule bonne raison de garder contact avec ses parents.

Fidèle à son habitude, son cerveau fonctionnait beaucoup plus rapidement que sa bouche et la plupart de ses réponses étaient plutôt physiques. Avant même qu’il ne puisse ouvrir la bouche pour poser une question, Wallace se redressait et s’approchait sous son regard intrigué. Leurs visages étaient si rapprochés maintenant mais il n’arrivait toujours pas à cerner les intentions exactes de l’autre homme.

« …je suis celui qui lui a accordé son repos éternel. »

Leo sursauta à ses mots, pris au dépourvu. Il n’osait pas détourner les yeux, mais commencait à se demander dans quoi il s’était embarqué. Avant que ses instincts de survie embarquent, une main lui attrapa la mâchoire, plus doucement qu’il ne s’y attendait. Le jeune vampire détestait les contacts physiques inattendus, habituellement son réflexe aurait été de reculer, mais il resta figé en place. Les doigts sur son visage et ses lèvres devaient être aussi glacés que les siens, mais en ce moment ses instincts lui donnaient l’impression qu’ils étaient brulants. C’était une drôle de sensation, pas nécessairement désagréable… Leo avait toujours aimé le danger.

« Dis-moi, dans quel clan es-tu? »

Il savait déjà de quel clan Wallace était grâce à son nom, c’était juste qu’il connaisse aussi le sien. Leo eut juste le temps de mentionner les Toreador avant de sentir le pouce de Wallace contre ses lèvres.

« Allez, montre moi tes crocs… »

Il ouvrit la bouche sans protestation, penchant la tête pour mieux dévoiler ses canines pointues. Depuis sa transformation, chaque fois qu’on le touchait, il lui était difficile de se retenir de mordre. Peut-être parce qu’il ne pouvait plus se nourir normalement, la tentation du sang était plus forte. Plus particulièrement lorsqu’il lui était presque offert ainsi.

C’est presque sans réfléchir que Leo s’avanca légèrement pour attraper le poignet de l’autre vampire, sa bouche entourant soudainement deux de ses doigts. Sa langue glissa entre deux jointures et Wallace pouvait sans aucun doute sentir ses crocs; sa respiration s’accélère inconsciemment tandis que ses yeux sont fixés sur l’étendue de peau la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Lun 29 Fév - 20:56

Visiblement, Wallace est à l’aise. Il est satisfait de son effet sur l’autre vampire. Un des plaisirs tordues venant de son éducation est assurément celui d’asseoir son autorité sur quelqu’un d’autre, que ce soit par sa race, sa force, ses pouvoirs, la peur ou le charisme. Assurément, ces deux derniers sont ses favoris sur la liste et Leo semble y avoir tout deux répondus. Celui aux cheveux longs ne connait pas grand-chose sur son invité, mais ce dernier commence à lui plaire.

Lorsqu’il mentionna faire partie des Toreador, la parole coupée sans remords par le manager, ce dernier eu un léger rire bas. Les artistes, les poètes, mais avant tout : la haute classe. Majorité des Toreador bénificient d’une grande influence dans la communauté vampirique. C’est à eux que Wallace doit se frotter s’il veux obtenir les bons contacts pour gravir les échelons et se rapprocher du Prince de Londres. Toutefois, il est évident que Leo n’est pas en position de puissance dans son clan ; jamais il ne se serait laissé impressionné par Wallace si c’était le cas. L’idée de jouer avec un membre de ce clan le fit sourire et il songea, quelques instants, à qui était le Sire du jeune homme pour le laisser ainsi sans défenses.

Il glousse de plaisir en observant les crocs du garçon, en effleurant un du bout du doigt, maintenant confirmé qu’il ne s’agit guère d’un chasseur et haussa d’abord un sourcil à la vive réaction du garçon. Ses mains se serrant autour de son poignet, ses lèvres se fermant sur ses doigts et sa langue glissant sur eux, le vampire se laissa faire, l’observant attentivement. Lorsqu’il remarqua le regard fixé sur la peau blanche de son cou, la seule surface de sa peau visible, un grand sourire étira ses lèvres. Glissant sa langue contre sa lèvre du haut, il parla doucement, de sa voix basse.

« Affamé? »

Il se redresse, jouant avec la langue du garçon de ses doigts déjà dans sa bouche alors que, de l’autre main, il ouvre doucement la fermeture éclair de sa veste de cuir. Un vampire très jeune, sans aucun doute possible. Wallace le trouve adorable, dans le genre d’un jeune animal à qui l’on se doit d’apprendre les bonnes manières. Se retenant d’enfoncer ses doigts dans la gorge de l’autre, juste pour le plaisir de le voir s’y étouffer, il retire lentement sa main de sa bouche, laissant le temps au garçon de lâcher son poignet en observant ses actions ; il retire sa veste, qu’il jette d’un mouvement sur son bureau, derrière lui, révélant le mince t-shirt rouge qu’il porte dessous. Le col est si évasé qu’il laisse voir ses clavicules alors que les manches très courtes épouses la forme de ses muscles, laissant ses longs bras pâles libres de toute entrave.

Wallace fait un pas vers l’autre avant de lever une jambe, venant appuyer son genou sur le fauteuil où est assis Leo, son bassin se retrouvant maintenant au-dessus des jambes de celui-ci. Cette position est étrangement intime et dominatrice à la fois ; presque assis sur lui, il le surplombe pourtant tout en ne lui laissant qu’une faible échappatoire.

Il dévoile ses dents de nouveau, dans ce sourire carnassier qui lui sied si bien. D’une main, il ramène tous ses cheveux devant son épaule gauche avant de pencher délicatement la tête de ce côté également, dévoilant son cou blanc. De sa main sertie de la bague bouclier, il revient prendre le menton du garçon, le tirant vers lui.

« Que dis-tu d’une croquée ? »

Son regard est vrillé dans celui de l’autre, une invitation et un défi à la fois, alors que sa main libre se pose sur son flanc et glisse lentement jusqu’à sa hanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mer 2 Mar - 0:18

« Affamé? »

La voix de Wallace le ramène quelque peu à lui-même. Il ne sait plus quand est la dernière fois qu’il a mangé… c’était une mauvaise habitude, il ouvrait un livre et passait à un autre sans voir le temps filer et lorsqu’il se rappelait qu’il devait manger, c’était comme si son estomac essayait de lui ouvrir le ventre en revanche.

Leo peut difficilement répondre avec les doigts de l’autre homme encore dans sa bouche. La sensation de ceux-ci qui jouent avec sa langue est étrange, mais ce n’est pas la première fois qu’on met des trucs étranges dans sa bouche… enfin. Ses yeux suivent le mouvement de son autre main sur la fermeture éclair, et il décroise ses jambes, sa situation sous la ceinture devenant inconfortable.

Il lâche facilement le poignet de l’autre lorsqu’il comprend son intention, et tente de son mieux d’éviter de baver partout– difficile après un tel traitement. Il n’aurait pas protesté s’il voulait continuer, mais sa prochaine suggestion semblait tout aussi intéressante. Ignorant le mouvement de la veste de cuir étant jetée sur le bureau, Leo dévore plutôt des yeux toute la peau pâle maintenant à découvert. Il ne saurait même pas par où commencer…

Il n’a pas besoin de se le demander trop longtemps que Wallace prend la décision pour lui, s’approchant tellement près que ses intentions sont claires. Leo déglutit nerveusement alors qu’il est pratiquement piégé contre le siège, à la merci de Wallace. Leo aime avoir le contrôle sur des hommes de pouvoir, et il n’y aucun doute dans son esprit qu’il serait excité d’avoir Wallace à sa place, prêt à répondre à tout ses désirs, mais il y a quelque chose d’encore plus excitant dans leur situation actuelle; imprévisible et surtout dangereuse. Qui sait ce que le Brujah compte faire de lui?

« Que dis-tu d’une croquée ? »

Leo reste figé, mais la suggestion a bien fait effet: son érection presse de façon insistante contre ses pantalons trop serrés et sa gorge lui donne l’impression qu’il vient d’avaler du sable.

Il ne sait même pas si c’est coutume pour les vampires de boire le sang d’un des leurs. Il ne se rappelle plus qui a été responsable de sa transformation, et personne ne s’est précipité pour prendre soin de lui. Pas qu’on le laissait complètement à lui-même, mais il avait préféré éviter les foules pendant ses premiers mois de transformations (comme s’il sortait plus souvent maintenant.) Tout lui semblait être trop stimulant pour son propre corps. Il se rappelle encore des violentes marques rouges partout sur sa peau soudainement trop pâles le lendemain.

C’est dans ces situations qu’il se rend compte qu’il en connait beaucoup plus sur les politiques des vampires il y a des siècles que sur son propre corps. Du moins, de ce qu’il a lu, les résultats n’étaient pas toujours agréables. Dangereux. Mais comme Leo vit pour le danger, une petite gorgée ne lui semblait pas trop mal…

Hésitante pendant un instant, la main de Leo viens se poser sur celle, froide, encore sur son menton. Il la repousse doucement, et le contact physique est assez pour le pousser à agir enfin.

Ses doigts fins agrippent avec force la hanche droite de Wallace alors qu’il l’attire vers lui et se soulève du même coup; son autre main agrippe une poignée de cheveux tout près du cou de l’autre, juste assez fort pour être certain qu’il ne bouge pas pendant que Leo inspecte la peau qui lui est offerte. Comme un animal méfiant auquel on offrirait un morceau de viande. Il est certain que si son coeur fonctionnait encore, il batterait la chamade après un mouvement aussi peu réfléchi.

Ses lèvres effleurent le cou de Wallace, cherchant le meilleur angle d’attaque. Après une seconde de réflexion, il tira les cheveux de Wallace légèrement pour lui faire pencher la tête encore un peu, et enfonca enfin ses crocs dans la chair qui lui était offerte. Leo ferma les yeux pour mieux apprécier le moment et sembla relaxer un peu.

À sa surprise, le sang semblait goûter différent de celui des humains. Il aurait du s’y attendre, mais il était un peu frustré de constater que même après avoir bu quelques instant, la sensation de brûlure dans son estomac ne s’estompait pas. Leo recula juste assez pour pouvoir parler, jetant tant bien que mal un regard vers le visage de Wallace.

« Le sang humain est différent du nôtre? »

Il se sentait un peu stupide d’avoir à poser la question. Avoir à demander de l’aide était une des choses qu’il aimait le moins. Il remarqua du coin de l’oeil le sang qui s’était répandu sur le cou de Wallace et se pencha à nouveau pour lècher ce qu’il pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Sam 5 Mar - 1:29

Le jeune vampire hésite visiblement, perdu dans ses pensées. Wallace à l’impression qu’il fait souvent cela. Un cérébral n’est pas pour lui déplaire. Il attend patiemment une réaction, souriant. Il sait que l’autre ne se fera pas attendre trop longtemps. Après quelques longues secondes, la main hésitante de Leo vient prendre la sienne, l’éloignant de son menton et le manager le laisse faire, se passant la langue sur les lèvres.

Il sourit en sentant la main du plus jeune serrer sa hanche, mais son sourire s’agrandit encore plus lorsque, quand le garçon se soulève, l’érection de ce dernier se fait sentir contre sa cuisse. La main se serrant sur ses cheveux lui fait échapper un soupire et il se laisse allègrement contrôler par l’autre. La nouvelle hésitation de Leo contre son cou le fait rire, doucement et il glisse sa main toujours sur le flanc du garçon vers le haut, le caressant.

La morsure lui fait serrer les dents alors qu’un frisson parcours son corps. Il soupire doucement, fermant les yeux à la sensation du sang coulant hors de lui, contre son cou… Il ne se lassera jamais de la sensation. Plusieurs avantages viennent avec la transformation en vampire ; la fortitude, la beauté, l’immortalité… mais cela s’accompagne également d’une certaine immobilité. Un corps vampirique est un corps statique. Les organes atrophiés sont au point mort, le sang circule au minimum, la chaleur corporelle est inexistante. Mais lorsque le sang coule, un mouvement se crée et Wallace se sent vivre.

Leo sort ses dents de sa peau, parle d’un ton surpris.

« Le sang humain est différent du nôtre? »

Un vrai enfant. Wallace a un petit rire, penchant la tête du côté du garçon qui lèche le sang contre son cou. Il s’éclaircit la gorge.

« Outre le fait qu’il est froid, notre sang contient de plus fort pourcentages de certains éléments du sang humain, comme nous nous nourrissons du leurs. Ce sont pourtant les éléments que nous n’avons pas – ou plutôt que nous n’avons plus –  dans notre sang dont nous avons besoin pour survivre. C’est pourquoi le sang humain nous rassasie, alors que celui des vampires nous laisse sur notre faim. Dommage, non? »

Le vampire aux cheveux appuie sa main libre contre le ventre de l’autre, avant de la glisser le long du torse pour venir saisir sa gorge, le repoussant juste assez pour être face à face.  Il observe le sang souillant le menton et les lèvres du garçon avec un sourire attendrit avant de ramener son regard clair dans celui de l’autre.

« Tu sembles être un vampire bien maladroit. Ton Sire ne t’a-t-il pas appris à marcher ? »

Il vient glisser sa langue contre le menton du plus jeune, léchant son sang jusqu’à ses lèvres contre lesquelles il s’appuie pour murmurer.

« Es-tu orphelin? »

Il tient toujours sa gorge d’une main, alors que l’autre repasse sur le flanc pour descendre jusqu’à son entrejambe pour caresser son érection au travers du tissu. Son sourire carnassier réapparait sur ses lèvres maintenant souillées de son propre sang.

« Je peux t’enseigner beaucoup de choses. »

Comme, par exemple, que comme le sang qui coule, le sexe aussi rend vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Sam 5 Mar - 22:09

Une petite moue se dessine sur le visage du jeune vampire en entendant le rire de Wallace. Il n’aime pas avoir à poser des questions, et il sent que Wallace trouve son innocence par rapport au monde des vampires bien amusante. Il a presque l’impression d’avoir 5 ans pendant un instant. Mais il recule la tête pour écouter attentivement l’explication, signifiant d’un petit hochement qu’il a bien compris; et qu’il trouve aussi ça bien dommage. Le sang lui procure habituellement une sensation de plaisir si intense… mais les mains de Wallace glissant sur son corps sont une bonne consolation.

Une de celles-ci agrippant sa gorge lui fait prendre une inspiration audible, décidement beaucoup des idées de cet homme lui plaisent. Il en oublie presque de prétendre de respirer pendant un instant; pas que ce soit une action consciente pour lui de toute façon. Il a l’impression que son corps n’a pas encore oublié ses habitudes d’humain. Il suppose que c’est la norme, pour un aussi jeune vampire.

Immédiatement, il penche la tête légèrement pour mieux exposer sa gorge à l’autre, un geste de soumission délibéré. Qu’est-ce qui arriverait s’il serrait? Il n’avait plus besoin de respirer, mais est-ce que son corps aurait la même réaction de panique face au danger de sa vie passée? Il mourrait d’envie de la savoir.

« Tu sembles être un vampire bien maladroit. Ton Sire ne t’a-t-il pas appris à marcher ? »

Il hésite à répondre, parce qu’il n’a aucun nom ou excuse à donner. La majorité de ce qu’il sait, c’est grâce à ses propres recherches et déductions. Mais c’est aussi lui qui refuse en partie l’aide qu’on voulait lui donner. La langue sur son ses lèvres distrait ses pensées, et la question ne le trouble plus tant que ça.

« Es-tu orphelin? »

Il est si près. Leo recule à peine pour répondre, mais son regard fuit celui de Wallace pendant un moment.

« Je n’aime pas vraiment qu’on me dise quoi faire. »

Ça aurait pu être une réponse insolente mais on décèle plutôt une sincérité inhabituelle dans la voix de Leo. Sans doute un résultat de la situation intime et du mélange de peur et respect que lui inspire ce Wallace Renwick.

« …Je les ai laissés me faire ça. C'est mon problème maintenant. »

Peut-être en dévoile-t-il trop, peut-être que ça le met en danger d’exposer une faiblesse à un parfait inconnu. Soudainement une main caresse son érection, donc tout ça n’a plus tant d’importance. Ses hanches trouvent vite la cadence à suivre, en petit roulements à la fois hésitants et déterminés, et ses mains viennent se poser sur les épaules de l’autre.

Il aime toujours regarder lorsqu’on le touche, et c’est ce qu’il fait pendant quelques secondes. Mais lorsque Wallace parle il remarque ce sourire et le sang sur les lèvres de celui-ci. Le contraste du rouge vif sur sa peau pâle est irrésistible, et c’est plutôt du gaspillage de le laisser là. Leo plonge de l’avant pour l’embrasser, portant une attention particulière là où il est taché de sang.

Il tire légèrement sur la lèvre inférieure de l’homme avant d’y enfoncer ses crocs, assez fort pour percer la peau fragile. La sensation du sang qui coule à nouveau est assez pour le faire gémir et frémir, s’arrachant à contre-coeur des lèvres de Wallace pour admirer son travail. Il n’a fait qu’empirer les choses. Cette fois, lorsqu’il répond à Wallace, il arrive à soutenir son regard.

« Montrez moi. »

Tous ses sens sont beaucoup trop stimulés pour que la peur le fige en place comme il y a quelques minutes. Ses mains glissent derrière le cou de Wallace et son corps se presse plus près, son torse contre le sien et ses hanches contre sa main. Le petit ‘s’il-vous-plait’ qui s’en suit est murmuré si bas qu’il en est presque une plainte.
Revenir en haut Aller en bas
» Wallace Renwick «
avatar

clan brujah
Messages : 43

MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Mer 16 Mar - 23:00

Leo Princeton n’est pas un grand parleur. Il écoute, il réfléchit, il réagit, mais parle très peu. Et pourtant, il révèle beaucoup en quelque paroles. Wallace hausse un sourcil bien haut en l’écoutant parler. Visiblement une forte tête, limite insolent, le plus jeune laisse deviner une forte personnalité par son choix de mots. Il « les a laissés » le transformer, dénotant un choix conscient de devenir un vampire. Pourtant, le pluriel employé laisse planer un doute sur l’identité de son Sire. Est-il lui-même au courant ? Cela sonne, à son oreille, comme une fête à laquelle il aurait adoré être présent… quoi qu’il n’aurait guère fait l’erreur de laisser le buffet devenir son égal. Après tout, il est bien placé pour savoir qu’il est très aisé de poignarder un mentor dans le dos…

Celui aux cheveux longs ne peut guère analyser plus longtemps les paroles énigmatiques de l’autre car ses mains sur ses épaules et son roulement de hanches attire son attention. Il se fait presque coupé la parole par le garçon qui presse ses lèvres contre les siennes, faisant un instant disparaître les traces de sang avant de mordre sa lèvre inférieure. Le vampire sent le sang jaillir contre sa langue, s’infiltrer entre ses dents avant de glisser dans sa gorge. Wallace sourit, retenant un gloussement qui ne ferait qu’éclabousser l’autre de sang, ses dents blanches et ses lèvres maintenant cramoisis, de minces filets ruisselant à la commissure de ses lèvres.

« Montrez moi. »

Les yeux d’ocre du plus jeune sont plantés dans les siens et le vampire sent un frisson glisser de sa bouche à son bas-ventre. Il n’avait guère besoin de le supplier pour lui faire de l’effet, mais ce n’était pas pour lui déplaire. Remontant sa main contre la gorge de l’autre, appuyant du bout de ses doigts sur la base de la mâchoire pour lui faire encore plus pencher la tête, il parle doucement, susurrant, chaque mouvement de sa langue rajoutant une goutte rouge aux filets sur son menton.

« Avec plaisir. »

Il se penche au-dessus de lui, ses longs cheveux créant un rideau d’un côté de leurs visages, les tresses retenant l’autre moitié contre son crâne et, tout en continuant de caresser l’érection du garçon, sors la langue pour laisser de son sang couler entre les lèvres de Leo. Le rouge lui va si bien… Serrant avec plus de force sa gorge, il revient coller leurs lèvres, avec une certaine violence, cette fois, se démontrant impatient à son tour. Ses ongles commençaient à s’enfoncer dans la peau froide du garçon lorsqu’il rompt le baiser brusquement, se redressant. Il cesse ses caresses et délaisse le cou du jeune homme pour saisir sa veste dans son poing, le forçant à se lever aussi.

Le manager se passe la langue sur les lèvres, n’arrangeant rien à son état et sourit en pivotant, entraînant le garçon dans son mouvement pour le pousser contre son bureau, le lâchant enfin. Il ramène ses cheveux blonds derrière son épaule d’un mouvement de main et recule d’un pas, faisant glisser son regard froid du visage de Leo jusqu’à ses pieds, puis de nouveau vers le haut. Son regard est amusé lorsqu’il se plante de nouveau dans le siens, mais son ton est indiscutable.

« Déshabille-toi. »

Il se tient entre les deux fauteuils, fixant le plus jeune et déplace son poids sur sa jambe droite avant de porter une main à ses lèvres, supportant son bras de l’autre La pointe de sa bague-bouclier émet un cliquetis en se cognant contre ses dents, son éternel sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité «



MessageSujet: Re: thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)   Lun 21 Mar - 1:03

Leo avait tendance à avoir de mauvaises fréquentations. Du moins des gens qui n'avaient pas toujours ses intérêts à coeur. Au départ c'était réellement simplement parce qu'il faisait exprès de tourner autour des gens que ses parents ne voulaient pas aux alentours, mais il avait rapidement pris goût au danger qui venait avec tout ça. Quoi que de toutes ses conquêtes récentes, ses parents auraient peut-être apprécié Wallace le plus. Tout ça pour dire qu'au final, Leo s'en foutait un peu de savoir qui était 'techniquement' son Sire, parce qu'il n'en aurait pas voulu de toute façon. Il ne tenait pas à être lié à quelqu'un s'il devait en être dépendant ou se faire imposer des règles.

C'est beaucoup plus agréable d'oublier tout ça au profit des doigts de Wallace sur sa gorge. Sentant le sang de celui-ci glisser entre ses lèvres à nouveau, il passe sa langue sur celle-ci presque instantannément. Peut-être qu'il est un peu fade comparé à du sang humain mais la sensation mêlée aux autres est maintenant plutôt agréable. Il ne sait même plus sur laquelle se concentrer, entre tout ce sang et les mains de Wallace sur lui. Celle qui le caresse est autant appréciée que les doigts qui s'enfoncent dans sa gorge. Pendant un instant il regrette que sa respiration ne serve plus à rien, il ne courre donc pas un réel danger– enfin si, mais pas à ce niveau là. La douleur de ses ongles dans sa peau est quand même bien réelle.

Il vient pour protester le soudain manque de stimulation quand Wallace l'agrippe, mais le laisse faire. Vu son sourire il doit avoir une autre idée derrière la tête. Et Leo n'a pas été déçu jusqu'à présent. Il se laisse tomber sans résistance sur le bureau, s'appuyant sur ses coudes pour mieux regarder l'homme qui se tient devant lui. Conscient du regard de l'autre sur lui, il ne bouge pas, mais ne fait aucun geste pour se cacher non plus. Un frisson parcoure son corps, son regard soutenant celui du vampire, à la fois satisfait et curieux.

« Déshabille-toi. »

Leo ne se fait pas prier. C'est un moment qu'il aime habituellement étirer pour aucune raison, simplement pour voir combien de temps l'autre peut tolérer avant de finir le travail soi-même. Mais dans la situation présente, il sent que c'est lui qui craquerait le premier. Il se débarasse rapidement de ses bottes avant de s'asseoir plus confortablement sur le bureau le temps de retirer sa veste, le tremblement de ses doigts sur le zipper le trahis. Le jeune vampire révèle avec impatience de plus en plus de peau: pâle et parfaite si ce n'était des violentes marques bleues et mauves ici et là qui laissent peu de doute sur leur origine.

Si Leo a jusqu'à présent réussi à garder un contact visuel avec Wallace, il doit s'avouer vaincu face au bas de ses vêtements. Son expression est presque frustrée (chose rare pour Leo) pendant qu'il se bat avec ses pantalons. Le cuir trop serré s'accroche inconfortablement à sa peau et il a du mal à s'en débarasser. C'est surement ce qu'il mérite pour ne pas avoir mis de sous-vêtements pour venir dans un club. Enfin libre de tout vêtement, il se penche légèrement vers l'arrière, de façon presque involontaire, s'offrant à la vue du vampire. Il mord ses lèvres ensanglantées avec ses crocs encore sortis, encore la même expression attentive qu'au début de leur conversation.

Si on lui avait demandé de partir là, il l'aurait fait, mais il préférait l'idée des mains de Wallace de retour sur lui le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
 

thousand stars ▬ wallace (pv) (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Farrakhan corrige Wallace à 60min
» Dallas' Stars
» Mike Wallace sur 25 verges
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHES TO ASHES :: Hôtel de Ville :: Jardin Public :: Sujets terminés-